Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Debussy - Pelléas et Mélisande (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 9:01

Il n'est pas donné le bouquin !! 64€ Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 9:48

@Xavier : c'est curieux, autant tu es hyper intransigeant sur la qualité des orchestres dans Wagner, autant ici tu laisses beaucoup passer... Ça me surprend dans la mesure où c'est exactement le contraire pour moi — et j'ai toujours trouvé le DVD Boulez mou et terne, au moins autant sur le plan musical que pour la mise en scène : le studio avec Covent Garden est d'une tout autre trempe, son seul vrai défaut étant d'être anglo-martien hehe ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 9:59

Golisande a écrit:
@Xavier : c'est curieux, autant tu es hyper intransigeant sur la qualité des orchestres dans Wagner, autant ici tu laisses beaucoup passer... Ça me surprend dans la mesure où c'est exactement le contraire pour moi — et j'ai toujours trouvé le DVD Boulez mou et terne, au moins autant sur le plan musical que pour la mise en scène : le studio avec Covent Garden est d'une tout autre trempe, son seul vrai défaut étant d'être anglo-martien hehe ...

Elle était pourtant superbe et d'une remarquable finesse (direction d'acteurs, profondeur des couleurs, qualité des éclairages) à voir en scène, cf. reprise à Lyon en 2004 avec Petibon/Welborn/Gay/Denize/Olsen sous la baguette de Spanjaard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 10:14

Golisande a écrit:
@Xavier : c'est curieux, autant tu es hyper intransigeant sur la qualité des orchestres dans Wagner, autant ici tu laisses beaucoup passer... Ça me surprend dans la mesure où c'est exactement le contraire pour moi — et j'ai toujours trouvé le DVD Boulez mou et terne, au moins autant sur le plan musical que pour la mise en scène : le studio avec Covent Garden est d'une tout autre trempe, son seul vrai défaut étant d'être anglo-martien hehe ...

Justement je viens de finir l'écoute de cette version Boulez et je trouve que tout est très compréhensible; c'est plus un (petit) problème d'accent parfois que de diction.
On comprend tout sans le livret, ce qui n'est pas toujours le cas.

Nota: j'aime bien Yniold qui n'a pas autant de problème de justesse qu'il a été dit...je le trouve même plus naturel ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 11:04

bAlexb a écrit:
Elle était pourtant superbe et d'une remarquable finesse (direction d'acteurs, profondeur des couleurs, qualité des éclairages) à voir en scène

Peut-être à voir en scène en effet pour les couleurs et les éclairages (je ne l'ai vue qu'en DVD et pas forcément dans les meilleures conditions)...
Pour ce qui est de la direction d'acteurs, je garde le souvenir de quelque chose d'assez apathique (aucun des chanteurs ne m'ayant par ailleurs convaincu, ni visuellement ni vocalement, à l'exception d'A. Hagley)... Comme pour les décors, cette conception "lunaire" se justifie parfaitement en soi, mais – comme j'ai déjà dû le radoter au moins cinq fois sur ce fil Mr.Red – je n'y trouve précisément aucun atout par rapport à une simple écoute yeux fermés : cette mise en scène adhère absolument à l'œuvre tout en restant sagement à des kilomètres au-dessous, ce qui ne produit (en tout cas en DVD avec une image imparfaite) qu'une espèce de tautologie un peu fade — contrairement à celle de Vick, par exemple, qui est à la fois somptueuse à tous égard et assez éloignée de l'ambiance suggérée par la musique et le texte, ce qui produit à la fois une belle dissonance et un grand plaisir visuel.

Rubato a écrit:
Justement je viens de finir l'écoute de cette version Boulez et je trouve que tout est très compréhensible; c'est plus un (petit) problème d'accent parfois que de diction.

Tu es gentil (Shirley et McIntyre, quand même... compress Mais c'est indissociable de ce que j'adore dans cette version, donc...)

Citation :
Nota: j'aime bien Yniold qui n'a pas autant de problème de justesse qu'il a été dit...je le trouve même plus naturel ! Smile

Ah mais c'est tout simplement mon Yniold préféré (en tout cas dans les versions discographiques) : la scène III,4 avec McIntyre est absolument géniale ! colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 15:43

Golisande a écrit:
@Xavier : c'est curieux, autant tu es hyper intransigeant sur la qualité des orchestres dans Wagner, autant ici tu laisses beaucoup passer... Ça me surprend dans la mesure où c'est exactement le contraire pour moi — et j'ai toujours trouvé le DVD Boulez mou et terne, au moins autant sur le plan musical que pour la mise en scène : le studio avec Covent Garden est d'une tout autre trempe, son seul vrai défaut étant d'être anglo-martien hehe ...

Peut-être que mon oreille est moins attentive à cela avec un DVD, et que ça serait différent si j'écoutais cette version sans l'image; à essayer.
En tout cas, non, ça ne m'a jamais paru médiocre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 16:11

Golisande a écrit:


Rubato a écrit:
Justement je viens de finir l'écoute de cette version Boulez et je trouve que tout est très compréhensible; c'est plus un (petit) problème d'accent parfois que de diction.

Tu es gentil (Shirley et McIntyre, quand même... compress  Mais c'est indissociable de ce que j'adore dans cette version, donc...)

Après ce que j'avais lu, je m'attendais largement à pire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 16:16

Rubato a écrit:

Justement je viens de finir l'écoute de cette version Boulez et je trouve que tout est très compréhensible; c'est plus un (petit) problème d'accent parfois que de diction.
On comprend tout sans le livret, ce qui n'est pas toujours le cas.

Je ne vois pas beaucoup de versions moins bien prononcées que celle-ci... (je ne sais pas si j'en vois une seule en fait, à part peut-être le DVD Welser-Möst)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 26 Nov 2015 - 23:06

Le truc, c'est que chanteurs articulent énormément dans cette version, même s'ils articulent (assez souvent) n'importe comment... Du coup on comprend bien ce qu'ils disent, et la prononciation exotique apporte une étrangeté que j'aime globalement beaucoup (mais je comprend qu'on ne supporte pas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 27 Nov 2015 - 1:01

Je pense qu'en live on ne comprendrait rien... là avec les micros qui aident effectivement on comprend assez bien malgré tout.
Pour moi c'est tout de même l'orchestre et la direction qui sont intéressants dans cette version. (et puis quand même McIntyre et Minton, mais j'ai beaucoup de mal avec le Pelléas et la Mélisande, ce qui est embêtant)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 27 Nov 2015 - 10:14

Je suis fan de Söderström (presque tout l'acte I, la scène 2 de l'acte II, le duo du IV...), et presque autant de Shirley (son "c'est le dernier soir, le dernier soir" est le seul que je trouve intéressant).
En revanche, côté direction, il y a quand même plusieurs moments qui semblent ne pas beaucoup intéresser Boulez : les premières scènes des actes II et III, mais surtout la scène de la grotte (bizarrement) et tout l'acte V... Ce qui fait que je si je devais me contenter d'une seule version, ce ne serait certainement pas celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 12:02



Reçu ce matin (édition en 3 CD).
Je vais pouvoir comparer avec la Boulez découverte récemment. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 12:26

Autant comparer du sirop de banane avec du Talisker. siffle

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 15:00

Golisande a écrit:
Autant comparer du sirop de banane avec du Talisker. siffle

Arrow

Et qui est qui ? Parce que Baudo a de (très) sérieux atouts, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 15:19

Golisande a écrit:
Autant comparer du sirop de banane avec du Talisker. siffle

Arrow
Justement, je suis en train d'écouter Baudo, et je trouve que les comparaisons qui ont été faites entre cette version et Boulez sont très exagérées: l'une très sombre (Boulez)et l'autre avec un côté guimauve (Baudo)  Shocked
Il faudra m'expliquer ce qu'il y a de sucré chez Baudo.  scratch

En tout cas c'est une belle version. Je n'ai pas vraiment de critique à faire sur la distribution entièrement francophone, donc très compréhensible, sauf que j'ai du mal à imaginer Arkel en vieillard dans cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 16:19

Rubato a écrit:
les comparaisons qui ont été faites entre cette version et Boulez sont très exagérées: l'une très sombre (Boulez)et l'autre avec un côté guimauve (Baudo)  Shocked
Il faudra m'expliquer ce qu'il y a de sucré chez Baudo.

S'il fallait vraiment pousser le jeu des comparaisons, je dirais que là où Boulez est extrêmement analytique et ramène les paysages de Debussy à une dimension graphique et analytique (ce qui peut par ailleurs parfaitement se concevoir et c'est une version que j'apprécie beaucoup, personnellement), Baudo assume des efflorescences beaucoup plus organiques ; certes sans les touffeurs de Karajan et en gardant une direction (dans tous les sens du terme : baguette et trajectoire) très française, notamment dans le son, mais d'une remarquable poésie. Quelque chose de finalement très typé ; et s'il fallait chercher à l'adosser à une figure internationale, j'aurais peut-être tendance à vouloir le rapprocher de Kubelik. Maurice Denis vs Vuillard en quelque sorte.
(EDIT : tout à fait dans un autre ordre d'idée et, en même temps, peut-être comme une forme d'explication de cette "typicité" que je veux reconnaître à Baudo, il faut absolument connaître son album thématique autour de[s] Pelléas avec l'Orchestre philharmonique tchèque, http://www.amazon.fr/Pell%C3%A9as-M%C3%A9lisande-Orchestre-Philharmonique-Tch%C3%A8que/dp/B000LV6CM8/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1449069378&sr=8-1&keywords=pell%C3%A9as+baudo zen ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 16:27

Dit comme ça, c'est déjà mieux ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 20:47

Le (petit) problème de la version Baudo, pour moi, c'est qu'elle possède des points communs avec mes deux versions de chevet (Karajan II et Abbado II) tout en restant assez loin en-deçà surtout en ce qui concerne l'orchestre : à côté d'elles elle m'apparaît mollassonne, édulcorée et terne.
Cela dit, ce n'est pas une version médiocre, mais je n'irai pas jusqu'à la considérer comme une des grandes versions de l'œuvre (par exemple, je la préfère à Dutoit ou Haitink 2000, mais je trouve Inghelbrecht 51 et 62 bien meilleurs).

Quant à Boulez I, on ne peut pas trouver plus opposé : il n'est pas exempt de défaut, mais sa personnalité est aussi forte, ses arêtes aussi aiguës, ses éclairages aussi violents que ceux de Baudo sont émoussés et/ou atténués. Et l'orchestre, là encore, est carrément d'un autre niveau (même si pour le coup ce qu'il fait est tellement différent qu'on ne peut presque pas comparer)...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 21:30

Golisande a écrit:
Spoiler:
 

Oh ! Ça n'est pas bien grave, tu sais ; je suis sûr qu'il y a de la place pour tout le monde : /watch?v=yZymBti7700 Wink !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 2 Déc 2015 - 21:39

Je vous recommande vraiment de jeter une oreille au live de Sinopoli en 1999, dont il n'a pas encore été question je crois.
C'est une bande radio de la RAI.

Gérard Théruel, Ana Maria Martinez,
Jean-Luc Chaignaud, Robert Lloyd,
Hanna Schwarz, Dario Battaglia
Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino
Giuseppe Sinopoli
RAI Digital Archives (Florence, June 1999)

Ce qui est particulièrement notable, ce sont les tempi très lents de Sinopoli, peut-être les plus lents que j'ai pu entendre.
Le geste est large, puissant, tout en offrant une lisibilité appréciable, l'orchestre est capté de très près, avec quelques imprécisions mais aussi de beaux timbres.
Ce qui est dommage c'est que la dynamique sonore n'est pas stable, dès qu'on est dans un forte ou fortissimo le son redescend brusquement.
On entend pas mal le souffleur.
La distribution est très correcte, mais peu marquante je trouve. (et puis un Yniold catastrophique)
Théruel c'est le Pelléas de Casadesus quelques années auparavant.
Schwarz est une Geneviève bizarre que j'ai trouvé intéressante.
Arkel de Lloyd vraiment pas terrible.

A écouter pour l'orchestre et pour la direction de Sinopoli. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 5 Déc 2015 - 23:07

Autre live de la RAI:

Gérard Théruel, Catherine Dubosc,
Philippe Huttenlocher, Jean-Philippe Courtis,
Corinne Marquet, Stephanie Morales
Orchestra Sinfonica Nazionale della RAI
Claire Gibault
RAI Archives - Analog Tape of Broadcast (Turin, September 1994)

Alors là c'est l'inverse, ça va à toute bombe (2h23), par moments ça me gêne vraiment et à d'autres moments je trouve ça très pertinent.
Mais surtout la distribution est excellente, en tête la rare Mélisande de Catherine Dubosc, une de mes toutes préférées sur certains passages!
Il y a chez elle quelque chose de naïf et de frémissant que je trouve particulièrement touchant.
C'est souvent assez parlé, parfois assez proche de Karen Vourc'h, mais tout de même différent.
Bref, j'adore (surtout que les hommes sont excellents aussi), dommage que le son soit très moyen, assez étouffé, mal équilibré, orchestre un peu lointain. (ça reste écoutable mais ça sonne plutôt comme un truc des années 50-60)
En fait je trouve hallucinant qu'il n'ait pas été proposé à Dubosc d'enregistrer le rôle, ça aurait pu être avec Abbado, ou avec Dutoit par exemple...

EDIT: et un bon Yniold en plus!


Dernière édition par Xavier le Sam 5 Déc 2015 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 5 Déc 2015 - 23:21

En résumé, si on avait pu avoir les chanteurs de Gibault avec l'orchestre de Sinopoli, ça aurait fait une bien belle version!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 9 Déc 2015 - 20:40

J'écoute le dernier acte de cette version Gibault seulement aujourd'hui, et j'en viens à me demander si Dubosc ne peut pas être carrément ma Mélisande préférée.
Le vibrato est un tout petit peu large dans l'aigü, mais sinon, la plupart du temps, je me dis que c'est ça, tout simplement.
J'adore Vourc'h, Hagley, et tant d'autres, mais je ne suis pas sûr d'en trouver une seule qui me semble plus proche d'être "ma" Mélisande.
Bref, il faut absolument écouter cette version, excellemment distribuée, et notamment pour Catherine Dubosc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 10 Déc 2015 - 14:46

J'aurais pu être tenté, mais deux mentions de Vourc'h en trois posts, voilà qui me refroidit sérieusement... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 10 Déc 2015 - 16:24

Il est rare de se retrouver totalement sur le ressenti par rapport à une Mélisande, ça ne coûte rien d'essayer!
Peut-être que tu n'aimeras pas, peut-être que tu aimeras malgré la parenté avec Vourc'h, et peut-être que tu aimeras sans même voir de rapport avec Vourc'h...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 11 Déc 2015 - 0:06

Bien, bien. Je verrai. (Ce qui me fait le plus peur dans ce que tu as dit, c'est la direction au lance-pierre — et pour Sinopoli, la distrib' — et pour les deux, l'orchestre de la RAI, même si j'imagine que c'est beaucoup mieux qu'avant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 11 Déc 2015 - 0:12

Bien sûr, aucune de ces deux bandes radio n'est une version indispensable ni exempte de défauts.
Mais je trouve qu'elles apportent chacune quelque chose, comme la plupart des enregistrements d'ailleurs; quand on est Pelléassolâtre, il ne faut passer à côté d'aucune possibilité de se laisser emporter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 11 Déc 2015 - 0:35

Le problème est que souffre beaucoup plus en écoutant une mauvaise (même partiellement) version de cette œuvre que de n'importe quoi d'autre, et/ou que mon rayon de tolérance est particulièrement réduit... Mais dans l'absolu, tu as raison — d'ailleurs je me dis souvent que je devrais essayer de m'ouvrir un peu plus (mais j'ai du mal à contrôler ça, pour Mélisande et l'orchestre surtout), et même les mauvaises versions contiennent des moments de magie inattendus...


Dernière édition par Golisande le Ven 11 Déc 2015 - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 11 Déc 2015 - 0:41

Ah oui, c'est vrai que moi c'est un peu l'inverse, j'ai écouté l'oeuvre tellement de fois, et dans tellement de versions, qu'une écoute d'une version ratée ne me dérangera pas plus que ça... en revanche ça peut m'arriver de m'ennuyer vraiment et de ne pas aller au bout, par exemple avec la version A.Jordan, que je n'ai pas écoutée en entier.
Mais pour 90% des versions, je pourrai citer au moins un élément particulièrement réussi qui mérite d'être entendu.
Et je sais que pour beaucoup de versions également, il y aura au moins un défaut important, mais qu'il faudra passer outre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 23 Déc 2015 - 23:46

Le Pelléas de Rattle enfin capté officiellement (pour un DVD) si l'on en croit cet article sur la version mi-scénique (mise en scène de Peter Sellars) donnée ces jours-ci:
http://www.resmusica.com/2015/12/23/pelleas-a-berlin-pour-peter-sellars/
Avec Kozena, Gerhaher et Finley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22890
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 24 Déc 2015 - 0:37

Cette parution sera très certainement intéressante. La Melisande de Kozena sera enfin fixée officiellement. Dommage qu'elle ne l'ait pas enregistré en studio à l'époque du live avec Minkowski.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 31 Déc 2015 - 2:50

Extraits (trailer) ici: https://www.digitalconcerthall.com/en/concert/22395

La mise en scène ne me déplaît pas, mais je me demande si les extraits sont bien choisis pour donner envie, entre Finley qui bafouille (0'35) et Gerhaher qui lâche complètement sa note. (4'20)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 31 Déc 2015 - 4:32

Harding 2015, captation de la radio suédoise:

Pelléas - Christian Gerhaher
Mélisande Sophie Karthäuser
Geneviève - Wiebke Lehmkuhl
Golaud - Christopher Maltman
Yniold - Katja Stuber
Arkel - John Tomlinson

Swedish Radio Choir and Symphony Orchestra, Daniel Harding

C'est très bien capté, l'orchestre est magnifique et très transparent (notamment les cordes, très fines), mais ce sont surtout les voix qui sont en avant par la prise de son, et malheureusement la distribution n'est pas le point fort: beaucoup d'approximations de texte, de notes et de rythme... (Maltman s'interrompt carrément dans une réplique de la 1ère scène)
Pourtant le Pelléas de Gerhaher a des qualités de diction et de finesse, mais les aigüs sont difficiles sinon ratés et il y a chez lui nombre d'approximations de justesse et de texte comme chez les autres.
La Mélisande de Karthäuser, très vibrée, ne me passionne pas.
Tomlinson chante encore, eh oui, et c'est toujours aussi bizarre (si ce n'est laid), mais toujours aussi accrochant aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 7 Jan 2016 - 1:26

Xavier a écrit:
Le Pelléas de Rattle enfin capté officiellement (pour un DVD) si l'on en croit cet article sur la version mi-scénique (mise en scène de Peter Sellars) donnée ces jours-ci:
http://www.resmusica.com/2015/12/23/pelleas-a-berlin-pour-peter-sellars/
Avec Kozena, Gerhaher et Finley.

Vu la vidéo. Smile

Bien aimé le semi-stage de Sellars dans l'ensemble, ça m'a fait un peu penser au Tristan de Bastille mais sans les vidéos de Viola qui prenaient toute la place.
Les balcons de la Philharmonie de Berlin sont bien utilisés.

J'ai particulièrement aimé le Golaud de Finley, que j'ai trouvé très juste, très bien chanté, très bien prononcé, et excellent scéniquement.
Une réserve sur son dernier acte où j'ai trouvé qu'il en faisait un peu trop. (quelques répliques criées que j'ai trouvées excessives, presque "véristes")
Pour ce qui est de Gerhaher, j'ai trouvé qu'il en faisait trop tout du long... je l'ai trouvé un peu maniéré, il fait un sort à chaque note, à chaque mot, parfois il accentue toutes les syllabes, c'est curieux et finalement agaçant.
Sans compter que vocalement c'est impossible pour lui, toutes les notes aigües sont criées ou écourtées. (il me semble que le rôle ne convient pas à n'importe quel type de baryton, il y a quand même beaucoup de sol et de la aigüs, dont certains ne doivent pas être forte)
Beaucoup aimé Kozena, égale à elle-même. (pour elle, c'est scéniquement qu'elle est un peu outrée, mais vocalement parfaite)
Selig, Fink, très bien. Un Yniold presque ado et très correct. (mauvais Médecin, mais bon)
La prise de son avantageait un peu trop les voix à mon sens, mais évidemment le Pelléas de Rattle-Berlin est toujours aussi somptueux.
Ca mériterait que j'écoute la bande radio où l'orchestre semble mieux mis en valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22890
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 14 Fév 2016 - 11:30

Je connais déjà plusieurs enregistrements, comme vous le savez mais j'ai enfin entendu récemment la version Karajan de studio, avec le disque mais sur un lecteur DVD/blu-ray. Pour l'édition, il s'agit de la version originale vraisemblablement car le coffret n'est pas à moi; Du coup, ce n'est pas celle du coffret avec tous les enregistrements d'opéra pour EMI qui d'ailleurs après plusieurs tests n'est pas une édition remasterisée.

La direction de Karajan, tout a déjà été dit dessus et je ne peux qu'ajouter ma voix aux personnes qui la louent. Le seul bémol, c'est que la prise de son ne soit pas toujours idéale. C'est une des directions les plus détaillées et les plus belles que j'ai entendues dans ce chef-d’œuvre.

En Pélléas, Stilwell est un des barytons les moins intéressants parmi ceux que j'ai entendus dans le rôle. C'est objectivement bien chanté mais cela ne m'a pas passionné, notamment au niveau de la manière dont le texte est mis en valeur ou plutôt ne l'est pas.

Von Stade est une des plus belles Mélisande de la discographie /vidéographie/lives, même si je ne connais dans ce rôle que Danco, Ewing, Command (il faudra que je réentende la version Baudo que j'avais acheté d'occasion et que j'ai mais pas avec moi ici), Kozena, D'Oustrac et Alison Hagley (dans les deux premiers actes pour cette dernière). Son timbre très singulier convient idéalement à ce rôle qui me fascine depuis que j'adore l’œuvre. Le français sans être irréprochable est très correcte, elle est à la fois fragile, mystérieuse et femme-enfant.

Van Dam qui a par la suite approfondi son interprétation du rôle est un Golaud de haute tenue, tant pour l'attention portée aux texte, aux couleurs, à la psychologie du personnage. Il y a beaucoup d'interprètes très intéressants du rôle : Bacquier, Le Roux, Lapointe et Naouri pour ceux qui m'ont marqué.

Raimondi est un Arkel assez intéressant mais son monologue au IVe acte est incompréhensible, tout est noyé dans l'orchestre. Il est un peu trop bougon pour ce rôle.

Denize fait une lecture de la lettre assez proche de celle de Marie-Nicole Lemieux et elle ne m'a pas convaincu en Geneviève, malgré les qualités de son timbre à l'époque. Par ailleurs, j'ai étonné que la diction soit un peu relachée. Je préfère d'autres Geneviève, Stutzmann en tête, suivie de près par Christiane Gayraud.

Yniold est souvent mal distribué mais là, quelle belle surprise d'avoir Christine Barbaux que j'ai trouvée tout simplement idéale. Certains lui reprochent d'être trop féminine ou trop mûre pour un jeune enfant, je ne comprends pas trop ces réserves.

Pascal Thomas est efficace dans les rôles secondaires du Médecin et du Berger.

Je pense qu'il est fort probable que je me procure un jour cette version car il faut l'avoir dans sa discothèque. J'écouterai avec curiosité l'enregistrement de 1954 pour entendre le jeune Karajan dans cette œuvre, plus que pour la distribution car je doute que j'apprécierai Schwarzkopf.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 23 Mai 2016 - 23:55

Debussy: Pelléas et Mélisande, actes I à III (scènes 1 à 3)
Ernst Haefliger (Pelléas), Elisabeth Schwarzkopf (Mélisande), Michel Roux (Golaud), Mario Petri (Arkel), Christiane Gayraud (Geneviève), Herbert von Karajan / Chœur et Orchestre Symphonique de la RAI de Rome
Enr. public, Rome, XII.1954
Hunt


Ma deuxième écoute de cette version atypique mais absolument fascinante - qui semble orienter vers les interprétations un peu douteuses du livret: la Mélisande fausse jeune fille manipulatrice de Schwarzkopf, le Pelléas lourd et comme fermé en lui-même de Heafliger, l'Arkel de Petri tout de fausse grandeur creuse, un couple Golaud/Geneviève extraordinaire (Roux, idéal comme d'habitude) - et qu'ils soient audiblement les deux seuls chanteurs idiomatiques (linguistiquement et vocalement) semble en faire les deux seuls personnages conscients de la tragédie qui se noue...

Direction remarquable de Karajan (déjà, rien que pour obtenir ce qu'il obtient de l'orchestre de la RAI de Rome en 54!), à l'opposé de sa version studio: une trame sombre et tendue à l'arrière-plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 24 Mai 2016 - 17:28

Debussy: Pelléas et Mélisande, actes III (scène 4) à V
Ernst Haefliger (Pelléas), Elisabeth Schwarzkopf (Mélisande), Michel Roux (Golaud), Mario Petri (Arkel), Graziella Sciutti (Yniold), Franco Calabrese (Un Berger, Un Médecin), Herbert von Karajan / Orchestre Symphonique de la RAI de Rome
Enr. public, Rome, XII.1954
Hunt


Peu de choses à ajouter à ce que je disais hier. Seulement une mention toute particulière pour Graziella Sciutti, une magnifique surprise pour moi: j'ai rarement entendu un Yniold chanté par une femme qui soit à la fois si crédible dramatiquement et si beau vocalement. Et Roux, décidément un Golaud immense (peut-être encore plus beau ici que dans Inghelbrecht 62).

Évidemment pas une version à recommander pour découvrir l'œuvre, mais parmi les "lectures alternatives", une des plus fascinantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 17 Juil 2016 - 18:08

Personne n'a regardé/écouté la récente production d'Aix en Provence?

Il faudra que je réécoute la bande de France Musique pour mieux juger du travail de Salonen avec le Philharmonia, car la bande-son de la vidéo d'Arte concert est très mauvaise.
La distribution est vraiment superbe, j'ai eu peur qu'Hannigan surjoue un peu au début, et soit une Mélisande outrée, finalement non.
Mélisande est omniprésente sur scène (on est dans un rêve de Mélisande tout au long de l'oeuvre dans cette mise en scène) et cette présence scénique accapare l'attention davantage que la prestation vocale d'Hannigan, donc là aussi il me faudrait une réécoute pour voir si je suis vraiment convaincu ou non par cette Mélisande.
Sur le papier le rôle est un peu grave pour elle, mais évidemment avec les captations il n'y a pas de problèmes de projection, même si on entend ce grave très mince, cela ne pose pas de souci particulier.
En tout cas il y a eu 2-3 hésitations, voire erreurs ("oui, oui, je les ferme la nuit" dans la première scène au lieu de "si, si, je les ferme la nuit") de texte, mais la performance scénique nous fait un peu oublier cela.
Pour Degout et Naouri, les choses sont différentes, cela fait respectivement 8 et 15 ans qu'ils chantent ces rôles, qu'ils connaissent sur le bout des doigts, sans trop tomber dans une routine je trouve.
Naouri me semble presque meilleur à chaque nouveau Golaud, et Degout, dont c'était le dernier Pelléas, m'a enthousiasmé davantage que d'habitude, c'était moins "tranquille" que d'autres fois, plus tendu.
Sylvie Brunet est désormais une habituée du rôle de Geneviève, excellente malgré une certaine tendance à précipiter un tout petit peu rythmiquement, tout comme Selig, qui me convainc quand même moins notamment à cause d'une intelligibilité du texte encore perfectible.

La mise en scène prend donc le parti-pris d'un rêve de Mélisande, contrairement à beaucoup de mises en scène à décor unique (Vick) ou avec peu ou pas de décor (Wilson), on a ici une certaine variété d'espaces, mais bizarrement malgré le côté onirique et presque volontairement à contresens parfois, il y a aussi un côté terre à terre très bourgeois, et cela m'a parfois gêné.
La direction d'acteurs est très riche, il y a parfois trop de choses, on peut finir par trouver ça maniéré, et surjoué.
Le Pelléas coincé et un peu autiste m'a semblé fonctionner, par contre d'autres choses m'interloquent. (Yniold omniprésent qui serait une sorte de projection de Mélisande?...)
Bref, je suis rentré dans le trip le temps de la représentation, on ne s'ennuie pas une seconde, mais j'en suis sorti très mitigé, voire assez peu convaincu.
Tout ça me semble assez contradictoire avec Pelléas.
Dans le genre bizarre et onirique, j'ai largement préféré la version mise en scène par Bechtolf (DVD et Blu-Ray dirigé par Welser-Möst), plus épuré et plus mystérieux.
Spectacle intéressant malgré tout, à voir, et à entendre!


Dernière édition par Xavier le Mer 7 Sep 2016 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 17 Juil 2016 - 18:15

J'ai surtout trouvé un parti pris, aussi bien à l'orchestre qu'aux voix (et pour elles, surtout), de musique, de verbe très incarné ; rien d'éthéré, d'abstrait et pas tellement de place pour le symbole. Les choses sont dites suivant une gradation qui ne met évidemment pas tout sur le même pied (rien d'univoque, au sens propre du terme ; au contraire) mais qui dit, vraiment ; qui n'élude pas et qui balaie largement et les affects, et le spectre dynamique. Ce qui n'est pas nécessairement si courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 17 Juil 2016 - 18:18

Oui c'est ça: c'est très incarné, peut-être trop pour ma vision de Pelléas.
Dans l'orchestre et dans les voix, ça ne me gêne pas forcément, j'apprécie des Pelléas très différents les uns des autres; scéniquement, davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29070
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 17 Juil 2016 - 19:08

J'ai regardé aujourd'hui.

Un Selig, un peu trop large/épais pour Arkel ... mais rien de méchant, c'est très bon, même si ce n'est pas Varnier (ou Raimondi). Yniold chanté par une femme, donc moins tête à claque et strident, tout à fait en place. Geneviève ... ma foi par grand chose à en dire, elle remplit le contrat. Le médecin a une belle voix ... presque trop pour un aussi petit rôle.
Naouri retourne à son rôle fétiche. C'est bien chanté, très bien joué ... même si la voix n'est plus aussi agréable que par le passé, et qu'il me semble avoir des problèmes de justesse (ce n'est pas une partition évident sur ce point ... j'en conviens facilement). Scéniquement, il a le talent qu'on lui connaît ... et ne surjoue pas.
Degout montre ici plus que d'habitude son talent de comédien ... et la personne quasi-autiste qu'il joue est une très intéressant orientation de la mise en scène. Non seulement il recule quand Mélisande devient plus explicite, mais on voit qu'il ne regarde jamais véritablement Mélisande ... au final il finit par se libérer, sûrement aidé par cet amour. Vocalement c'est encore bien assuré ... mais on sent que ce n'est plus aussi facile qu'il y a quelques années, et il prend sagement la décision d'arrêter Pelléas.
Quant à Mélisande, c'est vraiment une immense prestation de comédienne. Tout semble très juste ... pas d'hystérie, pas d'exagération ... mais au contraire une Mélisande qui malgré qu'elle semble avoir été abusée par toute la famille, arrive à survivre psychologiquement, et garder son amour pour Pelléas.

La direction est parfois trop lente ... parfois un peu rapide, donc pas toujours bien senti niveau tempo ... il est difficile d'en dire plus avec le son d'une retransmission.

La mise en scène est vraiment excellente. Très recherchée sur le plan des décors (ils sont magnifiques). J'ai beaucoup aimé toutes les pièces de cette maison. Mais il est difficile de saisir tous les messages de la mise en scène ... (le double de Mélisande par exemple ... qui prend la place de Mélisande ... mais pour des situations très différentes) ... ce qui ne m'a pas empêché de trouve cette mise en scène réussi, car les chanteurs semblent très bien dirigés ... et l'émotion y est comme rarement.
L'idée générale d'un cauchemar de Mélisande ... est à double tranchant ... car on peut aussi imaginer le cauchemar du mariage (puisqu'elle est en robe de mariée) sur un mode comique (ce que fut La Belle Hélène de Pelly), alors que Pelléas est un opéra très noir ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 17 Juil 2016 - 20:46

Cololi a écrit:

La direction est parfois trop lente ... parfois un peu rapide, donc pas toujours bien senti niveau tempo ... il est difficile d'en dire plus avec le son d'une retransmission.

Oui les tempi sont parfois en-dessous (et plus rarement au-dessus) de la moyenne, mais au contraire je trouve ça bien senti, bien habité dans l'ensemble.
En tout cas pour moi il n'y a pas de norme qui soit plus juste qu'une autre en la matière; avec une meilleure captation on pourra juger davantage du détail et des couleurs orchestrales.

Cololi a écrit:

L'idée générale d'un cauchemar de Mélisande ... est à double tranchant ... car on peut aussi imaginer le cauchemar du mariage (puisqu'elle est en robe de mariée) sur un mode comique (ce que fut La Belle Hélène de Pelly), alors que Pelléas est un opéra très noir ...

Ca permet aussi de ne pas se soucier de la cohérence de l'ensemble, puisqu'on peut toujours dire "oui mais c'est un rêve": scène d'amour très charnelle entre Pelléas et Mélisande au IV (et même déjà avant), moi je veux bien, mais Golaud qui s'interroge sur ce qu'ils ont fait ou pas après au dernier acte, ça ne fonctionne plus... (un exemple entre mille)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 17 Juil 2016 - 21:01

Xavier a écrit:
je trouve ça bien senti, bien habité dans l'ensemble.

C'est ce que j'entendais par : très incarné ; mais avec des profils vocaux comme ceux retenus, il n'y avait pas d'autre voix possible, à mon avis (on pourra, aussi, légitimement penser que ces profils-ci, très charnels/humains, ont été retenus pour suivre cette direction, dans tous les sens du terme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 17 Juil 2016 - 21:06

Le choix c'est surtout de construire le spectacle autour de la personnalité de Barbara Hannigan à mon avis, Degout et Naouri sont tellement omniprésents dans ces rôles depuis 10 ans sur toutes les scènes du monde qu'il me paraît moins évident qu'il s'agisse de choix vraiment délibérés d'aller dans telle ou telle direction. (même s'il y a des alternatives à ces deux-là, en particulier je regrette qu'on n'ait pas le Golaud de Le Roux dans une captation majeure ou officielle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 16 Aoû 2016 - 0:05

La vidéo est toujours disponible mais le son a été nettoyé, ça ne sature plus. Smile
http://concert.arte.tv/fr/pelleas-et-melisande-de-debussy-au-festival-daix-en-provence

EDIT: même l'image est plus belle est plus fluide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clemensnonpapa
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 12:34

Comme je viens de découvrir Karen Vourc'h dans les chansons de Bilitis, je suis intéressé par sa Mélisande.
Pouvez-vous me dire dans quelles versions elle intervient ? Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 12:50

Comme je l'ai dit dans le sujet de l'écoute comparée: aucune version publiée!

On la trouve dans une vidéo de 2010 à l'Opéra-Comique, mais ce n'est pas sorti en DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 12:54

Pas de version commercialisée. En ligne, il y a au moins une fausse vidéo (pas libre de droit, donc), mais il faut un peu chercher...

(Personnellement je ne supporte – vraiment – pas, mais du coup j'aime autant que ça ne reste pas trop un mythe Mr.Red ... Cela dit, d'autres membres dont l'avis est bien différent du mien te seront peut-être plus utiles que moi...)


Dernière édition par Golisande le Lun 28 Nov 2016 - 13:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 12:58

Ca n'est pas libre de droits, il faut retirer ce lien s'il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 13:01

Pardon, je croyais que si l'œuvre était dans le domaine public c'était OK pour les liens (je suis un peu largué comme tu vois)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy Pelléas et Mélisande - Bastille - Février-mars 2012
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
» Pelléas et Mélisande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: