Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La coursive 2016/2017 (La Rochelle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2365
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: La coursive 2016/2017 (La Rochelle)    Mar 7 Juin 2016 - 0:09

La saison à venir promet d'être tout aussi intéressante que celle qui s'achève bien qu'il n'y ait pas d'opéras programmés alors que cette saison il y en avait deux (Le nozze di Figaro et Les chevaliers de la table ronde). Je n'ai pas encore les dates ni les programmes.

- Ensemble Matheus/Spinosi

- Thibaut Cauvin (guitare)

- Quatuor Modigliani/Le Sage

- Orchestre National de Lille/Casadesus

- Orchestre Poitou Charentes/Heisser (création (mondiale?) de A filetta)

- ONBA/Choeur de l'Opéra National de Bordeaux/Minkowski

- Ensemble Pygmalion/Pichon

Je m'interroge quand même sur la motivation de Minko par rapport à l'Opéra de Bordeaux; si ce n'est pas du foutage de gueule ça y ressemble sévère batman . Au moins deux concerts à la philharmonie avec Les musiciens du Louvre + ce concert à La Rochelle avec l'ONBA en plus de ses responsabilités à la tête d'une grande scène lyrique française ... Je sais bien qu'il y a des précédents à Tours entre autres avec Ossonce mais Tours n'a pas forcément la stature de l'Opéra de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2365
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: La coursive 2016/2017 (La Rochelle)    Jeu 6 Oct 2016 - 20:22

Superbe concert de l'Ensemble Matheus hier soir. Spinosi et Lee étaient légèrement déchaînés hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2365
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: La coursive 2016/2017 (La Rochelle)    Mer 19 Oct 2016 - 23:50

Reconnu de longue date comme un ensemble au répertoire hétéroclite, l'ensemble Matheus ouvre, en ce mercredi 5 octobre, la saison musicale de La Coursive, située en plein cœur de La Rochelle, avec un programme qui se situe à la croisée des chemins. A l'occasion de ce concert exceptionnel Jean Christophe Spinosi a programmé des œuvres de Georg Friedrich Haendel (1685-1759) qui est, avec Johann Sebastian Bach, le compositeur baroque par excellence et de Joseph Haydn (1732-1809) qui impulse la période dite classique et est le précurseur de la période romantique. Pour donner vie aux personnages de Haendel et de Haydn, le chef d'orchestre a invité le contre-ténor d'origine coréenne David DQ Lee.

Dès les premières notes des l'ouverture de Serse de Heandel, Jean Christophe Spinosi donne le ton de la soirée. Le concert sera de haute volée dirigé avec une rigueur et une précision par un chef survolté à la main de velours dans un gant de fer. Le contre ténor David DQ Lee chante les deux airs de Serse Fron di tenere et ombra mai fu avec une maîtrise digne des meilleurs. La voix est large, puissante, ronde, chaleureuse et rend parfaitement justice à l'oeuvre de Haendel. Si Rinaldo est interprété avec le même enthousiasme que Serse, c'est la scène de la folie de Orlando «Ah stiglia larve» qui fait sourire. En effet, Spinosi qui dirige tout en jouant du violon se montre déchaîné tandis que David DQ Lee se la joue façon rock star entre deux séquences de cette scène redoutable. Le public réserve d'ailleurs un accueil grandement chaleureux aux artistes qui sont tout sourire.

La seconde partie est consacrée à Joseph Haydn (1732-1809); Jean Christophe Spinosi et David DQ sont aussi impliqués et généreux qu'en début de soirée. Et si l'ouverture d'Armida est remarquablement interprétée, la surprise de la soirée vient de la cantate Ariana in Naxos. Peu donnée, elle fut composée à l'origine pour voix et piano en 1789. Instrumentalisée plus tard, c'est donc la version pour voix et orchestre que donnent en ce mercredi soir l'ensemble Matheus et David DQ Lee. Là encore, les artistes font montre d'une implication et d'une générosité sans égale ; les uns et les autres ont très à cœur de faire connaître des œuvres méconnues et cette Ariana in Naxos de Haydn gagne réellement à être connue alternant moments d'espoir, de résignation, voire de désespoir sans pour autant tomber dans l'excès. David DQ Lee vit pleinement le martyr de la malheureuse Ariana faisant entrer avec talent un public conquis dans l'univers d'Ariana vu et si bien mis en musique par Haydn très inspiré. Pour terminer cette soirée magistralement conduite, Jean Christophe Spinosi dirige parfaitement la symphonie N°82 surnommée «l'ours»; le chef finit d'ailleurs par rappeler à l'ordre avec beaucoup d'humour un public si enthousiaste qu'il applaudit entre chaque mouvement. La salle ne s'en est pas formalisée et a réservé un triomphe à chacun des artistes qui viennent saluer à plusieurs reprises. Spinosi qui ne manque pas d'humour donne un bis sur son violon, bis qu'il annonce lui même. Le morceau, d'un compositeur africain a des sonorités traditionnelles des tribus africaines et le public se prend au jeu en accompagnant Spinosi avec un malin plaisir.

En invitant l'ensemble Matheus pour le premier concert de leur saison musicale, les responsables de La Coursive ont réussi un coup de maître. Devant une salle comble, musiciens, chef et chanteur ont enchanté leur public avec un programme alternant avec bonheur musique instrumentale et musique vocale. La présentation de la cantate Ariana in Naxos est un pari d'autant plus réussi que le chef et le chanteur ont travaillé avec beaucoup de rigueur et d'enthousiasme pour redonner sa juste place à une œuvre trop méconnue.

La Rochelle. La Coursive, le 5 octobre 2016. Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : Serse : ouverture, Fron di tenere, ombra mai fu, Rinaldo : ouverture, Venti Turbini, Orlando : Ah stiglia larve, Joseph Haydn (1732-1809) : Armida : ouverture, Ariana in Naxos, Symphonie N°82 «l'ours». David DQ Lee, contre ténor, ensemble Matheus, Jean Christophe Spinosi, violon et direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2365
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: La coursive 2016/2017 (La Rochelle)    Mer 12 Avr 2017 - 21:15

Hier soir j'étais à La Rochelle pour le dernier des 3 concerts que j'avais choisi d'aller voir à La Coursive. Au programme Brockes Passion de Télémann par l'ensemble Pygmalion et Raphaël Pichon. C'est présenté comme un pasticcio; cependant le travail réalisé en amont est remarquable (recherche musicologique, répétitions, orchestre, choeur). D'excellents solistes dans l'ensemble, encore que la soprano II soit quand même un cran en deça de ses collègues : voix engorgée, nasale peinant à passer la rampe. J'étais au fond de la salle et c'était la seule que j'avais bien du mal à entendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81653
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La coursive 2016/2017 (La Rochelle)    Jeu 13 Avr 2017 - 11:32

C'est en tournée en effet : d'après Pichon, il y a quand même surtout du Telemann là-dedans (mais de quelles Passions, vu les dizaines qu'il a produites ?). Ça fait très envie, mais ça peine à remplir à Paris (la Philharmonie a même offert quelques places à ses abonnés, et il reste des places à peu près dans toutes les catégories, ce qui est rarissime !), on est reparti pour n'avoir que du Bach pour les quinze ans à venir.

Tu n'as pas aimé Joanne Lunn, donc ? Jamais entendue en vrai pour ma part, c'est une très jolie voix, mais douce effectivement, probablement peu projetée / résonante (plus en gorge qu'en face).

Mais enfin, tu avais à la fois Chappuis, Tritschler et Loges !! (d'ailleurs, ça résonne comment, Loges, en vrai ? je me suis toujours demandé si le halo de sa voix correspondait à une réalité en salle – ou si la voix résonnait plutôt à l'intérêt, bien captée par les micros)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2365
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: La coursive 2016/2017 (La Rochelle)    Jeu 13 Avr 2017 - 15:49

Oui c'est essentiellement Telemann, après comme je connais mal je ne saurais te dire lesquelles il a ré-utilisé, avec des clins d'oeil à Haendel et Bach.

Citation :
Tu n'as pas aimé Joanne Lunn, donc ? Jamais entendue en vrai pour ma part, c'est une très jolie voix, mais douce effectivement, probablement peu projetée / résonante (plus en gorge qu'en face).

La voix est très belle mais vraiment trop courte. La plus grande des trois salles, celle ou nous étions, n'a "que" 985 places; j'étais au fond et vraiment ça passait difficilement, quant aux ensembles alors là c'était le pompom : elle était quasiment couverte à chaque fois que ce soit par les autres solistes ou le choeur.

Lunn était vraiment la seule à poser "problème", les autres solistes étaient dans l'ensemble excellents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La coursive 2016/2017 (La Rochelle)    

Revenir en haut Aller en bas
 
La coursive 2016/2017 (La Rochelle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orchestre de Paris saison 2016/2017
» ONP saison 2016 - 2017
» Dates de la tournée 2016/2017 de Renaud
» orchestre de paris saison 2016/2017
» philharmonie : saison 2016 - 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: