Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'orgue Histoire et facture: Question et réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 14:35

L'idée me vient à l'esprit d'offrir mes connaissances en facture d'orgue, afin de répondre à des questions qui pourraient trotter dans la tête
des intéressés.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 14:49

Ah, excellente idée !  Very Happy

Dis-moi, comment expliques-tu que l'orgue de la Cathédrale de Vannes dans le Morbihan (1ère photo) ne possède pas de jeux de 32' alors que celui de la cathédrale de Blackburn en Angleterre, par exemple, en possède ?
Leurs plus grands tuyaux doivent faire la même taille. J'ai émis l'hypothèse, dans ma tête, que les grands tuyaux de celui de Vannes sont des tuyaux de 16' non bouchés et ceux de Blackburn sont des tuyaux de 16' aussi, mais bouchés, l'air parcourt donc deux fois le chemin, ce qui donne au final du 32'. Me trompé-je ? Surprised

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 15:00

Si tu remarques bien les tuyaux des tours opposées de l'orgue de Vannes, c'est la montre 16' réelle, c'est à dire, aux tuyaux ouverts donc faisant la longueur réelle. Même Chose pour Blackburn si tu regardes bien les tuyaux de principal complètement à gauche.

Pour les jeux de 32 pieds, beaucoup d'instruments en possèdent, mais très rarement visibles. Beaucoup ayant ce jeu, les tuyaux seront coudés, pour le premier octave, ou bien couchés dans une pièce, ou bien au soubassement du buffet. Enfin d'autres possèdent un jeu de 32'
mais en 16 pieds bouché, qui donne le double octave plus grave. Nous retrouveront des flûtes bouchées, Bourdons, voir même Quintaton
qui lui est en métal bouché, comme à la Madeleine de Paris, à titre d'exemple. Il y a aussi les basses ''acoustiques'' composées de deux jeux
en fait, possédant un principal de 16' et en même temps une quinte de 10 2/3 qui harmonisés comme il se doit, donne le résultat acoustiques
d'un 32' de par les battements. A titre d'exemple, l'orgue de la Cathédrale d'Orléans possède cette basse acoustique. Enfin, il y a le tuyau
polyphone, qui par un système de trappe multiples, disposées à leur bonne hauteur, glissent dans le corps résonateur du tuyau selon la hauteur de la note demandée par la touche correspondante. Ce procédé existe que pour le premier octave du jeu de fond de 32 pieds en bois
de longueur réelle.


Dernière édition par plenum le Dim 28 Sep 2014 - 15:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 15:03

Et du coup, les 32' de Blackburn, où se cachent-ils Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 15:11

C'est un 16 pieds bouché non visible, couché quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 15:14

Ah donc j'avais bien raison !
Les 32' n'existent pas en taille réelle je suppose ?

Edit: je n'avais pas vu ton édition, merci. Wink

Du coup, une autre question : quand les 32 pieds se sont-ils imposés ? Il n'y a n'a pas eu avant les orgues symphoniques, si ?


Dernière édition par Jof M le Dim 28 Sep 2014 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 15:15

Mais oui, plusieurs instruments possèdent des 32' réels mais rarement en façade, pour ses douze premiers tuyaux.

Le trente deux pieds a apparu vers le début du XVIe siècle, dans les blockwerk. A titre d'exemple, observes les deux tours de pédale
de l'orgue de la Cathédrale de Chartres, dont le buffet est du XVIe siècle, c'est la montre de 32' pieds en façade, reconstitué comme à
l'origine par Gonzalez.

C'est depuis la main-mise de Lully, qui imposa un style pour toute la France, même en facture d'orgue, de sorte que les 32 pieds furent
supprimés, car non conformes au style sonore de l'orgue français en fonction du style de musique.

Voici le buffet de l'orgue de Chartres avec son trente deux pieds reconstitué comme à l'origine.


Le même buffet mais avec les modifications des tours du jeu de 32 pieds supprimé au XVIIe siècle:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 15:55

Les blockwerk ? Qu'est-ce que c'est ?

Donc on en trouvait en France avant l'avènement de l'orgue baroque français. Et je suppose que c'est revenu à partir du romantisme ?
Et en Allemagne, par exemple, quand est-ce apparu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 16:09

En Allemagne c'est aussi apparu au XVIe uniquement au Nord, car beaucoup plus riche que le sud. Le plus célèbre témoins d'un 32 pieds en façade est l'orgue de Saint-Jacob de Hambourg.

Le Blockwerk est un orgue sans jeux sans division donc, qui fait parler tous les tuyaux de toute l'échelle sonore, EN BLOC. Un peu plus tard,
différent blocs avec leur échelle propre (un ayant le 8 pieds comme l'assise grave, un autre de 4 pieds, un autre de 16 pieds,
pouvant parler ensemble ou individuellement, mais toujours en bloc, non séparé). Le blockwerk disparut complètement au tout
début du XVIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 16:16

Merci pour tes réponses, c'est passionnant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 16:34

Un autre exemple d'un trente deux pieds en façade assez spectaculaire, est l'orgue de Saint-Léon à Lucerne en Suisse, du facteur Geissler
en 1650. La première octave est directement au dessus de la tête de l'organiste!:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 16:57

Shocked Si c'est une contre-bombarde, l'acuité auditive de l'organiste risque de baisser rapidement. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 20:05

Une contre-bombarde n'existe pas en façade, car un jeu d'anche non à bouche comme ce principal, ou montre, puisqu'il est en façade.

Par contre, le débit du vent sortant de cette bouche, serait suffisant pour faire office de séchoir à cheveux. hehe

D'ailleurs si le perception du vent sortant fait craindre au facteur une présence trop marquée, il pourra dans ce cas, fabriquer les tuyaux
en façade comportant une bouche et les lèvres factice alors que la vraie bouche d'où le vent sort sera située de l'autre côté du tuyau
comme à cet orgue Casavant de Notre-Dame de Montréal:
Les bouches des gros tuyaux à gauche, sont factices alors que leur
vraie sont à l'arrière donc cachée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 21:08

plenum a écrit:
Une contre-bombarde n'existe pas en façade, car un jeu d'anche non à bouche comme ce principal, ou montre, puisqu'il est en façade.

Ah oui exact.

plenum a écrit:
Par contre, le débit du vent sortant de cette bouche, serait suffisant pour faire office de séchoir à cheveux. hehe

Ca me rappelle une vidéo que j'avais vue avec une mise en scène (je suppose) où les cheveux de l'organiste étaient balayés vers l'arrière, et où les pages des livres de prière se tournaient toutes seules. Une tempête prétextée par un jeu de 64' que je n'ai même pas entendu au milieu du plein-jeu...
Mise en scène ridicule ou réalité ? hehe

plenum a écrit:
D'ailleurs si le perception du vent sortant fait craindre au facteur une présence trop marquée, il pourra dans ce cas, fabriquer les tuyaux
en façade comportant une bouche et les lèvres factice alors que la vraie bouche d'où le vent sort sera située de l'autre côté du tuyau

Ingénieux ! La fausse bouche est peinte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 21:11

Oui la fente est une peinture noire. Wink

Le jeu de 64' n'est pratiquement pas perceptible dès que d'autres jeux entrent en fonction. Déjà le Ut1 d'un 32 pieds, qui est de l'ordre de
16 hertz à la seconde, est la limite du vraiment perceptible pour l'oreille humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 21:36

Ah oui l'oreille ne perçoit qu'à partir de 20 Hz environ. Du coup ça ne sert absolument à rien un 64'. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 21:52

En effet. C'est donc pourquoi que le jeu de 64' sera un brin perceptible, si c'est un jeu d'anche, car languette battante sur la rigole, et non
vibration acoustique naturelle d'un tuyaux à bouche, qui dans ce cas n'est même pas perceptible à l'oreille contrairement au jeu d'anche,
dont le Ut1 aura la battement de 8 fois à la seconde.

Par contre, si on utilise le principe de l'illusion acoustique pour notre oreille à propos de tuyaux à bouche, un 32 pieds sera accompagné
d'un jeu de quinte de 21 1/3, harmonisé de telle sorte que les battements générés pourra avec une certaine efficacité, ce que le 64' réel
d'un jeu à bouche ne peut rendre pour notre oreille. Trois exemples de 64 pieds à bouches de par le monde, sont l'orgue d'Atlantic City,
l'orgue Wanamaker de Philadelphie et l'orgue Willis de la Cathédrale anglicane de Liverpool, pourvus d'une quinte de 21'1/3'' harmonisée
en fonction de ce rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 21:59

Ah d'ailleurs, je ne comprends pas ce qui signifie 2 2/3 pour un nazard, ou 1 3/5 pour une tierce par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 22:05

Même chose pour les jeux délivrant les notes fondamentales. Do1 de huit pieds, ou sa quinte de 2 pieds et deux tiers de pouce mais à trois octaves plus haut, car à un octave du huit pieds, ce serait à 6 pieds et un tiers de pouce en longueur du tuyau pour la note Do1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 22:22

Ah, c'est tout bête ! Surprised
Et un quintaton est marqué 16' pourtant, pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Dim 28 Sep 2014 - 22:31

Car un tuyaux métallique de huit pieds bouché,doublant l'octave, qui n'est pas de la famille des jeux de mutation, contrairement aux jeux de Quinte, Tierce, Septième, mais harmonisé de sorte que le son laisse très largement percevoir la quinte très affirmée en rapport à la fondamentale que le tuyaux délivre. Un Pommer, laissera d'avantage la fondamentale s'affirmer malgré la prééminence de la quinte.
Souffles à l'embouchure d'une bouteille avec un débit qui te permettra d'entendre le son, étant la fondamentale. Mais souffles très fort
à cet embouchure, tu entendras sa quinte très aigüe et même son octave, car une pression d'air trop forte pour la capacité matérielle de ta bouteille, c'est ainsi pour un tuyau prévu pour quintoyer, d'oû son nom de ''Quintaton''.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Lun 29 Sep 2014 - 19:30

Ah donc c'est une question d'harmoniques.
Fort intéressant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Lun 29 Sep 2014 - 23:10

Oui en effet. Le tuyau bouché qui pour un 8 pieds au son aura 4 pieds de longueur, a un diamètre au peu moindre que celui d'un principal, et le biseau de même que les lèvres seront travaillés, disposés afin que l'on entende nettement l'harmonique de quinte et un peu le super octave dans le son délivré. Une autre pièce doit être ajoutée sous la bouche, qui consiste en une palette qui fait continuité entres les deux oreilles, ces deux palettes fixées verticalement, c'est dans le but de maintenir une bonne continuité de la sortie du vent:


Tuyau de quintaton, dont son diamètre sera plus étroit que le principal, mais légèrement plus grand que la gambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23327
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Mer 15 Oct 2014 - 19:37

Jof M, in playlist, a écrit:

Susteck: Improvisation "Sprachsignale"

Shocked  Comment il obtient tout ça ? Il est avec des percussionnistes ou ce sont des jeux de l'orgue ? Comment est-ce qu'il peut faire des intervalles plus petits que le demi-ton ?
J'ai cherché quel orgue il utilise et je n'ai pas trouvé. Pour avoir une telle réverbération, c'est un orgue d'église, et je ne peux pas croire que ce ne soit pas un orgue à tuyaux.


Très certainement l'instrument cauchemardesque avant-gardiste de l'église Sankt Peter de Cologne.

En espérant que tu sois germaniste, voici de la lecture :

http://de.wikipedia.org/wiki/St._Peter_(K%C3%B6ln)#Orgeln

http://www.sankt-peter-koeln.de/wp/?page_id=139

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 16 Oct 2014 - 19:18

Fascinant. Des physharmonicas de 64 à 8 pieds, des 32' aux claviers et pas à la pédale, des saxophones, un jeu qui produit du vent, des percussions... Shocked
Je suppose que ces dernières sont synthétiques, mais je n'en ai pas trouvé confirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1771
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Mar 21 Oct 2014 - 21:58

plenum a écrit:
L'idée me vient à l'esprit d'offrir mes connaissances en facture d'orgue, afin de répondre à des questions qui pourraient trotter dans la tête
des intéressés.

salut

Jof M a écrit:
Ah, excellente idée !  Very Happy

Ah oui! (ça me fait un peu penser à cette histoire transposable: j'ai une réponse, qui a une question?)

Pas tout compris sur le jeu du rossignol et ses tuyaux immergés dans l'eau (c/o Seixas Sonatas (vol II de l'intégrale Araújo: orgue))? J'imagine que ce procédé "archaïque" est reproduit autrement?

plenum a écrit:
Il utilise le jeu de Rossignol, qui consiste à immerger à leur base trois tuyaux dans un bassin rempli d'eau. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Mar 21 Oct 2014 - 22:05

mais non, il y a vraiment des petits tuyaux qui font trempette. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Mar 21 Oct 2014 - 22:07

Oui, et quand ça souffle ça fait des bubulles qui reproduisent le bruit du zoizeau. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1771
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Mar 21 Oct 2014 - 22:16

Les choses les plus simples sont souvent les plus inconcevables

Very Happy C'est un peu de l'orgue "préparé"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23327
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Mar 21 Oct 2014 - 22:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1771
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Mar 21 Oct 2014 - 22:54

Wink Merci pour les photos, j'osais pas demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 10:41

Jof a écrit:


Mise en scène ridicule ou réalité ?  hehe


Salut,
En 1982, j'étais monté à la tribune de N-D à Paris . Nous étions 3 visiteurs.Pierre Cochereau se lamentait de l'état général de l'orgue.Je me souviens: il avait ouvert un panneau de façade derrière lequel il y avait une forêt de tuyaux. Les fuites d'air, outre le bruit (de fuite) avaient généré un courant d'air pas possible ! Très impressionnant ! Panneau fermé, on ne s'aperçoit de rien et puis lorsqu'il s'etait mis aux claviers, wouaw, on oublie vite les désagréments d'un orgue fatigué (à l'époque).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 10:46

Mélomaniac a écrit:
Jof M, in playlist, a écrit:

Susteck: Improvisation "Sprachsignale"

Shocked  Comment il obtient tout ça ? Il est avec des percussionnistes ou ce sont des jeux de l'orgue ? Comment est-ce qu'il peut faire des intervalles plus petits que le demi-ton ?
J'ai cherché quel orgue il utilise et je n'ai pas trouvé. Pour avoir une telle réverbération, c'est un orgue d'église, et je ne peux pas croire que ce ne soit pas un orgue à tuyaux.


Très certainement l'instrument cauchemardesque avant-gardiste de l'église Sankt Peter de Cologne.

En espérant que tu sois germaniste, voici de la lecture :

http://de.wikipedia.org/wiki/St._Peter_(K%C3%B6ln)#Orgeln

http://www.sankt-peter-koeln.de/wp/?page_id=139


A la cathédrale de Monaco, il y a un bel instrument très récent.Le buffet est composé de plaques de plexiglas (?), avec un système d'éclairage propre à l'orgue permettant des variations d'éclairage et de couleurs, assez sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29137
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 10:55

Sauf que celui de Monaco permet de jouer du baroque français.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 10:57

Et pas les autres hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29137
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 11:00

calbo a écrit:
Et pas les autres hehe ?

Je ne connais pas d'orgue à part celui là qui puisse faire les répertoires XIX/XX° + le baroque français.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 11:08

Sacha a écrit:
Salut,
En 1982, j'étais monté à la tribune de N-D à Paris . Nous étions 3 visiteurs.Pierre Cochereau se lamentait de l'état général de l'orgue.Je me souviens: il avait ouvert un panneau de façade derrière lequel il y avait une forêt de tuyaux. Les fuites d'air, outre le bruit (de fuite) avaient généré un courant d'air pas possible ! Très impressionnant ! Panneau fermé, on ne s'aperçoit de rien et puis lorsqu'il s'etait mis aux claviers, wouaw, on oublie vite les désagréments d'un orgue fatigué (à l'époque).

Tu as rencontré Cochereau ? affraid
Décris-nous le bonhomme ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 13:22

Jof a écrit:
Sacha a écrit:
Salut,
En 1982, j'étais monté à la tribune de N-D à Paris . Nous étions 3 visiteurs.Pierre Cochereau se lamentait de l'état général de l'orgue.Je me souviens: il avait ouvert un panneau de façade derrière lequel il y avait une forêt de tuyaux. Les fuites d'air, outre le bruit (de fuite) avaient généré un courant d'air pas possible ! Très impressionnant ! Panneau fermé, on ne s'aperçoit de rien et puis lorsqu'il s'etait mis aux claviers, wouaw, on oublie vite les désagréments d'un orgue fatigué (à l'époque).

Tu as rencontré Cochereau ? affraid
Décris-nous le bonhomme ! bounce

Nous avions rendez-vous le dimanche matin dans la cour qui jouxte la cathédrale. Très sympathique, d'une carrure assez impressionnante, iI nous avaient conduits à la tribune.On avait emprunté un petit escalier en colimaçon, j'étais à la fois intimidé, anxieux et très excité à l'idée de passer la matinée sur cette tribune, un haut-lieu de la musique liturgique où se sont succédés de grands organistes, titulaires ou concertistes.M. Cochereau, lui, était monté à la tribune comme on va au bureau, parlant de tout et de rien...j'avais l'impression d'avoir devant moi un demi-dieu.....
Il nous a montré ce que j'ai raconté précédemment : les fuites d'air (probablement du sommier), il nous a raconté des tas de choses dont je n'ai plus l'exact souvenir. La cathédrale vue de la tribune, c'est quelque chose: la foule qui remplit l'édifice, le brouhaha du public qui s'installe pour l'office dominical.....
Il s'installe aux claviers, sans partitions (mais devrais-je le préciser ?!),  sélectionne sa première combinaison, se concentre 30 secondes. ...Le concert commence....un régal.
Je me souviens que la puissance sonore (même sur le tutti) est moins impressionnante de la tribune que de la nef de l'église. C'est probablement dû aux phénomènes de propagation du son et des effets de réverbération. En revanche j'ai le souvenir que les anches étaient très percutantes (la batterie est juste au-dessus de nos têtes !) et les basse, soubasse, bourdon, principal d'un effet hallucinant. ...l'effet d'en haut est saisissant sur ces registres. Je me souviens d'être en train de le regarder jouer, à un mètre de lui....si je devais faire la comparaison, on pourrait dire qu'il donnait l'impression de taper sur un clavier d'ordinateur, serein, sans gestes parasites, sans émotion particulière, affleurant les touches, tout au plus un début de commencement de déhanchement pour faire sonner la pédale. ...du grand art.Et derrière lui, derrière nous, un déluge de croches, crescendo, à faire baisser les têtes. ....
Un très grand souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 13:29

Quel moment ça a dû être, et quelle chance tu as eue...
Tu as des contacts pour être monté à la tribune pour un concert, j'imagine ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 14:22

Jof a écrit:
Quel moment ça a dû être, et quelle chance tu as eue...
Tu as des contacts pour être monté à la tribune pour un concert, j'imagine ? Mr.Red

Ce n'était pas à l'occasion d'un concert mais d'une grande messe le dimanche. J'ai considéré la prestation dominicale de M. Cochereau comme étant un concert (en première classe*****  VIP  bedo ).

Des contacts ??!!
Rien ! J'ai pris ma plus belle plume, j'ai rédigé une lettre très motivée (par l'enthousiasme) genre "lettre d'un adulte au Père Noël" , j'ai joint une enveloppe retour affranchie, à mon adresse.....je n'y croyais pas trop jusqu'au jour où. ..j'ai reçu une carte de visite m'invitant à me rendre tel jour à la cathédrale. J'avais reçu la précieuse invitation !!! (que j'ai conservée d'ailleurs  Cool   )

Tu peux tenter ta chance, sérieux ! mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 14:58

plenum a écrit:
mais légèrement plus grand que la gambe.
Esthétiquement, je trouve que la gambe est le plus joli des tuyaux. En plate-faces, ça fait de beaux ensembles.C'est très décoratif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 20:47

Sacha a écrit:
Tu peux tenter ta chance, sérieux !   mains

Je crois que c'est ce que je vais faire dès que j'aurai le permis en poche ! Very Happy
En espérant que Latry, Roth ou Houbard soient tout aussi accueillants que Cochereau...

Sacha a écrit:
Esthétiquement, je trouve que la gambe est le plus joli des tuyaux. En plate-faces, ça fait de beaux ensembles.C'est très décoratif !

D'un point de vue sonore, surtout, c'est très beau ! Avec une voix céleste, une soubasse à la pédale et une anche douce ou un bourdon de 8 par-dessus... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 21:25

Oui, bien sûr, tu as raison.

La gambe est belle, à deux titres: sur le plan sonore, elle a une identité, une personnalité, et sur le plan de l'allure, du "design" même si ce mot ne convient pas vraiment. Elle est féminine.D'ailleurs ne dit-on pas qu'une jolie femme a de belles "gambettes" ? Tout est cohérent.

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Jeu 30 Oct 2014 - 22:54

Sacha a écrit:
plenum a écrit:
mais légèrement plus grand que la gambe.
Esthétiquement, je trouve que la gambe est le plus joli des tuyaux. En plate-faces, ça fait de beaux ensembles.C'est très décoratif !

Tu veux plutôt dire ''en montre'' ou ''en façade''? Car le terme de ''plate-faces'' est relié à des parties d'un buffet. De plus, il existe pratiquement pas d'orgue qui contient des violes de gambes en façade, car un jeu toujours employés avec volets d'expressions, comme
le Récit.

Jof a écrit:
D'un point de vue sonore, surtout, c'est très beau ! Avec une voix céleste, une soubasse à la pédale et une anche douce ou un bourdon de 8 par-dessus... drunken

Il y a également les jeux de violon, violoncelle, contrebasse, qui ressemblent au principal, mais harmonisés afin qu'un tranchant se perçoive
a leur sonorité. Leur diamètre est cependant plus large que la famille de la viole de gambe. Les exemples parmi les plus anciens de cette
famille de jeu conservée est à l'orgue fameux du facteur Gabler de l'Abbaye de Weingarten.

La toute première mention du jeu de violon, est la viole de Dantzig, jeu cité par Praetorius au début du XVIIe siècle. Bien-sûr c'est l'orgue
romantique qui poussa systématiquement cette esthétique sonore. L'orgue qui contient la série de violes la plus impressionnante est celui
du Wanamaker de Philadelphie.  


Enfin, en plus des gambes habituelles, Cavaillé-Coll a créée les premières gambes très étroites donc aux son très tranchants à l'orgue de Saint-Sulpice à Paris, et en installa une dans le Positif de dos au célèbre orgue de Saint-Ouen à Rouen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Ven 31 Oct 2014 - 1:23

Sacha a écrit:
A la cathédrale de Monaco, il y a un bel instrument très récent.Le buffet est composé de plaques de plexiglas (?), avec un système d'éclairage propre à l'orgue permettant des variations d'éclairage et de couleurs, assez sympa.

Oui, il y a un côté un peu casino en effet. Mr. Green

Sinon, l'instrument est assez anonyme mais sonne bien, comme le souligne Cololi pour pas mal de répertoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Ven 31 Oct 2014 - 7:37

DavidLeMarrec a écrit:
Sacha a écrit:
A la cathédrale de Monaco, il y a un bel instrument très récent.Le buffet est composé de plaques de plexiglas (?), avec un système d'éclairage propre à l'orgue permettant des variations d'éclairage et de couleurs, assez sympa.

Oui, il y a un côté un peu casino en effet. Mr. Green


Bah ! Je préfère de loin le côté bling-bling de cet orgue que l'austérité du buffet et des tuyaux de montre de St-Sulpice, à refiler le cafard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Ven 31 Oct 2014 - 12:36

D'autant plus que Noël c'est pour bientôt. Suffira à Vernet d'improviser Jingle Bell. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 162
Localisation : Paris ou Nice
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Ven 31 Oct 2014 - 13:14

plenum a écrit:


Tu veux plutôt dire ''en montre'' ou ''en façade''? Car le terme de ''plate-faces'' est relié à des parties d'un buffet. De plus, il existe pratiquement pas d'orgue qui contient des violes de gambes en façade, car un jeu toujours employés avec volets d'expressions, comme le Récit.

Ben non, des plate-faces de Gambe, on en trouve, la preuve, tu dis toi-même "on en trouve pratiquement pas", c'est donc admettre qu'il en existe !  siffle

Allez, pour ta culture Mr. Green , tu tapes "orgue Silbermann + église St-Louis Neuf-Brisach" (par exemple) + images Mr. Green et tu vas voir de belles plate-faces de Gambe comme je les aime  cheers  thumright  

Mais il n'y a pas que là qu'on en trouve  tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Ven 31 Oct 2014 - 13:41

Sacha a écrit:
plenum a écrit:


Tu veux plutôt dire ''en montre'' ou ''en façade''? Car le terme de ''plate-faces'' est relié à des parties d'un buffet. De plus, il existe pratiquement pas d'orgue qui contient des violes de gambes en façade, car un jeu toujours employés avec volets d'expressions, comme le Récit.

Ben non, des plate-faces de Gambe, on en trouve, la preuve, tu dis toi-même "on en trouve pratiquement pas", c'est donc admettre qu'il en existe !  siffle

Allez, pour ta culture Mr. Green , tu tapes "orgue Silbermann + église St-Louis Neuf-Brisach" (par exemple) + images Mr. Green et tu vas voir de belles plate-faces de Gambe comme je les aime  cheers  thumright  

Mais il n'y a pas que là qu'on en trouve  tutut

Mais justement, pour ta culture, la viole de gambe en façade n'existe pas, surtout pas pour ce jeu romantique.

Pour l'orgue auquel tu te bases, est-ce cet instrument?


Si affirmatif, les tuyaux en montre sont du principal 4' et 2'. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   Ven 31 Oct 2014 - 21:35

plenum a écrit:
Si affirmatif, les tuyaux en montre sont du principal 4' et 2'. Wink

Aaaaah, c'est pour ça qu'on appelle un principal de 8' une montre ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'orgue Histoire et facture: Question et réponse   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'orgue Histoire et facture: Question et réponse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'orgue Histoire et facture: Question et réponse
» Charles Ives
» Question bête mais...
» Question Regarding "Chanson d'O"
» L'Orgue italien : facture, répertoire, discographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: