Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pierre Boulez (°1925)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 8:37

gluckhand a écrit:
jugement pour moi  stupide de quelqu'un  qui ne sait pas de quoi il parle.

Pas d'attaques personnelles sur ce forum, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 9:47

Lire encore en 2015, sur un Forum consacré à la musique ,que Boulez est un imposteur, moi ça me hérisse le poil,désolé! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 10:04

Alifie a écrit:
Si c'est de l'humour, il est peut-être un poil méprisant non ?

Oui ça l'est assurément. Mais c'est pas grave, la réponse t'était destinée Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80899
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 13:32

gluckhand a écrit:
Lire encore en 2015, sur un Forum consacré à la musique ,que Boulez est un imposteur, moi ça me hérisse le poil,désolé! Very Happy

Eh bien désolé également, ça n'est pas une raison pour répondre comme tu l'as fait, ça n'encourage pas non plus à une discussion cordiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 14:04

Xavier, tu me fais chier! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13632
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 14:06

fesse c'est tout de même son rôle de modérer les propos pour éviter qu'on s'envoie des noms d'oiseaux à la figure (je t'ai précédé sur cette même page, mais j'ai édité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 20:25

bonsoir pourquoi selon vous Boulez a été durant plusieurs décennies soutenu à ce point par le ministère de la culture ou d'autres organismes,
pour bénéficier carrément du monopole de la création musicale aux détriments des autres compositeurs et courants musicaux au même titre que Lully sous Louis 14 ?
je veux évoquer une certaine dictature culturelle qui n'a donné qu'à Boulez, l'ensemble intercontemporain c'était pour boulez, l'Ircam c'etait pour Boulez,
consequences un appauvrissement de la diversité musicale et culturelle, un budget financier culturel au service d'un seul homme d'un seul artiste : bOULEZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mar 17 Nov 2015 - 22:13

euh j'ai oublié de signaler qu'il ne s'agit pas de ma pensée, je ne connais rien de Boulez, mais de ce que j'ai lu en parcourant les dizaines de pages des 2 sujets Boulez vs Pendu
bonsoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 13:15

Pierre Boulez vient de mourir... je ne peux pas dire que j'aime sa musique mais d'un seul coup j'ai une impression de vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 13:16

Marchoukrev a écrit:
Pierre Boulez vient de mourir... je ne peux pas dire que j'aime sa musique mais d'un seul coup j'ai une impression de vide...

Idem !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 14:58

Ma parole, la Grande Faucheuse se lâche en ce début d'année !...
Un peu comme vous deux, sa figure est tellement importante dans le paysage culturel classique qu'il est étrange de se dire qu'il vient de mourir. En bref, un grand nom vient de partir.

Sur ce, je vais retourner écouter Aida, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 15:01

Pison Futé a écrit:

Sur ce, je vais retourner écouter Aida, moi.

Du David dans l'âme ça Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 15:25

Sauf à ce que les nécrologies sur lesquelles je suis tombé ne soient pas complètes, il semblerait qu'il n'ait même pas siégé à l'Académie des Beaux-Arts ; je suis étonné !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 16:53

Ah non, sans blague!
Quelle nouvelle bouleversante au réveil...
J'ai longtemps eu un préjugé négatif face à Boulez, tout ça à cause d'une chanson de Léo Ferré qui disait avec Boulez dans sa boutique, mais dernièrement j'ai lu l'article sur Wikipédia consacré à Pierre Boulez et j'ai réajusté mon point de vue parce que Boulez a beaucoup écrit sur la musique et j'ai aimé son style littéraire rempli d'images souvent comiques.
Côté discographique, de lui je retiens surtout son coffret 3 CDs chez Sony Classical dans l'oeuvre de Maurice Ravel, ça c'est vraiment quelque chose de grandiose, surtout la fin du Boléro.



Dernière édition par Ravelavélo le Mer 6 Jan 2016 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 17:03

L'année commence bien... Bon il n'était pas tout jeune bien sûr, mais c'est tout de même une figure tutélaire qui s'éteint... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 17:49

Remarque, il n'y a à priori aucune raison qu'elle soit meilleure que 2015...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 18:13

Marchoukrev a écrit:
Remarque, il n'y a à priori aucune raison qu'elle soit meilleure que 2015...

Disons que j'ai toujours un petit espoir au début de chacune... Mais pire que 2015, ça risque d'être dur tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 18:17

Oh cela aurait pu être pire... Cela peut toujours être pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 20:24

bonsoir j'ai appris le décès de Pierre Boulez au JT sur FR3 ;
très peu de français connaissaient Pierre Boulez, jamais chez Drucker le dimanche .....
un artiste selon moi réussit lorsque le commun des mortels ou la masse se l'approprie.....
on ne peut donc pas parler de consécration en ce qui concerne monsieur Boulez,
car qui fredonnait sa musique dans la rue ou les lieux publics ?
cet homme a beaucoup reçu, a coûté beaucoup d'argent aux contribuables français (budget ministere de la culture)...
alors qu'il n'a rien apporté au peuple français
je l'aurais apprécié s'il avait composé de la musique genre messiaen/dutilleux...
bon je regrette quand même que son décès fasse moins bouger les foules que le futur décès de Johnny.
RIP boulez ! chaque français apprécié estimé à l'étranger c'est bon pour l'image de marque de la FRANCE.
je rajouterai cela : les allemands qui connaissent boulez sont plus nombreux que les français qui connaissent boulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 20:32

Fredonner du Boulez en même temps je crois que cela dépasse les capacités humaines...

Par contre tu pourrais te passer du couplet sur "il a coûté beaucoup d'argent etc etc". Un pays qui ne dépense pas d'argent pour la culture c'est un pays qui est mort.

Quant à la popularité désolé de te contredire mais je ne pense pas que ce soit le principal critère de réussite d'un artiste... surtout en ce qui concerne l'art contemporain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 20:35

quelqu’un a déjà entendu du Messiaen ou du Dutilleux fredonné dans les lieux publics ? Mr. Green (non, la fille de Xavier, ça compte pas.)
de toute façon, cet argument, on se croirait au temps de Jdanov, si je peux me permettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:05

Je viens de lire un article de 1995 qui donne un point de vue assez intéresant. En gros, boulez était déjà à cette époque un compositeur dont la vogue était déclinante. L'auteur remarque qu'il n'avait pas beaucoup écrit 'ces dernières années'. Selon lui, l'oeuvre phare du compositeur était sa deuxième sonate (1948). Qu'en pensez-vous ?

Quant à moi je donne ma langue au chat, ne possédant aucune oeuvre de Boulez. Je n'en sais rien, mais je suppose qu'il y a du 'Early Boulez', du 'Middle-Boulez et du 'Late-Boulez'. Est-il toujours temps d'aborder le compositeur (l'homme me rebutait), et quelle oeuvre me suggéreriez-vous ?

EDIT: je viens de me rendre compte que j'ai un disque DGG de Répons et Dialogue de l'ombre double. Dans mon souvenir ce n'était pas la joie. Je vais le réessayer pour voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:35

lucien a écrit:
De toute façon, cet argument, on se croirait au temps de Jdanov, si je peux me permettre.

En effet. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:36

André a écrit:
Quant à moi je donne ma langue au chat, ne possédant aucune oeuvre de Boulez. Je n'en sais rien, mais je suppose qu'il y a du 'Early Boulez', du 'Middle-Boulez et du 'Late-Boulez'.

C’est exactement ça, et la seconde sonate est l’œuvre phare du Early-Boulez. hehe
Et Répons, c’est sans doute l’œuvre phare du Late-Boulez. C’est une œuvre envoutante et largement hédoniste ; des miroitements de couleurs qui sautillent dans tous les sens, bondissent d’un côté à l’autre (le flipper, toujours le flipper !). Il y a des passages hypnotiques où plus rien ne progresse (ce sont des procédés presque minimalistes, dans l’idée), c’est absolument fascinant. drunken
(et le cymbalum c’est trop mignon)

(j’avais écrit un petit paragraphe pour expliquer que Boulez est, à mon avis, un conservateur, mais finalement je m’abstiens.)


Dernière édition par lucien le Mer 6 Jan 2016 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13632
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:37

hommepiano a écrit:
Boulez, jamais chez Drucker le dimanche

chez Cyril Hanouna, non plus, un authentique scandale ! *

Citation :
il n'a rien apporté au peuple français

C'est toute la différence avec Michel Delpech !

* chez Pivot par contre, oui, pour une mémorable empoignade avec Michel Schneider : http://player.ina.fr/player/embed/I11124843/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/785/585
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:40

2 références discographiques:

Le Marteau sans maître reste le premier choix du Guide Fayard.
Il suggère la dernière version qui est de loin la meilleure.
1 CD Sony SK 45839 (Ensemble Intercontemporain, dir. Boulez)

Autre oeuvre digne d'intérêt, un Indispensable,toujours selon le Guide:

Rituel ; Notations ; Messagesquisses
Orchestre de Paris, Daniel Barenboim
1 CD Erato 2292454932
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:46

mmh, je ne suis pas vraiment d’accord : le Marteau est très aride (pas vraiment un premier choix, à mon avis...), et je n’aime pas le Rituel ni les Notations pour orchestre.
je conseillerais plus volontiers les Dérives (en gros la première si on aime Debussy et la seconde si on préfère Bach), Répons ou Sur incises (avec Messagesquisse sur le même cd), voire Pli selon pli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2622
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:50

Cololi a écrit:
Pison Futé a écrit:

Sur ce, je vais retourner écouter Aida, moi.

Du David dans l'âme ça Mr. Green

Retourne donc à ton écoute d'Atys Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:52

lucien a écrit:
mmh, je ne suis pas vraiment d’accord : le Marteau est très aride (pas vraiment un premier choix, à mon avis...), et je n’aime pas le Rituel ni les Notations pour orchestre.
je conseillerais plus volontiers les Dérives (en gros la première si on aime Debussy et la seconde si on préfère Bach), Répons ou Sur incises (avec Messagesquisse sur le même cd), voire Pli selon pli.

Merci Lucien,
si tu peux, svp, poster des références discographiques avec les interprètes selon tes versions favorites, ça serait très apprécié.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13632
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 21:56

France-Musique a mis en ligne un portait avec extraits audio et vidéo : http://nvx.francemusique.fr/boulez-portrait-musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 22:00

Alifie a écrit:
hommepiano a écrit:
Boulez, jamais chez Drucker le dimanche

chez Cyril Hanouna, non plus, un authentique scandale ! *

Citation :
il n'a rien apporté au peuple français

C'est toute la différence avec Michel Delpech !

* chez Pivot par contre, oui, pour une mémorable empoignade avec Michel Schneider : http://player.ina.fr/player/embed/I11124843/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/785/585

Oui ça je l'ai regardé et ça m'a amusé, il y a un côté provocateur chez Boulez, c'est quelqu'un qui aime donner un bon coup de bâton sur la ruche. Mais à lire le titre de la vidéo, je croyais qu'ils en viendraient aux coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 22:47

La 'mauvaise réputation' de Boulez est surtout liée à ses discours radicaux et à l'emporte-pièce de jeunesse. Et puis le clash avec Malraux qui lui préféra le conservateur et tonal Landowski dans un épisode célèbre de la vie politique culturelle française. Maintenant on peut tourner autour du pot, mais c'est un géant qui s'en va. De quel autre compositeur contemporain pourraient dire autant de mal des gens qui n'ont jamais entendu sa musique, hein ?
Je ne suis pas fana ni du Marteau ni de la Sonate. De Pli selon pli non plus d'ailleurs. Admiration sans borne par contre pour Messagesquisse, Répons et Sur incise. Et fascination durable du Dialogue de l'ombre double.
Je ne déteste pas les Notations en regrettant qu'il n'ait pas fini de toutes les orchestrer pour faire le pendant de la version originelle pour piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 22:53

Parnasse a écrit:
La 'mauvaise réputation' de Boulez est surtout liée à ses discours radicaux et à l'emporte-pièce de jeunesse. Et puis le clash avec Malraux qui lui préféra le conservateur et tonal Landowski dans un épisode célèbre de la vie politique culturelle française. Maintenant on peut tourner autour du pot, mais c'est un géant qui s'en va. De quel autre compositeur contemporain pourraient dire autant de mal des gens qui n'ont jamais entendu sa musique, hein ?  
Je ne suis pas fana ni du Marteau ni de la Sonate. De Pli selon pli non plus d'ailleurs. Admiration sans borne par contre pour Messagesquisse, Répons et Sur incise. Et fascination durable du Dialogue de l'ombre double.
Je ne déteste pas les Notations en regrettant qu'il n'ait pas fini de toutes les orchestrer pour faire le pendant de la version originelle pour piano.    

Je crois que vous avez raison.
Un texte révélateur de Glenn Gould intitulé Boulez-le-terrible, va dans le même sens. Il s'agit d'un article de Gould à propos d'un livre sur Boulez écrit par Joan Peyser.
Gould rappelle, en citant Peyser, que Boulez doit sa célébrité à un texte véhément à l'égard de Schoenberg. Le texte de Boulez s'intitulait: Schoenberg est mort.
Eh bien aujourd'hui on peut en dire autant de Boulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1484
Age : 16
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 22:54

Pison Futé a écrit:
Un peu comme vous deux, sa figure est tellement importante dans le paysage culturel classique qu'il est étrange de se dire qu'il vient de mourir. En bref, un grand nom vient de partir.

+1

 Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 22:54

Schoenberg et Boulez seront éternels, vous verrez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 23:03

Parnasse a écrit:
Schoenberg et Boulez seront éternels, vous verrez !

Ah oui,
je n'en doute pas,
Pierre Boulez a beaucoup écrit pour expliquer son oeuvre et toute la musique en général, toutes ses déclarations ont une grande logique et ses images sont très fortes.
Du moment qu'il y a des mots pour expliquer la musique même celle la plus incompréhensible, on est en mesure de mieux l'apprécier par la suite.
Malgré son texte véhément à propos de Schoenberg, Boulez  l'a joué et endisqué à maintes reprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 23:05

S'ils sont morts et qu'on en parle encore, c'est qu'ils sont éternels - pour le moment.

J'en suis à la section 4 (donc à mi-chemin) de Répons et je crois que ça va être un monologue. Encore 22 minutes et je pourrai me faire une première idée temporaire, provisoire et momentanée. C'est généralement à ce stade que la graine d'une deuxième écoute naît ou meurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 23:25

Ravelavélo a écrit:
Merci Lucien,
si tu peux, svp, poster des références discographiques avec les interprètes selon tes versions favorites, ça serait très apprécié.
Smile

bien, bien, mais ce n’est pas très compliqué :

1. Si on aime le piano “moderniste”, les deux premières sonates au moins sont incontournables. Avec les Notations en prime pour le côté je-fais-des-miniatures-c’est-trop-mimi. C’est délicat, parce que certains trouvent que c’est ce qui est le plus accessible, d’autre le plus abscons... c’est à voir selon sa sensibilité. Pour moi la version de référence pour les sonates reste Helffer, mais je ne sais pas si ça se trouve encore dans le commerce.

Sonate 1 / Sonate 2 / Sonate 3
LP Astrée AS 60 (1981)
CD Astrée/Auvidis E7716 (1986)
CD Montaigne MO 782120 (2000)
enregistrement : juillet 1980

2. 1948–1965 (environ) est la période où l’esthétique du compositeur est la plus sèche. Plutôt que le Marteau sans maitre, je conseillerais Pli selon pli, une longue mais très belle œuvre, révisée jusque 1989. (Si c’est trop long, écoutez juste le Tombeau, c’est-à-dire la dernière partie.) Pour avoir la dernière version de l’œuvre, on préfèrera l’enregistrement avec Christine Schäfer et l’Ensemble Intercontemporain :

Pli selon pli
CD DGG 471 3442 (2002)
enregistrement : janvier et février 2001

3. Pour les œuvres de maturité, où l’hédonisme sonore est plus marqué, il y a plusieurs œuvres importantes. Pour simplifier, j’ai envie de dire qu’il y a deux “styles” : l’un mélodique-contemplatif et l’autre contrapuntique-frénétique. Dérive 1, une longue mélodie accompagnée d’ornements et de résonances, incarne le premier, tandis que le deuxième est typiquement représenté par Dérive 2, dont la version originale avait environ la même longueur que la première pièce. Et dans Répons et Sur incises, on a les deux, avec dans les deux cas cet aspect flipper (merci encore Arnaud !). Dans le cas de Sur incises, je précise que c’est très pianos-claviers, cela ne peut pas plaire à tout le monde je pense. Pour Dérive 2, je serais tenté de conseiller la version intermédiaire de 2002, parce que les 45/50 minutes de la version finale, ça peut être assommant. En plus cela laisse de la place pour le Marteau, qui reste une œuvre emblématique. Comme je l’ai dit plus haut sur le cd de Sur incises il y a aussi Messagesquisse, immédiat et roboratif, ainsi que Anthèmes 2. Avec Répons, on a droit à Dialogue de l’ombre double, très sympathique également.

Marteau / Dérive 1 / Dérive 2
CD DGG 477 5327 (2005)
enregistrement : novembre 2002

Répons / Dialogue
CD DGG 457 6052 (1998)
enregistrement : septembre 1996

Sur incises / Messagesquisse / Anthèmes
CD DGG 463 4752 (2000)
CD DGG 477 6351 (2007)
enregistrement : octobre et décembre 1999


Dernière édition par lucien le Mer 6 Jan 2016 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 23:34

Ravelavélo a écrit:
Gould rappelle, en citant Peyser, que Boulez doit sa célébrité à un texte véhément à l'égard de Schoenberg. Le texte de Boulez s'intitulait: Schoenberg est mort.
Eh bien aujourd'hui on peut en dire autant de Boulez.

Quelque soit le contenu de cet article et son caractère polémique (je ne l’ai jamais lu), il y a une forte ambigüité dans ce titre, comme dans le rapport de Boulez à Schönberg. Le Roi est mort, vive le Roi ; Schönberg est mort... — tuer le père pour mieux se construire en s’appropriant son héritage, tout ça. Donc oui, je pense qu’on peut le dire, sans diffamation, et reprendre les mots : Boulez est mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 23:35

lucien a écrit:
Ravelavélo a écrit:
Merci Lucien,
si tu peux, svp, poster des références discographiques avec les interprètes selon tes versions favorites, ça serait très apprécié.
Smile

bien, bien, mais ce n’est pas très compliqué :

1. Si on aime le piano “moderniste”, les deux premières sonates au moins sont incontournables. Avec les Notations en prime pour le côté je-fais-des-miniatures-c’est-trop-mimi. C’est délicat, parce que certains trouvent que c’est ce qui est le plus accessible, d’autre le plus abscons... c’est à voir selon sa sensibilité. Pour moi la version de référence pour les sonates reste Helffer, mais je ne sais pas si ça se trouve encore dans le commerce.

Sonate 1 / Sonate 2 / Sonate 3
LP Astrée AS 60 (1981)
CD Astrée/Auvidis E7716 (1986)
CD Montaigne MO 782120 (2000)
enregistrement : juillet 1980

2. 1948–1965 (environ) est la période où l’esthétique est la plus sèche du compositeur. Plutôt que le Marteau sans maitre, je conseillerais Pli selon pli, une longue mais très belle œuvre, révisée jusque 1989. (Si c’est trop long, écoutez juste le Tombeau, c’est-à-dire la dernière partie.) Pour avoir la dernière version de l’œuvre, on préfèrera l’enregistrement avec Christine Schäfer et l’Ensemble Intercontemporain :

Pli selon pli
CD DGG 471 3442 (2002)
enregistrement : janvier et février 2001

3. Pour les œuvres de maturité, où l’hédonisme sonore est plus marqué, il y a plusieurs œuvres importantes. Pour simplifier, j’ai envie de dire qu’il y a deux “styles” : l’un mélodique-contemplatif et l’autre contrapuntique-frénétique. Dérive 1, une longue mélodie accompagnée d’ornements et de résonances, incarne le premier, tandis que le deuxième est typiquement représenté par Dérive 2, dont la version originale avait environ la même longueur que la première pièce. Et dans Répons et Sur incises, on a les deux, avec dans les deux cas cet aspect flipper (merci encore Arnaud !). Dans le cas de Sur incises, je précise que c’est très pianos-claviers, cela ne peut pas plaire à tout le monde je pense. Pour Dérive 2, je serais tenté de conseiller la version intermédiaire de 2002, parce que les 45/50 minutes de la version finale, ça peut être assommant. En plus cela laisse de la place pour le Marteau, qui reste une œuvre emblématique. Comme je l’ai dit plus haut sur le cd de Sur incises il y a aussi Messagesquisse, immédiat et roboratif, ainsi que Anthèmes 2. Avec Répons, on a droit à Dialogue de l’ombre double, très sympathique également.

Marteau / Dérive 1 / Dérive 2
CD DGG 477 5327 (2005)
enregistrement : novembre 2002

Répons / Dialogue
CD DGG 457 6052 (1998)
enregistrement : septembre 1996

Sur incises / Messagesquisse / Anthèmes
CD DGG 463 4752 (2000)
CD DGG 477 6351 (2007)
enregistrement : octobre et décembre 1999

Merci!
C'est du vrai travail de pro.
fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3600
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Mer 6 Jan 2016 - 23:50

lucien a écrit:
Ravelavélo a écrit:
Gould rappelle, en citant Peyser, que Boulez doit sa célébrité à un texte véhément à l'égard de Schoenberg. Le texte de Boulez s'intitulait: Schoenberg est mort.
Eh bien aujourd'hui on peut en dire autant de Boulez.

Quelque soit le contenu de cet article et son caractère polémique (je ne l’ai jamais lu), il y a une forte ambigüité dans ce titre, comme dans le rapport de Boulez à Schönberg. Le Roi est mort, vive le Roi ; Schönberg est mort... — tuer le père pour mieux se construire en s’appropriant son héritage, tout ça. Donc oui, je pense qu’on peut le dire, sans diffamation, et reprendre les mots : Boulez est mort.

Dans le sens physique oui, Boulez est mort.
L'article Boulez commémorait la mort de Schoenberg survenue quelques mois plus tôt.
Bon, ce n'est pas le jour, ni moment pour dire du mal de personne.
Mais c'était ça l'idée de Boulez, comme vous dites: Le Roi est Mort, vive la Roi, et vous avez parfaitement compris l'esprit du texte de Peyser relaté par Gould.

Référence: Boulez-le-terrible par Glenn Gould: in Le dernier puritain pp.277-282 (Écrits I réunis, traduits, présentés par Bruno Monsaingeon, Fayard, 1986).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1405
Age : 52
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 7:49

Du compositeur, je retiendrai tout particulièrement Pli selon pli (qui fut ma porte d'entrée dans sa musique), Messagesquisse, Eclat-Multiples, Cummings ist der Dichter, Rituel, Répons (peut-être son chef d'oeuvre), Dérive I et II, Mémoriale, Sur incises ... Mon rapport à cette musique est très particulier. Elle ne m'émeut pas du tout et me demeure toute extérieure, mais je l'admire comme un bel objet parfaitement ciselé, un peu à la manière d'une pierre précieuse. À ce titre, je lui trouve quelque chose de véritablement fascinant Smile ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fadosolrélamisi
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : Incertaine-En lutte.
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 9:07

-


Dernière édition par fadosolrélamisi le Jeu 7 Jan 2016 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 10:10

Marchoukrev a écrit:
Par contre tu pourrais te passer du couplet sur "il a coûté beaucoup d'argent etc etc". Un pays qui ne dépense pas d'argent pour la culture c'est un pays qui est mort.

Mais la "culture" musicale, ce n'est pas que Boulez; or il fut un temps où la création musicale contemporaine, ce n'était que ce qui dérivait peu ou prou de lui, à travers l'Ircam surabondamment subventionné par le Ministère de la Culture.

Tu voudras bien comprendre, que, par exemple, pour un musicien de jazz des années 70-80 (et même après), voir que le financement public de la musique en France était particulièrement généreux (le mot est faible) envers la musique [classique] contemporaine alors que lui se crevait la dalle pour trouver des contrats et gagner sa vie, y'avait de quoi l'avoir mauvaise.
Et encore plus pour un Boulez qui décrivait la musique qu'il aimait et jouait une "musique de bar" ringarde, et qui a soutenu cette vision des choses mordicus.
Mais la "création" musicale, y compris en musique contemporaine "classique", est et a été beaucoup plus étendue que ça.

La question n'est pas de savoir si Boulez et tout ce qui sort de l'Ircam est inaudible; plutôt de constater qu'on est plutôt dans le domaine de l'inécouté. C'est quand même ennuyeux du point de vue des finances publiques. Non pas qu'il faille tomber dans la démagogie opposée, celle d'un Bruno Juillard devenu (et il fait tout pour !) tête de turc favorite de Diapason dans son discours de promotion des musiques populaires (rap, etc...), mais cette question du financement n'est pas anodine en soi, notamment dans le contexte actuel des baisses de subventions aussi diverses que variées.

On pourrait d'ailleurs élargir le débat (mais avec le grand risque que ça devienne polémique) sur la différence de traitement en termes de financement(s) entre la musique classique et sa nature "institutionnelle"...et les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 10:46

Il faut insister sur la beauté du son Boulez dernière période (Répons, Sur incises, Notations pour orchestre, Dérive 2) avec des alliages de timbres proprement enivrants. colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 10:51

arnaud bellemontagne a écrit:
Il faut insister sur la beauté du son Boulez dernière période (Répons, Sur incises, Notations pour orchestre, Dérive 2) avec des alliages de timbres proprement enivrants. colors

Sauf que précisément, si je dis que ne j'aime pas sa musique, c'est précisément que pour moi la musique ne se résume pas à sa composante sonore. Donc en résumé : certains de ceux qui aiment cette musique disent la même chose que moi.
Et puis Boulez n'écrivait apparemment pas dans cette optique.
Cela pose quand même, je trouve un problème de fond.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 10:53

Ah mais je te garantis que Dérive 2 ou Sur incises sont des œuvres structurées. hehe

C'était juste pour souligner son côté français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 10:54

arnaud bellemontagne a écrit:
Ah mais je te garantis que Dérive 2 ou Sur incises sont des œuvres structurées. hehe

C'était juste pour souligner son côté français.

Ok. Mais une structure qu'on ne peut sentir, ou pas de structure, ça revient en fait au même pour l'auditeur.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16599
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 10:56

Dans ses deux œuvres je peux te dire que la structure tu la perçois. Et le parcours est balisé par des notes pivots et des contours qu'on perçoit assez clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   Jeu 7 Jan 2016 - 10:59

pff, j’étais en train d’écrire un message et je l’ai perdu. Shit
je remets le début, mais tant pis pour le reste...

néthou a écrit:
On pourrait d'ailleurs élargir le débat (mais avec le grand risque que ça devienne polémique) sur la différence de traitement en termes de financement(s) entre la musique classique et sa nature "institutionnelle"...et les autres.

c’est évidemment ça le vrai problème, à mon avis... et c’est d’ailleurs sans doute la seule chose qui définisse encore la musique “académique” : son subventionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Boulez (°1925)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Boulez (°1925)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pierre Boulez Chef d'Orchestre
» Pierre Boulez - IRCAM - Ensemble Intercontemporain
» Pierre Boulez (°1925)
» Pierre Boulez vs Pendu (2)
» Pierre Boulez vs Pendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: