Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Debussy - Pelléas et Mélisande (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 13:03

Il y a les interprètes figure-toi. Smile  (60 ans)

Sans compter que Pelléas n'est de toute façon pas libre de droits à cause de Maeterlinck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 13:14

C'est bien ce que je dis, je suis largué hehe (je pensais que les lois étaient différentes pour la musique en ligne... il faut dire aussi que cette législation devient de plus en plus surréaliste, enfin bref).

J'en profite pour dire que j'ai essayé de regarder la captation de l'Opéra comique en 2010, mais je n'ai pas pu (pas même la première scène) à cause de Vourc'h. Le succès et la reconnaissance dont elle bénéficie dans ce rôle et ce répertoire me sont à peu près aussi hermétiques que ceux (à une autre échelle) de Daft Punk et d'Adele.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clemensnonpapa
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Lun 28 Nov 2016 - 13:55

Xavier a écrit:
Comme je l'ai dit dans le sujet de l'écoute comparée: aucune version publiée!

Ah, désolé, j'avais pas fait gaffe... Embarassed Quel dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 30 Nov 2016 - 23:41

Je me pose la question (en vue d'un cours) d'une version de découverte dans l'optique de ne pas avoir à suivre le texte en même temps, et donc avec la nécessité d'un chant plutôt en avant et d'une diction parfaite chez les chanteurs, mais en même temps avec un orchestre assez confortable (un peu plus qu'Inghelbrecht 62 quoi, même si c'est déjà correct, mais quand même très vert), et je pense surtout à Ansermet I (mais Rehfuss pose quand même un peu problème, et l'orchestre n'est pas si beau) et à Fournet, à la réécoute c'est sans doute même ce dernier qui s'impose: l'orchestre est assez propre mais les voix sont en avant, et les 3 protagonistes principaux sont irréprochables à tous points de vue. (en revanche pour Arkel et Geneviève on trouve mieux, mais ça reste bon)
L'orchestre est quand même un petit peu trop en retrait et pas hyper beau mais tout reste audible j'ai l'impression. (il ne faudrait pas qu'on rate des motifs)
Sinon Cluytens n'est pas mal non plus, mais c'est un chouilla moins clair.
Je peine à trouver une belle version récente avec une diction parfaite chez tout le monde.
Et pourtant j'ai toutes les versions possibles et imaginables!...
Ewing et Ludwig chez Abbado...  Confused
Chez Baudo tout le monde est un peu flou aussi, à cause de la prise de son peut-être aussi.
Dutoit c'est bien pour Cachemaille, mais Alliot-Lugaz et surtout Henry ça reste un peu moins clair, très chanté.

Qu'en dites-vous?

(non non, ne me répondez pas "je n'en dis rien" Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 0:04

Pour l'expliquer en cours ou pour qu'ils l'écoutent chez eux ? En cours, oui, ça rend les choses très faciles avec Fournet. Chez soi, c'est quand même très raide, l'une des rares versions où il ne se passe pas grand'chose, je trouve. Ça donne vraiment l'impression d'avoir été enregistré hors sol dans un coin de studio avec tout le monde en mode déchiffrage. Ansermet I souffre (relativement, hein) de Rehfuss, mais il y a beaucoup de climat au moins. J'aurais tendance à trouver Inghelbrecht 62 mieux de toute façon, mais en revanche, pour le trouver, pas évident, donc là encore, ça dépend si c'est toi qui diffuses.

Chez soi, il est probable aussi qu'Abbado, Dutoit ou même Karajan passent mieux, comme plus naturels à des oreilles contemporaines, malgré la disparition partielle du texte. En cours, évidemment, ça t'oblige à paraphraser voire répéter le texte, bof.

Sinon il y a Auberson qui a à la fois la tension, l'orchestre présent (mais je crois que tu disais qu'il y avait des pains) et les chanteurs très bien articulés. Le tout dans une atmosphère qui fait moins ancienne que dans les studios que tu cites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 0:13

C'est pour l'écouter en cours, oui, et c'est moi qui diffuse, donc je choisis vraiment parmi tout ce que j'ai.

Tu as mis le doigt sur le problème: il faut que le texte soit parfaitement et facilement intelligible, mais pour que ce soit le cas pour tous les protagonistes, on est obligé de se tourner vers les versions 100% francophones assez anciennes avec le risque de paraître daté à quelqu'un qui n'est pas habitué à cette esthétique.
Et je suis d'accord que Fournet n'est pas le plus passionnant, mais tous les autres voyants sont au vert...
Rehfuss me gêne beaucoup, mais après je ne sais pas si tu le monde le perçoit comme moi.
Auberson c'est vrai que ça pourrait être un bon compromis, mais je n'aime pas beaucoup, surtout à cause de Spoorenberg, l'orchestre n'est pas si propre et l'ensemble sonne moins limpide qu'un studio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 0:16

Oui, ça risque d'être un peu difficile de s'adapter au style déjà bizarre de Pelléas…

Mais à ce compte-là, pourquoi ne pas utiliser une version plus récente hors commerce de ta vollection, avec de bons diseurs, comme Vourc'h-Addis-Barrard, en plus tu as la vidéo si nécessaire ?

Certes, il faudra une autre version pour les interludes (ils n'étaient pas cette bande Gardiner, il me semble ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 0:26

Si si, il y a les interludes dans ce Gardiner-là.

J'ai pensé à cette version figure-toi (il n'y en a pas tellement d'autres dans les versions hors commerce à réunir un cast si bon niveau diction), et à la mettre en audio, mais ce n'est pas si limpide qu'il n'y paraît, car les chanteurs bougent et le son aussi, ça reste un live, et la balance voix-orchestre est très équilibrée mais du coup certaines répliques sont quand même un peu masquées par l'orchestre. (et je ne parle pas de l'Arkel de Hollop, là pour le coup c'est pas terrible niveau intelligibilité du texte)
C'est sûr que c'est bien plus beau et passionnant à écouter que Fournet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 9:19

DavidLeMarrec a écrit:
une version plus récente hors commerce de ta vollection, avec de bons diseurs, comme Vourc'h

On la sent venir de loin, celle-là... Mr.Red

Cela dit, je ne vois rien à redire à ce choix : Vourc'h plaira aux jeunes, et le reste ne m'a laissé strictement aucun souvenir hehe , donc je suppose que c'est assez consensuel aussi (et Gardiner ça ne peut pas être mauvais).

Autrement, s'il faut absolument qu'ils comprennent tout le texte parfaitement, j'aurais dit Baudo ou Dutoit, mais je vois que tu les as écartés... Du coup, sans accents et pas vieillot, je ne vois pas – sans quoi j'aurais dit Karajan ou Haitink 2007 (pas Abbado, because Ewing compliqué et Ludwig moche).
Quant à Rehfuss pour découvrir Golaud, ça m'embêterait aussi pas mal (mais finalement pas plus que Vourc'h pour découvrir Mélisande).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 13:08

Baudo et Dutoit, ce n'est pas si limpide que ça même si les dictions sont bonnes.
Karajan ce n'est pas limpide du tout, et Haitink 2007 non plus car là aussi même si le son est bon, ça n'est pas toujours clair, les chanteurs bougent, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 13:54

J'ai cité Karajan non seulement parce que j'aime cette version, mais surtout parce qu'elle me semble être l'une des rares dans lesquelles rien ou presque n'est susceptible de provoquer l'ironie (même tacite) de la part d'adolescents — ce qui pourrait être un autre critère à prendre en compte...

Cela dit je ne connais pas tes élèves, et ce n'est certainement pas comme si tu étais prof en collège ou que c'était ton premier cours avec eux, mais il me semble que cette version est une de celles qui peuvent apparaître plus "neutres" à des oreilles novices — peut-être parce qu'elle prend certaines distance avec le texte (voire avec le "style" spécifique de l'œuvre) et tend par conséquent à en atténuer les caratéristiques les plus saillantes et évidentes sans en diminuer la beauté (j'aurais même envie de dire au contraire).
Mais je pourrais en dire autant de Haitink 2007, et peut-être (pour le côté plus neutre/universel) d'un certain nombre de versions non discographiques récentes – y compris peut-être Gardiner 2010... Et il est certain que pour la compréhensibilité du texte, Karajan, on peut faire mieux (mais tu remarqueras quand même que je n'ai pas osé mentionner Boulez Mr. Green ).

De toute façon, si j'étais à ta place (et si je trouvais le temps nécessaire), je finirais probablement par faire un montage de versions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 14:22

Ce sont des adultes de tous âges, pas des jeunes.

Et effectivement, je pense alterner Fournet et Abbado et aborder la question du style, du coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 1 Déc 2016 - 14:27

Xavier a écrit:
Ce sont des adultes de tous âges, pas des jeunes.

Dans ce cas effectivement, c'est déjà plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 2 Déc 2016 - 2:24

Golisande a écrit:

Autrement, s'il faut absolument qu'ils comprennent tout le texte parfaitement, j'aurais dit Baudo ou Dutoit, mais je vois que tu les as écartés... Du coup, sans accents et pas vieillot, je ne vois pas – sans quoi j'aurais dit Karajan ou Haitink 2007 (pas Abbado, because Ewing compliqué et Ludwig moche).

Pour Ludwig, je viens de réécouter un peu et j'ai presque été agréablement surpris: oui, la voix est vraiment moche en 1991 (ce sont les toutes dernières années pour elle) mais son français est quand même assez bien prononcé et intelligible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 2 Déc 2016 - 10:06

Je ne trouve vraiment pas son français terrible... Ce sont les nasales, en particulier les "on", qui m'ennuient le plus, et plus généralement le fait qu'elle n'articule pas; c'est décidément l'ensemble (usure de la voix + français) qui est problématique pour moi, parce que j'aime plutôt bien sa Fricka de la même période.

En tout cas, plus que sa lettre encore, je trouve le début de la dernière scène du I assez inécoutable alors que l'orchestre est magnifique (Ewing n'y est pas pour rien non plus)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 2 Déc 2016 - 20:00

Citation :
Ce sont les nasales, en particulier les "on", qui m'ennuient le plus

En fait, je viens de m'en rendre compte, c'est un peu comme si toutes ses voyelles étaient nasales et très peu différenciées – autrement dit on dirait qu'elle chante avec le nez et sans presque ouvrir la bouche... Mr. Green

Je ne connais aucun autre enregistrement d'elle en français : est-ce qu'elle le prononce pareil ailleurs ? (Je me dis que c'est peut-être lié à sa propre perception de cette langue, parce ni en allemand ni (bien plus jeune) en italien je n'ai jamais rien remarqué de semblable.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 10 Déc 2016 - 20:53

Golisande a écrit:
[...](pour les "trois vieux pauvres", on peut certes y voir Arkel-Geneviève-Golaud – d'autant que juste avant il y a "Et tous ceux qui l'habitent sont déjà vieux" –, mais j'avoue n'y avoir jamais pensé avant de voir la mise en scène de Katie Mitchell (Aix), et pour le coup je trouve que c'est une idée assez forte)...

Xavier a écrit:
Dans la mise en scène de Vick c'est Pelléas-Mélisande-Golaud, ce qui me paraît encore plus fort.

Golisande a écrit:
Je ne m'en souviens pas (ce qui signifie qu'il me faut en plus revisionner ce DVD Mad – que j'avais par ailleurs adoré).

Edit : ah si, ils se voient sous les dalles transparentes (ou qqch comme ça) ?

Golisande a écrit:
Je viens de revoir la scène de la grotte dans la version Vick (je ne peux pas tout revoir maintenant)... Ce n'est pas étonnant que l'idée de mise en scène ne m'ait pas marqué plus que ça, puisque je n'avais pas reconnu les personnages momifiés... Embarassed  maintenant que tu le dis, il semble bien que ce soit eux, mais autrement je ne l'aurais peut-être même pas remarqué lors d'un deuxième visionnage.

Quant à l'idée elle-même (si on la capte), c'est effectivement assez impressionnant, mais je ne suis pas sûr que ce soit tout-à-fait "raccord" avec ce que m'évoque la mise en scène dans son ensemble, le décor, les incarnations des personnages, etc. J'avais d'ailleurs eu un sentiment ambigu (sur lequel je me suis étendu) en visionnant l'ensemble : c'est incontestablement magnifique, les chanteurs sont incroyables (Degout ne se relève pas de la comparaison avec Croft, en tout cas dans cette scène), les figures qu'ils incarnent sont passionnantes par leur ambivalence et leur étrangeté — mais le côté fascinant vient en partie de ce que l'univers créé ne colle (volontairement ?) pas vraiment avec l'œuvre...

En l'occurrence, la veine "gothique" ténébreuse qui me paraît si essentielle dans cette œuvre — et dans laquelle s'inscrit complètement (et assez génialement !) l'idée des momies — est contrecarrée par une luxuriance quasi-klimtienne qui conviendrait mieux à du Schreker, et ce côté-là est encore accentué par la Mélisande très "germanique" à tous points de vue (mais formidable dans son genre décalé) de Christiane Oelze...
Ce parti-pris (si c'en est vraiment un, ce que je crois) crée une «polymérisation» esthétique qui rend ce spectacle plus foisonnant et fascinant qu'une "simple" mise en scène de Pelléas, MAIS dans le cas de cette scène en particulier, j'ai l'impression bizarre que le metteur en scène n'a pas complètement réussi à réconcilier les deux univers — le sien propre et celui inhérent à l'œuvre... D'où, je pense, mon impression lors du visionnage intégral : celle d'une sorte de clash permanent, générateur d'une richesse esthétique fabuleuse mais aussi, par moments, d'une espèce de frustration.

(D'autre part, je préfère l'orchestre de la version Salonen... Razz )

... Il me reste (entre autres) à visionner Bechtolf / Welser-Möst, malgré le peu d'enthousiasme que m'inspire le peu que j'ai vu de la mise en scène... (J'essaierai d'en parler en même temps que de la version d'Aix – Mitchell / Salonen donc – qui m'a globalement plutôt emballé, malgré quelques réserves...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 11 Déc 2016 - 11:45

Tiens, d'ailleurs : les Trois-Vieux-Pauvres de chez Bechtolf sont aussi Mélisande/Pelléas/Golaud (mais là c'est beaucoup plus évident)...

Je viens de voir les deux premiers actes de cette version zurichoise, et ma foi, j'ai bien cru que je n'allais pas dépasser le I : l'ambiance beckettienne (moins l'humour), le jeu inexpressif des chanteurs, la direction froide et à côté de la plaque (jamais le bon tempo) de Welser-Möst, la tronche des mannequins... et Isabel Rey Confused , ça fait un peu beaucoup à gérer... Mais j'ai peut-être bien fait d'avoir la curiosité de continuer (la première scène du II m'a déjà plus "embarqué").
L'idée des mannequins est intéressante en elle-même et permet un jeu de variations complexe, mais ça reste quand même très systématique du point de vue esthétique, et aussi très réfrigérant – mais c'est visiblement le parti-pris de cette mise en scène Mr.Red ; enfin, le résultat me paraît tout de même moins déshumanisé que Wilson...
Quant à Isabel Rey, ce n'est vraiment ma tasse de thé à aucun point de vue, mais j'attends de voir la suite (et après ça je serai peut-être armé pour affronter Vourc'h en vidéo)...

Globalement, malgré ses défauts, la version d'Aix me parle beaucoup plus (et la direction de Salonen est vraiment à cent coudées au dessus de celle de WM, à mon humble avis), à tel point qu'en regardant celle-ci j'ai constamment envie de la revoir — ce que je vais faire, je crois, d'autant que je l'ai visionnée en cinq fois sur une période d'une semaine Bad ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Jeu 15 Déc 2016 - 22:28

Quelqu'un peut-il confirmer l'information selon laquelle paraîtrait bientôt, en CD et sur le label du LSO, une version Rattle avec Kozena/Gerhaher/Finley ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 16 Déc 2016 - 0:06

Je ne sais pas, mais vu que ça a été filmé et que la vidéo a été diffusée sur internet (avec un semi-stage sympa de Sellars), ça serait bizarre, et dommage, que ça ne sorte pas en DVD.

(déjà que Haitink/Martinoty et Gardiner/Braunschweig sont passés aux oubliettes...)

EDIT: ceci dit je dis une bêtise, car c'était la distribution que tu donnes mais avec Berlin, donc c'est peut-être un enregistrement différent.
En tout cas le Pelléas de Rattle est toujours remarquable.


Dernière édition par Xavier le Ven 16 Déc 2016 - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 16 Déc 2016 - 0:09

https://www.barbican.org.uk/music/event-detail.asp?ID=17592

Apparemment la même production Rattle/Sellars avec la même distribution a effectivement été reprise à Londres, donc ça serait chouette d'en avoir un enregistrement. (même si je n'ai pas aimé le Pelléas très limite et un peu maniéré de Gerhaher)


Dernière édition par Xavier le Ven 16 Déc 2016 - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 16 Déc 2016 - 0:33

Sur Davis-Vick:

Golisande a écrit:

En l'occurrence, la veine "gothique" ténébreuse qui me paraît si essentielle dans cette œuvre — et dans laquelle s'inscrit complètement (et assez génialement !) l'idée des momies — est contrecarrée par une luxuriance quasi-klimtienne qui conviendrait mieux à du Schreker, et ce côté-là est encore accentué par la Mélisande très "germanique" à tous points de vue (mais formidable dans son genre décalé) de Christiane Oelze...
Ce parti-pris (si c'en est vraiment un, ce que je crois) crée une «polymérisation» esthétique qui rend ce spectacle plus foisonnant et fascinant qu'une "simple" mise en scène de Pelléas, MAIS dans le cas de cette scène en particulier, j'ai l'impression bizarre que le metteur en scène n'a pas complètement réussi à réconcilier les deux univers — le sien propre et celui inhérent à l'œuvre... D'où, je pense, mon impression lors du visionnage intégral : celle d'une sorte de clash permanent, générateur d'une richesse esthétique fabuleuse mais aussi, par moments, d'une espèce de frustration.

(D'autre part, je préfère l'orchestre de la version Salonen... Razz )

Je pense comprendre ce que tu veux dire sur la version Davis/Vick, même si je ne le ressens pas comme ça.

Personnellement c'est davantage la version Salonen/Mitchell qui me donne l'impression d'être un peu en décalage, avec une mise en scène comme plaquée sur l'oeuvre de Maeterlinck-Debussy. Et puis je trouve qu'elle est finalement plus limitée.

Golisande a écrit:
Tiens, d'ailleurs : les Trois-Vieux-Pauvres de chez Bechtolf sont aussi Mélisande/Pelléas/Golaud (mais là c'est beaucoup plus évident)...

Je viens de voir les deux premiers actes de cette version zurichoise, et ma foi, j'ai bien cru que je n'allais pas dépasser le I : l'ambiance beckettienne (moins l'humour), le jeu inexpressif des chanteurs, la direction froide et à côté de la plaque (jamais le bon tempo) de Welser-Möst, la tronche des mannequins... et Isabel Rey Confused , ça fait un peu beaucoup à gérer... Mais j'ai peut-être bien fait d'avoir la curiosité de continuer (la première scène du II m'a déjà plus "embarqué").

Le III est encore plus réussi je trouve, vraiment, cette version a tout pour paraître bizarre et décalée (je parle surtout de la mise en scène, même si le français de Gilfry, Polgar et Rey n'est pas moins bizarre), mais au final je la trouve tout à fait fascinante; je l'ai vue trois fois au moins je crois.
C'est pour moi plus intéressant que Strosser ou Pelly en tout cas.

D'autres versions vidéo tout à fait excellentes, Haitink-Martinoty et Gardiner-Braunschweig manquent vraiment au DVD.
La 2è a été multi-diffusée et se trouve heureusement assez facilement, la première beaucoup moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1524
Age : 53
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 17 Déc 2016 - 23:17

Rattle et Sellars ont donné une production scénique de Pelléas au tout début des années 90 à l'Opéra d'Amsterdam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 18 Déc 2016 - 9:38

Martinoty, c'est avec Kozena, Naouri et Lapointe dans un décor unique monumental et assez froid ?
Si c'est ça, je l'avais vu à la télévision à l'époque et je n'avais pas beaucoup aimé...

Pour Bechtolf, je n'ai pas encore continué, mais le principal souci est quand même musical pour moi : je trouve la Mélisande de Rey à la limite du supportable (pour ne pas dire carrément moche), et j'ai l'impression que Welser-Möst n'a pas compris grand-chose à l'œuvre, en tout cas ses tempi en particulier ne me plaisent pas du tout. Confused

Quant à Gardiner, ben c'est Vourc'h quoi, donc non (j'ai même essayé, j'ai vu le début, mais non).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 18 Déc 2016 - 10:17

La version Karajan me semble bien correspondre à tes objectifs.
Les voix sont au premier plan, et l'orchestre - somptueux  - ne prend pas le dessus.
Et si deux des principaux protagonistes : Frederica von Stade en Mélisande et Richard Stilwell en Pelléas sont anglophones, leur diction est irréprochable.
Le contexte de cet enregistrement l'explique bien : sur les conseils de Michel Glotz, Karajan a recruté comme chef de chant Janine Reiss pour préparer les chanteurs, et cela s'entend.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 18 Déc 2016 - 11:52

Bien vu : cette version est une de mes deux ou trois favorites, et a été ma préférée pendant des années  (je pourrais même dire que c'est celle qui m'a rendu vraiment amoureux de cette œuvre, alors qu'Abbado - ou plus exactement Ewing, que j'adore maintenant - m'en avait plutôt tenu éloigné).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 18 Déc 2016 - 18:59

Golisande a écrit:
Martinoty, c'est avec Kozena, Naouri et Lapointe dans un décor unique monumental et assez froid ?
Si c'est ça, je l'avais vu à la télévision à l'époque et je n'avais pas beaucoup aimé...

Oui pour les interprètes, pour la mise en scène je me demande si tu ne confonds pas, ce n'est pas un décor unique, et je ne trouve pas ça froid...

Golisande a écrit:
Pour Bechtolf, je n'ai pas encore continué, mais le principal souci est quand même musical pour moi : je trouve la Mélisande de Rey à la limite du supportable (pour ne pas dire carrément moche), et j'ai l'impression que Welser-Möst n'a pas compris grand-chose à l'œuvre, en tout cas ses tempi en particulier ne me plaisent pas du tout. Confused

Des distributions irréprochables, c'est assez rare; je suis plutôt d'accord avec toi pour Rey, mais Welser-Möst ne m'a pas déplu, et surtout c'est la mise en scène qui est fascinante. Si tu n'aimes pas la mise en scène effectivement, le reste est plus que dispensable. (malgré un superbe Golaud tout de même)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 11:39

Xavier a écrit:
Golisande a écrit:
Martinoty, c'est avec Kozena, Naouri et Lapointe dans un décor unique monumental et assez froid ?
Si c'est ça, je l'avais vu à la télévision à l'époque et je n'avais pas beaucoup aimé...

Oui pour les interprètes, pour la mise en scène je me demande si tu ne confonds pas, ce n'est pas un décor unique, et je ne trouve pas ça froid...

J'ai le souvenir d'une espèce de grand hangar/entrepôt à dominante grise avec des poutres métalliques – mais j'ai l'habitude que ma mémoire me joue des tours pour ce genre de choses... Mr. Green
Ce dont je me souviens bien, en revanche, c'est que les mimiques de Kožená (une de mes Mélisandes préférées à l'oreille) m'avaient un peu sorti du truc... Et que Naouri et Lapointe me faisaient penser respectivement à Jean-François Copé et à Bernard Tapie jeune, et pour le coup il y a vraiment de quoi gâcher un spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 16:34

Ah non, hangar/entrepôt, ça doit être une autre mise en scène. (à vrai dire je ne vois pas laquelle, dans les versions diffusées)

Extraits: /watch?v=bDOMA9gjxmE
/watch?v=w5ElqIZ_tW0
/watch?v=-1GLP83S8CQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 16:54

Ah oui non rien à voir effectivement... hehe Et ça a l'air vraiment très bien... (j'ai du mal à me connecter ces temps-ci, du coup je n'ai pas pu chercher moi-même, mais merci)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 16:58

On ne trouve que quelques extraits par ci par là malheureusement... (j'ai une copie de la diffusion télé mais c'est vraiment de très moyenne qualité)

Oui, je trouve que c'est une mise en scène qui réussit à ne pas trop s'éloigner de l'imagerie traditionnelle de Pelléas (on n'est ni chez Vick ni chez Bechtolf) et de l'onirisme qu'on peut attendre, tout en évitant le truc un peu kitsch et médiéval. (qui est évité de justesse, sauf par moments, chez Stein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 19:12

Et en plus c'est la fameuse version de 2007 si formidable musicalement... Comme je croyais que c'était mon truc d'entrepôt, ça me consolait un peu du fait que ce soit introuvable, mais là c'est vraiment rageant (pourquoi avoir publié Wilson 2012, par exemple, et pas ça ? Rolling Eyes )...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 19:15

Non c'est bien d'avoir publié Wilson, mais ce n'est pas bien de ne pas avoir publié celui-là, qui a été filmé, diffusé sur Arte... une seule fois en plus je crois.
Encore, Gardiner-Braunschweig, on le trouve plus facilement, parce que ça a été beaucoup diffusé, mais ce Haitink-Martinoty est effectivement passé aux oubliettes, à moins d'avoir une bande radio ou une bande télé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 19:55

Xavier a écrit:
Non c'est bien d'avoir publié Wilson

Ce qui est balot c'est de l'avoir fait dès 2012, étant donné que la reprise de 2015 était bien mieux – et, qui sait, ce sera peut-être encore mieux en 2018... Tu me diras qu'ils ne pouvaient pas deviner... Mais s'agissant de Wilson, on peut davantage s'attendre à ce que ce soit repris (et mûri) qu'avec Martinoty justement par exemple, alors pourquoi s'être précipité de sortir ça en DVD alors que ce n'était franchement pas très passionnant, et encore moins abouti ?...
Ça me fait penser à l'horrible version CD d'Haitink (et tiens d'ailleurs, on a ça aussi à la place de 2007, ils font vraiment n'importe quoi spiderman ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 24 Déc 2016 - 23:59

Tu oublies qu'en 2012 c'était déjà une énième reprise de cette mise en scène de Wilson qui a 20 ans.
Avec P.Jordan, Degout et Tsallagova, il y avait beaucoup d'ingrédients réunis pour faire une belle version.

Oui et le plus rageant pour Haitink 2007, c'est que les micros étaient là, les caméras étaient là... mais on ne nous donne rien. (à part la furtive diffusion télé donc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Dim 25 Déc 2016 - 1:50

Oui enfin ça m'étonnerait qu'ils ne se soient pas un peu doutés que cette production-là, avec les interprètes que tu cites, serait elle-même reprise au moins une fois... Or ce fut le cas, et ces interprètes (au moins Jordan et Tsallagova) ont fait beaucoup de progrès en trois ans — donc, chez Naïve (idéalement en tout cas), ils auraient au moins dû pouvoir attendre un peu avant de sortir le DVD...
Enfin bref, c'est un moins grand regret que le Martinoty (que je n'ai, en plus, jamais vu)...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 3 Jan 2017 - 2:54

3 ème fil Pelléas, page 6. Vous me pardonnerez de n'avoir pas tout lu... Shocked

En gros, la version Boulez sur Sony apporte-t-elle un éclairage intéressant pour quelqu'un (moi coucou ) qui ne connais que les versions Ansermet ?

Deuxième question relative à cette gravure Boulez/Sony: j'ai pigé ici et là dans le premier Acte (sur Youtube) et n'ai pas détecté d'accents gênants (bon, ok, Yvonne Minton c'est un peu la touriste typique, mais elle fait quand même bien ça, je crois). Me trompe-je ? Et orchestralement, c'est bon?

Merci d'avance !

PS: j'ai bien lu le commentaire de David du 23.3.2014, dans lequel il dit tout le bien mal qu'il pense des accents et de l'émission vocale de ces chanteurs (Shirley, Söderstrom, Minton). Mais bon, on peut changer dans la vie (à quoi serviraient autrement les résolutions du Nouvel An hehe  ). Et puis, ce nuage au-dessus de la tête de Boulez n'est-il pas en train de se transformer en auréole ?  zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 3 Jan 2017 - 12:17

André a écrit:

En gros, la version Boulez sur Sony apporte-t-elle un éclairage intéressant pour quelqu'un (moi coucou ) qui ne connais que les versions Ansermet ?

En gros: oui.

Citation :
Deuxième question relative à cette gravure Boulez/Sony: j'ai pigé ici et là dans le premier Acte (sur Youtube) et n'ai pas détecté d'accents gênants (bon, ok, Yvonne Minton c'est un peu la touriste typique, mais elle fait quand même bien ça, je crois). Me trompe-je ? Et orchestralement, c'est bon?

Minton est celle qui prononce le mieux du disque. Smile
Mais on fait avec, et McIntyre est un Golaud scotchant.
La direction de Boulez est particulière et assez sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 3 Jan 2017 - 13:44

Oui, l'atmosphère orchestrale créée par Boulez, sombre et presque étouffante, est assez exceptionnelle. (C'est, de ce point de vue, ma version préférée avec Desormière.)

Ensuite, la prosodie de Pelléas est tellement étrange que les accents m'y dérangent finalement très peu (alors que j'ai beaucoup plus de mal avec le volapück dans la tragédie lyrique ou chez Gounod, Massenet, Saint-Saëns, Bizet - ou même dans les opéras de Ravel...), du moins lorsque j'y trouve des couleurs vocales et un engagement dramatique qui compensent. Or, de ce point de vue, Elisabeth Söderström est une de mes Mélisande favorites (ma préférée chez les Mélisande «à accent») - proposant évidemment tout autre chose que Suzanne Danco (ma Mélisande «sans accent» préférée) - et, en effet, le Golaud de McIntyre est, comme le dit Xavier, un des plus fascinant (là aussi, pour les Golaud «à accent» - et plus passionnant que les Golaud d'Ansermet: je n'aime pas le côté geignard de Rehfuss et Souzay ne fend guère l'armure que dans le live d'Auberson). Autre point fort de la version Boulez: l'Yniold du jeune Anthony Britten - je ne suis pas fanatique, Dieu sait, des petits braillards ©, mais le choix d'un soprano enfant apporte incontestablement quelque chose en termes de dramaturgie. Et puis la scène de la lettre par Yvonne Minton est pour moi une merveille absolue.

Après, si tu as aimé Ansermet II, tu devrais essayer ce live d'Auberson, chez Claves: non seulement Souzay mais aussi Erna Spoorenberg y sont infiniment plus engagés, et l'orchestre est très proche des conceptions d'Ansermet (il s'agit d'ailleurs de l'Orchestre de la Suisse Romande, et d'une représentation donnée en hommage à Ansermet). Et si tu cherches prioritairement des Pelléas «idiomatiques» comme Ansermet 52 (Danco, Mollet, Bouvier, c'est quand même drunken ), tu peux essayer Desormière et Ingelbrecht 63. J'ajouterais bien Vittorio Gui pour Michel Roux et Denise Duval, mais cette dernière est assez atypique (personnellement, j'adore, mais...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 3 Jan 2017 - 13:48

Petite précision (à moins que je t'aie mal compris): il n'y a pas de Pelléas dirigé par Ansermet avec Souzay.
Souzay ne se trouve que chez Cluytens et Auberson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 3 Jan 2017 - 14:59

Ah oui, au temps pour moi: j'ai confondu sur ce point Ansermet II et Cluytens (les versions que j'écoute le moins parmi celles que j'ai).

C'est probablement un phénomène de refoulement: le Golaud de Georges London fait partie de ces traumatismes dont on souhaiterait ne pas garder un souvenir conscient.  Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 3 Jan 2017 - 18:05

Merci pour ces commentaires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19007
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 24 Oct 2017 - 10:33


Sortie prévue début novembre d'un nouveau Pelléas en DVD :

Malmö Opera Orchestra and Chorus
Direction : Maxime Pascal
Marc Mauillon (Pelléas)
Jenny Daviet (Mélisande)
Laurent Alvaro (Golaud)
Stephen Bronk (Arkel)
Emma Lyren (Genevieve)
Julie Mathevet (Yniold)
Stefano Olcese (Médecin, Berger)

Mise en scène de Benjamin Lazar


_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7234
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 24 Oct 2017 - 21:46

Je crains un peu que cette sortie DVD ne vienne enfoncer un clou dans mes espoirs de voir publier la version Salonen / Mitchell / Aix 2016 avec Barbara Hannigan, dont la captation était aussi estampillé BelAir. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 24 Oct 2017 - 21:51

D'un côté, je suis déçu que les meilleures versions vidéo à ce jour (Haitink/Martinoty, Gardiner/Braunschweig, Langrée/Ruf s'il a été filmé, Salonen/Mitchell même si je le mets moins haut que les autres) ne paraissent pas, de l'autre, une nouvelle version, c'est bien aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 24 Oct 2017 - 23:01

Du moment que l'œuvre vit... Smile Mais d'accord pour Haitink/Martinoty (je me demande si ce n'est pas LA version...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 25 Oct 2017 - 0:35

C'est vrai, mais il faut dire qu'il y en a beaucoup mes deux mains ne peuvent plus les tenir, pour un public peut-être numériquement limité, et qui ne les achèterait pas tous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 25 Oct 2017 - 11:32

Comme ça il y en a pour tous les goûts, à l'intérieur même de ce club relativement restreint... Qu'une œuvre pareille suscite un tel engouement chez les interprètes, les programmateurs et les maisons de disques, dans le monde entier et au 21e siècle, je trouve ça particulièrement réjouissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 25 Oct 2017 - 13:01

Oui, ce n'est pas juste un truc français… cette saison, Pelléas est donné à Luxembourg, Anvers, Oviedo, Berlin (Staatsoper et Komische), Vienne, Melbourne et même à Hong-Kong !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 25 Oct 2017 - 13:52

Cette œuvre en particulier et cette esthétique répondent sûrement à un besoin spécifique de notre temps, mais lequel ? Il pourrait être intéressant de creuser ce phénomène (j'ai quelques petites idées comme ça vite fait, mais je ne voudrais pas dire des banalités)...


Dernière édition par Golisande le Mer 25 Oct 2017 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy Pelléas et Mélisande - Bastille - Février-mars 2012
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
» Pelléas et Mélisande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: