Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parler pour ne rien dire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leandreGarrecin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 64
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Parler pour ne rien dire   Ven 9 Sep 2016 - 16:33

Peut-on parler pour ne rien dire ?
Dans quel but parlons-nous ? La réponse immédiate est: pour communiquer. Et quelle est la finalité de la communication linguistique ?

Qu'est-ce que ne rien dire :
Ne véhiculer aucune signification quelle qu’elle soit ?
Ne rien dire d’important ou de pertinent ?
Ne pas transférer une information (usage informatif du langage) Question

La communication linguistique n'a t-elle pas d'autres fonctions que le simple transfert d'information, comme les fonctions phatique, poétique (dans laquelle la forme compte plus que le contenu) ou performative ?





mais Diable !! Qu'en pensez vous donc ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evicsal.wix.com/cirse
Petrus
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 50
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2016

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 9 Sep 2016 - 19:45

René des Forêts, Le Bavard

Un livre génial avec un narrateur qui justement semble parler pour ne rien dire. Mais la beauté de la langue dit, elle, quelque chose - à moins qu'elle ne dise rien, justement, mais que, comme la musique, elle charme, ensorcelle...

En ce qui me concerne, j'adore les logorrhées verbales. A mon avis, parler pour ne rien dire, c'est justement prendre du recul sur les fonctions du langage et en jouer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5798
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 9 Sep 2016 - 21:28

C'est dangereux comme choix de sujet.
Est–ce qu'on a le droit de répondre pour ne rien dire ? bedo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Petrus
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 50
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2016

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 9 Sep 2016 - 22:04

J'ai dû éditer mon message car je me suis rendu compte que je ne répondais pas à la question et que je parlais... pour ne rien dire !




Ps.: mince, j'avoue par là que je n'assume pas écrire pour ne rien dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21507
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 9 Sep 2016 - 22:55

leandreGarrecin a écrit:

Peut-on parler pour ne rien dire ?
Dans quel but parlons-nous ?



Smile Tu as bien fait de relayer ton questionnement sur le Forum !

Les 80290 messages de David y constituent un corpus révélateur, pour alimenter ton analyse.
Attention toutefois, cet échantillon n'est pas chimiquement pur : dans le lot, quelques uns sont intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2081
Age : 916
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Sam 10 Sep 2016 - 12:37

Et que dire de cololi hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leandreGarrecin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 64
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Mer 21 Sep 2016 - 14:58

Vache, viens de me rendre compte que parfois, non seulement je parle, mais j'écris pour ne rien dire Shocked

mais ça fait rien, reste sur ma lancée cool-blue  
Le monde se présente sous la forme de trois strates de civilisation superposées de manière très inégale au sein des quelques deux cents nations occupant la planète. La strate la plus ancienne est celle de la ruralité, avec ses paysans, son économie souvent basée sur le troc. Les agences officielles évoquent une pauvreté en incitant les pays concernés à se développer pour tirer les populations hors du seuil de pauvreté. La state intermédiaire est plus récente. C’est celle des zones urbaines industrielles avec des travailleurs et des usines, occupées par les cols bleus et les cols blancs. Il y a aussi les cols verts mais ils se sont envolés hehe  Certains travailleurs ont des revenus élevés s’ils sont dans des zones dynamiques, d’autres sont pauvres. Rien de commun entre l’ouvrière du Bangladesh qui fabrique des vêtements en gagnant quelques euros par jours et le camionneur du Dakota qui transporte du pétrole de schiste et se fait 80 000 dollars par an rabbit L’autre strate est formée par des individus fluides et mobiles utilisant les nouvelles technologies. En fait, les strates se présentent comme un champ socio-technique. Avec des emplois occupés et des dispositifs utilisés keuf

Ce qui au bout du compte aboutit à trois types d’existence. La vie rurale et paysanne, la vie urbaine mécanisée, la vie numérique globalisée. La vie rurale se fait au rythme naturel des jours et des saisons, sur un mode quasiment sédentaire. Le temps est propice à la rêverie et à la contemplation bucolique. La vie industrielle utilise les moyens mécaniques modernes, transports en commun, véhicules motorisé, biens d’équipement standard, frigo, machine à laver, bref, l’existence au temps du général de Gaulle ou de l’Amérique un peu avant JFK farao La vie globalisée a commencé à s’immiscer lorsque les téléphones, récepteurs radio et télé, se sont implantés dans les foyers phone L’ordinateur puis le smartphone ont considérablement renforcé le mode d’existence numérique, qui se combine aux deux autres modes. Car même un sédentaire qui cultive quelques terres a accès aux connexions numériques fleurs Enfin, tout dépend où il se trouve. Si c’est un cultivateur de Lozère, ça peut le faire. Pour un paysan dans les zones reculées du Kenya ou de la Sibérie, c’est autre chose tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evicsal.wix.com/cirse
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3711
Age : 36
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Jeu 22 Sep 2016 - 3:38

leandreGarrecin a écrit:
La vie rurale se fait au rythme naturel des jours et des saisons, sur un mode quasiment sédentaire. Le temps est propice à la rêverie et à la contemplation bucolique.

Si seulement! De mars a décembre, je suis déjà contente si j'ai assez de temps pour dormir pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leandreGarrecin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 64
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 23 Sep 2016 - 12:01

Petrus a écrit:
René des Forêts, Le Bavard

Un livre génial avec un narrateur qui justement semble parler pour ne rien dire. Mais la beauté de la langue dit, elle, quelque chose - à moins qu'elle ne dise rien, justement, mais que, comme la musique, elle charme, ensorcelle...

En ce qui me concerne, j'adore les logorrhées verbales. A mon avis, parler pour ne rien dire, c'est justement prendre du recul sur les fonctions du langage et en jouer...

bien d accord avec ça coucou

c'est aussi un exutoire pour se décrasser l'esprit , évacuer son stress, sa folie ordinaire bounce

Un excellent sujet pour schizophrène paranoïde , ce que nous sommes tous batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evicsal.wix.com/cirse
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21507
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Dim 25 Sep 2016 - 23:12


Mr. Green J'ai finalement trouvé une utilité à ce topic :


Mélomaniac, in playlist, a écrit:



La St Pieterskerk de Leyde (Pays-Bas)


plenum, probablement subventionné par Calbo, a écrit:

Seulement préciser que Leyde n'est pas allemand du nord.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2081
Age : 916
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Dim 25 Sep 2016 - 23:20

Elle a bon dos ma jumelle tutut . Et Leyde est aux Pays Bas, pas en Allemagne siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21507
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Dim 25 Sep 2016 - 23:31

luisa miller a écrit:

Et Leyde est aux Pays Bas, pas en Allemagne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 986
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Lun 26 Sep 2016 - 0:51

L'aide au PIB ?
Je pense plutôt que c'est pour Hollande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21507
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Sam 1 Oct 2016 - 0:09


Mr. Green Décidément, le filon semble inépuisable :

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

André, as-tu fini de nous narguer avec ces musiques scandinaves que quasiment personne ne connait


plenum a écrit:

Tu ne peux affirmer que PERSONNE ne connaît.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Janza
Eternel mélomane du dimanche


Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Sam 1 Oct 2016 - 21:32

Peut-on parler pour ne rien dire ?
Lorsqu’en ces lieux, naguère, j’avais mon rond de serviette, je nourrissais confusément ce sentiment.
Aussi ai-je entrepris récemment d’effacer des considérations, qui, au vu d’une analyse rétrospective,
me paraissaient un faible apport à l’édification des populations.
Lors d’un échange épistolaire privé avec notre père fondateur, où je lui demandais de bien vouloir effacer
un reliquat de prose resté collé à certains sujets verrouillés, je me fis vertement rabrouer.
Je suis au final très confus de cette initiative malheureuse qui donnerait à penser, comme Xavier
me le fit observer, que je fusse parti fâché pour quelque obscure raison. : Shit  
Et il serait dommage que les quelques habitués avec qui j’ai pu avoir l’avantage d’échanger ici sur l’âge
du capitaine et la pression atmosphérique, me jugeassent inconséquent.  
Bien à vous
Mark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 986
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Sam 1 Oct 2016 - 23:41

Monsieur Janza cheers
Bien content de vous rencontrer là, dans ce sujet, comme en boulevard passant.
J'ai bien vu que vous aviez déménagé tous vos meubles. Et vos bibelots et vos colifichets.
Je soupçonnais ces huissiers de l'âme, la conscience, qui préjuge de la véracité et de la congruité de ce qu'on peut dire dans un forum.
Monsieur Janza, vous êtes un vieux !
Comme moi vous êtes trop vieux pour accepter ce système où le moindre pet de votre âme est diffusé et sauvegardé multimédia !
Car vous adorez ce salon littéraire à nul autre pareil,
Mais vous détestez que votre parole (car vous causiez plutôt qu'écrire), soit cueillie, mise en vase et se fane.

Un forum vivant file et coule comme un fleuve et même nos interventions les plus regrettables disparaissent très vite au delà de l'horizon : Reste notre conscience et notre honnêteté, et la liberté d'extrapoler des préoccupations intellectuelles insolites qui peuvent donner à penser à d'autres que soi-même.
S'il on est pas fier de ce qu'on a posté (et si on n'a pu l'effacer sans que cela se remarque), et bien on l'assume.
C'est pas mal, comme système, si on y regarde d'un peu plus loin !
Il faut réfléchir avant de dire, avant d'écrire.
Et il reste encore une grande latitude à s'expliquer sur la différence entre ce qu'on a voulu dire et ce qui a été compris.
Un vrai dialogue.

Je romps là, en même temps que la connexion de mon ordi à internet.
Puisse ce long message passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2617
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Dim 2 Oct 2016 - 7:29

Je suis paré
à toute éventualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2617
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Dim 2 Oct 2016 - 7:43

tod a écrit:
Monsieur Janza cheers
Bien content de vous rencontrer là, dans ce sujet, comme en boulevard passant.
J'ai bien vu que vous aviez déménagé tous vos meubles. Et vos bibelots et vos colifichets.
Je soupçonnais ces huissiers de l'âme, la conscience, qui préjuge de la véracité et de la congruité de ce qu'on peut dire dans un forum.
Monsieur Janza, vous êtes un vieux !
Comme moi vous êtes trop vieux pour accepter ce système où le moindre pet de votre âme est diffusé et sauvegardé multimédia !
Car vous adorez ce salon littéraire à nul autre pareil,
Mais vous détestez que votre parole (car vous causiez plutôt qu'écrire), soit cueillie, mise en vase et se fane.

 Un forum vivant file et coule comme un fleuve et même nos interventions les plus regrettables disparaissent très vite au delà de l'horizon : Reste notre conscience et notre honnêteté, et la liberté d'extrapoler des préoccupations intellectuelles insolites qui peuvent donner à penser à d'autres que soi-même.
S'il on est pas fier de ce qu'on a posté (et si on n'a pu l'effacer sans que cela se remarque), et bien on l'assume.
C'est pas mal, comme système, si on y regarde d'un peu plus loin !
Il faut réfléchir avant de dire, avant d'écrire.
Et il reste encore une grande latitude à s'expliquer sur la différence entre ce qu'on a voulu dire et ce qui a été compris.
Un vrai dialogue.

Je romps là, en même temps que la connexion  de mon ordi à internet.
Puisse ce long message passer.

Il passe,
et alors
en votre âme.
diffuser ce passage,
et vous,
de grâce,
devenez un as,
et restez parmi nous
un grand manitou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Janza
Eternel mélomane du dimanche


Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Dim 2 Oct 2016 - 14:05

Il existe donc encore des PC à lampes, Tod, mon ami ? Mr.Red
Message reçu cependant.
Ton analyse rejoint celle de Xavier et confirme une certaine immaturité de ma part,
ce qui pour un vieux, il faut bien l’admettre, est une faute de goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 986
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Lun 3 Oct 2016 - 23:32

... et, pris par le temps compté d'une connexion erratique (l'hésitation entre 4 et 3g et enfin 2, annonce en général la mise en rideau imminente de mon accès au monde) , j'ai oublié, Monsieur Janza, de préciser que je ne vous gourmandais pas de vos effacements dus à une hypothétique immaturité.
 C'était simplement le regret de ne plus vous lire, et que, trompant mon ennuie, je ne trouvais que buissons creux dans ma chasse à vos beaux ramages et votre belle plume.
 Un laïus purement égoïste, donc.

Ps : Pr Xavier me consulte beaucoup, si je suis disponible, pour les questions éthiquement techniques du forum.
  Il a d'ailleurs pris conseil récemment sur les sanctions à appliquer à ces 3 comptes surnuméraires : Calbo/Luisa Miller/Gil Splash.
Je lui ai suggéré de supprimer les deux premiers pour obliger ce contrevenant troll à endosser son ultime avatar "rigolo" car les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures...
Je pense que j'ai captivé (comme souvent) son oreille attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2081
Age : 916
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Mar 4 Oct 2016 - 21:45

J'ai toujours dit que bedo trop de moquette était très mauvais pour la santé Mr.Red . Ca se vérifie une fois de plus Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gil Splash
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Mar 4 Oct 2016 - 21:57

Je suis solidaire de Mrs Miller, non mais, enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leandreGarrecin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 64
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 7 Oct 2016 - 15:15

............ Et moi, de Tod............. mains

Tod a écrit:
Comme moi vous êtes trop vieux pour accepter ce système où le moindre pet de votre âme est diffusé et sauvegardé multimédia !
Car vous adorez ce salon littéraire à nul autre pareil, mais vous détestez que votre parole (car vous causiez plutôt qu'écrire), soit cueillie, mise en vase et se fane.
Un forum vivant file et coule comme un fleuve et même nos interventions les plus regrettables disparaissent très vite au delà de l'horizon : Reste notre conscience et notre honnêteté, et la liberté d'extrapoler des préoccupations intellectuelles insolites qui peuvent donner à penser à d'autres que soi-même.
S'il on est pas fier de ce qu'on a posté (et si on n'a pu l'effacer sans que cela se remarque), et bien on l'assume

Souvent causer est la même chose qu'écrire, mais les écrits restent et in fine, comme bien tout écrit, il nous reste la conscience et l'honnêteté de rédiger méticuleusement des choses qui débordent des sujets originels et les forums, (surtout FA) eh bien oui c'est fait pour ça et on l'assume, même si rétroactivement, on le regrette , à moins... à moins d'être schizophrène paranoïde et dans ce cas alors, quel plaisir de déborder de sujets à la longue barbants, de se faire rembarrer puis, en réaction, jaillir comme un fleuve impétueux qui jaillit hors de son lit pour démontrer que l'on ne peut être contenu !!!! Bravissimo Tod

Omnia sic omnes defessi, et cuncta vanitatem drunken


Dernière édition par leandreGarrecin le Ven 7 Oct 2016 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evicsal.wix.com/cirse
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2081
Age : 916
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 7 Oct 2016 - 16:21

Tod sors de ce corps Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leandreGarrecin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 64
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 7 Oct 2016 - 19:23

Bob eth'
Miss tic
Droit devant son devoir amère. Loin dans la glace. La chair brûlée par l'innocence.
Classifiée, codée, la peur est.
Ce qui devait est devenu par trop parfois, mais moins encore.
L'inconnue tue, a tué et tuera encore. Des cendre des cendres des cendres.
Le$ mø†$ men†en†.

Il n'y a plus rien après ça.
Le vide est l'absolue nécessité. L'absolue virginité. L'absolue connaissance zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evicsal.wix.com/cirse
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 986
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Ven 7 Oct 2016 - 21:52

Gil Splash a écrit:
Je suis solidaire de Mrs Miller, non mais, enfin !

......hA !
Pourquoi ne suis-je pas étonné.

@ Léandre Garrecin :
 Je n'ai pas votre intrépidité et désormais ne m'applique à déborder que dans les plaines inondables prévues à cette effet.
Participer à un Forum s'apparente autant à l'oralité qu'à l'écriture ; ou ni l'une ni l'autre...
C'est peut-être un média nouveau, ma foi...
 A la fois l'immédiateté (à quelques "G" près) et la possibilité de peaufiner une réponse,
à la fois un temps infini pour réagir et la perte totale de contrôle d'une parole qui sera diffusée à tous les participants.
 Les impondérables d'un discours devant une assemblée présente et la rediffusion de ce discours à ceux qui viendront plus tard.
Le Forum est, je crois, un huissier qui enregistre la parole donnée et plus légèrement et généralement nos moindres fariboles.
Est cochon qui s'en dédit ! (... ou pas d'ailleurs... parce que finalement, on a rien à f*****, pourvu qu'on passe quelques minutes en bonne compagnie, ce qui implique fort peu de cohérence mais un peu de quant-à-soi pudique publique, l'humilité de se laisser ignorer, le plaisir pervers de se faire siffler et la sagesse d'obtempérer quand le Grand Bailleur nous exhorte de cesser le pogo frénétique sur les planchers dont se plaignent les emperruqués de l'étage inférieur car la chiure des cussons ternit leurs perruques poudrées... )
..........Tout cela raconté pour le plaisir de ne rien dire, bien entendu...

Dire... , écrire,
Ecrire !
Raconter ! peut-être ?
-Oui, là est le débarras.
 Car combien d'amorces de textes rêvés peut-il nous venir dans l'immédiateté de ce Forum, quand nous sommes escamotés de l'étreinte du sujet ?
Voilà qui devrait nous arrêter.
 C'est cette réflexion-là qui nous vaut la calamité d'un si benoît désintérêt d'être lu.
Qui, en effet, voudrait supporter les flagellations et les dédains du Monde, l'injure du copain, l'humiliation de la famille alors qu'il est si commode d'essuyer une plume anonyme sur le dérouleur sans fin du Forum-Saupalin ?
Etc...etc....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leandreGarrecin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 64
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Mer 12 Oct 2016 - 11:06

Vache, voilà qui est envoyé l'ami bedo Nous parlons assurément dans les mêmes sphères et cela me ravit de trouver en ces lieux arides parsemés cependant de quelques oasis musicales qui se veulent analytiques autant que péremptoires, scories de ces temps où l'information immédiate prend le pas sur des forums autrement plus accaparants pour des esprits vélléitaires shaking ruinant toutes analyses pertinentes (ou non) et broutent les neurones qui nous restent à l'instant T  Merci de votre prose précieuse qui illumine les bas-côtés de cet espace aux images démesurées mais aux liens souvent d'une vacuité, voire d'une arrogance dont rien n'approche pirat  

Loin de moi une réaction agacée, voire hautaine du webmestre de cet estimable endroit que je me délecte de parcourir lors de mes traversées sur la toile poisseuse de nos rancoeurs et de nos enthousiasmes  batman  viking


Dernière édition par leandreGarrecin le Mer 2 Nov 2016 - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evicsal.wix.com/cirse
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2617
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Sam 29 Oct 2016 - 15:52

Bob Dylan se réveille: il se rendra à Stockholm recevoir son Prix Nobel.
Hourra pour la citrouille!
geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leandreGarrecin
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 64
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Mer 2 Nov 2016 - 14:08

"Qu'est-ce que la littérature?" se demandait déjà Jean-Paul Sartre dans un essai paru en 1948. Une question à laquelle Pierre Assouline (un académicien crétin) vient d'apporter une réponse catégorique. Pour le journaliste, biographe et romancier, la littérature c'est tout, sauf Bob Dylan vador Alors que l'Académie suédoise annonçait jeudi avoir décerné la plus haute distinction littéraire au compositeur et interprète de Blowin' in the wind violon l'actuel patron du magazine littéraire a apporté sa contribution au débat qui fait rage entre les fans du musicien et ses détracteurs qui, pour beaucoup, hurlent à l'escroquerie scratch
Dans un article publié sur La République des livres le 13 octobre dernier, le Pierre Assouline qualifie ainsi de bras d'honneur le geste des Nobel. "La littérature américaine contemporaine et ses plus fameux représentants peuvent aller se faire voir et pour un certain temps" affirme même l'académicien Goncourt Et de se moquer de la soudaine cure de jouvence des jurys suédois en décernant le prix à l'idole de leur jeunesse brilsmurf Peut-être qu'ils ont voulu se donner un petit air transgressif à bon compte peut-être que ça leur rappelle leur jeunesse comme moi la mienne .... ose proférer le vieux rebelle lambrissé & "sabré"
Sa biographie sur la vie d'Hergé m'avait bien plu, il y faisait preuve d'une clarté d'écriture ainsi que d'une retenue de bon aloi quant au passé du dessinateur mais là, vraiment... C'est quand même dur de vieillir batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evicsal.wix.com/cirse
tod
Entre chien et loup
avatar

Nombre de messages : 986
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   Sam 5 Nov 2016 - 1:21

Parler pour ne rien dire...
La belle affaire !

 Mais se taire, entendre, compulser les avis de morceaux à écouter et les acquérir.
Etre content ; rester déçu de toutes les promesses qu'on se faisait de l'enthousiasme des Grands Prévenus.
Ne trouver rien à dire, à redire, ni à médire et sans bagage pour contredire , bref,
Ne pas trouver l'inspiration pour pondre autre chose que "jaime/j'aime moins" sans déranger vainement et avec aussi peu de matériau le fil d'une conversation plus élaborée,
N'avoir incontinente sous sa plume (d'oie, comme il se doit) qu'une petite prose poétique absconde et muette pour exprimer comment on aime intimement  une musique sans se préoccuper de l'avis de ceux qui en connaissent le langage ?
Cela va un temps. Cela va de temps en temps, quand le sujet est particulièrement émoustillant
  En attendant, moi, je dégoise en bas, qui est le café du coin
Mais tout en écoutant, présentement, les Symphonies de Schumann
Je n'ai pas l'outrecuidance de croire que cela interesse quiconque.
Et j'écoute même de la musique en dehors !

Le Forum est plus consulté par des lecteurs anonymes que par des membres actifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parler pour ne rien dire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parler pour ne rien dire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parler pour ne rien dire ! (2)
» Lettre pour Johnny de la part d'un fan
» oeuvres pour soprano (et ténor!) colorature
» Résumé des passages médias ... pour ne rien oublier !
» Je ne peux rien pour lui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: