Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22820
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Ven 30 Oct 2015 - 0:21


Smile Un sujet dédié aux quatre Suites d'orchestre et aux diverses pièces symphoniques.

Attention avant de poster ici, il existe déjà des topics consacrés aux ballets, aux symphonies et aux ouvertures, auxquels on se confiera en priorité pour ce qui les concerne.
On y accède par les liens ci-dessous :

Tchaïkovsky
Ballets | Ouvertures | Symphonies: Général + n°3 / n°4 / Manfred / n°5 / n°6 | Intégrale Brilliant Classics

Relèvent donc notamment du présent topic :

La Tempête, fantaisie Op. 18
Marche Slave, Op. 31
Francesca da Rimini, fantaisie Op. 32
Capriccio italien, Op. 45
Sérénade pour cordes, Op. 48
Fatum, fantaisie Op. 77
Le Voïvode, ballade Op. 78
Les quatre Suites Op. 42, 53, 55 et 78 "Mozartiana"

On pourra aussi causer de morceaux de bravoure tirés d'oeuvres complètes mais qui ont acquis une certaine autonomie, comme la Polonaise et la Valse de l'opéra Eugène Onéguine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22820
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Ven 30 Oct 2015 - 1:14


Smile Je viens de réécouter diverses versions des Suites.
Pour les quatre, Dorati a enregistré une magnifique proposition, qui dépasse le formalisme pour transformer ces vignettes en petits bijoux d'éloquence multicolore, tour-à-tour gracieux et fougueux.
L'exigeante baguette du chef hongrois sait éviter la mièvrerie, et obtient ce qu'elle veut d'un Philharmonia en grande forme et superbement capté.
Pour la Suite n°3, parmi les vénérables interprétations que j'ai entendues ce soir, c'est Schuricht qui s'impose.
Je vous offre son enregistrement du Tema con Variazioni. Mettez un casque pour le Finale, ça déménage sec.
Voici le lien à télécharger :
https://yadi.sk/d/PRuMOpSpk7TiK santa


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Piotr I. Tchaikovsky (1840-1893) :

Suites d'orchestre n°1 en ré mineur Op. 43, n°2 en ut majeur Op. 53

Introduction & Fugue - Divertimento - Intermezzo - Marche miniature - Scherzo - Gavotte

Jeu de sons - Valse - Scherzo burlesque - Rêves d'enfant - Danse baroque


= Antal Dorati, Philharmonia Orchestra

(Decca, août 1966)

drunken





Suite d'orchestre n°3 en sol majeur Op. 55

Élégie - Valse mélancolique - Scherzo - Tema con variazioni

= Adrian Boult, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire

(Decca, juin 1955)




Suite d'orchestre n°3 en sol majeur Op. 55 : Tema con variazioni

= Adrian Boult, Orchestre philharmonique de Londres


(Emi, juin 1974)

Smile Le précédent enregistrement parisien conserve un certain charme pour ses saveurs acidulées, mais sur les autres paramètres le remake londonien l'emporte : élégance, virtuosité (les cordes !), couleurs éclatantes, souplesse, panache !
Et en soliste, l'archet de Rodney Friend s'avère plus spectaculaire que Pierre Nerini.
Ajoutons que la prise de son EMI brille de mille feux ! Euphorisant !
bounce




Suite d'orchestre n°3 en sol majeur Op. 55 : Tema con variazioni

= Carl Schuricht, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire


(Decca, juillet 1952)

Very Happy Quelques mois avant Boult, Schuricht avait déjà enregistré cette pièce avec le même orchestre, par comparaison méconnaissable : là où le maestro anglais obtenait une discipline très relative des pupitres parisiens, la poigne du chef allemand en soutire une virtuosité très prussienne.
colors Et les bois s'avèrent encore bien plus savoureux dans cette prise de son proche et sculpturale.
Une incroyable leçon de brio, qui rutile des éperons jusqu'aux épaulettes. Etourdissant dans le Finale !
 compress



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Ven 30 Oct 2015 - 1:23

Belle initiative, Mélo ! mains

Ces oeuvres 'mineures' de Tchaikovsky sont pleines de vie, de sève et de couleurs. Un peu 'trashy' par moments, mais c'est comme la barbe-à-Papa, je n'ai encore découvert personne qui crachait dessus hehe .

La plus substantielle de ces oeuvres est probablement l'imposante Fantaisie symphonique Francesca da Rimini. Il en existe de multiples versions, mais celle qui ressort du lot pour moi reste celle de Charles Munch avec le Royal Philharmonic (dont les volutes infernales sont encore plus délétères que dans sa version avec les Boston Symphony). Munch est littéralement dément dans ces pages.

Une autre version à rendre baba-gaga est celle de Markevitch dirigeant des Berliner Philharmoniker possédés (DGG 1953, dans une splendide prise de son). Pour un goût différent, mais tout aussi intense, la ferveur et le désespoir de Svetlanov en concert à Tokyo sont à mettre au crédit d'une version très 'Mack Truck'. Et pour une version 'Francesca da Rimini visits Downton Abbey', je ne saurais conseiller mieux que la somptueuse interprétation de Bernard Haitink et du Concertgebouworkest, facilement la mieux enregistrée de la discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22820
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Ven 30 Oct 2015 - 1:46


Smile Merci André, très intéressant (et amusant hehe ) tes commentaires sur ces versions de Francesca, une oeuvre fort bien servie dans la discographie.
J'aime beaucoup l'enfer glacial de Markevitch avec l'orchestre Lamoureux chez DG (il l'enregistra aussi avec le Philharmonia chez Philips).
Parmi les interprétations hautes en couleurs et d'une imagination débordante, n'oublions pas Stokowski chez Everest.
Pour l'heure, voici celle que j'ai réécoutée ce soir, avec une étreignante lecture de Roméo & Juliette, dirigée par Golschmann.

Un témoignage qui ne révolutionne peut-être pas la hiérarchie au catalogue, mais très attachant.

Voici le lien pour en profiter :
https://yadi.sk/d/FxSTyin-k7U3h  santa

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Piotr I. Tchaikovsky (1840-1893) :

Francesca da Rimini, fantaisie symphonique en mi mineur Op. 32
Roméo et Juliette, ouverture-fantaisie en si mineur

= Vladimir Golschmann, Orchestre symphonique de Saint Louis

(Capitol, février 1953)

Smile Pas moyen de vanter la virtuosité de l'orchestre du Missouri, et pourtant de son corps-à-corps avec ces partitions se dégagent une urgence et même une éloquence que n'atteignent pas des phalanges plus aguerries.
Dans Francesca, les tourbillons infernaux s'avèrent ainsi assez émouvants parce qu'éperdus.
Et les amants de Vérone brûlent ici d'un feu ravageur, -leur étreinte s'enfièvre d'une singulière détresse, passionnelle quoique fragile, mais qui luttera jusqu'au bout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Sam 7 Nov 2015 - 8:06

Un Roméo et Juliette absolument fabuleux, dont je ne saurais plus me passer : celui de Kondrashin à la tête du Philharmonique de Moscou. Il n'est pas le plus furieux des chefs à aborder cette pièce, mais certainement l'un de ceux qui ont le plus de choses à en dire. Ne nous focalisons pas sur les deux célèbres thèmes qui sont la carte de visite de cette fresque symphonique, et malheureusement trop souvent ses uniques points d'emphase : de vrais trésors se nichent dans les humeurs transitoires - et Kodrashin, justement, y excelle, y fait preuve d'une rare subtilité. Il faut l'écouter construire et entretenir la tension avant que le thème guerrier ne fasse sa première irruption : impossible de ne pas retenir son souffle avant de dégainer son poignard, de ne pas se sentir gagné par l'inquiétude rampante. Et dans la seconde moitié, avec quelle maestria il mêle les différents motifs et sentiments, en un flux contrasté à la progression inexorable. Ce drame, ce n'est pas des violons qui larmoient sur quelques lourds accords cuivrés, mais une concentration inébranlable vers un dénouement fixé d'avance.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Mar 10 Nov 2015 - 13:41

Pour les œuvres symphoniques courtes de Tchaikovsky, il y a deux compilations en double CD que je conseillerais :

- l'anthologie bien connue de Dorati chez Decca : http://www.amazon.co.uk/1812-etc-Peter-Tchaikovsky/dp/B000004234/ref=sr_1_8?s=music&ie=UTF8&qid=1447158135&sr=1-8&keywords=tchaikovsky+dorati+decca. Très bonne globalement, mais surtout pour les œuvres moins connues : on a déjà entendu des Capriccios italien plus subtils et lyriques que celui-là, et l'Ouverture 1812 est étrangement pépère sous la baguette de Dorati (difficile de croire que c'est le même chef que dans la version Mercury !)

- et la compilation de Philips Duo partagée entre différents chefs (Markevitch pour Francesca et 1812, Haitink pour Roméo et Juliette, et Inbal pour tout le reste) : http://www.amazon.fr/gp/product/B0000041AG?keywords=tchaikovsky%20philips&qid=1447158656&ref_=sr_1_28&s=music&sr=1-28
Dans cette anthologie, on trouve même la super rare ouverture L'Orage (The Storm) d'après Ostrovsky ! Inbal (avec l'Orchestre de la radio de Francfort) se montre excellent, il n'y a que le Roméo de Haitink que je trouve trop tiède.

On remarquera que les deux labels prennent soin de mettre en avant sur la couverture la présence de l'Ouverture 1812... Question subsidiaire à Philips : cette ouverture est-elle vraiment un poème symphonique ?

Pour la suite n°3, la version live de Kondrachine au Concertgebouw parue il y a 20 ans chez Emergo est souvent considérée comme une référence (comme les Danses symphoniques de Rachmaninov en complément). Il faut croire que la qualité se paie, vu les prix où ce CD est vendu d'occasion sur Internet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Mar 10 Nov 2015 - 13:48

Il n'y a pas que du "court", ici (Manfred, quand même), mais cette anthologie par Maazel/Vienne & Cleveland est d'une qualité "d'allant" et de fini qui la rend très très recommandable : http://www.amazon.fr/dp/B00FNM3LBU/ref=wl_it_dp_o_pC_S_ttl?_encoding=UTF8&colid=114WXMK86J3S4&coliid=I3MUKGTRPAZUZ6 .
Et puis il y a celle-ci qui, pour le son, sa présence (sa présence paroxystique), pour sa démonstrativité échevelée (un orchestre qui joue à plein et même, parfois, à marche forcée), vaut son pesant de sucettes : http://www.amazon.fr/Tchaikovsky-Capriccio-Beethoven-Wellingtons-1995-11-14/dp/B013GVYN2A/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1447159495&sr=1-1&keywords=tchaikovsky+1812+mercury .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82068
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Mar 10 Nov 2015 - 22:13

Walther a écrit:
On remarquera que les deux labels prennent soin de mettre en avant sur la couverture la présence de l'Ouverture 1812... Question subsidiaire à Philips : cette ouverture est-elle vraiment un poème symphonique ?

Vu son caractère programmatique, ça paraît assez évident, non ? De toute façon, je n'ai jamais bien vu la différence entre les ouvertures programmatiques (hors musiques de scène bien sûr) et les poèmes symphoniques. Tu en ferais une ?


Citation :
Pour la suite n°3, la version live de Kondrachine au Concertgebouw parue il y a 20 ans chez Emergo est souvent considérée comme une référence (comme les Danses symphoniques de Rachmaninov en complément). Il faut croire que la qualité se paie, vu les prix où ce CD est vendu d'occasion sur Internet !

Pour les 1 et 2 (les meilleures Cool ), Fedoseyev avec l'Orchestre Tchaïkovski est assez renversant d'intensité et de typicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Ven 13 Nov 2015 - 13:21

DavidLeMarrec a écrit:
Walther a écrit:
On remarquera que les deux labels prennent soin de mettre en avant sur la couverture la présence de l'Ouverture 1812... Question subsidiaire à Philips : cette ouverture est-elle vraiment un poème symphonique ?

Vu son caractère programmatique, ça paraît assez évident, non ?  De toute façon, je n'ai jamais bien vu la différence entre les ouvertures programmatiques (hors musiques de scène bien sûr) et les poèmes symphoniques. Tu en ferais une ?

Perso j'hésiterais à dire que 1812 est un poème symphonique car :
- mis à part son passage lyrique (un peu à la Dvorak), on ne peut pas dire que cette œuvre soit tellement "poétique" à l'écoute. Ce n'est pas une critique, je l'aime beaucoup telle qu'elle est, et d'ailleurs la France est un des rares pays où elle est systématiquement dénigrée (à cause de l'évocation de la raclée subie par Bonaparte, de la même façon que ça gênait certains que le terminal d'une ligne ferroviaire reliant Paris et Londres soit à la gare Waterloo à Londres Bad) )
- en général un poème symphonique ne s'inspire pas d'un fait historique, mais d'un support littéraire, voire pictural (La Bataille des Huns de Liszt). En tout cas c'était le cas au XIXe siècle, même si en gros ça a commencé à évoluer avec les derniers poèmes de Richard Strauss (Une vie de héros, Sinfonia domestica) et le dernier de Dvorak (Le chant du héros) où le compositeur évoque en fait sa life de façon plus ou moins masquée.

Quant aux ouvertures programmatiques, ce sont plus ou moins des poèmes symphoniques avant l'heure (avant que Liszt ait "inventé" le genre), ex. Coriolan de Beethoven ou la Belle Mélusine de Mendelssohn, ou qui n'osent pas dire leur nom (Roméo et Juliette de Tchaikovsky).[/quote]

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82068
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Ven 13 Nov 2015 - 21:47

Walther a écrit:
Perso j'hésiterais à dire que 1812 est un poème symphonique car :
- mis à part son passage lyrique (un peu à la Dvorak), on ne peut pas dire que cette œuvre soit tellement "poétique" à l'écoute.

Je ne crois pas que ce soit une contrainte du poème symphonique : le terme de poème est vraiment à prendre dans le sens large de « composition » (au sens pictural et littéraire) figurative. Il n'impose pas du tout un type d'émotion, il désigne seulement un type de composition guidée par la narration ou la description.

Donc 1812, contrairement aux ouvertures pot-pourri ou purement formelles, correspond parfaitement à la visée du poème symphonique : montrer.



Citation :
d'ailleurs la France est un des rares pays où elle est systématiquement dénigrée (à cause de l'évocation de la raclée subie par Bonaparte, de la même façon que ça gênait certains que le terminal d'une ligne ferroviaire reliant Paris et Londres soit à la gare Waterloo à Londres Bad) )

Napoléon est assez largement mal vu en France (où l'on aime de toute façon dénigrer, fût-ce soi-même hehe ), je ne crois vraiment pas que ce soit le problème.

À mon avis, ce mépris provient plutôt d'une forme de position idéologique vis-à-vis des architectures figuralistes ou narratives (qui ne sont pas de la musique pure) : 1812 est trop imitatif pour être de la véritable musique.

(Moi j'adore ce débordement rhapsodique mais très progressivement articulé de thèmes irrésistibles, et je me suis toujours bien moqué de ce que la critique légitime pouvait dire de mes goûts – surtout vu ses propres angles morts…)



Citation :
- en général un poème symphonique ne s'inspire pas d'un fait historique, mais d'un support littéraire, voire pictural (La Bataille des Huns de Liszt).

Parce que les romantiques aiment ça, mais il y a des tas de contre-exemples possibles, je ne vois pas pourquoi ce serait consubstantiel au genre : que les références littéraires soient majoritaires n'interdit pas à d'autres poèmes symphoniques d'évoquer l'histoire, les paysages, l'avancée des sciences et techniques, etc.



Citation :
Quant aux ouvertures programmatiques, ce sont plus ou moins des poèmes symphoniques avant l'heure (avant que Liszt ait "inventé" le genre), ex. Coriolan de Beethoven ou la Belle Mélusine de Mendelssohn, ou qui n'osent pas dire leur nom (Roméo et Juliette de Tchaikovsky).

Coriolan était prévu pour précéder la pièce de Collin (même si sa création a eu lieu en concert), me semble-t-il. 

Mais oui, je suis d'accord avec ça, c'est même tout mon propos. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18943
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Mer 20 Jan 2016 - 16:32

A venir courant Février :


Annely Peebo (mezzo-soprano) & Vsevolod Grivnov (tenor)
MDR Sinfonieorchester & MDR Chor, Kristian Järvi

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Turon
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Localisation : St Amand Montrond
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: La sérénade pour cordes   Mer 9 Mar 2016 - 21:04

J'ai besoin d'un conseil avisé au sujet de la sérénade pour cordes (opus 48). il y a quelques années, j'en avais téléchargé Embarassed une version sur internet qui ne mentionnait ni l'orchestre ni le chef, donc pas terrible pour situer l'enregistrement. C'est la seule version que je possède donc pour moi c'est un bon enregistrement mais je n'ai rien à quoi la comparer. J'ai entendu hier soir le premier mouvement de la version enregistrée par Karajan et le Berliner (vers 1980 il me semble) qui a été présentée comme une des références pour cette sérénade. j'étais en voiture donc je l'ai écoutée d'une oreille distraite mais ça m'avait en effet l'air pas mal (on connaît la beauté des cordes du Berliner).
Que pensez vous de cet enregistrement ? Et sinon, y a t-il une version ULTIME de cette pièce ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82068
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Mer 9 Mar 2016 - 21:15

Ultime, non, mais moins germanisant que Karajan, oui. Pour ma part, c'est Ozawa avec le Saito Kinen auquel je trouve le plus de lyrisme, de tension, de poésie et de relief. Mais c'est peut-être difficile à trouver aujourd'hui hors coffret, dans ce cas il y a la version d'Entremont avec l'Orchestre de Chambre de Vienne, dont la conception est assez proche (pas cher chez Naxos).

Et puis, si tu veux vraiment de grosses cordes, plutôt que Berlin, il y a Bashmet et les Solistes de Moscou, tout aussi démesuré mais plus slave de ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Turon
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Localisation : St Amand Montrond
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Jeu 10 Mar 2016 - 9:14

Merci pour ces conseils ! en cherchant sur internet, j'ai trouvé tout ça. Ce sont bien les versions dont tu parlais ? J'ai trouvé sur youtube une version live par Bashmet et les solistes de Moscou, ça sonne bien en effet, je vais essayer de trouver les autres pour me faire une idée mais celle-là me plaît bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2936
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Jeu 10 Mar 2016 - 11:32

DavidLeMarrec a écrit:
Pour ma part, c'est Ozawa avec le Saito Kinen auquel je trouve le plus de lyrisme, de tension, de poésie et de relief.  

Avoue, c'est le couplage qui te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Jeu 10 Mar 2016 - 11:37

Roderick a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pour ma part, c'est Ozawa avec le Saito Kinen auquel je trouve le plus de lyrisme, de tension, de poésie et de relief.  

Avoue, c'est le couplage qui te plaît...

Hors question d'esthétique proprement dite, le couplage Karajan (sérénades de Tchaikovski & Dvorak) me paraît très pertinent ; le plus pertinent, même, avec celui d'Entremont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2936
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Jeu 10 Mar 2016 - 11:40

C'était juste une boutade suite à la confession de David qui disait avoir écouté la petite musique de nuit sur le fil ad hoc. Mais je m'en voudrais de flooder sur ce fil plus longtemps, je Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82068
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Ven 11 Mar 2016 - 0:49

bAlexb a écrit:
Hors question d'esthétique proprement dite, le couplage Karajan (sérénades de Tchaikovski & Dvorak) me paraît très pertinent ; le plus pertinent, même, avec celui d'Entremont.

C'est le plus fréquent aussi. (Je n'ai pas écouté le couplage d'Ozawa. hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22820
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Sam 25 Mar 2017 - 2:38

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Piotr I. Tchaikovsky (1840-1893) :

Francesca da Rimini, fantaisie Op. 32

= Leopold Stokowski, Orchestre philharmonique de New York

(Everest, octobre 1958)

Smile Second des trois enregistrements publiés que Stokowski réalisa de cette fantaisie dantesque.
Le premier en novembre 1947 avec le même orchestre pour les micros de Columbia, le troisième en octobre 1974 avec le London Symphony, pour Philips.
On peut ici apprécier une interprétation bouillante à souhait, qui pousse à l'incandescence les brasiers infernaux, et cisèle avec tendresse les ultimes ébats des amants maudits.
Prise de son superlative, notamment en termes d'espace, de relief, de finesse.
Un haut lieu de la discographie tchaikovskienne.
Par gourmandise, j'ai aussi écouté le Hamlet en complément de programme, dirigé avec un romantisme tout aussi ardent
pirat


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9402
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Sam 25 Mar 2017 - 7:10

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Piotr I. Tchaikovsky (1840-1893) :

Francesca da Rimini, fantaisie Op. 32

= Leopold Stokowski, Orchestre philharmonique de New York

(Everest, octobre 1958)

Smile Second des trois enregistrements publiés que Stokowski réalisa de cette fantaisie dantesque.
Le premier en novembre 1947 avec le même orchestre pour les micros de Columbia, le troisième en octobre 1974 avec le London Symphony, pour Philips.
On peut ici apprécier une interprétation bouillante à souhait, qui pousse à l'incandescence les brasiers infernaux, et cisèle avec tendresse les ultimes ébats des amants maudits.
Prise de son superlative, notamment en termes d'espace, de relief, de finesse.
Un haut lieu de la discographie tchaikovskienne.
Par gourmandise, j'ai aussi écouté le Hamlet en complément de programme, dirigé avec un romantisme tout aussi ardent
 pirat



Aussi bouillante que la version laissée au Philharmonia en 1962 par Giulini? Il est le seul à me faire apprécié cette page jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Sam 25 Mar 2017 - 14:13

Merci Mélo pour cette recommandation. J'ai beaucoup de Stokowskis mais pas sa Francesca. Je vais voir à ça!

Charles Munch à la tête du Royal Philharmonic en donne aussi une vision hallucinante (superbe prise de son, meilleure que l'enregistrement RCA à Boston).

La version la plus survoltée que je connaisse est celle de Vyacheslav Ovchinnikov, le compositeur (bien connu pour ses musiques de films (Guerre et Paix de Bondarchuk et quelques Tarkovskys, dont Andreï Rublev). Ses symphonies sont superbes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22820
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Dim 26 Mar 2017 - 23:01

Jaky, au sujet de la Francesca par Stokowski chez Everest, a écrit:

Aussi bouillante que la version laissée au Philharmonia en 1962 par Giulini? Il est le seul à me faire apprécier cette page jusqu'à maintenant.


Smile Par bouillant, j'entends surtout théâtral.
Les plages de lyrisme énamouré, les turbulences démoniaques, Stokowski nous raconte ça avec son génie de la mise en scène.
Dans les bourrasques de la partition, je trouve les chefs à foucade vite fatigants et bruyants ; la distanciation sert mieux le propos, à condition de pas virer dans le désinvestissement.
Et dans cette version new yorkaise la magie a opéré.
Dans mon souvenir Giulini signa aussi une très bonne version. Sa narration relève d'un autre art (plus châtié) que celui de Stokowski, mais effectivement l'intensité de cette session avec le Philharmonia a produit un témoignage tout aussi marquant, même si moins charismatique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomane averti


Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   Lun 24 Juil 2017 - 11:34



J'ai écouté avec beaucoup de plaisir en streaming ce disque ci-dessus qui regroupe La Sérénade pour Corde et Souvenir de Florence et 3 bonbons arrangés par le chef et celliste Wolfgang Emanuel Schmidt, l'orchestre est Metamorphosen de Berlin.

Il est temps que je remplace le vieux disque de Naxos avec Entremont.

J'ai aussi écouté le disque de "The Russian Virtuosi of Europe" qui me semble plus ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tchaikovsky : Suites d'orchestre + divers opus symphoniques
» Suites pour orchestre de J.S Bach
» Ernest Bloch
» West Side Story suite de Leonard Bernstein
» Edvard Grieg - Peer Gynt Suites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: