Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bartok: le Château de Barbe-bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 11 Nov 2012 - 14:28

Une horreur, c'est excessif, mais vu la discographie existante, c'est absolument sans aucun intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clemensnonpapa
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 11 Nov 2012 - 14:29

Personnellement, j'ai découvert cet opéra cet été avec le DVD Solti. Ce fut un cauchemar.
Depuis, je n'arrive plus à l'écouter sans repenser au déguisement d'alien Babylon 5 de Barbe Bleue, c'est horrible.
J'ai pourtant acheté la version Fricsay (malheureusement en allemand) mais dès que j'entends "Judith !" j'ai des images kitch qui me reviennent...
Je vais laisser passer quelques mois et retenter le coup avec Boulez I. D'ailleurs, elle est dans quelle langue cette version ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 11 Nov 2012 - 14:33

DavidLeMarrec a écrit:
(...) mais tellement plus adéquate que Kertész (en plus de sonner malingre comme souvent, il a embauché n'importe qui).

"N'importe qui". On dirait que tu parles de la poissonnière du marché de Brno qui aurait décidé de pousser un peu de la voix entre deux tripes de merlu... hehe

fgero a écrit:
bah...quelques personnes sur terre aiment énormément, il doit donc bien y avoir quelques petites choses pour rattraper les terribles défauts de cette version Smile

Et quels sont-ils? Neutral

Golisande a écrit:
Cela dit je me demande si la majorité de ceux qui (croient) l'aime(r) ne sont pas, consciemment ou non, légèrement influencés par la magyarité (gage d'authenticité) de cette version.

Sois gentil, laisse au gens le privilège du doute concernant leur capacité à savoir ce qu'ils aiment et pourquoi... Laughing

Golisande a écrit:
Je n'aime ni l'orchestre ni la direction, sèche et expéditive (la sixième porte pale ). Je ne me souviens plus très bien des chanteurs, mais à vrai dire je n'ai pas très envie de la réécouter...

C'est un peu un lieu commun, la sècheresse de la direction de Kertész. Effectivement, ça ne se traîne pas comme l'orchestre d'Haitink, qui semble vouloir rendre tout ce qu'il peut d'onctuosité fort peu à propos.
Je n'ai jamais autant entendu l'étrangeté et le mystère que dans cette version de Kertész, d'une grande fluidité orchestrale, d'une précision remarquable. Chaque pupitre y est parfaitement équilibré, et la tension n'est jamais artificiellement gonflée par des effets de manche. Kertész, est c'est sa qualité la plus constante et la plus appréciable, refuse surtout toute démonstrativité, tout penchant pour l'exagération du propos. La direction va à l'essentiel, avec minutie, sens du détail, du nécessaire, sans s'encombrer de parures étrangères ou accentuées.
Il faut réécouter la dernière porte, selon moi, aucun chef n'y a jamais aussi bien compris la musique de Bartók que Kertész: l'orchestre est d'une lisibilité et le rendu d'une limpidité, même dans les accès de violence et de déchaînement, que je n'ai trouvées nulle part ailleurs.

Xavier a écrit:


Dans l'absolu, franchement, c'est quand même une bonne version, faut pas pousser.
Mais quand on connaît Boulez I, les deux Fischer, Haitink, Inbal, Sawallisch... ça ne fait plus trop le poids je trouve.

Si on parle du pendant orchestral, je trouve au moins trois dernières en dessous. J'aime beaucoup I. Fischer, mais je ne vois pas ce qu'il apporte de plus que Kertész. Boulez I (ou même II), c'est une lecture et des partis pris si différents que comparer les deux m'est difficile.

fgero a écrit:

J'ai essayé Boulez, Inbal et Haitink, et globalement je préfère Kertész. En particulier sur la dernière porte (dont ont parlait plus haut).

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 11 Nov 2012 - 14:36

clemensnonpapa a écrit:
Personnellement, j'ai découvert cet opéra cet été avec le DVD Solti. Ce fut un cauchemar.
Depuis, je n'arrive plus à l'écouter sans repenser au déguisement d'alien Babylon 5 de Barbe Bleue, c'est horrible.
J'ai pourtant acheté la version Fricsay (malheureusement en allemand) mais dès que j'entends "Judith !" j'ai des images kitch qui me reviennent...

J'ai vécu le même cauchemar, mais peu à peu les images se sont estompées. Le mieux c'est de voir une autre mise en scène ou même une version de concert.

Boulez I est en hongrois comme la plupart des versions.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Château_de_Barbe-Bleue#Discographie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 11 Nov 2012 - 18:30

Ben. a écrit:
Xavier a écrit:


Dans l'absolu, franchement, c'est quand même une bonne version, faut pas pousser.
Mais quand on connaît Boulez I, les deux Fischer, Haitink, Inbal, Sawallisch... ça ne fait plus trop le poids je trouve.

Si on parle du pendant orchestral, je trouve au moins trois dernières en dessous. J'aime beaucoup I. Fischer, mais je ne vois pas ce qu'il apporte de plus que Kertész.

Je parle de tout, l'orchestre et les chanteurs.
Polgar et Komlosi sont bien plus passionnants à mon sens.
L'orchestre est plus vivant, plus précis, plus beau aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 11 Nov 2012 - 19:32

Polgar est quasiment mon Barbe-Bleue préféré, alors que je suis assez insensible à ce que fait Berry dans ce rôle (ce n'est pas non plus un chanteur que j'adore outre-mesure). Et au niveau prosodie, Polgar est nettement au-dessus (mais le hongrois pose de nombreux problèmes aux non magyarophones (je dirais même à tous les non-natifs)). D'habitude j'aime énormément Christa Ludwig, mais Judith est peut-être le rôle d'opéra où je l'apprécie le moins. C'est bien chanté, mais l'incarnation n'est pas particulièrement frappante.
Revenir en haut Aller en bas
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 11978
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukrainien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Mer 14 Nov 2012 - 13:48

Ecoutes Comparées des versions /Haitink/Gergiev/Boulez

Bon. Éliminons d'office Gergiev malgré son travail d'équilibration des nuances. Notons aussi que le prologue parlé en anglais... euh... ça flingue déjà tout le reste de l’œuvre. White est trop sec et caverneux. Judith est trop criarde par moment. Bref, laissons tomber.
Haitink est juste le summum de l'art dramatique ! C'est incroyable ! Tout est parfait, l'intrigue tient la route, ne perd jamais sa respiration. Et les apothéoses sont les moments les plus extasiques que j'ai entendu de toute ma vie !
Boulez, c'est assez spécial. C'est un remarquable travail d'orfèvres de l'orchestre. Norman est une Judith déterminée, peut-être un peu trop d'ailleurs (j'en ri parfois). Polgar est un Barbe-Bleue moins perver, sa couleur est plus fluide et écoutable. Par contre, moins emporté par les apothéoses que chez les deux autres chefs, c'est une version davantage introspective et intime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Sam 17 Nov 2012 - 14:34

Xavier a écrit:
Ben. a écrit:
Xavier a écrit:


Dans l'absolu, franchement, c'est quand même une bonne version, faut pas pousser.
Mais quand on connaît Boulez I, les deux Fischer, Haitink, Inbal, Sawallisch... ça ne fait plus trop le poids je trouve.

Si on parle du pendant orchestral, je trouve au moins trois dernières en dessous. J'aime beaucoup I. Fischer, mais je ne vois pas ce qu'il apporte de plus que Kertész.

Je parle de tout, l'orchestre et les chanteurs.
Polgar et Komlosi sont bien plus passionnants à mon sens.
L'orchestre est plus vivant, plus précis, plus beau aussi.


Je suis désolé, mais une fois n'est pas coutume, je ne suis absolument pas d'accord avec toi.

Si on parle de la version de Fischer avec le BFO (je ne connais mal l'autre), et si on reste par exemple sur le dernier tableau, je ne vois pas en quoi c'est plus "précis", bien au contraire.

Je trouve déjà que la prise de son est parfois malhabile, ou alors l'équilibre sonore tripartite justement déséquilibré. On entend quasiment que Polgar. Alors effectivement, il livre une prestation vocale passionnante, si ce n'est stupéfiante de pénétration et d'intensité. Mais pour le coup, Komlosi est totalement anodine ici. On l'entend déjà plutôt mal, et elle ne tient absolument pas la comparaison d'avec Ludwig.
Si on en revient à l'orchestre en tant que tel, tu connais mon affection immodérée pour ce chef et cet orchestre, mais "précis" n'est vraiment pas le terme qui convient. Que l'on trouve ça plus passionné, plus habité, pourquoi pas. C'est une affaire de sensibilité. Mais dans l'ensemble, les phrasés sont quand même beaucoup plus dissolus que chez Kertész, notamment dans la première partie du tableau.
Par exemple, avant la première intervention de Polgar, la masse orchestrale est quand même un peu indistincte, et le tout n'est pas follement tenu au niveau de la rythmique. On entend aussi beaucoup moins bien la diversité des interventions orchestrales et des pupitres que dans la version de Kertész, pour ne par parler de l'audibilité des hautbois flûtes et autres bois. La première prise de parole de Komlosi est aussi à l'image de sa prestation d'ensemble: en retrait, écrasée par la puissance d'un orchestre certes parfait plastiquement, d'un Polgar étourdissant de puissance vocale, mais tous deux bien trop disproportionnés pour que le beau dialogue qu'est ce tableau soit parfaitement retranscrit. Si on reste sur la version de Fischer, on peut aussi regretter par exemple, un crescendo orchestral (5:55 / environ 6:10, je crois) vraiment pas maîtrisé et un peu brouillon.
Je trouve dans l'ensemble que l'orchestre de Kertész parvient à s'effacer quand il le faut, quand Fischer écrabouille un peu ses chanteurs. Ca tient peut être en partie à la prise de son, mais pas que.
Dans l'ensemble, aussi, je préfère le tempo de Kertész, qui permet le déploiement de toutes les strates sonores / émotionnelles induites dans ce dernier tableau. A 4:10 - 5:30, la version de Kertész est vraiment des kilomètres au dessus de celle de Fischer: équilibre des voix, des pupitres, tension, tout m'y paraît plus tenu et plus précis.
Pour revenir sur le crescendo et l'explosion finale dont je parlais (6:45-7:15 chez Kertész), on y entend tout, de façon parfaitement équilibrée, et l'orchestre reste d'une grande limpidité malgré le fff / ffff. La dissolution finale du discours chanté dans une nappe sonore un peu fantomatique me paraît sans défaut, chez Kertész, ne serait-ce un choix de prise dans la captation un peu détonant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Sam 17 Nov 2012 - 14:47

Je ne pourrai pas te répondre là car il faudrait que je réécoute bien les deux versions en question, surtout que ce que je dis se base sur mes impressions globales, pas sur tel ou tel tableau en particulier.
Ce qui est sûr c'est que Komlosi n'est pas du tout anodine pour moi, une fois qu'on s'est habitué à son vibrato, je la trouve passionnante, subtile et précise dans ses intentions. (le fait qu'elle chante dans sa langue ne doit pas y être pour rien)
Ludwig ne m'a pas passionné, mais il faudrait que je réécoute pour en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21672
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 10 Déc 2012 - 2:41

Trouve-t-on une bonne version en DVD ?

Apparemment, à lire certains d'entre vous, la version Solti n'est pas très recommandable...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 10 Déc 2012 - 2:49

Les deux versions en DVD sont des films en playback donc. (Solti et A.Fischer)
Les deux ont leur qualité à mon sens, sans être des grandes références. (mais Solti est une excellente version musicalement)
Franchement, c'est une oeuvre qui s'écoute très bien en CD. (avec le livret bien sûr, chez Adam Fischer par exemple)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Sam 19 Jan 2013 - 8:15

J'écoute un live de Ferencsik avec l'ORTF en 1965.
C'est très bien enregistré pour une bande radio de cette époque, mais il faut subir la Judith de Dorati, j'ai nommé Olga Szonyi, et un orchestre que Ferencsik retranche dans ses limites, avec parfois de gros soucis. (carrément l'impression que certains se sont plantés d'instruments entre clarinette en sib et clarinette en la, ou un truc du genre)
Ferenc Szalma c'est pas mal, mais bon, dans l'ensemble, l'oeuvre mérite mieux que ça, et surtout une autre Judith. (c'est pas possible de brailler comme ça à même pas 30 ans!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 27 Jan 2013 - 2:22

Je viens de terminer l'écoute de cette version Kubelik si difficile à trouver!

Eh bien, même si le son est un peu fruste pour une bande radio de 1981, ce live déchire tout!

Je ne vois pas d'autre enregistrement live ou bande radio à cette hauteur-là, tant à chaque fois on doit déplorer des problèmes instrumentaux, de mise en place, de justesse des chanteurs... car c'est une oeuvre quand même pas évidente à mettre en place.

Troyanos et Nimsgern sont assez proches de ce qu'ils font avec Boulez en 76, sauf que là on est live et il y a un surplus d'urgence assez notable!
Pourtant la version de Boulez est très tendue, mais finalement on se rend compte que les deux chanteurs pouvaient aller encore plus loin dans leurs personnages.
La direction de Kubelik est très belle, on aimerait en profiter encore davantage avec un son de meilleure qualité, mais il y a une tension, une passion qui sont vraiment enthousiasmantes, malgré des tempi plutôt larges.
Superbe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 27 Jan 2013 - 2:23

Bon, ceci dit, quand on regarde cette page: http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Ch%C3%A2teau_de_Barbe-Bleue , on se dit qu'il reste à trouver Martinon, qui est assez alléchant, et Ozawa 81 avec Minton!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 27 Jan 2013 - 2:29

Je suis en train de l'écouter et j'adore.
Nimsgern et Troyanos sont meilleurs encore qu'avec Boulez. Surtout Troyanos, plus incarnée.
On est proche de la perfection avec en plus le feu et la tension du live. bounce
J'aime beaucoup la direction et les tempos. Le son est très correct, surtout la prise de son donne l'impression de chanteurs au coeur de l'orchestre, ce qui accroît l'effet de présence et de proximité de l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 27 Jan 2013 - 2:42

Oui, si on avait droit à un enregistrement de qualité vraiment pro... ça serait pas loin d'être THE version!

Dès les premières secondes j'ai senti que c'était une superbe version.

Troyanos, c'est vraiment incroyable... elle remet à leur place toutes les hurleuses qu'on a pu entendre dernièrement type Urmana, Charbonnet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 27 Jan 2013 - 3:06

Voici l'article paru dans le New York Times deux jours après ce concert donné à l'Avery Fischer Hall, le jour du centenaire de Bartok.
http://www.nytimes.com/1981/03/27/arts/music-two-views-of-bluebeard-s-castle-by-bartok.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 27 Jan 2013 - 3:09

Tiens j'aurais bien aimé entendre la version Kasza-Kovats-Dorati!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 27 Jan 2013 - 14:37

J'ai écouté la version Kubelik à mon tour. Troyanos est prodigieuse, quelle émotion ! Je ne compte pas les frissons qui m'ont parcouru le dos… Quelle incarnation ! Nimsgern aussi est très bien même si on retient surtout Troyanos tant sa prestation est extraordinaire. Il y a dans cette version une tension extraordinaire, Kubelik fait des choses vraiment magnifiques. Tout est parfait I love you

EDIT : je réécoute et Nimsgern est quand même terriblement engagé lui aussi, j'aime beaucoup. Je trouve le son très bon, Xavier, mais c'est vrai que pour l'instant j'écoute sur l'ordi. Il faut que je le grave ce truc ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5009
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 28 Jan 2013 - 13:14

Je suis en train d'écouter pour la deuxième fois cette version, et la première moitié est décidément splendide - en tête Troyanos (un des plus grands bonheurs vocaux que j'aie eus depuis longtemps, Mödl exceptée : c'est époustouflant à tous points de vue Sad ) et l'orchestre à la fois hyper-détaillé et ultra-expressif.
Même si cette fois-ci j'écoute en faisant autre chose, je me suis surpris plusieurs fois à m'arrêter ébahi : un des passages les plus extraordinaires, par exemple, est celui qui précède immédiatement l'ouverture de la Deuxième porte drunken .
En revanche hier soir j'ai été un peu déçu par la fin (à partir de la Sixième porte, Troyanos exceptée), où Boulez reste pour le moment indépassable pour moi.

J'ai aussi découvert la version Inbal, et là c'est le contraire : début pas terrible (et même presque insignifiant en comparaison, surtout niveau chant Confused ), tout allant mieux à partir de la Sixième porte.

Je suis en train de réécouter la fin de Kubelik : c'est tout de même très beau, mais la sonorité de l'orchestre est effectivement un peu moins magique que dans d'autres versions, Boulez, Inbal, Haitink (prise de son ?). En revanche Troyanos continue à tout ratiboiser sur son passage ; je suis moins fanatique de Nimsgern : son timbre est évidemment assez idéal pour ce rôle, mais ça manque quand même un peu de profondeur (Tomlinson me comble davantage, par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 28 Jan 2013 - 13:27

Mariefran a écrit:
Je trouve le son très bon, Xavier

Si tu compares à un Furt 38, oui, sans doute, mais si tu compares à Boulez I avec les mêmes chanteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 28 Jan 2013 - 13:28

Golisande a écrit:
J'ai aussi découvert la version Inbal, et là c'est le contraire : début pas terrible (et même presque insignifiant en comparaison, surtout niveau chant Confused ), tout allant mieux à partir de la Sixième porte.

Niveau orchestre, c'est quand même un régal absolu cette version!
Là on entend vraiment tout dans l'orchestre, c'est magique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5009
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 28 Jan 2013 - 13:41

Ben après Kubelik, le début ne m'a pas captivé... Après c'est tout de même superbe évidemment (il faudrait que je réécoute cette version seule), et surtout la fin est presque aussi magnifique - sauf les chanteurs - que Boulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 28 Jan 2013 - 13:58

Cette version kubelik dont vous parlez en ce moment, elle est disponible quelque part?
J'ai cherché...mais je n'ai rien trouvé! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 28 Jan 2013 - 14:34

Il n'est disponible en disque que dans un coffret très onéreux, on l'a évoqué quelques pages plus haut.
Mais il peut y avoir d'autres moyens de l'écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 28 Jan 2013 - 15:45

köszönöm! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 3 Fév 2013 - 3:02

Je viens de voir une retransmission de la télé allemande de 1995 dirigée par Plasson, avec Polgar et Marton. (image correcte et son tout à fait bon)

Malheureusement l'orchestre gâche un peu le dernier quart d'heure (décalages, pains de la harpe, cuivres un peu faux et gueulards notamment sur un tutti), mais sinon c'est vraiment chouette, à voir pour ces deux grands artistes très impliqués ici que sont Eva Marton et Laszlo Polgar.
On leur pardonne un ou deux passages un peu hauts ou un peu bas en échange d'une incarnation très engagée, assez magnétique malgré la version de concert.
Contrairement à ce qu'on pourrait penser pour cette date, Marton ne hurle pas, elle fait même une 6è porte quasiment sans vibrato.
Bon par contre elle fait un contre-ut qui dure 3 mesures de trop. Mr.Red
Sinon Christopher Lee Laszlo Polgar est égal à lui-même, superbe dans le rôle, lui aussi intéressant à voir, attentif à son jeu facial.
Plasson est moins intéressant, parfois très lent, mais globalement c'est très bien tenu pour un live. (hormis le dernier quart d'heure donc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Jeu 7 Fév 2013 - 11:12

À propos de la version d'Iván Fischer:
Dans les notes accompagnant le CD, le chef dit ceci:

"Je suis très reconnaissant à Messieurs Vikárius et Somfai, des archives Bartók de Budapest, d'avoir attiré mon attention sur un certain nombre d'erreurs de la partition imprimée que nous avons pu corriger dans ce nouvel enregistrement".
scratch

Cela voudrait-il dire que certaines versions auraient été réalisées à partir de partitions érronées?
"Étonnant, non?" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1319
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 15 Juil 2013 - 19:43

Hippolyte a écrit:
Ben. a écrit:
Je trouve le geste orchestral plutôt ample, parfois un peu trop (je pense notamment au dernier tableau, qui sonne trop fiévreux à mon oreille, et les trompettes manquent d'une certaine retenue).

Maintenant que tu le dis, je me rappelle que j'ai été gêné dans cette version par un orchestre un peu trop extraverti à certains moments, notamment trop violent à la 5e porte, mais c'est un peu la signature de Solti avec Chicago, le côté cinglant.


A part qu'ici c'est le lpo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 15 Juil 2013 - 23:09

En effet. L'aspect cinglant de Solti, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1319
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Jeu 5 Sep 2013 - 8:19

Bonjour

J'ai écouté hier la version Boulez I et je rejoins tout à fait Xavier
Cette version est superbe , Troyanos y met de la vie on sent l'actrice alliée à la chanteuse.
Je ne sais pas s'il elle l'a chanté sur scéne mais si oui çà devait en jeter.
La voix est parfaite et la prononciation ne peut de toute façon pas me choquer vu que je ne comprend rien à ce sabire.
Nimsgern est également de grande classe, sa voix volumineuse et caverneuse par moment
Est en totale adéquation avec le rôle

PARFAIT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Mar 10 Sep 2013 - 4:00

Saviez-vous que Michael Powell avait réalisé un film du Château de Barbe-Bleue en 1963? Smile 
C'est une version allemande. (sous-titres anglais)
/watch?v=FSFFR9lSVJc (le son n'est pas excellent malheureusement)
Quelques mots de Bertrand Tavernier au sujet du film: http://sacd.fr/Invitation-a-la-projection-Le-Chateau-de-Barbe-bleue-de-Michael-Powell.832.0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Mar 10 Sep 2013 - 17:36

Il est assez chouette ce film!
On peut trouver ça daté... mais c'est assez poétique tout de même.

On ne sait pas qui chante (par exemple le nom crédité pour Barbe-Bleue est Norman Foster, qui est producteur et réalisateur, et donc peut-être acteur à ses heures perdues, mais sans doute pas chanteur!) ni qui dirige l'orchestre (à moins que ce ne soit pas qui n'ait pas trouvé dans le générique de fin), mais musicalement c'est tout à fait écoutable, en tenant compte du fait que c'est en allemand, que le son est rehaussé d'un demi-ton, et que la chanteuse (qui semble pourtant plus soprano que mezzo) ne chante pas le contre-ut de la 5è porte, mais le son est médiocre, il faut vraiment voir ça pour la réalisation de Powell avant tout.
Ceci le Barbe-Bleue très clair du baryton n'est pas désagréable, la Judith non plus d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2785
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Mar 10 Sep 2013 - 18:04

C'est effectivement très daté et très chouette à voir. Quant à Norman Foster, il est bien annoncé comme baryton sur Wikipédia(en)

http://en.wikipedia.org/wiki/Norman_Foster_%28bass%29


Dernière édition par Roderick_U le Mar 10 Sep 2013 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Mar 10 Sep 2013 - 18:25

Ah oui... le mec sait tout faire! Shocked 
Etonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1319
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 3 Fév 2014 - 21:24

Quelqu'un a déjà écouté la version Saraste / Tomlinson / Charbonnet ? c'est un live avec le BBC Symphony Orchestra
Un pot m'en a dit du bien et il y a l'intro parlé

J'entend déjà Xavier , David et consorts crier Charbonnet beeeeeeuuuuuurkkkkkk  pété de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1319
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 3 Fév 2014 - 21:25

Xavier a écrit:
Ah oui... le mec sait tout faire! Shocked 
Etonnant.

oui il a même gagné top chef sauce ricain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Lun 3 Fév 2014 - 22:42

LeKap a écrit:
Quelqu'un a déjà écouté la version Saraste / Tomlinson / Charbonnet ? c'est un live avec le BBC Symphony Orchestra
Un pot m'en a dit du bien et il y a l'intro parlé

J'entend déjà Xavier , David et consorts crier Charbonnet beeeeeeuuuuuurkkkkkk  pété de rire 

Je n'ai pas réussi à aller au bout, d'une part à cause de Charbonnet, oui, mais aussi parce que Tomlinson est déjà bien vieux ici, et donc encore plus rude que d'habitude.

Bref, je veux bien réessayer pour voir... mais bon.  Neutral 
Avec toutes les excellentes versions qui existent, je ne vois pas trop quel serait l'atout de celle-ci, surtout que l'orchestre ne m'a pas intéressé plus que ça non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1319
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Mar 4 Fév 2014 - 8:34

Tu as raison, vu le nombre de bonnes versions, on n'a que l'embarras du choix
Restons à nos valeurs sûres

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Mer 5 Fév 2014 - 18:50

bonjour encolpio je suis entrain d'écouter sur youtube la version que vous recommandez datée de 1965:
"Bluebird: Walter Berry
Judith: Christa Ludwig

London Symphony Orchestra 1965
Dirigent: István Kertész"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 14:44

On annonce la parution prochaine de ceci !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 15:16

Hippolyte a écrit:
On annonce la parution prochaine de ceci !


Oh la belle nouvelle  bounce !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5458
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 15:54

La version Kertesz a été la seule que j'ai possédée en vinyle. En cd je viens d'acheter Dorati (Mercury). Qu'en pensez-vous ?

En concert Barbe-Bleue est trop statique pour être vraiment captivant. Et l'orchestre a tendance à submerger les voix par endroits. Sinon, dans une mise en scène de Robert Lepage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 16:23

André a écrit:
La version Kertesz a été la seule que j'ai possédée en vinyle. En cd je viens d'acheter Dorati (Mercury). Qu'en pensez-vous ?

Version moyenne, belle direction incisive de Dorati, mais tout est plombé par la soliste et son vibrato de tempête en mer.

Citation :
En concert Barbe-Bleue est trop statique pour être vraiment captivant. Et l'orchestre a tendance à submerger les voix par endroits. Sinon, dans une mise en scène de Robert Lepage !

Pas d'accord, voilà un opéra qui se prête merveilleusement au concert, justement parce qu'il n'exige pas une mise en scène pour vivre, l'intensité y est permanente.
L'orchestre submerge les voix quand on a un chef mauvais ou peu attentif aux voix, ou qui considère que c'est une symphonie avec voix. Puisque l'orchestre n'est plus dans la fosse, il faut revoir la puissance sonore et l'équilibre voix/orchestre, comme toujours en version de concert, mais peu de chefs le font. Boulez ne couvrait pas les chanteurs, Salonen non plus, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clemensnonpapa
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 17:46

Hippolyte a écrit:
On annonce la parution prochaine de ceci !


C'est chanté en allemand, j'imagine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 22:08

On ne sait pas, on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 22:21

J'espère vraiment que ce ne sera pas en allemand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 22:35

Ce sera en allemand, c'est certain. Et c'est sans doute mieux pour tout le monde... l'un et l'autre en hongrois, ça fait frémir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80035
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 22:37

Moi c'est Barbe-Bleue en allemand qui me fait fuir.  Confused 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Dim 6 Avr 2014 - 22:42

Xavier a écrit:
Moi c'est Barbe-Bleue en allemand qui me fait fuir.  Confused 
Alors abstiens-toi : Barbe-Bleue à cette date dans un pays germanophone avec ces chanteurs et ce chef, sois sûr que ce n'est pas chanté en hongrois.

Quel serait le problème ? Les rythmes sont-ils si sacrés ? Plutôt qu'une prosodie écorchée, des coupures ou des inexactitudes, il est plus loisible d'entendre une traduction bien maîtrisée, non ?

De toute façon, encore une fois, vu la date, le lieu et les intervenants, il est probable que ce soit aussi assez libre musicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bartok: le Château de Barbe-bleue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bartok - Le Château de Barbe-Bleue
» Bartok: le Château de Barbe-bleue
» Paul Dukas : Ariane et Barbe-Bleue
» Dukas : Ariane et Barbe-Bleue - Pleyel 15/04/2010
» Garnier - Barbe-Bleue, Voix humaine - Salonen nov-déc. 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: