Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lucas Debargue

Aller en bas 
AuteurMessage
Coriolan
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 20
Localisation : Lille
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Lucas Debargue   Dim 16 Oct 2016 - 0:58

N'ayant pas vu de topic concernant ce jeune et talentueux pianiste qu'est Lucas Debargue, je me devais d'en créer un ! Il a beaucoup fait parler de lui grâce à son 4e prix de piano et au prix spécial de la critique musicale de Moscou qu'il remporte au concours international Tchaïkovski 2015, il étudie actuellement le piano avec Rena Cherechevskaïa à l'École normale de musique de Paris.

Il n'a pour l'instant sorti qu'un seul disque où il interprète du Scarlatti, du Chopin, du Liszt et du Ravel.

Que pensez-vous donc de ce pianiste et de ses interprétations ? ^^

Personnellement, j'ai été agréablement surpris de voir tant d'originalité et de fantaisie dans une interprétation de concours, je pense que c'est la meilleure version de la sonate en fa mineur de Medtner que j'ai pu écouter jusque là, son Scarbo de Ravel était très intéressant (pas aussi parfait que celui de Martha Argerich nez-en-moins), j'ai aussi beaucoup apprécié sa façon d'interpréter Scarlatti, c'est très rafraîchissant je trouve Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Salich
Mélomane averti


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Mar 18 Oct 2016 - 0:43

Ce sera probablement un jeunes pianistes les plus intéressants à suivre dans les années à venir. J'ai écouté l'intégralité de ses prestations au concours Tchaikovsky et je l'ai entendu jouer à la grange de Meslay en juin dernier.

S'il avait eu l'habitude de jouer avec un orchestre, il aurait sûrement décroché une médaille au concours Tchaikovsky, tant son récital solo du 2e tour avait marqué les esprits. Son Gaspard était magnifique, en particulier le Gibet, et sa sonate de Medtner aussi. On peut (c'est mon cas, ce le fut notamment à Meslay) ne pas apprécier tout ses choix, ses effets parfois un peu marqué, mais il est indéniable qu'avec lui il se passe toujours quelque chose.

C'est en tout cas une bonne chose que le public et les musiciens présents à Moscou l'ait remarqué au-delà de son classement et, à l'instar de Gergiev, l'invitent à jouer partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coriolan
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 20
Localisation : Lille
Date d'inscription : 09/10/2016

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Mar 18 Oct 2016 - 19:48

Pierre Salich a écrit:
il est indéniable qu'avec lui il se passe toujours quelque chose.

Ça, c'est le moins qu'on puisse dire ! Smile Tu as vu son interview par Qobuz sur youtube ? ^^ En plus d'être un excellent pianiste, il m'a l'air d'être une bonne personne, très sympathique je trouve Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1139
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Jeu 22 Mar 2018 - 18:29

Lucas Debargue est non seulement formidable pianiste mais aussi excellent compositeur, quoique encore presque novice en la matière. Il avait déjà donné à entendre un Trio, voici maintenant un Quatuor symphonique, fantastique, de presque une heure, très dense, très varié, très lyrique. Ne manquez pas le prochain concert parisien, à la Salle Cortot, le 29 mars :
https://www.offi.fr/concerts/salle-cortot-3122/lucas-debargue-et-autres-artistes-1329163.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Ven 23 Mar 2018 - 21:08

Mais quel style est-ce ? Fauré, Varèse, Berg, Prokofiev, Greif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Sam 31 Mar 2018 - 1:35


SCHUBERT: Sonates pour piano nº14 en la mineur, D 784 et nº13 en la majeur, D 664. SZYMANOWSKI: Sonate pour piano nº2 en la majeur, op. 21
Lucas Debargue (piano)
Évian, VII.2017
Sony


Décidément un très, très beau disque. J’allais écrire «de piano», mais non parce que, justement, Lucas Debargue se révèle ici musicien avant d’être pianiste (je crois que la formule est d’Yves Nat): c’est-à-dire que s’il met en œuvre des moyens qui doivent être énormes, ceux-ci sont toujours au service d’une lecture poétique de la partition - qui passe en outre par de vrais choix esthétiques.

À la première écoute, la Sonate en la mineur m’avait vraiment saisi - car c’est la première fois depuis très longtemps que j’ai été captivé de bout en bout par une sonate de Schubert. Ce que fait ici Debargue est vraiment impressionnant. Son jeu montre d’abord, par le choix des accents, des tempi et des dynamiques, une remarquable qualité d’articulation: c’est vraiment un discours qu’on entend ici fonctionner. Si tous ces paramètres sont ici assez contrastés, cela se fait cependant sans heurts, et jamais au détriment du flux mélodique, grâce à des phrasés longs et très fouillés; en revanche, ces contrastes sont comme creusés par un art remarquable des touchers et du jeu de pédale qui suscite des textures qui fonctionnent comme autant de strates amplifiant les ruptures et les continuités par le contraste de leur grain et de leur densité. À la réécoute, cette manière d’intensifier le discours schubertien est toujours aussi passionnante.

Dans la Sonate en la majeur, le choix est quasi inverse - mais fonctionne tout aussi bien (quoique de manière moins spectaculaire) tant il est tenu et maîtrisé sur la durée. En effet, Debargue semble ici au contraire rechercher une matière sonore beaucoup plus homogène et une conduite beaucoup plus fluide, là où dans la D 784 il creusait les oppositions. Mais à la récoute, on s’aperçoit que cette manière plus mélodique (plus «kempffienne», si l’on veut) bénéficie d’un toucher qui, s’il est globalement plus rond, n’en est pas moins d’une grande richesse: si Debargue renonce ici à opposer les textures, il multiplie en fait les nuances fines de couleurs et de dynamiques, les imperceptibles déplacements d’appuis, les très légers effets de retard ou d’anticipation rythmiques qui intensifient insensiblement la conduite mélodique - et la sonorité est vraiment belle.

Je connais très mal les Sonates de Szymanowski (je connais mieux les Mazurkas, les Masques et les Métopes) et manque donc de points de comparaison pour porter une appréciation sur l’interprétation de Debargue. Toujours est-il que sa virtuosité s’y déploie de manière assez fascinante, dans une œuvres qui paraît multiplier les bifurcations rythmiques et harmoniques: la richesse de coloris, les zigzags rythmiques, les contrastes dynamiques y ont quelque chose de foudroyant.

Au demeurant, je trouve ça bien qu’un jeune virtuose ait l’idée d’associer ainsi du Szymanowski à du Schubert dans ses programmes - manière de faire découvrir une œuvre rare et potentiellement déroutante à un public qui n’irait pas spontanément l’écouter. Pour cela aussi, ce très jeune pianiste a droit à toute mon admiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Sam 31 Mar 2018 - 16:01

Alors que je me méfie beaucoup des jeunes pianistes à la mode (en général bien moins intéressants ou même simplement bons que les jeunes pianistes pas à la mode), Debargue est effectivement une valeur sûre avec un vrai sens musical qui, comme tu le dis, excède le piano.

Pas testé ce disque (le programme ne me parle pas assez pour en collectionner les versions Embarassed ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1139
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Sam 7 Avr 2018 - 11:17

DavidLeMarrec a écrit:
Mais quel style est-ce ?  Fauré, Varèse, Berg, Prokofiev, Greif ?
Ça me rappelle la question de l'impératrice Eugénie à Garnier, en découvrant les plans pour le nouvel opéra « Mais quel style est-ce, Louis XIV, Louis XV, Empire ? » et la réponse de Garnier « Madame, c'est du Napoléon III. »
C'est donc du Debargue, mais il y a certes des influences, plutôt post-romantiques pour la plupart et pour la structure globale, avec des touches empruntées au jazz, à la comédie musicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30127
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lucas Debargue   Sam 7 Avr 2018 - 11:40

D'où l'horreur Twisted Evil

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucas Debargue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucas Debargue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» big foot lucas "the" one man band
» disparition de lucas le chien de JOHNNY
» Spielberg/Lucas
» Gary Lucas
» Robert Lucas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: