Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vienne 2015 - 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 3 Fév 2016 - 16:33

Ce soir, Kirchschlager donc dans Alma, Gustav Mahler, Strauss et Korngold. Pas plus de précisions sur le programme, le suspense reste entier:

http://www.bluethner.at/konzerte/detail/1

Je rappelle que ce concert devait avoir lieu en septembre, a été remplacé par un récital de Anna Huntley et reporté à aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 3 Fév 2016 - 16:48

Guillaume a écrit:
Ce soir, Kirchschlager donc dans Alma, Gustav Mahler, Strauss et Korngold. Pas plus de précisions sur le programme, le suspense reste entier:

Relatif, concernant ce qu'elle a déjà à son répertoire (première série d'Alma – la deuxième est moins tubesque, et la troisième plus sopranisante), probablement les Shakespeare de Korngold. Pour Mahler, c'est plus ouvert (Wunderhorn, Rückert, Kindertoten), pour Strauss je ne peux pas dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 3 Fév 2016 - 17:12

Merci pour ces indications. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Dim 3 Avr 2016 - 23:27

Je sors ce fil de l'abandon et sublime l'inachèvement en revendiquant la fragmentarité  Mr. Green :

=> Frittoli 1 - Harteros 0 : Les glottophiles ici ont des comportements d'achats étranges: les réservations au Staatsoper (deux mois avant chaque représentation en ligne - très bon système qui affiche le nombre de places restantes etc) voient un Simon Boccanegra avec Frittoli, Hvorostovsky, Furlanetto et Meli être pris d'assaut (impossible d'avoir quoi que ce soit à un prix correct à moins de réserver la nuit), alors qu'un Don Carlo dirigé par Chung avec Harteros, Uria-Monzon, Vargas, Tézier et Pape - oeuvre hautement plus tubisante m'accorderez-vous que le Simon - est délaissé. Parti pour réserver un Rosenka le 3 juin (Adam Fischer / Röschmann, Sindram, Reiss, Woldt - mise en scène de Schenk, toujours - je voulais sentir l'odeur du carton-pâte empoussiéré), je suis lancé dans la réservation, par pur esprit de contradiction, du Don Carlo 4 actes avec Harteros le 2.
https://www.culturall.com/ticket/isto/performance_schedule.mc?view=month&year=2016&month=6&type=month_menu&process_mode=normal

=> Le Boulez autrichien?: j'étais au concert-anniversaire pour Cerha (90 ans) - j'étais assis à quelques mètres de l'acheveur de Lulu (pas Jack, Friedrich!) et ai pu observer la ronde des hommages rendus au maestro. Drôle de concert (diffusé par Ö1): l'ORF-Radiosinfonieorchester a livré trois prestations complètement différentes: d'abord une ouverture de Haydn (Acis et Galatée) dont on ne sait pas trop ce qu'elle faisait là, puis un Adagio de la Dixième de Mahler très lent et un peu mou, puis les Baal-Gesänge dudit Cerha, chantés par Schmeckenbecker: le tout est très bergien mais le Berg de Lulu c'est-à-dire très lyrique et rond, avec un usage des percussions marquant et un ton très caustique dans la mise en musique de Brecht. Ca donne envie d'écouter l'opéra. J'ai jeté une oreille à Spiegel qui est son oeuvre la plus couramment citée, ce n'est pas du tout la même chose, ça sent son Darmstadt. Cerha a eu droit à plusieurs concerts-hommages, c'est le plus renommé des compositeurs locaux (plus que Neuwirth par exemple), considéré comme une gloire mondiale. Weltberühmt in Österreich: mondialement connu en Autriche, dit-on. Il n'a même pas de sujet sur classik.

=> Minkowski en terres nordiques. Le 28 février dernier, matinée des Symphoniker, Minkowski dirige Peer Gynt, les solistes sont entre autres Johannes Weisser et Miah Persson, les récitants sonorisés Sven-Eric-Bechtolf et Sunnyi Mellis dans un collage de textes d'Alain Perroux: la part de texte parlé est significative, certains diront un peu trop. Superbes choeurs de la Wiener Singakademie, surtout dans les pièces plus contemplatives de la fin. C'était convaincant, parfois un peu disparate.

=> Diverses choses entendues/vues:
- Rusalka au Staatsoper: Stoyanova remplacée par Nylund, Vogt en Prince, Netopil à la direction. Mise en scène pas extraordinaire (je commence à m'habituer: pour l'instant je n'ai pas vu grand chose en termes de mise en scène qui soit mémorable. Non que le Regietheater sévisse avec fureur sous nos latitudes - d'ailleurs je commence vraiment à me demander si ce concept de "Regietheater" est encore opérant, mais passons - au contraire j'ai vu plutôt des choses faibles, mi-figue mi-raisin, pas de transpositions furieuses: à part le Rosenkavalier de Kupfer à Salzburg, rien d'esthétiquement très réussi (The Tempest ne compte pas vraiment, coprod avec le Met et le ROH). La Khovantchina de Dodin affreusement statique, l'Elektra de Laufenberg ou cette Rusalka inoffensives... Bref je ronge un peu mon frein scénique, mais si j'avais été à Paris j'aurais aussi eu droit au Moses de Castellucci ou à la Damnation d'Hermanis (Herheim est hors concours. sunny )). Pour Rusalka: la musique a encore un peu de mal à infuser sur moi. Je sais que c'est extraordinaire, mais c'est presque trop subtil pour ma sensibilité actuelle, je trouve ça beau mais reste extérieur.
- Parsifal au Staatsoper: Volle incroyable, Struckmann tranchant en Gurnemanz, Urmana extrêmement engagé, Gould encore d'une beauté vocale saisissante. Adam Fischer dirige le tout assez lentement. Mise en scène plutôt réussie de Mielitz. Mon malheur est d'avoir vu la meilleure mise en scène de l'oeuvre en premier, à Bayreuth.pale
- Week-end Bétove: vendredi, concert dans le cadre du cycle Beethoven Resound par la Wiener Akademie et Martin Haselböck, au Theater an der Wien qui n'a pas beaucoup changé depuis la création du Concerto pour violon donné ce soir après une Quatrième symphonie vive. Instruments anciens... et projet de long-terme de jouer les oeuvres dans leurs lieux de création (à part le Kärntnertortheater à peu près tout existe encore: Palais Lobkowitz, Rasumofsky, Redoutensaal der Hofburg, Theater an der Wien, Theater in der Josefstadt, églises diverses). C'est un peu dans la lignée de la très belle cinquième testamentaire d'Harnoncourt. Très beau.
Aujourd'hui, ce matin: notre héros pariso-viennois tout juste revenu des Meistersinger avec Pierre-Laurent-Aimard pour le Concerto pour piano n°5 après une très belle Leonore III. Puis la Suite du Prince de Bois de Bartok, où j'ai vraiment accroché. J'aime de plus en plus les Symphoniker, ils sont capables de choses magnifiques, le son est beau (cors très ronds), les chefs peuvent les électriser (toujours ce souvenir de la Marche Funèbre de Siegfried avec Janowski), ils sont moins paresseux dans leur répertoire que les Philharmoniker et leurs concerts moins ruineux.

Je fréquente assez peu la bonbonnière aux caryatides dorées du Nouvel-An pour cause de prix abusifs, tous les concerts décrits se sont déroulés dans le Vrai Temple de la Musique Viennoise, le Konzerthaus qui m'offre de super places (je suis quasiment tout le temps dans les 15 premiers rangs du parterre) pour 12€.  cool-blue

A venir: un récital de Hvorostovsky (c'était dans mon abonnement), le Magnificat et deux cantates de Bach par Suzuki, Dudamel et les Wiener Philharmoniker dans un programme Böcklin (Reger, Rachmaninov, et les Tableaux de Moussorgski). Que du mainstream quoi  affraid . Je n'ai pas parlé des récitals de Kirschschlager et Hampson avec quelques rarétés, je le ferai bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15935
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Dim 3 Avr 2016 - 23:55

Guillaume a écrit:
=> Le Boulez autrichien?: j'étais au concert-anniversaire pour Cerha (90 ans) - j'étais assis à quelques mètres de l'acheveur de Lulu (pas Jack, Friedrich!) et ai pu observer la ronde des hommages rendus au maestro. Drôle de concert (diffusé par Ö1): l'ORF-Radiosinfonieorchester a livré trois prestations complètement différentes: d'abord une ouverture de Haydn (Acis et Galatée) dont on ne sait pas trop ce qu'elle faisait là, puis un Adagio de la Dixième de Mahler très lent et un peu mou, puis les Baal-Gesänge dudit Cerha, chantés par Schmeckenbecker: le tout est très bergien mais le Berg de Lulu c'est-à-dire très lyrique et rond, avec un usage des percussions marquant et un ton très caustique dans la mise en musique de Brecht. Ca donne envie d'écouter l'opéra. J'ai jeté une oreille à Spiegel qui est son oeuvre la plus couramment citée, ce n'est pas du tout la même chose, ça sent son Darmstadt. Cerha a eu droit à plusieurs concerts-hommages, c'est le plus renommé des compositeurs locaux (plus que Neuwirth par exemple), considéré comme une gloire mondiale. Weltberühmt in Österreich: mondialement connu en Autriche, dit-on. Il n'a même pas de sujet sur classik.

...parce que classik ne connait presque rien sur les contemporains allemands et autrichiens, mais oui, il a une renommée certaine, même si un peu tardive. Spiegel est quasi un hapax dans son œuvre, c’est un type d’écriture graphique de masses qui a des points communs avec Ligeti mais qu’on ne trouve chez lui que pendant quelques années autour de 1960. Avant et (surtout) après c’est beaucoup plus dans la lignée de Berg avec un peu de Varèse. L’ORF a publié une grosse dizaine de cds, et il y a également cinq albums chez Kairos, quelques uns chez Col Legno, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 0:10

Pour le Simon, il faut avouer que la distribution fait plus envie que celle de Don Carlo.

Et pour to récital Hvorostovsky, si ce sont des mélodies russes, tu pourrais bien te régaler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 10:36

Le cast de Don Carlo n'a rien à envier à celui de Bocanegra, même si j'aurais sans doute préféré voir une autre chanteuse française que BUM; et je n'irais certainement pas me plaindre de voir Tézier en Posa Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 10:45

luisa miller a écrit:
Le cast de Don Carlo n'a rien à envier à celui de Bocanegra, même si j'aurais sans doute préféré voir une autre chanteuse française que BUM; et je n'irais certainement pas me plaindre de voir Tézier en Posa Very Happy

Enfin, BUM déjà ça fait beaucoup pour moi... mais en plus Harteros et ses minauderies... et Pape qui est quand même bien gris en Philippe II...
Tu remplaçais Harteros par Frittoli et Pape par Furlanetto, là oui d'accord! Very Happy


Bon, sinon après avoir regardé un peu plus en détail le récital de Hvorostovsky, ce sont a priori des airs d'opéra avec orchestre. Pas la meilleure façon de briller pour lui : il va faire le cabot comme il sait le faire alors que des mélodies l'obligent à ressérer son expression et donner de magnifiques choses.
Bon, il y a quand même de Tchaikovsky et du Rachmaninov... mais la partie Verdi/Rossini, ça risque d'être quelque chose! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 10:50

Polyeucte a écrit:
luisa miller a écrit:
Le cast de Don Carlo n'a rien à envier à celui de Bocanegra, même si j'aurais sans doute préféré voir une autre chanteuse française que BUM; et je n'irais certainement pas me plaindre de voir Tézier en Posa Very Happy

Enfin, BUM déjà ça fait beaucoup pour moi... mais en plus Harteros et ses minauderies... et Pape qui est quand même bien gris en Philippe II...
Tu remplaçais Harteros par Frittoli et Pape par Furlanetto, là oui d'accord! Very Happy


Bon, sinon après avoir regardé un peu plus en détail le récital de Hvorostovsky, ce sont a priori des airs d'opéra avec orchestre. Pas la meilleure façon de briller pour lui : il va faire le cabot comme il sait le faire alors que des mélodies l'obligent à ressérer son expression et donner de magnifiques choses.
Bon, il y a quand même de Tchaikovsky et du Rachmaninov... mais la partie Verdi/Rossini, ça risque d'être quelque chose! hehe

Ouais mais là c'est du pinaillage hehe . Certes quand on a en même temps à Vienne Pape et Furlanetto et que les rôles sont inversés c'est toujours rageant, mais on ne peut pas demander à Furlanetto de chanter ses plus grands deux rôles verdiens en alternance Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 11:13

luisa miller a écrit:
Ouais mais là c'est du pinaillage hehe . Certes quand on a en même temps à Vienne Pape et Furlanetto et que les rôles sont inversés c'est toujours rageant, mais on ne peut pas demander à Furlanetto de chanter ses plus grands deux rôles verdiens en alternance Smile

Ah non... Pape, c'est pas du pinaillage. Autant je l'aime beaucoup dans le répertoire germanique, autant dans le répertoire italien, j'ai de plus en plus de mal : ça manque de rondeur tout ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 21:44

Polyeucte a écrit:
luisa miller a écrit:
Le cast de Don Carlo n'a rien à envier à celui de Bocanegra, même si j'aurais sans doute préféré voir une autre chanteuse française que BUM; et je n'irais certainement pas me plaindre de voir Tézier en Posa Very Happy

[...]

Bon, sinon après avoir regardé un peu plus en détail le récital de Hvorostovsky, ce sont a priori des airs d'opéra avec orchestre. Pas la meilleure façon de briller pour lui : il va faire le cabot comme il sait le faire alors que des mélodies l'obligent à ressérer son expression et donner de magnifiques choses.
Bon, il y a quand même de Tchaikovsky et du Rachmaninov... mais la partie Verdi/Rossini, ça risque d'être quelque chose! hehe

Le problème pour moi c'est plus que le même soir il y a une première de Trois pièces pour orchestre de Cerha et la Sea Symphony de Britten au Musikverein (concert donné une fois Mad ). Je me tâte pour refiler ma place de Hvorostowsky/Orchestre de l'Oural...

Je vais quand même essayer aussi de trouver une place pour Simon Bocc' (et Rosenkavalier). Mr. Green J'aime bien le Gurnemanz de Pape, mais si tu dis qu'il est beaucoup moins bien en italien... Mais Vargas, BUM, Tézier et Chung, ça promet quand même. (bon je ne dis rien d'Harteros; peut-être annulera-t-elle d'ailleurs et sera remplacée par Radva', Gens ou toute autre chanteuse)

Merci Lucien pour la caractérisation de Cerha, c'est très intéressant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 23:26

Poly est plus tatillon que moi qui suis déjà très c*****e à ce sujet. Pape doit surtout faire face à la concurrence de Furlanetto qui reste un des GRANDS titulaires de Filippo.

Guillaume a écrit:
bon je ne dis rien d'Harteros; peut-être annulera-t-elle d'ailleurs et sera remplacée par Radva', Gens ou toute autre chanteuse

Voila bien longtemps qu'elle n'a pas annulé me semble-t-il. Si tel devait être le cas, j'espère bien que ça ne sera pas Sondra machin truc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 4 Avr 2016 - 23:44

luisa miller a écrit:
Poly est plus tatillon que moi qui suis déjà très c*****e à ce sujet. Pape doit surtout faire face à la concurrence de Furlanetto qui reste un des GRANDS titulaires de Filippo.

Ah non... il n'a pas besoin de Furlanetto pour pâlir... c'est juste une question de goût. Je trouve ça de plus en plus sec et gris et pour Philippe, ça ne me va pas. Avis personnel...
Citation :

Guillaume a écrit:
bon je ne dis rien d'Harteros; peut-être annulera-t-elle d'ailleurs et sera remplacée par Radva', Gens ou toute autre chanteuse

Voila bien longtemps qu'elle n'a pas annulé me semble-t-il. Si tel devait être le cas, j'espère bien que ça ne sera pas Sondra machin truc

Il y a encore quelques jours à Munich pour le Ballo... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 5 Avr 2016 - 11:37

Je crois que j'ai du retard hehe . Je reconnais cependant que je m'intéresse si peu à la dame que je ne me tiens pas régulièrement informée de ses multiples annulations hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22827
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 5 Avr 2016 - 12:38

"Sondra machin truc", c'est méprisant. Que tu ne l'aimes pas c'est une chose, que tu l'appelles ainsi, c'en est une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 5 Avr 2016 - 15:24

Dit celui qui parle de "programmation sans ambition" au sujet du TCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80180
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 5 Avr 2016 - 15:25

Tu peux arrêter de répondre toujours par un truc qui n'a rien à voir et en attaquant personnellement? Merci.
Surtout que "programmation sans ambition" ce n'est pas méprisant, c'est un avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Ven 3 Juin 2016 - 22:20

Je sors de Svabetni kosile op.69 (littéralement "Les chemises de la fiancée", traduite en allemand cependant par "Die Geisterbraut") de Dvorak au Konzerthaus, disponible pour une semaine encore à la réécoute sur Ö1:

http://oe1.orf.at/programm/438310

...et je recommande vivement. C'est une ballade pour choeur, orchestre, soprano, ténor et basse composée par Dvorak entre 1883 et 1885 sur un texte tchèque de Karel Jaromir Erben, qui a un sujet similaire à la Lenore de Burger, dans une veine donc fantastique. Dvorak a composé une musique prolixe et riche en inventions diverses, ce sont une heure vingt sans aucune baisse de tension, on est quelque part (associations libres de ma part, vous pouvez me contredire) entre le Feuerreiter de Wolf pour choeur et orchestre, le romantisme allemand et bien sûr une veine très lyrique (les duos ténor/soprano où le mort-vivant séduit la fiancée sont d'une exaltation rare). C'est magnifique... et ça n'existe au disque que dans une version G. Albrecht chez Orfeo (avec Hamburg) qui semble épuisée depuis un moment.
Direction urgente de Meister, splendides textures (les cordes!) du Radio-Sinfonie-Orchester, la Singakademie comme toujours parfaite (meilleur choeur de W. avec le Arnold Schönberg), distribution slavophone (Saturova slovaque, Breslik et Plachetka tchèques).

Un des tous meilleurs concerts de la saison (comme toujours au Konzerthaus placé tout devant - premier rang - pour un prix modique) dans un week-end chargé où je passe en revue salles et orchestres (ne parlez pas de dernière fois bitte):
=>Don Carlo hier (Vargas, Harteros, BUM, Tézier, Pape / Armiliato) au Staatsoper. Ma première rencontre avec Harteros qui n'avait pas annulé cette fois-ci- je ne suis pas enchanté pour tout dire, il y a de belles choses et une présence scénique indéniable, mais les registres me paraissent très disparates. Pape en Filippo en effet un peu superficiel, technocrate. Tézier et Vargas superlatifs. J'ai du mal avec BUM aussi. Mise en scène un peu superficielle d'Abbado. Armiliato tient les Philharmoniker (contrairement à d'autres chefs) et assure la cohérence de la soirée.
=>demain la Troisième de Mahler par les Symphoniker au Musikverein, Jordan dirige, Schuster chante. Les attentes sont hautes.

Récemment aussi, en vrac: un Lohengrin avec Lippert en remplaçant dans le rôle-titre, et ça fonctionne assez bien (le reste était plus classique: Nylund, T. J. Mayer, Schuster, K. Youn), dommage que le chef (Graeme Jenkins) n'ai tenu en laisse ni les Philharmoniker qui ont fait de beaux pains ni le Staatsopernchor qui s'est pris pour le choeur de l'Opéra de Paris. La Symphonie Lyrique de Zemlinsky (après le Concerto pour hautbois de Strauss, rarement joué) par Jurowski et les Symphoniker. Je suis très convaincu par l'oeuvre. Schwanewilms et Hampson en solistes!


Mais jetez une oreille sur le Dvorak, ça vaut la peine. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Sam 4 Juin 2016 - 10:29

Toujours aussi enthousiaste Very Happy . C'est bien ça Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81275
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mer 8 Juin 2016 - 19:59

Je me suis laissé dire qu'il existait un huitième cercle infernal, réservé aux traducteurs allemands de Smetana et Dvořák. Evil or Very Mad

Merci de la recommandation cela dit, je l'ai dans une vraie version (avec Blachut…), voilà qui m'apporte la motivation nécessaire ! cheers

Citation :
(Saturova slovaque, Breslik et Plachetka tchèques).

Mais c'est finalement donné en tchèque, alors ? Breslik doit être un peu court dans Dvořák, mais du tchèque par des tchèques (et, si vraiment on n'a pas le choix, par des slovaques), il n'y a rien de meilleur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 9 Juin 2016 - 7:50

Oui, ça a été donné en tchèque. Je n'ai pas trouvé Breslik court, mais j'étais vraiment très près. Mr. Green

La traduction du texte n'a pas l'air simple à trouver... Je l'ai suivi avec le programme en allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Jeu 9 Juin 2016 - 8:50

DavidLeMarrec a écrit:
Je me suis laissé dire qu'il existait un huitième cercle infernal, réservé aux traducteurs allemands de Smetana et Dvořák. Evil or Very Mad

De Janacek, aussi : cf. la Jenufa de Krombhols en 64 ou le Broucek de Keilberth en 59 ; et malgré des distributions assez incroyables.
(Pour les "légalisés", j'entends Wink !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Dim 12 Juin 2016 - 0:08

Guillaume as tu vu Don Carlo? Ca donne quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Lun 13 Juin 2016 - 23:59

Oui oui j'en ai parlé plus haut déjà. Je ne suis pas fan d'Harteros en gros, ce n'est pas le meilleur rôle de Pape mais je l'aime bien quand même, Tézier et Vargas très bien, BUM mouais.

Hier Totentanz op.57 de Rainer Bischof (*1947) et la 7e de Mahler par Cornelius Meister et l'ORF-RSO. J'attends la diffusion radio pour dire quoi que ce soit de Bischof, c'est compliqué et dodécaphonique, donc on ne saisit pas tout à la première écoute. Amusante 7e, avec un des plus rapides derniers mouvements que j'ai entendu.

Et pour ceux qui n'ont pas assez de 3èmes de Mahler à la maison voilà la diffusion du concert du 4/5 juin. Philippe Jordan avec son autre orchestre, les Wiener Symphoniker:

http://oe1.orf.at/programm/439645

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2254
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   Mar 14 Juin 2016 - 0:23

Je ne connais pas Pape dans ce rôle mais quand on doit faire face au Filippo de Furlanetto c'est dur; BUM a maintenant une voix bien abimée (encore que je ne l'ai pas écoutée récemment) quant à Harteros, la seule fois ou je l'ai vue en Elisabeth (à la télé seulement) je l'avais trouvée glaciale, voire frigide. Concernant Tézier il n'y a sur TonTube que la mort de Posa et le duo avec Filippo (celui d'Ildar Abdabraskov); c'est un peu court pour avoir une vision d'ensemble sur un tel rôle, mais la voix est saine et s'il est bien dirigé il peut être excellent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vienne 2015 - 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vienne 2015 - 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vienne 2015 - 2016
» Tournée 2015/2016 de johnny "RESTER VIVANT " Dates de tournée et Part 1 les festivals
» Tournée 2015/2016 - Premières dates - Info ou intox
» Opéra National de Paris - Saison 2015-2016 (programmation)
» Opéra de Versailles — saison 2015-2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: