Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lectures (5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16587
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Ven 8 Sep 2017 - 15:13

C'est noté. salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16587
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Sam 9 Sep 2017 - 15:00

Terminé Pot-Bouille.
Peut être pas le meilleur Zola , mais il recèle une peinture frappante des "dessous" de la bourgeoisie.

Je commence les Métamorphoses d'Ovide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Dim 10 Sep 2017 - 11:03

Qui s'est déjà aventuré dans Le Chateau d'Otrante de Walpole, est-ce que ça a un intérêt autre qu'historique (les origines du roman gothique)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1185
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 11 Sep 2017 - 20:46

A l'attention d'Aurèle

Lorsque vous serez bibliothécaire, ce qui ne fait aucun doute.

N'oubliez pas votre fil du 14/2/2014 sur Orhan Pamuk (et une certaine liberté)
http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/orhan-pamuk/review/1945923-istanbul-les-souvenirs-d-orhan-pamuk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 11 Sep 2017 - 23:56

Pamuk était au Livre sur la Place à Nancy dimanche 10 septembre, soit hier. Je ne suis pas allé l'écouter, comme il y avait trop de monde à attendre et car je devais voir d'autres écrivains. Néanmoins, je ne doute pas que cela ait été très intéressant. Je ne l'ai toujours pas lu, comptait commencer peut-être par son livre qui vient de paraître en cette rentrée littéraire.

Merci pour vos encouragements. Je ne serai que sur liste d'aptitude si je réussis l'oral de mon concours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 20:33

Parsifal a écrit:
Qui s'est déjà aventuré dans Le Chateau d'Otrante de Walpole, est-ce que ça a un intérêt autre qu'historique (les origines du roman gothique)?

Honnêtement ?

Si ce n'est pas pour un travail ou pour l'aspect historique, passe. Je me suis esclaffé plusieurs fois et, crois-moi, vraiment pas en bien: certaines scènes sont franchement ridicules. Et pas la peine d'espérer un petit frisson en contrepartie. Le style est plat, l'intrigue quelconque et c'est bourré de scènes qui se voudraient troublantes mais sont juste idiotes (Shortly before the wedding, however, Conrad is crushed to death by a gigantic helmet that falls on him from above  Rolling Eyes) .  

La littérature gothique compte quelques petits chefs-d’œuvre mais The Castle of Otranto n'en fait pas partie à mon sens, si ce n'est pour son statut de précurseur, un titre de gloire réel mais bien maigre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 20:58

Je relis Maîtres anciens de Thomas Bernhard.
Le roman est sous-titré Comédie.
Le style de Bernhard est inimitable et génial.
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O.
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1238
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 22:03

Inimitable Bernhard, en effet. Une écriture de l'exagération qui fait vaciller les genres. Il faudrait que je lise Maîtres anciens.

Bérénice, Jean Racine. Combien de fois ai-je relu cette pièce ?

Les mots de la tribu, Natalia Ginzburg. I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O.
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1238
Age : 26
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 22:10

xoph a écrit:
Oriane a écrit:
... et Fernando Pessoa ...
Quand on parle de Pessoa: Tabucchi  Very Happy n'est jamais très loin, chez Christian Bourgois également.
Sinon on peut trouver ceci sur le site de l'IMEC  (Institut Mémoires de l'édition contemporaine) dont il fut par ailleurs président.
http://www.imec-archives.com/fonds/christian-bourgois/

Ah oui, j'ai lu des textes critiques de Tabucchi sur Pessoa. Très intéressant!

Maintenant que j'y pense, les éditions Christian Bourgois ont aussi publié les oeuvres de Walter Benjamin! L'un de mes bébés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16587
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 22:22

Ravélavélo a écrit:
Je relis Maîtres anciens de Thomas Bernhard.
Le roman est sous-titré Comédie.
Le style de Bernhard est inimitable et génial.
I love you

Il taille un costard XXL à Heidegger. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 22:24

Cello a écrit:
Parsifal a écrit:
Qui s'est déjà aventuré dans Le Chateau d'Otrante de Walpole, est-ce que ça a un intérêt autre qu'historique (les origines du roman gothique)?

Honnêtement ?

Si ce n'est pas pour un travail ou pour l'aspect historique, passe. Je me suis esclaffé plusieurs fois et, crois-moi, vraiment pas en bien: certaines scènes sont franchement ridicules. Et pas la peine d'espérer un petit frisson en contrepartie. Le style est plat, l'intrigue quelconque et c'est bourré de scènes qui se voudraient troublantes mais sont juste idiotes (Shortly before the wedding, however, Conrad is crushed to death by a gigantic helmet that falls on him from above  Rolling Eyes) .  

La littérature gothique compte quelques petits chefs-d’œuvre mais The Castle of Otranto n'en fait pas partie à mon sens, si ce n'est pour son statut de précurseur, un titre de gloire réel mais bien maigre.

Merci!
C'est un peu ce que je craignais, je le lirais quand même un jour par curiosité et pour son statut précurseur mais pas tout de suite
(mon intérêt, pas vraiment faiblissant, pour le roman gothique est un peu relancer par un article sur les adaptations de Dickens par Lean et le gothique justement, du coup je me disais qu'a l'occasion j'irais  vers un titre que je ne connais pas encore, je pense que je vais me diriger vers un Ann Radcliffe a la place Mr.Red )
ta citation ressemble a un "previously" au début d'un épisode des Feux de l'Amour pardon The Young and The Restless

Sinon j'ai entamé le Merlin de Robert de Boron, littérairement c'est assez plat quand même (alors que Monmouth traduit en anglais c'est vraiment pas mal avec des formules et des descriptions de batailles vivante et frappante malgré le côté un peu répétitif de la forme chronique), mais ça se lit effectivement très bien malgré tout et c'est même assez amusant avec ses conclaves de démons,  ses juges hypocrites et un Merlin quelque part entre le sage et le bouffon (avec ses transformation multiples et parfois facétieuse) l'interprétation qu'en donne Nicol Williamson dans Excalibur n'est pas si lointaine. C'est assez proche de ce que l'on trouve dans L'Historia Regum Britanniae excepté pour certains noms et bien sur pour l'ajout du graal et le développement du personnage de Merlin (qui perd légèrement de son mystère du même coup)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4165
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 23:24

Parsifal a écrit:
Sinon j'ai entamé le Merlin de Robert de Boron, littérairement c'est assez plat quand même
Ah oui, c'est nodal dans la constitution du mythe, mais littérairement c'est très en-dessous des romans de Chrétien et de Wolfram ou de La Mort le Roi Artus (ou même du Lancelot en prose). Sinon, comme à-côté bizarre, tu connais le Perlesvaus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 12 Sep 2017 - 23:37

De nom et de réputation, je l'ai mais je ne l'ai pas encore lu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 13 Sep 2017 - 3:40

Oriane a écrit:
Inimitable Bernhard, en effet. Une écriture de l'exagération qui fait vaciller les genres. Il faudrait que je lise Maîtres anciens.

Bérénice, Jean Racine. Combien de fois ai-je relu cette pièce ?

Les mots de la tribu, Natalia Ginzburg. I love you


Et je relirai Le naufragé, Des arbres à abattre et Béton.
Certaines oeuvres de Thomas Bernhard sont jouées sur scène.
Maîtres anciens a déjà été adapté pour la scène.
Merci pour tes références à Racine et Ginzburg.
Smile

study
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Jeu 14 Sep 2017 - 4:49

arnaud bellemontagne a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Je relis Maîtres anciens de Thomas Bernhard.
Le roman est sous-titré Comédie.
Le style de Bernhard est inimitable et génial.
I love you

Il taille un costard XXL à Heidegger. hehe

Oui, c'est vrai.
Stifter aussi.
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7023
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Dim 17 Sep 2017 - 12:17

Petite pause dans ce Lévinas que je trouve vraiment cryptique.

Samuel Beckett : Molloy        1951
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Dim 17 Sep 2017 - 19:56

Fini le roman de Merlin de Robert de Boron, je ne vais pas revenir sur ce que j'en ai déjà dit. Dans mon édition GF Flammarion d'autres textes sur Merlin sont rajoutés (vraisemblablement extrait d'ensembles plus vaste) je retiens l'amusant (mais aussi très misogyne) Merlin et Grisandole, Merlin et Viviane mélancolique et tragique (et encore misogyne hehe ) et surtout l'extrait de la Vita Merlini de Monmouth, très beau et poétique, et un peu surprenant car Merlin parait très différent du personnage  tel qu'il apparait dans L'Historia regum britanniae (mais comme ce n'est qu'un extrait c'est peut être une illusion d'optique) ici a ce que j'ai compris, Merlin a une sœur et c'est un roi devenu fou de chagrin qui s'est enfui en foret et c'est au contact de la nature qu'il devient prophète et magicien.

Normalement il semble que la logique veuille que j'enchaine avec le Lancelot-Graal, mais je ne l'ai pas a disposition tout de suite donc ce seras directement Chrétiens de Troyes.

Je pense aussi m'attarder sur Tristan et Iseult, mais là par contre je n'ai quasiment aucun repaire quand aux textes a lire en priorité (ou ceux qui sont aisément disponible) donc si vous avez des conseils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4165
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Dim 17 Sep 2017 - 21:41

Parsifal a écrit:
Je pense aussi m'attarder sur Tristan et Iseult, mais là par contre je n'ai quasiment aucun repaire quand aux textes a lire en priorité (ou ceux qui sont aisément disponible) donc si vous avez des conseils?
Si tu veux quelque chose qui soit comme un roman à lire d'une traite, je te conseille l'édition de Joseph Bédier (en 10/18) qui est une belle construction littéraire à partir des deux principales sources (Béroul et Thomas); sinon, pour avoir lesdites sources dans leur intégralité (mais aucune des deux ne nous est parvenue complète), en langue originale et en traduction, ainsi que pas mal d'autres versions, suites et variations (dont le beau Lai du chèvrefeuille de Marie de France, mais aussi les deux Folies et la saga noroise), tu trouveras ça dans le volume de la collection «Lettres gothiques» du Livre de Poche.

Ah, et puis, pour une belle version musicale, le disque de Joel Cohen et la Boston Camerata, avec Anne Azéma et Henri Ledroit, est une petite merveille (Erato).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82354
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 18 Sep 2017 - 9:57

La traduction d'André Mary, sensiblement sur le même patron que Bédier, a un supplément d'élégance littéraire (pas forcément médiévale, cela dit), je trouve. Mais je ne l'ai pas relue depuis longtemps (jamais relue, en fait).

Bédier a quand même l'avantage, outre d'être très réussi, de constituer la première narration synthétique de cette nature de toute la matière tristanesque, assez fidèle aux sources, mais sans discontinuité.

… et il avait même le projet de faire un Tristan avec Debussy. Sad
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2014/09/21/2524-claude-debussy-auteur-de-10-operas-ii-la-legende-de-tristan-joseph-bedier-roman-gabriel-mourey-livret-louis-artus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 18 Sep 2017 - 11:44

Merci beaucoup je vais regarder tout ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 18 Sep 2017 - 15:47

Benedictus a écrit:
... sinon, pour avoir lesdites sources dans leur intégralité (mais aucune des deux ne nous est parvenue complète), en langue originale et en traduction, ainsi que pas mal d'autres versions, suites et variations (dont le beau Lai du chèvrefeuille de Marie de France, mais aussi les deux Folies et la saga noroise), tu trouveras ça dans le volume de la collection «Lettres gothiques» du Livre de Poche.
...

Ah oui, je peux aussi recommander chaudement ce livre, probablement l'anthologie grand public la plus complète. La saga norroise, intrigante à plus d'un titre, m'avait fort marqué notamment par sa différence de ton par rapport aux autres textes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 19 Sep 2017 - 18:32

Je reviens à Courrier sud de Saint-Exupéry, dans l'édition du Livre de Poche (1966).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yann & sloopy
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Nantes / Les Sablettes
Date d'inscription : 25/11/2013

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 25 Sep 2017 - 13:35

À vous lire , en regardant vos niveau de lecture , j'ai l'impression d'avoir des Françoise Clary en puissance . C'est très décourageant pour moi et certainement pour d'autres car à vous lire j'ai l'impression que vous maitrisez tout sur tout alors que je trime comme un malade avec mon bouquin The Famished Road et le Atlande qui va avec . Et le terme trimer n'est pas assez fort . J'imagine qu'ici tout le monde sait ce qu'est un " abiku ". Je signale que je ne connaissais absolument pas ce terme avant d'ouvrir le Atlande . Je ne vais pas m'étendre mais tout compte fait ça me plait bien de me nourrir de thèmes nouveaux pour moi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7023
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Sam 30 Sep 2017 - 0:00

Emeryck a écrit:
Samuel Beckett : Molloy        1951
drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
tod
Entre chien et loup


Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Sam 30 Sep 2017 - 0:32

yann & sloopy a écrit:
À vous lire , en regardant vos niveau de lecture , j'ai l'impression d'avoir des Françoise Clary en puissance . C'est très décourageant pour moi et certainement pour d'autres car à vous lire j'ai l'impression  que vous maitrisez tout sur tout alors que je trime comme un malade avec mon bouquin The Famished Road et le Atlande qui va avec . Et le terme trimer n'est pas assez fort . J'imagine qu'ici tout le monde sait ce qu'est un " abiku ". Je signale que je ne connaissais absolument pas ce terme avant d'ouvrir le Atlande . Je ne vais pas m'étendre  mais tout compte fait ça me plait bien de me nourrir de thèmes nouveaux pour moi .

 Pense-tu !
ça lit dans les taillis !
Et on regarde des films aussi dans les halliers ;
Que serait le gratin sans les nouilles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Sam 30 Sep 2017 - 4:39

Marcel Aymé
* Le nain
Recueil de treize nouvelles publié en 1934.

Je connais Marcel Aymé comme l'auteur des Contes du Chat perché,
c'est aussi lui qui a signé la postface du premier album de Serge Gainsbourg.
Avec ce recueil, Marcel Aymé se fait une réputation d'humoriste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 2 Oct 2017 - 12:37

Shi Nai-an : Au Bord de l'Eau

   

Me lancer dans plus de 2000 pages d'un classique d'une littérature dont je ne connais rien alors que j'ai encore pas mal de grands textes du canon occidental à lire, je suis bien présomptueux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3754
Age : 37
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 2 Oct 2017 - 15:42

Ah, ça fait tout drôle de voir celui la!
C'est le livre préféré de ma mère, du coup je l'ai lu a.. 12 ans peut-être?
J'en ai un souvenir assez confus.. mais ce qui est le plus bizarre, c'est que je n'ai jamais pensé a le relire a un age qui me permettrait de vraiment l’apprécier. Hop, dans la liste de lecture. Merci! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 2 Oct 2017 - 15:55

Cello a écrit:

Me lancer dans plus de 2000 pages d'un classique d'une littérature dont je ne connais rien alors que j'ai encore pas mal de grands textes du canon occidental à lire, je suis bien présomptueux...

Bah ... de toutes les façons ... c'est sans fin. Certes il est essentiel de lire les "canoniques" ... mais il faut bien aussi s'autoriser aussi d'autres lectures. C'est sans solution, chacun trouve son équilibre.

Ca commence bien ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 2 Oct 2017 - 16:00

Mark Haddon
* Le bizarre incident du chien pendant la nuit



Un beau roman, un polar britannique dans un style un peu enfantin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Lun 2 Oct 2017 - 21:09

Autre lecture plus qu'intéressante, un retour aux sources de mon adolescence; j'avais ce livre perdu par la suite durant un voyage. Un heureux hasard a fait que je l'ai retrouvé, pas le même exemplaire mais la même édition avec la Préface signé Roger Peyrefitte, plusieurs contes dignes de mention dont Zadig, L'homme aux quarante écus et surtout Candide.
Je me suis détourné de Voltaire durant de longues années à cause de sa méchanceté à l'égard de Rousseau qui avait ma préférence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16587
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 14:42

Je viens de terminer les Métamorphoses d'Ovide.

Un véritable carrousel de personnages et d'histoires toutes plus merveilleuses les unes que les autres.

On peut certes être frustré par le caractère parfois elliptique de la narration et par le nombre considérable de personnages, il n'empêche, quel souffle! colors


Je viens de commencer le Don Juan de Byron. study

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7216
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 15:00

arnaud bellemontagne a écrit:
Je viens de terminer les Métamorphoses d'Ovide.

Un véritable carrousel de personnages et d'histoires toutes plus merveilleuses les unes que les autres.

On peut certes être frustré par le caractère parfois elliptique de la narration et par le nombre considérable de personnages, il n'empêche, quel souffle!   colors


Je viens de commencer le Don Juan de Byron.  study

Deux très bons choix.  Smile  Smile

( coucou Arnaud)


Cololi a écrit:
Cello a écrit:
Me lancer dans plus de 2000 pages d'un classique d'une littérature dont je ne connais rien alors que j'ai encore pas mal de grands textes du canon occidental à lire, je suis bien présomptueux...

Bah ... de toutes les façons ... c'est sans fin. Certes il est essentiel de lire les "canoniques" ... mais il faut bien aussi s'autoriser aussi d'autres lectures. C'est sans solution, chacun trouve son équilibre.

Ca commence bien ?

Je me permets d'être circonspect sur la notion d'un "canon occidental" qu'il faudrait avoir lu absolument avant tout autre chose (sauf s'il y a une motivation professionnelle derrière, à la limite), notion qui me semble soit relever d'une construction théorique douteuse (qui décide de ce qui est dans le "canon" et de ce qui n'y est pas ?), soit d'un horizon infini...

Pour ce qui est de la littérature chinoise classique, c'est sûr qu'il y a plusieurs recueils de nouvelles et autres textes courts, vraiment très plaisants et qui peuvent permettre de prendre la température de façon un peu moins hardie. Mais tant qu'à attaquer directement un des massifs principaux, Au bord de l'eau, c'est un excellent point de départ : c'est du kif en barre, Robin des Bois à la puissance 108 ! Et en plus la traduction de Jacques Dars est super chouette. Smile


En remontant un peu plus la page :

Parsifal a écrit:
Cello a écrit:
Parsifal a écrit:
Qui s'est déjà aventuré dans Le Chateau d'Otrante de Walpole, est-ce que ça a un intérêt autre qu'historique (les origines du roman gothique)?

Honnêtement ?

Si ce n'est pas pour un travail ou pour l'aspect historique, passe. Je me suis esclaffé plusieurs fois et, crois-moi, vraiment pas en bien: certaines scènes sont franchement ridicules. Et pas la peine d'espérer un petit frisson en contrepartie. Le style est plat, l'intrigue quelconque et c'est bourré de scènes qui se voudraient troublantes mais sont juste idiotes (Shortly before the wedding, however, Conrad is crushed to death by a gigantic helmet that falls on him from above  Rolling Eyes) .  

La littérature gothique compte quelques petits chefs-d’œuvre mais The Castle of Otranto n'en fait pas partie à mon sens, si ce n'est pour son statut de précurseur, un titre de gloire réel mais bien maigre.

Merci!
C'est un peu ce que je craignais, je le lirais quand même un jour par curiosité et pour son statut précurseur mais pas tout de suite
(mon intérêt, pas vraiment faiblissant, pour le roman gothique est un peu relancer par un article sur les adaptations de Dickens par Lean et le gothique justement, du coup je me disais qu'a l'occasion j'irais  vers un titre que je ne connais pas encore, je pense que je vais me diriger vers un Ann Radcliffe a la place Mr.Red )

Je plussoie pour Walpole, hélas. Côté Radcliffe, je recommanderais tout spécialement Les Mystères de la forêt. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 15:06

Parmi mes lectures des derniers jours: Le journal de Zlata de Zlata Filipović.
L'adolescente de treize ans se retrouve au coeur du conflit bosniaque qui dévaste son entourage.
Contrairement à ce que je pensais, Zlata est toujours vivante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 15:50

Cololi a écrit:
Cello a écrit:

Me lancer dans plus de 2000 pages d'un classique d'une littérature dont je ne connais rien alors que j'ai encore pas mal de grands textes du canon occidental à lire, je suis bien présomptueux...

Bah ... de toutes les façons ... c'est sans fin. Certes il est essentiel de lire les "canoniques" ... mais il faut bien aussi s'autoriser aussi d'autres lectures. C'est sans solution, chacun trouve son équilibre.

Ca commence bien ?

Plutôt bien, oui franchement. Bon, il y a tout un référent culturel qui m'est presque complètement inconnu mais globalement, ça me plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 18:29

Octavian a écrit:

Je me permets d'être circonspect sur la notion d'un "canon occidental" qu'il faudrait avoir lu absolument avant tout autre chose (sauf s'il y a une motivation professionnelle derrière, à la limite), notion qui me semble soit relever d'une construction théorique douteuse (qui décide de ce qui est dans le "canon" et de ce qui n'y est pas ?), soit d'un horizon infini...

Le canon ... c'est l'Eglise qui l'établit monsieur Mr. Green Oui, c'est l'Université (donc des clercs) qui le dicte ... avec le jugement social étiqueté sur chaque auteur ou œuvre ... C'est une vérité (c'était la minute Bourdieu ... même si j'ai l'impression qu'il fait beaucoup trop confiance à la "communauté scientifique" ... il y aurait une mauvaise institution - les mandarins de la Sorbonne - et une bonne - les rebelles réfugiés au Collège de France - ce qui n'est pas sans poser pb).

Mais est-ce pour autant que tout ce vaut ? Evidemment non (je ne crois pas qu'il dise autre chose là non plus).

Bref qu'est-ce qui relève de la reproduction culturelle et qu'est-ce qui relève des qualités intrinsèques des œuvres ?

Comme il est impossible de trancher, et bien ... il n'est pas illogique de trancher un peu la poire (ça fait une peu normand hehe ) en deux sur le plan de ses pratiques, donc de faire une sorte de mix.

Citation :
Pour ce qui est de la littérature chinoise classique, c'est sûr qu'il y a plusieurs recueils de nouvelles et autres textes courts, vraiment très plaisants et qui peuvent permettre de prendre la température de façon un peu moins hardie. Mais tant qu'à attaquer directement un des massifs principaux, Au bord de l'eau, c'est un excellent point de départ : c'est du kif en barre, Robin des Bois à la puissance 108 ! Et en plus la traduction de Jacques Dars est super chouette. Smile

Merci de l'info. J'avoue ne pas pouvoir citer un auteur chinois ... donc hehe
Mais le problème de la traduction n'est-il pas encore plus épineux que pour les langues indo-européennes ? C'est sûrement une illusion que je me fais, mais le fait que ce soit par idéogrammes ... ne condamne t-il pas le traducteur à une trahison encore plus grande que de passer de l'anglais au français, ou du russe au français ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1481
Age : 16
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 18:40

L'âpre scientifique que je suis n'a pas beaucoup de temps pour lire en ce moment, mébon :

Pour les cours : du Voltaire, Hugo, Flaubert ...

Pour le fun :
Louvat-Molozay : Le Théâtre
du Michaux
Duby : Atlas historique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 18:59

Octavian a écrit:


Je me permets d'être circonspect sur la notion d'un "canon occidental" qu'il faudrait avoir lu absolument avant tout autre chose (sauf s'il y a une motivation professionnelle derrière, à la limite), notion qui me semble soit relever d'une construction théorique douteuse (qui décide de ce qui est dans le "canon" et de ce qui n'y est pas ?), soit d'un horizon infini...

J'ai bien sûr dit ceci avec ma langue fermement dans la joue, n'est-ce pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 20:46

Dans le cadre d'une des questions de géo :



Dans le cadre de la question d'ancienne :



J'avoue que je ne connaissais même pas l'auteur ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
tod
Entre chien et loup


Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 20:55

Ravélavélo a écrit:
Marcel Aymé
* Le nain
Recueil de treize nouvelles publié en 1934.

Je connais Marcel Aymé comme l'auteur des Contes du Chat perché,
c'est aussi lui qui a signé la postface du premier album de Serge Gainsbourg.
Avec ce recueil, Marcel Aymé se fait une réputation d'humoriste.

Peut-être aussi "Uranus" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7216
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 23:26

Cello a écrit:
J'ai bien sûr dit ceci avec ma langue fermement dans la joue, n'est-ce pas...

Ah, ça va alors.  Mr.Red

Mais que ça ne m'empêche pas de répondre à Cololi... hehe


Cololi a écrit:
Octavian a écrit:

Je me permets d'être circonspect sur la notion d'un "canon occidental" qu'il faudrait avoir lu absolument avant tout autre chose (sauf s'il y a une motivation professionnelle derrière, à la limite), notion qui me semble soit relever d'une construction théorique douteuse (qui décide de ce qui est dans le "canon" et de ce qui n'y est pas ?), soit d'un horizon infini...

Le canon ... c'est l'Eglise qui l'établit monsieur  Mr. Green  Oui, c'est l'Université (donc des clercs) qui le dicte ... avec le jugement social étiqueté sur chaque auteur ou œuvre ... C'est une vérité (c'était la minute Bourdieu ... même si j'ai l'impression qu'il fait beaucoup trop confiance à la "communauté scientifique" ... il y aurait une mauvaise institution - les mandarins de la Sorbonne - et une bonne - les rebelles réfugiés au Collège de France - ce qui n'est pas sans poser pb).

Mais est-ce pour autant que tout ce vaut ? Evidemment non (je ne crois pas qu'il dise autre chose là non plus).

Bref qu'est-ce qui relève de la reproduction culturelle et qu'est-ce qui relève des qualités intrinsèques des œuvres ?

Comme il est impossible de trancher, et bien ... il n'est pas illogique de trancher un peu la poire (ça fait une peu normand  hehe ) en deux sur le plan de ses pratiques, donc de faire une sorte de mix.

Ça fait surtout un peu compote, dit comme ça.  Laughing

L'âge d'or de Bourdieu, c'est aussi (et je peux assez facilement imaginer que ça s'inscrit au moins en partie en réaction) encore l'âge d'or de l'histoire littéraire façon Lagarde & Michard, avec ses génies, ses grands noms, et à côté : RIEN ; le tout soigneusement compartimenté en siècles et en mouvements littéraires bien délimités. Ça fait quand même quelques temps qu'on n'en est plus là, et que, sans dire que tout se vaut, on a un peu bouleversé le paysage.

Mais ce n'était même pas ce que je voulais dire initialement, je levai juste le sourcil devant l'idée qu'il y a une série d'œuvres prestigieuses qu'il faudrait impérativement avoir lues avant de se laisser aller à lire autre chose de moins "digne". Wink


Cololi a écrit:
Citation :
Pour ce qui est de la littérature chinoise classique, c'est sûr qu'il y a plusieurs recueils de nouvelles et autres textes courts, vraiment très plaisants et qui peuvent permettre de prendre la température de façon un peu moins hardie. Mais tant qu'à attaquer directement un des massifs principaux, Au bord de l'eau, c'est un excellent point de départ : c'est du kif en barre, Robin des Bois à la puissance 108 ! Et en plus la traduction de Jacques Dars est super chouette. Smile

Merci de l'info. J'avoue ne pas pouvoir citer un auteur chinois ... donc hehe

Puisqu'on parlait de "canon", Au bord de l'eau c'est officiellement un des "Quatre Livre Extraordinaires" qui sont censés être les monuments romanesques par excellence de la culture chinoise classique (et qui continuent encore d'inspirer de multiples adaptations et déclinaisons tous arts et médias confondus). De même que les trois mousquetaires sont en fait quatre, les Quatre Livres Extraordinaires sont en fait cinq, parce qu'ils n'arrivent pas bien à se mettre d'accord sur qui occupe la quatrième place.  Mr. Green

Celui-là, qui date du XIVe siècle, comme je disais plus haut c'est essentiellement les aventures d'une centaine de Robins des Bois version kung fu. Un peu plus ancien (mais mettant en forme des sources "antiques"), tu as Les Trois Royaumes qui est une très longue épopée historico-militaire. Un peu plus tardif (XVIe s.), il y a La Pérégrination vers l'Ouest (ou Le Voyage en Occident), roman fantastique d'inspiration bouddhiste (...et, étonnamment, la première source d'inspiration de... Dragon Ball hehe ). Et la quatrième place se joue entre le Jin Ping Mei (/ Fleurs en Fiole d'Or), un gigantesque roman porno, et Le Rêve dans le Pavillon Rouge de Cao Xueqin, une sorte de Recherche du temps perdu à la mandchoue, vraiment une très belle lecture ; la contestation pour la place de Quatrième Livre Extraordinaire vient de ce que le premier des deux jugé un peu trop paillard et le second un peu trop tardif (il date du milieu du XVIIIe). Côté taille, pour se faire une idée, la plupart occupent deux bons volumes de "Pléiade" ou deux bien gros "Folio", sauf Les Trois Royaumes qui est encore plus long (il y a quelques années John Woo a tiré un -superbe- diptyque de deux films de plus de deux heures chacun d'un épisode qui n'occupe même pas un dixième du texte... rambo ).

Mais comme je le disais, il y a aussi toute une tradition du récit court en Chine qui a fait l'objet de pas mal de traductions chez nous, notamment chez Gallimard (principalement en "Connaissance de l'Orient") et chez Philippe Picquier.

Dans les deux cas j'avoue que c'est une littérature dans laquelle j'aime bien me plonger de temps en temps. C'est sûr que ça dépayse.  Smile


Cololi a écrit:
Mais le problème de la traduction n'est-il pas encore plus épineux que pour les langues indo-européennes ? C'est sûrement une illusion que je me fais, mais le fait que ce soit par idéogrammes ... ne condamne t-il pas le traducteur à une trahison encore plus grande que de passer de l'anglais au français, ou du russe au français ?

Oulah, tu remarqueras que j'ai dit que la traduction qu'elle était "chouette", je ne me suis pas aventuré à en qualifier le degré d'exactitude car pour le coup je n'y connais rien. A priori Jacques Dars était un traducteur très réputé, doublé d'un sinologue au CNRS, c'est aussi lui qui a longtemps dirigé la collection "Connaissance de l'Orient", donc je fais confiance, je suppose qu'il touchait sa bille. Smile Sous le rapport du seul texte français, ce que je peux affirmer en revanche, c'est que sa traduction de ce texte-là est très plaisante à lire, truculente, un peu archaïsante mais point trop, et embarque le lecteur sans difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 23:39

Octavian a écrit:

Ça fait surtout un peu compote, dit comme ça.  Laughing

L'âge d'or de Bourdieu, c'est aussi (et je peux assez facilement imaginer que ça s'inscrit au moins en partie en réaction) encore l'âge d'or de l'histoire littéraire façon Lagarde & Michard, avec ses génies, ses grands noms, et à côté : RIEN ; le tout soigneusement compartimenté en siècles et en mouvements littéraires bien délimités. Ça fait quand même quelques temps qu'on n'en est plus là, et que, sans dire que tout se vaut, on a un peu bouleversé le paysage.

C'est bien ce qu'il me semble aussi, l'université ne se préoccupe plus vraiment d'établir un canon légitime, la culture de l'élite et une culture populaire plutôt négligeable. Ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui et cet idée d'un "canon" est plutôt critiqué par les dits universitaires (et les tenants du dit canon versent souvent dans l'anti universitarisme primaire).
Et puis bon elle a bon dos l'Université, ce n'est pas un bloc monolithique, elle est traversé par plein de courant contradictoire du coup, ça ne veut pas dire qu'elle ne joue pas un rôle normatif bien sur, mais ça relativise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mar 3 Oct 2017 - 23:42

tod a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Marcel Aymé
* Le nain
Recueil de treize nouvelles publié en 1934.

Je connais Marcel Aymé comme l'auteur des Contes du Chat perché,
c'est aussi lui qui a signé la postface du premier album de Serge Gainsbourg.
Avec ce recueil, Marcel Aymé se fait une réputation d'humoriste.

Peut-être aussi "Uranus" ?

J'aimerais bien mettre la main dessus, avec un peu de chance.
Et aussi La Vouivre, le Passe-muraille et La Jument verte.
Smile

Toute son oeuvre est digne d'intérêt, mêlant l'absurde à l'humour et au fantastique.
coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup


Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 4 Oct 2017 - 0:12

... et un peu d'histoire contemporaine...
Romancée, certes.
Mais si délicieusement mise en mots....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3582
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 4 Oct 2017 - 0:52

tod a écrit:
... et un peu d'histoire contemporaine...
Romancée, certes.
Mais si  délicieusement mise en mots....

Tu parlais d'Uranus, tu l'as lu, toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup


Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 4 Oct 2017 - 7:52

Il y a longtemps, et j'avais aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 4 Oct 2017 - 8:16

Pour répondre à Octavian et Parsifal :

Non, je ne crois pas du tout que les remarques de Bourdieu ne soient plus d'actualité. Le phénomène de distinction je ne vois pas pourquoi il s'arrêterait ! Bien sûr, les lignes de démarcations bougent ... mais ça n'enlève pour moi rien au principe qui veut que les élites chercheront toujours à se distinguer ...
Et le fait qu'il y ait des gens qui pensent différemment dans l'Université ... est plutôt en faveur de ce que j'explique que l'inverse. Car oui ... à l'intérieur même de l'Université ... il convient de se distinguer aussi !
Par ailleurs, il ne faut pas voir la distinction non seulement comme liée statiquement à un corpus d'œuvres ... car non seulement la "liste" des œuvres peut justement varier dans le temps ... mais aussi on peut se distinguer dans la façon de les recevoir !
C'est sans fin hehe

Oui, l'Université travaille sur un tas de sujets ... que probablement elles n'auraient jamais abordé par le passé. C'est vrai. Mais, de mon point de vue, on ne peut pas se contenter de cela, pour les raisons que j'ai esquissées au-dessus.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5758
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 4 Oct 2017 - 11:15

Cololi a écrit:
Pour répondre à Octavian et Parsifal :

Non, je ne crois pas du tout que les remarques de Bourdieu ne soient plus d'actualité. Le phénomène de distinction je ne vois pas pourquoi il s'arrêterait ! Bien sûr, les lignes de démarcations bougent ... mais ça n'enlève pour moi rien au principe qui veut que les élites chercheront toujours à se distinguer ...
Et le fait qu'il y ait des gens qui pensent différemment dans l'Université ... est plutôt en faveur de ce que j'explique que l'inverse. Car oui ... à l'intérieur même de l'Université ... il convient de se distinguer aussi !
Par ailleurs, il ne faut pas voir la distinction non seulement comme liée statiquement à un corpus d'œuvres ... car non seulement la "liste" des œuvres peut justement varier dans le temps ... mais aussi on peut se distinguer dans la façon de les recevoir !
C'est sans fin  hehe

Oui, l'Université travaille sur un tas de sujets ... que probablement elles n'auraient jamais abordé par le passé. C'est vrai. Mais, de mon point de vue, on ne peut pas se contenter de cela, pour les raisons que j'ai esquissées au-dessus.

Oui mais ce n'est pas tout a fait ce que je contestais, que le phénoméne de distinction soit toujours d'actualité je ne vais pas le nier, et qu'il soit présent dans l'université je ne vais pas le nier non plus, je met juste en doute la place central que tu donne a l'université dans ce processus aujourd'hui (et d'ailleurs c'est seulement une question, je n'ai pas la réponse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 4 Oct 2017 - 11:44

Parsifal a écrit:
Cololi a écrit:
Pour répondre à Octavian et Parsifal :

Non, je ne crois pas du tout que les remarques de Bourdieu ne soient plus d'actualité. Le phénomène de distinction je ne vois pas pourquoi il s'arrêterait ! Bien sûr, les lignes de démarcations bougent ... mais ça n'enlève pour moi rien au principe qui veut que les élites chercheront toujours à se distinguer ...
Et le fait qu'il y ait des gens qui pensent différemment dans l'Université ... est plutôt en faveur de ce que j'explique que l'inverse. Car oui ... à l'intérieur même de l'Université ... il convient de se distinguer aussi !
Par ailleurs, il ne faut pas voir la distinction non seulement comme liée statiquement à un corpus d'œuvres ... car non seulement la "liste" des œuvres peut justement varier dans le temps ... mais aussi on peut se distinguer dans la façon de les recevoir !
C'est sans fin  hehe

Oui, l'Université travaille sur un tas de sujets ... que probablement elles n'auraient jamais abordé par le passé. C'est vrai. Mais, de mon point de vue, on ne peut pas se contenter de cela, pour les raisons que j'ai esquissées au-dessus.

Oui mais ce n'est pas tout a fait ce que je contestais, que le phénoméne de distinction soit toujours d'actualité je ne vais pas le nier, et qu'il soit présent dans l'université je ne vais pas le nier non plus, je met juste en doute la place central que tu donne a l'université dans ce processus aujourd'hui (et d'ailleurs c'est seulement une question, je n'ai pas la réponse)

L'Université ne dicte pas ce que les gens lisent ... l'Université dicte ce que les gens devraient lire (c'est à dire ce qui est légitime, ce qui a la plus forte valeur sur plan du capital culturel ... et maintenant surtout comment ils devraient le lire). Bourdieu parlait déjà de cette récupération de certains pans de la culture populaire par les élites, de cette double violence symbolique (je trouve ça très juste). Bref, de mon point de vue, pas grand chose de nouveaux dans les principes.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7216
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Lectures (5)   Mer 4 Oct 2017 - 12:49

L'évolution des domaines d'études universitaires en la matière se répand notamment par le fait que (au bout d'un plus ou moins long moment) cela peut impacter les manuels scolaires, ainsi tout simplement que les nouveaux profs qui arrivent en place après être passé par l'université et avoir donc étudié des choses qu'on n'aurait pas étudié vingt ans avant. Pour autant, de là à dire que l'université dicte ce qu'il est légitime de lire... le "système" me semble avoir de grandes limites.

Il y a quelques décennies on n'aurait même pas considéré que l'Histoire d'un voyage faict en la terre du Brésil de Jean de Lery (1578) était de la "littérature". Le texte a commencé à sortir de l'ombre quand il a été salué par Levi-Strauss dans Tristes tropiques, mais à l'époque c'était encore dans une visée ethnologique, comme document historique. Puis un mandarin en Sorbonne a commencé à s'y intéresser, a republié le texte (l'édition précédente remontait au XIXe, et la dernière encore avant cela à 1611...), il l'a "poussé" en avant avec son influence, et maintenant c'est considéré comme un texte majeur de la littérature du XVIe siècle, largement étudié dans les facs et dont on peut retrouver des extraits dans certains manuels de français du secondaire. Le texte est donc objectivement un peu plus "connu" qu'il ne l'était il y a vingt-cinq ans ou a fortiori soixante-quinze.

Pour autant est-ce que les foules se sont ruées massivement pour lire l'Histoire d'un voyage faict en la terre du Brésil ? J'ai comme un doute. Sans même parler de faire de l'ombre aux ventes de Guillaume Musso, je ne sais pas s'il y a des masses de cercle où il est du dernier chic de dire qu'on devrait lire Jean de Léry.

Et à côté de cet exemple de "succès" (même s'il ce n'est pas non plus un cas totalement isolé), combien d'études érudites sur les grands rhétoriqueurs qui ne sont pas prêtes de se transmuer en transmission plus large ? Combien, a contrario, de redécouvertes d'auteurs aujourd'hui considérés importants, qui ne sont pas dues à l'université mais où celle-ci a pris le train en marche (le dix-huitiémiste que je suis toujours un peu pense évidemment à Sade...) ? Combien, parmi les écrivains contemporains, d'auteurs ayant la "cote" parmi les universitaires, mais qu'on a tout de même plus de chance de trouver mentionné dans un article savant spécialisé que sur les rayonnages d'une librairie ?

En matière de pouvoir de dicter "ce que les gens devraient lire", je pense que l'université reste quand même loooooooooin derrière les émissions de télé, la presse plus ou moins généraliste, etc. Et peu d'universitaires se font aussi critiques journalistes, susceptibles de toucher un public non "spécialisé" — un peu, idéologiquement, parce que chez certains il y aurait une impression de "se commettre", un peu beaucoup aussi, pragmatiquement, parce qu'ils ont autre chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lectures (5)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Christian OLIVIER : Lectures
» Lectures
» Lectures Rock 'n roll pertinentes
» Textes à multiples lectures.
» Lectures (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: