Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 11:30

Fondé en 1990 et dirigé par Masaaki Suzuki, le Bach Collegium Japan est un ensemble instrumental et choral de musique baroque, très attaché au répertoire religieux, dont notamment les cantates de JS Bach dans lesquelles il excelle. C'est surtout, et de très loin, à Bach qu'il a consacré son temps et ses disques jusqu'à présent, mais un peu aussi aux compositeurs baroques allemands tel que Schütz, Buxtehude, Ahle, Kuhnau, ainsi qu'à Monteverdi, Vivaldi, Zelenka, Handel et CPE Bach. À ma connaissance, tous leurs enregistrements ont lieu à la chapelle de l'université pour femmes de Shoin à Kobe, au Japon.

Les caractéristiques principales du BCJ sont la recherche de l'équilibre sonore, la clarté des lignes, un quelque chose de très lumineux, si tant est que je reste dans l'ordre de la musique avec cette tentative, mais aussi une forme de puissance dynamique qui vient contrebalancer l'impression de délavé qu'il peut laisser parfois. Surtout, le BCJ c'est un chœur pour le coup rayonnant et vibrant de ferveur et d'exaltation, ce dont témoignent plusieurs enregistrements. Dans ses meilleurs moments c'est le plus émouvant que je connaisse.

Sur France Musique le 19 mars 2014, Lionel Esparza a demandé à M. Suzuki ce qu'il allait faire à présent qu'il avait mené à son terme l'enregistrement de l'intégralité des cantates religieuses de Bach. Suzuki a annoncé qu'il enregistrait le Requiem de Mozart avec le BCJ. Il a ajouté que le BCJ pouvait explorer le répertoire historique jusqu'au XIXème siècle, mais apparemment guère au-delà de Mozart, ou à la rigueur Mendelssohn, et pas avant le XVIème siècle.

Quelques disques marquants :







Dernière édition par Rock le brave le Dim 15 Mar 2015 - 23:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 12:04

S'il pouvait faire un peu de LULLY, ce serait sympa, merci. (Malheureusement, les adorateurs de Bach nourrissent souvent un mépris farouche envers les musiques jugées inférieures.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 12:19

LULLY c'est impossible, c'est un théâtreux. affraid Ce qui intéresse Suzuki c'est le domaine sacré. À moins que ses motets... Il est majeur dans quoi pour toi Lully ? Pour ma part j'ai essayé Atys par Christie (CD) tant vanté sur le forum. Je trouve très bien de mettre la musique au service du texte, mais si seulement le texte m'intéressait !

Pour en revenir à Suzuki, il semble que dans le répertoire français ce soit Charpentier qui l'intéresse, dixit Lionel Esparza, il a dû recueillir les confidences de Suzuki pendant le disque.

Et ne t'inquiète pas, il n'y a pas de musiques inférieures pour nous autres bachophiles, selon nous tout est fondu dans l'Oméga yin-yangesque du globi-boulga fraternel de la Messe en si mineur. hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9399
Age : 56
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 12:33

Dav' le brave a écrit:
LULLY c'est impossible, c'est un théâtreux. affraid Ce qui intéresse Suzuki c'est le domaine sacré. À moins que ses motets... Il est majeur dans quoi pour toi Lully ? Pour ma part j'ai essayé Atys par Christie (CD) tant vanté sur le forum. Je trouve très bien de mettre la musique au service du texte, mais si seulement le texte m'intéressait !
 hehe 

 hehe  +1000 hehe 
Et tiens dédé prends ça…  viking 

PS : il y a une faute, on écrit "lully"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 12:39

Dav' le brave a écrit:
Ce qui intéresse Suzuki c'est le domaine sacré.

Eh bien il y a quand même les Petits Motets ! Et dans les grands, quelques perles quand même. Quand je dis LULLY, de toute façon, c'est plus générique, il peut jouer Lorenzani ou Lochon si ça lui chante. Very Happy


Citation :
Pour ma part j'ai essayé Atys par Christie (CD) tant vanté sur le forum. Je trouve très bien de mettre la musique au service du texte, mais si seulement le texte m'intéressait !
C'est sûr que si tu n'aimes pas ce théâtre-là, ce n'est même pas la peine d'écouter LULLY. (Mais le CD de Christie, ça a été dit plusieurs fois, a été fait avant les représentations, et est donc englué dans un mol ennui... il m'a fallu des années avant de le finir.)


Citation :
Pour en revenir à Suzuki, il semble que dans le répertoire français ce soit Charpentier qui l'intéresse, dixit Lionel Esparza, il a dû recueillir les confidences de Suzuki pendant le disque.

Pas étonnant, beaucoup plus subtil que la plupart des confrères (mais chez les italianisants, il y a aussi Couperin et Campra qui peuvent faire l'affaire). Curieux de l'entendre là-dedans (le son de son orchestre est plutôt optimisé pour un répertoire germanique ou italien), surtout s'il joue des inédits, parce qu'il en reste beaucoup, contrairement à Bach qui est documenté jusqu'à l'os, même pour les œuvres perdues !!


Citation :
Et ne t'inquiète pas, il n'y a pas de musiques inférieures pour nous autres bachophiles, selon nous tout est fondu dans l'Oméga yin-yangesque du globi-boulga fraternel de la Messe en si mineur. hehe 

Je veux bien vous rejoindre pour ce mantra-là. Mais tous ne sont pas aussi bienveillants que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 12:58

DavidLeMarrec a écrit:
Dav' le brave a écrit:
Citation :
Pour ma part j'ai essayé Atys par Christie (CD) tant vanté sur le forum. Je trouve très bien de mettre la musique au service du texte, mais si seulement le texte m'intéressait !
C'est sûr que si tu n'aimes pas ce théâtre-là, ce n'est même pas la peine d'écouter LULLY. (Mais le CD de Christie, ça a été dit plusieurs fois, a été fait avant les représentations, et est donc englué dans un mol ennui... il m'a fallu des années avant de le finir.)

Ah mais ça va alors, j'ai le temps !

DavidLeMarrec a écrit:
Dav' le brave a écrit:
Citation :
Pour en revenir à Suzuki, il semble que dans le répertoire français ce soit Charpentier qui l'intéresse, dixit Lionel Esparza, il a dû recueillir les confidences de Suzuki pendant le disque.

Pas étonnant, beaucoup plus subtil que la plupart des confrères (mais chez les italianisants, il y a aussi Couperin et Campra qui peuvent faire l'affaire). Curieux de l'entendre là-dedans (le son de son orchestre est plutôt optimisé pour un répertoire germanique ou italien), surtout s'il joue des inédits, parce qu'il en reste beaucoup, contrairement à Bach qui est documenté jusqu'à l'os, même pour les œuvres perdues !!

Moi aussi j'ai hâte de l'entendre là-dedans, et dans le reste. Je suis content qu'il ait fini les cantates sacrées de Bach, ça leur a pris du temps. Avec ma prédilection pour lui, je vais sûrement faire des découvertes importantes pour moi, ils peuvent m'emmener où ils veulent. Charpentier, Mozart, Mendelssohn, Buxtehude, où je ne sais quoi de baroque.

DavidLeMarrec a écrit:
Dav' le brave a écrit:
Citation :
Et ne t'inquiète pas, il n'y a pas de musiques inférieures pour nous autres bachophiles, selon nous tout est fondu dans l'Oméga yin-yangesque du globi-boulga fraternel de la Messe en si mineur. hehe 

Je veux bien vous rejoindre pour ce mantra-là. Mais tous ne sont pas aussi bienveillants que toi.

Mantra toi-même. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 13:24

Dav' le brave a écrit:
Ah mais ça va alors, j'ai le temps !

Tu peux aussi essayer une bonne version à la place : le DVD, ou Armide par Herreweghe ou Christie, ou Roland par Rousset...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 25 Mai 2014 - 14:17

C'est sympa de vouloir me former à la culture lullyste, mais je crois, en bon barbare, que je vais attendre que Suzuki enregistre tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Lun 26 Mai 2014 - 22:34

DavidLeMarrec a écrit:
Dav' le brave a écrit:

Citation :
Pour en revenir à Suzuki, il semble que dans le répertoire français ce soit Charpentier qui l'intéresse, dixit Lionel Esparza, il a dû recueillir les confidences de Suzuki pendant le disque.

Pas étonnant, beaucoup plus subtil que la plupart des confrères (mais chez les italianisants, il y a aussi Couperin et Campra qui peuvent faire l'affaire). Curieux de l'entendre là-dedans (le son de son orchestre est plutôt optimisé pour un répertoire germanique ou italien)

Intéressante remarque, mais qui m'échappe totalement. À quoi reconnais-tu cette optimisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1478
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Mar 27 Mai 2014 - 0:18

Dav' le brave a écrit:

Les caractéristiques principales du BCJ sont la recherche de l'équilibre sonore, la clarté des lignes, un quelque chose de très lumineux, si tant est que je reste dans l'ordre de la musique avec cette tentative, mais aussi une forme de puissance dynamique qui vient contrebalancer l'impression de délavé qu'il peut laisser parfois. Surtout, le BCJ c'est un chœur pour le coup rayonnant et vibrant de ferveur et d'exaltation, ce dont témoignent plusieurs enregistrements. Dans ses meilleurs moments c'est le plus émouvant que je connaisse.

Ce qui est cité dit déjà l'essentiel.
Peut être, peut-on ajouter une forme de simplicité, même si: le lien entre le texte et la musique est majeur, les choix d'interprétation sont raffinés, argumentés, avec tout le savoir de celui qui fût un élève de Ton Koopman (et est par ailleurs un grand claveciniste et organiste).
Est ce l'image, très peu baroque de la chapelle de Kobe, ou la transmutation de Bach en figure zen?
Pas seulement, il y a pour moi au delà du savoir mis en oeuvre, au final une forme d'immédiateté, où la retenue dans les effets renforce la proximité avec l'oeuvre (et la soudaineté de l'émotion).


Dernière édition par xoph le Lun 11 Aoû 2014 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Mar 27 Mai 2014 - 9:50

xoph, ce que tu en dis me donne envie de les écouter encore. Very Happy

J'ai omis de parler de Suzuki claveciniste et d'en suggérer un enregistrement, peut-être parce que dans les Variations Goldberg il ne m'a pas convaincu. J'ai souvenir d'écouter la première suite française avec un grand bonheur. En dehors de cela je n'ai pas encore exploré ses enregistrements, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1478
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Mer 28 Mai 2014 - 0:18

C’est par les cantates que j’ai abordé ses enregistrements. Et je connais moins le versant clavecin mis à part les partitas.
La singularité de son approche est moins évidente (pas facile devant une telle foison d’enregistrement des œuvres pour clavier…). Mais est-t-elle son propos?
Une ornementation jamais décorative.
Une prédilection pour des tempos plutôt lents qui met en jeu le poids et la dynamique, à laquelle je suis très sensible et qui évoque le « cheminement » si présent dans certaines cantates (à petit pas).
Une très belle version même si sans doute pas ma préférée (que je cherche encore d’ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Mer 28 Mai 2014 - 11:33

Dav' le brave a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Dav' le brave a écrit:

Citation :
Pour en revenir à Suzuki, il semble que dans le répertoire français ce soit Charpentier qui l'intéresse, dixit Lionel Esparza, il a dû recueillir les confidences de Suzuki pendant le disque.

Pas étonnant, beaucoup plus subtil que la plupart des confrères (mais chez les italianisants, il y a aussi Couperin et Campra qui peuvent faire l'affaire). Curieux de l'entendre là-dedans (le son de son orchestre est plutôt optimisé pour un répertoire germanique ou italien)

Intéressante remarque, mais qui m'échappe totalement. À quoi reconnais-tu cette optimisation ?

Rien dans l'absolu n'empêche un tel orchestre de jouer de la musique française, bien sûr. Mais la couleur, en particulier des cordes, n'est pas la même : le son de l'orchestre de Suzuki est à la fois plus étroit et plus élancé, plus propice aux mélodies vives et complexes de ses répertoires habituels. Le son de l'orchestre français est plus « vertical », fait davantage entendre, en théorie, les parties intermédiaires (normal, il n'y en a pas forcément dans les musiques italiennes et germaniques, donc la nomenclature s'adaptera, tout simplement).

La Simphonie du Marais, Stradivaria ou Les Musiciens du Louvre (en tout cas ceux d'il y a dix ans) entrent assez bien dans cette catégorie.
Ce n'est absolument pas incompatible avec la compétence, et même l'adéquation à d'autres répertoires : quand ils jouent Rameau, les English Baroque Soloists ne sonnent pas du tout de la même façon que dans Haendel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Jeu 29 Mai 2014 - 10:18

Merci pour cette explication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1478
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Mer 13 Aoû 2014 - 19:46

J'ai pu découvrir récemment Masaaki Suzuki en tant qu'organiste:
> Un magnifique concert JS. Bach à Groningen (Martinikerk), hollande
> Un très beau disque Buxtehude sur les orgues Klapmeyer, Eglise St Nicolai Altenbruch et
Wilde-Schnitger Eglise St Jacobi Lüdingworth


Deux très très belles entrées en matière (ou presque) pour moi de l'orgue et de Buxtehude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Mer 13 Aoû 2014 - 22:43

Tiens, je ne savais pas que ce disque existait. Ou alors je l'ai volontairement ignoré, vu que je ne suis pas un adepte de l'orgue. Suzuki + Buxtehude, ce doit être un bon duo. Mes difficultés avec l'orgue tiennent beaucoup aux conditions d'écoute. Difficile d'apprécier l'orgue au casque. Mad 

Il y a un disque de cantates profanes de Bach assez récent dont j'aimerais parler, mais je n'en ai pas le temps. C'est le volume IV. J'ai changé d'avis par rapport à ma première écoute. Sur la 1ère des deux, disons que j'ai eu l'impression que les opéras de Bach étaient là. Je ne me suis pas penché à nouveau sur le livret, mais la musique, bien que proche des cantates d'église, respire plus librement. Les couleurs du BCJ sont chatoyantes. Malgré mes réserves originelles sur le ténor et le rythme général, qui persistent, je sens un théâtre, un esprit et une dimension qui me rappellent un peu l'opéra, dans les limites où je le fréquente. Smile 


JS Bach : Academic cantatas BWV 205 & 207, M. Suzuki, Bach Collegium Japan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1478
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Jeu 14 Aoû 2014 - 11:37

Dav' le brave a écrit:
...vu que je ne suis pas un adepte de l'orgue. Suzuki + Buxtehude, ce doit être un bon duo. Mes difficultés avec l'orgue tiennent beaucoup aux conditions d'écoute. Difficile d'apprécier l'orgue au casque. Mad 

C'était un peu mon cas...avant...
Une église comme caisse de résonance: fabuleux, mais avec un bon casque (ce qui permet d'écouter un peu fort) on s'en approche, et puis avec les très bonnes pistes du forum...plus d'excuses!
 Arrow http://classik.forumactif.com/t6768-dietrich-buxtehude-1637-1707-oeuvres-pour-orgue, et plein d'autres encore  Very Happy 

Pour les cantates profanes: une autre belle version: Léonhardt/Café Zimmermann, ed. Alpha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1478
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 21 Sep 2014 - 21:51

Pour info
Catalogue des cantates par BWV pour Suzuki
Ce qui n'est pas forcément inutile pour naviguer

http://www.bis.se/bis_pages/bis_bachcantatas.php

Le lien n'a plus trop l'air de marcher, donc voici la liste ci après en spoiler

Spoiler:
 


Dernière édition par xoph le Ven 18 Nov 2016 - 22:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Sam 8 Nov 2014 - 17:15

Suzuki que j ai découvert il y a a peine 6 ans est pour l'ensemble des oeuvres de Bach le chef que je préfère
est de loin
je viens juste d acheter le dernier coffret de son intégrale des cantates et c'est une vrai merveilles avec les 4 autres coffrets que j avais deja
Pareil pour ses motets , la passion selon saint jean , ainsi que la messe en si
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 10:25

D'ailleurs sais-tu que le Requiem de Mozart dans l'interprétation du Bach Collegium Japan paraît demain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 10:31

Dav' le brave a écrit:
D'ailleurs sais-tu que le Requiem de Mozart dans l'interprétation du Bach Collegium Japan paraît demain ?

oui je l ai vu sur le site d'Amazon .
il faudrait l entendre dans Mozart, je ne connais pas du tout suzuki dans Mozart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 10:40

C'est ineffable. Suzuki ne s'attaque qu'à des chefs-d'œuvre et il s'en sort souvent bien. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 10:48

Dav' le brave a écrit:
C'est ineffable. Suzuki ne s'attaque qu'à des chefs-d'œuvre et il s'en sort souvent bien. Cool

La passion selon Saint Mathieu , l'Oratorio de Noel ainsi que les Cantates Profanes ne sont pas une grande reussite chez Suzuki

Mais je suis neanmoins assez optimiste sur le Requiem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 11:01

topemeraude a écrit:
Dav' le brave a écrit:
C'est ineffable. Suzuki ne s'attaque qu'à des chefs-d'œuvre et il s'en sort souvent bien. Cool

La passion selon Saint Mathieu , l'Oratorio de Noel ainsi que les Cantates Profanes ne sont pas une grande reussite chez Suzuki

J'ai dit « souvent ». La Passion selon St Matthieu j'ai commencé à l'écouter, je ne sais plus si j'en suis au début de la deuxième ou de la troisième partie (mon record) mais comme d'habitude je décroche. Neutral L'oratorio de Noël je ne connais pas. La version de Koopman me paraît excellente. Les cantates profanes, c'est tout un roman. Le premier volume avec la cantate du café ne m'a guère convaincu. Depuis sur les trois derniers il y a quand même des belles choses. Ça n'a pas la théâtralité d'un Jacobs mais c'est d'une esthétique sonore très hédoniste.

topemeraude a écrit:

Mais je suis neanmoins assez optimiste sur le Requiem
Moi aussi. En fait je l'ai écouté et il est magistral. Sauf que je n'avais jamais ressenti aussi cruellement la différence entre la patte de Mozart et celle de Süßmayr.


Dernière édition par Dav' le brave le Dim 9 Nov 2014 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 11:15

et comment as tu fais pour ecouter le Requiem par Suzuki
L as tu trouvé sur un site ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 11:17

C'est on ne peut plus légal mais je ne sais pas si je peux faire la promo. Je t'envoie un mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 11:44

je l ai trouvé sur le site que tu m as donné
merci encore
Par contre je n arrive pas a l'ecouter , je voulais entendre l'intro , mais impossible , j imagine que je dois payer avant
Il propose 16 et 24 bits , je ne sais que choisir sur, je suis sur Mac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 11:59

Oui, c'est un site d'achat uniquement. Le 24 bit est meilleur, surtout au même prix. Mac ou PC, peu importe, ensuite tout dépend du réglage de la carte son interne ou du convertisseur numérique analogique externe qu'on peut adjoindre à l'ordi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:01

ha ok merci
Mais dis moi connais tu ces enceintes que l on peut mettre sur Pc sont elles biens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:07

Je ne connais pas d'enceintes spécifiquement pour PC, mais on peut continuer d'en parler ici si tu veux : http://classik.forumactif.com/t5761p800-vous-ecoutez-vos-disques-sur-quel-materiel-2 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johannes Hallberg
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 40
Date d'inscription : 31/08/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:09

J'apprécie la clarté des textures de l'orchestre de Suzuki que contrebalance un certain sens rhétorique, permettant à l'ensemble de ne pas être strictement analytique (venant d'Harnoncourt et encore plus de la Saint-Jean de Schreier, j'ai besoin de ma dose d'éloquence dans les cantates). Sur la question du grand motet français et de LULLY (si j'ai bien compris c'est ici la typographie usuelle), je suis généralement sceptique sur la possibilité pour un orchestre (voire un chef) d'opérer une "conversion" réussie du premier coup. Outre la question de la culture sonore en ce qui concerne l'orchestre (parties intermédiaires entre autres comme dit plus haut, diapason très bas...), je ne me souviens pas en avoir entendu qui parviennent sans beaucoup de travail à obtenir la souplesse nécessaire dans les ornements ou les notes inégales (par exemple Goebel dans Charpentier). Enfin, il y aurait aussi du boulot pour que le choeur s'approprie pleinement le latin à la gallicane et ses voyelles à faire résonner très en avant dans le masque.
Mais j'ai peut-être tort de présumer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:11

OK
je viens de regarder sur le site eclassical et le kyrie ou l intro fait 6 minutes en tout
Alors que l intro et ou kyrie du requiem fait en general autour de 9 minutes , en tout cas dans la version de Bohm
mais en general l intro est bien plus longue que ce que semble faire suzuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:18

Johannes Hallberg a écrit:
J'apprécie la clarté des textures de l'orchestre de Suzuki que contrebalance un certain sens rhétorique, permettant à l'ensemble de ne pas être strictement analytique (venant d'Harnoncourt et encore plus de la Saint-Jean de Schreier, j'ai besoin de ma dose d'éloquence dans les cantates). Sur la question du grand motet français et de LULLY (si j'ai bien compris c'est ici la typographie usuelle), je suis généralement sceptique sur la possibilité pour un orchestre (voire un chef) d'opérer une "conversion" réussie du premier coup. Outre la question de la culture sonore en ce qui concerne l'orchestre (parties intermédiaires entre autres comme dit plus haut, diapason très bas...), je ne me souviens pas en avoir entendu qui parviennent sans beaucoup de travail à obtenir la souplesse nécessaire dans les ornements ou les notes inégales (par exemple Goebel dans Charpentier). Enfin, il y aurait aussi du boulot pour que le choeur s'approprie pleinement le latin à la gallicane et ses voyelles à faire résonner très en avant dans le masque.
Mais j'ai peut-être tort de présumer.

Voilà un condensé de culture que tu sauras, je l'espère, délayer dans ces pages. La question de la prononciation du latin à la gallicane m'intéresse tout particulièrement, car me touche premièrement la musique sacrée quand elle est chantée en latin.
Et bravo pour avoir relevé aussi sérieusement les purs trolls de DavidLeMarrec avec LULLY dans ce topic qui en est si éloigné. Laughing


Dernière édition par Dav' le brave le Dim 9 Nov 2014 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:23

topemeraude a écrit:
OK
je viens de regarder sur le site eclassical et le kyrie ou  l intro fait 6 minutes en tout
Alors que l intro et ou kyrie du requiem fait en general autour de 9 minutes , en tout cas dans la version de Bohm
mais en general l intro est bien plus longue que ce que semble faire suzuki

Je ne connais pas la version de Bohm mais la tendance depuis doit être la même que dans le baroque, avec des tempi plus vifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:26

oui mais là il y a un ecart de temps trés important , je ne comprends pas du tout
regarde sur les autres interprétations le kyrie est bien plus long que dans Suzuki , comment peut on faire un kyrie aussi court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:46

Introïtus et Kyrie sur les versions que je possède :
Suzuki : 6,45 mn.
Currentzis : 6,49 mn.
Enoch zu Guttenberg : 6,37 mn.
Sir Colin Davis : 7,38 mn.

Suzuki est dans la norme baroqueuse.

L'intro de la version Böhm est magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johannes Hallberg
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 40
Date d'inscription : 31/08/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:51

Dav' le brave a écrit:
Voilà un condensé de culture que tu sauras, je l'espère, délayer dans ces pages. La question de la prononciation du latin à la gallicane m'intéresse tout particulièrement, car me touche premièrement la musique sacrée quand elle est chantée en latin.
Et bravo pour avoir relevé aussi sérieusement les purs trolls de DavidLeMarrec avec LULLY dans ce topic qui en est si éloigné. Laughing

Pour être exact, en ce qui concerne le latin, ce n'est pas de la culture au sens où j'aurais lu des écrits théoriques sur la question, plutôt une trop courte expérience (je n'ai plus trop le temps de faire de la musique en ce moment). Des chanteurs y compris francophones, amateurs de bon niveau ou jeunes professionnels cachetonneurs dans les cas que j'ai "pratiqué", peuvent se faire facilement piéger par la prononciation gallicane s'ils n'ont pas déjà une bonne habitude de la déclamation française académique: ainsi les nombreux "u" sont souvent abordés comme le "ü" allemand, c'est à dire déjà un brin trop couverts et trop en arrière de la cavité buccale. Au delà les chanteurs craignent généralement d'y laisser la qualité d'émission et de faire trop pointu.
En revanche, pour avoir entendu la façon dont certains termes étrangers sont transcrits au Japon, il y a au moins un concept qu'un choeur japonais devrait posséder immédiatement : le "e" muet à peine prononcé qu'on peut glisser entre deux consonnes successives pour éviter que lesdites consonnes ne claquent trop. Idem, je ne sais pas s'il y a des écrits théoriques, mais j'ai entendu Pierre Jourdan insister sur ce point en répétition, j'ai constaté que ça existait dans les enregistrements anciens de musique française, et j'ai expérimenté le fait que ce n'est pas forcément évident à faire adopter aux chanteurs "actuels".

Quant au trollisme, ça n'en était pas. C'est une infiltration du Ministère pour la Sécurité Culturelle de l'État dont je suis moi-même un collaborateur informel, visant par une provocation feinte à repérer les éléments subversifs qui manquent de respect à "Le Surintendant de la Musique". On s'inspire des agents de la Stasi qui lançaient eux-mêmes des blagues sur Honecker pour repérer ceux qui riaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johannes Hallberg
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 40
Date d'inscription : 31/08/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 12:55

Dav' le brave a écrit:
Introïtus et Kyrie sur les versions que je possède :
Suzuki : 6,45 mn.
Currentzis : 6,49 mn.
Enoch zu Guttenberg : 6,37 mn.
Sir Colin Davis : 7,38 mn.

Suzuki est dans la norme baroqueuse.

L'intro de la version Böhm est magnifique !

Sinon y'a Spering, 9'10 introït et kyrie Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Dim 9 Nov 2014 - 14:13

Dav' le brave a écrit:
Introïtus et Kyrie sur les versions que je possède :
Suzuki : 6,45 mn.
Currentzis : 6,49 mn.
Enoch zu Guttenberg : 6,37 mn.
Sir Colin Davis : 7,38 mn.

Suzuki est dans la norme baroqueuse.

L'intro de la version Böhm est magnifique !

bon on va voir , j'espere que je trouverais la version sur Qobuz ou Musicme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Mer 5 Aoû 2015 - 21:07

Masaaki Suzuki livre un nouvel enregistrement de JS Bach à l'orgue (Bis records).



Toccata and Fugue in D minor, BWV565
Pastorale (Pastorella) in F major, BWV590
Partite diverse sopra il Corale ‘O Gott, du frommer Gott’, BWV767
Prelude and Fugue in G minor, BWV535
Canonic Variations on ‘Vom Himmel hoch da komm’ ich her’, BWV769
Prelude and Fugue in E minor, BWV548


Je n'y connais rien. Le Cantor ne m'a pas donné les clés de sa musique d'orgue.
Donc un de mes prochains achats ce sera ça, ou le nouveau Muse. rambo (doit bien y'avoir de l'orgue dans ce Muse...)

Ce n'est pas que M. Suzuki m'ennuie à l'orgue, je ne l'ai pas écouté, mais il suffit qu'il dirige son ensemble, ou bien qu'il joue du clavecin avec son fils, pour que la magie opère. Il semble qu'il soit fondamentalement un musicien choral. Tout comme la musique du Cantor de Leipzig.

Justement, comme dans ces deux enregistrements du Bach Collegium Japan, dont l'un aussi très récent :





Dans le premier volume des messes dites luthériennes, on retrouve ce qui a fait le BCJ, en plus apaisé : ici tout est posé, appris, restitué, scolaire, entraînant, calme, envoûtant. Tout se résout et se dénoue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Jeu 6 Aoû 2015 - 0:09

Je crois que je connais bien Bach et par suzuki plus precisement
Mais je ne comprends pas qui est le compositeur des Messes Lutheriennes? Jean Sébastien ou son fils Carl Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Jeu 6 Aoû 2015 - 0:46

Jean-Sébastien. BWV 235 & 236 dans ce premier volume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topemeraude
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Jeu 6 Aoû 2015 - 1:06

ok , je te remercie
je vais essayer de les écouter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1478
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   Sam 19 Nov 2016 - 22:00

Davaaki Muziki a écrit:
Masaaki Suzuki livre un nouvel enregistrement de JS Bach à l'orgue (Bis records).



Toccata and Fugue in D minor, BWV565
Pastorale (Pastorella) in F major, BWV590
Partite diverse sopra il Corale ‘O Gott, du frommer Gott’, BWV767
Prelude and Fugue in G minor, BWV535
Canonic Variations on ‘Vom Himmel hoch da komm’ ich her’, BWV769
Prelude and Fugue in E minor, BWV548




...Il semble qu'il soit fondamentalement un musicien choral. Tout comme la musique du Cantor de Leipzig....

Ce que met si bien en avant Masaaki Suzuki dans ce fort beau disque, où la "vocalité" est toujours présente, et les références au "choral" souvent sous-jacentes (Pastorale BWV 590, mouvement 3 Sad ) quand elles ne sont pas explicites (Partite BWV 767, Variations canoniques BWV 769)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Masaaki Suzuki et le Bach Collegium Japan
» Messe en si : Suzuki, Bach Collegium Japan, Lyon 06.04.2016
» Les Cantates de J.S Bach
» Masaaki SUZUKI né én 1954
» J.S.Bach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: