Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vaughan Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mer 19 Juil 2006 - 12:43

Eh bien je ne sais pas ce que tu as écouté, je te conseillerais bien les symphonies 4 et 6, tout sauf sirupeuses, le ballet Job et Flos Campi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mer 19 Juil 2006 - 12:47

Xavier a écrit:
Eh bien je ne sais pas ce que tu as écouté
Poèmes symphoniques surtout, et au moins une symphonie (laquelle, j'ai oublié). Il me semble bien que Flos Campi ne m'avait pas impressionné du tout, mais je confonds peut-être. Quoi qu'il en soit, je retenterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mer 19 Juil 2006 - 12:54



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mer 19 Juil 2006 - 12:56



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mer 19 Juil 2006 - 13:00



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mer 19 Juil 2006 - 13:09

Je n'ai qu'une version, et elle est très bien:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mer 19 Juil 2006 - 13:28



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Jeu 27 Juil 2006 - 13:57



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Jeu 27 Juil 2006 - 15:37

jaky a écrit:
Pour Fuligo (et les autres): un speech de RVW remerciant l'équipe pour son enregistrement de la sixième symphonie. (LSO/Boult, première intégrale en mono début années 50).
http://idisk.mac.com/scothy4-Public/speech.mp3
Il y a une interview sur BBC3, mais là mon anglais est bien trop primaire pour comprendre… Sad
Connaissez vous d'autres interviews du compositeur?
Je ne trouve pas de livre sur RWV (ceux en anglais sont épuisés ou indisponibles et je ne connais pas suffisamment l'anglais pour en profiter de toutes façons). Auriez-vous connaissance d'un ouvrage en langue française?
je sais je délire, mais sais-t'on jamais!

PS: j'ai écrit à la Ralph Vaughan Williams Society, peut-être aurai-je une réponse…

Merci pour le lien. Désolée, je ne connais rien niveau interviews..
Pour les livres, je n'en connais qu'en anglais, trouvables à des prix raisonnables, mais en français Shocked je ne crois pas qu'il en existe un seul. Je pense qu'il n'y a plus qu'a se rabattre sur les trucs hors publi genre mémoires/thèses, mais en français, je ne suis pas sûre non plus. mais je suppose que s'il en existe, la RVWS te les dénichera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Devinette   Lun 14 Aoû 2006 - 12:21



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reidid
Mélomane averti


Nombre de messages : 494
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Lun 14 Aoû 2006 - 16:59

celui qui tient la hache ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Lun 14 Aoû 2006 - 17:28

J'ai voulu tricher en faisant une recherche et voilà où cela m'a mené :

http://www.cerb.fr/qt/neurolep.htm
Mr. Green

PS: les guêpes sont arrivées, mais impossible de faire fonctionner le CD Mad
Tu le lis sur quoi Jaky?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 15 Aoû 2006 - 12:14



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 7 Nov 2006 - 2:26



Des oeuvres pour choeur et orchestre essentiellement.

Pour l'instant c'est très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 7 Nov 2006 - 2:29

Fuligo a écrit:
J'ai voulu tricher en faisant une recherche et voilà où cela m'a mené :

http://www.cerb.fr/qt/neurolep.htm

Toujours utile de connaître les effets cardiologiques des neuroleptiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 7 Nov 2006 - 3:25



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 7 Nov 2006 - 3:34

Jaky a écrit:
Xavier a écrit:


Des oeuvres pour choeur et orchestre essentiellement.

Pour l'instant c'est très beau.
Mais il n'y a pas de choeur dans les fives variants…!? Shocked

Heureusement que tu as mis en gras "essentiellement"! Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(é)Ponge
Néophyte


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 3 Fév 2007 - 21:42

Si Ralph Vaughan Williams est le vainqueur toutes catégories du sucre, que faut-il penser de Rutter, Kancheli, Gorecki et une centaine d'autres compositeurs dont je préfère ne pas connaitre les noms?
Quand à citer Butterworth comme plus proche du bon gout... ca me laisse perplexe, tant la musique de Butterworth, ami de RVW, est proche de celle de RVW, pour ne pas dire identique, la modernité d'écriture des pièces comme Flos Campi ou des symphonies 4 et 6 en moins. Ou même Bantock, dont la musique est toute aussi sirupeuse, mais aussi et surtout sans identité et bien plus banale que n'importe quelle pièce de RVW.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 3 Fév 2007 - 21:45

(é)Ponge a écrit:
la modernité d'écriture des pièces comme Flos Campi ou des symphonies 4 et 6 en moins.

Bienvenue!

J'ai déjà proposé ces oeuvres à David, mais sans succès... Wink

Par ailleurs, on est HS, il y a un sujet Vaughan-Williams en cherchant un peu. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(é)Ponge
Néophyte


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 3 Fév 2007 - 21:54

Merci, mais je ne fais que passer. D'habitude je me contente de lire. J'étais simplement surpris que dans le nombre apparent infini de disques et de compositeurs que DavidLeMarrec a entendu il n'ait pas trouvé de musiques plus sirupeuses que ce pauvre RVW qui n'en demande pas tant (ni Tüür d'ailleurs, qui s'est fait taxé de vulgarité, alors que ses plus mauvaises oeuvres valent bien Pärt).
Et excusez moi pour le hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 3 Fév 2007 - 22:34

(é)Ponge a écrit:
J'étais simplement surpris que dans le nombre apparent infini de disques et de compositeurs que DavidLeMarrec a entendu il n'ait pas trouvé de musiques plus sirupeuses que ce pauvre RVW qui n'en demande pas tant (ni Tüür d'ailleurs, qui s'est fait taxé de vulgarité, alors que ses plus mauvaises oeuvres valent bien Pärt)
L'infinité supposée n'empêche pas la subjectivité. Pas de quoi s'échauffer. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 3 Fév 2007 - 22:48

(é)Ponge a écrit:
Si Ralph Vaughan Williams est le vainqueur toutes catégories du sucre, que faut-il penser de Rutter, Kancheli, Gorecki et une centaine d'autres compositeurs dont je préfère ne pas connaitre les noms?
Je ne parlais pas exactement du sucre, mais du sirop, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Qui plus est, ces termes font suffisamment appel à l'imaginaire individuel pour laisser plusieurs définitions contradictoires sous nos drapeaux. Témoin les discussions récurrentes avec Kfigaro sur le sujet !

Górecki est certes planant, sucré si on veut en forçant le trait, mais pas du tout sirupeux, ça reste très froid. Et si on considère son fantastique Amen, ou son Miserere, on est plus proche de l'épure (jusqu'à l'aburde si on veut) que du flonflon.

Kancheli, en plus bricoleur, je le mettrais dans la même catégorie : spiritualité un peu factice, de mauvais goût dans certaines pièces (Xavier m'assure que ce n'est pas le cas partout), mais je ne perçois pas le sirop, qui n'est pas synonyme de vulgarité.
Le sirop de Richard Strauss est une volupté et d'une distinction incroyables.


Citation :
Quand à citer Butterworth comme plus proche du bon gout... ca me laisse perplexe, tant la musique de Butterworth, ami de RVW, est proche de celle de RVW, pour ne pas dire identique, la modernité d'écriture des pièces comme Flos Campi ou des symphonies 4 et 6 en moins.
Je suis à ta disposition pour une ordalie. La musique de Butterworth est beaucoup moins complaisante d'une part, beaucoup plus riche, conflictuelle d'autre part. Et évocatrice pour moi, c'est encore autre chose.

Je ne vois aucun rapport entre Summer Music, sa Première Symphonie et du RVW. A part un petit côté anglais.


Citation :
Ou même Bantock, dont la musique est toute aussi sirupeuse, mais aussi et surtout sans identité et bien plus banale que n'importe quelle pièce de RVW.
Bantock emploie tout de même des moyens orchestraux beaucoup plus malicieux que les facilités de RVW. Harmoniquement, ça se vaut, mais Bantock ne tente pas, je trouve, d'aller caresser dans le sens du poil, il assume pleinement les limites de l'ambition de sa musique.

Par ailleurs, je citais Bridge, et je révère Bridge, je le précise tout de suite. Il n'empêche que ça reste sirupeux.


Je ne cherche pas à démontrer que ma définition du sirop est la seule valable, ce serait s'abuser. Ni à convaincre qui que ce soit que RVW est un mauvais compositeur, ça n'aurait pas d'intérêt. J'avais d'ailleurs plus développé mes réticences, discrètement, dans le fil du confessionnal, pour ne pas déranger le fil RVW.
Mais il faut bien voir qu'un forum est aussi un endroit où l'on s'amuse, et entre habitués, on se jette des allusions au détour d'un fil, avec des propos volontairement à l'emporte-pièce. Ici, c'était un clin d'oeil à Xavier, à Jaky qui avaient participé à la discussion.

Il est déjà assez difficile de conserver une harmonie minimale entre les habitués, on ne peut hélas pas ménager les susceptibilités de ceux dont on ignore l'existence !


Navré de t'avoir aiguillonné. Mais vraiment, Butterworth, je ne perçois strictement rien de commun. Si tu as des références à comparer, je suis preneur. Pourquoi pas dans les songs, la différence sera plus ténue. (Et où RVW me sera supportable. Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
(é)Ponge
Néophyte


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 3 Fév 2007 - 23:17

DavidLeMarrec a écrit:

Je ne parlais pas exactement du sucre, mais du sirop, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Qui plus est, ces termes font suffisamment appel à l'imaginaire individuel pour laisser plusieurs définitions contradictoires sous nos drapeaux.

Certes, mais dans un cas ca semble être une qualité (Strauss), dans l'autre l'insulte suprême au bon gout (RVW). Ca n'est pas qu'un constat d'expression. Et tes petites provocations récurrentes sur RVW laissent perplexes. Very Happy

DavidLeMarrec a écrit:
Górecki est certes planant, sucré si on veut en forçant le trait, mais pas du tout sirupeux, ça reste très froid.

Je vois ce que tu veux dire, mais si le sirop sert de prétexte critique à RVW, je ne peux pas être d'accord. La complaisance dans la répétition et l'interminable extatisme de pacotille est pour moi bien plus vulgaire et sirupeuse que tout ce que fait RVW. Je trouve bien plus d'authenticité dans l'évocation pastorale sur fond de mélodie populaire anglaise des pièces même les plus niannian de RVW que dans cette spiritualité à l'hollywoodienne. Alors certes ce n'est pas exactement du sirop, mais Morloch parlait de "potentiel dégoulinométrique" et Gorecki ca dégouline de cordes et d'accords mineurs.
Et que penses-tu de Rutter?

Citation :

Je ne vois aucun rapport entre Summer Music, sa Première Symphonie et du RVW. A part un petit côté anglais.

Ah, tu parles d'Arthur Butterworth. Je pensais à George Butterworth. Je ne connais que sa première symphonie, qui ressemble pour moi à un mélange sans inspiration du RVW des symphonies les plus sèches (4, 6 et 9) et de Shostakovich. Une musique plus riche? J'en suis loin d'être certain, mais en tout cas c'est une service d'une expression bien moins personnelle (en 1957, date de la première symphonie de Butterworth, ce ne sont pas les symphonies de ce style qui manquent).

Citation :
Bantock emploie tout de même des moyens orchestraux beaucoup plus malicieux que les facilités de RVW.

Plus malicieux peut être (encore que je demande à voir), mais surtout beaucoup plus banals. L'orchestre de RVW a beau suinter parfois, il est reconnaissable entre mille, ce qui n'est absolument pas le cas de celui de Bantock (et il devait être amoureux d'une harpiste).
Je me suis quand même mis Sappho entre les oreilles pour écrire ce message... c'est quand même d'une platitude mélodique qui n'a rien à voir avec RVW. Ca ressemble à du post-romantisme allemand mêlé à du sous-Elgar. Du déjà entendu, très "musique du film", puisque cette expression est à la mode. C'est très mignon et pas désagréable du tout, mais on est loin de RVW.
Et je ne connais pas Bridge, je n'en ai donc pas parlé.

Citation :
Navré de t'avoir aiguillonné.

La seule chose qui m'a aiguillonné, c'est pourquoi celui-là entre les milliers de compositeurs sirupeux qui existent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 3 Fév 2007 - 23:59

arf qu'est ce que c'est devenu sérieux soudain.

C'était juste des plaisanteries, et en plus pour dire que l'orchestrations de Szymanowski n'est pas sirupeuse.

Pourquoi ne pas aller simplement défendre Vaughan Williams sur son fil ?






dwarf qui est l'administrateur qui a osé éditer mon message pour estropier le nom du plus grand compositeur vivant ? grmbl rambo Razz


Dernière édition par le Dim 4 Fév 2007 - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 0:12

Morloch a écrit:
qui est l'administrateur qui a osé éditer mon message pour estropier le nom du plus grand compositeur vivant ? grmbl rambo Razz

Qui était sur place au moment du crime ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 0:42

(é)Ponge a écrit:
Certes, mais dans un cas ca semble être une qualité (Strauss), dans l'autre l'insulte suprême au bon gout (RVW).
Ce n'est pas une qualité ou un défaut, c'est juste que Strauss, très souvent, l'utilise de façon interrompue (le rôle de Chrysothémis, le Prélude d'Ariadne...), ou alors avec un certain second degré (Heldenleben).
RVW utilise récurremment une mélodie évidente, mise très en avant, toujours martelée par l'orchestration. C'est l'abus à mon goût, l'usage comme principal moyen d'expression qui produit tout simplement de l'ennui, voire un écoeurement devant tant de matières grasses.

Je m'en expliquais plus précisément dans le fil du confessionnal.
http://classik.forumactif.com/Musique-Divers-f8/Le-nouveau-confessional-remis-a-neuf-t299-180.htm
DavidLeMarrec a écrit:
J'en serai sans nul doute fou un jour, mais.


A force de vous lire dithyrambiques, j'ai retenté une aventure dont le récit me vaudra sans doute l'ostracisme perpétuel.


Au menu : Ralph Vaughan Williams, Deuxième Symphonie et Tallis Variations (EMI).
Le moins qu’on puisse dire est que ce n’est pas précisément de la musique difficile. Très efficace sur un public peu averti, parce que le parcours est très lisible : pas de forme complexe, succession d’épisodes, assez figuratifs, peu de contrechants, mélodie un peu dégoulinante, très visible (toujours par les dessus du moment).
Bref, RVW, ça me fait toujours le même effet : l’émotion esthétique à la portée des yorkshires.

Et malgré mon affection infinie pour les yorkshires, ça ne fonctionne pas tout à fait sur moi.


Citation :
Ca n'est pas qu'un constat d'expression. Et tes petites provocations récurrentes sur RVW laissent perplexes. Very Happy
Je ne vois pas de provocations récurrentes. Sur Glass et Saint-George, OK, mais sur RVW, à part cette petite incidente argumentée et placée dans le confessionnal, j'ai dû y faire allusion une autre fois...


Citation :
Je vois ce que tu veux dire, mais si le sirop sert de prétexte critique à RVW, je ne peux pas être d'accord.
Ce n'est pas le prétexte à critique. C'est juste que, j'ai beau écouter, je trouve que c'est de la très mauvaise musique. Je m'acharne, je comprends bien que si d'autres gens un tant soit peu crédibles aiment, il doit y avoir une raison, mais je ne la trouve pas.

Je n'y vois strictement aucun intérêt. Ca se résume par sirop, mais ce n'est pas parce que c'est du sirop que je n'aime pas, j'ai précisé les choses précédemment. Je trouve ça simpliste et facile, sans consistance. Il y a des tas de musiques faciles et populaires qui s'énoncent avec plus de facilité, et je les préfère.

Mais défendre qu'un compositeur est mauvais n'a à mon sens à peu près aucun intérêt, c'est pourquoi je préfère lancer de petits clins d'oeil et ne pas revenir longuement dessus, jusqu'à ce que tu me repousses dans mes retranchements...
Convaincre quelqu'un d'aimer un compositeur, ok, mais de ne pas aimer, ça ne m'intéresse pas du tout.

La seule chose que je peux faire, c'est défendre le fait que j'ai le droit de décrire une musique, et de ne pas pas en retirer satisfaction. Bien malgré moi, crois-le. Vu la masse de disques qu'il représente, j'aurais préféré que ça me botte. Mais j'ai jusqu'à présent tout trouvé très mauvais (à part les mélodies).


Citation :
La complaisance dans la répétition et l'interminable extatisme de pacotille est pour moi bien plus vulgaire et sirupeuse que tout ce que fait RVW.
Plus vulgaire, ça peut. Sirupeuse, ce n'est pas du tout ma définition.

Mais là, on est purement dans le jugement de valeur, et nous n'avons plus de base un tant soit peu rationnelle pour débattre.

Que RVW soit vulgaire, ce n'est pas grave. Qu'il m'insupporte, c'est plus gênant.


Citation :
Je trouve bien plus d'authenticité dans l'évocation pastorale sur fond de mélodie populaire anglaise des pièces même les plus niannian de RVW que dans cette spiritualité à l'hollywoodienne. Alors certes ce n'est pas exactement du sirop, mais Morloch parlait de "potentiel dégoulinométrique" et Gorecki ca dégouline de cordes et d'accords mineurs.
Bof. Les mélodies victoriennes, dans ce genre d'évocation, sont d'une autre tenue, d'une autre poésie. Quant à Górecki, je ne sais pas si tu connais sa musique chorale a capella, mais c'est très loin de ce que tu décris.


Citation :
Et que penses-tu de Rutter?
Je n'ai souvenir de rien de lui. Peut-être qu'avec des titres ?


Citation :
Ah, tu parles d'Arthur Butterworth. Je pensais à George Butterworth. Je ne connais que sa première symphonie, qui ressemble pour moi à un mélange sans inspiration du RVW des symphonies les plus sèches (4, 6 et 9) et de Shostakovich. Une musique plus riche? J'en suis loin d'être certain, mais en tout cas c'est une service d'une expression bien moins personnelle (en 1957, date de la première symphonie de Butterworth, ce ne sont pas les symphonies de ce style qui manquent).
J'écoutais précisément cette Première hier, et vraiment, j'ai été saisi par l'intérêt de la chose, le discours renouvelé. La date, je m'en fiche un peu. On nous vend Petersson comme un génie, Butterworth est tout de même d'une 'fréquence événementielle' toute autre.


Citation :
Plus malicieux peut être (encore que je demande à voir), mais surtout beaucoup plus banals. L'orchestre de RVW a beau suinter parfois, il est reconnaissable entre mille, ce qui n'est absolument pas le cas de celui de Bantock (et il devait être amoureux d'une harpiste).
Ok pour l'orchestre reconnaissable, mais Bantock l'est aussi dans certaines pièces. Essaie la Pagan Symphony si ce n'est fait, la malice y est bel et bien.


Citation :
Je me suis quand même mis Sappho entre les oreilles pour écrire ce message... c'est quand même d'une platitude mélodique qui n'a rien à voir avec RVW. Ca ressemble à du post-romantisme allemand mêlé à du sous-Elgar. Du déjà entendu, très "musique du film", puisque cette expression est à la mode.
Ca ressemble assez à du post-Elgar, je dirais de façon plus neutre. Oui. Je n'ai jamais prétendu que Bantock était un génie.


Citation :
Et je ne connais pas Bridge, je n'en ai donc pas parlé.
C'est dans la même mouvance, puisque tu as l'air de t'y intéresser, tu devrais tenter, je ne connais rien de décevant chez lui - du moins tout est dans le même esprit.


Citation :
La seule chose qui m'a aiguillonné, c'est pourquoi celui-là entre les milliers de compositeurs sirupeux qui existent?
Parce qu'il fallait bien choisir un exemple... Un millier ça aurait été un peu long. Wink
[Et à choisir, j'ai pris le champion de sa catégorie.]

Mais si quelqu'un trouve que RVW ne dégouline pas, qu'il le dise, je suis prêt à l'entendre (derrière une rembarde de sécurité, tout de même, pas d'imprudence).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
(é)Ponge
Néophyte


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 1:57

DavidLeMarrec a écrit:

RVW utilise récurremment une mélodie évidente, mise très en avant, toujours martelée par l'orchestration. C'est l'abus à mon goût, l'usage comme principal moyen d'expression qui produit tout simplement de l'ennui, voire un écoeurement devant tant de matières grasses.

Je ne nierai pas que RVW a une approche très mélodique des oeuvres mais d'une part ce n'est pas le cas de toute son oeuvre et d'autre part prétendre que ses oeuvres se limitent à des mélodies accompagnées, c'est être totalement dans le faux. Il ne fait pas moins que la plupart des compositeurs post-romantiques, il fait même souvent plus, ses mélodies sont simplement un peu plus mises en évidence. Si ce simple fait suffit à en faire de la "très mauvaise musique", je trouve que c'est une perception de la musique particulièrement pauvre.

DavidLeMarrec a écrit:

Au menu : Ralph Vaughan Williams, Deuxième Symphonie et Tallis Variations (EMI).
Le moins qu’on puisse dire est que ce n’est pas précisément de la musique difficile. Très efficace sur un public peu averti, parce que le parcours est très lisible : pas de forme complexe, succession d’épisodes, assez figuratifs, peu de contrechants, mélodie un peu dégoulinante, très visible (toujours par les dessus du moment).
Bref, RVW, ça me fait toujours le même effet : l’émotion esthétique à la portée des yorkshires.

Outre le fait que la dernière phrase est insultante, tu es mal tombé. Sa deuxième symphonie est probablement sa moins bonne. Sa forme en succession d'épisode provient du fait qu'elle est à l'origine un poème symphonique, que Butterworth (George donc, pas Arthur) lui a suggéré de transformer en symphonie.
Qu'as-tu vraiment entendu de RVW?

Citation :
Mais là, on est purement dans le jugement de valeur, et nous n'avons plus de base un tant soit peu rationnelle pour débattre.

Comme dans tout ce que tu me dis plus haut. "Simpliste et facile", c'est bien du pur jugement de valeur sans base un tant soit peu rationnelle.
Ce qui m'étonne plus c'est que, encore une fois, un Bantock ne fait rien de plus et même souvent moins étant donné qu'il ne touche pas à la modernité comme RVW, et un Bridge, dont je suis en train d'écouter les poèmes symphoniques par Hickox, ne fait qu'un post-romantisme bien plus traditionnel, comme on peut en trouver un peu partout en Angleterre et en France à l'époque, avec un réel talent d'orchestrateur mais aussi un manque flagrant d'originalité. L'orchestre est plus clinquant que chez Vaughan Williams? Sans doute, mais c'est saturé de lieux communs et de tics orchestraux les plus éculés, et ca n'échappe pas aux mélodies sirupeuses.
Je trouve ca tout à fait charmant, mais entre la banalité post-romantique de Bridge et la personnalité de RVW quitte à être dégoulinant, mon choix est vite fait. Les petits trucs orchestraux, ce n'est vraiment pas ce qui fait de la bonne musique pour moi. Si j'étais méprisant comme tu l'as été plus haut, je dirais que tu échanges là le prétendu sirop mélodique de RVW pour une esthétique bonne pour flater l'amoureux du beau orchestre mais complètement creuse.
Et je suppose que c'est le risque qu'on prend à avoir un minimum de personnalité, des gens vont forcément détester... Brigde c'est passe-partout, ca ne fait de mal à personne.

Citation :

Bof. Les mélodies victoriennes, dans ce genre d'évocation, sont d'une autre tenue, d'une autre poésie.

Je ne crois pas que ca ait grand chose à voir.

Citation :

J'écoutais précisément cette Première hier, et vraiment, j'ai été saisi par l'intérêt de la chose, le discours renouvelé.

Et personnellement j'ai été justement frappé par le manque de renouvellement du propos, c'est la première chose qui m'ait venu à l'esprit en entendant cette symphonie. Et c'est rempli de mélodies bien en évidences, qui se balladent au-dessus d'un orchestre qui suit bien plus gentiment que chez VW (j'ai réécouté le début des troisième et quatrième de VW avant de réécouter le début de cette symphonie, et ca se passe de commentaires).

Citation :
On nous vend Petersson comme un génie, Butterworth est tout de même d'une 'fréquence événementielle' toute autre.

Je ne vois pas le rapport avec Petersson ici... je ne l'aime pas particulièrement.

Citation :
Mais si quelqu'un trouve que RVW ne dégouline pas, qu'il le dise, je suis prêt à l'entendre (derrière une rembarde de sécurité, tout de même, pas d'imprudence).

Le RVW des symphonies 4, 6 et 9 (même si j'aime moins cette dernière) et de Flos Campi ne dégouline pas.


Dernière édition par le Dim 4 Fév 2007 - 2:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 2:05

Je suis d'accord avec toi sur plusieurs points, notamment sur le fait que David n'a écouté aucune des très bonnes oeuvres de Vaughan-Williams.
On a beau lui dire mais... on dirait que c'est un peu sa tête de turc quoi! dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 2:15

Je suis admiratif de l'heure à laquelle restent ouvertes les médiathèques. PHP

(é)Ponge a écrit:
prétendre que ses oeuvres se limitent à des mélodies accompagnées, c'est être totalement dans le faux.
Je n'ai jamais dit cela.

Mais plutôt ceci :
(é)Ponge a écrit:
ses mélodies sont simplement un peu plus mises en évidence.

Il serait plus efficace de vanter les mérites de RVW pour tous, je crois, que de chercher à me démontrer que je l'ai mis en passant l'aspirateur.


Pour le reste, je trouve que le ton se tend trop. Aussi, j'en resterai là pour l'instant, quitte à reprendre plus tard au calme. La paix des ménages est chose précieuse.


J'espère que nous te garderons parmi nous, à présent que tu sembles avoir renoncé au silence. :shaking2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
(é)Ponge
Néophyte


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 2:23

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis admiratif de l'heure à laquelle restent ouvertes les médiathèques. PHP

Les ressources de la nuit sont inépuisables.

DavidLeMarrec a écrit:
(é)Ponge a écrit:
prétendre que ses oeuvres se limitent à des mélodies accompagnées, c'est être totalement dans le faux.
Je n'ai jamais dit cela.

Je sais, j'exagérais volontairement tes propos.

DavidLeMarrec a écrit:
J'espère que nous te garderons parmi nous, à présent que tu sembles avoir renoncé au silence. :shaking2:

Je risque de repartir très vite. batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 2:25

(é)Ponge a écrit:

DavidLeMarrec a écrit:
J'espère que nous te garderons parmi nous, à présent que tu sembles avoir renoncé au silence. :shaking2:

Je risque de repartir très vite. batman

Juste parce que ce troll n'aime pas Vaughan Williams? Very Happy

Ca serait dommage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 2:27

Xavier a écrit:
Je suis d'accord avec toi sur plusieurs points, notamment sur le fait que David n'a écouté aucune des très bonnes oeuvres de Vaughan-Williams.
Pourtant, j'en ai entendu d'autres avant le compte-rendu que j'avais fait, avec exactement la même impression, d'où ma consternation. Je ne suis pas sûr que la Quatrième ou Flos Campi ne me soient pas passés dans les oreilles, mais je ne peux pas vérifier. Par ailleurs, les extraits de BT semblaient sensiblement du même tonneau.
J'adore m'acharner sur ceux qui me résistent, mais ceux qui me laissent pantois devant leur facilité, il y a suffisamment d'Anglais au goût délicieusement détestable pour aller voir ailleurs dans le même genre. Wink


Citation :
On a beau lui dire mais... on dirait que c'est un peu sa tête de turc quoi! dwarf
Ca permet des raccourcis utiles. Saint-George, Glass, RVW, hop ! Evidemment, pas de pot, il y a toujours quelqu'un pour râler. Pourtant, trois, c'est pas beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 2:30

DavidLeMarrec a écrit:
Pourtant, trois, c'est pas beaucoup.

C'est vrai, il faut le reconnaître.

J'en ai nettement plus que trois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(é)Ponge
Néophyte


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 2:30

Xavier a écrit:

Juste parce que ce troll n'aime pas Vaughan Williams? Very Happy

Je suis un vengeur masqué, une fois ma mission accomplie il me faudra m'envoler vers d'autres cieux pour défendre le compositeur et l'orphelin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 3:13

Moi je ne m'envole pas, je suis collé sur mon mac à tenter de ne pas bousiller le BT de demain. C'est pas fait.

Je voulais juste dire que je n'ai rien lu ou à peu près des échanges de nos deux posteurs fous de ce soir. Je dirai juste que RVW, en dehors de Flos Campi ça vaut pas tripette.

Bon, j'y retourne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 4 Fév 2007 - 3:22

Il n'est toujours pas revenu Bob ? :face:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6641
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 13:01

Il me semble que personne n'a parlé de son opéra "The Pilgrim's progress que personnellement je trouve très beau.( je viens de le réécouter).
Opéra qui mêle l'antiquité biblique au moyen age, des personnages authentiques à d'autres comme l'envie, la superstition, la malice..

L'orchestration est luxuriante. Plusieurs scènes sont mémorables (le monologue du pélerin jeté en prison, la traversée de la vallée de l'humiliation avec ses créatures lugubres.. :face: ..

on peut dire que c'est une sorte de Passion en fait.

L'orchestre, les choeurs et les nombreux solistes sont tous excellents dans cette version d'Hickox.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 13:23



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6641
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 13:30

Jaky a écrit:


Si j'en ai parlé, mais pour retrouver où !??
J'adore, une passion oui, mais pas celle du Christ, une passion "du simple croyant".

Et j'ai pourtant cherché dans tous les sujets le concernant, page par page Exclamation

Passion du "simple croyant", absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 15:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6641
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 16:36

Effectivement, je n'ai cherché que dans les sujets traitant directement de Vaughan Williams et pas dans musique anglaise du XXeme. Confused

Mais bon, une petite piqûre de rappel ne fera pas de mal ! Smile


Dernière édition par le Sam 24 Fév 2007 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 16:39

C'est bien pour ça que j'essaie d'être un peu ordonné dans l'organisation de ce forum. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 17:26

Quand j'ai créé ce thread général, je ne me doutais pas qu'il y avait quelqu'un d'autre sur terre qui écoutait de la musique anglaise. Creer un thread par compositeur semblait présompteux Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80503
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Sam 24 Fév 2007 - 17:38

Fuligo a écrit:
Quand j'ai créé ce thread général, je ne me doutais pas qu'il y avait quelqu'un d'autre sur terre qui écoutait de la musique anglaise. Creer un thread par compositeur semblait présompteux Razz

Oui c'est logique.

Le forum a grandi depuis. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Dim 25 Fév 2007 - 0:58



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 1 Mai 2007 - 14:47



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6641
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 1 Mai 2007 - 16:27

Merci Jaky pour la présentation de cette oeuvre que je ne connaissais pas.
Je vais m'y intéresser de plus près.
Y a-t-il des enregistrements de disponibles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 1 Mai 2007 - 16:54



Dernière édition par … le Lun 28 Sep 2009 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Mar 1 Mai 2007 - 17:04

Jaky a écrit:
Par contre les Flos campi qui complètent le cd manquent vraiment de poésie…

Ca n'a pas du me toucher non plus, car je découvre en lisant ton post qu'il y a les Flos Campi sur ce CD, pourtant je l'ai écouté de nombreuses fois Shocked Je dois m'endormir dès la fin de Riders Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vaughan Williams   Ven 4 Mai 2007 - 11:27

j'aime beaucoup la musique symphonique et la musique concertante de Vaughan-Williams: sur ce que je connais de sa musique vocale pour la scène (à part Sir John), je suis en général plus réservé quoique j'aie un bon souvenir de Hugh the Dover, mais si lointain que ça ne compte guère:

Dans cette optique Riders to the sea est plutôt une bonne surprise: ce qui me frappe surtout, c'est le rapport que cette oeuvre entretient avec la musique de Scott of the Antarctic (et avec la 7ème symphonie qui en sort), et pas seulement à cause de la machine à vent. Je suis surpris aussi par les inclusions de bruits de rouleaux qui se brisent (des bandes?), toute cette atmosphère de mer froide qui se retrouve dans l'atmosphère chorale de la fin.
Je vois bien la différence faite entre théâtre chanté et opéra, la prosodie continue de la pièce introduit dans la musique un côté curieusement impressionniste qui la rapproche des tentatives de Debussy (presque de Schönberg, et là c'est plus heureux) en même temps qu'elle retourne au mélodrame, se contentant parfois d'une fonction simplement illustrative, comme un rehaut d'enluminures sur un manuscrit ancien.
Sur le fond de cordes des trompettes marines, les bois soufflent de jolis mélismes dont les couleurs renouvelées tirent l'auditeur de la grisaille.
Un sens du drame résigné et intime qui me fait penser aux Pauvres Gens de la Légende des Siècles, et à d'autres atmosphères hugoliennes qui préfigurent le réalisme de Zola: peut-être est-ce dû à Synge, que je connais mal. Il y a un certain tour de force à conférer à cette pièce dont l'argument et l'intérêt paraissent aussi mince qu'un tableau breton de Gauguin, un aspect de requiem fataliste pas si éloigné de Ropartz.
Mon conseil: attendre un matin de pluie de printemps pour écouter, afin que les élans modaux des descriptions de cette mer toujours renouvelée apportent un rayon de soleil à l'humidité lacrymale: l'avant-dernière section me rapelle aussi par instant la prière pendant l'ouragan de Porgy and Bess, l'attente d'une catastrophe inévitable qui refuse de survenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vaughan Williams   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vaughan Williams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vaughan Williams - Symphonies
» Les deux Quatuors à cordes de Ralph Vaughan Williams
» Vaughan Williams
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)
» An Introduction To Robert Pete Williams (2006)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: