Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Mer 21 Mar 2018 - 23:20

Bonsoir,

J'ai écouté d'une traite l'intégrale de Jochum à Dresde, c'est à mon sens une des plus homogène.
Avec Wand Cologne et Celibidache , le trio est difficilement dépassable.
Avec le recul, les enregistrements de Dresde dégagent une tension supérieure au bloc DG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5865
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 12:23


Symphonie nº5 en si bémol majeur
Kurt Eichhorn / Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks
Stiftskirche St. Florian, 4-5.X.1990
Capriccio


Découverte de cette excellente version roots de la 5ᵉ. Very Happy

Kurt Eichhorn est décidément un excellent chef sous-estimé. C’est ample mais détaillé et très contrasté (les «changements de registre» sont magnifiquement mis en valeur par les phrasés, les effets de texture, le jeu sur les dynamiques) - d’ailleurs assez épatant de parvenir à cette qualité-là dans une acoustique d’église (même si St Florian n’est pas Ottobeuren.)

Vraiment habité, vivant, et avec une image orchestrale que j’ai beaucoup aimée. À réécouter, mais il n’est pas impossible que ça devienne une de mes versions préférées. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84491
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 15:39

Tiens, moi qui aime aussi beaucoup Eichhor, je n'aurais pas misé cher sur le fait que ça te plaise ; j'avais comme toujours apprécié l'aération du spectre, chez lui, mais ça reste une lecture très tradi, qui ne m'avait pas paru particulièrement inventive. Très satisfaisante, mais considérant la discographie, je n'y suis pas souvent retourné (une fois, je crois).

Qu'est-ce qui t'a paru roots, là-dedans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5865
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 16:08

Justement roots dans le sens: pas inventive, tradi mais aérée, contrastée et animée (tout l'inverse du style «grand chef international à extases mystiques»); et puis la Radio Bavaroise à Saint-Florian, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84491
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 16:19

Je vois. Je n'ai donc rien raté de particulier, en principe.

Mais effectivement, rien d'extatique ni poseur ici, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5865
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 21:13

Voilà. Tout à fait le genre de version qui me fera de l'usage (que je vais avoir envie de réécouter quand je veux juste la 5ᵉ de Bruckner, et pas une interprétation spéciale.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 23:03

J'ai acheté ce disque pour saint Florian, je trouve l'interprétation fort lourde.
Mais je retrouve l'acoustique des lieux ou j'y avais entendu la 4 de Céli.
L'adagio par contre est très méditatif et rachète un peu l'ensemble qui reste lent .
Je crois qu'il existe une intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5865
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 23:29

Lourde? En quoi? Le spectre est pourtant très aéré. Quant aux tempi... ils sont certes moins trépidants que ceux de Venzago ou Andreae, mais on est très en-deçà de ceux de Celibidache (que tu sembles par ailleurs apprécier.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84491
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Sam 31 Mar 2018 - 23:53

georges2 a écrit:
Je crois qu'il existe une intégrale.

Intégrale partagée avec Sieghart – que j'aime beaucoup par ailleurs dans ses enregistrements plus récent, qui m'avait moins impressionné, je crois (à moins que je n'aie tout simplement écouté que les volumes Eichhorn !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Dim 1 Avr 2018 - 16:06

Cette 5ème est une bonne version de concert, de plus interprétée devant le corps de Bruckner.

Mais ils existent quand même d'autres options plus inspirées chez Wand,Jochum (Dresde est superbe) ou Klemperer, voir Céli pour les admirateurs.
Concernant Céli, j'étais rétissant jusqu'au jour ou j'ai franchis le pas.
La qualité interprétative est extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5865
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Dim 1 Avr 2018 - 17:10

Oui, Wand / DSO (ou NDR - avec les Berliner, en revanche... Confused ), c'est le même type d'approche, peut-être plus animée (et chauffée à blanc avec le DSO!) mais moins riche en contrastes (de textures en particulier); j'aime beaucoup aussi (mais «inspiré», ce n'est pas forcément un compliment, à mes yeux, surtout dans Bruckner.)

J'aime énormément l'intégrale Jochum / Dresde, mais je ne trouve pas que la 5ᵉ y soit une réussite particulièrement saillante (en fait, la seule 5ᵉ par Jochum que j'aime vraiment, c'est son dernier concert avec le Concertgebouw, en décembre 86.)

Klemperer... La 5ᵉ est en effet la symphonie de Bruckner dans laquelle je le trouve le plus convaincant (mais plutôt en live à Vienne ou Amstedam qu'en studio, où la pâte orchestrale est vraiment trop homogène); pour autant, ce n'est pas non plus mon premier choix.

Quant à Celibidache, je crois que le non possumus est assez définitif dans mon cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Ven 6 Avr 2018 - 14:08

Pour Wand à Berlin, seul le premier mvt est intéressant, vous avez raison, il est mieux ailleurs.
Pour Celi, le tort est de penser le rendre exclusif, il faut au contraire l'intégrer dans le flux interprétatif ... Wand ,Jochum, Giulini et d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84491
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Mer 9 Mai 2018 - 23:26

J'ai écouté par hasard (j'ignorais jusqu'alors que cela existât) la Septième Symphonie par Hindemith et la SWR de Stuttgart.

Ça commence vraiment très bien, le premier mouvement est d'une grande fluidité, sans pathos, tout semble allégé, pas de ruptures ni de baisses de tension, tout file avec aisance et transparence.

J'ai en revanche, à ma grande surprise, moins été convaincu par la suite, en particulier les III et IV, qui m'ont paru presque indifférents, détachés. Étonnant vu les habitudes du gars.

Pas sûr de la conseiller à Benedictus, donc : pas du tout du Bruckner agonistique, et même pas cursif-tranchant, simplement allégé, agréable, presque aimable. Je ne croyais pas qu'on puisse faire ça de Bruckner sans tomber dans le fromage à pâte molle (ce qui n'est pas du tout le cas ici).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5865
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Mer 9 Mai 2018 - 23:35

Je connaissais seulement sa 3ᵉ avec l'Orchestre du Théâtre National de Mannheim, et si je me souviens bien elle m'avait fait peu ou prou la même impression. Au demeurant, je ne trouve pas cela si étonnant: Hindemith dirige un peu pareil dans ses propres œuvres - c'est très aéré, très fluide et plutôt détaché de ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84491
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   Mer 9 Mai 2018 - 23:38

C'est vrai, je ne l'aime pas quand il dirige ses propres œuvres ; j'avais mis ça sur le compte de la jeunesse de cette musique dans les doigts des musiciens et sur l'âge de la bande…

Il faut voir que j'écoutais ça en songeant au Hindemith qui joue le premier Orfeo sur instrument sanciens, aujourd'hui encore radical et tout à fait insolite et réussi… Dans cette perspective, je n'ai pas été très décoiffé, forcément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques
» Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques
» livres sur Anton Bruckner
» Anton Bruckner (1824-1896)
» Franz Schreker - Oeuvres symphoniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: