Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Jazz] Billie Holiday

Aller en bas 
AuteurMessage
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1760
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: [Jazz] Billie Holiday   Mar 16 Sep 2014 - 11:54

Dans un peu moins de quatre mois, on entrera dans l’année du centenaire de la naissance de cet être vaporeux et délicat que fut Billie Holiday, (7/04/1915)


Je crée donc un topic à son nom par un petit hommage que j’avais déjà fait paraître il y a un an ou deux sur un autre site.

Et pour lui dire tout mon amour mais s’il vous plaît ne riez pas, je ne vois pas d’autre terme pour signifier mon attachement à ma Billie bien aimée,  Billie...  ô Billie, si forte et si fragile, sensuelle, aigre-douce, aigre et douce, Billie blessée, bouleversante, bouleversée, aimante mal aimée, troublante, poignante, aguichante et distinguée Lady Day.

Il parait que sur scène tu ne chantais « strange fruit » qu’en dernier, car tu ne pouvais plus rien chanter d’autre après, tu ne pouvais plus, Billie brisée.
Comme pour Lester Young, je te préfère déjà trop vieille Billie, à l’approche des 45 ans que tu n’atteindras jamais, quand tu auras oublié la légère gaité de tes débuts, quand tu ne pourras plus masquer toutes tes douleurs, tes humiliations, ta lassitude, ton abandon, quand tu ne pourras plus que donner le change, parce-que tu auras déjà donné tout le reste.

Te voilà ici en compagnie du viril, chaleureux et suave Ben Webster et du « sweet » Harry Edison, pour une de tes dernières prestations, Billie usée, désabusée.

Mais ici tu as entre 22 et 26 ans Billie, et Lester, ton frère d’armes, ami de larmes, ton amant d’âme, ton  confident, n’en a guère plus. Tous deux êtres lunaires, crépusculaires, aériens, unis, soudés, enlacés  par la même fragilité de l’âme et les mêmes brisures de la vie.
Ici Billie tu as déjà perdu l’insouciance de tes 18 ans, quand Benny Goodman bravait les interdits, dits non écrits, en t’invitant à partager la scène avec lui.
Ici tu as 25 ans et ta voix,  tantôt voix encore infantile de gamine pré-nubile tantôt voix déjà  rauque de vieille putain blasée,  chante déjà si délicatement la difficile douleur de vivre, de survivre Billie quand on n’est pas né pour ça. Oh, Billie, I cried for you, sophisticated lady.





Dernière édition par darkmagus le Mar 29 Nov 2016 - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Mar 16 Sep 2014 - 21:49

Belle déclaration d'amour... que je ne suis pas loin de partager !

Quand je l'entends, je suis en transes. Sa voix, qui est le reflet de sa vie (digne d'un roman de Zola) me bouleverse, et je la place bien plus haut que d'autres chanteuses de jazz plus célébrées qu'elle comme Ella Fitzgerald. Elle faisait plus que chanter, elle se mettait à nu dès qu'elle montait sur scène. La seule à qui je puisse la comparer sur ce plan-là, c'est Edith Piaf.

Lady sings the blues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1760
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Mar 16 Sep 2014 - 22:12

Chris3 a écrit:
Belle déclaration d'amour... que je ne suis pas loin de partager !

Quand je l'entends, je suis en transes. Sa voix, qui est le reflet de sa vie (digne d'un roman de Zola) me bouleverse, et je la place bien plus haut que d'autres chanteuses de jazz plus célébrées qu'elle comme Ella Fitzgerald. Elle faisait plus que chanter, elle se mettait à nu dès qu'elle montait sur scène. La seule à qui je puisse la comparer sur ce plan-là, c'est Edith Piaf.

Lady sings the blues...

thumright Je discutais un jour avec un voisin anglais, qui me disait en effet que Piaf était pour lui une sorte de Billie Holiday française, ça serait pas idiot d'ouvrir un topic Piaf (y'en a peut-être un d'ailleurs)



Ici, Billie est avec Teddy Wilson, elle a entre 20 et 24 ans, elle sort à peine de l’enfance, mais ses rêves ne sont déjà plus pastel, l’ont-ils jamais été d’ailleurs ? Ici, elle ne fend déjà plus le cœur, elle l’arrache, dans « you let me down », « Moanin’ Low », et même sur l’ultra rapide « what a little moonlight can do » elle déchire mon âme lentement, voluptueusement, définitivement.

Je confirme et je signe : à Billie pour la vie ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Mar 16 Sep 2014 - 23:14

darkmagus a écrit:


 Je discutais un jour avec un voisin anglais, qui me disait en effet que Piaf était pour lui une sorte de Billie Holiday française

Elles sont du reste nées la même année...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Mer 17 Sep 2014 - 1:39

Je suis un grand fan de Billie Holliday, c'est l'artiste de jazz/blues de loin la mieux représentée de m discothèque, devant Ella et Sarah. L'analogie avec Piaf (ou même Dalida diront certains) est juste, malgré les différences de culture. Mais perso je crois que Billie était la plus grande, tous pays/cultures confondus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1760
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Mer 17 Sep 2014 - 8:30

André a écrit:
L'analogie avec Piaf (ou même Dalida diront certains) est juste, malgré les différences de culture..

tutut  Non, pas pour moi, avec Dalida on descend un peu trop vers la chansonnette anodine et sucrée, je lui préfèrerai en comparaison (toute relative hein, comme pour Piaf) Amalia Rodrigues que je trouve plus proche encore de Billie que notre Edith nationale de par l’introversion et l’émotion contenue de sa voix, Piaf oeuvrant plus dans l’extraversion.

André a écrit:
Mais perso je crois que Billie était la plus grande, tous pays/cultures confondus

thumright  Par contre d’accord avec toi pour dire que Billie reste la plus grande de toutes. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Mer 17 Sep 2014 - 22:40

Comparer Dalida à Billie Holiday, quel crime de lèse-majesté !
Quand même, la miss Yolanda était largement au-dessus... au niveau accent du moins Wink
Pour le reste, rien à voir : ni au plan de la qualité des chansons, ni au plan de la vie personnelle (d'accord, elle avait des tendances suicidaires, mais Mike Brant, K. Cobain, Teri Moïse, Betty Mars, etc. aussi, et pourtant leur vie fut un chemin bordé de roses en comparaison de celle de B. Holiday), ni même au plan de l'interprétation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JerMu
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 494
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Dim 29 Mar 2015 - 23:35

Une chanteuse qui chante avec ses tripes… Sometimes I’m Happy ça me bouleverse surtout quand on sait la vie de m**** qu’elle a eue Sad

Tous genres confondus Billie est de loin la chanteuse qui me remue le plus. J’écoute All the Way en ce moment même je ne trouve même pas les mots !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1760
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   Mer 14 Mar 2018 - 19:01


BILLIE HOLIDAY - CARNEGIE HALL CONCERT 10/11/56

Un "My Man" à chialer, le reste à l'avenant...et quel casting  drunken

A1 Lady Sings The Blues  5:22  
A2 It Ain't Nobody's Business  2:37  
A3 Please Don't Talk About Me When I'm Gone  4:30  
A4 I'll Be Seeing You  2:20  
A5 I Love My Man  3:28  
A6 Body And Soul  2:48  
B1 Don't Explain  3:26  
B2 Yesterdays  1:13  
B3 My Man  6:06  
B4 I Cried For You  3:10  
B5 Fine And Mellow  3:20  
B6 I Cover The Waterfront  3:48  
B7 What A Little Moonlight Can Do 3:00

Bass – Carson Smith
Clarinet – Tony Scott (2) (tracks: A3, A4, B2 to B7)
Drums – Chico Hamilton
Guitar – Kenny Burrell
Piano – Carl Drinkard
Tenor Saxophone – Al Cohn (tracks: A3, A4, B2 to B7), Coleman Hawkins (tracks: A1, A2, A5 to B1)
Trumpet – Buck Clayton (tracks: A3, A4, B2 to B7), Roy Eldridge (tracks: A1, A2, A5 to B1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Jazz] Billie Holiday   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jazz] Billie Holiday
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Billie Holiday
» Titre de la semaine : Billie Holiday - Strange Fruit
» [Jazz] Billie Holiday
» Le vocabulaire crypté dans le Blues
» Question sur le jazz roots, Billie Holiday et autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: