Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les titres qui n'existent pas... encore

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27715
Date d'inscription : 21/09/2012

Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore EmptyDim 12 Juil 2015 - 0:33

Smile Je n'ai pas vu de sujet qui s'attache aux titres des oeuvres. Ou plutôt au rapport entre le titre et l'oeuvre.

Au-delà de la simple désignation formelle (ex : symphonie n°7, quatuor en mi bémol...), qualifiée par le genre, la tonalité, la référence (classement ordinal, numéro de catalogue...), certains auteurs ont ajouté un titre à leurs oeuvres.

Selon quel besoin ?

L'intérêt pour le compositeur est d'honorer un mécène (ce faisant d'assurer un certain prestige, un rayonnement) ou dédicataire (l'être aimé, un ami, un parent), de sortir l'oeuvre de l'anonymat, d'expliciter son inspiration, préciser le sujet, affermir sa force d'évocation musicale, ou simplement de distinguer les oeuvres entre elles par une appellation littérale.
Le public en est friand, comme le montrent certains titres apocryphes, pour le meilleur ou le pire (ainsi pour les Valses ou Préludes de Chopin, ou le Concerto Elvira Madigan...), souvent à des fins mnémotechniques (l'anecdote se retient plus facilement qu'un numéro ou une tonalité).

Si on se risque à une classification, les titres peuvent se référer :

¶ au lieu de composition ou de création de l'oeuvre (Mozart, Symphonie Linz, Stravinsky, Concerto Dumbarton Oaks)

¶ à un dédicataire (Mozart, Quatuors à Haydn ; Beethoven, Sonate à Kreutzer ; Bach, Caprice sur le départ de son frère bien aimé ; Berg, Concerto à la mémoire d'un ange) ou à un inspirateur (Elgar, Enigma Variations) sans que parfois l'hommage soit très clair (Beethoven, Lettre à Elise)

¶ au contenu illustratif, souvent avec un référent naturaliste (Vivaldi, Les Quatre Saisons), paysagiste (Debussy, Les Collines d'Anacapri) ou géographique (avec ce que ça suppose de couleur locale : Mendelssohn, Symphonie italienne ; Mozart, Marche turque ; Rimsky, Capriccio espagnol ; Gershwin, Un Américain à Paris)

¶ à une source littéraire, philosophique ou mythologique (Liszt, Les Préludes ; Berlioz, symphonie Roméo et Juliette ; Sibelius, Légendes de Lemminkaïnen ; Strauss, Ainsi parlait Zarathoustra)

¶ à un événement ou des personnages historiques (Janacek, Taras Boulba ; Chostakovitch, Symphonie L'année 1905)

¶ à une circonstance particulière associée à l'oeuvre (Haendel, Water Music, conçue pour des réjouissances nautiques ; Haydn, Symphonie Le Miracle, en souvenir de la chute d'un lustre pendant un concert, qui miraculeusement ne fit aucun blessé ; Mahler, Symphonie des Mille, en relation avec l'effectif de la création munichoise)

¶ à des procédés d'écriture imitatifs (Telemann, Concerto Les grenouilles qui évoque le coassement ; Vivaldi, Concerto pour flûte Le Chardonneret)

¶ à divers thèmes d'inspiration (Schumann : Scènes d'enfants) ou contenus programmatiques (Berlioz, Symphonie fantastique)

¶ à un contenu émotionnel ou caractériel (Bruckner, Symphonie romantique ; Nielsen, Symphonie Les Quatre tempéraments ; Tchaikovsky, Symphonie pathétique)

¶ à des références mixtes : la Symphonie du Nouveau Monde fut composée aux Etats-Unis et utilise certains idiomes musicaux amérindiens (ou supposés tels) tout en restant tributaire du folklore bohème.


Au-delà de cette taxinomie qu'on pourra compléter et préciser, je me faisais cette réflexion que décidément j'aime bien les titres évocateurs, notamment ceux qui éclairent la perception d'une oeuvre, la qualifient, tissent des liens avec son imaginaire ou ce qu'elle nous fait ressentir.

Et que l'on pourrait s'amuser à baptiser certaines oeuvres pour lesquelles le compositeur n'y a pas pourvu.
Sans s'atteler d'emblée aux 555 Sonates de Scarlatti, on pourrait réfléchir à des oeuvres que nous aimons, et auxquelles nous souhaiterions donner un titre, subjectif certes, et si possible qui pourrait faire consensus.

Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17224
Date d'inscription : 25/11/2012

Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Re: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore EmptyDim 12 Juil 2015 - 0:56

Mélomaniac a écrit:
Au-delà de cette taxinomie qu'on pourra compléter et préciser,

au vingtième siècle surtout, il est fréquent que des titres “figuratifs” ne fasse pas référence d’une manière ou d’une autre au contenu d’une œuvre, ni à une imitation sonore, mais symbolise plus ou moins vaguement (voire par provocation) tel ou tel aspect formel de l’œuvre, qu’il soit très pointu/technique ou plus général (progression, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Elmore James
Mélomane du dimanche
Elmore James

Nombre de messages : 97
Age : 22
Date d'inscription : 01/03/2015

Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Re: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore EmptyDim 12 Juil 2015 - 9:24

Mélomaniac a écrit:
Au-delà de cette taxinomie qu'on pourra compléter et préciser

Je crains que la sonate érotique de Schulhoff ne puisse être convenablement rangée dans ce foutoir. Les titres qui n'existent pas... encore 2749678541
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27715
Date d'inscription : 21/09/2012

Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Re: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore EmptyVen 6 Sep 2019 - 23:43

lulu a écrit:

au vingtième siècle surtout, il est fréquent que des titres “figuratifs” ne fasse pas référence d’une manière ou d’une autre au contenu d’une œuvre,
ni à une imitation sonore, mais symbolise plus ou moins vaguement (voire par provocation) tel ou tel aspect formel de l’œuvre,
qu’il soit très pointu/technique ou plus général (progression, etc.)



Smile Intéressant, ça manquait à ma typologie ci-dessus, ça mériterait d'être développé et illustré.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8982
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Re: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore EmptySam 7 Sep 2019 - 0:38

J'ai l'impression que c'est surtout (y compris avec la dimension provocatricementionnée par lulu) quelque chose d'assez marqué «génération de Darmstadt»: Formazioni, Sincronie de Berio, Polyphonie X, Structures, Anthèmes II, Répons, Incises de Boulez, Polifonica-Monodica-Ritmica de Nono, Refrain, Kontra-Punkte, Formel de Stockhausen.

On trouve aussi souvent ça chez les spectraux, que ça décrive un processus compositionnel (souvent mathématique chez Grisey: Périodes, Partiels, Modulations, Transitoires) ou au contraire un effet de forme ou de texture (Loops de Hurel ou les titres des sections de Burning Bright de Dufourt: Blocs résonnants, Espaces pulsés...)

Par ailleurs, il y a pas mal d'œuvres qui me semblent jouer sur une forme de polysémie: le titre choisi reflète-t-il un aspect formel de l'œuvre ou a-t-il une visée plus métaphorique ou figuraliste? - Chez Boulez, je me le demande souvent (les deux Dérive, Éclat-Multiples ou Figures, Doubles, Prismes), mais aussi chez Ligeti (Continuum), Feldman (Patterns in a Chromatic Field)...
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 15820
Date d'inscription : 29/01/2012

Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Re: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore EmptySam 7 Sep 2019 - 12:51

Il faut réserver une place à part à Anthony Braxton pour ses titres graphiques * (ici, ceux de ses compositions 339 à 341) :

Les titres qui n'existent pas... encore M9qcmv10

https://newbraxtonhouse.bandcamp.com/album/gtm-syntax-2017


* :
 
Revenir en haut Aller en bas
Riviera
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 07/09/2019

Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Re: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore EmptyMer 11 Sep 2019 - 15:12

Satie, à propos de De l'aube à midi sur la mer de Debussy.

"J'aime particulièrement le passage entre dix heures et demie et onze heures moins le quart."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les titres qui n'existent pas... encore Empty
MessageSujet: Re: Les titres qui n'existent pas... encore   Les titres qui n'existent pas... encore Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les titres qui n'existent pas... encore
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DKtrem, nouveaux titres en écoute
» Such Hawks, Such Hounds
» Les titres qui ne passent plus !
» Où acheter des vinyls ?
» Mon cousin est un rappeur... Ecoutez ses titres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: