Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lectures (4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28627
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 26 Fév 2015 - 22:55

Chris3 a écrit:
Il y a clairement une évolution du style philosophique au début du XIXè siècle, c'est à dire à l'époque du romantisme. Le discours de la raison laisse place à la valorisation de la passion, et le souffle lyrique prend le pas sur la rigueur. On trouve davantage de métaphores poétiques et moins de démonstrations méthodiques comme chez les rationalistes qui ont succédé à Descartes (Leibniz, Spinoza...). Ca a permis l'éclosion de pensées atypiques et originales, telles Schopenhauer ou Nietzsche (lire à ce sujet les bouquins d'Irvin Yalom).

Montaigne n'est pas dans la démonstration non plus Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5583
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 26 Fév 2015 - 23:19

Je ne connais presque pas Montaigne, mais de ce que j'ai lu il ne me semble pas qu'il donne pour autant dans le lyrisme exaltés des romantiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28627
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 27 Fév 2015 - 8:48

Pison Futé a écrit:
Anthony a écrit:
Pison Futé a écrit:

Pas maintenant, évidemment (coucou, le concours qui est dans une semaine et demie), mais quand tout "ça" sera fini. J'ai envie de voir si avec le mûrissement intellectuel, ça passe mieux. L'espoir fait vivre.

Je dirais que Kant, justement parce qu'il est avant tout un philosophe technique, peut être parfaitement lu et compris à 18-19 ans ; il est parlant à cet âge où l'on navigue encore aisément dans l'abstrait (c'est moins le cas de Hegel qui demande un peu de bouteille).  

Ah ça, ça me paraît curieux comme affirmation. Je verrai plutôt les 18-19 ans, comme un âge où il faut du concret, pour que s'éveille l'esprit, afin que plus tard, il se tourne vers l'abstraction et la conceptualisation.

Idem.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28627
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 27 Fév 2015 - 8:49

Parsifal a écrit:
Je ne connais presque pas Montaigne, mais de ce que j'ai lu il ne me semble pas qu'il donne pour autant dans le lyrisme exaltés des romantiques.

Ca c'est sûr. C'est justement pour dire que ce n'est pas le propre du romantisme à mon avis.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 26
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 27 Fév 2015 - 9:08

Yerma, de García Lorca. Peut-être son oeuvre que je préfère, pour toutes sortes de raisons. Je viens de la relire dans une belle traduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 27 Fév 2015 - 11:29

Pison Futé a écrit:
Anthony a écrit:
Pison Futé a écrit:

Pas maintenant, évidemment (coucou, le concours qui est dans une semaine et demie), mais quand tout "ça" sera fini. J'ai envie de voir si avec le mûrissement intellectuel, ça passe mieux. L'espoir fait vivre.

Je dirais que Kant, justement parce qu'il est avant tout un philosophe technique, peut être parfaitement lu et compris à 18-19 ans ; il est parlant à cet âge où l'on navigue encore aisément dans l'abstrait (c'est moins le cas de Hegel qui demande un peu de bouteille).  

Ah ça, ça me paraît curieux comme affirmation. Je verrai plutôt les 18-19 ans, comme un âge où il faut du concret, pour que s'éveille l'esprit, afin que plus tard, il se tourne vers l'abstraction et la conceptualisation.

Ah vraiment ? Peut-être que je généralise trop par rapport à ma propre expérience, mais j'avais tout de même l'impression qu'on est plus facilement sensible à l'abstrait et au formel quand on est un tout jeune adulte encore non "corrompu" par l'existence, sa richesse et sa négativité, qui seulement alors apportent la concrétude. Vous ne trouvez pas, pour prendre un exemple très simple (qui nous éloigne de Kant mais tant pis), qu'à 18-20 ans on est plus enclin à avoir des opinions très tranchées et à se montrer intransigeant sur plein de choses, alors qu'on est beaucoup plus dans la nuance avec l'âge ?


@Parsifal : J'adore Nietzsche moi aussi ! C'était une petite pique sans méchanceté, d'ailleurs j'ai relu récemment La Naissance de la tragédie que je trouve toujours aussi fascinant. Simplement c'est un style de philosophie complètement différent, qui fonctionne plus à coup d'images fortes que d'argumentation rigoureuse, et à mon avis c'est totalement inconciliable avec la philosophie rationaliste. Schopenhauer est entre les deux, je dirais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2852
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Dim 1 Mar 2015 - 10:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Dim 1 Mar 2015 - 23:09

Cololi a écrit:
Parsifal a écrit:
Je ne connais presque pas Montaigne, mais de ce que j'ai lu il ne me semble pas qu'il donne pour autant dans le lyrisme exaltés des romantiques.

Ca c'est sûr. C'est justement pour dire que ce n'est pas le propre du romantisme à mon avis.

Je ne qualifierai pas de lyrique le style de Montaigne : imagé, plutôt, rempli de comparaisons, de métaphores concrètes illustrant des idées abstraites. Je n'imagine pas un penseur romantique écrire de cette manière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5583
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Dim 1 Mar 2015 - 23:24

Chris3 a écrit:
Cololi a écrit:
Parsifal a écrit:
Je ne connais presque pas Montaigne, mais de ce que j'ai lu il ne me semble pas qu'il donne pour autant dans le lyrisme exaltés des romantiques.

Ca c'est sûr. C'est justement pour dire que ce n'est pas le propre du romantisme à mon avis.

Je ne qualifierai pas de lyrique le style de Montaigne : imagé, plutôt, rempli de comparaisons, de métaphores concrètes illustrant des idées abstraites. Je n'imagine pas un penseur romantique écrire de cette manière...

oui c'est ce que je voulais dire justement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28627
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 2 Mar 2015 - 8:31

On est tous d'accord les enfants hehe

Non ce que je tentais de dire c'est que les romantiques n'ont pas le monopole de la contestation de la raison.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Vendetta Barocca
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 2 Mar 2015 - 10:50

Spoiler:
 

Je suis justement en train de le lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 1012
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 4 Mar 2015 - 0:07

Depuis midi :
Roland TOPOR : Mémoires d'un vieux con.


Offert par un ami cher, et pour qui j'ai l'honneur de me savoir cher, à quelques encablures de mon anniversaire.
Un présent précieux et une lecture salvatrice : un antidote à un autre livre acquis pour la même occurrence : Barrage contre le Pacifique, autre recueil de souvenirs d'un con vieux, cadeau de mon admirable beau-frère estomaqué d'apprendre que je n'avais jamais rien lu de Duras.
Lecture non dénuée d'intérêt et de poèsie...
Mais le courant d'air frais de Topor est sacrément bienvenu.
Quel destin de rêve, extraordinaire, tressé de tant d'autres destinées ! Ah le Grand Homme ! Que n'a-t-il vécu cent ans de plus !
Et quelle plume sachant garder de chaque rencontre l'infinitésimale étincelle qui fondera le Génie qu'on sait !
Je ne puis résister à vous en faire partager quelques lignes :

"C'était Cocteau. Il possédait déjà cette légendaire faculté de rendre intelligent ceux qui l'entouraient par sa générosité, son talent, son esprit.
Il lisait fort bien. Nous dûmes attendre la fin de son poème pour nous asseoir. J'étais très intimidé et, de surcroît, taraudé par un besoin pressant.
Je n'oublierai jamais ces deux heures de poésie."  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1509
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 4 Mar 2015 - 19:04

"Les arabes, l'Islam et nous"



Les hommes comme Jacques Berque se font trop rares, et de toute façon leur discours reste inaudible: trop de culture non partagée, trop de hauteur de vues pour que les "analystes" puissent accéder à ces sommets, trop d'humanisme que la méchanceté de notre monde puisse accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1572
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 4 Mar 2015 - 22:33

Un très beau livre de Jacques Berque: Arabies.

Le S prends toute son actualité, son urgence.

"Pour une vie comme la mienne, une vie gémellaire, mi-partie d'Orient, mi-partie d'Occident, le risque , ou si sous préférez le mal, c'eût été de confondre....Ainsi m'a-t-il fallu constamment récuser les jonctions fallacieuses, pour en trouver si possible, de véritables. Cela n'a pas été facile" J. Berque, Arabies

A chacun de définir ses gémellités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 21:12

Tiré de "Playlist"

Läbip a écrit:
On risque d'être H.S ici, mais la meilleure façon d'aimer Hofmannsthal, n'est-ce pas d'aller voir ses pièces au théâtre ? Parce que la musique maquille ses écrits autant qu'elle les sublime, non ?

Sans doute, mais c'est quand même dommage de s'en priver, ce sont de beaux textes même s'ils ne représentent qu'une petite partie de sa production littéraire, je suis bien d'accord. Wink
En même temps je n'ai jamais essayé de lire ses livrets sans la musique, je ne saurais pas du tout dire si ça peut fonctionner comme pièce de théâtre (il me semble que le Rosenkavalier est parfois représenté comme tel dans les pays germanophones, mais je n'ai jamais pu assister à ça).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Läbip
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 21:24

Ça doit dépendre des livrets. Certains ont été écrits pour la musique, d'autres sont d'abord des pièces de théâtre. Même ceux qui ont été écrits en collaboration avec Richard Strauss se tiennent tout à fait en tant que tels : Ariane à Naxos, Le chevalier à la rose ... L'absence de musique n'est pas un défaut, ils peuvent former un tout sans ça.

En Allemagne de l'Ouest, il y a peut-être toujours eu des représentations ... À l'Est, Hofmannsthal était méconnu des théâtreux, je pense (d'après mon expérience : les acteurs ne le connaissaient pas bien voire pas du tout...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 21:39

Läbip a écrit:
Ça doit dépendre des livrets. Certains ont été écrits pour la musique, d'autres sont d'abord des pièces de théâtre. Même ceux qui ont été écrits en collaboration avec Richard Strauss se tiennent tout à fait en tant que tels : Ariane à Naxos, Le chevalier à la rose ... L'absence de musique n'est pas un défaut, ils peuvent former un tout sans ça.

Elektra a été d'abord conçue comme une pièce de théâtre (il ne connaissait pas encore Strauss), et la Femme sans ombre est dérivée d'un projet de nouvelle qui sera finalement achevé après coup (magnifique texte au passage, pour moi supérieur à l'opéra). Pour les autres, je dois avouer que je ne connais pas bien leur genèse. Mais tu as raison, ça dépend sûrement des livrets, en fait.

Läbip a écrit:
En Allemagne de l'Ouest, il y a peut-être toujours eu des représentations ... À l'Est, Hofmannsthal était méconnu des théâtreux, je pense (d'après mon expérience : les acteurs ne le connaissaient pas bien voire pas du tout...)

Il reste plus connu en Autriche (sa poésie et certaines pièces comme Jedermann sont parfois lues au lycée). Je ne sais pas trop ce qu'il en est chez les allemands... Mais tu as vécu en RDA ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Läbip
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 21:56

C'est vrai pour Elektra. Hofmannsthal avait aussi d'autres projets destinés au théâtre, en dehors de sa collaboration avec Strauss. Il n'a jamais abandonné ce mode d'expression, il ne faut pas l'oublier. À cette époque de sa vie, il s'intéressait à la scène en général, et pas seulement à ses activités de librettistes, qui n'était qu'un aspect de cette production.

Si tu veux en savoir plus sur la vision qu'il avait de ses propres pièces (et te rendre compte combien la lecture de Strauss n'est qu'un choix parmi plein d'autres possibles), la correspondance d'Hugo devrait t'intéresser. Il est toujours très clair sur ses motivations, ses joies et ses déceptions dans le travail avec Strauss. On voit notamment que le compositeur affectionnait certains personnages et les a mis en avant alors qu'Hugo aurait voulu que soient compris des éléments plus "spirituel" de ses pièces. Ce qu'il a écrit, après tout, c'est pas du grand spectacle, il y a plein de non-dits, et il ressort justement dans sa correspondance qu'il aurait voulu qu'on "consomme" ses oeuvres avec plus de subtilité ... Pour élever l'esprit. Parfois, il laisse entendre que les choix de Strauss sont quelque peu .... Vulgaires.

Non, je ne suis pas assez vieux pour voir vécu adulte en RDA, mais j'ai été en relation avec des acteurs et metteurs en scène de l'ex Berlin-Est. Bien sûr qu'on ne peut pas généraliser seulement à partir de ce que je dis Wink Ça se base sur la connaissance de quelques personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28627
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 22:05

Strauss n'est jamais vulgaire ... simplement il a assimilé Mozart, Verdi, Wagner ... évidemment musicalement ... mais surtout (pour notre propos) dramatiquement. Il sait ce que c'est que l'efficacité en matière d'opéra. Il me semble qu'il n'a rien à démontrer en la matière ... puisque c'est un des 3 ou 4 plus grands compositeurs d'opéra de l'histoire.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Läbip
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 22:08

Du reste, la méconnaissance d'Hofmannsthal à l'Est ne serait pas étonnante, vu le rejet dont il a fait l'objet de la part de beaucoup d'auteurs communistes. Smile Il était noble et il travaillait avec un compositeur pour Bourgeois. Donc ça garantissait pas son succès là-bas !


Je suis tout à fait d'accord avec toi, Cololi, Richard Strauss n'est pas vulgaire. Mais ses choix n'étaient pas toujours en accord avec la vision du librettiste. Ça n'empêche pas du tout les amateurs d'opéra d'apprécier ses oeuvres telles qu'elles sont, en les replaçant dans les lignées musicales dont elles sont issues.


Dernière édition par Alphonse le Lun 16 Mar 2015 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28627
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 22:30

Oui, mais certains communistes ne sont pas très fins dans leur jugement hehe
Strauss est grand bourgeois, mais sa musique c'est l'évidence à la génie pour dépasser toute sorte de taxinomie sociale.
Hofmannsthal était noble ... donc évidemment on oppose sa finesse à celle de Strauss. Mais c'est oublier que Strauss a choisi Hofmannsthal et Zweig, plus tard, ce qui montre, si j'en crois les commentaires des germanistes sur les qualités de ces 2 plumes, un goût littéraire certain (loin donc de l'image du gros bourgeois qui tache).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Läbip
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 5 Mar 2015 - 22:39

C'est clair que ce n'est qu'une question d'image, et peut-être est-elle toujours dommageable à Strauss comme à Hofmannsthal. En France, Hofmannsthal n'est pas très connu, sinon pour ses réflexions de penseur, mais Richard Strauss est toujours considéré comme de la guimauve bavaroise (alors que sa musique déploie des trésors de subtilité ...). Strauss devait avoir le nez fin côté librettistes pour avoir choisi ces deux auteurs; ce qui est classe aussi c'est qu'il ne les a jamais désavoués ... Et pourtant, l'un des deux a été mis au ban du fait du nazisme, ...


Dernière édition par Alphonse le Lun 16 Mar 2015 - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Läbip
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 10 Mar 2015 - 12:47

L'été grec, Jacques Lacarrière. Un récit érudit et émouvant d'une passion vitale. Ça peut tomber dans les mains de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 11 Mar 2015 - 11:27

Tiré du fil "Arabella", mais je poursuis ici car ça concerne plus Hofmannsthal que Strauss.

Läbip a écrit:
L'oeuvre est aussi très idéologique, mais vu votre connaissance d'Hofmannsthal, c'est inutile que j'insiste trop sur ce point. C'est le pendant théâtral de La Tour où Hofmannsthal exprime des idées rétrogrades... Même s'il n'était pas un gros méchant nationaliste, il était très conservateur et ça se voit dans l'opéra Arabella de manière flagrante. Les relations maîtres-serviteurs et Allemands-Slaves est très rétrograde dans la pièce, par exemple

Hofmannsthal était moralement conservateur et franchement peu préoccupé par la question sociale. Il y a donc tout un tas de stéréotypes (à commencer par les relations de domination comme tu le soulignes) qui ne sont pas du tout remis en cause dans ses pièces et ses livrets, à peine interrogés, on n'est clairement pas chez Brecht! Cela dit ça ne fait pas de lui un affreux (il n'était pas fascisant), mais un auteur de droite, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 11 Mar 2015 - 12:02

Anthony a écrit:
un affreux

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 11 Mar 2015 - 12:15

DavidLeMarrec a écrit:
Anthony a écrit:
un affreux  

hehe

Je n'en tire aucune gloire, mais c'est que j'ai dans ma bibliothèque des auteurs aux opinions politiques, hum... enfin, à faire passer quelqu'un comme Hofmannsthal pour un gentil progressiste. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Läbip
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 344
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 11 Mar 2015 - 12:19

Oui, voilà, c'est un patriote anti-nationaliste, un conservateur humaniste, un passéiste ouvert aux spectacles de son temps ... Un type pas cool mais pas méchant, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 12 Mar 2015 - 18:23

Une infinie tristesse de Alfredo Bryce Echenique publié aux éditions Metailie en février 2015.

Etant un amoureux de la littérature latino-américaine, en particulier des livres de Carlos Fuentes et Gabriel García Márquez, je viens de découvrir ce grand romancier péruvien qu'est Alfredo Bryce Echenique. Une infinie tristesse est un grand roman de cette littérature du sud de l'Amérique. L'auteur est extrêmement brillant, cette satire corrosive de la société aristocratique péruvienne est magistrale. Les personnages sont extrêmement marquants et ils sont un des points forts du roman, tout comme les relations qui nous sont dépeintes au sein de cette famille. J'ai aimé la nostalgie qui se dégage de l'oeuvre, l'humour grinçant de l'auteur et tout simplement son écriture baroque. Un roman qui rappelle Le Guépard de Lampedusa ou Les Budenbrook de Thomas Mann en ce qui concerne la thématique principale qui est la présentation du déclin d'une famille d'aristocrates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6573
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 12 Mar 2015 - 18:41

Tiens, au fait, Aurele, tu pourrais me dire un mot sur Main d'oeuvre de Reverdy ? Je pense l'acheter bientôt, il y a quelques recueils qui me plaisent dedans, notamment Ferraille, Pierres Blanches et Bois vert.
Merci d'avance.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 12 Mar 2015 - 21:02

Je n'ai pas mes recueils de Reverdy sous les yeux car ils sont à Nancy. Ma lecture remonte un peu.
Sources du vent et Le Chant des morts sont les deux recueils de Main d'oeuvre à lire en priorité.
Malheureusement, la poésie ne se vend pas en librairie, en dehors des auteurs classiques que l'on fait étudier à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6573
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 13 Mar 2015 - 21:42

aurele a écrit:
Je n'ai pas mes recueils de Reverdy sous les yeux car ils sont à Nancy. Ma lecture remonte un peu.
Sources du vent et Le Chant des morts sont les deux recueils de Main d'oeuvre à lire en priorité.
Malheureusement, la poésie ne se vend pas en librairie, en dehors des auteurs classiques que l'on fait étudier à l'école.
D'accord. En tout cas, dans le recueil que j'ai, La Liberté des mers m'a énormément plu. De toutes façons, Reverdy est un poète que j'adore. 

Oui, je le vois bien, à chaque fois que je vais à l'étagère de poésie, il y a toujours les mêmes livres (Michaux, Supervielle, Desnos..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 14 Mar 2015 - 11:44

Elias Canetti : Auto-da-fé

Burlesque, intelligent, très plaisant à lire Smile .

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Dim 15 Mar 2015 - 0:25

Emeryck a écrit:
aurele a écrit:
Je n'ai pas mes recueils de Reverdy sous les yeux car ils sont à Nancy. Ma lecture remonte un peu.
Sources du vent et Le Chant des morts sont les deux recueils de Main d'oeuvre à lire en priorité.
Malheureusement, la poésie ne se vend pas en librairie, en dehors des auteurs classiques que l'on fait étudier à l'école.
D'accord. En tout cas, dans le recueil que j'ai, La Liberté des mers m'a énormément plu. De toutes façons, Reverdy est un poète que j'adore. 

Oui, je le vois bien, à chaque fois que je vais à l'étagère de poésie, il y a toujours les mêmes livres (Michaux, Supervielle, Desnos..)

Main d'oeuvre, ce sont surtout les recueils des années 25-37, dont les sublimes La Balle au bond (poèmes en prose) et Sources du vent, pour moi le plus grand recueil de Reverdy ("Chemin tournant", "Peut-être personne", "Rien").

Et encore, Reverdy est relativement bien édité avec les deux volumes Plupart du temps et Main d'oeuvre en Poésie/ Gallimard, même si dans l'enseignement de l'histoire littéraire, on a tendance à minorer son influence considérable sur la poésie de la seconde moitié du XXe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 26
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 27 Mar 2015 - 12:47

Je lis divers essais de Virginia Woolf. C'est un peu comme ses romans : l'écriture est évocatrice, le propos clair et évident, le point de vue très complexe (c'est souvent difficile de savoir ce que pense vraiment Woolf). J'aime beaucoup les relire, même pour me rendre compte combien je les avais mal compris pour la plupart d'entre eux.

De sang froid, de Truman Capote. Pour le moment, c'est génial.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6573
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 27 Mar 2015 - 22:19

Rousseau : Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 27 Mar 2015 - 22:27

Très brillante perspective de l'esprit de Rousseau. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 26
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 0:57

J'ai acheté par hasard La conscience de Zeno, d'Italo Svevo. Un ami m'en avait dit beaucoup de mal. J'en suis à la moitié, et ça me plait beaucoup. Je ne sais pas pourquoi, je trouve ce récit fascinant. bounce La mauvaise foi du narrateur, peut-être.

La nouvelle rêvée, Schnitzler (j'espère que l'orthographe est correcte !). Bien aimé!

Reverdy, chouette découverte que je dois à Emeryck, Aurele et Eusèbe. J'ai lu La plupart du temps chez Gallimard. Ça m'a beaucoup plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16054
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 10:34

Je me lis Faber le destructeur de Tristan Garcia.
(j'ai attendu qu'il sorte en poche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 11:08

Oriane a écrit:

La nouvelle rêvée, Schnitzler (j'espère que l'orthographe est correcte !). Bien aimé!

Un récit très troublant dans mon souvenir. C'est intéressant de comparer la nouvelle à l'adaptation (assez lointaine tout de même) de Kubrick, Eyes wide shuts, son dernier film, assez inégalement apprécié (je me souviens de débats sans fins avec des amis lors de la sortie. Moi j'avais bien aimé).

Oriane a écrit:
Reverdy, chouette découverte que je dois à Emeryck, Aurele et Eusèbe. J'ai lu La plupart du temps chez Gallimard. Ça m'a beaucoup plu.

cheers
Lance-toi dans Main d'oeuvre, c'est encore plus abouti (et Sources du vent est le recueil où se trouvent mes poèmes préférés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 11:10

Cette culture (je ne sais pas ; certains la jugeront peut-être sévèrement et je suis, après tout, peut-être le seul à croire que je suis "cultivé" siffle ) du grand écart, toujours : catalogue de l'exposition "La muse républicaine", "Ne vous fâchez pas, Imogène" d'Exbrayat & "Les caves du Vatican" de Gide (après quoi je relirais avec plaisir "Les clés de Saint-Pierre" de Peyrefitte ; j'ai ce tropisme romain fortement ancré dès lors que les beaux jours s'annoncent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dadamax
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 43
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 15:24

Des ouvrages de Bernard Friot, Frédéric Lordon - "économiste de formation, mais je me soigne" - ne cache pas son admiration pour "l'une des contributions les plus fortes au débat contemporain". Je m'honore de partager avec l'exégète la même sensation suivante : que des idées prégnantes dans ma tête étaient impeccablement ordonnées cul par-dessus tête avant de connaître ce travail.

Dans les faits, j'ai commencé le dernier livre de Bernard Friot, "émanciper le travail", 150 pages sous la forme d'un d'entretien, très didactique et édifiant pour ma part, qui s'adresse au néophyte.

Pour me familiariser, j'avais avant cela regardé des vidéos où cet économiste s'exprime. Ci-suit titre et lien tronqué de l'une d'elle qui me paraît la plus instructive, une conférence qui me semble largement récompenser le temps qu'elle demande pour saisir le propos :

Une autre lecture de la sécurité sociale et de la fonction publique Vidéo Réseau Salariat :
/watch?v=msgQ6wrsp2k&index=180&list=PL0MRZRrtxkbVxdCTtA5M-P0VhsY1cdfSb

study ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=91eSAxr_3RY
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 26
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 16:56

Eusèbe :

À propos de La nouvelle rêvée, je n'ai pas vu le film, et ne peux donc pas comparer les deux oeuvres. Je vais l'emprunter dès que je pourrai. Que lui a-t-on reproché ?

Le livre m'a fait le même effet qu'un rêve étrange (justement), la confusion entre les différentes histoires était captivante !

Je suis en train de lire Sources du vent. C'est très beau. Je croyais que les poèmes de Reverdy étaient plus libres, plus surréalistes. Je suis surprise d'y trouver une belle musique, qui a sa régularité, d'une certaine manière. Merci du conseil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5583
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 19:07

Oriane a écrit:
Eusèbe :

À propos de La nouvelle rêvée, je n'ai pas vu le film, et ne peux donc pas comparer les deux oeuvres. Je vais l'emprunter dès que je pourrai. Que lui a-t-on reproché ?

Entre autre chose de ne pas être un film érotique (il est vrai qu'il avait été en partie vendu comme ça, mais ce n'est pas du tout le but du film)
d'une manière général le film est un peu déroutant tout semble se dérouler réellement mais d'un autre côté on est toujours a la limite du fantasme et il est difficile de faire la part des choses. Le personnage de Tom Cruise terrorisé par la sexualité (et particulièrement celles de sa femme hehe ) n'est pas très sympathique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 26
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 1 Avr 2015 - 22:17

Merci pour ces explications Smile Je comprends mieux pourquoi ce n'est pas le plus connu des films de Kubrick. Je suis curieuse de le voir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5583
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 2 Avr 2015 - 0:59

Personnellement c'est un de mes préféré (après je lui trouve un génie écrasant dés Lolita donc bon), mais c'est sur qu'il est déroutant, après comme tous les films de Kubrick il y a un côté ouvert qui fait que de toutes façon c'est au spectateur d'interpréter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 26
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 2 Avr 2015 - 1:16

Je ne connais pas bien Kubrick, mais Barry Lyndon est l'un de mes films préférés. Je l'ai revu plein de fois. Si je n'ai pas aimé Shining, c'est surtout parce que je suis trop sensible aux films d'horreur (après j'ai peur de voir surgir des morts vivants dans ma chambre, etc.). D'après ce que tu me dis d'Eyes Wide Shut, il n'y a pas de raisons que ça ne me plaise pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5583
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 2 Avr 2015 - 1:20

Je ne sais pas certains pensent naïvement que la réplique finale résume la morale de l'histoire et sont déçu (alors que c'est plus compliqué)
d'autre y voit une forme de puritanisme ça peut se défendre mais je pense que c'est a côté de la plaque

je n'ai jamais lu le texte de Schnitzler par contre ça m’intéresserait de comparer aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1509
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 3 Avr 2015 - 16:28

Jacques Berque
"Il reste un avenir"



Petit livre foisonnant sous forme d'entretiens, mais où J.Berque a évidemment la part centrale.
Intellectuellement on est en haute altitude, il faut s'accrocher de temps en temps pour suivre; non pas pour la compréhension du discours, mais plutôt pour arriver à bien en appréhender et les tenants et les aboutissants, au milieu des multiples références historiques, sociologiques ou littéraires issues d'une culture immense. Ce d'autant plus que le livre est écrit dans un français de grand style comme on n'en fait plus.
Entretiens datant de 1991-1992, publiés après la mort de Berque qui est décédé en 1995, mais qui comportent des passages étonnamment actuels.
On en sort un peu éblouï, un peu sidéré (le mot est à la mode) devant l'étendue des panoramas et des horizons qui nous sont découverts, en tous cas très pensif. Et notamment sur l'étonnante absence de J.Berque dans la galerie des grands intellectuels français du siècle dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 4 Avr 2015 - 10:44

Oriane a écrit:
Eusèbe :

À propos de La nouvelle rêvée, je n'ai pas vu le film, et ne peux donc pas comparer les deux oeuvres. Je vais l'emprunter dès que je pourrai. Que lui a-t-on reproché ?

Le livre m'a fait le même effet qu'un rêve étrange (justement), la confusion entre les différentes histoires était captivante !

Je suis en train de lire Sources du vent. C'est très beau. Je croyais que les poèmes de Reverdy étaient plus libres, plus surréalistes. Je suis surprise d'y trouver une belle musique, qui a sa régularité, d'une certaine manière. Merci du conseil !

Parsifal a bien résumé les choses: on y a vu un film un peu creux, un érotisme kitsch, un Tom Cruise un peu falot. Pour moi, tout cela est nécessaire à ce que Kubrick voulait explorer des fantasmes (et en centrant sur le personnage masculin, à la différence de la nouvelle). Tu nous diras ce que tu en penses quand tu le verras?

Reverdy a toujours été admiré par Breton (ce qui est en soi un tour de force), mais il s'est toujours tenu à l'écart des écoles et des chapelles. Il a d'ailleurs passé de longues années (des années 30 à sa mort) retiré à l'abbaye de Solesmes, sans jamais avoir par ailleurs une quelconque démarche religieuse.
On a souvent insisté sur la dimension visuelle de sa poésie, à cause de ses amitiés avec des peintres (et pas les moindres), mais j'ai aussi toujours trouvé qu'il y avait une véritable recherche musicale, aussi bien dans le travail des mètres des vers libres que dans les jeux de sonorités.
Content que ce poète te plaise!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 4 Avr 2015 - 12:46

J'ai découvert Reverdy un peu malgré moi, quand j'étais élève : il tombait alors régulièrement au bac français (avec Supervielle) et forcément les annales s'en faisaient l'écho. Je le pratique aujourd'hui de manière moins contrainte et plus ludique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lectures (4)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Christian OLIVIER : Lectures
» Lectures
» Lectures Rock 'n roll pertinentes
» Textes à multiples lectures.
» Lectures (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: