Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 1 Juin 2016 - 13:39

Normalement, ce soir est le premier soir finalement assuré par Yoncheva (confirmation a été postée hier, donc sauf coup de théâtre…).

Et je vends une place à 15€ pour ce soir : http://www.zepass.com/concerts-onp/la-traviata/opera-bastille/675436 / http://www.zepass.com/membre/profil_public/ref/saynete# .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 7:22

J'ai vu la soirée du 20 : avec Lungu, Demuro et Domingo.

Une bonne soirée, mais d'un niveau moindre que le Rigoletto. En raison principalement de la mise en scène de Jacquot, simplette à force de se vouloir simple, avec des acteurs livrés à eux-mêmes (Domingo particulièrement vieillot dans son agitation fébrile).

Sinon, on retrouvait le chef, Mariotti, bien dans le genre nerveux, et le ténor, bizarrement beaucoup plus coincé dans l'aigu qu'en Duc de Mantoue. Il faisait aussi un peu maigrelet face aux voix plus massives de Lungu et Domingo. Pour la première, après un premier acte malaisé, elle emportait le morceau avec panache, à défaut d'élégance. Pour le second, que je n'avais jamais entendu, impression bizarre qu'il ne chante pas dans le bon registre : seul l'aigu est convaincant, et quasiment intact. Mais beaucoup de présence et d'intensité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 10:35

J'y étais aussi! Very Happy

La Traviata : 20/06/2016


Opéra Bastille, Paris

Violetta Valery : Irina Lungu
Flora Bervoix : Antoinette Dennefeld
Annina : Cornelia Oncioiu
Alfredo Germont : Francesco Demuro
Giorgio Germont : Placido Domingo
Gastone : Julien Dran
Il Barone Douphol : Favio Previati
Il marchese d’Obigny : Boris Grappe
Dottore Grenvil : Luc Bertin-Hugault
Giuseppe : Vincent Morell
Domestico : Marc Chapron
Commissionario : Andrea Nelli

Chœurs et Orchestre de l’Opéra National de Paris
Direction : Michele Mariotti
Direction des chœurs : José Luis Basso

Mise en scène : Benoît Jacquot
Décors : Sylvain Chauvelot
Costumes : Christian Gasc
Lumières : André Diot
Chorégraphie : Philippe Giraudeau


Déjà vue il y a quelques saisons pour la première reprise, cette Traviata ne casse pas trois pates à un canard… c’est esthétique globalement, mais assez vide et terne, tournant rapidement à vide avec même des choses assez moyennes comme les danses chez Flora. Difficile de juger de la direction d’acteurs car vu que Lungu remplaçait Agresta, que Domingo chantait sa deuxième et dernière représentation… et que Demuro a débuté il y a peu (même si il était de la création…). En bref, ça passe sans poser soucis, mais vraiment sans fasciner non plus.

Il faut dire aussi que en 2014, la scène était vampée par Ermonela Jaho totalement bluffante et par un Hvorostovsky glaçant et touchant à la fois. Ici les interprètes n’ont pas à rougir… mais sont-ils au niveau des prédécesseurs ? Bonne question.
Les petits rôles sont bien tenus avec notamment la toujours parfaite Cornelia Oncioiu qu’on aimerait vraiment entendre dans des rôles plus importants !
Francesco Demuro propose un bel Alfredo très italien de style et de timbre (certains accents m’ont fait penser au jeune Pavarotti, c’est dire !). Après l’aigu est très tendu et petit… et la voix manque un peu de projection. Mais ce n’est pas un gros souci pour le rôle.
Placido Domingo faisait son retour à Paris… et il a bien sûr été ovationné ! Il faut dire que le monstre sacré impressionne toujours… mais il n’a pas réussi à me convaincre théâtralement et vocalement. Le personnage de Germont semble ici flottant, manquant d’ancrage et de précision. Domingo semble se déplacer sur scène plus pour s’occuper que pour signifier quelque chose. Et vocalement, le timbre est toujours reconnaissable dans le haut de la tessiture, mais le bas ne sonne pas et le pousse à faire des choses pas très belles. Le souffle est plutôt court et le soutien manque souvent en fin de phrase. Après, ça reste impressionnant, surtout qu’il ne recule pas devant la cabalette plutôt bien réalisée d’ailleurs !
Enfin Irina Lungu… Remplaçant Agresta malheureusement malade… j’ai été un peu déçu pour tout dire. La voix est belle, sonore et impressionnante… mais déjà le premier acte la montre assez perdue, avec des choses étranges et un grand air difficile. L’aigu est hyper tendu et un peu strident même si elle se lance dans le suraigu. Par la suite, le personnage se construit assez bien et trouve dans le deuxième acte une belle épaisseur, la voix trouvant beaucoup plus d’assurance. Le troisième par contre manque de finesse et d’émotion. C’est très bien chanté mais peut-être que le fantôme de Jaho rôde toujours car il m’a manqué cette émotion à fleur de peau, ces fils de voix symptôme de la faiblesse extrême de Violetta… Comment croire en cette mourante qui chante bien campée sur ses jambes avec une grande force ? Malgré tout une belle prestation… mais pas aussi émouvante qu’il y a presque deux ans.

Le chef tire de très belles choses de la partition, menant avec entrain et finesse l’ouvrage de Verdi.

Bon, j’ai vu Domingo… mais un Domingo diminué tout de même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2349
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 13:07

Polyeucte a écrit:
Bon, j’ai vu Domingo… mais un Domingo diminué tout de même

C'est pas nouveau hélas Confused . Il y a deux ans j'ai renoncé à écrire l'article sur I due Foscari à cause de l'état de délabrement ou était la voix à l'époque; alors maintenant. Après on ne peut nier qu'il a toujours une présence sur scène absolument phénoménale Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 13:10

luisa miller a écrit:
Polyeucte a écrit:
Bon, j’ai vu Domingo… mais un Domingo diminué tout de même

C'est pas nouveau hélas  Confused . Il y a deux ans j'ai renoncé à écrire l'article sur I due Foscari à cause de l'état de délabrement ou était la voix à l'époque; alors maintenant. Après on ne peut nier qu'il a toujours une présence sur scène absolument phénoménale Smile

Je ne parlerai pas de délabrement. la voix se tient encore... mais si il ne s'appelait pas Domingo, il ne serait pas sur la scène de Bastille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2349
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 13:40

Citation :
mais si il ne s'appelait pas Domingo, il ne serait pas sur la scène de Bastille...


C'est certain. Ceci dit, même si parler de "délabrement" est un peu exagéré, la voix n'en n'est pas moins très abîmée. Et ce n'est pas sa nouvelle carrière de pseudo baryton verdi qui va arranger les choses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 13:43

luisa miller a écrit:
C'est certain. Ceci dit, même si parler de "délabrement" est un peu exagéré, la voix n'en n'est pas moins très abîmée. Et ce n'est pas sa nouvelle carrière de pseudo baryton verdi qui va arranger les choses
Je pense que de toute façon il n'a pas le choix... il ne peut plus chanter de rôles de ténor à mon avis... parce que mois j'attendais un final du deuxième acte à la Cappuccilli avec sol aigu triomphant Mr.Red Mais rien... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2349
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 13:50

Citation :
il ne peut plus chanter de rôles de ténor à mon avis

C'est une certitude; mais si je ne m'abuse, il est aussi chef d'orchestre de directeur de l'Opéra de San Francisco. La direction d'un Opéra ou que ce soit implique une lourde charge; si Domingo était raisonnable, il arrêterait tout simplement le chant pour se consacrer à la direction d'orchestre et à la scène dont il a la charge.

La question est : est il disposé à être raisonnable? J'en doute fortement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 14:55

Polyeucte a écrit:
Je pense que de toute façon il n'a pas le choix... il ne peut plus chanter de rôles de ténor à mon avis... parce que mois j'attendais un final du deuxième acte à la Cappuccilli avec sol aigu triomphant Mr.Red Mais rien... Sad

C'est un si bémol plutôt, non ? Je n'ai pas la partition sous la main, mais il me semble que c'est du si bémol majeur, donc ou un fa ou un si bémol…

Je n'ai vu Domingo qu'une fois, il y a cinq ans, et je dois dire qu'alors que ce n'est pas du tout mon genre de voix (ultra-couvert, une seule couleur pour toutes les langues), j'ai été époustouflé par l'autorité de la voix (dans un petit rôle de baryton pas très spectaculaire), qui remplissait tout le théâtre (pourtant pas une salle facile pour les voix, le Châtelet).

En retransmission, c'est vraiment mou, gris et pas très beau, dans les rôles des baryton-Verdi, mais je me dis que ce peut être très différent en salle, vu cette expérience troublante (qui m'a soudain révélé pourquoi il a été LE ténor qui comptait pendant trente ans).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   Mer 22 Juin 2016 - 15:07

DavidLeMarrec a écrit:
C'est un si bémol plutôt, non ?  Je n'ai pas la partition sous la main, mais il me semble que c'est du si bémol majeur, donc ou un fa ou un si bémol…
Ah euh... je ne sais plus. J'avais retenu un sol, mais peut-être que je me plante totalement... on ne peut pas être glotto et connaître ses notes voyons! Mr.Red

Citation :
Je n'ai vu Domingo qu'une fois, il y a cinq ans, et je dois dire qu'alors que ce n'est pas du tout mon genre de voix (ultra-couvert, une seule couleur pour toutes les langues), j'ai été époustouflé par l'autorité de la voix (dans un petit rôle de baryton pas très spectaculaire), qui remplissait tout le théâtre (pourtant pas une salle facile pour les voix, le Châtelet).

En retransmission, c'est vraiment mou, gris et pas très beau, dans les rôles des baryton-Verdi, mais je me dis que ce peut être très différent en salle, vu cette expérience troublante (qui m'a soudain révélé pourquoi il a été LE ténor qui comptait pendant trente ans).  

Là ça emplissait, mais sans vraie épaisseur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bastille] Verdi – La Traviata – Yoncheva / Agresta / Lungu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opéra de Paris - Verdi Rigoletto - Octobre 2008
» Verdi, Un ballo in maschera : Scala, juillet 2013
» Verdi - La Traviata
» Otello - Opéra Bastille Juin 2011
» LA TRAVIATA - ONP - Jacquot - Oren - Juin 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: