Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Scott Ross

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
muzikant
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 64
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Ragtime pour Scott!   Jeu 18 Jan 2007 - 10:57

Moi j'aimerais bien ouvrir un topic sur le claveciniste Scott Ross et si pour vous, savoir simplement , si vous avez été ému ou interessé par ses interprètations au clavecin,bien que je me doute que tout le monde n'a pas dans sa discothèque les 550 sonates de Scarlatti, on peut toujours lancer le sujet! J'ai entendu ses variations goldberg à la radio,et je les ai trouvé très belles et j'ai jamais eu l'occasion de les acheter, par contre j'ai le premier livre du clavier bien tempèré et si au départ, j 'ai mis du temps à entrer dans sa façon de jouer, peu à peu j'y arrive , il y a vraiment de beaux moments dans ces 24 préludes et fugues, et tout ce que je peux dire c'est que c'est sans comparaison avec la version de Blandine Verlet, bien plus introverti chez Ross et grandiose et c'est surtout ça qu'on demande à la musique?non, pour moi c'est pas la version qui donne le vrai frisson, mais déjà bien plus que passionnante et c'est déjà pas mal, qu'en pensez-vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robert.varez@laposte.net
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
avatar

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 11:49

J'ai été piégé... je pensais qu'il s'agissait de Scott Joplin ! Mr.Red

Quant au claveciniste... j'aimerais bien répondre, mais j'ai écouté peu de ses disques. Je crois même que je n'en ai pas un seul (alors que j'ai au moins un Verlet). Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
muzikant
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 64
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 12:00

C'est pas grave Stanislas lefort, mais j'aime beaucoup Trémonisha de Scott Joplin même si c'est pas lui qui l'a orchestré et qu'on dispose que de la version de Gunter Schuller chez le label jaune
mais pour un baroqueux, ne pas avoir d'enregistrement Scott Ross, c'est pas sérieux, il a fait des suites de Rameau il me semble! et comme un Scarlatti peut en cacher un autre, bien étrange ce Dominico Scarlatti avec ses sonates assez romantiques parfois? bon Alexandro, c'est pour les historiens de la musique ;, moi il me reste plus assez de temps! lol


Dernière édition par le Jeu 18 Jan 2007 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robert.varez@laposte.net
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 12:13

j'ai de lui un très beau disque de pièces du Padre Antonio Soler, avec le fameux fandango.



Un must d'un compositeur trop peu joué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 13:25

Je suis assez inconditionnel de Ross.

Je mettrais en tête ses Couperin. Tout un monde de profondeur. Une acuité de vue que je n'ai pas entendue ailleurs. Simplicité, français dans ce qu'il a de finesse et d'esprit, de délicatesse...
Son intégrale en 12 volume chez Still est je crois introuvable. Parfois réédité en coffret intégral. A ne pas manquer.

Ses Rameau sont graves, mélancoliques, loin du baroque dansant d'autres interprètes. Il m'évoquent certaines partitions de Bach ici.
Toujours chez Stil (introuvable?) 3 CD
Pour la petite histoire, la légende raconte que les bandes de l'enregistrement ont été perdues et, le temps pressant, il les a réenregistrées d'une seule traite, en un seul après-midi!

Ses Bach justement ne m'avaient pas laissé de bons souvenirs, mais c'était il y a longtemps.

Laisser de côté impérativement son Frescobaldi, jamais aussi mal joué je trouve, hésitant entre une posture classique et hésitant à l'aborder "baroque", finalement le résultat est trop inégal et indifférent pour cette écriture si sérieuse.

Les Scarlatti: LE gros morceau. Une bonne trentaine d'heures d'enregistrement. Difficile de parler de ce monument. Intimidant.
Scarlatti est plus exposé ici que Ross qui choisi une certaine modestie, montrant ainsi la beauté de l'oeuvre dans toute sa simplicité. Le choix est gagnant: c'est de la très bonne musique, d'une inventivité incroyable à l'intérieur d'une forme très stricte, peu de déchets, une Espagne qui évite le pittoresque, brûlante et sèches, venteuse et poussiéreuse.
Assez bonne prise de son, mais inégale (plusieurs clavecins utilisés en divers lieux). Livret d'accompagnement exhaustif.



Sinon, la majeure partie de ses enregistrement ont eu lieu au chateau d'Assas, petite Folie XVIII° servant de refuge à un beau clavecin délicat, méridional.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
muzikant
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 64
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 14:11

Très interessant ce que tu écris Vartan et assez bon résumé de tous ses enregistrements!la plupart difficile à trouver on dirait!
estce le portrait de Scarlatti sur ce coffret des sonates, je connais très mal ce compositeur mais à chaque fois qu'une de ses sonates est jouée au piano, une belle surprise pour l'auditeur par la richesse des thèmes qui ressortent particulièrement bien au piano, malheureusement ces coffrets comme celui de Scott Ross ( Stil était plus un artisan , c'est vrai pour sa façon d'enregistrer) sont souvents pas donnés question prix, mais peut être ont ils baissés? j'en sais trop rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robert.varez@laposte.net
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
avatar

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 18:26

Keuâââ ? Je ne suis pas sérieux ??? batman - - - Mr. Green

J'ai emprunté deux trois disques de Scott Ross à la médiathèque. Et puis c'est tout. Après, pour les oeuvres que j'ai achetées, j'ai préféré d'autres musiciens. Koopman, Verlet, Beaumont...

Ça c'est trouvé comme ça.

Du reste, Ross m'avait irrité, une fois, quand je l'avais entendu casser du sucre sur le dos de Gould. Ce côté vachement "confraternel" m'avait fait mauvaise impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
muzikant
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 64
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 19:05

Moi aussi Stanislas, j'ai entendu ce qu'il a dit sur Gould mais je crois plutôt qu'il parlait plutôt d'interprètation au piano des oeuvres de Bach et même si c'est génial chez Gould c'est sûr qu'il tire Bach à lui et c'est de plus de transcriptions dont il s'agit et c'est assez aisé à comprendre à mon avis, rien à voir avec le clavecin, ce sont deux mondes complètement diffèrents et pour lui Scott Ross, c'était un peu trahir Bach de le jouer au piano,même pour la bonne cause!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robert.varez@laposte.net
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 23:14

Gould c'est qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 23:29

muzikant a écrit:

est-ce le portrait de Scarlatti sur ce coffret des sonates, je connais très mal ce compositeur mais à chaque fois qu'une de ses sonates est jouée au piano, une belle surprise pour l'auditeur par la richesse des thèmes qui ressortent particulièrement bien au piano, malheureusement ces coffrets comme celui de Scott Ross ( Stil était plus un artisan , c'est vrai pour sa façon d'enregistrer) sont souvents pas donnés question prix, mais peut être ont ils baissés? j'en sais trop rien

Oui, cet air aristocratique et franc c'est Scarlatti.

Une drôle d'histoire. Il part assez jeune à la cour du Portugal s'occuper de l'éducation musicale de Marie-Barbara, infante puis reine d'Espagne qu'il suit alors. Il l'a forme, elle devient une véritable virtuose du clavecin. C'est essentiellement pour elle qu'il compose. Ses partitions restent à l'état de manuscrits. Elle l'incite fortement à publier ce qui sera le livre de clavecin des sonates Kk1 à Kk30.
Toujours très proche de la Reine, celle-ci sera la marraine de ses enfants.

Scott Ross était surtout agacé de la comparaison que l'on faisait entre lui et ce Gould. Pour autant il ne dédaignait pas le piano sur lequel il jouait Mozart, Chopin, Debussy et Ligeti.
Sa sonate de Scarlatti préfére: la Kk208.
C'est je crois son dernier enregistrement.

Oui, les disques Stil sont hors de prix. Ils sont parfois disponibles à la demande. Mon disquaire appelle chez l'éditeur (l'artisan en question) qui allait jusqu'à apporter les disques lui même à l'occasion d'un passage à Bordeaux. Avec ce système il m'a fallu presque deux ans pour constituer mon fond Rameau et Couperin!

Je crois que les prix ne baisseront pas, que des problèmes de droits risquent de priver l'auditeur de ces trésors qu'il est judicieux d'obtenir au plus vite.


Dernière édition par le Jeu 18 Jan 2007 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 23:30

A moins qu'une prochaine intégrale Brilliant... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 18 Jan 2007 - 23:30

Morloch a écrit:
j'ai de lui un très beau disque de pièces du Padre Antonio Soler, avec le fameux fandango.



Un must d'un compositeur trop peu joué !


Du meilleur de Scott Ross... une musique excitante et un interprète idéal, plein de bouillon et d'imagination.
Scott Ross dans le fandango: quel brio!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Scott Ross   Dim 4 Aoû 2013 - 7:28

J'ai trouvé ce sujet sur Scott Ross, j'ai été un peu déçu autrefois à son écoute de deux de ses disques de Bach,, on en avait dit tant de bien à l'époque quelqu'un a t'il une discographie sélective à proposer de cet interprète?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Scott Ross   Dim 1 Fév 2015 - 23:36

Après plusieurs interventions globalement négatives sur le Rameau et le Couperin de Scott Ross, j'avais envie de m'en expliquer un peu plus en détail. Ceux qui souhaiteraient apporter ici des contributions biographiques - ou des recommandations susceptibles de me faire aimer davantage cet artiste - seront les bienvenus.



Mon rapport à Scott Ross est en fait bien plus complexe que mes remarques trollesques pourraient le laisser penser: d'un côté, l'effet de nostalgie pourrait être particulièrement puissant puisque, enfant, je l'ai vu jouer (c'était la première fois que j'entendais du clavecin en vrai) et que ses disques (les Stil) faisaient partie de la discothèque de mes parents comme les Haendel de Malgoire, et c'est une de ces figures qui symbolisent très bien une certaine atmosphère un peu post-hippie de mon enfance.

Le problème, c'est que j'ai été si longtemps obnubilé par l'idée selon laquelle Scott Ross était le meilleur des clavecinistes (idée souvent confirmée par des amis, des critiques: Scott Ross, me disait-on, c'est l'imagination au pouvoir - par opposition à Leonhardt, si guindé, si froid; et de fait, sur les photos...) que je n'ai, jusqu'à l'âge de 20 ans, pas cherché à écouter qui que ce soit d'autre. L'autre problème, c'est qu'au fond, je n'ai jamais vraiment aimé ce que j'entendais; mais comme Scott Ross était le meilleur des clavecinistes, j'en avais déduit que c'était le clavecin comme instrument que je n'aimais pas.

Puis j’ai découvert que le clavecin pouvait sonner autrement en découvrant les premiers disques d’Hantaï (je les ai découverts pour une raison tout à fait extra-musicale, au demeurant: parce qu’il était le fils d’un peintre que j’aime énormément). Et, à partir de là, j’ai découvert et apprécié (à des degrés divers) Sempé, Leonhardt, Noëlle Spieth, Blandine Verlet, Staier, van Asperen voire plus récemment Céline Frisch ou Mitzi Meyerson...

On pourrait penser que j’en veux au fond à Scott Ross de m’avoir occulté si longtemps son instrument - bien sûr, au départ, il y a de cela, mais je pense avoir surmonté ce problème (où Ross au demeurant n’est pour rien). Plus profondément, il y a au moins deux raisons objectives à cela, qui tiennent pour une large part au caractère pionnier de son art:

1. Scott Ross jouait sur des instruments d’assez médiocre qualité technique (comme le fameux clavecin du château d’Assas des enregistrements Stil): non seulement parce qu’il venait avant l’époque des copies de grande qualité, mais auussi probablement à cause de la relative marginalité de sa carrière, qui devait lui interdire les instruments des grandes collections (comme ceux de la collection Gilbert) ou lui interdire d’accéder à des instruments plus coûteux.

2. Scott Ross avançait, en partie en autodidacte, sur un terrain encore mal défriché et une partie de ce qui nous apparaît aujourd’hui comme des imperfections «digitales» vient probablement de ce que les connaissances musicologiques et techniques à sa disposition ont été depuis lors considérablement affinées (qu’il s’agisse de la réalisation des trilles, souvent problématiques, trop carrées ou trop expéditives, ou du rendu polyphonique, souvent brouillé ou aplati).

Ces raisons qui ne sont pas imputables au musicien sont hélas à mes oreilles les plus rédhibitoires, dans la mesure où il s’agit d’un instrument soliste: les limites des premiers Haendel de Malgoire, des Ténèbres de Charpentier par le Concerto Vocale sont tout aussi audibles, mais si j’aime  toujours ces enregistrements, c’est qu’étant un travail d’ensemble ils conservent une atmosphère globale de chaleureuse ferveur (à quoi s’ajoute sûrement, dans mon cas, la présence de certaines voix) - or, cette atmosphère globale, on ne peut pas la retrouver avec un clavecin exposé à nu: on n’y entend que les qualités et les limites intrinsèques du musicien et de son instrument.

Après, ces qualités et ses limites s’équilibrent plus ou moins selon les répertoires, et en fonction des prises de son. Même si j’y préfère d’autres interprétations, les Bach-Erato tardifs (en particulier les Six Partitas), les Haendel-Erato continuent de me toucher pour leur côté un peu raide, un peu brut mais aussi très énergique, que j’aime bien dans ces œuvres - je trouve que cela marche beaucoup moins bien dans les Scarlatti dont la belle vigueur est trop univoque et manque de couleurs; je regrette que ses EMI tardifs aient été aussi mal captés (les Goldberg, le Frescobaldi, le d’Anglebert); les Rameau et les Couperin chez Stil me sont peut-être encore plus pénibles.

(Et puis, quelque chose qui me trouble beaucoup, c’est que cet outsider égotiste, capable de composer des programmes de récitals vraiment surprenants, ait finalement été le premier à donner dans cette lubie marchande de l’intégrale.)

Vraiment, compte tenu de mes souvenirs personnels, de la sympathie qu’on peut éprouver pour le personnage, j’aimerais pouvoir trouver plus de joie à écouter ses disques.


Dernière édition par Benedictus le Jeu 12 Mar 2015 - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5450
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Scott Ross   Lun 2 Fév 2015 - 2:39

'J'aimerais éprouver plus de joie à écouter ses disques '

Ben mon vieux, on peut dire que tu n'y mets pas beaucoup d'enthousiasme...

Et pourtant... Comme tous les bons claviéristes Ross avait sa sonorité et son phrasé, lumineux et cursif, très classique. Du bon goût et une bonne dose d''imagination. Cette dernière qualité s'est faite beaucoup plus présente depuis les mid-80s, le zénith de l'époque de Scott Ross.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arfur
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 68
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Scott Ross   Lun 2 Fév 2015 - 16:13

Ok pour ses enregistrements de Bach chez Erato par contre son D'Anglebert ne me touche pas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 28
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Scott Ross   Mar 3 Fév 2015 - 21:01

Et bien, je me retrouve pour une bonne partie dans le discours de Benedictus...

Les enregistrements Stil de Scott Ross sont pour moi inécoutables, à cause des limites du phrasé, des limites sonores des clavecin (ce clavecin si mythique d'Assas était quand même une sombre casserole alors que le château qui l'abrite est si joli). Finalement, c'est aussi dans le répertoire français, d'une manière générale, qu'il est le moins bon.

Par contre, je porte aux nues son enregistrement des Partitas de Bach au sein de la belle acoustique du temple protestant de Sommières. Je n'ai jamais trouvé mieux, mélancolique et lumineux à la fois, pas démonstratif ni excessivement virtuose. De manière générale, ce sont ses Bach (concerto italien, ouverture à la française, Goldberg en public) que je préfère, à peu près, dans une moindre mesure, pour les mêmes raisons que ses Partitas.

J'aime assez la raideur de ses Haendel (et on trouve bien plus raide ailleurs) mais ce sont des pièces que j'écoute une fois par décennie. J'aime énormément ses Essercizi musici de Scarlatti (deux premiers disques de l'intégrale Erato) moins le reste du corpus (inspiration un peu en berne même si certaines sonates sont magnifiquement rendues, avec spontanéité et simplicité, qui leur conférent une belle émotion). Ses Soler sont aussi de haute tenue.

Je regrette également que ses enregistrements EMI tardifs aient été si mal enregistrés, même si Scott Ross déclinait sérieusement (les vidéos de concerts sur la fin de sa vie font un peu peine, jeu brouillon et imprécis techniquement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Scott Ross   Mer 4 Fév 2015 - 21:21

Il n'a peut-être effectué qu'un (?) enregistrement d'orgue, devenu très rare, mais j'ai : les deux messes de Couperin chez Stil. Pas exceptionnel, mais j'ai quand même appris mon Couperin avec, alors......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Scott Ross   Mer 4 Fév 2015 - 23:59

Pour l'orgue, y a des bandes radiophoniques, notamment produites par Jaques Merlet, qui dorment à Radio-France...

Chez Erato, y a des pièces de D'anglebert, à St Rémy de Provence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21657
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Scott Ross   Sam 14 Fév 2015 - 22:00

xoph, in playlist, a écrit:

François Couperin (1668-1733)
Au temps de françois Couperin
CD extrait de l'intégrale par Scott Ross, clavecin



@ Benedictus + DLM
j'ai du mal à expliquer pourquoi, hors le fait que ce disque fût ma vraie découverte de Couperin, il m'est si précieux. Peut-être n'a-t-il rien de précieux justement, ni galant, mais qu'on y sent si bien ce poids (des ténèbres) où les perruques empoudrées s'effilochent et cèdent le pas à la nudité de quoi ou de qui? François Couperin en premier lieu.



Benedictus a écrit:

Ah, je ne peux pas me prononcer pour DLM, mais mon problème avec Ross dans les Français (et surtout: Ross sur le clavecin du château d'Assas, capté par les techniciens de chez Stil) n'a rien à voir avec ces clichés de «préciosité»: pour moi, ça se joue sur des questions assez techniques (métrique trop raide, sonorité étriquée et compacte, absence d'étagements sonores, trilles problématiques). D'ailleurs, mes préférences en la matière vont au classicisme épuré de Noëlle Spieth comme à l'espèce de vertige fiévreux de Blandine Verlet II: rien de très «galant», en somme.


xoph a écrit:

Pour Verlet II, je suis bien d'accord
Pour Spieth, je connais pas.
Mais j'entends pas du tout chez Ross la sonorité étriquée dont tu parles ou l'abscence de profondeur (sonore). Pour les trilles, j'en sais rien (et je m'en fous un peu)

Bon je veux surtout dire du bien de Couperin et sortir la musique baroque de son image petit doigt en l'air.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1494
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 2 Mar 2017 - 10:00

De la playlist

charles.ogier a écrit:
xoph a écrit:
@ Charles Ogier
coucou Tu as fini l'intégrale Scarlatti?
...
Je suis ébahi
* Par D.Scarlatti: comment écrire 555 pièces pour 34 heures en maintenant une telle qualité d'invention et de composition?
* Par S.Ross: comment interpréter ces 555 sonates en aussi peu de temps en conservant une telle qualité de son?
S.Ross ne revendique pas l'authenticité. Il cite d'ailleurs G.Leonhardt "on ne peut pas être à la fois authentique et convaincant".

Ses intégrales de F.Couperin et de J.P.Rameau sont indisponibles
S.Ross avait en projet une intégrale J.S.Bach

cheers
Pour Rameau, je ne connais pas.
Pour Couperin, eh oui, introuvable (tout comme Noëlle Spieth -inabordable- ). J'avais eu la chance de la découvrir par ce joyau extrait de l'intégrale: Au temps de François Couperin: 14 pièces bien sonnantes (un des disques qui m'est le plus cher, et lui aussi devenu introuvable) puis d'acquérir une intégrale, presque abordable à l'époque (peut être celle dont Benedictus se séparait). Elle reste pour moi essentielle. Mais tout le monde ne partage pas cet avis sur le forum.
2018 sera le 350° anniversaire de Couperin "le grand", peut-être Alain Villain (éditeur des intégrales Scarlatti, Rameau, Couperin) permettra t-il à ce leg inestimable de réémerger? Autrement que sous des formes piratées. Mais peut-on lui en vouloir?
Heureusement, si la discographie de Couperin n'est pas pléthorique: il y beaucoup de pépites (au clavecin et pour ce que je connais: Cochard, Rannou, Verlet, Leonhardt, Hantaï et ... Ross)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1001
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 2 Mar 2017 - 14:04

Benedictus a écrit:
[i]

1. Scott Ross jouait sur des instruments d’assez médiocre qualité technique (comme le fameux clavecin du château d’Assas des enregistrements Stil): non seulement parce qu’il venait avant l’époque des copies de grande qualité, mais auussi probablement à cause de la relative marginalité de sa carrière, qui devait lui interdire les instruments des grandes collections (comme ceux de la collection Gilbert) ou lui interdire d’accéder à des instruments plus coûteux.
.

Jorge a écrit:


Les enregistrements Stil de Scott Ross sont pour moi inécoutables, à cause des limites du phrasé, des limites sonores des clavecin (ce clavecin si mythique d'Assas était quand même une sombre casserole alors que le château qui l'abrite est si joli).

Je regrette également que ses enregistrements EMI tardifs aient été si mal enregistrés, même si Scott Ross déclinait sérieusement .

Extrait du petit livret (vraiment petit) qui accompagne l'intégrale des sonates de D.Scarlatti (label Erato/Warner classics))

Entretien avec Denise Fasquelle
" D.F:pourquoi avoir utilisé des clavecins différents?
S.R:on a choisi un clavecin italien pour rendre hommage au jeune Scarlatti napolitain, puis des clavecins français, des copies de Blanchet, l'un par Anthony Sidey, l'autre par William Dowd, le troisième par Willard Martin; ils sonnent tous vraiment très différemment, le but était d'éviter la monotonie "

Donc, pour ces 55 sonates, S.R. a utilisé plusieurs clavecins, et non pas uniquement celui du château d'Assas (Hérault)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 72
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Scott Ross   Jeu 2 Mar 2017 - 21:47

Que d'interrogations sur cette discussion !
Je ne suis pas un amateur du clavecin mais, néanmoins, j'ai l'impression profonde qu'on coupe les "cheveux en quatre" à propos de cet artiste.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1001
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Scott Ross   Ven 3 Mar 2017 - 21:55

fomalhaut a écrit:
Que d'interrogations sur cette discussion !
Je ne suis pas un amateur du clavecin mais, néanmoins, j'ai l'impression profonde qu'on coupe les "cheveux en quatre" à propos de cet artiste.

fomalhaut

Mais, ceci ne fait-il pas partie inhérente d'un forum et du plaisir de la discussion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 72
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Scott Ross   Ven 3 Mar 2017 - 22:28

charles.ogier a écrit:
fomalhaut a écrit:
Que d'interrogations sur cette discussion !
Je ne suis pas un amateur du clavecin mais, néanmoins, j'ai l'impression profonde qu'on coupe les "cheveux en quatre" à propos de cet artiste.

fomalhaut

Mais, ceci ne fait-il pas partie inhérente d'un forum et du plaisir de la discussion?

Peut-être mais en dehors d'un éventuel plaisir à "discutailler", je ne vois pas (ou n'entends pas) ce que cela apporte à l'appréciation de l'art de cet artiste.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1001
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Scott Ross   Dim 26 Mar 2017 - 12:07

xoph a écrit:
De la playlist

charles.ogier a écrit:
xoph a écrit:
@ Charles Ogier
coucou Tu as fini l'intégrale Scarlatti?
...

cheers
Pour Rameau, je ne connais pas.
Pour Couperin, eh oui, introuvable (tout comme Noëlle Spieth -inabordable- ). J'avais eu la chance de la découvrir par ce joyau extrait de l'intégrale: Au temps de François Couperin: 14 pièces bien sonnantes (un des disques qui m'est le plus cher, et lui aussi devenu introuvable) puis d'acquérir une intégrale, presque abordable à l'époque (peut être celle dont Benedictus se séparait). Elle reste pour moi essentielle. Mais tout le monde ne partage pas cet avis sur le forum.
2018 sera le 350° anniversaire de Couperin "le grand", peut-être Alain Villain (éditeur des intégrales Scarlatti, Rameau, Couperin) permettra t-il à ce leg inestimable de réémerger? Autrement que sous des formes piratées. Mais peut-on lui en vouloir?
Heureusement, si la discographie de Couperin n'est pas pléthorique: il y beaucoup de pépites (au clavecin et pour ce que je connais: Cochard, Rannou, Verlet, Leonhardt, Hantaï et ... Ross)
Spoiler:
 


Pour Rameau, je ne connais pas.

/watch?v=3LTUc2XxF3c

J.P.Rameau
"complete cimbalo works"
Scott Ross
sur le clavecin du château d'Assas
Quelques commentaires informés

Un double témoignage:
J.P.Rameau: calme, ordonné.
S.Ross: délicatesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1494
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Scott Ross   Dim 26 Mar 2017 - 23:07

coucou Bien noté, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scott Ross   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scott Ross
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scott ROSS (1951-1989)
» Ragtime pour Scott!
» Papavrami Scarlatti!!
» Girolamo Frescobaldi
» Glenn Gould

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: