Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Andris Nelsons

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23228
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptyJeu 19 Nov 2015 - 16:23

Ces dernières semaines sur Arte, deux concerts par ce chef ont été diffusés : la 5e de Mahler à Lucerne et le concerto pour violon de Sibelius avec Mutter filmé au Concertgebouw. Ces deux captations m'ont permis de découvrir ce chef et je dois dire que j'ai été captivé par son interprétation de la 5e de Mahler. L'orchestre de Lucerne est remarquable tout comme la direction du chef letton. Pour l'anecdote, il est l'époux de la soprano Kristine Opolais, chanteuse dont je trouve le timbre sans intérêt, qui chante des rôles pas faits pour elle et dont je ne comprends pas la présence sur les plus grandes scènes.
J'ai vu qu'il existe un certain nombre de DVDs et d'enregistrements en CDs chez Orfeo ou Deutsche Grammophon, notamment dans Strauss et Tchaikovsky.
J'espère avoir l'occasion d'entendre son Parsifal l'été prochain à Bayreuth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jotarra
Mélomane du dimanche
Jotarra

Nombre de messages : 33
Age : 76
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/10/2015

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptyJeu 19 Nov 2015 - 23:40

Je n'ai jamais encore entendu Andris Nelsons en concert. Ma seule référence concernant Andris Nelsons c'est les deux concertos pour piano de Brahms avec Hélène Grimaud chez DG. Je les trouve sans grand intérêt. Autant dans le 1er concerto (avec les bavarois) que dans le 2ème (avec les viennois) la direction de Nelsons m'a paru assez atone, comme d'ailleurs le jeu de Grimaud ici. Dans le 1er, on est très loin de la très belle version qu'elle grava chez Erato avec Kurt Sanderling à la tête de la Staatskapelle de Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptyVen 20 Nov 2015 - 12:38

Depuis Paris, et comme je l'écrivais dans le fil ad hoc, cette 5ème de Mahler m'a laissé dubitatif. J'ai eu à plusieurs reprises l'impression que l'orchestre, évidemment archi-familier de cette oeuvre, jouait seul. La battue du chef, que je pouvais très bien observer de ma place, était parfois sidérante : un décalage assez énorme à la fin du scherzo, des maniérismes dans l'adagietto qui me semblaient un peu vains, les musiciens ne le regardant que très peu, quelques pitreries dans le finale (tirer la langue à la petite harmonie pour indiquer leur entrée peut éventuellement faire marrer l'arrière-scène, mais à part ça quelle utilité ?)... mais sur le plan sonore, ces gesticulations ne m'ont jamais semblé faire sens ni donner les clefs d'une lecture très séquencée, parfois brutale dans ses transitions.

J'avais vu auparavant un autre concert dirigé par Nelsons, à Vienne, avec Birmingham, et j'en avais gardé un plutôt bien souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 21 Nov 2015 - 10:12

Wagneropathe a écrit:
Depuis Paris, et comme je l'écrivais dans le fil ad hoc, cette 5ème de Mahler m'a laissé dubitatif. J'ai eu à plusieurs reprises l'impression que l'orchestre, évidemment archi-familier de cette oeuvre, jouait seul. La battue du chef, que je pouvais très bien observer de ma place, était parfois sidérante : un décalage assez énorme à la fin du scherzo, des maniérismes dans l'adagietto qui me semblaient un peu vains, les musiciens ne le regardant que très peu, quelques pitreries dans le finale (tirer la langue à la petite harmonie pour indiquer leur entrée peut éventuellement faire marrer l'arrière-scène, mais à part ça quelle utilité ?)... mais sur le plan sonore, ces gesticulations ne m'ont jamais semblé faire sens ni donner les clefs d'une lecture très séquencée, parfois brutale dans ses transitions.

J'avais vu auparavant un autre concert dirigé par Nelsons, à Vienne, avec Birmingham, et j'en avais gardé un plutôt bien souvenir.

 Ces commentaires relèvent largement de l'anecdote, au regard de la performance musicale, de l'orchestre mais évidemment aussi du chef qu'a constitué cette interprétation de la V de Mahler - lire cette critique, à laquelle j'adhère pleinement :

http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=11094

Après, on peut en effet discuter de la conception, spectaculaire, de la lecture faite par Nelsons - mais il me parait indéniable qu'elle est la marque d'un chef très doué, dont on n'a pas fini d'entendre parler.

 Montfort

 P S : ce post devrait se trouver dans le fil "hommage à Abbado"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 21 Nov 2015 - 12:05

Montfort a écrit:
Wagneropathe a écrit:
Depuis Paris, et comme je l'écrivais dans le fil ad hoc, cette 5ème de Mahler m'a laissé dubitatif. J'ai eu à plusieurs reprises l'impression que l'orchestre, évidemment archi-familier de cette oeuvre, jouait seul. La battue du chef, que je pouvais très bien observer de ma place, était parfois sidérante : un décalage assez énorme à la fin du scherzo, des maniérismes dans l'adagietto qui me semblaient un peu vains, les musiciens ne le regardant que très peu, quelques pitreries dans le finale (tirer la langue à la petite harmonie pour indiquer leur entrée peut éventuellement faire marrer l'arrière-scène, mais à part ça quelle utilité ?)... mais sur le plan sonore, ces gesticulations ne m'ont jamais semblé faire sens ni donner les clefs d'une lecture très séquencée, parfois brutale dans ses transitions.

J'avais vu auparavant un autre concert dirigé par Nelsons, à Vienne, avec Birmingham, et j'en avais gardé un plutôt bien souvenir.

 Ces commentaires relèvent largement de l'anecdote, au regard de la performance musicale, de l'orchestre mais évidemment aussi du chef qu'a constitué cette interprétation de la V de Mahler - lire cette critique, à laquelle j'adhère pleinement :

http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=11094

Après, on peut en effet discuter de la conception, spectaculaire, de la lecture faite par Nelsons - mais il me parait indéniable qu'elle est la marque d'un chef très doué, dont on n'a pas fini d'entendre parler.

 Montfort

 P S : ce post devrait se trouver dans le fil "hommage à Abbado"

Non car on parle bien ici du travail de Nelsons. Et ce n'est pas du tout anecdotique : un chef d'orchestre qui continue de battre la mesure après que les musiciens aient fini de jouer un mouvement, c'est assez questionnant je trouve. C'est précisément le caractère doué de Nelsons, sa maîtrise de l'orchestre et sa capacité à avoir une vision d'ensemble de partitions complexes qui ont été, à ma très grande surprise, remis en question suite à ce concert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 21 Nov 2015 - 13:17

Wagneropathe a écrit:
Montfort a écrit:
Wagneropathe a écrit:
Depuis Paris, et comme je l'écrivais dans le fil ad hoc, cette 5ème de Mahler m'a laissé dubitatif. J'ai eu à plusieurs reprises l'impression que l'orchestre, évidemment archi-familier de cette oeuvre, jouait seul. La battue du chef, que je pouvais très bien observer de ma place, était parfois sidérante : un décalage assez énorme à la fin du scherzo, des maniérismes dans l'adagietto qui me semblaient un peu vains, les musiciens ne le regardant que très peu, quelques pitreries dans le finale (tirer la langue à la petite harmonie pour indiquer leur entrée peut éventuellement faire marrer l'arrière-scène, mais à part ça quelle utilité ?)... mais sur le plan sonore, ces gesticulations ne m'ont jamais semblé faire sens ni donner les clefs d'une lecture très séquencée, parfois brutale dans ses transitions.

J'avais vu auparavant un autre concert dirigé par Nelsons, à Vienne, avec Birmingham, et j'en avais gardé un plutôt bien souvenir.

 Ces commentaires relèvent largement de l'anecdote, au regard de la performance musicale, de l'orchestre mais évidemment aussi du chef qu'a constitué cette interprétation de la V de Mahler - lire cette critique, à laquelle j'adhère pleinement :

http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=11094

Après, on peut en effet discuter de la conception, spectaculaire, de la lecture faite par Nelsons - mais il me parait indéniable qu'elle est la marque d'un chef très doué, dont on n'a pas fini d'entendre parler.

 Montfort

 P S : ce post devrait se trouver dans le fil "hommage à Abbado"

Non car on parle bien ici du travail de Nelsons. Et ce n'est pas du tout anecdotique : un chef d'orchestre qui continue de battre la mesure après que les musiciens aient fini de jouer un mouvement, c'est assez questionnant je trouve. C'est précisément le caractère doué de Nelsons, sa maîtrise de l'orchestre et sa capacité à avoir une vision d'ensemble de partitions complexes qui ont été, à ma très grande surprise, remis en question suite à ce concert...

Désolé, mais c'est bien anecdotique au regard de l'interprétation de cette oeuvre,en l’occurrence particulièrement prenante.
Au delà un DVD de la captation d'un concert donné l'été dernier à Lucerne avec cette symphonie exécutée par les mêmes orchestres et chef va sortir : ceux qui n'étaient à la Philharmonie pourront juger...

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 21 Nov 2015 - 15:32

Nous pouvons ne pas avoir entendu la même chose, mais pour personnelles qu'elles soient, mes reserves n'ont rien d'anecdotique dans la mesure où elles pointent ce que j'ai perçu comme des carences techniques assez incroyables et innatendues de la part d'un musicien de cette réputation. Quant à l'interprétation elle était moins spectaculaire (cf. Bernstein) qu'étonamment neutre et en retrait face à un orchestre qui semblait jouer sans chef. Chacun peut avoir son point de vue et je fus le premier surpris de ne pas avoir adhéré plus que ça à ce concert, mais parmi les chefs de sa génération (Harding, Dudamel, Petrenko, même Nezet-Seguin), Nelsons me semble, finalement, être celui qui confond le plus tempérament et personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 21 Nov 2015 - 17:19

Wagneropathe a écrit:
Nous pouvons ne pas avoir entendu la même chose, mais pour personnelles qu'elles soient, mes reserves n'ont rien d'anecdotique dans la mesure où elles pointent ce que j'ai perçu comme des carences techniques assez incroyables et innatendues de la part d'un musicien de cette réputation. Quant à l'interprétation elle était moins spectaculaire (cf. Bernstein) qu'étonamment neutre et en retrait face à un orchestre qui semblait jouer sans chef. Chacun peut avoir son point de vue et je fus le premier surpris de ne pas avoir adhéré plus que ça à ce concert, mais parmi les chefs de sa génération (Harding, Dudamel, Petrenko, même Nezet-Seguin), Nelsons me semble, finalement, être celui qui confond le plus tempérament et personnalité.

Je crois qu'il est inutile de poursuivre cette discussion pour contredire des arguments comme "orchestre qui semblait jouer sans chef"...
Ridicule !!!

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 21 Nov 2015 - 18:28

Montfort a écrit:
Wagneropathe a écrit:
Nous pouvons ne pas avoir entendu la même chose, mais pour personnelles qu'elles soient, mes reserves n'ont rien d'anecdotique dans la mesure où elles pointent ce que j'ai perçu comme des carences techniques assez incroyables et innatendues de la part d'un musicien de cette réputation. Quant à l'interprétation elle était moins spectaculaire (cf. Bernstein) qu'étonamment neutre et en retrait face à un orchestre qui semblait jouer sans chef. Chacun peut avoir son point de vue et je fus le premier surpris de ne pas avoir adhéré plus que ça à ce concert, mais parmi les chefs de sa génération (Harding, Dudamel, Petrenko, même Nezet-Seguin), Nelsons me semble, finalement, être celui qui confond le plus tempérament et personnalité.

Je crois qu'il est inutile de poursuivre cette discussion pour contredire des arguments comme "orchestre qui semblait jouer sans chef"...
Ridicule !!!

 Montfort

Mais pourquoi le prends-tu si personnellement ? Oui, j'ai vu et entendu un décalage entre le jeu de l'orchestre et la battue de Nelsons, qui ne semblaient pas appariées, la grande aisance des musiciens donnant, par instant, l'impression d'une relative autonomie de ceux-ci par rapport à celui-là. En quoi cet avis pose-t-il problème dans le cadre d'une discussion sur ce chef précisément ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83770
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 21 Nov 2015 - 18:40

Montfort a écrit:

Ridicule !!!

Tu ne peux pas débattre sans en venir à ce genre de commentaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptyDim 22 Nov 2015 - 8:18

Wagneropathe a écrit:
Montfort a écrit:
Wagneropathe a écrit:
Nous pouvons ne pas avoir entendu la même chose, mais pour personnelles qu'elles soient, mes reserves n'ont rien d'anecdotique dans la mesure où elles pointent ce que j'ai perçu comme des carences techniques assez incroyables et innatendues de la part d'un musicien de cette réputation. Quant à l'interprétation elle était moins spectaculaire (cf. Bernstein) qu'étonamment neutre et en retrait face à un orchestre qui semblait jouer sans chef. Chacun peut avoir son point de vue et je fus le premier surpris de ne pas avoir adhéré plus que ça à ce concert, mais parmi les chefs de sa génération (Harding, Dudamel, Petrenko, même Nezet-Seguin), Nelsons me semble, finalement, être celui qui confond le plus tempérament et personnalité.

Je crois qu'il est inutile de poursuivre cette discussion pour contredire des arguments comme "orchestre qui semblait jouer sans chef"...
Ridicule !!!

 Montfort

Mais pourquoi le prends-tu si personnellement ? Oui, j'ai vu et entendu un décalage entre le jeu de l'orchestre et la battue de Nelsons, qui ne semblaient pas appariées, la grande aisance des musiciens donnant, par instant, l'impression d'une relative autonomie de ceux-ci par rapport à celui-là. En quoi cet avis pose-t-il problème dans le cadre d'une discussion sur ce chef précisément ?

 Parce que ces supposé "errements " sont parfaitement imaginaires !! Il n'y a jamais eu de décalage entre la battue du chef et l'orchestre -et tu le dis toi - meme, c'est "une impression" que tu as eu - de là à parler de "carences techniques assez incroyables " c'est vraiment pousser le bouchon très loin !!
Ton jugement n'est repris par personne, ni les quelques membres du forum qui ont assisté à ce concert, ni par les critiques, ni évidemment par le public qui a fait un triomphe au chef, mais aussi à l'orchestre qui étaient en parfaite osmose.
J'ose à peine ajouter que si Nelsons montrait les carences que tu prétends, aurait -il été choisi comme chef permanent de deux des orchestres les plus prestigieux au monde, le Boston Symphonie et le Gewandhaus de Leipzig ??

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptyJeu 30 Juin 2016 - 17:17

L'ouverture du festival de Bayreuth se fera sans Andris Nelsons qui renonce à diriger Parsifal : http://www.francemusique.fr/actu-musicale/le-chef-d-orchestre-andris-nelsons-renonce-son-parsifal-pour-ouvrir-le-festival-de-bayreuth-135721 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptyJeu 30 Juin 2016 - 20:35

bAlexb a écrit:
L'ouverture du festival de Bayreuth se fera sans Andris Nelsons qui renonce à diriger Parsifal : http://www.francemusique.fr/actu-musicale/le-chef-d-orchestre-andris-nelsons-renonce-son-parsifal-pour-ouvrir-le-festival-de-bayreuth-135721 .

J'ai lu quelque part qu'il aurait eu un conflit avec Thielemann, j'ignore si c'est vrai.
En tout cas un coup dur car la première est proche.
 
 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jotarra
Mélomane du dimanche
Jotarra

Nombre de messages : 33
Age : 76
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/10/2015

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptyJeu 30 Juin 2016 - 22:01

Le coup dur est que ce soit Thielemann qui fasse la loi à Bayreuth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 2 Juil 2016 - 15:55

Son dernier enregistrement Chostakovitch avec Boston - les 5, 8 et 9 - est splendide.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23228
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 23 Mar 2019 - 19:40

Andris Nelsons Pgaxcct4xuo9b_600

A paraître d'après qobuz le 3 mai 2019. En extrait, en streaming, le scherzo de la 6e symphonie est disponible.

J'avoue que ce que j'ai entendu de ce chef dans Bruckner avec cet orchestre pour le moment ne m'avait pas emballé plus que cela, contrairement à ce qu'il propose dans Chostakovitch avec le Boston Symphony Orchestra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 28/09/2017

Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons EmptySam 23 Mar 2019 - 22:16

aurele a écrit:
Andris Nelsons Pgaxcct4xuo9b_600

A paraître d'après qobuz le 3 mai 2019. En extrait, en streaming, le scherzo de la 6e symphonie est disponible.

J'avoue que ce que j'ai entendu de ce chef dans Bruckner avec cet orchestre pour le moment ne m'avait pas emballé plus que cela, contrairement à ce qu'il propose dans Chostakovitch avec le Boston Symphony Orchestra.

Bien d'accord : je l'ai entendu une fois dans Bruckner - je crois que c'était la V - avec le Philharmonia : pas du tout convaincu....

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Andris Nelsons Empty
MessageSujet: Re: Andris Nelsons   Andris Nelsons Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Andris Nelsons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tristan und Isolde / Nelsons - TCE 11 mars 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: