Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Debussy - Pelléas et Mélisande (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7234
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 25 Oct 2017 - 14:00

Certes ce ne sont pas les versions qui manquent (on pourrait les regarder une nuit, toute la nuit, toute la nuit), mais autant je trouve au disque des réussites dans un large spectre d'approches et de lectures — de Désormière à Karajan, pour ne citer que ceux-là —, autant je peine à être satisfait de l'offre en DVD.

La version Davis / Vick / Glyndebourne avec Christiane Oelze, Croft et Tomlinson était a priori celle qui avait ma relative préférence, celle en tout cas à l'aune de laquelle j'ai tendance à mesurer les autres, mais c'est quand même loin d'être idéal pour moi et j'ai l'impression d'en voir de plus en plus les défauts. Il y a quelques beaux moments dans la mise en scène mais qui restent trop rares, le reste du temps l'option de la lecture bourgeoise / terre à terre rogne l'atmosphère de l'œuvre, et puis la direction de jeux d'acteurs est à la ramasse, à part Croft qui fait quelques efforts chez les autres ça a tendance à chanter dans le vide sans apparemment trop s'inquiéter de savoir ce qui se passe ou quelle émotion est en jeu (Golaud pose une carte de son solitaire sur la table, le petit Yniold : "tu m'as fait mal ! tu m'as fait mal !" Laughing ).

Gardiner / Strosser / Lyon, c'est globalement la même optique générale de "transposition réaliste" en encore plus terne et prosaïque. Ceci étant j'aime beaucoup la Mélisande de Colette Alliot-Lugaz, et José Van Dam n'est pas mal non plus en Golaud. Version que je réévalue à la hausse au fur et à mesure que je réévalue Davis / Vick à la baisse, malgré mes préventions initiales, mais qui reste tout de même problématique, ne serait-ce qu'à cause des coupures (vingt minutes à la trappe Neutral ).

Dans une approche paradoxalement plus traditionaliste - littérale (je doute pourtant que ç'ait été le but recherché !), Boulez / Stein / Cardiff fait un peu cavalier seul, mais ce figuralisme ne nous mène tout de même pas bien loin. Entre l'armure en plastique de Golaud et Arkel en Père Fourras, le tout, tout de même, mêlé à quelques costumes XIXe comme s'il fallait impérativement lorgner du côté du Ring de Chéreau, et avec une scène qui donne souvent l'impression d'être fort vide, on reste assez loin d'une conte sombre qu'une lecture "enchantée" de Pelléas pourrait offrir. Et la distribution ne casse pas des briques, en dehors de la bonne surprise de la Mélisande d'Alison Hagley.

De Billy / Pelly / Vienne a principalement pour lui, à l'inverse de Davis / Vick, une direction d'acteurs qui cherche vraiment à creuser l'expressivité, quitte à en faire des caisses (exemple : la scène de la folie de Golaud qui culmine par un viol de Mélisande). Je reste quand même circonspect face aux décors de Chantal Thomas, sans grand intérêt (et une fois de plus, l'ensemble est, visuellement, assez tristement terne), et surtout, surtout, je n'arrive pas à me faire à la Mélisande de Nathalie Dessay Confused .

De la cas des versions Jordan / Wilson / Paris, Welser-Möst / Bechtolf / Zurich, et Soltesz / Lehnhoff / Essen, je n'en connais guère que les "bandes-annonce" et quelques images, mais ça ne me donne guère envie d'en voir plus. À l'ONP, Wilson fait visiblement du Wilson... c'est pas moche, mais je ne suis pas sûr que ça soit ce qui fonctionne le mieux avec cette œuvre, et Elena Tsallagova est complètement inintelligible. Shocked À Zurich, par contre... ben là c'est juste moche. Reste Lehnhoff à Essen qui m'intrigue un peu plus, sans pour autant que j'aille jusqu'à soupçonner que je passe vraiment à côté de quelque chose d'immanquable.

La mise en scène aixoise de Katie Mitchell a pour moi la supériorité d'arriver à faire jouer concurremment l'approche "prosaïque" et l'approche "onirique", en plus d'être servi excellemment aussi bien dans la fosse (Salonen) que sur la scène avec Barbara Hannigan que j'adore et le duo masculin Naoury / Degout, non moins bons mais à mon goût mieux entourés que pour leur prestation viennoise (avec une approche très différente du rôle de Pelléas pour Degout, cela étant). Malheureusement je crains que ce soit justement le fait que ces deux chanteurs aient déjà été "documentés", comme on dit, au DVD qui joue contre la publication de cette version (et peut-être aussi de la version Haitink / Martinoty que je ne connais pas mais qui présente aussi Naoury en Golaud). Pour un opéra qui n'est pas déjà le plus "évident" du répertoire, on peut douter qu'il y ait un public pour acheter trois versions avec des interprètes "redondants" dans les rôles principaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19007
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 25 Oct 2017 - 14:13

Golisande a écrit:
Cette œuvre en particulier et cette esthétique répondent sûrement à un besoin spécifique de notre temps, mais lequel ? Il pourrait être intéressant de creuser ce phénomène (j'ai quelques petites idées comme ça vite fait, mais je ne voudrais pas dire des banalités)...

Hum... j'ai bien une idée aussi Mr.Red
A l'heure où tout le monde court et est toujours occupé dans sa journée, passer trois heures à s'ennuyer est devenu un luxe et un besoin...

Non? Mr. Green

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 25 Oct 2017 - 14:44

Honnêtement, le phénomène opéra-de-Debussy fonctionne à plein à mon avis.

Sinon, pas d'accord pour Stein (que je trouve finalement très opérant, indépendamment des deux détails que tu cites, et quel couple !), ni pour Tsallagova, que je trouve au contraire remarquablement (et clairement) disante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 27 Oct 2017 - 9:15

Pour info: c'est tout frais, ça vient de sortir !
La distribution est alléchante !  bounce

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomane averti


Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 27 Oct 2017 - 11:44

Je l'ai écouté il y a presque 3 semaines quand meme (sur PlayList). cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 27 Oct 2017 - 12:37

Bruno Luong a écrit:
Je l'ai écouté il y a presque 3 semaines quand meme (sur PlayList).  cool-blue

Je ne vais pas dans "fourre-tout" "PlayList" !  Wink
Donc pour moi l'info était perdue d'avance.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 22:52

Donc:


Actes I à III
Magdalena Kožená (Mélisande), Christian Gerhaher (Pelléas), Gerald Finley (Golaud), Franz-Josef Selig (Arkël), Bernarda Fink (Geneviève), Elias Mädler (Yniold), Sir Simon Rattle / London Symphony Orchestra, London Symphony Chorus / Simon Halsey
En public, I.2016
LSO Live


J’essaierai d’en dire plus long lorsque je l’aurai terminé. Pour l’instant: une des versions les plus passionnantes qui soient (et pourtant, il y a deux ou trois petites choses qui me frustrent un tout petit peu - pas en soi mais par rapport à l’idéal absolu que cela aurait pu être pour moi.)

Pour ce qui est de l’enthousiasmant:

- d’abord et avant tout: Christian Gerhaher: la voix, la diction, la carctérisation, tout me fascine absolument dans sa prestation - ne serait-ce que dans la mesure où elle semble en même temps à la fois complètement singulière, et même étrange, et d’un naturel confondant.

- tout aussi électrisant (mais sans doute moins clivant, et le rôle est plus court): la Geneviève de Bernarda Fink: sa lettre est un modèle de déclamation discrètement expressive, et la luminosité du timbre, la plénitude très douce du grain... drunken

- la caractérisation de Magdalena Kožená: peut-être la plus inquiétante des Mélisande; dès la première scène, tout est là, grâce à un jeu vertigineux sur les nuances d’expression et les inflexions de la matière vocale: une séduction irrésistible et de la dureté.

- Gerald Finley et Franz-Josef Selig: beaucoup de prestance vocale et capables de déployer beaucoup de nuances dans la composition - vraiment excellents (et quel beau français, quand on pense aux autres titulaires non-francophones!), même si l’on peut trouver plus frappant.

- la direction de Rattle et les couleurs du LSO, qui créent des atmosphères variées et prenantes tout en conservant une sorte de grande coulée très fluide, grâce à de riches tuilages de timbres.

Les très, très légères frustrations:

- la voix de Magdalena Kožená a un tout petit peu perdu en focalisation: la rondeur, l’espèce de patine, de léger halo qui en résulte sont certes très beau, la diction reste malgré tout toujours aussi nette, mais si cela avait été la voix de ses Chansons madécasses avec Martineau, je crois que cela aurait pu être ma Mélisande idéale.

- le fait qu’il s’agisse d’une captation LSO et non Berliner Philharmoniker: je ne peux pas m’empêcher de penser aux transparences, aux miroitements, aux jeux de textures qu’on aurait pu avoir si l’enregistrement avait eu lieu à Berlin, quelques jours plus tôt; le LSO est de fait plus coloré mais aussi un peu plus massif, les captations maison au Barbican en accentuent le côté compact et en émoussent les dynamiques - ce qu’on entend est somptueux, mais tire la partie orchestrale vers une sorte de postromantisme chatoyant finalement moins typé, moins inouï que les transparences que Rattle peut obtenir à Berlin (les Sibelius!)

Mais bon, je chipote: jusqu’ici, ce que j’entends reste une des plus belles versions de Pelléas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29070
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 22:56

Ca c'est vraiment une distribution qui me tente, malgré qu'elle ne soit pas francophone ... ce qui n'est pas peu dire.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 23:01

Oui, enfin, il y a bien des chanteurs francophones dont le français est infiniment moins net et moins éloquent que le leur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29070
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 23:05

Benedictus a écrit:
Oui, enfin, il y a bien des chanteurs francophones dont le français est infiniment moins net et moins éloquent que le leur...

Oui, sûrement. C'est simplement que Pelléas, ça supporte moins que n'importe quel autre opéra français (les autres, ça m'est sensiblement plus égal) cela.
Mais justement : moi qui aurait tendance à n'y prendre que des francophones, et qui ne suis pas du tout un collectionneur de version ... qui ait tendance à attendre d'avoir un enregistrement avec le plateau parfait ... là j'avoue que même moi ça me fait envie.
Et justement parce que je ne connais ces chanteurs, et que ça doit être génial.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2633
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 23:11

Cololi a écrit:
Ca c'est vraiment une distribution qui me tente, malgré qu'elle ne soit pas francophone ... ce qui n'est pas peu dire.

J'espère que tu ne parles pas comme ça devant tes élèves hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 23:16

Cololi a écrit:
Oui, sûrement. C'est simplement que Pelléas, ça supporte moins que n'importe quel autre opéra français (les autres, ça m'est sensiblement plus égal) cela.
C'est une affaire de ressenti personnel: moi, ce serait plutôt l'inverse: la langue de Maeterlinck est tellement étrange, la prosodie debussyste ailleurs que les accents me dérangent finalement moins que dans Iphigénie en Tauride ou Les Pêcheurs de perles.

Cololi a écrit:
et qui ne suis pas du tout un collectionneur de version ...
T'inquiète, ça viendra... Wink

Cololi a écrit:
qui ait tendance à attendre d'avoir un enregistrement avec le plateau parfait ...
Tu connais Inghelbrecht 63?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29070
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 23:24

Non j'avoue. Ca n'a jamais du être dans les bacs ... (ou alors avant 2007 ...)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4212
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Ven 3 Nov 2017 - 23:34

Ça ressemble à ça, et doit se trouver d'occase:

Micheline Grancher (Mélisande), Michel Roux (Golaud), Jacques Jansen (Pellées), Solange Michel (Geneviève), André Vessières (Arkel), Françoise Ogéas (Yniold). Assez idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7234
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 4 Nov 2017 - 0:08

[HS]

luisa miller a écrit:
Cololi a écrit:
Ca c'est vraiment une distribution qui me tente, malgré qu'elle ne soit pas francophone ... ce qui n'est pas peu dire.

J'espère que tu ne parles pas comme ça devant tes élèves hehe

Un français un tant soit peu élégant devant des élèves, effectivement l'Éducation nationale se plaindrait !

[/HS]


Sinon, plus ça va et plus elle m'intrigue et commence même à me tenter, cette version Rattle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Sam 4 Nov 2017 - 0:13

En fait ça c'est 62, la version de 63 c'est avec Maurane et ça sonne beaucoup moins bien.

Sinon, l'enregistrement avec Berlin existe, et même en vidéo avec le semi-stage de Sellars, par contre ça ne se trouve que sur le site payant de l'orchestre. (je pensais d'ailleurs que ça sortirait en DVD)
Et c'est très bien.
Si ce n'est que pour ma part j'ai beaucoup de mal avec le Pelléas de Gerhaher que je trouve hyper apprêté, et qui en plus n'a pas les notes, à plusieurs reprises, et ce n'est malheureusement pas anecdotique. (il est obligé de crier ou d'arracher la note n'importe comment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mar 7 Nov 2017 - 12:34

Benedictus a écrit:
Donc:




Actes I à III

On attend les IV et V ! bounce Wink

Pour l'instant ça fait envie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 8 Nov 2017 - 16:43

Sinon, une récente version berlinoise disponible en streaming, avec une mise en scène de Barrie Kosky:

https://operavision.eu/fr/coming-soon/bibliotheque/spectacles/operas/pelleas-et-melisande

Attention, version bizarre!

Version avec interludes courts, mise en scène sans décors mais avec une direction d'acteurs totalement outrancière, notamment concernant Mélisande qui hurle de rire quand Golaud lui dit qui il est, ou bien qui se masturbe pendant un interlude.
Un Pelléas qui change les notes dès que c'est un peu haut pour lui, un chef qui chantonne en même temps que Mélisande la moitié du temps, un Arkel hyper flippant dans sa gestuelle...
Un bon Golaud par contre.

On est en droit de trouver ça complètement hors sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6870
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 8 Nov 2017 - 17:44

Oui, mise en scène bizarre dès le début:

Que vous êtes belle !..alors qu'il lui tourne le dos et ne l'a donc pas encore vue !

Ne me touchez pas ne me touchez pas..alors qu'ils sont collés l'un à l"autre. hehe

Sinon belle voix de Golaud.
J'écouterai la suite plus tard.

suite: l'anneau ne tombe pas dans l'eau...Mélisande l'avale ! What the fuck ?!?

Golaud n'en ferait pas un peu trop avec ses blessures ! hehe

EDIT:

J'ai regardé la suite, mais comme l'a dit Xavier, la direction d'acteurs est vraiment outrancière !

Toute la scène jusqu'à la mort de Pelléas !! Shocked
Arkel qui essaye de violer Mélisande....

Bref, du grand "n'importe quoi"!

Ce n'est pas du tout l'idée que je m'en fait avec une version audio.

Non, je n'ai pas aimé. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80916
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 15 Nov 2017 - 17:23

Sinon, il y a un truc étrange dans cette version aussi, c'est la version des répétitions, avec interludes courts, mais dans les dernières secondes de l'acte 3 (d'ailleurs la scène avec Yniold donne un festival de problèmes de mise en place ici), il y a quelques mesures de musique de plus après la dernière réplique d'Yniold et avant les toutes dernières mesures habituelles, et après le "Viens" de Golaud, il y a une dernière réplique de Golaud qui est dans la pièce de Maeterlinck: "Viens ; nous allons voir ce qui est arrivé." mais que je n'ai jamais entendue dans aucune version de l'opéra ni jamais vu dans la partition. D'où sort cette version??

Sinon, pour la mise en scène, le IV est vraiment outrancier, en effet, c'est le mot qui me paraît le plus adéquat, Mélisande qui n'arrête pas de hurler, Golaud qui est à deux doigts de la tuer par étranglement juste après la tentative de viol par Arkel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   Mer 15 Nov 2017 - 18:57

Il faudrait aller voir dans le bouquin d'Orledge ; il doit détailler les variantes de Pelléas.

Jamais entendu ça moi non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy Pelléas et Mélisande - Bastille - Février-mars 2012
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
» Pelléas et Mélisande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: