Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vienne 2015 - 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Vienne 2015 - 2016   Sam 28 Mar 2015 - 20:59

A ma grande joie, je vais passer l'année 2015-2016 à Vienne. Very Happy . J'ouvre un fil pour centraliser les programmes et compte-rendus (si d'aventure d'autres classikeux fréquentent la ville) ; je suis très intéressé par les astuces en tous genres sur les réservations, abonnements etc, si certains d'entre vous ont déjà pratiqué la capitale autrichienne et ses concerts. Ses bizarreries organisationnelles (places debout, séries d'abonnement, Stammplätze, statuts de membre) demandent une certaine habituation, de même que sa polymorphie et le nombre de ses institutions (3 opéras, 2 grandes salles de concert, plusieurs orchestres).

Les programmes sont déjà parus pour le Theater an der Wien, le Konzerthaus et le Musikverein.

Au Theater an der Wien, si la saison est un cran moins intéressante que celle de l'année en cours, elle réserve néanmoins de belles surprises : Hans Heiling de Marschner, der Fliegende Holländer avec l'équipe Py/Minkowski (Youn en Hollandais, Brimberg en Senta). Le reste me paraît plus classique. Les versions de concert offrent l'Armide de Rousset et une floppée d'opéras italiens XVIIe/XVIIIe, répertoire avec lequel je suis peu familier. Au Kammeroper (petite salle du TadW), il y a Le Nez de Chosta, un Traetta, Orlando Palatino de Haydn.

http://www.theater-wien.at/index.php/de/spielplan/181719/107970

Pour ce qui est du Konzerthaus, j'ai pris un abonnement jeunes "Stimmen" dans lequel on trouve entre autres les Scènes de Faust par Harding (Gerhaher!), la Messe des Morts de Gossec par F-X-Roth, la Lyrische Sinfonie de Zemlinsky par Schwanewilms et Hampson (!). Leurs programmes liederistiques sont passionnants et prestigieux à la fois : Gerhaher dans Schönberg (Jardins suspendus) et Berg (Altenberg), Padmore, Kleiter/Prégardien, Hampson etc etc. Je pense prendre aussi un abonnement Lied en fait. Laughing

https://konzerthaus.at/

Je parlerai du programme du Musikverein lorsque j'aurai fini de le dépouiller, mais outre la répétition ad libitum des scies tubes grandes oeuvres par les grands orchestres (je suppose que les Wiener Philharmoniker sont inabordables), il y a quand même de nombreuses soirées très intéressantes et des scies que je n'ai pas encore vues (et pas dans une telle acoustique...)

Le programme du Staatsoper est publié le 9 avril.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 28 Mar 2015 - 21:14

Tu pars dans le cadre d'erasmus je suppose?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 31 Mar 2015 - 17:00

C'est bien dans ce cadre que je pars, en effet.

Il faut que j'évite de me surcharger déjà d'abonnements et de concerts, parce que tout ça + le Staatsoper (éventuellement le Volksoper, quelqu'un a une idée de la qualité de ce qui s'y fait?) + les théâtres (indispensable pour le germaniste que j'ai l'honneur d'être - Burg-, Volks-, Josefstadt) - je vais finir par ne plus avoir une soirée de libre. Mr.Red

J'ai retenu, sélection toute personnelle et arbitraire reposant sur mes intérêts, pour le Musikverein :

20 oct : Franz Schmidt, Das Buch mit 7 Siegeln, Honeck/Symphoniker
31 oct : 4 pezzi sacri, Verdi ; 41e symphonie, Mozart ; 4 Letzte Lieder, Strauss ; Welser-Möst / Kühmeier / Cleveland
1er nov : Schönberg, Verklärte Nacht ; Mahler, Lied von der Erde arrgt Schönberg ; KF Vogt, Th. Hampson, Wiener Virtuosen
14 nov : Beethoven, 9e, Berliner Philharmoniker / Rattle
28/29 nov : Mahler, 7ème, Symphoniker/A. Fischer
2 déc : Schumann, Cto piano, Bruckner, 4ème, Symphoniker/Weigle
11 jan : Schreker, Kammersinfonie, Henze, Ein Landarzt, Schosta, Jazz-Suite 1, Kontrapunkte / Eröd
27 jan : Schosta, 6ème Symphonie, Schnittke, Doktor Faust (IIIe partie), ORF-RSO / Fedoseïev (Kulman, Eröd, Davislim)
14 fév : Elias, Mendelssohn, Gatti/ONF (aller à Vienne pour écouter l’ONF quelle drôle d’idée)
13 mars : Mahler, 5ème, Schönberg, 5 pièces Janssons/Radio Bavaroise
28 avril : Strauss, Alpensinfonie, Symphoniker/Metzmacher
5 mai : Mahler, 2ème, Mehta / WPO
11/13 mai : Bartok, Château de Barbe Bleue, Symphoniker/Jordan
23 mai : Requiem Berlioz, Toulouse/Sokhiev
4 juin, Mahler, 3ème, Jordan/Symphoniker
12 juin : Mahler, 7ème, ORF-RSO - Meister
14 juin, Webern, Passacaille, Bruckner, 9ème, WPO/Nézet-Seguin
15 juin : Rachma, Toteninsel, Korngold, Cto Violon, Zemlinsky, Seejungfrau.

Le Musikverein a beau avoir une réputation d'usine à tubes, j'y vois presque plus de "raretés" qu'à la Philharmonie de Paris. Beaucoup de Mahler, parce que pour moi en salle c'est assez inégalable, mais il y a aussi des tonnes de Beethoven/Brahms/Mozart/Haydn pour les amateurs. Les Symphoniker ont une réputation moyenne, mais les chefs qu'ils invitent, outre Jordan qui est devenu leur chef principal, sont intéressants : Metzmacher, Weigle, A. Fischer...

Prochaine étape de la constitution de mon agenda : la saison du Staatsoper qui est officialisée le 9 avril. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 31 Mar 2015 - 21:40

Dis moi Guillaume, tu as l'intention de dormir un peu et d'aller à l'université de temps en temps Mr.Red ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 31 Mar 2015 - 22:13

Guillaume a écrit:
Das Buch mit 7 Siegeln, Honeck/Symphoniker
11 jan : Schreker, Kammersinfonie, Henze, Ein Landarzt, Schosta, Jazz-Suite 1, Kontrapunkte / Eröd
27 jan : Schosta, 6ème Symphonie, Schnittke, Doktor Faust (IIIe partie), ORF-RSO / Fedoseïev (Kulman, Eröd, Davislim)
Ah oui, ça a de l'allure (et puis c'est le royaume d'Erőd !).

Citation :
12 juin : Mahler, 7ème, ORF-RSO - Meister

Qui est-ce ? Un autre Guillaume ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 31 Mar 2015 - 23:20

Cornelius Meister, c'est le chef de l'orchestre de la radio (RSO-ORF) ; il n'a que 35 ans!
http://rso.orf.at/orc_leitung_chefdirigent

Je n'ai entendu cet orchestre que dans Traviata au Theater an der Wien, c'est un peu court pour juger. Leurs programmes sont réellement intéressants avec une très forte composante XXe.


Il y a des chanteurs qu'on retrouve beaucoup à Vienne dans différentes institutions : Eröd donc, Schade par exemple sont dans la troupe de l'opéra, Kirchschlager est très présente. Hampson y sera omniprésent la saison prochaine. Tous ces noms ne sont pas pour me déplaire...

Un gros avantage semble aussi la présence de bonnes salles pour le Lied et la musique de chambre : la salle Mozart du Konzerthaus, la salle Brahms du Musikverein. Chacun de ces deux complexes comporte en fait plusieurs salles et auditoriums : 5 pour le Musikverein, 4 pour le Konzerthaus. Comme si Pleyel disposait dans ses murs de Gaveau et de Cortot...

Pas trouvé grand chose jusque là par contre dans les églises, qui semblent peu utilisés pour les concerts, hors choses "grand public"/touristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 31 Mar 2015 - 23:55

Guillaume a écrit:
Cornelius Meister, c'est le chef de l'orchestre de la radio (RSO-ORF) ; il n'a que 35 ans!
http://rso.orf.at/orc_leitung_chefdirigent

Je n'ai entendu cet orchestre que dans Traviata au Theater an der Wien, c'est un peu court pour juger. Leurs programmes sont réellement intéressants avec une très forte composante XXe.

Assez rêche et prosaïque, comme les Symphoniker (resté assez frustré par leur Schreker, justement…). Mais effectivement, au moins, ils renouvellent le répertoire, pas comme les planqués philharmoniques.


Citation :
Il y a des chanteurs qu'on retrouve beaucoup à Vienne dans différentes institutions : Eröd donc, Schade par exemple sont dans la troupe de l'opéra, Kirchschlager est très présente. Hampson y sera omniprésent la saison prochaine. Tous ces noms ne sont pas pour me déplaire...

Ah, mais en matière de voix délicates (quoique, Erőd, ça claque sacrément !) et de formats liederistiques, les Viennois ne sont pas les plus mauvais juges, c'est certain !


Citation :
Pas trouvé grand chose jusque là par contre dans les églises, qui semblent peu utilisés pour les concerts, hors choses "grand public"/touristes.
… ou pas bien annoncées sur la Toile, possible aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1130
Age : 25
Localisation : Orléans / Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 1 Avr 2015 - 1:17

Je vais certainement être à Vienne vers les mois de novembre-décembre. Il faut que je m'organise. Bon, du coup, je vais peut-être m'inspirer de tes sélections ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 1 Avr 2015 - 10:17

DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
Cornelius Meister, c'est le chef de l'orchestre de la radio (RSO-ORF) ; il n'a que 35 ans!
http://rso.orf.at/orc_leitung_chefdirigent

Je n'ai entendu cet orchestre que dans Traviata au Theater an der Wien, c'est un peu court pour juger. Leurs programmes sont réellement intéressants avec une très forte composante XXe.

Assez rêche et prosaïque, comme les Symphoniker (resté assez frustré par leur Schreker, justement…). Mais effectivement, au moins, ils renouvellent le répertoire, pas comme les planqués philharmoniques.

Les Symphoniker dans Schreker, c'est pour le disque d'Irrelohe en 1995 ? Bon ça fait quand même 20 ans, depuis ils ont eu le temps de s'améliorer, ils ont Luisi comme chef entre 2005 et 2013. Je fais assez confiance à Jordan, je trouve que l'orchestre de l'ONP a gagné beaucoup en solidité avec lui.

C'est amusant, il invite beaucoup ses collègues parisiens à Vienne : Gatti, Chung, Frank, Järvi. Vive le dépaysement.  Mr. Green

Citation :

Citation :
Pas trouvé grand chose jusque là par contre dans les églises, qui semblent peu utilisés pour les concerts, hors choses "grand public"/touristes.
… ou pas bien annoncées sur la Toile, possible aussi.

Oui, peut-être, il n'y a pas de CSS ou de Cadences là-bas. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 18 Avr 2015 - 17:41

Guillaume a écrit:
Les Symphoniker dans Schreker, c'est pour le disque d'Irrelohe en 1995 ? Bon ça fait quand même 20 ans, depuis ils ont eu le temps de s'améliorer, ils ont Luisi comme chef entre 2005 et 2013. Je fais assez confiance à Jordan, je trouve que l'orchestre de l'ONP a gagné beaucoup en solidité avec lui.

Non, je parlais de Vom ewigen Leben avec Billy dans la première moitié des années 2000. Assez terne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 21 Avr 2015 - 16:27

Les saisons du Staatsoper et du Volksoper suscitent un enthousiasme modéré chez moi, mais il y a quand même des choses. Par rapport à Paris, disons que je regrette seulement Meistersinger et Moses, Freischütz, Jacquerie et Persée.

Je compte aller voir :

- Khovantchina (Conlon / Ventris, H. Lippert, Nikitin, Anger)
- The Tempest de Th. Adès (Maltman, Houtzeel)
- Elektra (Schneider / Stemme, Schwanewilms, Larsson, Goerne, Lippert)
- Ballo in Maschera (Lopez-Cobos / Vargas, Keenlyside OU Beczala, Hvorostovsky, Stoyanova)
- Rusalka - si je ne l'ai pas vu ces prochains jours (Netopil / Stoyanova, KF Vogt, Zhidkova)
- Roméo et Juliette (Armiliato / Florez, Rebeka)
- Parsifal (A. Fischer / Gould, Urmana, Struckmann, Volle)
- Jenufa (Metzmacher / Röschmann, C. Franz, Denoke, N. Ernst)
- Boris Godounov (Letonja / Pape, N. Ernst, Rydl, Lippert)
- Simon Boccanegra (Armiliato / Hvorostovsky, Furlanetto, Meli, Frittoli)
- Rosenkavalier (A. Fischer / Röschmann, Reiss, Sindram, Woldt)

Dur d'éviter Harteros présente à la fois en Arabella, Marschallin et Elisabetta. Confused Mais les distribes sont sympas, beaucoup de noms sonnent bien à mes oreilles.
J'ai réservé dès l'ouverture des réservations pour Parsifal, Boris, Khovantchina et Elektra que je voulais absolument. Il serait aussi raisonnable d'y songer pour Rosenka ou les Verdi...

Le taux de raretés côté opéra sera un peu faible cette saison. Il faut dire que 2014-15 a été une orgie (Fêtes, Gezeichneten, Cinq-mars, Arthus, Scylla, DQCD, Cléopâtre, Pré-aux-clercs Shocked ), tout ne peut être que décevant à côté de ça. Je vais quand même voir en septembre prochain un Marschner que DLM n'a pas vu. hehe

Au Volksoper, le programme d'opérette est conséquent, il faut juste voir si l'humeur m'en dit. Côté opéra c'est très tubesque, à part le Prince Igor en allemand.

Reste à attendre le programme des théâtres parlés (Burg-, Akademie-, Volkstheater, Josefstadt) et mes soirées seront complètes. Mr. Green Il devrait y avoir aussi des choses à picorer du côté de l'Arnold Schönberg Center, des concerts d'église, des Wiener Festwochen, de l'Osterklang mais tout ça viendra plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 300
Age : 59
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 21 Avr 2015 - 16:34

Guillaume a écrit:
Les saisons du Staatsoper et du Volksoper suscitent un enthousiasme modéré chez moi, mais il y a quand même des choses. Par rapport à Paris, disons que je regrette seulement Meistersinger et Moses, Freischütz, Jacquerie et Persée.

Je compte aller voir :

- Khovantchina (Conlon / Ventris, H. Lippert, Nikitin, Anger)
- The Tempest de Th. Adès (Maltman, Houtzeel)
- Elektra (Schneider / Stemme, Schwanewilms, Larsson, Goerne, Lippert)
- Ballo in Maschera (Lopez-Cobos / Vargas, Keenlyside OU Beczala, Hvorostovsky, Stoyanova)
- Rusalka - si je ne l'ai pas vu ces prochains jours (Netopil / Stoyanova, KF Vogt, Zhidkova)
- Roméo et Juliette (Armiliato / Florez, Rebeka)
- Parsifal (A. Fischer / Gould, Urmana, Struckmann, Volle)
- Jenufa (Metzmacher / Röschmann, C. Franz, Denoke, N. Ernst)
- Boris Godounov (Letonja / Pape, N. Ernst, Rydl, Lippert)
- Simon Boccanegra (Armiliato / Hvorostovsky, Furlanetto, Meli, Frittoli)
- Rosenkavalier (A. Fischer / Röschmann, Reiss, Sindram, Woldt)

Dur d'éviter Harteros présente à la fois en Arabella, Marschallin et Elisabetta. Confused


Ouf, quel supplice c'aurait été!
Moi, je me serais plutot attaché à éviter Armiliato et Netopil....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 21 Avr 2015 - 16:43

Les deux autres, passe encore, mais en Arabella, l'évitement se justifie – encore qu'on me redonnerait Arabella, j'irais même avec une chèvre Fleming ou une Rosalie Harteros.

Quel est le problème avec Armiliato ?  (vraie question, je l'ai peu écouté, finalement)

Quant à Netopil, dans le répertoire romantique, ce ne doit pas être un problème – c'est surtout qu'il fait un peu trop de Mozart (qu'il ne dirige pas mal, mais entre les coupures gigantesques à l'intérieur même des airs et ensembles et le style, c'est devenu un peu difficile à écouter pour nous).


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mar 21 Avr 2015 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 21 Avr 2015 - 16:43

Guillaume a écrit:
Les saisons du Staatsoper et du Volksoper suscitent un enthousiasme modéré chez moi, mais il y a quand même des choses. Par rapport à Paris, disons que je regrette seulement Meistersinger et Moses, Freischütz, Jacquerie et Persée.

Je compte aller voir :

- Khovantchina (Conlon / Ventris, H. Lippert, Nikitin, Anger)
- The Tempest de Th. Adès (Maltman, Houtzeel)
- Elektra (Schneider / Stemme, Schwanewilms, Larsson, Goerne, Lippert)
- Ballo in Maschera (Lopez-Cobos / Vargas, Keenlyside OU Beczala, Hvorostovsky, Stoyanova)
- Rusalka - si je ne l'ai pas vu ces prochains jours (Netopil / Stoyanova, KF Vogt, Zhidkova)
- Roméo et Juliette (Armiliato / Florez, Rebeka)
- Parsifal (A. Fischer / Gould, Urmana, Struckmann, Volle)
- Jenufa (Metzmacher / Röschmann, C. Franz, Denoke, N. Ernst)
- Boris Godounov (Letonja / Pape, N. Ernst, Rydl, Lippert)
- Simon Boccanegra (Armiliato / Hvorostovsky, Furlanetto, Meli, Frittoli)
- Rosenkavalier (A. Fischer / Röschmann, Reiss, Sindram, Woldt)

Dur d'éviter Harteros présente à la fois en Arabella, Marschallin et Elisabetta. Confused Mais les distribes sont sympas, beaucoup de noms sonnent bien à mes oreilles.
J'ai réservé dès l'ouverture des réservations pour Parsifal, Boris, Khovantchina et Elektra que je voulais absolument. Il serait aussi raisonnable d'y songer pour Rosenka ou les Verdi...

Le taux de raretés côté opéra sera un peu faible cette saison. Il faut dire que 2014-15 a été une orgie (Fêtes, Gezeichneten, Cinq-mars, Arthus, Scylla, DQCD, Cléopâtre, Pré-aux-clercs  Shocked ), tout ne peut être que décevant à côté de ça. Je vais quand même voir en septembre prochain un Marschner que DLM n'a pas vu.  hehe

Au Volksoper, le programme d'opérette est conséquent, il faut juste voir si l'humeur m'en dit. Côté opéra c'est très tubesque, à part le Prince Igor en allemand.

Reste à attendre le programme des théâtres parlés (Burg-, Akademie-, Volkstheater, Josefstadt) et mes soirées seront complètes. Mr. Green Il devrait y avoir aussi des choses à picorer du côté de l'Arnold Schönberg Center, des concerts d'église, des Wiener Festwochen, de l'Osterklang mais tout ça viendra plus tard.

Sauf si elle annule pour une raison ou une autre. Après tout elle est connue pour être miss annulation Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 21 Avr 2015 - 16:52

Pour moi, Harteros serait plutôt une raison de faire le voyage, mais bon... Son Elsa munichoise était formidable, au même niveau que le Lohengrin de Jonaaaas (et je n'étais pas le seul à le penser, vu les vociférations d'enthousiasme de la salle).

Au fait, un tuyau : les concerts d'abonnement des Philharmoniker sont par principe complets, mais les abonnés revendent quand ils ne peuvent pas venir (moi le premier). Il suffit de regarder sur le site de l'orchestre, ou de passer à la boutique (sur le Ring, tout près du Musikverein - attention, cela dit, leur principale qualité est d'être fermés).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 300
Age : 59
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 21 Avr 2015 - 16:52

DavidLeMarrec a écrit:
Les deux autres, passe encore, mais en Arabella, l'évitement se justifie – encore qu'on me redonnerait Arabella, j'irais même avec une chèvre Fleming ou une Rosalie Harteros.

Quel est le problème avec Armiliato ?  (vraie question, je l'ai peu écouté, finalement)

Quant à Netopil, dans le répertoire romantique, ce ne doit pas être un problème – c'est surtout qu'il fait un peu trop de Mozart (qu'il ne dirige pas mal, mais entre les coupures gigantesques à l'intérieur même des airs et ensembles et le style, c'est devenu un peu difficile à écouter pour nous).

AMHA Harteros est beaucoup plus interessante que Fleming (tres grande chanteuse quand-meme, attention!), que j'ai entendue plusieurs fois; pour moi c'est une fausse bonne comparaison. Mais il il faut vraiment les ecouter en live et les comparer pour soi.

Armiliato a dirigé un Otello manquant beaucoup de subtilité pour moi (avec Fleming d'ailleurs Smile, Bastille il y a peu), tu n'y étais pas? Netopil je ne l'ai entendu qu'une fois (avec Harteros!!) et ca m'a aussi semblé bruyant et peu subtil; des plus compétents que moi diront peut-etre autrement.

Plaisanterie à part, c'est une bien belle saison quand-meme (et je ne savqis pas que Roschmann faisait la Marechale maintenant, ca fait envie!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 22 Avr 2015 - 17:53

Patzak a écrit:
AMHA Harteros est beaucoup plus interessante que Fleming (tres grande chanteuse quand-meme, attention!), que j'ai entendue plusieurs fois; pour moi c'est une fausse bonne comparaison.

Ce n'était pas une comparaison, juste un exemple de ce que je serais prêt à endurer pour entendre Arabella : Fleming pas du tout en phase avec la vocalité (et encore moins le caractère du rôle), et l'expression bovine de Harteros (et en l'occurrence, ça me fait encore plus mal je crois…).

Les deux voix, les deux caractères et les deux emplois n'ont rien à voir – sur le principe, Harteros a beaucoup plus le format pour Arabelle.


Citation :
Armiliato a dirigé un Otello manquant beaucoup de subtilité pour moi (avec Fleming d'ailleurs Smile, Bastille il y a peu), tu n'y étais pas?

Non, je me demande si j'étais dans la région à l'époque (ça fait quand même un moment que c'est passé)… et de toute façon, Otello n'est pas du tout ma priorité, je ne l'ai pas encore vu sur scène. C'est donné souvent, j'aurai toujours l'occasion de le voir.


Citation :
Plaisanterie à part, c'est une bien belle saison quand-meme (et je ne savqis pas que Roschmann faisait la Marechale maintenant, ca fait envie!).

Oui, ce doit être très divertissement, la Maréchale avec des coups de glotte. bounce Et puis Röschmann en allemand, de toute façon, c'est irremplaçable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 300
Age : 59
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 22 Avr 2015 - 18:04

DavidLeMarrec a écrit:
Patzak a écrit:
AMHA Harteros est beaucoup plus interessante que Fleming (tres grande chanteuse quand-meme, attention!), que j'ai entendue plusieurs fois; pour moi c'est une fausse bonne comparaison.

Ce n'était pas une comparaison, juste un exemple de ce que je serais prêt à endurer pour entendre Arabella : Fleming pas du tout en phase avec la vocalité (et encore moins le caractère du rôle), et l'expression bovine de Harteros (et en l'occurrence, ça me fait encore plus mal je crois…).

Les deux voix, les deux caractères et les deux emplois n'ont rien à voir – sur le principe, Harteros a beaucoup plus le format pour Arabelle.


Citation :
Armiliato a dirigé un Otello manquant beaucoup de subtilité pour moi (avec Fleming d'ailleurs Smile, Bastille il y a peu), tu n'y étais pas?

Non, je me demande si j'étais dans la région à l'époque (ça fait quand même un moment que c'est passé)… et de toute façon, Otello n'est pas du tout ma priorité, je ne l'ai pas encore vu sur scène. C'est donné souvent, j'aurai toujours l'occasion de le voir.


Citation :
Plaisanterie à part, c'est une bien belle saison quand-meme (et je ne savqis pas que Roschmann faisait la Marechale maintenant, ca fait envie!).

Oui, ce doit être très divertissement, la Maréchale avec des coups de glotte. bounce  Et puis Röschmann en allemand, de toute façon, c'est irremplaçable.

Des coups de glotte? La seule fois où je l'ai entendue live (avec Boulez à Pleyel) elle avait un controle
tres impressionnant des volumes et de la montée puis relachement de tres longues phrases. Pas le
souvenir de coups de glotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 22 Avr 2015 - 18:33

Patzak a écrit:
Des coups de glotte? La seule fois où je l'ai entendue live (avec Boulez à Pleyel) elle avait un controle
tres impressionnant des volumes et de la montée puis relachement de tres longues phrases. Pas le
souvenir de coups de glotte.

Ah, mais c'est une très grande technicienne… qui utilise énormément le coup de glotte, même dans le lied, même dans Mozart !

Dans la Maréchale, ce devrait être divertissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 22 Avr 2015 - 18:42

C'est très fréquent sur ses syllabes en [d], sans doute parce que la pression subglottique est en permanence très intense.

Tiens, voilà un exemple : /watch?v=2_esxcBWZHI (1'25 sur dolor, 2'30, 5'25 sur indi offesa, 6'30 sur quel labro…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 300
Age : 59
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 22 Avr 2015 - 19:02

DavidLeMarrec a écrit:
Patzak a écrit:
Des coups de glotte? La seule fois où je l'ai entendue live (avec Boulez à Pleyel) elle avait un controle
tres impressionnant des volumes et de la montée puis relachement de tres longues phrases. Pas le
souvenir de coups de glotte.

Ah, mais c'est une très grande technicienne

C'est ce qu'il m'avait semblé.

DavidLeMarrec a écrit:

… qui utilise énormément le coup de glotte, même dans le lied, même dans Mozart !

OK, merci, j'écouterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 27 Mai 2015 - 19:02

Voici les concerts d'abonnement des Philharmoniker

Blomstedt : Beethoven 7 et 8
Jansons : Stravinsky, symphonie de psaumes ; Chosta 10
Bronfman / Thielemann : Oberon, ouv., Liszt concerto n° 2, Tchaiko 6
Melton / Gergiev : prélude de Khovanchtchina ; Neuwirth : Massaot ; Wagner : extraits du crépuscule des Dieux
Kulman, Botha / K. Petrenko : Mendelssohn 3 ; le Chant de la Terre
Dudamel : Rachma : l'île des morts; Reger : Böcklin-Suite ; Moussorgski/Ravel : tableaux
Barenboïm / Mehta : Schumann : concerto ; Bruckner 7
Batiashvilli / Salonen : Beethoven : le roi Etienne; Brahms : concerto; Schumann 3
Bychkov : Larcher : Konzert für Orchester (CM) ; Strauss : vie de héros
Hahn / Orozco-Estrada : Kodaly : danses de Galanta ; Vieuxtemps : concerot 4 ; Rachma : danses symphoniques

A mon grand désespoir, ils vont donner trois de mes symphonies de Haydn préférées (39, 44, 102), mais dans des concerts du soir, en semaine. Argh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 21 Sep 2015 - 13:17

Chowanschtschina
Modest Mussorgski

   James Conlon | Dirigent
   Lev Dodin | Regie

   
   Dmitry Belosselskiy | Iwan Chowanski
   Christopher Ventris | Andrei Chowanski
   Herbert Lippert | Golizyn
   Evgeny Nikitin | Schaklowity
   Ain Anger | Dossifei
   Elena Maximova | Marfa
   Norbert Ernst | Schreiber
   Caroline Wenborne | Emma
   Lydia Rathkolb | Susanna
   Marcus Pelz | Warsonofjew
   Marian Talaba | Kuska
   Wolfram Igor Derntl | Streschnew
   Hans Peter Kammerer | 1. Strelitze
   Il Hong | 2. Strelitze
   Benedikt Kobel | Vertrauter Golizyns

Wiener Staatsoper, le 20 sept. 2015

Premier opéra pour moi à l'Opéra national. Le bâtiment présente aujourd'hui un double visage: suite au bombardement du 12 mars 1945, la salle et la plus grande partie des espaces publics ont été reconstruits dans un style fade et sobre, et la jonction avec le merveilleux escalier (plus petit que Garnier - comme tout le bâtiment, auquel Garnier est une réplique démesurée (Staatsoper construit de 1863 à 68, Garnier de 1865 à 75) - mais ô combien plus noble), le foyer par Moritz von Schwind ou la loggia est parfois un peu maladroite, néanmoins c'est un théâtre fonctionnel, assez élégant, où les circulations sont faciles. La salle elle-même dispose d'une acoustique époustouflante: probablement la meilleure de toutes celles que j'ai expérimenté, chanteurs et orchestre sont parfaitement équilibrés, le son est intense et parfaitement clair, vraiment un miracle qui rachète la perte de la décoration (certains pourront dire que cette sobriété est agréable aussi et qu'elle favorise l'acoustique). J'étais au Balkon de côté droit, on verra si l'acoustique varie beaucoup ou non à d'autres places.

Je découvrais Khovantchina et j'ai été sidéré par une oeuvre à la fois moins fuyante, plus accessible que Boris et en même temps non moins riche et variée. Ce spectacle est une reprise de la nouvelle production de 2014 dirigée par Bychkov, qui a opté pour la version Chostakovitch, et non, comme Abbado au même endroit il y a 25 ans, pour le finale de Stravinsky. Conlon reprend le flambeau, et dirige des Wiener Philharmoniker excellents (je rappelle que l'Orchester der Wiener Staatsoper et le Wiener Philharmoniker sont constitués des mêmes musiciens, qu'il est nécessaire d'être membre du premier pour intégrer le second, et que lorsqu'ils jouent en fosse, les musiciens sont salariés de l'Etat, alors que lorsqu'ils jouent en tant que "WP", ils font partie d'une association qu'ils gèrent eux-mêmes). Les contrastes sont cinglants, la matière orchestrale bout, rien de trop lisse et pourtant les timbres sont superbes. Le finale est d'une urgence remarquable dans sa montée progressive. Il n'y a vraiment aucune baisse de tension.
Le choeur était un composite en raison des 145 choristes nécessaire: une moitié venait du choeur philharmonique slovaque, l'autre les choeurs maison du Wiener Staatsoper. Ils sont parfois un peu inégaux, mais là tout était absolument superlatif.

Distribution luxueuse, où j'ai bien sûr adoré Lippert dont le rayonnement est aussi grand qu'il y a 25 ans, Ventris malgré sa carrière de Heldentenor (le vibrato se fait plus sentir qu'il y a dix ans) magnétique, Nikitine avec cette voix à la fois tranchante et pleine, Norbert Ernst toujours excellement projeté. Elena Maximova présente une technique qui contraste fortement avec le reste du plateau, voix très en arrière, mais elle arrive à être assez expressive et mobile. Ain Anger en Dossifei est solide, mais pas extrêmement inventif ; Belosselsky ressort davantage.

La mise en scène de Dodin est extrêmement statique: le peuple comme les solistes chantent toujours dans une sorte de cage qui représente à la fois un cimetière de croix et un bûcher. Dodin fait dans le bêtement symétrique et dans l'étagement des personnages qui apparaissent et disparaissent avec la cage ou par une trappe devant. Il ne se passe pas grand chose, vraiment rien, ça n'est même pas décapant, juste vide. Les idées visuelles sont la plupart du temps insignifiantes, le finale est raté. Inoffensif et plat, mais pas dérangeant. Le décor unique rend par ailleurs les changements de lieux illisibles. On se dit au bout d'un moment qu'une version de concert serait un peu revenu au même.

L'échec visuel ne saborde cependant pas une soirée qui offre d'amples satisfactions et émerveillements musicaux. Very Happy


Prochaine soirée :
mercredi 23, Hans Heiling de Marschner au Theater an der Wien, avec Angela Denoke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 23 Sep 2015 - 11:28

A venir les prochaines semaines un programme dense en raretés:

- ce soir Hans Heiling
- jeudi 24 Pierrot Lunaire au Arnold Schönberg Center
- vendredi 25 Angelika Kirchschlager dans des Lieder de Alma Mahler, Korngold, Strauss, G. Mahler. (http://www.bluethner.at/konzerte/detail/1)
- les 28, 29 et 30 programme consacré à Theresienstadt chez les Wiener Sängerknaben, par divers ensembles avec notamment le Cornet de Ullmann, du Krasa, du Haas etc. J'y serai au moins pour le Cornet d'après Rilke. Very Happy
- le 2 octobre, 6e de Bruckner couplée avec le Concerto pour violon de Busoni par le RSO-ORF (Musikverein)

Je m'arrête là pour l'instant. Mr.Red (suivront Gossec, L'Oiseau de feu et The Tempest)

J'ai manqué le Nez de Chosta au Kammeroper (version réduite donc), plus de place.

La seule question qui demeure : quand est-ce que je vais avoir le temps d'aller voir du théâtre parlé, bigre?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 23 Sep 2015 - 11:30

Pffff.

Je suis curieux, quoi de Gossec ? Seulement une symphonie, je suppose, pas un récital d'airs d'opéra ou une œuvre scénique ou orante entière ?

The Tempest… Purcell ? Tchaïkovski ? Sibelius ? Adès ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 23 Sep 2015 - 11:37

Je dévoile donc la suite puisque l'effet a été atteint (avec la bave de lutins collectée il doit y avoir plein de préparations possibles Very Happy ):

- le 8 octobre, la Grande messe des morts de Gossec couplée à la Krönungsmesse K 317 de WAM, par F-X Roth au Konzerthaus
- le 12 oct, Gergiev dans Bartok (Concerto pour piano et Tanzsuite) et l'Oiseau de feu de Straw (LSO)
- le 16 oct, The Tempest de Thomas Adès (Maltman, Lippert, D. Daniels, Houtzeel - plus Eröd hélas qui avait fait la création l'année dernière)
- le 20 oct, Das Buch mit 7 Siegeln (faut encore que je trouve une place, c'est au Musikverein donc argh)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 23 Sep 2015 - 23:22

Je reviens de Hans Heiling, c'était vraiment excellent. J'en toucherai un mot demain  mais je me permets de signaler que vous pouvez écouter l'enregistrement encore 3 jours sur le site d'Ö1. Donc dépêchez-vous, ça en vaut la peine, l'orchestre est urgent, le Arnold Schönberg Chor divin comme toujours, ça chante bien et Marschner est grand.

http://oe1.orf.at/programm/415319
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18774
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 23 Sep 2015 - 23:43

Oh! Nagy... j'en garde un super souvenir en Wolfram... peut-être que ça va me faire tenter ce Hans Heiling! Very Happy
Merci de l'info.

Et quelle suite de programme! Le Couronnement avec une distribution vraiment alléchante... et bien sûr le Hollandais avec Minko, Py et là encore une distribution drunken
Y a plus qu'à espérer que tout ça soit diffusé à la radio... voir vidéo pour le Hollandais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 23 Sep 2015 - 23:54

J'hésite encore pour l'Incoronazione, mais j'ai déjà réservé le Hollandais, et Armide par Rousset en concert. Tout sera diffusé sur Ö1 en principe, je vous tiendrai au courant (ils enregistrent tous les concerts de l'ORF-RSO.) Je vous parlerai de l'acoustique demain, mais c'est incroyable, le théâtre est vraiment petit et très bien conçu, on entend bien mieux qu'à Versailles ou à Favart.

Vous pouvez venir me voir aussi. Mr.Red coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18774
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 24 Sep 2015 - 9:33

Guillaume a écrit:
J'hésite encore pour l'Incoronazione, mais j'ai déjà réservé le Hollandais, et Armide par Rousset en concert. Tout sera diffusé sur Ö1 en principe, je vous tiendrai au courant (ils enregistrent tous les concerts de l'ORF-RSO.) Je vous parlerai de l'acoustique demain, mais c'est incroyable, le théâtre est vraiment petit et très bien conçu, on entend bien mieux qu'à Versailles ou à Favart.

Le Couronnement, c'est quand même Penda en Poppée qui devrait être assez magnétique... et Larmore en Ottavia aussi.
Pour Armide, on l'a aussi à la Philharmonie (ce sera sûrement un des deux rassemblements de LULLYstes parisiens de l'année! hehe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 24 Sep 2015 - 10:10

Armide à la Philharmonie ça risque d'être un peu noyé (ça va dépendre des places comme toujours dans cette salle)... Le Theater an der Wien est absolument idéal pour le baroque, je me réjouis vraiment. Very Happy On va avoir aussi le Conti en version de concert (Don Chisciotte) et d'autres versions de concert d'opéras italiens que vous allez avoir aussi. Malheureusement rien de Bru Zane cette année, pas le Dante de Godard (alors que l'année dernière Cinq-Mars avait été joué à München, à l'An der Wien et à Versailles).


Je signale que la 2e de Schmidt par les Wiener est disponible aussi sur Ö1 (jusqu'à dimanche prochain)

http://oe1.orf.at/programm/415384
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18774
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 24 Sep 2015 - 10:49

Guillaume a écrit:
Armide à la Philharmonie ça risque d'être un peu noyé (ça va dépendre des places comme toujours dans cette salle)... Le Theater an der Wien est absolument idéal pour le baroque, je me réjouis vraiment. Very Happy

C'est clair que ça risque d'être un peu noyé. Mais bon ce ne sera peut-être pas plein (Phaëton était moitié vide à Pleyel!)
On se rassurera avec Persée au TCE plus tard.

Citation :
On va avoir aussi le Conti en version de concert (Don Chisciotte) et d'autres versions de concert d'opéras italiens que vous allez avoir aussi.
Ah oui, le Conti je l'attends. Et là ce sera dans la petite salle de la Philharmonie!

Citation :
Malheureusement rien de Bru Zane cette année, pas le Dante de Godard (alors que l'année dernière Cinq-Mars avait été joué à München, à l'An der Wien et à Versailles).
Alors qu'on va avoir Dante et la Jacquerie!! bounce

Et sinon tout se passe bien? Tu as du temps en dehors de tes sorties musicales pour travailler un peu? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 26 Sep 2015 - 18:44

Je reviendrai sur Hans Heiling un peu plus tard. Si d'aucuns ont eu l'occasion de jeter une oreille sur la bande radio je serais curieux de leurs avis. Very Happy

Le lendemain, premier concert pour moi au Arnold Schönberg Center, installé dans un étrange palais fin d'époque (1918! il était temps) sur la place Schwarzenberg, qui renferme l'inestimable archive léguée par le Maître, une exposition consacrée à Arnie et plein de concerts au long de l'année où les membres de la Zweite Wiener Schule voisinent avec des créations contemporaines. L'ensemble Kontrapunkte (constitué apparemment de membres de grands orchestres viennois) était dirigé par Peter Keuschnig. Cet ensemble offre par ailleurs un cycle de concerts annuels au Musikverein. Au programme une oeuvre de Martin Bjelik (qui était dans la salle), Umschweifungen, de la Neue Musik - c'est un élève d'Apostel - que j'ai trouvé d'excellente tenue, avec une réelle progression, de beaux climats. Suivent les Pièces pour clarinette Op. 5 d'Alban, dans la manière "aphoristique" de ce dernier (un peu comme les Altenberg-Lieder). Il faut que je les creuse encore ces petites pièces, elles sont assez insaisissables! Puis après l'entracte le Pierrot Lunaire d'Arnie, interprété par Katarina Rikus déguisée en Pierrot - mise en scène que j'ai trouvé assez dispensable (est-ce que ça se fait souvent, de nos jours?), d'autant que l'alto n'est pas parvenue à me convaincre : c'est à mon sens trop crié, trop expressionniste et en même temps assez mou, tout cela manque de poésie, de délicatesse.

Hier, KS Angelika Kirchschlager était censée nous chanter du Alma, cependant elle était malade comme elle nous 'l'a expliqué elle-même et a trouvé une remplaçante, sa jeune protégée Anna Huntley. Le concert Alma Mahler / Korngold etc est reporté au 3 février (sans surcoût, donc deux concerts pour le prix d'un!). La Festsaal de la maison des Ingénieurs (Eschenbachgasse - rien à voir avec Christoph) accueillait ce concert: une salle de petites dimensions avec une assez bonne acoustique. Huntley est indiquée mezzo-soprano, cependant le timbre est clairement sopranisant: l'aigu glorieux et facile, les graves moins développés, enfin bon les catégories sont artificielles comme toujours. Au programme (si d'aucuns sont intéressés je peux le reproduire) : quelques petites choses de Rossini, puis les 5 Marie Stuart de Schumann que j'ai entendu au TCE par Kozena l'année dernière. Une seconde partie anglophone qui la montre beaucoup plus à son avantage dans l'anglais que dans l'allemand ou l'italien, avec entre autres du Vaughan-Williams ou du Stanford.
C'était sympa, et donc KS Angelika Kirchschlager (Kammersängerin comme disent ces maniaques des titres que sont les Austros) nous offrira les Alma etc le 3 février prochain. (Idliko Raimondi chantera aussi quelques Alma Mahler en décembre)

Aujourd'hui jour de repos. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Dim 4 Oct 2015 - 16:05

Chargé mais pas encore écouté Heiling, merci.

Je n'ai pas souvent vu passer de versions mises en scène de Pierrot Lunaire (à quoi bon ?) ; légèrement scénarisées, c'est sans doute plus fréquent, mais je ne vois vraiment pas ce que le costume peut apporter ici.

Sinon, la petite Anna Huntley, c'est une super voix… un peu la copie conforme de Kirchschlager, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Ven 9 Oct 2015 - 22:39

Trois concerts la semaine dernière:

- le 30, concert sur Theresienstadt: Brundibar de Krasa précédé du Cornet d'Ullmann, de la Studie für Streichorchester de Haas et de la Partita für Streicher. L'orchestre était le Georgisches Kammerorchester Ingolstadt. Une soirée très intéressante: j'ai surtout apprécié le mélodrame d'Ullmann (un compositeur extrêmement doué) sur le texte de Rilke, d'une grande variété de climats (déclamation par Ingrid Habermann - avec micro). Je suis plus réservé sur Brundibar, mais ça tient peut-être aussi à un biais personnel, à savoir que j'ai beaucoup de mal à apprécier les choeurs d'enfants (ici le Mozart Knaben- und Mädchenchor Wien). Le tout dirigé et serti d'une petite présentation par Peter Lang. Ca se passait au MuTh, qui est la nouvelle salle des Wiener Sängerknaben (= Petits chanteurs de Vienne), d'une taille modeste mais dotée d'une assez bonne acoustique, esthétique anguleuse et déconstructiviste mais bonne intégration dans l'environnement de l'Augarten.

- le 2, première fois pour moi au Musikverein et impressions bizarres: labyrinthe de couloirs et d'escaliers au rez-de-chaussée, part assez étonnante de touristes (japonais majoritairement), puis on se retrouve dans la salle qui est beaucoup plus petite qu'à la télé mais aussi dorée. Choix de placement assez malencontreux: avant-dernière catégorie pour se retrouver au tout premier rang... oui, sauf que dans cette boîte à chaussures ça signifie être à 50 cm des pieds du soliste. Je ne sais pas si je pourrais dire grand chose sur l'acoustique, j'ai surtout entendu les cordes... Au programme: le concerto pour violon op.35 de Busoni par Capuçon, puis la 6e de Bruckner. J'avoue de légères difficultés avec cette symphonie, pas au niveau de la 7 ou de la 8. Le RSO-Wien était dirigé par son chef-principal le jeune Cornelius Meister. Musikverein à retenter, mais pas au tout premier rang. Je cherche toujours une place correcte pour le 20 (Das Buch mit 7 Siegeln de Franz Schmidt)...

- hier, première fois au Konzerthaus, dont je suis abonné jeunes, ce qui signifié prix des places systématiquement divisé par deux, cartes coupe-files, places d'abonnements au parterre à 12€... on voit la différence avec la boîte à fric d'en face. Mr. Green Imposant bâtiment (4 salles!) sur la Lothringerstrasse en un style spécifiquement autrichien à savoir l'intégration des apports du Jugendstil dans le Néo-baroque (1905-1914). Les circulations sont bien plus fluides qu'au MV, la salle elle-même moins dorée mais peut-être plus noble. Une acoustique plus ample, que je devine assez réverbérée notamment pour les rangs du fond (distance scène-fond assez importante). Au programme: Roth et son orchestre Les Siècles dans un superbe programme: la Grande messe des morts de Gossec et la Krönungsmesse de Mozart. Le Gossec est une splendide découverte, un Requiem particulièrement audacieux pour l'époque dans la structure, dans l'orchestration... Apparemment l'oeuvre a été donnée et enregistrée à Versailles avec une distribution autre (Santon, Gonzalez-Toro etc): seul Chantal Santon-Jeffery a fait le voyage danubien et remporte un triomphe certain. Autour d'elle : Anaïk Morel à qui Gossec ne confie presque rien et Mozart à peine plus (dommage car la voix a l'air intéressante), Pascal Bourgeois excellent haute-contre, Jean-Loup Salzmann. Par rapport à Versailles le choeur aussi diffère: il s'agissait là de la Wiener Singakademie. En attendant la liste des orchestres et des choeurs de la ville, quelques explications: il s'agit là du choeur attaché au Konzerthaus, apparemment non-professionnel. Admirable prononciation gallicane, excellent pupitres de sopranos ou de basse, un choeur de haut standing, qui chantera aussi les Scènes de Faust.
Diffusion sur Ö1 le 1er novembre.Very Happy

A venir: le LSO et son tsar dans L'Oiseau de feu, The Tempest d'Adès et j'espère le Livre aux sept sceaux... J'ai même trouvé le temps d'aller voir du théâtre parlé avec tout ça. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 31 Oct 2015 - 20:39

Les concerts du mois d'octobre en résumé (et un Ausblick sur novembre):
- le 12 octobre, le LSO dirigé par Gergiev dans la suite de danses, le concerto pour piano n°2 de Bartok et l'Oiseau de feu. Concert très prenant, j'en ai fait part dans le fil parisien. On remarquera que les programmes n'étaient pas identiques au bord de la Seine et du Danube (enfin plutôt le long de la Vienne canalisée...)
- le 16 octobre, The Tempest au Staatsoper. Très bel opéra, extrêmement consonant et "rond", pour moi plus accessible que les Britten. Distribution passionnante (Maltman en Prospero bougon, Audrey Luna dans le rôle le plus aigu du répertoire (?), Herbert Lippert, Stephanie Houtzeel), mise en scène léchée mais fonctionnelle. Je ne demande qu'à réécouter. Very Happy
- le 20 octobre, debout au Musikverein Das Buch mit 7 Siegeln de Schmidt. C'est encore donné tous les 3/4 ans au Musikverein qui a vu sa création en 1938 (deux mois après l'Anschluss). Les Wiener Symphoniker étaient ici à l'ouvrage, extrêmement satisfaisants dans les sonorités et très bien tenus par Honeck. Le Wiener Singverein meilleur que dans certains de ses enregistrements, très beau pupitre de soprano en particulier. Elsner qu'on voit un peu partout plutôt dans un bon jour (mais en 2010 c'était Lippert en Johannes Mad), Milling, Sunhae Im, Johannes Chum, Bernarda Fink... du beau, du très beau monde. Je suis partagé sur l'oeuvre: j'aime beaucoup le ton général et beaucoup des morceaux, ainsi que le parti-pris dramatique, mais il y a quelques baisses de tension. Dans l'ensemble une oeuvre qui fonctionne mais pas le tourbillon qu'on peut avoir avec Elias ou Die Schöpfung.

Je signale que demain la Grande Messe des morts de Gossec sera donnée sur Ö1.

Novembre s'annonce comme le mois le plus excitant jusqu'ici (Septembre n'était pas mal non plus:)
- demain, Musikverein, KF Vogt et Hampson dans la version Schönberg du Chant de la Terre. En sus la Nuit Transfigurée.
- 7 novembre: oeuvres chorales romantiques par Hengelbrock et le Balthasar Neumann Ensemble.
- 13 novembre: Elektra, Staatsoper, sous Adam Fischer avec Stemme, Merbeth, Larsson, Goerne, Lippert. (oui oui)
- 17 novembre : Gerhaher dans les Altenberg et le Buch der Hängenden Gärten. Ö1 le 30 novembre
- 21 novembre : les Scènes de Faust de Schumann. Harding dirige les Wiener Symphoniker. Bien sûr il y a Gerhaher (et toute l'équipe du dernier disque Harding).
- 24 novembre : der Fliegende Holländer, Minkowski, avec Brimberg, Youn, L. Woldt, Bernard Richter, mise en scène Py au Theater an der Wien. Et l'Arnold Schönberg Chor.

Tant d'idoles et de chefs-d'oeuvre en aussi peu de temps. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2107
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 31 Oct 2015 - 21:14

J'avais bien aimé la Senta de Brimberg. Ca remonte à déjà deux ans et demi et, malgré mon grand désamour de Wagner, je garde un bon souvenir du Vaisseau Fantôme de Minko. Je compte sur toi pour nous pondre un CR en temps et en heure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 31 Oct 2015 - 21:17

En temps et en heure certainement pas vu l'avalanche du mois prochain, mais en décalé certainement. J'avais bien aimé la Valentine de Brimberg lorsqu'elle avait dû reprendre le rôle en urgence à la Monnaie. C'est la première fois me semble-t-il que les Vaisseau(x) de Minkowski sont mis en scène. Espérons que la mise en scène de Py soit plutôt du niveau de son Hamlet, de ses Huguenots ou de son Mathis que de son Alceste ou de son Aida.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2107
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 31 Oct 2015 - 21:32

Le quand n'a guère d'importance hehe 31.10.2015; Ce qui m'intéresse c'est de savoir ce que tu en auras pensé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18774
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 31 Oct 2015 - 21:54

Guillaume a écrit:
En temps et en heure certainement pas vu l'avalanche du mois prochain, mais en décalé certainement. J'avais bien aimé la Valentine de Brimberg lorsqu'elle avait dû reprendre le rôle en urgence à la Monnaie. C'est la première fois me semble-t-il que les Vaisseau(x) de Minkowski sont mis en scène. Espérons que la mise en scène de Py soit plutôt du niveau de son Hamlet, de ses Huguenots ou de son Mathis que de son Alceste ou de son Aida.

En urgence? C'était pas juste la deuxième distribution des Huguenots?
Sinon pour la mise en scène, perso y a que Aida que je trouve en dessous... Alceste c'était quand même assez grandiose (sauf le dernier acte) et Mathis, j'ai adoré! Very Happy Mais je suis très client je pense!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Dim 1 Nov 2015 - 0:11

Guillaume a écrit:
Les concerts du mois d'octobre en résumé (et un Ausblick sur novembre):
- le 12 octobre, le LSO dirigé par Gergiev dans la suite de danses, le concerto pour piano n°2 de Bartok et l'Oiseau de feu. Concert très prenant, j'en ai fait part dans le fil parisien. On remarquera que les programmes n'étaient pas identiques au bord de la Seine et du Danube (enfin plutôt le long de la Vienne canalisée...)
- le 16 octobre, The Tempest au Staatsoper. Très bel opéra, extrêmement consonant et "rond", pour moi plus accessible que les Britten. Distribution passionnante (Maltman en Prospero bougon, Audrey Luna dans le rôle le plus aigu du répertoire (?), Herbert Lippert, Stephanie Houtzeel), mise en scène léchée mais fonctionnelle. Je ne demande qu'à réécouter. Very Happy
- le 20 octobre, debout au Musikverein Das Buch mit 7 Siegeln de Schmidt. C'est encore donné tous les 3/4 ans au Musikverein qui a vu sa création en 1938 (deux mois après l'Anschluss). Les Wiener Symphoniker étaient ici à l'ouvrage, extrêmement satisfaisants dans les sonorités et très bien tenus par Honeck. Le Wiener Singverein meilleur que dans certains de ses enregistrements, très beau pupitre de soprano en particulier. Elsner qu'on voit un peu partout plutôt dans un bon jour (mais en 2010 c'était Lippert en Johannes Mad), Milling, Sunhae Im, Johannes Chum, Bernarda Fink... du beau, du très beau monde. Je suis partagé sur l'oeuvre: j'aime beaucoup le ton général et beaucoup des morceaux, ainsi que le parti-pris dramatique, mais il y a quelques baisses de tension. Dans l'ensemble une oeuvre qui fonctionne mais pas le tourbillon qu'on peut avoir avec Elias ou Die Schöpfung.

Je signale que demain la Grande Messe des morts de Gossec sera donnée sur Ö1.

Novembre s'annonce comme le mois le plus excitant jusqu'ici (Septembre n'était pas mal non plus:)
- demain, Musikverein, KF Vogt et Hampson dans la version Schönberg du Chant de la Terre. En sus la Nuit Transfigurée.
- 7 novembre: oeuvres chorales romantiques par Hengelbrock et le Balthasar Neumann Ensemble.
- 13 novembre: Elektra, Staatsoper, sous Adam Fischer avec Stemme, Merbeth, Larsson, Goerne, Lippert. (oui oui)
- 17 novembre : Gerhaher dans les Altenberg et le Buch der Hängenden Gärten. Ö1 le 30 novembre
- 21 novembre : les Scènes de Faust de Schumann. Harding dirige les Wiener Symphoniker. Bien sûr il y a Gerhaher (et toute l'équipe du dernier disque Harding).
- 24 novembre : der Fliegende Holländer, Minkowski, avec Brimberg, Youn, L. Woldt, Bernard Richter, mise en scène Py au Theater an der Wien. Et l'Arnold Schönberg Chor.

Tant d'idoles et de chefs-d'oeuvre en aussi peu de temps. cool-blue

Merci beaucoup, Guillaume, de nous tenir informés en temps réel… Il n'y a vraiment pas de quoi se plaindre à Paris, mais quand on aime le répertoire germanique, quelle brassée fabuleuse !


[quote]Audrey Luna dans le rôle le plus aigu du répertoire (?),[quote]

Oui, à part Zerbinette et Gepopo, il ne doit pas y avoir beaucoup d'autres candidats. C'est effectivement encore au delà (peut-être pas en valeur maximale, mais en tessiture assurément !), c'est même trop à mon avis.

Très jaloux des Hängenden Gärten, des Scènes de Faust… et bien sûr des incessants Schmidt ! carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Ven 20 Nov 2015 - 21:36

Première moitié de novembre et à la veille des Szenen aus Goethes Faust, quelques mots sur une suite de concerts remarquables.

- Les Wiener Virtuosen (solistes issus des Wiener Philharmoniker) dans la Verklärte Nacht (version pour sextuor) et Das Lied von der Erde dans la réduction pour orchestre de chambre qu'avait commencée Schönberg (terminée dans les années 90), avec Vogt et Hampson. Le sextuor n'a pas de mal à se faire entendre dans la salle du Musikverein (qui apparaît à la télévision plus grande qu'elle n'est en réalité). Le résultat sonore de la réduction du Chant de la terre est assez impressionnant: à part les remplissages par le piano, il n'y a pratiquement pas de différence à l'écoute! Vogt un peu prévisible peut-être, Hampson automnal dans un très bel Abschied.
- le 7 novembre, Hengelbrock et le Balthasar-Neumann-Chor passaient au Konzerthaus. Il s'agit de la salle moyenne du Konzerthaus qui en comporte trois: la Mozartsaal de 700 places. Programme romantique autour du thème de la veille/veillée nocturne (Nachtwache), de compositeurs fin XVIIIe à Reger (un choeur de l'op.138). Le choeur possède un son incroyable d'homogénéité. Alterné avec des poèmes (choix un peu conventionnel) dits par une actrice du Burgtheater. Public extrêmement enthousiaste; il y a de quoi vu le travail choral marquant de cet ensemble.

Elektra au Staatsoper: je n'avais pas pris la feuille de distribution donc j'ai fait quasiment une écoute à l'aveugle pour certains chanteurs. Surprise de taille: Merbeth remplacée par Gun-Brit Barkmin, absolument idéale en Chrysothémis, idéalement en mots. Je me disais bien que ce n'était pas Merbeth... Mr. Green A la direction Peter Schneider est un peu sage: le geste est lent, mais la construction convainc et transporte. Stemme est paradoxale: impact assez faible pour une soprano dramatique, voix très ronde mais inégale sur la tessiture, expressivité en deçà de ce qu'elle pourrait faire (et connaissance du texte hasardeuse : le souffleur se fait entendre tout du long). C'est bien, mais Theorin fend davantage l'armure par exemple. Larsson tout à fait marquante. Les trente dernières minutes sont l'occasion de retrouver deux idoles dans les petits rôles: Goerne en Oreste et Lippert en Egisthe. Je ne vais pas déployer les superlatifs, ils sont ce qu'ils sont. Dommage que les rôles soient si courts... Mr.Red C'est Elektra donc c'est toujours particulier, ça me transporte comme peu d'oeuvres.
Mise en scène d'Uwe Eric Laufenberg dans une cave à charbon: assez peu d'idées visuelles marquantes, un peu à l'économie. Pas extrêmement convaincant visuellement donc. Ca se tient dramatiquement, mais on attend plus (trop? attention la fréquentation du film de Götz Friedrich peut entraîner une dépendance à la boue, au sang et à la pluie dans Elektra)

Mardi Gerhaher dans la Mozartsaal du Konzerthaus: ce sera retransmis le 30 novembre comme signalé. Si je ne me trompe, les Altenberg-Lieder (version pour baryton et piano qui est le fait de l'élève de Berg Hans-Erich Apostel et qui a été retravaillée par Gerold Huber l'accompagnateur indispensable de Gerhaher) ont été publiés, les Hängende Gärten aussi, non? Entre les viennois tardifs, les viennois de la précédente "école" : An die ferne Geliebte et des lieder de Haydn en anglais (donc des songs...). Troisième soirée avec Gerhaher en un an pour moi: pas aussi parfaite que celle de septembre 2014 autour de Goethe avec tous les Schubert les plus beaux et un Rihm passionnant, mais quelle maîtrise de tous les ressorts expressifs (même du fausset pour l'aigu de Über die Grenzen des Alls!), quelle expressivité, toutes ces nuances infinies qui rendent le parcours splendide et toujours renouvelé.


Demain les Szenen aus Goethes Faust avec Christian et une sacrée distribution (Selig, Karg, Huntley, Staples, Miles... le tout sous Harding). Seules inconnues: les Symphoniker et la Singakademie. Il reste encore des places pour dimanche, comme c'est une oeuvre que je vénère je n'exclue pas d'y aller deux fois. drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 24 Nov 2015 - 10:35

Après avoir vu une des plus grandes oeuvres de tous les temps ce samedi par ses meilleurs interprètes (et tant Symphoniker que Singakademie ont su être à la hauteur de l'évènement - le compte-rendu est à venir), ce soir un des plus grands opéras de toute l'histoire pour changer un peu:

Der fliegende Holländer
Musikalische Leitung: Marc Minkowski
Inszenierung: Olivier Py
Ausstattung: Pierre-André Weitz
Licht: Bertrand Killy

Der Holländer: Samuel Youn
Senta: Ingela Brimberg
Donald: Lars Woldt
Georg: Bernard Richter
Der Steuermann: Manuel Günther
Mary: Ann-Beth Solvang
Satan: Pavel Strasil

Les Musiciens du Louvre
Arnold Schoenberg Chor (Ltg. Erwin Ortner)

Je signale que si vous avez 4,99€ à perdre, vous pouvez suivre en live sur leur site la retransmission vidéo. Pour les gens plus patients, il est annoncé un DVD et une retransmission TV sur votre chaîne favorite Very Happy :

"Die Livestreaming-Produktion ist eine Koproduktion des Theater an der Wien mit Francois Roussillon et Associés und des Online-Anbieters Sonostream.tv, in Zusammenarbeit mit dem größten französischen Fernsehsender TF1 (Télévision Française 1) unterstützt von CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée).
Nach dem Livestreaming ist die Opernproduktion Video-on-demand auf Sonostream.tv verfügbar, Sendetermine auf TF1 sowie eine DVD sind für nächstes Jahr geplant."

http://www.theater-wien.at/index.php/de/aktuelles/article/201283


J'attends surtout des miracles chorals, mais la distribution n'est pas vilaine non plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18774
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 24 Nov 2015 - 10:47

La distribution est même superbe je trouve! Very Happy
Et la bonne nouvelle est que ça devrait être diffusé en DVD! bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 2 Déc 2015 - 11:38

Concert de Gerhaher (Beethoven, An die ferne Geliebte; Schönberg, Das Buch der hängenden Gärten; Berg, Altenberg-Lieder) disponible à la réécoute sur Ö1:

http://oe1.orf.at/programm/421812
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 24 Déc 2015 - 13:29

Quelques commentaires (courts et sans fioritures - pour plus de précisions, demandez) sur les derniers concerts:

=> 24 nov: Der Fliegende Holländer (TAW) / Brimberg, Richter, Youn, Woldt / Minkowski, Musiciens du Louvre / Py
Mise en scène assez cohérente (avec les inévitables récurrences de l'imaginaire pyien) qui suspend très habilement la fin. Youn un peu court (tout en arrière et très tranchant, impact assez faible), Brimberg impressionnante d'impact au contraire, la voix est immense.

=>29 nov: Mozart, Concerto pour piano K488 ; Mahler, 7ème (Musikverein) / Stankul / Fischer, Wiener Symphoniker
Très beau concert, placement idéal tout au fond en galerie qui fait ressortir la grandeur de cette salle. Là effectivement il s'agit d'une acoustique assez inégalable, je comprends mieux l'unanime excitation (même si je trouve toutes les acoustiques viennoises au moins très satisfaisantes). Fischer réussit extrêmement bien le 1er mouvement avec un élan d'ensemble saisissant, les mouvements centraux sont moins cohérents. Le dernier ne rivalise pas avec l'ivresse de P. Järvi mais reste un grand moment. Un des mes Mahler préférés (en dépit des mouvements centraux parfois un peu fioriturants).

=> 5 déc: Bruckner, Symphonie n°4 / Weigle, Wiener Symphoniker - au Stephansdom! Concert extrêmement marquant. D'abord l'acoustique de ce que Loos considérait comme la nef d'église la plus majestueuse (église-halle, à peu près 40m de large et de haut, 100 de long): la résonance est tout à fait acceptable, le son est net, plein. Ensuite parce que Weigle insuffle une grande évidence dans ce long machin qu'est Bruckner. Les Symphoniker enfin offrent de superbes parties de cuivres et de bois, des cordes tranchantes (là où elles étaient un peu cotonneuses dans les Scènes de Faust par exemple). En prélude étaient donnés trois motets par le Wiener Domchor.

=> 18 déc: Armide / Rousset. Grande soirée. Acoustique peut-être un peu sèche du TAW mais extrêmement naturelle, tout passe sans effort pour les chanteurs. J'imagine que la réverbération et l'ampleur de la Philharmonie donnaient un tout autre résultat que j'écouterai avec attention au disque. Ici j'ai eu l'impression d'une lecture très cursive, globalement très rapide, sans l'hédonisme et la mollesse d'Herreweghe. Henry impressionnante.

=>20 déc: Schumann, Rhénane; Wagner, Morgenanbruch-Rheinfahrt, Trauermarsch et Immolation (Konzerthaus) / Catherine Foster / Janowski, Symphoniker
Je goûte assez peu les concerts d'extraits de Wagner. Mais grand bien m'a pris de faire exception cette fois-ci (motivé par le plaisir de retrouver Catherine Foster)! En première partie une superbe Rhénane. Mais en seconde partie, les Symphoniker sont littéralement transfigurés par Janowski, la Trauermarsch en partie est bouleversante comme je ne l'ai jamais entendu. Placement en galerie en haut du Konzerthaus nettement plus allongé que le Musikverein: les climaxs sont loin de la saturation alors pourtant que Janowski ne lésine pas sur le volume. Grandiose vraiment.

=> 21 déc: Bach, Weihnachtsoratorium (Musikverein) / Lautten Compagney Berlin, Arnold Schönberg Chor / Sunhae Im, Anke Vondung, Steve Davislim, Ludwig Mittelhammer / Erwin Ortner
Un peu décevant, d'abord parce que le placement de côté au Musikverein n'est pas une bonne idée... Son un peu malingre. Salle vraiment inégale (et hors de prix), maintenant je ne loge plus qu'en galerie. Même l'ASC paraissait étouffé (eux qui sonnent merveilleusement au TAW!). Interprétation correcte mais pas exceptionnelle. Je suis étonné du peu d'impact des solistes (hors Im) dans les airs: chez Vondung en particulier les airs sont à peine audibles alors que ses récitatifs sont bons (problème de tessiture?). Davislim par contre absolument superlatif, Mittelhammer encore un peu vert vocalement mais très prometteur. Oeuvre extrêmement inégale aussi (Cantates I à VI).

=> 23 déc: Das Erwachen der Macht
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 24 Déc 2015 - 16:05

Merci de nous en faire profiter !

Guillaume a écrit:
=> 18 déc: Armide / Rousset. Grande soirée. Acoustique peut-être un peu sèche du TAW mais extrêmement naturelle, tout passe sans effort pour les chanteurs. J'imagine que la réverbération et l'ampleur de la Philharmonie donnaient un tout autre résultat que j'écouterai avec attention au disque. Ici j'ai eu l'impression d'une lecture très cursive, globalement très rapide, sans l'hédonisme et la mollesse d'Herreweghe. Henry impressionnante.

Ah, je trouve que Rousset y corrige ses tentations d'alanguissement… mais de là à trouver ça très rapide… Dans le Prologue et les deux premiers actes, j'ai même plutôt eu l'impression que c'était ample (beaucoup moins après).

J'ai énormément aimé personnellement… il y a des irrégularités, mais dans l'ensemble, beaucoup de trouvailles, et puis toujours ce soin, chez Rousset, de mettre la partition en valeur plutôt que de multiplier les effets personnel (Jacobs et Christie débordent de coups de théâtre en matière d'instrumentation, ce qui est très chouette aussi, mais ici, on va vraiment à l'essentiel, sans mettre en valeur l'interprète).
Toujours pareil, Rousset formidable continuiste (et son vis-à-vis beaucoup plus carré, accompagnant surtout par accords).


Citation :
Je suis étonné du peu d'impact des solistes (hors Im) dans les airs: chez Vondung en particulier les airs sont à peine audibles alors que ses récitatifs sont bons (problème de tessiture?). Davislim par contre absolument superlatif

Ça s'appelle le chant baroque. Mr. Green Im projette donc bien ? Ça a toujours l'air minuscule au disque… Je suis plus étonné pour Vondung, qui a l'habitude de chanter pas très haut, et elle est magnétique dans Mozart (Dorabella) ou Wolf, l'une de celles que je suis avec régularité. Peut-être as-tu raison, c'est avant tout un mezzo élancé, comme Kirchschlager, pas un alto.

Davislim, ça ressemble à quoi ? De la voix mixte radieuse ? Ou y a-t-il d'autres harmoniques qui passent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 24 Déc 2015 - 16:54

Bien, en voulant écouter la Messe en si par Rademann, avec Vondung justement : en effet, la voix est totalement éteinte, même au disque on n'entend presque rien – beaucoup trop bas pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 30 Jan 2016 - 19:27

Janvier / Jänner 2016 à V/Wien(ne)
Une belle floppée de concerts ce mois-ci, avec un tropisme très nettement XXème siècle, contrebalancé par des incursions baroques:

=> Adams, Short ride..., Sheherazade, Chostakovitch, Cinquième Orchestre de la radio finnoise, Lintu (10.01, Konzerthaus). Je suis plus séduit par le Adams répétitif de la première pièce que par la seconde un peu trop divagante, néanmoins à réécouter. Marquante Cinquième, les finnois sont assez brillants.

=> Henze, Hymne "In lieblicher Bläue" (nach Hölderlin), Pernes, Dünser (Interludes), Schreker, Kammersinfonie, Alexander Kaimbacher (Tenor), ens. Kontrapunkte (11.01, Musikverein, Brahmssaal). Soirée très stimulante, le Henze sur Hölderlin est un objet passionnant et roboratif, les deux compositeurs autrichiens contemporains présents dans la salle produisent d'un côté une sorte de Néo-Schönberg (Dünser) et de l'autre presque du néo-tonal assez simple (Pernes) (plus de détails sur les programmes si vous êtes intéressés - globalement la scène en musique contemporaine ici est très importante, surproportionnelle - Cerha vit encore (en mars jubilée au Konzerthaus, j'y serai probablement), mais il y a plein de gens jeunes et moins jeunes, par exemple Johanna Doderer vient de créer au Staatsoper un opéra pour enfants dont j'ai lu le plus grand bien). Schreker conclut magnifiquement le tout dans cette salle, que j'aime presque plus que la grande salle dorée.

=> Händel, Israel in Agypt, Concerto Copenhagen / Lars Ulrik Mortensen (16.01, Konzerthaus). Oeuvre assez déséquilibrée (entre les parties et à l'intérieur de celles-ci où le choeur prime - pas pour me déplaire). Mortensen en fait des tonnes, l'ensemble a une certaine poussée. Solistes inégaux, à signaler Peter Harvey en basse I magnétique.

=> Weill/Brecht, Die Dreigroschenoper - Tobias Moretti (Macheath), Angelika Kirchschlager (Mrs Peachum), Florian Boesch (Mr Peachum), Anne Sofie von Otter (Jenny) - Klangforum Wien/ Kalitzke - mise en scène Keith Warner (Theater an der Wien, 18.01). Tiré très nettement du côté du musical dans une mise en scène bariolée qui exalte l'artificialité, dépolitise assez largement la pièce. Mélange d'acteurs et de chanteurs lyriques, le scénographe malin a installé une scène dans la scène, une boîte, ce qui aide grandement la voix des premiers à passer la rampe. On est à l'opéra, ça se voit, au théâtre parlé je crois que plus personne ne conserve le deus ex machina de nos jours. Bel alignement de noms - qui tient ses promesses, surtout du côté de Florian Boesch. Kirchschlager et Otter doivent assez largement adapter leur voix, mais ont de très beaux moments.

=> Falvetti, Il Diluvio Universale - Garcia Alarcon (Konzerthaus, 24.01) assez largement commenté un peu partout, il s'agit bien sûr du même spectacle, avec quelques effets en plus peut-être (le grand orgue du Konzerthaus brièvement utilisé pour l'intervention du Dio - plus grand orgue d'Autriche, curieux de l'entendre à nouveau). Je suis globalement très séduit par l'interprétation et la musique m'enthousiasme vraiment, comme beaucoup apparemment. Une redécouverte majeure, oui.

=> Brahms, Sextuor op.36, Adorno, Six études pour quatuor à cordes, Schönberg, Die verklärte Nacht - Hugo-Wolf-Quartett (Konzerthaus, Schubert-Saal, 26.01). Le Hugo-Wolf que j'ai déjà entendu dans la suite lyrique est une excellente formation. Les Adorno sont intéressants, encore plus influencé par le Schönberg du 2e quatuor que par Berg. Superbe Nuit Transfigurée, peut-être encore plus belle que celle du 1er november par les Wiener Virtuosen, plus chargée d'étoiles et plus incarnée. Très beau tout cela.

=> Chostakovitch, Sixième, Schnittke, Faust-Kantate, ORF-RSO Wien / Fedoseïev, solistes: Rexroth, Kulman, Davislim, Eröd. (Musikverein, 27.01) Soirée exceptionnelle, d'abord parce que la Sixième de DS est un chef-d'oeuvre concentré, chostaïen au carré, bipolaire (dépressif et grotesque). Ensuite parce que la Faust-Kantate est une oeuvre fascinante sur un texte génial (le Volksbuch), une oeuvre post-moderne extrêmement récréative et diablement efficace (la scène de la mort de Faust est un sommet), avec des moments quasiment wagnériens. Ensuite parce que la soirée est all-stars: Davislim radieux (justement David, la projection est excellente je trouve), Kulman a moins à chanter mais le fait excellement, Eröd (pas besoin de commentaire), Rexroth inquiétant (contre-ténor tessiture d'Altus). Surtout le RSO dirigé par Fedoseïev est incroyable dans ces deux oeuvres (et l'acoustique du Musikverein pour le Chosta est idéale. Pour le Schnittke tendence à la saturation, que le Konzerthaus n'a pas - mais dans ce dernier le son est moins rond).

Et vous pouvez le réécouter et le télécharger sur Ö1 pendant une semaine encore:
http://oe1.orf.at/programm/424995

Je ne regrette pas trop Paris. bounce A venir début février: Kirchschlager dans Alma Mahler (entre autres), Rusalka avec KF Vogt et Stoyanova. Et escapade à Paris, mais je n'ai pas vu grand chose la semaine où j'y suis... (à moins de vouloir entendre les Wiener Philharmoniker sous Gergiev).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2107
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 30 Jan 2016 - 22:36

J'ai vu le Falvetti en 2014. Ca a été LE triomphe du festival de Saintes avec une salle debout pour ovationner Garcia Alarçon et ses artistes. Perso, j'avais adoré Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vienne 2015 - 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vienne 2015 - 2016
» Tournée 2015/2016 de johnny "RESTER VIVANT " Dates de tournée et Part 1 les festivals
» Tournée 2015/2016 - Premières dates - Info ou intox
» Opéra National de Paris - Saison 2015-2016 (programmation)
» Opéra de Versailles — saison 2015-2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: