Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quel éditeur de partition utilisez-vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quel éditeur de partition utilisez-vous ?
Finale
21%
 21% [ 3 ]
Sibelius
14%
 14% [ 2 ]
LilyPond
29%
 29% [ 4 ]
Encore
0%
 0% [ 0 ]
MuseScore
29%
 29% [ 4 ]
SmartScore
0%
 0% [ 0 ]
Autre
7%
 7% [ 1 ]
Total des votes : 14
 

AuteurMessage
Schneider
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 52
Localisation : Gare Montparnasse
Date d'inscription : 26/10/2015

MessageSujet: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 15 Sep 2016 - 15:10

Ce sondage s'adresse à ceux qui écrivent leur musique via un éditeur PC, Mac ou Linux.
Plusieurs réponses sont possibles

Par avance merci.Very Happy
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schneider
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 52
Localisation : Gare Montparnasse
Date d'inscription : 26/10/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 24 Sep 2016 - 7:55

Up!
(5 réponses pour 153 vues Sad )

Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaial
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mer 12 Oct 2016 - 22:12

Toujours sur Finale malgré ses défauts et sa lenteur... Mais j'en fais ce que je veux depuis plus de 10 ans que je suis dessus, notation proportionnelle, symboles spéciaux etc..

A noter que Steinberg débarque avec son éditeur maison --> Dorico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 13 Oct 2016 - 1:53

Je débute avec Musescore... Le rendu final n'est pas très beau, mais ça me semble assez pratique et intuitif...


Dernière édition par nugava le Jeu 13 Oct 2016 - 3:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3101
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 13 Oct 2016 - 2:20

Je n'ai pas encore touché à l'écriture de partitions musicales par ordinateur.
Au moins pour des extraits, de courts passages, ça peut être pratique.
Je roule principalement sous Linux (Xubuntu).
En lisant la documentation et pour l'utilisation que je compte en faire, MuseScore semble un choix judicieux.
C'est un logiciel libre qui supporte l'import et l'export des fichiers MIDI.
J'installe aussi Frescobaldi (dédié à LilyPond) qui se trouve déjà (comme MuseScore) dans Synaptic.

Déjà à l'installation Frescobaldi est beaucoup plus lourd, prend plus temps, j'ai le temps de lancer MuseScore et au premier coup d'oeil je m'y retrouve parmi une interface pas trop compliquée comme j'aime, ça va suffire amplement à mes besoins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3101
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 13 Oct 2016 - 18:05

Premier test concluant avec MuseScore qui m'amuse beaucoup.
study
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 383
Localisation : Au nord du centre du sud de la France
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 13 Oct 2016 - 18:15

Je ne connais pas Musescore, mais je trouve le temps d'adaptation à Frescobaldi/Lilypond étonnamment réduit, s'agissant d'un logiciel dont les possibilités sont pratiquement illimitées (bon, après bien sûr cela se corse, mais on apprend au fur et à mesure de ses besoins).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3101
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 13 Oct 2016 - 18:21

math a écrit:
Je ne connais pas Musescore, mais je trouve le temps d'adaptation à Frescobaldi/Lilypond étonnamment réduit, s'agissant d'un logiciel dont les possibilités sont pratiquement illimitées (bon, après bien sûr cela se corse, mais on apprend au fur et à mesure de ses besoins).

A première vue MuseScore me paraît plus facile pour une utilisation basique par un débutant.
Je vais revenir à Frescobaldi (qui est installé sur mon PC), mais pour l'instant MuseScore donne de bons résultats,
ce qui m'étonne le plus (après l'écriture du petit fragment de Bach), c'est la possibilité de l'écouter.


Dernière édition par Ravélavélo le Jeu 13 Oct 2016 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 383
Localisation : Au nord du centre du sud de la France
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 13 Oct 2016 - 18:23

C'est possible aussi avec Frescobaldi, il génère un fichier midi en même temps que le fichier .pdf Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3101
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 13 Oct 2016 - 18:44

Merci de le préciser,
je vais y revenir à Frescobaldi,
comme MuseScore, c'est un logiciel libre.
Smile

p.s.
D'ailleurs les deux sont compatibles: on peut exporter une partition depuis MuseScore vers Lilypond pour l'améliorer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Ven 14 Oct 2016 - 13:53

Si tu veux avoir un dernier système (une dernière portée) qui ne prend pas toute la ligne, alors qu'il n'y a que peu de mesures, tu peux aller dans: Style, Général, Page: Seuil de remplissage du dernier système: 100 %... C'est pour l'instant le seul moyen que j'ai trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3101
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Ven 14 Oct 2016 - 14:55

Merci pour l'astuce!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81448
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Ven 14 Oct 2016 - 16:43

Disons que LilyPond (et son visualiseur très utile Frescobaldi) est vraiment très rentable dès qu'on l'utilise régulièrement. Si c'est juste pour noter une mélodie entendue une fois, ça réclame trop de temps d'adaptation, surtout si on n'a pas l'habitude de coder.

Mais si on écrit de la musique de temps en temps, c'est vraiment épatant : on ne se crispe pas sur une souris, on note vraiment le contenu de la musique (et c'est excellent pour améliorer son solfège !), et le résultat visuel est fantastique.

C'est gratuit, soutenu par une grande communauté, on peut tout faire avec et la notice est limpide. Quand j'ai découvert ça, j'ai eu l'impression que ça avait changé ma vie – en tout cas ça m'a permis d'écrire pas mal de choses (traductions chantables de lieder, surtout) que je n'aurais jamais faites si je n'avais pas eu ce logiciel limpide et fiable. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81448
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Ven 14 Oct 2016 - 16:45

Je ne l'ai pas précisé, mais j'ai essayé tous les autres de la liste (sauf SmartScore), et je l'ai et trouvés très peu maniables. Pour noter une mélodie, ça va, mais dès qu'on veut un peu de polyphonie ou des paroles, ça devient très inconfortable et imprécis.

Il paraît Finale ou Sibelius, avec de l'habitude, sont puissants, mais les partitions sont moins belles pour plus d'efforts et un prix d'achat conséquent, donc je ne vois pas vraiment l'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
avatar

Nombre de messages : 3724
Age : 36
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Ven 14 Oct 2016 - 17:11

Je suis embêtée, car je crois que j'ai déjà posé cette question, mais je ne trouve plus la réponse. Ce coup ci, promis, je la classe.

Pour le moment j'utilise Musescore et Mus2 (ce dernier pour la notation des micro-intervalles des maqam). Le problème c'est qu'ils ne sont pas compatibles.
Donc je regarde de plus en plus du coté de Lilypond mais ça me fait un peu peur, je crains de devoir y investir trop de temps, n'en ayant déjà pas beaucoup.
Mais je comprends bien qu'il s'agit d'un investissement en temps qui peut être très utile a long terme. J'imagine qu'on peut faire quasiment m'importe quoi si on sait comment, mais ma question est: quand on sort des trucs super courants, est ce facile de trouver de l'aide? Je ne parle pas de choses completement tordues, mais par exemple justement pour la notation de la musique arabe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
math
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 383
Localisation : Au nord du centre du sud de la France
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Ven 14 Oct 2016 - 17:26

Lilypond a une liste de diffusion très réactive qui se trouve ici: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/

Mais la documentation est très fournie et bien faite et suffit dans la majorité des cas, même si une petite recherche Google est souvent nécessaire pour tomber sur le bon chapitre. La liste de diffusion est surtout fréquentée par des copistes, en plus des développeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Ven 14 Oct 2016 - 18:05

Le choix du logiciel dépend grandement de l'utilisation qu'on en a. Si c'est pour écrire quelques mélodies ou des partitions tonales à deux ou trois instruments, il me semble qu'on peut utiliser n'importe quel logiciel.
En revanche, pour des partitions complexes, utiliser autre chose que Finale ou Sibelius me paraît être une source perpétuelle de blocages et de frustrations (à moins d'être accro au code et d'utiliser Lilypond - mais quand je vois qu'il faut 10 lignes de code dans Lilypond pour faire une opération qui prend 1 seconde dans Sibelius, ça laisse quand même songeur...). Après, ce sont des logiciels qui demandent un gros temps d'adaptation mais contrairement à ce que je lis plus haut, avec Sibelius on n'est pas "crispé sur la souris". Sibelius s'exploite réellement au clavier, et on note le contenu de la musique tout autant qu'avec Lilypond (sans avoir à s'infliger du code, et avec une visualisation immédiate du résultat et une plus grande fluidité de saisie). C''est valable pour Finale également, mais il me semble que le système de notation de Sibelius est plus efficace une fois qu'on l'a en main. Le seul point qui me semble laborieux avec Sibelius, c'est la gestion des rythmes irrationnels un peu complexes, qui n'est pas toujours pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 2:14

Je viens de tester Frescobaldi-Lilypond, c'est vrai que ça n'a pas l'air sorcier, et que le rendu visuel est plus joli que sur musescore... Mais j'aime bien le fait de pouvoir avoir un rendu sonore directement avec Musescore... Autrement dit, le MIDI intégré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3101
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 5:29

Avec LilyPond il faut prendre le temps de bien lire la documentation.
LilyPond est réputée pour avoir une mise en page soignée, digne des plus grands copistes-artisans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81448
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 11:05

Dr. Locrian a écrit:
En revanche, pour des partitions complexes, utiliser autre chose que Finale ou Sibelius me paraît être une source perpétuelle de blocages et de frustrations (à moins d'être accro au code et d'utiliser Lilypond - mais quand je vois qu'il faut 10 lignes de code dans Lilypond pour faire une opération qui prend 1 seconde dans Sibelius, ça laisse quand même songeur...).

Il y a des raccourcis pour inclure directement du code dans Frescobaldi, et quand on copie-colle du code précis, peu importe qu'il y ait une ligne ou une page…


Citation :
Après, ce sont des logiciels qui demandent un gros temps d'adaptation mais contrairement à ce que je lis plus haut, avec Sibelius on n'est pas "crispé sur la souris". Sibelius s'exploite réellement au clavier, et on note le contenu de la musique

Mais sur Sibelius et Finale, il faut vraiment l'effort de se familiariser avec un système arbitraire… il n'y a pas la rationalité de LilyPond, dont le code est toujours logique : les personnes qui se satisfont de Sibelius ou Finale sont en général celles qui l'utilisent vraiment abondamment, professionnellement.

Ce qui n'empêche pas qu'il y a beaucoup de pros et d'amateurs très sérieux (et notamment en musiques spécialisées, même si je ne peux pas répondre à la question de Fuligo, qui devra aller puiser directement à la source) qui utilisent LilyPond avec une grande rapidité et beaucoup d'efficacité.

À cela s'ajoute que pour obtenir un résultat aussi esthétique dans Sibelius ou Finale, il faut être extrêmement bon, sans commune mesure avec LilyPond ou on a tout de suite une partition qui semble gravée par un artiste…

Donc oui, Sibelius ou Finale, pourquoi pas, mais vraiment en y investissant du temps et un degré de maîtrise supérieur. Si on veut seulement saisir assez régulièrement de la musique, ça me paraît une copieuse usine à gaz.

Et si c'est très occasionnellement, effectivement les logiciels plus sommaires comme MuseScore font l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 11:49

DavidLeMarrec a écrit:

Il y a des raccourcis pour inclure directement du code dans Frescobaldi, et quand on copie-colle du code précis, peu importe qu'il y ait une ligne ou une page…

Mais il faut malgré tout penser et écrire ce code la première fois. Et rien n'empêche de faire des copier-coller d'à peu près tout avec Finale ou Sibelius.

DavidLeMarrec a écrit:

Mais sur Sibelius et Finale, il faut vraiment l'effort de se familiariser avec un système arbitraire… il n'y a pas la rationalité de LilyPond, dont le code est toujours logique

Et le code n'est-il pas lui-même arbitraire ? L'argument me paraît des plus spécieux. Tous les codes fonctionnent selon leur propre logique interne, toute aussi arbitraires que l'interface de Finale ou Sibelius, interface qui est tout aussi rationnelle une fois qu'elle est comprise. D'ailleurs, plusieurs personnes ont parlé de la nécessité de recourir au manuel pour apprendre à se servir de Lilypond : c'est bien la preuve que ce n'est PAS spontanément rationnel. La nécessité de l'apprentissage est la même dans les deux cas. En fonction des sensibilités de chacun au code ou à l'interface graphique, l'apprentissage de l'un ou de l'autre sera plus rapide, mais ça s'arrête là.

Pour ma part, j'ai appris à me servir de Sibelius sans ouvrir le manuel, à part pour quelques fonctions très spécifiques rarement utilisées...

DavidLeMarrec a écrit:
Ce qui n'empêche pas qu'il y a beaucoup de pros et d'amateurs très sérieux (et notamment en musiques spécialisées, même si je ne peux pas répondre à la question de Fuligo, qui devra aller puiser directement à la source) qui utilisent LilyPond avec une grande rapidité et beaucoup d'efficacité.


Mais l'argument contre Sibelius et Finale est la complexité de l'apprentissage. Or, ces pros et amateurs qui utilisent Lilypond avec grande rapidité et beaucoup d'efficacité sont passés par le même apprentissage complexe que les pros et amateurs qui utilisent Finale ou Sibelius (ces derniers étant au moins 10 fois plus nombreux que les premiers). A ce niveau-là, c'est indifférent. Je n'ai pas nié la puissance de Lilypond. A la rigueur, le seul doute que j'ai, c'est sur les partitions vraiment complexes. Je n'en ai vu aucune produite avec Lilypond, mais cela existe peut-être.

DavidLeMarrec a écrit:
À cela s'ajoute que pour obtenir un résultat aussi esthétique dans Sibelius ou Finale, il faut être extrêmement bon, sans commune mesure avec LilyPond ou on a tout de suite une partition qui semble gravée par un artiste…

Oui, enfin là, ça relève du goût. Je trouve que les résultats de Lilypond sont équivalents à une utilisation basique de Finale, et les partitions pour ensembles larges que j'ai vu font amateur. En rendu de partitions d'orchestre, Sibelius me semble supérieur à tous les autres.

Après, il ne s'agit pas de monter un logiciel contre l'autre, chacun choisit le logiciel qu'il veut selon ses affinités et selon l'utilisation qu'il en aura. Un copiste n'a pas le même usage de l'outil qu'un compositeur qui écrit directement sur ordinateur (et de célèbres compositeurs vivants le font...). Je réagissais seulement sur cette image de l'utilisateur de Sibelius crispé sur sa souris et qui lutte avec une usine à gaz pour écrire de la polyphonie, et sur le fait que Lilypond serait LA solution pour échapper à la lourdeur de la notation par ordinateur (parce qu'il faut bien dire que l'intégralité de ces logiciels sont plus lourds à utiliser que le papier et le stylo)...


Dernière édition par Dr. Locrian le Sam 15 Oct 2016 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 13:02

je suis d’accord que la prétendue supériorité esthétique de LilyPond est à relativiser.

personnellement ce qui m’embête le plus, c’est que je n’ai jamais réussi à faire des n-olets incomplets ou enchainés dans Sibelius. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 13:27

Qu'entends-tu par n-olets incomplets ou enchaînés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 14:39

interrompus :





...ou de façon implicite :





enchainés :





et les deux à la fois (c’est un peu deux manières d’écrire la même chose, de toute façon) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 15:22

Les deux premiers exemples sont faciles à reproduire avec Finale, puisqu'on peut faire facilement disparaître des silences. Je n'ai jamais testé avec Sibelius, mais j'imagine que c'est également possible. Le troisième ne devrait pas non plus poser de difficulté.
Au contraire de ces premiers exemples, les "enchaînés" me paraissent totalement illisibles et plus le fruit du narcissisme de leurs auteurs que d'une quelconque volonté d'être compréhensible par des musiciens ou même de faire de la musique qui a un début de sens, alors si Sibelius peut les faire disparaître de la terre, cela ne sera pas plus mal. Je suis surtout consterné par le quatrième exemple. Il est certain que le compositeur qui a écrit ce machin n'a aucune idée de la manière dont il voulait que ça sonne (c'est Ferneyhough ?). Quand au dernier avec ses silences imbriqués en triolets, comment dire... Schulhoff s'était déjà moqué de ces compositeurs avant même leur naissance avec In futurum, une pièce qui portait bien son titre...

Cela étant, c'est sans doute faisable avec Sibelius, mais je n'ai aucune envie de chercher comment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 15:42

oui, bien sûr, on peut tout condamner sans essayer de comprendre (et sans s’ouvrir un peu).

sur ce que j’ai appelé les “enchainés” (parce que c’est ça qui m’intéresse) :

l’exemple 5, je ne vois pas le problème. on voit tout le temps (chez Webern, par exemple) des groupes de croches qui s’enchainent les uns sur les autres, s’interdire de faire la même chose avec des triolets ou des quintolets — et donc s’obliger de les aligner les uns après les autres, sous prétexte qu’un quintolet par exemple est insécable... comme si on ne pouvait pas couper un groupe de quatre double-croches... — est une perte considérable. cet extrait, c’est équivalent à ce qu’on trouve dans mes exemples 1 à 3, donc je ne vois pas ce qui te gêne tant. on pourrait aussi l’écrire avec une modulation rythmique et de simples double-croches, mais pour moi c’est beaucoup plus évident comme moi, et ça fait sens.

sur le 6, un quintolet qui s’enchaine sur un triolet, pour moi c’est essentiel. je veux bien que tu m’explique comment on fait pour noter ça en évitant les accusations de “narcissisme”.

et sur le 7, les triolets de silence peuvent faire sourire, mais c’est pour moi la façon plus simple de noter cette configuration, une fois qu’on a compris le principe unique (ça évite des notations occasionnelle alambiquées).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 15:58

de toute façon, vous avez sans doute reconnu dans le 5 la plus belle œuvre pour piano du monde entier, et le 6 est la plus belle pour violon seul, donc le problème est réglé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 16:45

lucien a écrit:
oui, bien sûr, on peut tout condamner sans essayer de comprendre (et sans s’ouvrir un peu).

Je te demanderai de ne pas t'avancer sur mon prétendu manque d'ouverture et mes capacités de compréhension, et de ne pas m'insulter.

lucien a écrit:
l’exemple 5, je ne vois pas le problème. on voit tout le temps (chez Webern, par exemple) des groupes de croches qui s’enchainent les uns sur les autres, s’interdire de faire la même chose avec des triolets ou des quintolets — et donc s’obliger de les aligner les uns après les autres, sous prétexte qu’un quintolet par exemple est insécable...

Le "prétexte" n'est pas du tout que c'est insécable... Superposer des groupes de croches ne pose aucune difficulté parce deux croches ont la même durée, ce qui n'est pas le cas d'une croche en quintolet et d'une croche en triolet. Les deux cas n'ont strictement rien à voir. Le deuxième est une modulation rythmique déguisée, ou bien un contournement des limites de la notation de la métrique, selon les cas. Mais peu importe. L'exemple 5 ne pose pas de difficulté de fond, mais je ne vois pas trop ce que vient faire là le troisième quintolet à la main droite. C'est d'une complication absurde pour ce qui consiste simplement à compter 14 quintolets au lieu de 15. Et même si je comprends que le compositeur veuille que le dernier motif en quintolet tombe avec la main gauche, je trouverai ça plus lisible de tout écrire en quintolets standards et de virer un quintolet à la fin, comme dans l'exemple 1. C'est qui, Carter ?

Mais le problème, ce n'est pas la notation ou le principe d'enlever des triolets ou des quintolets. Le problème, c'est la musique qu'on écrit quand on pense qu'un enchaînement de motifs du type "double en triolet/deux doubles en quintolet/un demi-soupir pointé en quintolets avec un changement de mode de jeu et un changement de nuance" constitue le summum du raffinement musical. Quand à savoir pourquoi c'est un problème, je n'ai pas le temps de développer maintenant.

Et je constate que tu n'as rien dit sur l'exemple 4... C'est bien Ferneyhough ?

(autrement, j'ai vérifié, on peut bien faire des n-olets interrompus avec Sibelius, et on peut insérer toutes sortes de crochets, donc on doit pouvoir faire les n-olets enchainés aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 17:26

Question Lilypond: Comment on fait pour afficher le numéro de la page dans Frescobaldi et à l'impression en haut à gauche et numéroter soi-même la page en question ?

En gros, j'aimerais bien une commande qui me permette d'écrire quelque chose dans le coin supérieur gauche...

Bon, j'ai trouvé cette commande:

\paper {
  first-page-number = #23
}
Mais j'aimerais que ça s'affiche même quand je ne l'imprime pas, et que ça s'affiche en haut à gauche...

Bon, on va laisser tomber le "en haut" à gauche, tant qu'on aura pas tester une impression... Si ça se trouve, ça me conviendra à l'impression...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Sam 15 Oct 2016 - 17:47

Dr. Locrian a écrit:
Je te demanderai de ne pas t'avancer sur mon prétendu manque d'ouverture et mes capacités de compréhension, et de ne pas m'insulter.

je n’ai voulu insulter personne (désolé si j’en ai donné l’impression) ; mais ça, c’est quoi, alors : Au contraire de ces premiers exemples, les "enchaînés" me paraissent totalement illisibles et plus le fruit du narcissisme de leurs auteurs que d'une quelconque volonté d'être compréhensible par des musiciens ou même de faire de la musique qui a un début de sens, alors si Sibelius peut les faire disparaître de la terre, cela ne sera pas plus mal. Je suis surtout consterné par le quatrième exemple. Il est certain que le compositeur qui a écrit ce machin n'a aucune idée de la manière dont il voulait que ça sonne (c'est Ferneyhough ?).

Dr. Locrian a écrit:
Le "prétexte" n'est pas du tout que c'est insécable... Superposer des groupes de croches ne pose aucune difficulté parce deux croches ont la même durée, ce qui n'est pas le cas d'une croche en quintolet et d'une croche en triolet. Les deux cas n'ont strictement rien à voir.

je pensais surtout à enchainer des triolets avec des triolets et des quintolets avec des quintolets (comme dans la plupart des exemples). donc aucun problème de ce type. et quand bien même, je n’y vois pas vraiment un problème. on imagine très bien un triolet enchainé sur une croche (par un autre instrument par exemple), donc pourquoi pas un quintolet sur un triolet.

Dr. Locrian a écrit:
Le deuxième est une modulation rythmique déguisée, ou bien un contournement des limites de la notation de la métrique, selon les cas. Mais peu importe. L'exemple 5 ne pose pas de difficulté de fond, mais je ne vois pas trop ce que vient faire là le troisième quintolet à la main droite. C'est d'une complication absurde pour ce qui consiste simplement à compter 14 quintolets au lieu de 15. Et même si je comprends que le compositeur veuille que le dernier motif en quintolet tombe avec la main gauche, je trouverai ça plus lisible de tout écrire en quintolets standards et de virer un quintolet à la fin, comme dans l'exemple 1. C'est qui, Carter ?

eh bien, d’accord, mais ce n’est pas pareil structurellement, et n’aurait pas vraiment dans le sens dans le contexte.
et rien que du point de vue de l’articulation, c’est pas pareil non plus !
non, je ne pense pas que Carter ait écrit des choses comme ça (ses septolets sont toujours bien entiers) ; Barraqué.

Dr. Locrian a écrit:
Mais le problème, ce n'est pas la notation ou le principe d'enlever des triolets ou des quintolets. Le problème, c'est la musique qu'on écrit quand on pense qu'un enchaînement de motifs du type "double en triolet/deux doubles en quintolet/un demi-soupir pointé en quintolets avec un changement de mode de jeu et un changement de nuance" constitue le summum du raffinement musical. Quand à savoir pourquoi c'est un problème, je n'ai pas le temps de développer maintenant.

le problème, pour moi, c’est de déclarer par principe que c’est illisible (bon, d’accord, ça ne n’est peut-être pas par principe, mais franchement une fois compris le principe d’écriture, il n’y a rien de si compliqué... et je dis ça en n’ayant aucune formation musicale), fruit de narcissicisme, à oublier, etc.
le truc du début de quintolet enchainé sur début de triolet dans l’exemple 6 (Hopkins : Pendant), par exemple, c’est une chose qui me vient naturellement... ou plus simplement des croches binaires qui s’enchainent sur le dernier élément d’un quintolet par exemple, et je ne vois pas pourquoi on devrait s’interdire ce genre de choses pour des raisons plus ou moins idéologiques.

Dr. Locrian a écrit:
Et je constate que tu n'as rien dit sur l'exemple 4... C'est bien Ferneyhough ?

oui, c’est Ferneyhough.
je n’en ai pas parlé parce que ça n’ajoute rien aux trois premiers exemples (Boulez, Czernowin, Adès), à part un jeu certes complexe de pointées... et donc c’était pas le sujet.

EDIT. bon ok, j’avais pas regardé de près (parce que c’était pas le sujet encore une fois... je voulais juste une mesure irrationnelle)... et je suis tombé sur une mesure avec manifestement une erreur de gravure (et l’alternance de 5:4 et de 5:2 dans la mesure en 1/8, c’est bizarre aussi), toutes mes excuses. si nécessaire je peux en trouver des dizaines d’autres dans la même œuvre, mais correctes, elles. hehe

Dr. Locrian a écrit:
(autrement, j'ai vérifié, on peut bien faire des n-olets interrompus avec Sibelius, et on peut insérer toutes sortes de crochets, donc on doit pouvoir faire les n-olets enchainés aussi)

je n’ai plus accès à Sibelius pour le moment, donc je ne pourrais pas essayer (je n’avais pas trouvé, mais j’avoue ne pas avoir cherché très longtemps), mais merci d’avoir regardé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1424
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 2:53

Essai avec Lilypond... C'est pas plus logique (et plus joli) d'avoir la liaison sous l'accent et non l'accent sous la liaison
?


Ok, je viens d'apprendre que l'accent en-dehors de la liaison, c'était conventionnel... J'aurais dû faire confiance à Lilypond, suis-je bête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 12:51

lucien a écrit:
je n’ai voulu insulter personne (désolé si j’en ai donné l’impression) ; mais ça, c’est quoi, alors : Au contraire de ces premiers exemples, les "enchaînés" me paraissent totalement illisibles et plus le fruit du narcissisme de leurs auteurs que d'une quelconque volonté d'être compréhensible par des musiciens ou même de faire de la musique qui a un début de sens, alors si Sibelius peut les faire disparaître de la terre, cela ne sera pas plus mal. Je suis surtout consterné par le quatrième exemple. Il est certain que le compositeur qui a écrit ce machin n'a aucune idée de la manière dont il voulait que ça sonne (c'est Ferneyhough ?).

Enfin, il me semble que Ferneyhough, Boulez et Barraqué ne fréquentent pas ce forum. Je n'adressai pas mes reproches à la personne avec qui j'échangeai... A ce compte-là, dire qu'on trouve une oeuvre médiocre est aussi une insulte.

Dr. Locrian a écrit:
je pensais surtout à enchainer des triolets avec des triolets et des quintolets avec des quintolets (comme dans la plupart des exemples). donc aucun problème de ce type. et quand bien même, je n’y vois pas vraiment un problème. on imagine très bien un triolet enchainé sur une croche (par un autre instrument par exemple), donc pourquoi pas un quintolet sur un triolet.

C'est précisément une des conséquences de la pensée sérielle et de son développement sous la forme du sérialisme intégral que cette conception du rythme comme une succession de durées pensées comme des éléments équivalents. Sauf que le rythme, ce n'est pas du tout ça...

Dr. Locrian a écrit:
eh bien, d’accord, mais ce n’est pas pareil structurellement, et n’aurait pas vraiment dans le sens dans le contexte.
et rien que du point de vue de l’articulation, c’est pas pareil non plus !

Je ne vois pas trop en quoi la structure serait modifiée : on a deux motifs en début et quatre notes isolées au milieu... On peut très bien décaler l'emplacement des crochets sans modifier la structure et il existe des signes pour indiquer l'articulation.

Comme j'ai du temps à perdre :



(je n'ai pas réussi à lier le fa et le do, mais c'est possible...)

Tu vois une différence de structure et d'articulation ? La différence, c'est que c'est immédiatement lisible et compréhensible. Et si ce qui t'embête c'est que le quintolet manquant soit dans le dernier groupe, on peut l'enlever dans le deuxième à la place en décalant les silences...

Lucien a écrit:

le problème, pour moi, c’est de déclarer par principe que c’est illisible (bon, d’accord, ça ne n’est peut-être pas par principe, mais franchement une fois compris le principe d’écriture, il n’y a rien de si compliqué... et je dis ça en n’ayant aucune formation musicale), fruit de narcissicisme, à oublier, etc.
le truc du début de quintolet enchainé sur début de triolet dans l’exemple 6 (Hopkins : Pendant), par exemple, c’est une chose qui me vient naturellement... ou plus simplement des croches binaires qui s’enchainent sur le dernier élément d’un quintolet par exemple, et je ne vois pas pourquoi on devrait s’interdire ce genre de choses pour des raisons plus ou moins idéologiques.

Ce type d'écriture est un symptôme, pas un problème en soi. C'est un symptôme d'une pensée musicale qu'il serait trop long de détailler ici, mais dont l'un des aspects est le remplacement de la relation entre l'écriture, l'exécution musicale et l'écoute, par le concept ou le formalisme abstrait, qui conduit à écrire, de manière plus ou moins assumé, des choses absurdes pour les musiciens. Cette posture pourrait se défendre, si elle ne passait pas avant tout par une forme de saturation conceptuelle, qui vise non pas la complexité (la complexité n'a rien à voir en musique avec la saturation des signes sur la page, ni avec la multiplication des rythmes ou des intervalles) mais la complication, et qui me paraît effectivement relever bien plus du narcissisme que d'une quelconque authentique recherche en musique.

L'exemple 6 est frappant. Dans l'enregistrement de l'exemple 6 disponible sur youtube, le violoniste ne joue simplement pas ce qui est écrit, et tout le monde s'en fiche, parce que la différence entre ce qui est joué et ce qui devrait être jouté est tellement infime, surtout dans une oeuvre pour soliste qui laisse toujours plus de liberté de mise en place, que ça en devient indifférent pour l'écoute. Si on transcrivait les rythmes effectivement joués par le violoniste, on aurait une version tout à fait différente de la partition (et beaucoup plus simple). On peut rejeter la faute sur le musicien, mais on peut quand même interroger l'absurdité d'écrire des rythmes qui ne seront jamais joués tels qu'ils sont écrits. Et encore, si les rythmes de cette partition sont jouables, la mise en place du dernier exemple est quasiment impossible, qu'on comprenne le principe d'écriture ou pas. Alors, certes, l'impossibilité de jouer ce qui est écrit fait partie du projet musical de gens comme Ferneyhough, mais ce dernier n'est qu'un hyper-sérialiste intégral décadent dont les présupposés théoriques tiennent du château de carte et qu'il devrait être permis, lui se prenant très au sérieux, de ne pas prendre au sérieux.

En outre, tous les compositeurs des exemples, à une exception près (qui est celui dont la notation à le plus de sens), sont des compositeurs dont je rejette la musique et la pensée musicale en général, preuve qu'il y a des choses qui ne trompent pas, que les choix de notation ne sont pas anodins, et que je ne rejette pas un principe d'écriture mais bien une écriture musicale. Après, la mention de l'idéologie peut prêter à sourire : les compositeurs en question sont tous plus ou moins des idéologues forcenés. Qu'on leur oppose une autre idéologie (ce que je ne fais du reste pas) serait de bonne guerre.

Après, j'ai une question : comment les éléments présentés peuvent te venir "naturellement" si tu n'as pas de formation musicale ? Tu en as une compréhension conceptuelle, ou bien tu es en mesure de chanter (ou jouer, ou produire d'une façon concrète) les exemples ? Ce n'est pas une question piège, c'est juste pour comprendre où tu te situes.

Lucien a écrit:
EDIT. bon ok, j’avais pas regardé de près (parce que c’était pas le sujet encore une fois... je voulais juste une mesure irrationnelle)... et je suis tombé sur une mesure avec manifestement une erreur de gravure (et l’alternance de 5:4 et de 5:2 dans la mesure en 1/8, c’est bizarre aussi), toutes mes excuses. si nécessaire je peux en trouver des dizaines d’autres dans la même œuvre, mais correctes, elles. hehe

Effectivement, le 1/8 devrait être un 3/16, à moins que les quintuples croches ne soient en fait des quadruple croches. Tu es sûr que les autres exemples sont corrects ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 14:14

Dr. Locrian a écrit:
C'est précisément une des conséquences de la pensée sérielle et de son développement sous la forme du sérialisme intégral que cette conception du rythme comme une succession de durées pensées comme des éléments équivalents. Sauf que le rythme, ce n'est pas du tout ça...

pas du tout, il n’y a à peu près que chez Messiaen que le rythme est considéré comme ça.
ensuite, je ne comprends pas où tu veux en venir et ça me semble contradictoire : c’est justement si le rythme était considéré comme une succession de durées que faire s’enchainer une croche “normale” et une croche de triolet poserait problème...

Dr. Locrian a écrit:
Je ne vois pas trop en quoi la structure serait modifiée : on a deux motifs en début et quatre notes isolées au milieu... On peut très bien décaler l'emplacement des crochets sans modifier la structure et il existe des signes pour indiquer l'articulation.

Comme j'ai du temps à perdre :



(je n'ai pas réussi à lier le fa et le do, mais c'est possible...)

Tu vois une différence de structure et d'articulation ? La différence, c'est que c'est immédiatement lisible et compréhensible. Et si ce qui t'embête c'est que le quintolet manquant soit dans le dernier groupe, on peut l'enlever dans le deuxième à la place en décalant les silences...

bon, je ne sais pas, mais toute l’œuvre est écrite comme ça et cela me parait cohérent avec l’écriture. de plus, je trouve ça tout aussi compréhensible (une fois qu’on a compris l’unique principe, une fois encore). c’est plutôt ces crochets de quintolets avec seulement quatre doubles qui me semblent douteux et sujet à difficultés, moi.

Dr. Locrian a écrit:
Ce type d'écriture est un symptôme, pas un problème en soi. C'est un symptôme d'une pensée musicale qu'il serait trop long de détailler ici, mais dont l'un des aspects est le remplacement de la relation entre l'écriture, l'exécution musicale et l'écoute, par le concept ou le formalisme abstrait, qui conduit à écrire, de manière plus ou moins assumé, des choses absurdes pour les musiciens. Cette posture pourrait se défendre, si elle ne passait pas avant tout par une forme de saturation conceptuelle, qui vise non pas la complexité (la complexité n'a rien à voir en musique avec la saturation des signes sur la page, ni avec la multiplication des rythmes ou des intervalles) mais la complication, et qui me paraît effectivement relever bien plus du narcissisme que d'une quelconque authentique recherche en musique.

L'exemple 6 est frappant. Dans l'enregistrement de l'exemple 6 disponible sur youtube, le violoniste ne joue simplement pas ce qui est écrit, et tout le monde s'en fiche, parce que la différence entre ce qui est joué et ce qui devrait être jouté est tellement infime, surtout dans une oeuvre pour soliste qui laisse toujours plus de liberté de mise en place, que ça en devient indifférent pour l'écoute. Si on transcrivait les rythmes effectivement joués par le violoniste, on aurait une version tout à fait différente de la partition (et beaucoup plus simple). On peut rejeter la faute sur le musicien, mais on peut quand même interroger l'absurdité d'écrire des rythmes qui ne seront jamais joués tels qu'ils sont écrits. Et encore, si les rythmes de cette partition sont jouables, la mise en place du dernier exemple est quasiment impossible, qu'on comprenne le principe d'écriture ou pas. Alors, certes, l'impossibilité de jouer ce qui est écrit fait partie du projet musical de gens comme Ferneyhough, mais ce dernier n'est qu'un hyper-sérialiste intégral décadent dont les présupposés théoriques tiennent du château de carte et qu'il devrait être permis, lui se prenant très au sérieux, de ne pas prendre au sérieux.

En outre, tous les compositeurs des exemples, à une exception près (qui est celui dont la notation à le plus de sens), sont des compositeurs dont je rejette la musique et la pensée musicale en général, preuve qu'il y a des choses qui ne trompent pas, que les choix de notation ne sont pas anodins, et que je ne rejette pas un principe d'écriture mais bien une écriture musicale. Après, la mention de l'idéologie peut prêter à sourire : les compositeurs en question sont tous plus ou moins des idéologues forcenés. Qu'on leur oppose une autre idéologie (ce que je ne fais du reste pas) serait de bonne guerre.

bah, c’est-à-dire que je montrais juste des exemples de ce dont je parlais, et tu pars sur des considérations et jugements sur des esthétiques et des compositeurs, et que telle chose ne devrait pas exister, etc., donc bon.
même avec la plus grande haine pour ces compositeurs, je ne vois pas pourquoi on devrait écarter ce genre de rythmes ou d’écritures.
(sur Ferneyhough, ça n’a à peu près rien à voir avec du sérialisme, donc c’est déjà mal parti.)

Dr. Locrian a écrit:
Après, j'ai une question : comment les éléments présentés peuvent te venir "naturellement" si tu n'as pas de formation musicale ? Tu en as une compréhension conceptuelle, ou bien tu es en mesure de chanter (ou jouer, ou produire d'une façon concrète) les exemples ? Ce n'est pas une question piège, c'est juste pour comprendre où tu te situes.

les hauteurs, non, mais les rythmes, à part le 4 qui est soit très irrégulier soit fautif et le 7 qui a une polyphonie tordue, oui, sans trop de problèmes, donc je me figure que ça n’a rien d’insurmontable pour un musicien au moins pour ce qui est du rythme.
quand je dis que ça me vient naturellement, c’est quand je fais des rythmes, tapote (voire pianote), etc.

ça peut, par exemple, être un truc simple comme ça :



on pourrait certes l’écrire avec seulement quatre croches dans le quintolet, éventuellement en deux mesures (comme dans l’exemple de Czernowin) ; mais :
— cela me parait beaucoup plus clair et simple comme ça, avec le quintolet complet mais enchainé,
— ça correspond mieux à ce que je veux faire, dans la mesure ou la cinquième note est à la fois la dernière note du quintolet et la première du triolet... c’est un peu à ce genre de choses que je pensais quand je parlais d’articulation et de structure.

Dr. Locrian a écrit:
Effectivement, le 1/8 devrait être un 3/16, à moins que les quintuples croches ne soient en fait des quadruple croches. Tu es sûr que les autres exemples sont corrects ? Laughing

non non, c’est bien un 5:2 en triple-croches, il y a une petite double-croche entre parenthèse au-dessus (on voit mal sur mon image)... quant à savoir pourquoi, ça...
mais oui ; voici un autre (meilleur) exemple :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 14:58

lucien a écrit:
ensuite, je ne comprends pas où tu veux en venir et ça me semble contradictoire : c’est justement si le rythme était considéré comme une succession de durées que faire s’enchainer une croche “normale” et une croche de triolet poserait problème...

Justement non puisque ça ne serait que deux durées, ontologiquement équivalentes, qui s’enchaîneraient. A partir du moment où le rythme n'est qu'une succession de durées, on peut enchaîner tout ce qu'on veut.

lucien a écrit:
bon, je ne sais pas, mais toute l’œuvre est écrite comme ça et cela me parait cohérent avec l’écriture. de plus, je trouve ça tout aussi compréhensible (une fois qu’on a compris l’unique principe, une fois encore). c’est plutôt ces crochets de quintolets avec seulement quatre doubles qui me semblent douteux et sujet à difficultés, moi.

Mais la manière dont l'exemple est écrit ne fait que cacher qu'il manque un quintolet. Tel que je l'ai écrit, c'est comme les exemples 1 et 2, qui ne te choquent pas, je crois.

lucien a écrit:
(sur Ferneyhough, ça n’a à peu près rien à voir avec du sérialisme, donc c’est déjà mal parti.)

Heu, si, ça a énormément à voir. Ce n'est pas parce que les compositeurs et leurs thuriféraires prétendent le contraire qu'il faut les croire sur parole.

lucien a écrit:
les hauteurs, non, mais les rythmes, à part le 4 qui est soit très irrégulier soit fautif et le 7 qui a une polyphonie tordue, oui, sans trop de problèmes, donc je me figure que ça n’a rien d’insurmontable pour un musicien au moins pour ce qui est du rythme.

C'est tellement "pas insurmontable" que le musicien du 6 ne joue pas les rythmes écrits. Après, il y a une différence entre tapoter une mesure et intérioriser le rythme avec le degré de précision que l'écriture exige pour le reproduire avec exactitude dans le contexte d'une interprétation (surtout en groupe). Après, les exemples 1, 2, 3 et 5 sont relativement faciles oui.

lucien a écrit:
lon pourrait certes l’écrire avec seulement quatre croches dans le quintolet, éventuellement en deux mesures (comme dans l’exemple de Czernowin) ; mais :
— cela me parait beaucoup plus clair et simple comme ça, avec le quintolet complet mais enchainé,
— ça correspond mieux à ce que veux faire, dans la mesure ou la cinquième note est à la fois la dernière note du quintolet et la première du triolet... c’est un peu à ce genre de choses que je pensais quand je parlais d’articulation et de structure.

Je suis ras-du-front, et je ne comprends pas l'exemple. Deux durées différentes sont associées à la même note. La cinquième note dure le temps d'une croche en quintolet ou d'une croche en triolet ? Il y a deux informations contradictoires pour la même note. Quand, comme dans l'exemple 5, les durées sont égales, ca marche, et c'est avant tout une question de présentation. Mais là, en tant que musicien (certes pas le meilleur du monde), je ne sais pas ce que je dois jouer, à moins qu'il y ait une notice qui m'indique que devant cette notation, c'est le premier groupement qui compte.

Lucien a écrit:
non non, c’est bien un 5:2 en triple-croches, il y a une petite double-croche entre parenthèse au-dessus (on voit mal sur mon image)... quant à savoir pourquoi, ça...

Et ? Ca fait toujours 3/16.

Lucien a écrit:

Et les musiciens jouèrent aussi vite qu'ils purent en priant pour qu'aucun autiste ne soit dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 15:31

Dr. Locrian a écrit:
Mais la manière dont l'exemple est écrit ne fait que cacher qu'il manque un quintolet. Tel que je l'ai écrit, c'est comme les exemples 1 et 2, qui ne te choquent pas, je crois.

parce que l’essentiel ici n’est pas qu’il manque un élément de quintolet ou qu’il y en a 14 au total, mais qu’il y a cinq quintolets en partie superposés.
ce qui n’est pas la même chose, quand bien même la réalisation serait la même... parce que oui, c’est une musique qui se soucie également de l’organisation structurelle de l’écriture et pas seulement de sa réalisation concrète... mais ça c’est pas nouveau, hein, sinon on n’aurait jamais écrit de si dièse, de double-dièses, etc

Dr. Locrian a écrit:
Je suis ras-du-front, et je ne comprends pas l'exemple. Deux durées différentes sont associées à la même note. La cinquième note dure le temps d'une croche en quintolet ou d'une croche en triolet ?  Il y a deux informations contradictoires pour la même note. Quand, comme dans l'exemple 5, les durées sont égales, ca marche, et c'est avant tout une question de présentation. Mais là, en tant que musicien (certes pas le meilleur du monde), je ne sais pas ce que je dois jouer, à moins qu'il y ait une notice qui m'indique que devant cette notation, c'est le premier groupement qui compte.

parce que tu ne vois pas le rythme autrement que comme une succession de durées ? siffle
(tu n’as jamais vu des croches greffées sur une noire ?)

Dr. Locrian a écrit:
Et ? Ca fait toujours 3/16.

euh, je répète que je ne suis pas musicien, mais une triple-croche, une double-croche et encore une triple-croche, il me semble que ça fait bien 1/8.

(désolé de ne pas avoir répondu à tout, ou très rapidement, mais je suis occupé et je ne peux pas passer mon temps à répondre aux réponses que susciteraient mes réponses, donc il faut bien que certains fils se coupent — et j’ai toujours pas compris le truc de la succession des durées.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 16:19

lucien a écrit:
parce que l’essentiel ici n’est pas qu’il manque un élément de quintolet ou qu’il y en a 14 au total, mais qu’il y a cinq quintolets en partie superposés.

Comme je l'ai dit, on peut toujours déplacer le quintolet manquant, et il existe d'autres moyens de marquer l'articulation. Et je ne veux pas être méchant, mais vouloir mettre en valeur la structure en quintolets superposés quand il n'y a aucun motif, que tout le milieu est fragmenté par des silences, et que le compositeur note lui-même "très haché" en dessous... Comment dire ? Franchement, ma version (en supposant que le fa et le do soient reliés) laisse apparaître tout autant la structure.

Après, j'émettrais quand même une hypothèse en faveur de Barraqué, à savoir qu'à la date de l'écriture de l'oeuvre, les compositeurs essayaient différents moyens de noter ce qu'ils voulaient, et qu'il aurait peut-être noté différemment cette pièce aujourd'hui.

lucien a écrit:
parce que tu ne vois pas le rythme autrement que comme une succession de durées ? siffle

Je l'ai dit, je suis ras-du-front. Mais bon, il me semble nécessaire de respecter un minimum de principes de cohérence et de non-contradiction quand on veut communiquer avec d'autres personnes via une notation conventionnelle.

lucien a écrit:
(tu n’as jamais vu des croches greffées sur une noire ?)

Je ne comprends pas ce que veux dire "croche greffée sur une noire".

lucien a écrit:
euh, je répète que je ne suis pas musicien, mais une triple-croche, une double-croche et encore une triple-croche, il me semble que ça fait bien 1/8.

Ah oui, d'accord, ne voyant pas les valeurs au-dessus du quintolet, je pensais qu'il y avait une cohérence entre elle. En fait, c'est pire que ce que je croyais... J'aurais préféré qu'il se soit planté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 16:38

Dr. Locrian a écrit:
Je ne comprends pas ce que veux dire "croche greffée sur une noire".

quelque chose de très courant même si je l’exprime mal :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 17:24

Là c'est autre chose, c'est une manière de matérialiser deux voix sur un seul instrument. Ce n'est pas possible si la même note est répétée.

Après, évidemment qu'on peut écrire deux voix dont la deuxième jouerait un triolet à partir de la dernière note d'un quintolet de la première (ou n'importe quelle note du quintolet), mais d'une part, c'est une autre question, et d'autre part, je trouve toujours que noter un quintolet incomplet de silences à la deuxième voix est plus clair que l'autre solution, à savoir celle choisie pour les silences de l'exemple 7. Autrement dit, je suis pour la méthode Boulez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B&mol
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Dim 16 Oct 2016 - 22:53

study Encore !
S'il fallait pour que votre discussion se poursuive qu'elle tienne ailleurs, allez-y, mais s'il vous plaît, continuez, c'est fort intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schneider
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 52
Localisation : Gare Montparnasse
Date d'inscription : 26/10/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mar 25 Oct 2016 - 16:22

Bonjour à Tous et merci pour votre participation.  Very Happy

Dr. Locrian a écrit:
[...] A ce niveau-là, c'est indifférent. Je n'ai pas nié la puissance de Lilypond. A la rigueur, le seul doute que j'ai, c'est sur les partitions vraiment complexes. Je n'en ai vu aucune produite avec Lilypond, mais cela existe peut-être. [...]

Oui, ça existe, c'est même assez courant.
Un ex. ici : https://notat.io/download/file.php?id=187 (et son comparatif avec Finale)
Un autre ici : http://lsr.di.unimi.it/LSR/Item?id=1005
Et là : http://mikesolomon.org/norman7/norman.landscape.pdf
J'ajoute que j'ai personnellement travaillé sur "Treatise" de Cordnelius Cardew; le code des six premières pages :

Code:
%\version "2.19"
#(set-default-paper-size "a4" 'landscape)
\pointAndClickOff

\header {
  title =  "Treatise"
  subtitle = \markup\italic {1963 à 1967}
  subsubtitle = \markup\italic "(durée par page = 1' 00")"
  composer = \markup
    \override #'(baseline-skip . 2.5)
    \center-column {
      \line { "Cornelius" \smallCaps "Cardew" }
      \small\italic " (1936-1981)"
    }
  tagline = ""
}

%%% Quelques glyphes récurents:
double-portee =
\markup\stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; 1:
      M    0.0  -44  L  157.0  -44
      M    0.0  -45  L  157.0  -45
      M    0.0  -46  L  157.0  -46
      M    0.0  -47  L  157.0  -47
      M    0.0  -48  L  157.0  -48
      ;; 2:
      M    0.0  -51  L  157.0  -51
      M    0.0  -52  L  157.0  -52
      M    0.0  -53  L  157.0  -53
      M    0.0  -54  L  157.0  -54
      M    0.0  -55  L  157.0  -55
      )
    0.15 1 1 #f)
  
ventre-bemol =
\markup\stencil
   #(make-path-stencil
    '(
       M -0.07  0.00
       L  0.09  0.00
       L  0.09  0.10
       C  0.09  0.30  0.20  0.43  0.32  0.43  
       C  0.45  0.43  0.49  0.25  0.49  0.15
       C  0.49 -0.06  0.40 -0.15  0.11 -0.40
       C  0.09 -0.10  0.09 -0.15  0.09  0.00
       L -0.07  0.00
       L -0.06 -0.52
       C -0.06 -0.60 -0.02 -0.63  0.03 -0.63
       C  0.10 -0.63  0.12 -0.55  0.18 -0.50
       C  0.70 -0.15  0.80 -0.04  0.80  0.17
       C  0.80  0.35  0.67  0.58  0.43  0.58
       C  0.34  0.58  0.20  0.58 -0.07  0.34
       Z
      )
    0.005 1 1 #t)

%%% Page 1:
\markup {
  \combine\vspace #12
  \combine\translate #'(5.3 . 3.7)\number "3"
  \combine\translate #'(6.7 . 4.1)\number "4"
  \combine\translate #'(35 . 3.7) \number "3"
  \combine\translate #'(61 . 3.7) \number "1"
  \combine\stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; trait médian
      M    0.00 0
      L   83.40 0
      
      M   91.67 0
      L   93.02 0
 
      M  124.00 0
      L  130.80 0
 
      M  142.18 0
      L  157.00 0
      
      ;; trait bas
      M  122.3 -16.3
      L  128.6 -16.3
      )
    0.4 1 1 #f)
  
  %% Traits fins
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; équerre
      M  14  -3.3
      L  14   8.2
      L  28   3.7
      
      ;; 4 traits diminués
      M   42.5  -0.8
      L   50.5  -0.8
      M   45.0  -1.7
      L   50.5  -1.7
      M   48.0  -2.6
      L   50.5  -2.6
      M   50.2  -3.4
      L   50.5  -3.4
      
      ;; vague 1
      M   72.9 -10.7
      C   72.9  -8.7  74.3 -6.9  77.0 -6.9
      C   80.4  -6.9  83.5 -4.0  83.5  0.0
      C   83.5   5.0  87.0  8.1  92.5  8.1
      
      ;; vague 2
      M   83.0  -2.9
      C   84.5  -2.1  90.0  1.7  93.3  5.3
      
      ;; vague 3
      M   80.0  -6.1
      C   84.0  -4.3  90.0  0.0  92.5  2.6
      
      ;; vague 4
      M   74.0  -8.0
      C   80.0  -7.8  86.0 -4.0  92.5  1.65
      
      ;; vague 5
      M   73.5  -8.8
      C   79.0  -8.4  84.0 -6.8  92.6  0.9
      
      ;; vague 6
      M   73.0  -9.8
      C   84.0  -7.7  85.5 -6.6  93.5 -1.0
      
      ;; vague 7
      M   72.9 -10.8
      C   80.0 -10.8  90.5 -8.4  97.5 -3.0
                                                                                    
      ;; rectangle
      M   92.5  -1.7
      L   92.5   0.8
      M   92.5   4.5
      L   92.5   8.1
      L  103.4   8.1
      L  103.4 -10.8
      L   92.5 -10.8
      L   92.5  -6.2
      
      ;; cercle 1
      M  98.00   -3.00
      C  100.98  -3.00  103.40 -0.58  103.4  2.4
      C  103.40   5.38  100.98  8.10   98.0  8.1
      C   95.02   8.10   92.50  5.38   92.5  2.4
      C   92.50  -0.58   95.02 -3.00   98.0 -3.0
            
      ;; cercle partiel 2
      M  111.20  -8.00
      C  107.00  -8.00  103.40 -4.40  103.4  0.0
      C  103.40   4.40  107.00  8.00  111.4  8.0
      C  115.10   8.10  118.50  4.90  119.1  1.6
            
      ;; cercle 3
      M  119.0   1.5
      C  123.4   1.5   127.0  -2.1  127  -6.5
      C  127.0 -10.9   123.4 -14.5  119 -14.5
      C  114.9 -14.5   111.0 -10.9  111  -6.5
      C  111.0  -2.1   114.8   1.5  119   1.5      
            
      ;; cercle 4
      M  122.10  -0.20
      C  122.10   2.22   124.08   4.20  126.5   4.2
      C  128.92   4.20   130.90   2.22  130.9  -0.2
      C  130.90  -2.62   128.92  -4.60  126.5  -4.6
      C  124.08  -4.60   122.10  -2.62  122.1  -0.2          
            
      ;; cercle 5
      M  122.10 -16.40
      C  122.10 -13.98   124.08 -12.00  126.5  -12.00
      C  128.92 -12.00   130.90 -13.98  130.9  -16.40
      C  130.90 -18.82   128.92 -20.80  126.5  -20.80
      C  124.08 -20.80   122.10 -18.82  122.1  -16.40  
      
      ;; cercle partiel 6
      M  130.80   1.10
      C  132.30   2.00   133.00   2.30  135.5   2.30
      C  141.23   2.30   146.50  -2.43  146.0  -8.20
      C  146.00 -13.98   141.23 -18.70  135.5 -18.70    
      C  133.00 -18.70   132.00 -18.20  130.8 -17.50
      M  125.30 -11.40
      C  124.70  -9.20   124.50  -7.00  125.6 -4.50    
            
      ;; cercle partiel 7
      M  142.5    0.0
      C  150.2    0.0  156.5  -6.3  156.5  -14.0
      C  156.5  -21.7  150.2 -28.0  142.5  -28.0    
      C  134.8  -28.0  128.5 -21.7  128.5  -14.0  
      C  128.5  -13.8  128.5 -13.0  128.6  -12.5  
    )
    0.25 1 1 #f)
 \double-portee
}
\pageBreak

%% page 2 :
\markup{
  \combine\vspace #16
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; trait médian
      M    0.00 0
      L  148.00 0
      )
    0.4 1 1 #f)
  
  %% Traits fins
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; jointure
      M  148  0.07
      L  150  0.00
      L  148 -0.10
      
      ;; cercle
      M  150.00   0.00
      C  153.58   0.00  156.50  -2.92  156.50   -6.5
      C  156.50 -10.08  153.58 -13.00  150.00  -13.0
      C  146.43 -13.00  143.50 -10.08  143.50   -6.5
      C  143.50  -2.92  146.43   0.00  150.00    0.0    
    )
    0.25 1 1 #f)
  \double-portee
}
\pageBreak

%% page 3 :
\markup{
  \combine\vspace #16
  \combine
    \stencil
      #(make-path-stencil
    '(
      ;; trait médian
      M   -2  0
      L    1  0
      M  113  0
      L  157  0
      
      ;; quart de cercle r14
      M   1  0.0
      C   1  7.7  7.3  14  15.0  14      
      )
    0.4 1 1 #f)
  
  %% Traits fins
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; cercle n°1 r12
      M    3.0   0.0
      C    3.0   6.6   8.4  12.0  15.0   12.0
      C   21.6  12.0  27.0   6.6  27.0    0.0  
      C   27.0  -6.6  21.6 -12.0  15.0  -12.0    
      C    8.4 -12.0   3.0  -6.6   3.0    0.0      
      
      ;; demi-cercle n°2 r17.5/9.63
      M    4.30  -42.70
      C    4.30  -33.07  12.70  -25.20  21.80  -25.20    
      C   31.43  -25.20  39.30  -34.00  39.00  -42.20
      
      ;; cercle segmenté n°3 r20.5/11.23
      M   16.00  -12.00
      C   16.80  -17.00  20.00  -22.00  26.00 -25.80
      M   23.00    8.80
      C   27.00   12.00  31.00   14.00  36.50  14.00
      M   36.50   14.00
      C   47.73   14.00  57.50    4.73  57.50  -6.50
      
      ;; cercle n°4 r10.7/5.89
      M   39.50   -14.50
      C   39.50    -8.62  44.31  -3.80   50.20  -3.80
      C   56.09    -3.80  60.90  -8.62   60.90 -14.50
      C   60.90   -20.39  56.09 -25.20   50.20 -25.20      
      C   44.31   -25.20  39.50 -20.39   39.50 -14.50  
      
      ;; cercle 2/3 n°5 r3.5/1.93
      M  29.50  -25.20
      C  27.57  -25.20  25.50 -23.73  25.50  -21.70
      C  25.50  -19.77  27.07 -18.00  29.00  -18.00
      C  30.50  -18.00  31.50 -18.50  32.30  -19.60
      
      ;; cercle segmenté n°6
      M  29.20  -27.00
      C  29.70  -23.00  33.10 -16.30  39.50 -15.20
      M  56.20  -23.50
      C  57.00  -25.00  57.20 -27.00  57.20 -28.60
      M  39.00  -42.20
      C  42.60  -43.20  48.00 -42.60  51.40 -39.95
      
      ;; cercle n°7 r7.2/3.96
      M  50.20  -36.00
      C  50.20  -32.04  53.44 -28.80  57.40 -28.80
      C  61.36  -28.80  64.60 -32.04  64.60 -36.00  
      C  64.60  -39.96  61.36 -43.20  57.40 -43.20        
      C  53.44  -43.20  50.20 -39.96  50.20 -36.00
      
      ;; cercle partiel n°8 r12.5/6.88
      M  84.2  -25.50
      C  83.00 -31.20   77.60  -35.15  72.00  -35.15
      C  65.12 -35.15   59.50  -29.53  59.50  -22.65
      C  59.50 -15.77   65.12  -10.15  72.00  -10.15      
      C  73.00 -10.15   77.00  -10.10  80.75  -13.75
      
      ;; cercle partiel n°9 r19.2/10.56
      M  115.50  -2.50
      C  118.80  -7.00  119.50  -10.00  119.50  -14.80
      C  119.50 -25.36  110.86  -34.00  100.30  -34.00
      C   89.74 -34.00   81.00  -25.36   81.00  -14.80
      C   81.00  -4.24   89.74    4.50  100.30    4.50
      C  105.00   4.50  109.00    3.00  113.00    0.00

      ;; 1/4 cercle n°10 r14.7/8.09
      M  100.20 -14.70
      C  100.20  -6.00  107.50 -0.10  113.00 -0.10  
      
      ;; 1/2 cercle segmenté n°11
      M  115.50  -2.50
      C  122.00  -3.10  125.20  -7.40 126.20  -11.50
      M  115.50 -26.50
      C  120.00 -26.00  123.00 -24.00 125.10  -19.90
      
      ;; ovale
      M  125.10  -19.90
      C  127.40  -23.80  132.00 -25.50  137.00 -25.50
      C  146.00  -25.50  155.00 -19.00  155.00 -11.50
      C  155.00   -5.00  148.00  -2.80  143.50  -2.80
      C  135.00   -2.80  128.00  -7.00  125.50 -13.00
      
      ;; cercle n°12 r8.8/4.84
      M  131.10  -14.60
      C  131.10   -9.76  135.06  -5.80  139.90  -5.80  
      C  144.74   -5.80  148.70  -9.76  148.70 -14.60
      C  148.70  -19.44  144.74 -23.40  139.90 -23.40      
      C  135.06  -23.40  131.10 -19.44  131.10 -14.60            
      
      ;; petites portées
      M  72.0  -21.8  L  81.4  -19.1
      M  72.2  -22.7  L 100.2  -14.7
      M  72.6  -23.6  L  81.9  -20.9    
      M  72.9  -24.5  L  82.2  -21.8  
      M  73.2  -25.5  L  82.6  -22.7
      ;;
      M  119.6 -13.5  L  126.5 -13.0
      M  119.7 -14.6  L  131.1 -14.6  
      M  119.7 -15.8  L  126.3 -16.5    
      M  119.6 -17.0  L  126.0 -18.3      
      M  119.3 -18.1  L  125.1 -19.9    
      ;;
      M  148.8 -13.5  L  154.8 -13.1
      M  140.0 -14.6  L  154.4 -14.6
      M  148.8 -15.7  L  153.7 -16.2      
      M  148.5 -17.0  L  152.7 -17.8      
      M  147.9 -18.2  L  151.6 -19.1                  
    )
    0.25 1 1 #f)
  
  %% ronde
  \combine\translate #'(72 . -22.5)\rotate #19 \musicglyph #"noteheads.s0"
  \double-portee
}
\pageBreak

%% page 4 :
\markup{
  \combine\vspace #16
  \combine
    \stencil
      #(make-path-stencil
    '(
      ;; trait médian
      M    0  0 L  157  0
      
      ;; barre segmentée
      M 57.0  -9.4 L 57.0 -14.5
      M 57.0 -18.3 L 57.0 -19.9
      M 57.0 -21.9 L 57.0 -23.5
      M 57.0 -30.8 L 57.0 -37.7
      
      ;; courbe montante
      M 85.60 -16.40
      C 98.00 -16.40  105.00 -15.60 114.40 -10.70
      )
    0.4 1 1 #f)
  
  %% chiffrage
  \combine\translate #'( 77.5 . 3.5)\number "2"
  \combine\translate #'(120.5 . 3.5)\number "8"  
  \combine\translate #'(152.5 . 3.5)\number "3"    
  
  %% glyphes
  \combine\translate #'( 2.0 . -14.60)\musicglyph #"clefs.F"
  \combine\translate #'(15.3 .  -9.60)\scale #'(1.3 . 1.3)\musicglyph #"accidentals.flat"  
  \combine\translate #'(16.4 .  -9.96)\scale #'(1.4 . 1.4)\musicglyph #"noteheads.s2"
  \combine\translate #'( 6.0 . -16.50)\scale #'(1.3 . 1.3)\musicglyph #"accidentals.flat"  
  \combine\translate #'( 7.2 . -16.30)\scale #'(1.4 . 1.4)\musicglyph #"noteheads.s2"
  
  %% Traits fins
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; portée(s)
      M  17.8  -9.31 L 23.5  -9.31  M 57.0  -9.31 L 71.20  -9.31
      M  12.0 -12.80 L 24.5 -12.80
      M   0.2 -14.60 L  2.0 -14.60  M  4.0 -14.60 L 24.70 -14.60 M 38.6 -14.60 L 46.0 -14.60 M 48.0 -14.60 L 57.0 -14.60
      M   0.4 -16.40 L  5.9 -16.40  M  6.8 -16.40 L 71.20 -16.40
      M   0.8 -18.20 L  9.0 -18.20  M 36.5 -18.20 L 46.20 -18.20 M 48.0 -18.20 L 57.0 -18.20
      M   1.5 -20.00 L  9.0 -20.00  M 34.3 -20.00 L 45.80 -20.00 M 47.5 -20.00 L 57.0 -20.00
      M   2.7 -21.80 L  9.0 -21.80  M 28.5 -21.80 L 44.80 -21.80 M 46.8 -21.80 L 57.0 -21.80
      M  23.3 -20.50 C 25.0 -21.50  27.00 -21.80 28.50 -21.80
      M  57.0 -23.60 L 71.2 -23.60
      M  57.0 -30.70 L 71.2 -30.70
      M  57.0 -37.80 L 71.2 -37.80
      
      ;; portée montante
      M 128.4  -3.0 L 146.4 -0.9
      M 128.4  -5.6 L 146.4 -1.8
      M 128.4  -8.2 L 146.4 -2.7
      M 128.4 -10.8 L 146.4 -3.6
      
      ;; portée courbe descendante
      M 128.4 -1.2 C 136.0 -7.0 143.0  -8.0 146.4  -8.0
      M 128.4 -2.1 C 136.0 -7.9 143.8  -8.9 146.4  -8.9
      M 128.4 -3.0 C 136.0 -8.8 143.8  -9.8 146.4  -9.8
      M 128.4 -3.9 C 136.0 -9.7 143.8 -10.7 146.4 -10.7      
      
      ;; cercle n°1 r12.3/6.77
      M  0.20 -14.50
      C  0.20  -7.73  5.69  -2.20 12.50  -2.20
      C 19.27  -2.20 24.80  -7.73 24.80 -14.50
      C 24.80 -21.27 19.27 -26.80 12.50 -26.80
      C  5.69 -26.80 0.20  -21.27  0.20 -14.50
      
      ;; 1/3 cercle n°2
      M 19.7 -4.5
      C 21.5 -2.0 24.5  0.0 28.50  0.00
      C 32.5  0.0 36.0 -2.0 37.95 -6.10
      
    )
    0.25 1 1 #f)
  
  %% glyphes pleins
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
       ;; équerre angle r7.5/4.13 r6.5/3.58
       M  8.60 -26.2 L  8.60  -18.2
       C  8.60 -13.9   11.97  -10.7 16.10 -10.7
       L 46.70 -10.7 L 47.30  -11.7
       L 16.10 -11.7
       C 12.52 -11.7    9.60 -14.62  9.60 -18.2
       L  9.60 -26.5
       Z
         )
     0.05 1 1 #t)
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(      
       ;; cercle 3/4 n°3 r10.8/5.94 r10.2/5.61
       M 37.50  -5.60
       C 31.56  -5.60  26.70 -10.46 26.70 -16.40
       C 26.70 -22.34  31.56 -27.20 37.50 -27.20
       C 43.44 -27.20  48.40 -22.34 48.40 -16.40    
       C 48.30 -15.00  48.20 -15.10 48.20 -14.50
       L 47.50 -14.50
       C 47.58 -15.05  47.50 -14.10 47.80 -16.40
       C 47.80 -22.01  43.20 -26.60 37.70 -26.60
       C 32.09 -26.60  27.30 -22.01 27.30 -16.40
       C 27.50 -10.79  31.89  -6.20 37.50  -6.20
       L 37.95  -6.20 Z
     )
     0.05 1 1 #t)
  \double-portee
}  
\pageBreak

%% page 5 :
\markup{
  \combine\vspace #16
  
  %% chiffrage
  \combine\translate #'( 21.0 . 3.5)\number "1"
  \combine\translate #'( 85.5 . 3.5)\number "4"  
  \combine\translate #'(124.5 . 3.5)\number "3"  
  
  %% glyphes
  \combine\translate#'(44.0 . 3.0)\musicglyph #"noteheads.s2"
  \combine\translate#'(45.2 . 3.5)\musicglyph #"noteheads.s2"
  \combine\translate#'(44.2 . 6.0)\scale #'(0.7 . 0.7)\musicglyph #"dots.dot"
  \combine\translate#'(44.2 . 5.0)\scale #'(0.7 . 0.7)\musicglyph #"dots.dot"
  \combine\translate#'(43.05 . 3.6)\scale #'(1.1 . 1.1)\ventre-bemol
  \combine\translate#'(43.05 . 2.4)\scale #'(1.1 . 1.1)\ventre-bemol
  
  %% Traits épais
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; trait médian
      M 0 0 L 29.1 0 M 57.4 0 L 157 0
      
      ;; recatangle
      M 29.1 -3.5 L 29.1 9 L 57.3 9 L 57.3 -3.5 Z
      
      ;; portée(s) montante(s)
      M 57.3 8.0 L 60.0 9
      M 57.3 5.5 L 67.0 9
      M 57.3 3.0 L 74.5 9
      M 57.3 2.0 L 77.0 9
      M 57.3 1.0 L 79.5 9
      )
    0.4 1 1 #f)
  %% Traits fins
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; portée 'Z'
      M  0 -0.8 L 15  -3.5 C 10  -8.0 5 -11.5 0 -11.6
      M  0 -1.6 L 15  -7.0 C 10 -10.8 4 -12.4 0 -12.4
      M  0 -2.4 L 15 -10.5 C 10 -12.5 4 -13.2 0 -13.2
      M  0 -3.2 L 15 -14.3 L  0 -14.0
      
      ;; portée 'rectangle'
      M  29.1 -2.5 L 57.3 -2.5
      M  29.1 -1.0 L 57.3 -1.0
      M  29.1  1.0 L 57.3  1.0      
      M  29.1  2.0 L 57.3  2.0    
      M  29.1  3.0 L 57.3  3.0      
      M  29.1  5.5 L 57.3  5.5  
      M  29.1  8.0 L 57.3  8.0      
      
      ;; clef de fa 'crochet'
      M 43.0 0 L 43 4
      C 43.0 5.6 43.8 4.8 43.8 5.8
      C 43.8 6.6 42.6 6.5 42.6 5.9
      
      ;; portée montante
      M 93 1 L 116 9
      M 93 2 L 113 9
      M 93 3 L 110 9
      M 93 4 L 107 9
      M 93 5 L 104 9
      
      ;; portée 1/4 de cercle r14/7.7 13.2/7.26 12.4/6.82 11.6/6.38
      M 116 -0.8 C 108.30 -0.8 102.0 -7.10 102.0 -14.8
      M 116 -1.6 C 108.74 -1.6 102.8 -7.54 102.8 -14.8
      M 116 -2.4 C 109.18 -2.4 103.6 -7.98 103.6 -14.8
      M 116 -3.2 C 109.62 -3.2 104.4 -8.42 104.4 -14.8
      
      ;; segments courbes
      M 134.2 0 C 141.0 8 148 10.5 157 10.5
      M 139.2 0 C 144.5 6 152  7.2 157  7.2
      M 145.2 0 C 149.0 3 155  3.5 157  3.5
      
      ;; 1/4 cercle r14/7.7
      M 157 -3.5 C 149.3 -3.5 143.0 -9.8 143.0 -17.5
    )
    0.25 1 1 #f)  
  \double-portee
}
\pageBreak

%% page 6 :
\markup{
  \combine\vspace #16
  
  %% chiffrage
  \combine\translate #'(  7.2 . 3.5)\number "2"
  \combine\translate #'( 50.0 . 3.5)\number "2"
  \combine\translate #'(105.2 . 3.5)\number "2"
  
  %% Traits épais
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; trait médian
      M 0 0 L 23.3 0 M 34 0 L 157 0
      
      ;; portée & rectangle
      M 16.0 -1.4 L 34.0 -1.4 L 34 4.2 L 16.0 4.2
      M 16.0  1.4 L 23.3  1.4 M 16 2.8 L 23.3 2.8
      M 23.3 -1.4 L 23.3  4.2
      
      ;; équerres
      M 23.3 -2.8 L 34.0 -2.8 L 34.0  -5.6 L 35.4 -5.6 L 35.4 -1.4 L 43 -5.6
      M 34.0 -7.0 L 44.8 -7.0 L 44.8 -14.0
      
      ;; petits traits
      M 34.0 5.3 L 35.4 5.3 M 34.0 10.7 L 35.4 10.7 M 34.0 16.2 L 35.4 16.2
      M 98.0 -14.2 L 100 -14.2
      )
    0.4 1 1 #f)
  
  %% Traits fins
  \combine
  \stencil
   #(make-path-stencil
    '(
      ;; courbes descendantes
      M  57 -0.8 C 66 -11.0 82 -14.12 98 -14.12
      M  57 -1.7 C 66 -11.9 82 -14.10 98 -14.10
      M  57 -2.6 C 66 -12.8 82 -14.10 98 -14.10
      M  57 -3.5 C 66 -13.7 82 -14.22 98 -14.22
      
      ;; courbe montante & traits longs
      M 111.8 -14.2
      C 111.8  -7.0 117 -1.2 125 -1.2
      L 157.0  -1.2
      M 136.5   3.2 L 157  3.2
      M 140.2   7.7 L 157  7.7
      M 142.0  12.0 L 157 12.0
      M 142.5  16.6 L 157 16.6
    )
    0.25 1 1 #f)  
  \double-portee
}

Pour un aperçu, copier/coller le code ici : http://lilybin.com/ en choisissant la version 2.19 ("Latest Unsatable")
Enfin, LilyPond est - à ma connaissance - le seul logiciel à pouvoir créer des liaisons complexes, par ex:




De fait, c'est ce qu'il y a de plus agréable avec LilyPond, il n'y a aucune limite.

Concernant les différentes qualités de rendus, voici un comparatif de 10 sotwares :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/64325719/Ten%20Music%20Notation%20Programs.pdf
(voir également les discussions d'éditeurs ici et là au sujet de ces comparatifs).

Pierre


Dernière édition par Schneider le Mer 26 Oct 2016 - 11:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mer 26 Oct 2016 - 9:06

Schneider a écrit:
Oui, ça existe, c'est même assez courant.
Un ex. ici : https://notat.io/download/file.php?id=187 (et son comparatif avec Finale)
Un autre ici : http://lsr.di.unimi.it/LSR/Item?id=1005
Et là : http://mikesolomon.org/norman7/norman.landscape.pdf

Je pensais à des partitions d'orchestre ou de grand ensemble. Je sais que Lilypond est capable de gérer à peu près toutes les bizarreries imaginables par les compositeurs.

Dr. Locrian a écrit:
J'ajoute que j'ai personnellement travaillé sur "Treatise" de Cordnelius Cardew; le code des six premières pages :

Ca ne marche pas...

Dr. Locrian a écrit:
De fait, c'est ce qu'il y a de plus agréable avec LilyPond, il n'y a aucune limite.

Oui, en cela il répond bien à nos médiocres compositeurs d'aujourd'hui, qui ont remplacé la véritable imagination musicale par "l'absence de limites" (oui, propos d'idéologue Twisted Evil).

Dr. Locrian a écrit:
Concernant les différentes qualités de rendus, voici un comparatif de 10 sotwares :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/64325719/Ten%20Music%20Notation%20Programs.pdf
(voir également les discussions d'éditeurs ici et là au sujet de ces comparatifs).

On en revient à l'usage. Tout le monde n'a pas besoin d'un logiciel qui satisfasse l'intégralité des exigences subtiles des professionnels. Cependant, je ne suis pas certain que les différentes soit les plus frappantes sur une pièce pour un seul instrument, d'autant plus si elle est simple comme ici. Les divergences entre les logiciels seront nettement plus visibles dès qu'on passera à des partitions pour groupes de grande taille, ou qui comprennent des bizarreries de musique contemporaine.

A titre personnel, mes préférés sont Finale puis Sibelius, dont acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schneider
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 52
Localisation : Gare Montparnasse
Date d'inscription : 26/10/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mer 26 Oct 2016 - 11:11

Dr. Locrian a écrit:
[...] Je pensais à des partitions d'orchestre ou de grand ensemble. [...]
Alors c'est encore plus courant (cf. http://lilypond.org/examples.fr.html#Grands-projets).  Wink
C'est même l'un de ses points forts...

Dr. Locrian a écrit:
[...] Ca ne marche pas... [...]
Merci, c'est corrigé  Very Happy

Dr. Locrian a écrit:
[...] Oui, en cela il répond bien à nos médiocres compositeurs d'aujourd'hui, qui ont remplacé la véritable imagination musicale par "l'absence de limites" (oui, propos d'idéologue Twisted Evil). [...]
J'ai eu l'occasion de travailler avec quelques compositeurs de différents conservatoires parisiens. C'est une expérience que je souhaite à tous. À titre personnel, ces échanges m'ont beaucoup apportés et, malgré certaines divergences, jamais je ne me permettrai de porter de tels jugements tant je me sens petit face à leurs savoirs - zé savoir-faire - musicaux.

Dr. Locrian a écrit:
[...] Cependant, je ne suis pas certain que les différentes soit les plus frappantes sur une pièce pour un seul instrument, d'autant plus si elle est simple comme ici. Les divergences entre les logiciels seront nettement plus visibles dès qu'on passera à des partitions pour groupes de grande taille, [...]
Des exemples précis peut-être  Question
Personnellement, Je pense exactement le contraire, et c'est le cas de nombreux éditeurs (voir par ex. cette discussion : https://notat.io/viewtopic.php?f=2&t=218).

Dr. Locrian a écrit:
[...] ou qui comprennent des bizarreries de musique contemporaine. [...]
Sujet abordé dans mon précédent post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mer 26 Oct 2016 - 11:43

Schneider a écrit:
Alors c'est encore plus courant (cf. http://lilypond.org/examples.fr.html#Grands-projets).  Wink

Je ne vois pas en quoi une page d'exemple en fait quelque chose de courant... Après, je ne doute pas que des gens s'en servent, et qu'ils y trouvent satisfaction. je l'ai déjà écrit plus haut. A-t-on le droit d'émettre des réserves ? Visiblement non.

Schneider a écrit:
J'ai eu l'occasion de travailler avec quelques compositeurs de différents conservatoires parisiens. C'est une expérience que je souhaite à tous. À titre personnel, ces échanges m'ont beaucoup apportés et, malgré certaines divergences, jamais je ne me permettrai de porter de tels jugements tant je me sens petit face à leurs savoirs - zé savoir-faire - musicaux.

Mais évidemment qu'ils savent plein de choses, ces gens-là ! Ce pseudo-argument, d'autant plus quand il est formulé ainsi, est absolument insupportable.

Schneider a écrit:
Des exemples précis peut-être
Personnellement, Je pense exactement le contraire, et c'est le cas de nombreux éditeurs (voir par ex. cette discussion : https://notat.io/viewtopic.php?f=2&t=218).

Mauvais exemple : on peut toujours réajuster l'espacement manuellement pour produire des résultats similaires.

Bref, étant donné que tu cherches de toute évidence à faire la promotion de Lilypond, et que je ressens beaucoup de fausse humilité et quelque chose d'insidieux dans tes propos, je ne souhaite pas poursuivre plus en avant cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schneider
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 52
Localisation : Gare Montparnasse
Date d'inscription : 26/10/2015

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mer 26 Oct 2016 - 12:24

Dr. Locrian a écrit:
[...]  A-t-on le droit d'émettre des réserves ? Visiblement non. [...] Ce pseudo-argument, d'autant plus quand il est formulé ainsi, est absolument insupportable [...] Bref, étant donné que tu cherches de toute évidence à faire la promotion de Lilypond, et que je ressens beaucoup de fausse humilité et quelque chose d'insidieux dans tes propos, je ne souhaite pas poursuivre plus en avant cette discussion.
Shocked ... Confused ... Rolling Eyes ... Laughing
Oui, arrêtons là, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mer 26 Oct 2016 - 12:32

Schneider a écrit:
Shocked ... Confused ... Rolling Eyes ... Laughing
CQFD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6629
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Mer 26 Oct 2016 - 12:34

Dr. Locrian a écrit:
Dr. Locrian a écrit:
De fait, c'est ce qu'il y a de plus agréable avec LilyPond, il n'y a aucune limite.
Oui, en cela il répond bien à nos médiocres compositeurs d'aujourd'hui, qui ont remplacé la véritable imagination musicale par "l'absence de limites" (oui, propos d'idéologue Twisted Evil).
Bien entendu...  Rolling Eyes
Il ne fait bien sûr aucun doute que - par exemple - Ferneyhough ou Mahnkopf sombrent dans l'ultra-technicité avec tous leur rythmes bizarres, là.. non pas parce qu'il en ressentent le besoin expressif mais évidemment pour combler le vide. De la même manière, Mahler employait des instruments pour le moins originaux et la seconde école de Vienne pulvérisait la tonalité, tout cela dans le but de remplacer la véritable imagination musicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 27 Oct 2016 - 11:05

Emeryck a écrit:

Il ne fait bien sûr aucun doute que - par exemple - Ferneyhough ou Mahnkopf sombrent dans l'ultra-technicité avec tous leur rythmes bizarres, là.. non pas parce qu'il en ressentent le besoin expressif mais évidemment pour combler le vide. De la même manière, Mahler employait des instruments pour le moins originaux et la seconde école de Vienne pulvérisait la tonalité, tout cela dans le but de remplacer la véritable imagination musicale.

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 27 Oct 2016 - 11:15

Very Happy chouette, encore un riche débat sur le “Rolling Eyes” et le “Laughing” !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Locrian
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 27 Oct 2016 - 11:19

Que veux-tu, il faut savoir se mettre au niveau. pété de rire hehe bedo mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16109
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   Jeu 27 Oct 2016 - 11:23

oui (au risque de la condescendance), d’ailleurs il m’a semblé que c’est ce que plusieurs de tes interlocuteurs ont fait dans les messages précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel éditeur de partition utilisez-vous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel éditeur de partition utilisez-vous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel genre de consommateur êtes-vous ?
» Quel matos utilisez-vous ?
» Quel type de metalleux êtes vous...??!!
» Quel(le) genre de fan êtes-vous ?
» Quelles pédales de boost ou OD utilisez vous ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: