Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lectures (4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 4 Avr 2015 - 14:24

Chris3 a écrit:
J'ai découvert Reverdy un peu malgré moi, quand j'étais élève : il tombait alors régulièrement au bac français (avec Supervielle) et forcément les annales s'en faisaient l'écho. Je le pratique aujourd'hui de manière moins contrainte et plus ludique !
Je ne connais Supervielle que de nom, c'est bien ? 
En revanche Reverdy : 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3206
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 4 Avr 2015 - 15:04

Supervielle, ça doit ressembler à ça, non?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 4 Avr 2015 - 16:56

Benedictus a écrit:
Supervielle, ça doit ressembler à ça, non?

Spoiler:
 
pété de rire
J'y avais justement pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 4 Avr 2015 - 17:35

Je n'ai pas trop le temps de développer mon point de vue, mais j'aime beaucoup Supervielle, notamment La création du monde, une genèse à la fois très érudite et très ludique, qui manifeste un réel amour de la lecture et de l'écriture. L'écriture est faussement naïve; elle embrasse des siècles de créations littéraires, mais n'évoque les oeuvres passées que par de belles allusions.

J'aime bien aussi Oublieuse mémoire, Gravitations .... Peut-être trouverez-vous les vers un peu forcés, mais il y a de la profondeur dans ces poèmes.

Sinon, au dans mon lycée, on a étudié Eluard, Aragon, Baudelaire, Lamartine, et Jaccottet. Je m'en souviens très bien. L'étude des poètes m'a toujours réjouie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 4 Avr 2015 - 18:40

Benedictus a écrit:
Supervielle, ça doit ressembler à ça, non?

Spoiler:
 

+1 !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28549
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 7 Avr 2015 - 8:26

J'ai juste commencé à lire "Rousseau : L'obstacle et la transparence" de Starobinski, d'après les conseils de Chris.
Et je trouve ça transcendant Shocked

Tu m'as fait gagné 10 ans d'analyse

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 7 Avr 2015 - 15:52

Ah oui, Starobinski, je ne l'ai pas lu mais je me souviens l'avoir souvent vu traîner sur le bureau de mon frère à l'époque où celui-ci travaillait sur Rousseau. C'est une étude ciblée sur quelques points précis ou bien c'est une monographie globale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28549
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 7 Avr 2015 - 15:58

Anthony a écrit:
Ah oui, Starobinski, je ne l'ai pas lu mais je me souviens l'avoir souvent vu traîner sur le bureau de mon frère à l'époque où celui-ci travaillait sur Rousseau. C'est une étude ciblée sur quelques points précis ou bien c'est une monographie globale ?

Chaque chapitre a l'air d'être lié à un texte ... ou à un thème. Donc dans un sens, tu as un vaste vue de l'oeuvre ... de l'autre j'ai l'impression qu'il aborde chaque chapitre sur des points précis de l'oeuvre en question.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 9 Avr 2015 - 0:28

Je relis les poèmes de Lorca, que j'aime tant depuis le lycée. On avait lu quelques poèmes du Romancero Gitan en cours d'espagnol, appris des passages de Yerma et Noces de sang ...

Dans "Trois portraits avec ombre", je redécouvre un beau poème intitulé Debussy, ainsi que son ombre. Je ne reproduis pas les textes ici, car ce n'est pas l'endroit idéal pour lire de la poésie. Mais ça m'a rappelé que Lorca était pianiste. Lisez-les si vous en avez l'occasion, c'est vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 9 Avr 2015 - 8:18

Piketty : un bon résumé des arguments pour et contre :

 http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0204288250790-le-proces-de-monsieur-piketty-1109453.php

  Le Conseil des prélèvements obligatoire, qui dépend, de la Cour des comptes, a analysé ses travaux dans leur dimension française, pour aboutir à ce que ses conclusions sont erronées : si il y a un léger affaiblissement du taux d'imposition des très très riches - quelques centaines de contribuable - c'est imputable à la structure de leurs revenus.
Enfin, si il a un succès éditorial et médiatique considérable, il ne semble pas que quiconque ait l'intention de mettre en pratique ses recommandations...

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 9 Avr 2015 - 23:00

Oriane a écrit:
Je relis les poèmes de Lorca, que j'aime tant depuis le lycée. On avait lu quelques poèmes du Romancero Gitan en cours d'espagnol, appris des passages de Yerma et Noces de sang ...

Dans "Trois portraits avec ombre", je redécouvre un beau poème intitulé Debussy, ainsi que son ombre. Je ne reproduis pas les textes ici, car ce n'est pas l'endroit idéal pour lire de la poésie. Mais ça m'a rappelé que Lorca était pianiste. Lisez-les si vous en avez l'occasion, c'est vraiment bien.
Je note, je note. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 9 Avr 2015 - 23:02

De mon côté :
Beckett : L'innommable  (sur les conseils avisés de Lucien.)






Dernière édition par Emeryck le Jeu 16 Avr 2015 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 10 Avr 2015 - 1:28

Lucien t'a bien conseillé !

Mon roman préféré de Beckett, c'est Compagnie. J'aime aussi beaucoup le recueil Pour finir encore. Ce sont des textes poignants et intenses sur lesquels il y a beaucoup à dire. Non qu'ils soient lyriques. La fausse autobiographie qu'est Compagnie tourne en dérision des monstres sacrés du genre (ou rappelle d'autres pseudos-autobiographes comme Proust, mais de façon presque dégradée), et aucun espoir de pacotille n'est laissé au lecteur. Mais j'ai eu l'impression que le poésie survivait à tout, même à la laideur et au désespoir, ce qui m'a beaucoup touchée. Bref ! Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3206
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 10 Avr 2015 - 10:52

C'est curieux. Beckett, je me suis très longtemps forcé à le lire (je n'y ai jamais trouvé ni intérêt ni plaisir, mais les gens intelligents, sensibles et cultivés aiment toujours beaucoup - la preuve); de sorte que de j'ai dû lire la plus grande partie de son œuvre, mais totalement en vain: je n'ai jamais accroché. Alors que pour d'autres auteurs (Blanchot, par exemple), ma persévérance a fini par payer.

C'est d'autant plus curieux que j'ai toujours éprouvé une sorte de sympathie mêlée de fascination pour le personnage et qu'au théâtre, les pièces de Beckett m'ont toujours bien plu.


Dernière édition par Benedictus le Sam 11 Avr 2015 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Sam 11 Avr 2015 - 13:13

Je n'aime pas toutes les œuvres de Beckett avec la même intensité. Certaines m'ont laissée indifférente, d'autres m'ont déçue tout de suite ou à la relecture. Le premier livre que j'avais lu de lui était Premier amour. Je n'avais pas du tout aimé. Les extraits de Fin de partie qu'on avait étudiés en classe m'avaient aussi profondément déplu (et d'ailleurs, je n'ai jamais lu la pièce en entier). Mon regard a changé quand on a étudié une nouvelle de lui en anglais. Après, j'ai eu ma période Beckett. Hormis Fin de partie et En attendant Godot, j'ai lu tout ce que je pouvais trouver de lui, en français comme en anglais. C'était une écriture qui me parlait beaucoup à ce moment-là de ma vie. J'en suis un peu revenue, mais j'aime toujours beaucoup Compagnie, Pour finir encore, L'innommable ou, à un degré moindre, Oh les beaux jours!, Comment c'est.

Quant à Blanchot, j'ai lu Thomas l'obscur et j'ai eu beaucoup de mal. Mais j'ai des amis qui l'aiment beaucoup, alors qu'ils étaient à l'origine réfractaires à ce type d'écriture. Du coup, j'ai prévu d'y revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22823
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 14 Avr 2015 - 19:41

Snow queen de Michael Cunningham, roman américain traduit par Anne Damour qui est paru tout récemment aux éditions Belfond.

Michael Cunningham, publié en France par les éditions Belfond, connu notamment pour son roman Les heures qui lui avait permis de remporter le pretigieux prix Pulitzer est un des grands écrivains américains d'aujourd'hui. C'est le premier roman que je lis de cet auteur et j'ai surtout été charmé et touché par l'écriture sensible et poétique. Dans Snow queen qui comporte quelques références au conte d'Andersen, Michael Cunningham nous raconte avant tout sur quelques années, à chaque fois durant la période qui précède les fêtes de fin d'année voire lors de la veille du jour de l'an, les relations entre un groupe d'amis. Les personnages principaux sont deux frères, la petite amie de l'un des deux atteinte d'un cancer et une de leurs amies qui collectionnent les relations avec les hommes et qui a une histoire familiale compliquée. Le roman est avant tout centré sur la relation qui unit les deux frères à la malade et la relation fraternel. L'aîné est un musicien addict à la drogue, le cadet est un homosexuel qui est malheureux en amour. L'auteur s'intéresse avant tout à l'humain, aux sentiments tels que l'amour, l'amitié, la peine dûe à une perte, etc. C'est ce qui m'a touché et plu. On est dans un roman introspectif, psychologique avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 16 Avr 2015 - 20:04

Levinas : Altérité et transcendance


J'ai beaucoup aimé : j'aime beaucoup la théorie métaphysique du visage de Lévinas.


Dernière édition par Emeryck le Mer 22 Avr 2015 - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22823
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Jeu 16 Avr 2015 - 23:48

Bravo de Regis Jauffret, éditions du Seuil.

Je l'ai terminé hier. Je n'avais jamais lu Jauffret avant ce livre. On ne ressort pas indemne de la lecture de cet écrivain. C'est très noir, très asphyxiant et il faut se lancer dedans en connaissance de cause. Ce roman est en fait un recueil de seize nouvelles qui ont pour point commun de présenter des personnages qui ont soixante ans et plus, c'est un recueil sur la vieillesse et les narrateurs, femmes ou hommes sont souvent peu recommandables : vicieux, violents, méchants, alcooliques, criminels. Il a eu de très bonnes critiques presse et Jauffet a eu le droit à un passage en TV chez Ruquier. Aymeric Caron que je n'apprécie pas du tout n'a pas aimé globalement, contrairement à Léa Salamé. Je suis très peu cette émission depuis qu'il est chroniqueur et à cause de Ruquier également qui m'agace.

Jauffret a un ton bien à lui qui mélange humour noir, vulgarité, instants de poésie dans certaines phrases et grâce à des comparaisons notamment. C'est cru, sombre, déprimant souvent mais loin d'être sans intérêt. J'ai tenu grâce à la plume de l'auteur.

J'ai lu les nouvelles dans l'ordre et j'enchainais rarement plusieurs nouvelles, sauf hier soir où j'ai enchainé les trois dernières. La première est magnifique et c'est ma préférée. Le narrateur est un vieil homosexuel et il va accompagner son compagnon dans la mort. C'est une nouvelle au titre superbe : "L'infini boccage" et pleine de tendresse et de poésie, une des moins sombres du recueil.

La deuxième nouvelle "Une bonne espérance de vie" est assez drôle, elle présente l'intrusion dans un couple du père. Il harcèle son gendre. La femme est peu sympathique d'ailleurs puisqu'elle a tendance à déprécier son compagnon.

La troisième nouvelle, "Gisèle prend l'eau" nous fait complètement changer d'ambiance. Elle est terrible et évoque un trafic d'organes. Je n'ai pas tout saisi d'ailleurs. J'ai trouvé que l'auteur y allait fort dans l'horreur et la noirceur et le début m'a complètement déplu avec la vulgarité.

"L'explosion du langage" est une nouvelle qui s'apparente au genre fantastique, il m'en reste peu de choses, je ne pourrais pas la résumer.

Dans "Les étés moites", le narrateur nous raconte les abus qu'il subissait enfant de la part de sa tante. On éprouve de la pitié pour ce dernier.

Dans "Le pollen du bonheur", là encore un très beau titre, une femme n'ayant jamais travaillé, ayant eu plusieurs enfants revient sur le déroulement de sa vie. C'est une des nouvelles que j'ai préférées.

Dans "Une épouse tombée du ciel", un médecin qui a commis une faute grave revient sur ses relations successives avec trois épouses. Je l'ai trouvée plus anecdotique.

"Une déferlante de haine" raconte une fête qui vire au cauchemar chez un couple de vieillards. Elle est très vivante.

La nouvelle "Ici" est une méditation sur la mort qui ne m'a pas marqué plus que cela.

Dans "L'amour d'une mère", la narratrice une femme orgueilleuse, méchante avec ses enfants, elle ne fait que critiquer notamment sa fille.

"Guérir les sobres" nous présente une union bizarre entre une jeune fille alcoolique et un vieillard. Je n'en dis pas plus.

"La fable du hongre" est une des nouvelles les plus terribles du recueil. Un personnage finit castré et vu ce qu'il fait subir à sa compagne, on comprend qu'elle ait eu envie de se venger, bien que ce soit de manière horrible.

"La badiane empêche de mourir" raconte les arnaques sur le plan financier et médical d'un homme qui a beaucoup engendré et ne veut avoir aucun contact avec ses enfants. Jauffret lui met des propos horribles en bouche, il menace une de ses filles de la défigurer au vitriol si elle insiste, les traite de pute.

"Cinq fois vingt-cinq ans" est la deuxième nouvelle qui flirte avec le genre fantastique, je l'ai préférée à la première. Elle est dure à retranscrire. La narratrice a 125 ans et n'est toujours pas morte, ce qui lui est reproché par sa conscience, c'est comme cela que je l'ai compris. Elle enterre ses arrières petits enfants par exemple.

"Quand les pédophiles se pavanaient" est horrible mais fait référence à une affaire médiatique très connue et à une période en France et dans d'autres pays où la pédophilie n'était pas condamnée.

"Vers la nuit" qui clôt le recueil nous raconte la déchéance de deux vieux écrivains. C'est ma préférée avec la première nouvelle. Elle est plutôt tendre comme cette dernière.

Jauffret a sans doute mis de lui-même dans certains des personnages mais ce n'est pas une oeuvre où l'autofiction domine. Jauffret s'est souvent défini comme étant un féministe et il dénonce certains travers de notre société en allant dans l'extrême parfois à travers ce livre. Bien qu'inégal et difficile à lire, c'est un auteur que j'ai trouvé intéressant.

Je ne lirai pas un autre de ses livres de si tôt mais je pense que je lirai d'autres de ses livres car c'est un auteur majeur de la littérature française contemporaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 17 Avr 2015 - 20:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4080
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Dim 19 Avr 2015 - 11:22

Andrea Camillieri :
Comme beaucoup j'avais découvert avec plaisir cet auteur il y a pas mal d'années, et je garde un excellent souvenir de ses premiers opus : l"'opéra de Vigata", "la forme de l'eau", "la concession du téléphone"....

J'ai lu récemment un de ses derniers ; "La chasse au trésor" : je suis tombé de haut : tout ce qui faisait le charme de l'auteur a disparu : intrigue laborieuse, personnages stéréotypés, il ne reste que les archaïsmes langagiers inspirés du patois sicilien, donc plus grand chose.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 1:25

Entre autres, ces temps-ci, je lis des poètes d'expression polonaise. Adam Mickiewicz et ses poèmes d'Odessa adressés à diverses amantes (jugés "mineurs" par Roger Legras - certainement parce que le sujet ne lui semble pas très élevé); Zbigniew Herbert ... Des auteurs que j'aime beaucoup, et qui m'ont décidée (entre autres géniaux Polonophones) à me lancer enfin dans l'étude de leur langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81157
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 10:42

Legras peut bien dire ce qu'il veut : quand on traduit comme il le fait, on peut bien détrousser les vieilles dames et manger des nourrissons au petit déjeuner, tout est permis. I love you  Son Onéguine et son Tadeusz sont non seulement des bijoux d'art translittéraire, mais même des sommets de la littérature française : si je devais sauver une vingtaine de textes français de l'Apocalypse, ils n'est pas impossible (voire très probable) qu'ils y figurent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 13:17

C'est drôle que tu connaisses bien Legras (et pas seulement pour ses traductions du russe). Quoique de ta part, plus rien ne m'étonne.

Effectivement, il est formidable comme traducteur, parce qu'il arrive très bien à transmettre l'esprit des textes (leur humour, leur tendresse, leurs impertinences ...) dans une très belle langue, si bien que cela semble très naturel à l'oreille tout en conservant une grande fidélité aux originaux. Je suis surprise, d'ailleurs, qu'il estime certains poèmes intéressants seulement d'un point de vue formel, alors que ses traductions mêmes laissent entrevoir une toute autre richesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 13:22

Oriane a écrit:
C'est drôle que tu connaisses bien Legras (et pas seulement pour ses traductions du russe). Quoique de ta part, plus rien ne m'étonne.

Effectivement, il est formidable comme traducteur, parce qu'il arrive très bien à transmettre l'esprit des textes (leur humour, leur tendresse, leurs impertinences ...) dans une très belle langue, si bien que cela semble très naturel à l'oreille tout en conservant une grande fidélité aux originaux. Je suis surprise, d'ailleurs, qu'il estime certains poèmes intéressants seulement d'un point de vue formel, alors que ses traductions mêmes laissent entrevoir une toute autre richesse.

Tu t'apercevras très vite (encore que cela devrait déjà être fait Smile ) que David est considéré comme un alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81157
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 13:25

Oriane a écrit:
C'est drôle que tu connaisses bien Legras (et pas seulement pour ses traductions du russe).

Ben, si tu veux une bonne traduction des Mickiewicz, ce ne sont pas les chapelles qui abondent, tout de même. Tu as parfaitement résumé la raison de mon enthousiasme hystérie pour son travail : très exact, mais tellement juste et beau à l'arrivée… La qualité du vers et du badinage, qui restent les éléments les plus délicats à transposer d'une langue à l'autre, se compare à ceux des plus grands auteurs de langue française (alors en respectant l'original par-dessus le marché !).
Je crois que pas mal de monde a dû le lire, et peut-être plus pour ses traductions polonaises que russes, finalement…


Citation :
qu'il estime certains poèmes intéressants seulement d'un point de vue formel, alors que ses traductions mêmes laissent entrevoir une toute autre richesse.

L'artiste dépassé par sa propre fulgurance. C'est beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 17:25

Point de fausse modestie : je ne pense pas que les traductions de Roger Legras soient très mainstream !! Smile Il ne les a pas fait publier avant les années 90, me semble-t-il. Et je ne suis pas sûre qu'on les trouve facilement encore aujourd'hui. Comment les as-tu connues ? (désolée, c'est peut-être indiscret)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81157
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 17:57

Mainstream et facilement trouvables, non, mais je ne crois pas non plus que mon cas soit exceptionnel.


Oriane a écrit:
Comment les as-tu connues ? (désolée, c'est peut-être indiscret)

Comme je le disais : alors que frère Cololi courait après les filles au lieu de garder la bibliothèque, j'ai ouvert un volume et je cherchais une bonne version de Pan Tadeusz. Il n'y a que deux versions « récentes » commercialisées en français, je crois bien, et je voulais la meilleure. J'ai découvert Legras comme cela, et sa qualité m'a évidemment très fortement impressionné, même indépendamment de la découverte de Mickiewicz (qui était jusque là pour moi une figure historique et le poète de quelques jolies mélodies de Chopin).
Après cela, forcément, Sonnets de Crimée, et lorsque j'ai découvert (assez récemment d'ailleurs) qu'il avait traduit Onéguine, je me suis précipité dessus, et j'en ai eu pour mon argent : dans une veine plus écrite et moins oralisante que Markowicz, c'est une réussite au moins équivalente, un monument de la langue française (où la différence de style, preuve supplémentaire de ses qualités, est patente avec Pan Tadeusz).

J'aimerais pouvoir raconter que ma découverte est le fruit héroïque d'aventures interlopes, mais en fait c'est assez commun, je crois pas que mal de gens (à condition d'avoir envie de lire Mickiewicz, certes, mais ça doit faire du monde…) ont dû suivre ce type de chemin. Découvrir Legras par la littérature russe, vu la faire pénétration de L'Âge d'Homme en dehors des bibliothèques universitaires, doit être plus atypique, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 21 Avr 2015 - 21:31

Oui, voilà : tu cherchais Pan Tadeusz. C'est ça qui m'intrigue! Mais comme cette histoire ne semble impliquer ni courtisane polonaise, ni chasse au trésor en Lituanie ... Je te laisse tranquille !

J'aime bien aussi la traduction Markowicz (en général, je préfère que les traductions soient en vers, parce que je ne les lis pas du tout de la même manière que la prose, ce qui me donne l'impression d'avoir un accès moins lointain et biaisé au texte original). Je trouve que les vers manquent un peu de souplesse, mais au moins l'humour est là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81157
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 18:10

Oriane a écrit:
Oui, voilà : tu cherchais Pan Tadeusz. C'est ça qui m'intrigue! Mais comme cette histoire ne semble impliquer ni courtisane polonaise, ni chasse au trésor en Lituanie ...

Là non plus, ce n'est pas si bizarre que ça… Si on part du principe que la littérature ne se limite pas à la France, et qu'on veut un peu voir sur quoi se fondent les autres cultures, on lit forcément (au choix) Paradise Lost, Quijote ou Burlador, Gerusalemme ou Orlando, Buda halála, Faust, Jeppe, Håkon hin Rige, Rosmersholm, Fröken Julie, quelques dainas, Andrić, un peu de théâtre bouddhique sino-indien, Saikaku… et forcément à un moment donné Mickiewicz.

Donc fatalement, l'honnête homme rencontre Legras. Quod erat demonstrandum cum affectatione magna.


Citation :
J'aime bien aussi la traduction Markowicz (en général, je préfère que les traductions soient en vers, parce que je ne les lis pas du tout de la même manière que la prose, ce qui me donne l'impression d'avoir un accès moins lointain et biaisé au texte original). Je trouve que les vers manquent un peu de souplesse, mais au moins l'humour est là.

Il faut vraiment les dire ou les entendre pour soi, pour ça fonctionne dans cette version… et alors c'est très impressionnant.

Pareil pour moi : les traductions en prose de textes versifiées sont éliminées d'office (sauf lorsque c'est à des fins utilitaires pour m'aider à accéder à la VO au bout du compte).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 21:23

Proust : Du côté de chez Swann

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3206
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 21:30

Emeryck a écrit:
Proust : Du côté de chez Swann
C'est une première lecture?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 21:34

Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
Proust : Du côté de chez Swann
C'est une première lecture?
Oui.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3206
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 21:51

Emeryck a écrit:
Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
Proust : Du côté de chez Swann
C'est une première lecture?
Oui.  Smile

Alors profites-en bien: c'est un grand moment dans une vie de lecteur. (Surtout que je pense que toi, tu reliras plusieurs fois la Recherche.)

Si je peux me permettre quelques conseils: tâcher de le lire d'une traite (enfin... sans longues pauses de plusieurs jours); se laisser porter par le rythme de la lecture; ne pas avoir de scrupules à lire un peu en diagonale les passages qui captivent moins (ce n'est pas grave: comme disait Barthes, ce n'est jamais les mêmes pages qu'on saute quand on relit Proust); ne pas laisser des questions «diégétiques» interrompre le cours de la lecture; ne pas trop focaliser sa lecture sur Un amour de Swann (disons: ne pas le lire comme si c'était l'essentiel de Swann, mais plutôt comme une sorte d'excursus balzacien au sein du flux qui relie Combray et Noms de pays); ne pas hésiter à enchaîner directement avec A l'ombre des jeunes filles en fleur.

(Enfin, bon, ces conseils ne sont là qu'à titre indicatif, hein.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 21:59

Et je ne peux, une fois de plus, qu'abonder dans le sens de ce que dit Benedictus : il est important de garder à l'esprit que La Recherche est un seul et unique roman, la division en volumes étant en grande partie due à des contraintes éditoriales ; elle ne marque pas forcément les étapes essentielles du texte, même si, de l'avis de beaucoup de lecteurs - avis auquel je me range -, il y a un infléchissement sensible dans le ton à partir de Sodome et Gomorrhe, les derniers volumes étant plus sombres et torturés que ce qui a précédé (surtout La Prisonnière et La Fugitive/Albertine disparue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 22:10

D'accord, merci de vos conseils.  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3206
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 22:14

Anthony a écrit:
même si, de l'avis de beaucoup de lecteurs - avis auquel je me range -, il y a un infléchissement sensible dans le ton à partir de Sodome et Gomorrhe, les derniers volumes étant plus sombres et torturés que ce qui a précédé (surtout La Prisonnière et La Fugitive/Albertine disparue).

Avis auquel je me range moi aussi. Et puis, il y a Le Temps retrouvé, qui est encore autre chose (et quelque chose prodigieux).

Emeryck a écrit:
D'accord, merci de vos conseils.  Wink

De rien: c'est toujours un plaisir de partager sa proustophilie avec un vrai lecteur qui saura en faire quelque chose pour lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15978
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 22:26

Emeryck a écrit:
Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
Proust : Du côté de chez Swann
C'est une première lecture?
Oui.  Smile

Veinard. cool-blue
Une des plus intenses expériences esthétiques de mon existence.
Bon voyage coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mer 22 Avr 2015 - 23:41

DavidLeMarrec a écrit:

Donc fatalement, l'honnête homme rencontre Legras. Quod erat demonstrandum cum affectatione magna. .

Mhm ... Ordinairement, l'honnête homme rencontre surtout le gras, à force de rester assis dans sa bibliothèque à déchiffrer le proto-sanskrit.

Bonne lecture, Emeryck. Je suis entièrement d'accord avec ce qui a été dit précédemment (même si je fais partie des mauvais lecteurs qui ont lu La recherche dans le désordre ... Et la relisent dans le désordre!). Une fois l'oeuvre lue, je n'avais pas l'impression de l'avoir finie. J'ai continué à vivre avec elle; j'y reviens souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 1 Mai 2015 - 21:59

Cet après-midi : 
Reverdy : Ferrailles
 


Bon, il faut que j'avance dans Du côté de chez Swann, ça me plait énormément !! J'en suis à peu près au tiers.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Ven 1 Mai 2015 - 23:06

On va finir par créer un phile fil pour Proust au fil proustophiles !

Comme ça, on pourra parler du Calvados avec A l'ombre des jeunes filles Honfleur et du bonheur d'être casanier avec Du côté de chez soi

Pour ma part, je me suis marié à côté de Guermantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 1:33

En ce moment, j'ai très peu de temps pour lire ce qui me chante, alors je consacre surtout mes moments de loisir à la relecture d'œuvres qui m'ont marquée. Ces temps-ci : Exiles de James Joyce, ainsi que quelques poèmes de Pomes Penyeach.

Sinon, j'ai découvert François Cheng grâce aux bons conseils d'Eusèbe. J'aime bien.
Je picore l'un après l'autre les poèmes de Terraqué de Guillevic. Peut-être mon recueil préféré de lui. Merci Emeryck.

J'ai acheté une édition des correspondances de Madame de Sévigné, mais elle ne me satisfait pas, dans la mesure où il s'agit d'une sélection de lettres classées en fonction des destinataires. Je suis déçue : je n'ai jamais eu que des éditions tronquées et "réorganisées" de ces textes. Je ne voudrais pas louper quelque chose ... Dans les correspondances, chaque élément compte, de même que la chronologie des lettres.

Auriez-vous de bonnes éditions (complètes) à me conseiller?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6509
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 11:41

Oriane a écrit:
Sinon, j'ai découvert François Cheng grâce aux bons conseils d'Eusèbe. J'aime bien.
Je picore l'un après l'autre les poèmes de Terraqué de Guillevic. Peut-être mon recueil préféré de lui. Merci Emeryck.
Ah, c'est très bien Cheng, tu as lu quel recueil ? Personnellement, j'avais lu A l'orient de tout et ça m'avait bien plu ! 
C'est pas mal, n'est-ce pas ? Exécutoire n'est pas mal non plus !  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 18:57

Content que tu aies aimé Cheng !mains

Pour Sévigné, malheureusement, la seule édition complète est la Pléiade (3 volumes tout de même).
Une bonne alternative est le folio qui rassemble toutes les lettres de l'année 1671 (il avait été conçu pour un programme d'agrégation). 1671 est une année importante: c'est la première année de séparation de Sévigné avec sa fille, partie avec son mari en Provence, et le rituel épistolaire entre les deux femmes s'y met en place (dommage que les lettres de Madame de Grignan n'aient pas été conservées, elle avait l'air d'être une épistolière de même envergure que sa mère).
On y trouve tous les aspects de l'écriture de la Marquise: chronique mondaine (certaines lettres célèbres: le mariage manqué de Mademoiselle, la mort de Vatel, d'autres moins, mais assez savoureuses, comme les sessions du Parlement de Bretagne), chronique familiale (les frasques sexuelles de son fils Charles), écriture intime (le départ de sa fille, la retraite pendant la Semaine Sainte), les lectures. L'intérêt est d'avoir la succession des lettres, y compris ce qui est insignifiant (qu'elle appelle les "lanterneries"), et pas seulement quelques morceaux d'anthologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 20:42

Oriane a écrit:


J'ai acheté une édition des correspondances de Madame de Sévigné, mais elle ne me satisfait pas, dans la mesure où il s'agit d'une sélection de lettres classées en fonction des destinataires. Je suis déçue : je n'ai jamais eu que des éditions tronquées et "réorganisées" de ces textes. Je ne voudrais pas louper quelque chose ... Dans les correspondances, chaque élément compte, de même que la chronologie des lettres.

Auriez-vous de bonnes éditions (complètes) à me conseiller?

Je te conseille, si ce n'est déjà fait, de lire Dubliners, de Joyce. Ca se lit vite et bien (ce qui n'est pas toujours le cas chez lui !!!), c'est une petite musique intimiste sur les gens de cette ville pour lesquels il n'a cessé d'éprouver un sentiment ambigu, fait autant de tendresse que de répulsion. Il porte un regard tantôt acerbe tantôt plein de compassion sur ces êtres qui se débattent dans leurs contradictions, empêtrés qu'ils sont dans un conformisme religieux prégnant. Cette vision ambivalente me fait songer à un poème de Robert Palmer-James (sur la Ronde de nuit de Rembrandt, mais le parallèle est évident) :
And so the pride of little men
The burghers, good and true
Still living through the painter's hand
Request you all to understand.

Sinon, pour Mme de Sévigné, le souci, c'est que tu n'auras jamais l'oeuvre complète : il ne nous reste que l'édition ad usum delphini, c'est-à-dire expurgée de tout ce qui avait pu paraître choquant, déplacé, inutile (bref, peut-être le plus intéressant...). Donc après chacun fait son propre classement, avec ce qui reste, un peu à l'image des Pensées de Pascal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3206
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 21:01

Chris3 a écrit:
Sinon, pour Mme de Sévigné, le souci, c'est que tu n'auras jamais l'oeuvre complète : il ne nous reste que l'édition ad usum delphini, c'est-à-dire expurgée de tout ce qui avait pu paraître choquant, déplacé, inutile (bref, peut-être le plus intéressant...). Donc après chacun fait son propre classement, avec ce qui reste, un peu à l'image des Pensées de Pascal.
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 22:00

Deux lacunes fondamentales dans la correspondance de la marquise : d'une part, toutes les réponses de sa famille, notamment de sa fille,  ont été détruites, ce qui crée l'impression d’un monologue et nous prive de la dimension du dialogue.

Par ailleurs, ces lettres elles-mêmes ont malheureusement été remaniées et sélectionnées suivant les instructions de la trop janséniste Madame de Simiane, sa petite-fille : toutes celles touchant de trop près à la famille et celles dont le niveau littéraire paraissait insuffisant furent supprimées, ainsi que celles qui contaient des histoires galantes ou qui contenaient des remarques un peu libres, à seule fin d’offrir à la postérité une image parfaite de sa grand-mère...

Voilà pourquoi je dis que c'est une oeuvre qui est incomplète, même si des érudits, des éditeurs, des historiens ont tenté de combler ces lacunes, hélas pour la plupart irrémédiables : entreprise qui, comme pour les Pensées de Pascal (même si c'est pour d'autres raisons) est fatalement vouée à l'échec !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3206
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 22:15

Oui, d'accord, c'est juste le parallèle avec les Pensées qui me paraissait assez étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 23:04

Il reste quand même des détails croustillants, l'impuissance de son fils, sa colique, etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Lun 4 Mai 2015 - 23:57

A l'inverse, il n'y aurait pas de quoi fouetter un chat avec certains passages censurés, pour ce qu'on en sait... Comme quoi les critères de la bienséance varient selon les époques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1146
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (4)   Mar 5 Mai 2015 - 2:13

J'avais raison de m'adresser à vous. Merci pour vos éclaircissements et vos conseils. Je crois que je vais me procurer l'édition rassemblant les lettres de l'année 1671, comme l'a recommandé Eusèbe.

Emeryck : J'ai autant aimé les deux recueils, réunis dans une même édition chez Gallimard. Smile Une très chouette découverte. Et j'ai aussi lu A l'orient de tout de Cheng. J'avais toujours redouté d'y trouver une poésie évanescente et désincarnée; il n'en est rien. Il y a un parti pris de simplicité, de célébration paisible (mais jamais fade ni facile) de la vie que je trouve très touchant. Cela me rappelle effectivement tous les recueils de poésie chinoise que j'ai lus jusqu'à présent. La rencontre avec les traditions poétiques françaises est assez fascinante en soi, ça pouvait suffire à m'intéresser. Mais Cheng y ajoute quelque chose de très personnel, et rend ce mélange d'influences naturel, comme évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lectures (4)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Christian OLIVIER : Lectures
» Lectures
» Lectures Rock 'n roll pertinentes
» Textes à multiples lectures.
» Lectures (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: