Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Monteverdi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Rwandrall
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 24
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Monteverdi   Dim 28 Sep 2014 - 19:19

D'où viennent les ensembles "Dolci miei sospiri", "Fugge il verno dei dolori" et "Quando l'alba in Oriente" du répertoire de Monteverdi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 43
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Monteverdi   Dim 28 Sep 2014 - 19:52

Des Scherzi Musicali (1607) : http://imslp.org/wiki/Scherzi_musicali,_Book_1_%28Monteverdi,_Claudio%29
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rwandrall
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 24
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Monteverdi   Dim 28 Sep 2014 - 20:11

Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mer 6 Sep 2017 - 21:03

Je suis retombé sur les Lamentations de la Nymphe. Faut que je me fasse un peu de Monteverdi. Tout ce que j'ai écouté de lui m'a laissé un agréable souvenir. Et les Lamentations de la Nymphe, c'est tellement émouvant.

Pour info, Berio avait avec humour utilisé ce morceau dans Recital I (for Cathy). Sauf que dans cette œuvre, Cathy Berberian n'attend pas que son amour revienne. Elle attend que le pianiste qui l'a plantée revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mar 30 Jan 2018 - 16:40

Selva morale e spirituale

Je découvre cette version:
The Sixteen - Harry Christophers


Et j'ai fait quelques points de comparaison avec celle-ci:

Cantus Cölln – Concerto Palatino : Conrad Junghänel


Elles sont différentes (tant mieux), par exemple en ce qui concerne la répartition des voix. Les deux versions ont leurs atouts.

Dans les deux cas c'est très bien interprété et je ne saurais dire vers laquelle va ma préférence.

Un recueil impressionnant ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mer 31 Jan 2018 - 9:10

Je reviens sur ces deux versions du Selva morale e spirituale
Pour quelques petits détails.  Smile

Le nombre de pièces est différent: 37 pour The Sixteen et 42 pour Cantus Cölln.
Je n'ai pas regardé de près d'où pouvait venir cette différence. Par ailleurs j'ai lu qu'il y en aurait 40.

L'ordre d'exécution également diffère, et je pense qu'aucune des versions ne respecte l'ordre original; mais ce n'est pas très important.

Dans la "messa a 4"; deux motets ont été incorporés autour du Credo dans la version The Sixteen.

Et puis il y a "Pianto della Madonna", "parodie du "Lamento d'Arianna"; le texte profane a été remplacé par un texte latin paraliturgique (auteur inconnu) sur la "Plainte de la Vierge au pied de la croix".

C'est intéressant d'entendre à quel point les deux versions sont différentes:
Passionnée pour la version Cantus Cölln, comme on pourrait l'entendre dans "l'original".
Beaucoup plus de retenue dans la version de The Sixteen avec un accompagnement instrumental et une voix de soprano plus léger, peut-être plus adaptés au texte religieux ?

Je ne sais pas, mais "musicalement parlant" j'aurais tendance à préférer la version Cantus Cölln, plus prenante. Les deux sont intéressantes.

EDIT:

Je rajouterai que pour la version The Sixteen, présence des textes originaux avec une traduction anglaise.


Dernière édition par Rubato le Mer 31 Jan 2018 - 19:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mer 31 Jan 2018 - 9:49

Deux merveilleux ensembles de toute façon. Junghänel est à un par partie, je suppose, comme souvent ?

Pour l'ordre, il n'y en a pas vraiment, ce n'est qu'un recueil de ses activités vénitiennes, même si on y trouve des groupes par types d'œuvres. Il peut donc être judicieux de les varier, pour le confort d'écoute.

Merci pour ce bilan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mer 31 Jan 2018 - 10:18

DavidLeMarrec a écrit:
Deux merveilleux ensembles de toute façon. Junghänel est à un par partie, je suppose, comme souvent ?

Pour l'ordre, il n'y en a pas vraiment, ce n'est qu'un recueil de ses activités vénitiennes, même si on y trouve des groupes par types d'œuvres. Il peut donc être judicieux de les varier, pour le confort d'écoute.
.

Non, pas vraiment d'ordre, quoique dans la biographie de Monteverdi il semblerait qu'il y en ait un; et le "Pianto della Madonna" achèverait le recueil.

En effet, pour varier l'écoute, il est intéressant d'avoir ces deux belles et différentes versions. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mer 31 Jan 2018 - 14:43

DavidLeMarrec a écrit:
Junghänel est à un par partie, je suppose, comme souvent ?
.

Tu veux dire une voix par partie (alto, soprano, ténor...) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mer 31 Jan 2018 - 14:44

Oui. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mer 31 Jan 2018 - 14:49

À l'instant j'écoutais la version "The sixteen", et les indications de Monteverdi sont respectées : ex:(S T T B), et une voix pour chaque.

Je pense que c'est pareil pour Junghänel , mais je vérifierai. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Dim 4 Fév 2018 - 9:14

En quête d'œuvres de Monteverdi que je n'aurais pas, je me suis rendu compte que les "Scherzi musicali" de 1607 ont été très peu enregistrés (intégrale de 18 titres).
En fait il n'en existe qu'un seul enregistrement complet. Confused Il faudra faire avec.



Même chose pour les "Canzonette à trois voix" de 1584 (21 titres).
J'ai trouvé deux enregistrements:

 

Après écoute de quelques extraits, la version de Armoniosoincanto, Franco Radicchia (BRILLIANT) m'a paru assez convaincante.

Œuvres de jeunesse (Canzonettes), peut-être considérées comme mineures, mais certainement pas inintéressantes...on est avec Monteverdi ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1714
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi   Dim 4 Fév 2018 - 14:45

Pour les Scherzi, on trouve aussi des enregistrements isolés de certains dans les récitals. Notamment "Ohimé ch'io cado", qui est assez célèbre grâce à Figueras, Kiehr, Jarrousky, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Dim 4 Fév 2018 - 15:54

Oui, des enregistrements de certaines pièces, on en trouve en grande quantité. Smile Je parlais d'intégrale. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Jeu 8 Fév 2018 - 15:55



Réjouissantes ces Canzonettes a tre voici de 1584 ! Et c'est une belle surprise.
Certaines "sentent" le madrigal dont le premier livre sera édité trois ans plus tard.

Pas d'ennui à l'écoute, c'est varié.
Et en plus l'interprétation est excellente; de belles voix féminines (sopranos, mezzo, contraltos).

Le continuo: viola da braccio, viole de gambe, clavecin, flûte à bec, variable selon le titre chanté.

Le menu:
Spoiler:
 

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 19 Fév 2018 - 10:00



Les scherzi musicali de 1607, même année d'édition que l'Orféo, deux ans après le cinquième livre de madrigaux…à l'écoute ça peut surprendre.
Mais il faut prendre ces scherzi pour ce qu'ils sont, une musique faite pour être chantée et "sonnée", proches des traditions populaires de la danse italienne.

Le schéma rythmique est quasiment le même tout au long de ces 18 titres qui composent le recueil.
Recours à une exécution "à la française", ornementations de ritournelles instrumentales, deux violons, un clavecin ou chitarrone; pour cet album, deux violons, un violoncelle, un clavecin et quelques percussions discrètes.
Trois voix, deux sopranos et une basse.
Ce n'est pas le Monteverdi que je préfère, mais ce n'est pas déplaisant; j'ai même trouvé plus de plaisir à l'écoute des canzonettes à trois voix de 1584.

Bonne interprétation, sans plus.

Détails:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Mar 20 Fév 2018 - 14:31


Sous-titre:
Musique et dévotion à la cour des Gonzague: Claudio Monteverdi et Giaches De Wert

Monteverdi
Missa In Illo Tempore
Messe-parodie écrite à partir d'un matériau pré-existant, le motet In illo tempore loquente Jesu de Nicolas Gombert

Le sous-titre de l'édition de 1610, de la main de Monteverdi, est:
"Messe da capella à 6 voix, faite sur le motet In illo tempore de Gombert, les fugues de celui-ci sont les suivantes".
Puis le compositeur présente dix thèmes musicaux (dix fugues) tirés du motet de Gombert.

Pour cet enregistrement de la messe, ont été ajoutées 3 œuvres de Monteverdi et une de Giuli Cesare Bianchi.
Ce qui donne:

Kyrie
Gloria
Salve Regina [II], à 3
Credo
Salve Regina [III], à 3
Sanctus
Agnus Dei
Regina caeli
Cantate Domino (Giuli Cesare Bianchi)

Messe éditée en 1610, la même année que les Vêpres, mais très différente musicalement. C'est très fugué, comme le motet d'origine.

*****

Puis:
Giaches De Wert

Fantasia per organo
Vox in Rama, à 5
Ascendente Jesu à 6
Adesto dolori meo, à 6

*****

L'album s'achève avec le motet de Gombert In illo tempore loquente Jesu, à 6

Album enregistré dans le lieu mythique de la Basilica di Santa Barbara.
On peut penser que c'est ici que certains de ses chefs-d'œuvre ont résonné pour la première fois.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Monteverdi   Sam 14 Avr 2018 - 0:54


Selva morale e spirituale (extraits)
Pablo Heras-Casado / Balthasar Neumann Choir & Ensemble
Murcie, V.2017
Harmonia Mundi


Totalement électrisé par l’Elias de Mendelssohn entendu par Heras-Casado vendredi dernier (et en particulier par son sens des équilibres instrumentaux inédits et son art de chef de chœur), j’ai acheté cette sortie récente... et le moins qu’on puisse dire est que je n’ai pas été déçu: ce disque, dont je n’ai pour l’instant écouté que la première moitié, est d’ores et déjà une véritable tuerie ©!

Déjà, contre toute attente, ce qui frappe d’emblée (a fortiori si l’on écoute au casque), c’est l’instrumentarium: ça foisonne de timbres typés et de grain charnus, savoureux et inédits ici (luths et théorbe ont ici un tel relief que j’avais cru au début, passablement interloqué, avoir à faire à un anachronique pianoforte! Mais il faudrait aussi parler de ces cornets et trombones qui brâment avec délicatesse ou de la finesse de dentelle des cordes) - et dont les alliages et les variations sont d’une incroyable inventivité. À côté de ça, les instrumentistes chez Junghänel ou Christie (deux autres excellentes versions, au demeurant) sonnent comme un petit continuo terriblement malingre et chiche en couleurs. Cependant, le chant est magnifique lui aussi: si le chœur Balthasar Neumann est, en formation complète, comme dans Dixit Dominus secondo à 8 qui ouvre le disque, exemplaires de discipline mais aussi de densité et d’homogénéité, ses chanteurs, dès lors qu’ils sont solistes, sont capables de déployer des couleurs vocales remarquablement individualisés, et surtout d’oser des postures vocales, des modes d’émission et de diction qui révèlent de véritables singularités.

Et puis, surtout, il y a cette façon - et là, le mérite en revient probablement au chef - de donner à entendre un chant à la fois extrêmement rigoureux et déclamé dans le moindre détail, et plus globalement de proposer une lecture totalement habitée - toujours dans le mouvement, animée par un rebond rythmique étourdissant, et portée par une expressivité verbale constante: c’est contrasté, paroxystique, jubilatoire, à la fois maîtrisé au cordeau et d’une inventivité folle. Et cela révèle des moments assez inouïs: par exemple, à la toute fin du Salve Regina à 3, ce moment («o dulcis Virgo») où l’écriture rythmique et harmonique semble soudain se distendre jusqu’au bord de la rupture; ou, dans Laudate pueri Dominum, l’incroyable pas de danse qui claque dans la reprise antiphonée par les hommes et les femmes sur «Quis sicut Dominus noster, qui in altis habitat

Bref, drunken et  bounce


Dernière édition par Benedictus le Jeu 26 Avr 2018 - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 17:13

Nouvelle écoute des Canzonettes a tre voici de 1584.

Et c'est toujours un réel bonheur; écoute dans le jardin en contemplant les arbres en fleurs et avec en fond sonore le gazouillis des oiseaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 19:56

Benedictus a écrit:

Selva morale e spirituale (extraits)
Pablo Heras-Casado / Balthasar Neumann Choir & Ensemble
Murcie, V.2017
Harmonia Mundi


Totalement électrisé par l’Elias de Mendelssohn entendu par Heras-Casado vendredi dernier (et en particulier par son sens des équilibres instrumentaux inédits et son art de chef de chœur), j’ai acheté cette sortie récente... et le moins qu’on puisse dire est que je n’ai pas été déçu: ce disque, dont je n’ai pour l’instant écouté que la première moitié, est d’ores et déjà une véritable tuerie ©!

Déjà, contre toute attente, ce qui frappe d’emblée (a fortiori si l’on écoute au casque), c’est l’instrumentarium: ça foisonne de timbres typés et de grain charnus, savoureux et inédits ici (luths et théorbe ont ici un tel relief que j’avais cru au début, passablement interloqué, avoir à faire à un anachronique pianoforte! Mais il faudrait aussi parler de ces cornets et trombones qui brâment avec délicatesse ou de la finesse de dentelle des cordes) - et dont les alliages et les variatios sont d’une incroyable inventivité. À côté de ça, les instrumentistes chez Junghänel ou Christie (deux autres excellentes versions, au demeurant) sonnent comme un petit continuo terriblement malingre et chiche en couleurs. Cependant, le chant est magnifique lui aussi: si le chœur Balthasar Neumann est, en formation complète, comme dans Dixit Dominus secondo à 8 qui ouvre le disque, exemplaires de discipline mais aussi de densité et d’homogénéité, ses chanteurs, dès lors qu’ils sont solistes, sont capables de déployer des couleurs vocales remarquablement individualisés, et surtout d’oser des postures vocales, des modes d’émission et de diction qui révèlent de véritables singularités.

Et puis, surtout, il y a cette façon - et là, le mérite en revient probablement au chef - de donner à entendre un chant à la fois extrêmement rigoureux et déclamé dans le moindre détail, et plus globalement de proposer une lecture totalement habitée - toujours dans le mouvement, animée par un rebond rythmique étourdissant, et portée par une expressivité verbale constante: c’est contrasté, paroxystique, jubilatoire, à la fois maîtrisé au cordeau et d’une inventivité folle. Et cela révèle des moments assez inouïs: par exemple, à la toute fin du Salve Regina à 3, ce moment («o dulcis Virgo») où l’écriture rythmique et harmonique semble soudain se distendre jusqu’au bord de la rupture; ou, dans Laudate pueri Dominum, l’incroyable pas de danse qui claque dans la reprise antiphonée par les hommes et les femmes sur «Quis sicut Dominus noster, qui in altis habitat

Bref, drunken et  bounce  

En lisant ton commentaire enthousiaste, on peut regretter que ce ne soit que des extraits, parce que ça fait envie. Smile  (j'ai deux versions intégrales)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 20:05

Moi aussi [Non, en fait, j'en ai trois: Junghänel, Garrido et Cavina], mais franchement, c'est quand même à tenter, parce que ça ne ressemble à rien de ce que j'ai entendu et que c'est superbement réalisé et complètement électrisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30181
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 20:54

Je ne connais pas ces œuvres (on est bien d'accord que ce ne sont ni des madrigaux ni les Vêpres (ni les opéras évidemment) ?).
Peux débuter par ce disque ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 20:59

Cololi a écrit:
on est bien d'accord que ce ne sont ni des madrigaux ni les Vêpres (ni les opéras évidemment) ?
En effet. C'est un recueil de pièces liturgiques de styles très variés.

Cololi a écrit:
Peux débuter par ce disque ?
Je ne peux que te le recommander. (Moins étourdissante, l'anthologie de Christie chez HM est cependant très bien aussi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 21:57

J'ai les versions Conrad Junghänel et The Sixteen : Harry Christophers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30181
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 22:01

Je viens d'écouter 10 minutes ... et ça fait très très envie !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 22:02

Cololi a écrit:
Je viens d'écouter 10 minutes ... et ça fait très très envie !

Tu peux y aller les yeux fermés, mais les oreilles... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Monteverdi   Lun 23 Avr 2018 - 22:06

Je n'ai pas encore écouté ce disque, mais celui de Christie a été une révélation pour moi (en particulier Chi vol che m'innamori - qui ne figure pas dans l'anthologie Heras-Casado, et dont le propos me semble assez peu liturgique, soit dit en passant siffle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Monteverdi   Jeu 26 Avr 2018 - 22:38

Du fil Playlist:
Cololi a écrit:
Monteverdi : Selva morale e spirituale (extraits) (Heras-Casado)
Benedictus a écrit:
Alors? Very Happy
Cololi a écrit:
Beh c'est assez génial. Les instruments d'époque, un chœur plutôt étoffé plus poignant que les chœurs rachitiques habitués de ce répertoire, Et puis une harmonie bien mise en valeur !
Benedictus a écrit:
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monteverdi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monteverdi
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Monteverdi - Vêpres de la Vierge
» Claudio Monteverdi : Madrigaux
» Monteverdi - Orfeo
» Claudio Monteverdi (1567-1643)
» Monteverdi - Il Ritorno d'Ulisse in patria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: