Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Giovanna Casolla

Aller en bas 
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Giovanna Casolla Empty
MessageSujet: Giovanna Casolla   Giovanna Casolla EmptyVen 20 Juin - 7:01

Dans Forum Opéra, je lis : "A 68 ans, celle qui est aussi une magnifique princesse Turandot constitue une espèce d’exception italienne dans le paysage international des cantatrices formatées à l’américaine", à propos d'une Aida qui sort en dvd (http://www.forumopera.com/dvd/aida-sous-le-signe-danubis).
Bon D... mais c'est bien sûr !
Casolla n'a pourtant pas nécessairement (eu) bonne presse. J'allais dire : trop italienne ? Mais non : en revanche, peut-être trop traditionnelle ? Fondue (airain ; bel alliage cuivreux aux reflets à la fois chauds et tranchants) dans un moule technique et stylistique cassé/oublié ?
Honnêtement, je ne sais pas.
Mais la gestion du timbre doit être/avoir été suffisamment rigoureuse (au-delà de la qualité des moyens natifs) pour afficher, aujourd'hui encore, une santé proverbiale (au sens : mythique, du terme).
Donc Giovanna Casolla : née en 1945, débuts en 1977 (suivant sa fiche Wikipedia), carrière sur toutes les scènes italiennes dans les grands rôles imposés par la tradition à un instrument solide (Tosca, Minnie, La Fiamma de Respighi, Eboli, Santuzza, Turandot, celle de Busoni comprise, etc.). Chez Verdi : Aida & Amneris, Leonora di Vargas, Amelia du Ballo & de Simon Boccanegra, Eboli ; Maddalena & Fedora chez Giordano ; les pucciniennes précitées mais aussi Giorgetta ; Wally de Catalani ; Adriana Lecouvreur de Cilea.
Chanteuse "péninsulaire" par excellence, tout-terrains, disons : grand-lyrique en mode Caniglia, squillo parfois rude, jamais sommaire cependant (elle partage ce reproche, entendu souvent, avec d'autres voix immenses qu'on entend mais qu'on n'écoute pas forcément assez, cf. Dimitrova), enivrante dès lors que la ligne trouve à se déployer et les moyens à s'enfler (ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas apte, également, à certains dégradés, cf. Lecouvreur).
J'imagine qu'on pourrait dire : glottophile ; dimension restrictive, je trouve. Parce que Casolla n'est pas (pas seulement) un animal de foire ; plutôt une force tranquille longtemps mûrie/maturée au soleil de quelques rôles emblématiques dont elle a investi chaque dimension.
Turandot proverbiale, là encore ; au moins fixée dans la version captée à la Cité Interdite sous la baguette de Mehta (et c'est à peu près tout pour sa discographie/vidéographie officielle, j'y reviendrai).
Turandot qui est, avec Amneris, le rôle qu'elle chante encore régulièrement et dans des lieux assez symboliques, bastions d'une certaine tradition : Torre del Lago, Vérone. L'activité s'est ralentie ; en tout cas recentrée sur ces deux rôles (Santuzza, encore, en 2012, Clitennestra de Cassandra de Gnecchi en 2011, Lecouvreur en 2010). Derniers feux ?
J'avoue que j'ignore combien de fois on l'a entendue en France : une Eboli de Bordeaux (1991) existe sur YT (et beaucoup d'autres choses, aussi ; repêchage obligatoire) ; à Nice, elle a été Turandot au Palais Nikaïa et Eboli à Orange (et dans les deux cas, j'y étais). D'autres souvenirs ?
Vidéographie/discographie étique, je l'ai dit : Turandot par 3 fois, au moins (avec Mehta, avec Rahbari/Naxos et dans une édition du Festival d'Avenches avec Ricciarelli en 99), Gioconda avec Callegari, un album de duos en import sur Amazo.it.
Là aussi, à vous de compléter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Giovanna Casolla Empty
MessageSujet: Re: Giovanna Casolla   Giovanna Casolla EmptyMar 24 Juin - 14:47

Détail de la distribution de la Gioconda dirigée par Callegari chez Fonè (1997) : Cassola, Ignacio Encinas (Enzo), Carlo Guelfi (Barnaba), Susanna Anselmi (Laura), Giorgio Surjan (Alvise) & Eleonora Jankovic (Cieca). Quelqu'un l'a déjà entendue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 06/04/2011

Giovanna Casolla Empty
MessageSujet: Giovanna Casolla   Giovanna Casolla EmptyMar 24 Juin - 15:53

Si elle n'a pas vraiment la "carte" lyrique chez nous, c'est qu'il y a une certaine intelligentsia qui ont un véritable mépris pour ce type de voix. Pensez donc, elle n'a pas enregistré, elle se contente des scènes italiennes elle a la voix type pour les grands rôles véristes et verdiens... Elle n'a pas chanté Mozart, ni le baroque.... Donc pour eux, c'est une chanteuse mauvaise, en tout cas dont il faut se méfier. Moi, je l'ai vu il y a une quinzaine d'années dans un Andrea Chenier, c'était une superbe Maddalena.... On peut juste lui reprocher une voix un peu brute, sans beaucoup de nuances.... mais ce type de voix généreuse, ample, solide ; pourquoi bouder son plaisir. Et puis vouloir que toutes les chanteuses soient du même moule, c'est un peu dommage, c'est refuser la variété des styles, des approches, des différences dues aux types différents liés aux aires géographiques différentes. Aïda, par exemple, peut être Radvanovsky, Valayre, Claire Rutter, Giovanna Casolla, Hui He... voilà des voix et des sensibilités différentes... Cela dit, on peut aussi préférer les voix américaines sorties toutes de Julliard School....

Moi, j'aime cette variété, et j'ai beaucoup apprécié cette chanteuse. Surtout qu'elle a un large répertoire. Elle a par exemple chanté Carmen, la Silvana de la Cloche engloutie de Respighi, Judith du Château de Barbe Bleue, et Emilia Marty, la diva de Janacek.... en plus de tous les rôles italiennes.

Une voix comme cela, j'aimerais en voir plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Giovanna Casolla Empty
MessageSujet: Re: Giovanna Casolla   Giovanna Casolla EmptyMar 24 Juin - 16:20

Il ne faut peut-être pas généraliser (Mozart, le baroque vs Verdi & les véristes dans la "cartographie" d'une carrière ; on en a déjà parlé ailleurs il me semble) ; mais sur le fond, je veux dire sur Casolla elle-même, on est d'accord.
Emilia Marty  affraid ! Où ? Quand ? Ça se trouve quelque part Rolling Eyes ? Je signe là, tout de suite !
(EDIT : de Casolla, je saute à Dimitrova, presque comme une évidence ; elle a un sujet, ici ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Giovanna Casolla Empty
MessageSujet: Re: Giovanna Casolla   Giovanna Casolla Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanna Casolla
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: