Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les planètes de Gustav Holst

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Lun 3 Mar 2014 - 18:21

Je vous trouve bien sévère envers l'enregistrement viennois des "Planètes" de Boult. Si il y a quelque chose qui n'est pas d'équerre dans cet enregistrement, ce n'est pas tant la maitrise du chef que la prise de son qui me semble assez rustique et manquer de profondeur (du moins sur mon installation). Ceci écrit, l'enregistrement le plus réussi de Boult est vraisemblablement l'enregistrement EMI de 1966 (En 1978, il était quand même tard).

Pour la petite histoire, les éditions du Gramophone ont publié en 1980 une discographie de Sir Adrian Boult.



On y apprend que Adrian Boult a commencé à enregistrer le 5 novembre 1920 à Hayes (Scarlatti/Tomasini : The Good Humoured Ladies) et terminé le 20 décembre 1978 à Londres (Parry : Variations symphoniques, Elégie pour Brahms et symphonie No 5)...58 ans dans les studios...Pas mal, il faut le faire ! Sa cinquième version des "Planètes" fut son pénultième enregistrement.

A titre indicatif, voici la reproduction des pages du sommaire ou sont notés les enregistrements d'œuvres d'Elgar et de Holst, entre autres. On voit que Boult a beaucoup fait pour ses compatriotes : s'il a enregistré 5 fois les "Planètes", il a également enregistré 5 fois la 2ème Symphonie d'Elgar et 4 fois les fameuses Variations "Enigma"



Et bravo pour Melomaniac : trouver les 5 Planètes de Boult, pas mal non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Lun 3 Mar 2014 - 20:37

Joli document, que l'on retrouve de manière lisible -et intégralement- ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Adrian_Boult_discography
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Lun 3 Mar 2014 - 21:38

Je n'entends pas polimiquer.
Mais ce document n'est-il pas toujours protégé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Lun 3 Mar 2014 - 22:00

Aucune idée ! En même temps, l'article de Wikipedia publie une discographie en citant plusieurs sources et ne reprend pas l'article de Gramophone tel qu'il a été publié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Lun 3 Mar 2014 - 22:57

En fouinant hier soir, j'ai vu que le magazine de la BBC a publié l'année dernière une sixième version de Boult, à savoir un live avec le BBCSO lors des Proms de 1973.

http://www.discogs.com/Holst-Beethoven-BBC-Symphony-Orchestra-Ji%C5%99%C3%AD-B%C4%9Blohl%C3%A1vek-Sir-Adrian-Boult-The-Planets-Piano-Concer/release/4686045
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 4 Mar 2014 - 18:39

Diablotin a écrit:
Aucune idée ! En même temps, l'article de Wikipedia publie une discographie en citant plusieurs sources et ne reprend pas l'article de Gramophone tel qu'il a été publié.

Effectivement, l'article de Wikipédia est basé sur les deux autres discographies de Boult, discographies que j'ignorais.
Merci de l'avoir signalé, c'est bien plus agréable à lire que l'austère discographie du Gramophone, très complète et très documentée, bien sur, mais assez indigeste...Comme quoi, on doit toujours jeter un coup d'œil sur internet avant de taper sur son clavier

Assez curieusement, ce ne sont pas les enregistrements de musique anglaise qui m'ont amené à apprécier Sir Adrian Boult mais ses enregistrements des symphonies de Brahms sur les quels je suis d'ailleurs tombé tout à fait par hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 4 Mar 2014 - 18:46

adriaticoboy a écrit:
En fouinant hier soir, j'ai vu que le magazine de la BBC a publié l'année dernière une sixième version de Boult, à savoir un live avec le BBCSO lors des Proms de 1973.

http://www.discogs.com/Holst-Beethoven-BBC-Symphony-Orchestra-Ji%C5%99%C3%AD-B%C4%9Blohl%C3%A1vek-Sir-Adrian-Boult-The-Planets-Piano-Concer/release/4686045

Oui, le CD qui accompagne le BBC Music Magazine est le plus souvent intéressant (voir mes posts sur Vlado Perlemuter) et j'achète ce magazine lorsque j'ai l'occasion de passer par Londres.

Enfin, une sixième version et, de plus, un "Live", voila qui ne peut être que passionnant ! Je possède la version viennoise et la version londonienne de 1966 et, à la lecture du forum, je m'étais presque décidé à chercher les trois autres...et il va me falloir en chercher une quatrième.
Les forumnistes sont sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinbad
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 56
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 3 Juin 2014 - 9:18

ouannier a écrit:
Hans zimmer aussi a bien pompé sur Mars pour Gladiator c'est affligeant pour lui, je le déteste...
Je l'avais remarqué aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 3 Juin 2014 - 10:01

Slatkin, toujours : ce chef, avec sa manière sereine, solide MAIS efficace, professionnelle MAIS sans esbroufe (alors qu'il pourrait, compte tenu des phalanges avec lesquelles il travaille/a travaillé, flatter leurs qualités ou leurs défauts respectifs en tombant dans un clinquant facile) m'intéresse terriblement dans le répertoire du dernier XIXe siècle et du XXe.
Il a enregistré avec le Philarmonia (RCA) une version des Planètes qu'on trouve couplée ou bien à Arcana de Varèse, ou bien aux Fantasias de Vaughan-Williams. Vous connaissez ; ça vaut quoi ; quel couplage auriez-vous tendance à privilégier ?
http://www.amazon.fr/Dimension-Vol-18-Plan%C3%A8tes-Gustav-Holst/dp/B00005O84I/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1401782103&sr=1-3&keywords=slatkin+holst
http://www.amazon.fr/Planets-Leonard-Slatkin/dp/B000003G9Y/ref=sr_1_13?s=music&ie=UTF8&qid=1401782103&sr=1-13&keywords=slatkin+holst
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinbad
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 56
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 3 Juin 2014 - 10:50

" />

Je réécoute ce matin avec plaisir cette version. Neptune toujours aussi spatial (Bernard Herrmann a du l'écouter lui aussi). Je retrouve le souffle épique de Mars. Avec en plus une belle prise de son. Et Saturn, enfin.... Mes trois préférées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 3 Juin 2014 - 11:25

Concernant Herrmann, ça ne fait aucun doute ; d'abord parce qu'on peut difficilement supposer qu'un symphoniste et chef ait pu échapper toute sa vie à une œuvre aussi emblématique ; ensuite parce que ça s'entend très clairement dans les martèlements héroïques de Star Wars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sinbad
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 56
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 3 Juin 2014 - 11:49

DavidLeMarrec a écrit:
Concernant Herrmann, ça ne fait aucun doute ; d'abord parce qu'on peut difficilement supposer qu'un symphoniste et chef ait pu échapper toute sa vie à une œuvre aussi emblématique ; ensuite parce que ça s'entend très clairement dans les martèlements héroïques de Star Wars.

Eclaire moi David : En écoutant "Selig, Wie Die Sonne" dans les Maîtres Chanteurs, j'ai retrouvé un peu la mélodie de Dimitri Tiomkin pour "La Loi du Silence" (I confess).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 3 Juin 2014 - 12:37

Il est certain qu'il l'a étudié... après, dans Tiomkin, je n'entends jamais spécifiquement Wagner, et dans celui-ci, un univers beaucoup plus postérieur, poststraussien, avec un lyrisme évident typique de ce qui se fait (de meilleur) dans la musique de film du temps. Bref, quelque chose d'assez proche de Korngold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sinbad
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 56
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 3 Juin 2014 - 14:14

DavidLeMarrec a écrit:
Il est certain qu'il l'a étudié... après, dans Tiomkin, je n'entends jamais spécifiquement Wagner, et dans celui-ci, un univers beaucoup plus postérieur, poststraussien, avec un lyrisme évident typique de ce qui se fait (de meilleur) dans la musique de film du temps. Bref, quelque chose d'assez proche de Korngold.

Tu vois David, c'est amusant, maintenant que je connais mieux Wagner, quand j'écoute le Crépuscule je retrouve certains accords souvent joués avec les cuivres, que j'aimais tant chez Herrmann (que j'ai découvert bien avant Wagner). Merci aussi pour ta réponse, tu me rassures quant à mon oreille Wink
Je profite encore un peu de ta présence (même si je suis en train de glisser hors-sujet) pour te demander - si tu veux bien - le nom de quelques compositeurs qui utiliseraient la gamme chromatique (cette gamme a un incroyable pouvoir de fascination sur moi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mer 4 Juin 2014 - 10:10

Sinbad a écrit:
Tu vois David, c'est amusant, maintenant que je connais mieux Wagner, quand j'écoute le Crépuscule je retrouve certains accords souvent joués avec les cuivres, que j'aimais tant chez Herrmann (que j'ai découvert bien avant Wagner).

Ça a beaucoup intéressé Bruckner et Mahler également. hehe

Citation :
le nom de quelques compositeurs qui utiliseraient la gamme chromatique (cette gamme a un incroyable pouvoir de fascination sur moi).

Tu veux parler de la gamme par demi-tons (comme dans les pièces virtuoses de Liszt), ou de l'écriture chromatique (glissement entre accords étrangers, comme chez Wagner) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sinbad
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 56
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mer 4 Juin 2014 - 11:16

DavidLeMarrec a écrit:
Sinbad a écrit:
Tu vois David, c'est amusant, maintenant que je connais mieux Wagner, quand j'écoute le Crépuscule je retrouve certains accords souvent joués avec les cuivres, que j'aimais tant chez Herrmann (que j'ai découvert bien avant Wagner).

Ça a beaucoup intéressé Bruckner et Mahler également. hehe

Citation :
le nom de quelques compositeurs qui utiliseraient la gamme chromatique (cette gamme a un incroyable pouvoir de fascination sur moi).

Tu veux parler de la gamme par demi-tons (comme dans les pièces virtuoses de Liszt), ou de l'écriture chromatique (glissement entre accords étrangers, comme chez Wagner) ?

Je pensais à la gamme par demi-tons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mer 4 Juin 2014 - 12:37

Dans ce cas, tu en trouveras énormément dans les œuvres virtuoses pour piano : essaie le Nocturne n°13 (ut mineur) de Chopin, le moment est particulièrement spectaculaire. Pareil pour toute la scène de l'Orage de Rigoletto, où des ténors à la tierce imitent ainsi le vent...

Ça se trouve beaucoup à l'opéra pour les coups de théâtre, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sinbad
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 56
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mer 4 Juin 2014 - 16:55

DavidLeMarrec a écrit:
Dans ce cas, tu en trouveras énormément dans les œuvres virtuoses pour piano : essaie le Nocturne n°13 (ut mineur) de Chopin, le moment est particulièrement spectaculaire. Pareil pour toute la scène de l'Orage de Rigoletto, où des ténors à la tierce imitent ainsi le vent...

Ça se trouve beaucoup à l'opéra pour les coups de théâtre, aussi.

Merci David, je prends note et continue ma recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Jeu 3 Juil 2014 - 19:34

bAlexb a écrit:
Slatkin, toujours : ce chef, avec sa manière sereine, solide MAIS efficace, professionnelle MAIS sans esbroufe (alors qu'il pourrait, compte tenu des phalanges avec lesquelles il travaille/a travaillé, flatter leurs qualités ou leurs défauts respectifs en tombant dans un clinquant facile) m'intéresse terriblement dans le répertoire du dernier XIXe siècle et du XXe.
Il a enregistré avec le Philarmonia (RCA) une version des Planètes qu'on trouve couplée ou bien à Arcana de Varèse, ou bien aux Fantasias de Vaughan-Williams. Vous connaissez ; ça vaut quoi ; quel couplage auriez-vous tendance à privilégier ?
http://www.amazon.fr/Dimension-Vol-18-Plan%C3%A8tes-Gustav-Holst/dp/B00005O84I/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1401782103&sr=1-3&keywords=slatkin+holst
http://www.amazon.fr/Planets-Leonard-Slatkin/dp/B000003G9Y/ref=sr_1_13?s=music&ie=UTF8&qid=1401782103&sr=1-13&keywords=slatkin+holst

Et bien, mon intérêt pour ces "Planètes" m'a conduit à me procurer l'enregistrement de Leonard Slatkin, dans l'édition ou il est couplé avec l'Arcana de Varese, une œuvre radicale et percutante que j'aime beaucoup.
L'Arcana me laisse précisément quelque peu réservé et dubitatif : peut-être est-ce la réverbération et le son "surround" venté par la notice qui en arrondissent les angles ?
Les Planètes ? C'est une très belle interprétation, magnifiquement construite et très nuancée encore que Mars et Jupiter souffrent d'une réverbération excessive. Le meilleur me semble être les trois dernières pages, Saturne surtout.
Quant au couplage, c'est le mariage de la carpe et du lapin ! les "Planètes" seraient elles mieux appareillées avec les Fantaisies de Vaughan-Williams ? Historiquement et culturellement, certes mais pourtant, après avoir "subi" le coup de poing qu'est Arcana, on n'en apprécie que mieux la dimension et la variété, la force et la douceur de ces "Planètes".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Ven 4 Juil 2014 - 2:20

DavidLeMarrec a écrit:
Concernant Herrmann, ça ne fait aucun doute ; d'abord parce qu'on peut difficilement supposer qu'un symphoniste et chef ait pu échapper toute sa vie à une œuvre aussi emblématique ; ensuite parce que ça s'entend très clairement dans les martèlements héroïques de Star Wars.

Euh... Qu'est-ce que Herrmann a à voir avec Star Wars ?   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Ven 4 Juil 2014 - 2:54

Je n'ai pas relu la page, mais il y a de toute évidence un lapsus quelque part. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 4:26

Svetlanov avec le Philharmonia: Mars très lent (8'43), implacable, sombre, atypique!
Ce n'est plus une simple marche guerrière, ça raconte vraiment une histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 9:23

Xavier a écrit:
Svetlanov avec le Philharmonia: Mars très lent (8'43), implacable, sombre, atypique!
Ce n'est plus une simple marche guerrière, ça raconte vraiment une histoire.

Tu m'as donné envie d'écouter la totalité du coup, on peut trouver l'enregistrement avec deezer. Smile

La pochette mériterait sa place dans le topic des pochettes moches d'ailleurs... Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 53
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 12:03

Alors si vous aimez le "Bizarre" (moi j'adore)
Essayez d'écouter le BBC Symphony Orchestra dirigé par Gennady Rozhdestvensky, avec le choeur idem.
Ce n'est pas extrêmement bien pris mais on entend bien ce qui se passe.
Le "Mars" est martial à souhait, le "Saturne" très beau.....
L'orchestre ne fait pas toujours du très beau son, mais il y a une certaine urgence.
Le complément est lui aussi de premier intérêt : The young person's guide to the orchestra.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bassonbaroque
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 47
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 10/08/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 13:33

Deux interprétations que j'aime bien :
Version Par "the Halle Orchestra", dir. Mark Helder (avec "Pluto" de Collin Matthews)
Version par le London Philharmonic Orchestra, dir. Adrian Boult.

Je suppose et espère qu'il doit y avoir une version pour orchestre d'harmonie, mais je n'en ai pas trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 53
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 13:37

j'ai entendu plusieurs fois "Mars" joué par un orchestre d'harmonie et effectivement ça fonctionne très très bien.
Malheureusement, je ne sais s'il existe un enregistrement de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bassonbaroque
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 47
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 10/08/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 13:39

Oui à l'armée on avait joué une version pour harmonie de Mars et c'était assez jubilatoire (mais très fatiguant en fait !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 53
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 13:52

ma fille clarinettiste me disait la même chose.....
Certaines parties injouables !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bassonbaroque
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 47
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 10/08/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 14:03

Je ne me souviens plus bien des partitions de clarinettes mais effectivement sur chaque instrument et pupitre il y a des morceaux de virtuosités très exigeantes ... Moi j'étais au pupitre sax ténor... Il y a au moins un endroit ou ça tricote pas mal (des gammes en double assez véloce sur tous les pupitres) et un peu partout des chromatismes qui exigent pas mal d'attention sur le thème mélodique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 16:05

Si, si, il existe quelques transcriptions pour vents (harmonie ou brass band), pas forcément chez de grands labels, bien sûr.

=> L'ensemble, arrangé par Merlin Patterson, Larry Lang et Aldo Rafael Forte (Mark Records)


=> Mars, Venus, Mercure, Jupiter et Uranus par les mêmes (Altissimo)


=> Mars arrangé par David Butler (Mark Records)


=> Mars arrangé par Nikk Pilato (Mark Records)


Et puis on trouve aussi des arrangements de Jupiter, mais seulement le thème principal (ça dure deux ou trois minutes), utilisés pour les festivités publiques aux USA, en particulier les événements sportifs… mais ça ne nous concerne plus vraiment, musicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bassonbaroque
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 47
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 10/08/2014

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 17:06

Merci beaucoup pour toutes ces précieuses informations coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 19:56

Xavier a écrit:
Svetlanov avec le Philharmonia: Mars très lent (8'43), implacable, sombre, atypique!
Ce n'est plus une simple marche guerrière, ça raconte vraiment une histoire.

En es-tu bien sur ? Y-a-t-il une ou des histoire(s) dans cette partition ? Pas sur, si l'on en croit ce qu'a écrit Holst.

Par ailleurs, je suis, personnellement, très réservé quant à l'"artistry", comme disent les Brits, de Svetlanov et suis loin de partager l'enthousiasme général suscité par ses "performances" et enregistrements.
J'ai le plus souvent perçu les interprétations de ce chef comme tapageuses, bruyantes et vulgaires.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 20:00

Xavier n'aime pas beaucoup Svetlanov non plus en général, donc son appréciation est à prendre d'autant plus en considération. D'autant qu'en l'occurrence, c'est vraiment une version à part, étrange, très éloquente, pleine de trouvailles sur une pièce quand même un peu répétitive…

Je ne suis pas non plus un inconditionnel de Svetlanov, mais il a quand même de belles réussites à son actif, à commencer par sa symphonie de Chausson. Very Happy Et puis, sans lui, pas de Miaskovski (et quelques autres) à disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 31 Aoû 2014 - 20:16

fomalhaut a écrit:
Xavier a écrit:
Svetlanov avec le Philharmonia: Mars très lent (8'43), implacable, sombre, atypique!
Ce n'est plus une simple marche guerrière, ça raconte vraiment une histoire.

En es-tu bien sur ? Y-a-t-il une ou des histoire(s) dans cette partition ? Pas sur, si l'on en croit ce qu'a écrit Holst.

Pas une histoire précise bien sûr... mais je trouve que ça sonne différemment de d'habitude, certains enchaînements harmoniques, certaines modulations, prennent plus de poids dans cette version, c'est moins spectaculaire et plus narratif je trouve.
Hier soir je n'ai parlé que de Mars, mais j'ai fini l'ensemble et c'est vraiment chouette d'un bout à l'autre.

fomalhaut a écrit:
[Par ailleurs, je suis, personnellement, très réservé quant à l'"artistry", comme disent les Brits, de Svetlanov et suis loin de partager l'enthousiasme général suscité par ses  "performances" et enregistrements.
J'ai le plus souvent perçu les interprétations de ce chef comme tapageuses, bruyantes et vulgaires.

Je trouve qu'il y a du bon et du moins bon chez lui, je n'aime pas ses Debussy, rarement ses Scriabine, mais il y a du très bon comme ses Liadov, en plus de ce qu'a mentionné David.
En tout cas je trouve dommage de condamner définitivement un tel artiste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Sam 27 Sep 2014 - 19:29

Xavier a écrit:
fomalhaut a écrit:
Xavier a écrit:
Svetlanov avec le Philharmonia: Mars très lent (8'43), implacable, sombre, atypique!
Ce n'est plus une simple marche guerrière, ça raconte vraiment une histoire.

En es-tu bien sur ? Y-a-t-il une ou des histoire(s) dans cette partition ? Pas sur, si l'on en croit ce qu'a écrit Holst.

Pas une histoire précise bien sûr... mais je trouve que ça sonne différemment de d'habitude, certains enchaînements harmoniques, certaines modulations, prennent plus de poids dans cette version, c'est moins spectaculaire et plus narratif je trouve.
Hier soir je n'ai parlé que de Mars, mais j'ai fini l'ensemble et c'est vraiment chouette d'un bout à l'autre.

fomalhaut a écrit:
[Par ailleurs, je suis, personnellement, très réservé quant à l'"artistry", comme disent les Brits, de Svetlanov et suis loin de partager l'enthousiasme général suscité par ses  "performances" et enregistrements.
J'ai le plus souvent perçu les interprétations de ce chef comme tapageuses, bruyantes et vulgaires.

Je trouve qu'il y a du bon et du moins bon chez lui, je n'aime pas ses Debussy, rarement ses Scriabine, mais il y a du très bon comme ses Liadov, en plus de ce qu'a mentionné David.
En tout cas je trouve dommage de condamner définitivement un tel artiste...

Je reviens sur Svetlanov et son interprétation des Planètes après avoir écouté et ré-écouté le CD que j'ai eu quelque difficulté à trouver à un prix compétitif, il s'entend.

J'ai trouvé cet enregistrement très inégal, qu'il répond, dans l'ensemble, bien à la perception que j'ai de l'art de ce chef et confirme mes réserves : si Venus, Mercure, Uranus et Neptune sont jouées dans un tempo très juste et avec beaucoup de délicatesse et de nuances par contre Mars, Jupiter et Saturne ne tiennent pas la route, c'est souvent lent, lourd et bruyant et le phrasé de colle pas avec la musique.

Je m'abstiens d'en dire plus car je ne pense pas qu'il soit intéressant d'épiloguer et j'admets parfaitement qu'on perçoive une interprétation autrement que je la perçois.
Condamner définitivement Svetlanov ? Ce n'est pas mon propos, je possède une douzaine de ses CDs, disons plutôt que lorsque j'ai le choix, je préfère retenir un autre chef.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexRow
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : La Manche (de guitare)
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Mar 7 Oct 2014 - 17:47

Je n'ai pas écouté beaucoup de versions mais j'aime celle de Boult / LPO Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Jeu 5 Fév 2015 - 13:36

adriaticoboy a écrit:
J'ai acheté Levine, réédité en éco, et c'est vraiment très bien: la splendeur de Chicago alliée au goût très sûr de Levine, j'ai presque eu l'impression de redécouvrir l'oeuvre!

Karajan/Vienne (Decca), c'est autre chose: beaucoup plus sombre et violent. Mais c'est un très bon choix également, rien que pour la prise de son, exceptionnelle, mythique même!
Connais par son remake berlinois (DG).

Il y a pas mal de similitudes entre les deux (pas de doute, elles sortent bien du même moule). Celle de Berlin me semble quand même plus aboutie, mieux caractérisée (Uranus plus démoniaque, Neptune plus éthéré...) et je la préfère aussi pour le son (en Karajan Gold).

Je viens de me procurer un numéro de Classica-Répertoire d'il y a quelques années, avec une discographie comparée des Planètes.
Et c'est justement la version Levine à Chicago qui arrive en tête, faisant l'unanimité ! Suivi par Svetlanov chez Collins (version la plus lente de toutes, qui s'était ramassé un 3/10 dans Répertoire à sa sortie) et Ormandy. Karajan/Vienne, Bernstein, Boult (version GROC) et surtout Steinberg se trouvent un peu "relativisés" (même s'ils arrivent parmi les 10 premières versions retenues).
Alors l'envie m'a piqué et j'ai commandé Levine, moi aussi !

De toute façon c'est le genre d'œuvre où il est difficile de trouver une interprétation qui réussisse aussi bien tous les mouvements (même problème que pour les Tableaux d'une exposition). D'ailleurs il y a quelques années, un numéro de Gramophone proposait une discographie comparée mouvement par mouvement des Planètes, et les versions arrivées en tête pour chacune étaient 7 versions différentes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Jeu 5 Fév 2015 - 23:24

Walther a écrit:

D'ailleurs il y a quelques années, un numéro de Gramophone proposait une discographie comparée mouvement par mouvement des Planètes, et les versions arrivées en tête pour chacune étaient 7 versions différentes...


bounce Tu as ce numéro de Gramophone ?

Tu pourrais nous recopier le palmarès ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Ven 6 Fév 2015 - 13:40

Non, je l'ai seulement consulté en librairie (librairie anglaise WH Smith à Paris).

Et là, après de longues recherches sur Internet, je me suis rendu compte que cet article n'était pas paru dans Gramophone, mais dans BBC Music Magazine de juin 2012 (il existe une troisième revue anglaise, celle de Classic FM). Voici le lien vers la page Internet du magazine qui décrit ce numéro :
http://www.classical-music.com/issue/june (on peut commander le numéro en envoyant un mail au magazine)
et après des recherches approfondies dans les recoins de ce site Internet (page http://www.classical-music.com/iTunes), j'ai trouvé qu'on peut (pouvait ?) télécharger les sept mouvements dans la sélection faite par le magazine et obtenir ainsi l'enregistrement intégral "parfait" des Planètes :

'This month at BBC Music Magazine we’re celebrating Holst’s The Planets Suite and for your free playlist on iTunes we’ve selected the best recording of each of the Planets: from ‘Jupiter – the bringer of jollity’ to ‘Neptune – the mystic’ to create the perfect Planets Suite.

Simon Rattle and the Philharmonia Orchestra lead the way with ‘Mars’ before we turn to Charles Mackerras and the RLPO for their performance of ‘Venus’. ‘Mercury’ is in the hands of Adrian Boult and the LPO and we stick with Boult for ‘Jupiter’ too.

‘Saturn – the Bringer of old age’, is from a recording by George Hurst and the Bournemouth Symphony Orchestra; and ‘Uranus’ is from the RPO and Vernon Handley. Finally, we return to Simon Rattle – this time with the Berlin Philharmonic – for ‘Neptune’.

Pick up a copy of the June issue of BBC Music Magazine to read about Holst’s The Planets, his other great works and much more.


Click on the button below to go to iTunes and claim your free playlist'.


Ah non, tiens, il y a deux fois Rattle et deux fois Boult dans leur sélection (ouf, pas besoin d'acheter sept versions différentes). Comme vous pouvez le constater, les meilleures versions des Planètes sont toutes anglaises, on a de la chance outre Manche... Ils sont d'ailleurs allés chercher loin leurs versions : George Hurst dirigeant l'orchestre de Bournemouth, vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Ven 6 Fév 2015 - 13:44

Mea culpa, le lien de téléchargement n'était valable que jusqu'au 30 mai 2012 (en Angleterre, les numéros paraissent un mois avant le mois indiqué, donc le numéro de juin 2012 est paru en mai).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Ven 6 Fév 2015 - 23:01

Smile Merci beaucoup.


Walther a écrit:

George Hurst dirigeant l'orchestre de Bournemouth, vous connaissez ?


J'en connais une tripotée, mais jamais entendu celle-là.


Walther a écrit:

Comme vous pouvez le constater, les meilleures versions des Planètes sont toutes anglaises, on a de la chance outre Manche...


Et un brin de chauvinisme peut-être aussi.
Les guides Gramophone sont assez déroutants dans leur suspecte dilection pour les versions compatriotes, quel que soit le répertoire d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Sam 7 Fév 2015 - 2:20

Je ne parlerais pas de 'suspecte dilection' , simplement de goût douteux. Qu'on retrouve également dans la cuisine albionne puker . Or, des goûts et des couleurs... hehe

Les meilleures Planètes demeurent celles de Steinberg Boston, Boult '79 et Previn LSO, ainsi que Herrmann et Dutoit, ou Boult '67. Ceci dit il y en a tellement, et la plupart sont effectivement britanniques, qu'une chatte du Cheshire n'y retrouverait pas ses petits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6226
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Sam 7 Fév 2015 - 11:25

Et celle-ci ?



Je m’en contente pour le moment, alterné avec Boult, la seule autre version de ma discothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Sam 7 Fév 2015 - 14:21

Je trouve que Boult (en tout cas dans sa version GROC) est une version de base, très anglaise (on est beaucoup plus proche d'Elgar qu'avec certains chefs qui dirigent Mars comme si c'était la BO de Star Wars - avec un sabre-laser en guise de baguette ?). Mais c'est quand même un peu pépère, si l'on a déjà entendu Karajan, Steinberg ou Mehta avant (même chose avec les Variations Enigma en complément).
Les critiques anglais ont aussi la manie d'encenser systématiquement tout ce que fait Rattle, surtout depuis qu'il a conquis l'Everest du Philharmonique de Berlin. Et là ses deux versions se retrouvent au palmarès !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Sam 7 Fév 2015 - 14:25

Walther a écrit:

Je trouve que Boult (en tout cas dans sa version GROC) est une version de base, très anglaise
Mais c'est quand même un peu pépère, si l'on a déjà entendu Karajan, Steinberg ou Mehta avant


Ou même si l'on compare au premier enregistrement par Boult en 1945.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 906
Age : 18
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Lun 13 Juil 2015 - 1:16

Ca ressemble a de la musique de film. C'est très bien orchestré.

Je n'aime pas trop qu'un chef fasse fondre les nuances dans le beurre de peanut, donc je ne suis pas fan de Levine. Ici une lecture "boom dans ta face" des Planètes de Gustav Holst je ne sais pas qui est le conducteur, mais c'est une interprétation efficace. v=Isic2Z2e2xs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Lun 13 Juil 2015 - 10:57

ScareDe2 a écrit:
Je n'aime pas trop qu'un chef fasse fondre les nuances dans le beurre de peanut, donc je ne suis pas fan de Levine. Ici une lecture "boom dans ta face" des Planètes de Gustav Holst je ne sais pas qui est le conducteur, mais c'est une interprétation efficace. v=Isic2Z2e2xs

Levine peut avoir une tendance au sirop (dans l'opéra italien surtout), mais ici, je le trouve au contraire très direct et spectaculaire, et la prise de son contribue plutôt à exacerber les détails qu'à les occulter, à mon sens.

Citation :
Ca ressemble a de la musique de film. C'est très bien orchestré.

Il faudrait le formuler dans le sens inverse : les musiques de film ressemblent tellement aux Planètes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 906
Age : 18
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 23 Aoû 2015 - 0:42

C'est une lecture faite avec la puissante baguette de Eugene Ormandy. Dans le lien plus haut à 1:18 vous entendez un gong? Quel prise de son c'est un enregistrement à tout casser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FouineurduWeb
Néophyte


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 02/01/2016

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 3 Jan 2016 - 0:25

Bonjour/bonsoir à tous !

Je me permets de up ce topic car je souhaite être conseillé pour un achat d une version des planètes. J'aime la musique classique sans être un fin connaisseur, un mélomane ou un musicien. Je suis surtout intéressé par la science fiction et les musiques qui me font voyager. Je suis donc bien évidemment fan de ce que fait John Williams. J'ai connu le travail de Gustav Holst grâce au générique d'un vieux documentaire sur l'aviation qui passait dans les années 90 sur la chaîne du cable Planète (ça ne s'invente pas). La musique du générique était Mars. Au vu de mes goûts, quelle enregistrement/chef d'orchestre et orchestre me conseilleriez-vous ?

J'ai lu les 7 pages de ce topic et j'en déduis que les meilleures versions sont celles de Levine CSO et Karajan Viennes. Boult semble pas mal aussi mais d'après ce que j'ai pu lire et comprendre il serait légèrement moins bien. Qu'en dites-vous, avez-vous d'autres propositions à me faire ?

Merci par avance pour votre aide précieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   Dim 3 Jan 2016 - 1:55

Bonjour FouineurduWeb.

Pour Les Planètes, il y a la version cinglante de Steinberg (DGG) et celles  cosmiques et expansives de Boult (London Philharmonic, EMI) et de Bernard Herrmann (Decca - grand compositeur de musique de films d'aventures et de science-fiction). J'aime aussi beaucoup celle de Levine, qui tient le juste milieu entre ces deux positions très différentes.

Si tu comprends bien l'anglais il y a un fil sur le site Good Music Guide qui recense et analyse en détail plus de cinquante versions de l'oeuvre. Sa conclusion: Dutoit et l'orchestre symphonique de Montréal sur Decca et Mark Elder sur Hyperion.

Autres excellents choix: Ozawa-Boston Symphony et Ormandy-Philadelphia Orchestra.

Il faudrait que tu sois vraiment malchanceux pour tomber sur un citron. Perso, je ne reommande PAS les versions de Karajan, que je trouve glaciales. Mine de rien il y a beaucoup de chaleur et d'humour dans cette partition. Deux caractéristiques que Karajan n'a pas intégrées à ses lectures très dures et léchées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les planètes de Gustav Holst   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les planètes de Gustav Holst
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les planètes de Gustav Holst
» Gustav Holst (1874-1934)
» Gustav Holst (1874-1934)
» Quintettes à vents
» Holst / Sykes - The Planets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: