Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Musique, son, biologie et cerveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanaheim
Mélomane averti


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Musique, son, biologie et cerveau   Sam 15 Aoû 2015 - 1:05

Bonsoir à tous,

Alors apparemment ce type de sujet n'existe pas sur le forum, du coup je le lance parce qu'à mon avis il y a beaucoup de choses très intéressantes à dire, apprendre et partager même si je n'ai pas encore fait beaucoup de recherches là-dessus. J'ai hésité entre la catégorie hors sujet et celle-ci, désolé si je me suis trompé ...

Je me suis donc toujours posé pas mal de questions sur les effets que la musique et même le son en général peuvent avoir sur le cerveau et le corps :

- Qu'est-ce qui fait notre subjectivité mélomane, c'est à dire qu'une personne va préférer un genre en particulier, une forme musicale, un instrument, un interprète, un timbre, une tessiture, un tempo ou un type de son ?
- Qu'est-ce qui fait qu'on aime la répétition en musique (les tambours chamaniques qui provoquer de la transe et des états de conscience modifiés).
- Pourquoi les occidentaux préfèrent-ils le tempérament égal et trouvent-ils la gamme naturelle bizarre alors que pour un Hindu ce sera l'inverse ? Est-ce que c'est prédisposé génétiquement à cause d'adaptations génétiques ou bien s'agit-il uniquement d'une éducation de l'oreille parce que nous baignons dans cet environnement musical ?
- Est-ce qu'un son qu'une personne va trouver stressant paraitra stressant pour tous les autres humains (hormones de stress qui augmentent) même si le degré de stress pourra varier ?
J'entends par là, est-ce que l'effet du son (que ce soit au niveau du stress ou du plaisir procuré) est purement psychologique voire dépend du contexte où y a t-il un effet réellement physique tangible (résonance des molécules comme on peut le constater avec la cymatique par exemple qui produit un effet biologique particulier) ?
- Y a t-il une différence entre l'effet physique mesurable que la musique aura sur un musicien ou sur une personne (mélomane ou non) qui n'a jamais eu une once d'entrainement musical ?

Voici des sujets qui me viennent à l'esprit et qu'on pourrait investiguer et développer : Musicothérapie, états de conscience modifiés des chamans avec leurs tambours, son binoraux et isochrones et sites comme idoser, musique des plantes de Joël Sternheimer, illusions musicales (shepard's tone par exemple) et recherches de l'Ircam, pollution sonore ...

Le livre qui apparait sur google quand on fait des recherches à ce sujet mais que je ne me suis pas encore procuré : This is Your Brain on Music - Daniel Levitin

Un documentaire : The Music Instinct - Science and Song

J'y avais notamment appris que la pratique de la musique est l'une des activités qui favorise le plus la neurogenèse ce qui est donc très intéressant pour des personnes atteintes de maladies neurodégénératives, je ne sais pas si le simple fait d'écouter de la musique a le même effet.

Bref, si vous avez des informations à partager ou des idées n'hésitez pas à vous exprimer ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique


Nombre de messages : 12600
Age : 40
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Musique, son, biologie et cerveau   Sam 15 Aoû 2015 - 1:35

Peut-être que certaines de ces interrogations pourraient valoir le coup d'être mises en relation avec le travail de certains chercheurs sur l'impact de la musique sur les plantes (et probablement d'autres espèces vivantes)...

Je pense au travail (que je n'ai que survolé, c'est très technique) de Joël Sternheimer. Ce scientifique, - qui fut pour l'anecdote un chanteur anti-yéyé dans les années 60 sous le pseudonyme d'Evariste, interprète inoubliable du Calcul Intégral - a développé semble-t-il toute une théorie du vivant (la génodique) sur cette question que l'on retrouve plus ou moins explicitée sur son site commercial : http://www.genodics.com/la-genodique-comment-ca-marche

Mais je n'ai pas les compétences ou le savoir nécessaires pour juger de la pertinence de sa démonstration !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Vanaheim
Mélomane averti


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Musique, son, biologie et cerveau   Sam 15 Aoû 2015 - 1:51

Oui, je l'avais cité dans les sujets à développer, je ne sais pas non plus si c'est parfaitement rigoureux scientifiquement (ça a le mérite d'être intéressant), j'essaierai de me renseigner demain, il est l'heure pour moi de tomber dans les bras de Morphée Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musique, son, biologie et cerveau   Aujourd'hui à 0:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique, son, biologie et cerveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musique, son, biologie et cerveau
» Musicien ET un cerveau plus développé
» La musique au 19 ème siècle
» Musique Piraten in batavia
» Musique classique & techno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: