Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80898
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Ven 24 Fév 2017 - 23:58

Mardi 28 février, à 20h30
Amphithéâtre de la Cité de la musique

Avant-gardes russes

Galina Ustvolskaia
Trio pour clarinette, violon et piano

Mieczyslaw Weinberg
Pièce inspirée de la poésie de Sàndor Petöfi op.70

Alexander Mossolov
Les Annonces op.21

Galina Ustvolskaia
Sonate pour piano n° 5

Sergueï Prokofiev
Cinq poèmes d'Anna Akhmatova

Dmitri Chostakovitch
Sept romances sur des poèmes d'Alexandre Bloch

Elena Bashkirova, piano
Mihaela Martin, violon
Julian Steckel, violoncelle
Pascal Moraguès, clarinette
Marina Prudenskaya, mezzo-soprano

C'était complet, mais je viens de choper par miracle une place remise en vente! Very Happy
(je dois dire que j'ai ressenti ça: http://www.c8.fr/c-divertissement/ms-palmashow/pid6942-palmashow-videos.html?vid=1421749 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82375
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Mer 1 Mar 2017 - 13:01

Quelle expérience ! Very Happy

Prudenskaya remplaçait (avantageusement) Samuil initialement annoncée, pour un bouquet de cycles non inédits, mais rares (voire rarissimes) de Mossolov et Vainberg. Très beaux en plus, et très original concernant le Mossolov.

Et puis le plaisir d'entendre le trio d'Ustvolskaya en salle ! Du grand Ustvolskaya, avec un vrai discours très accessible malgré ses angles, pas comme la Sonate n°5 (pas sa meilleure) plus séquentielle, où priment davantage les ostinatos.

(Respect à Prudenskaya pour travailler ça malgré la très belle carrière qui est la sienne dans les rôles les plus en vue : même si le russe est assez flou, chanter d'aussi belle façon des mélodies avec une voix aussi dramatique, c'était impressionnant.)

Un sacré voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80898
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Jeu 2 Mar 2017 - 3:43

De même, tout m'a beaucoup intéressé dans ce concert, hormis Ustvolskaya, que je connaissais déjà un peu, sans plus; musique brute, brutale, bruyante aussi, sans raffinement, parfois même quasi-vide de discours. (dans la sonate pour piano)
Chouette d'entendre une grande voix dans Weinberg, Prokofiev, Mossolov et Chostakovitch, et des pièces souvent passionnantes. (avec les textes dans le programme, ce qui n'est pas négligeable)

On passe toujours de bons moments dans cette salle, pour la proximité, pour les programmes souvent intéressants, pour les prix accessibles.
Je me souviens notamment des hallucinantes pièces pour violoncelle seul de Scelsi jouées par Sonia Wieder-Atherton...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Jeu 2 Mar 2017 - 11:56

personne n’entend autre chose que de la brutalité sans discours dans la cinquième sonate ? c’est une de mes préférées, moi...
bon, peut-être qu’elle était jouée d’une façon très premier degré, c’est possible.
quant au trio, c’est l’une de ces œuvres les plus classiques (avec la sonate pour violon) — si on aime ça il faut aller écouter le « concerto » pour clarinette de Boris Ivanovitch.
bruyante, ça me fait un peu rire.

à part ça, j’ai l’impression que les programmateurs n’ont pas la même notion d’« avant-garde russe » que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82375
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Jeu 2 Mar 2017 - 12:22

Oui, il y avait la plupart des textes, et en bilingue cyrillique en plus ! I love you Bon, dans l'idéal, il aurait fallu une colonne translittération pour que tout le monde puisse suivre, mais ça a fait mes délices, j'ai à peine regardé la scène. Very Happy


lucien a écrit:
personne n’entend autre chose que de la brutalité sans discours dans la cinquième sonate ? c’est une de mes préférées, moi...
bon, peut-être qu’elle était jouée d’une façon très premier degré, c’est possible.

Premier degré, en effet. Mais je n'avais pas eu l'impression, lors de mes précédentes écoutes, que ce soit particulièrement autre chose que de l'expérimentation de textures brutes. J'aime beaucoup Ustvolskaya en général, mais c'est plutôt une des œuvres qui m'intéressent un peu moins.

Des pistes à donner sur la façon donc ça s'écoute ?


Citation :
quant au trio, c’est l’une de ces œuvres les plus classiques (avec la sonate pour violon) — si on aime ça il faut aller écouter le « concerto » pour clarinette de Boris Ivanovitch.

Amusant, j'ai justement écouté ça hier après-midi (c'était en couplage après les Trois Pâtres de Chtchédrine que j'avais programmé)… et je ne vois pas du tout le rapport, à part l'effectif clarinette + une corde + piano. Le Tichtchenko est vraiment du gentil post-post-romantisme, pas du tout sirupeux bien sûr, mais vraiment tradi – j'aime beaucoup l'écriture pour piano, très volubile… alors que l'ascétisme rugueux du trio d'Ustvolskaya (et là, le piano ne joue pas grand'chose !) est d'un tout autre univers, à côté les Nocturnes de Mossolov, c'est l'Adagio de Barber.


Citation :
à part ça, j’ai l’impression que les programmateurs n’ont pas la même notion d’« avant-garde russe » que moi.

Oui, on est plutôt dans l'avant-garde d'après la génération d'après l'avant-garde, mais c'était pour un titre lisible je suppose. À la rigueur, si on assimile l'avant-garde à un langage (même s'il n'était plus neuf à ces dates), Mossolov et Ustvolskaya répondent à une certaine image, mais Vainberg, Prokofiev et Chostakovitch, surtout dans ces œuvres-là, c'est étrange, oui.

Ce n'est qu'un titre de concert, il ne faut pas lui attribuer davantage que son intention – intéresser suffisamment de gens pour remplir la salle. Moi, tant qu'il y a le programme détaillé lorsque j'achète ma place, ça me suffit (et ce n'est pas du tout systématique, surtout dès qu'il y a un pianiste célèbre ou un chanteur !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Jeu 2 Mar 2017 - 12:36

DavidLeMarrec a écrit:
Premier degré, en effet. Mais je n'avais pas eu l'impression, lors de mes précédentes écoutes, que ce soit particulièrement autre chose que de l'expérimentation de textures brutes. J'aime beaucoup Ustvolskaya en général, mais c'est plutôt une des œuvres qui m'intéressent un peu moins.

Des pistes à donner sur la façon donc ça s'écoute ?

je ne sais pas, mais perso quand j’écoute Ustvolskaya je suis surtout attentif à l’aspect mélodique.

DavidLeMarrec a écrit:
Amusant, j'ai justement écouté ça hier après-midi (c'était en couplage après les Trois Pâtres de Chtchédrine que j'avais programmé)… et je ne vois pas du tout le rapport, à part l'effectif clarinette + une corde + piano. Le Tichtchenko est vraiment du gentil post-post-romantisme, pas du tout sirupeux bien sûr, mais vraiment tradi – j'aime beaucoup l'écriture pour piano, très volubile… alors que l'ascétisme rugueux du trio d'Ustvolskaya (et là, le piano ne joue pas grand'chose !) est d'un tout autre univers, à côté les Nocturnes de Mossolov, c'est l'Adagio de Barber.

non bien sûr, il y a beaucoup de différences, mais aussi pas mal de points communs je trouve, et c’est une œuvre que j’aime beaucoup, donc je trouve intéressant de « prolonger » en l’écoutant (plutôt que quelque chose d’identique — ce qui toute façon n’existe pas). sinon oui on est clairement dans le renouveau romantique de Tichtchenko (plus ou moins les année 90).

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, on est plutôt dans l'avant-garde d'après la génération d'après l'avant-garde, mais c'était pour un titre lisible je suppose. À la rigueur, si on assimile l'avant-garde à un langage (même s'il n'était plus neuf à ces dates), Mossolov et Ustvolskaya répondent à une certaine image, mais Vainberg, Prokofiev et Chostakovitch, surtout dans ces œuvres-là, c'est étrange, oui.

Ce n'est qu'un titre de concert, il ne faut pas lui attribuer davantage que son intention – intéresser suffisamment de gens pour remplir la salle. Moi, tant qu'il y a le programme détaillé lorsque j'achète ma place, ça me suffit (et ce n'est pas du tout systématique, surtout dès qu'il y a un pianiste célèbre ou un chanteur !).

sans doute, mais c’est une façon de faire fréquente, j’ai l’impression, au disque comme au concert, et j’ai peur que ça ne déguise un peu les choses... une sorte d’avant-garde russe vue par l’Occident conservateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82375
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Jeu 2 Mar 2017 - 12:56

[aspect mélodique]

Dans le Trio, effectivement ça fonctionne du tonnerre (le solo de clarinette I love you ). Dans certaines Sonates (plus sûr des numéros), assez bien aussi. Dans celle-là, pas vraiment.


[titre]

Oui, je disais que ce n'était pas capital, mais sur le fond, je suis tout à fait d'accord, autant que les intitulés soient informatifs – « cette musique soviétique va vous surprendre », au moins, ce n'est pas de la désinformation. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Jeu 2 Mar 2017 - 12:58

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, je disais que ce n'était pas capital, mais sur le fond, je suis tout à fait d'accord, autant que les intitulés soient informatifs – « cette musique soviétique va vous surprendre », au moins, ce n'est pas de la désinformation. Mr. Green

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12216
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   Sam 4 Mar 2017 - 20:36

lucien a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, je disais que ce n'était pas capital, mais sur le fond, je suis tout à fait d'accord, autant que les intitulés soient informatifs – « cette musique soviétique va vous surprendre », au moins, ce n'est pas de la désinformation. Mr. Green

hehe

ça c'est un titre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cité de la musique - Avant-gardes russes - 28/02/17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cité de la musique 2009-2010
» La Cité de la Musique à Paris
» Cité de la musique 2013/2014
» Philharmonie de Paris, Cité de la musique - 2017-2018
» 04.11.2005 - Quatuor à cordes à la Cité de la musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: