Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Art Ensemble of Chicago

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Mar 8 Mai 2018 - 20:51

[quote="arnaud bellemontagne"]
darkmagus a écrit:

TRIBUTE TO LESTER    2003

Je viens de l'écouter. Toujours enchanté par l'instrumentarium percussif de l'Ensemble. J'ai bien aimé les saillies classisantes de Suite for Lester.En revanche, j'ai été un peu frustré par l'absence d'un deuxième souffleur, on perd un peu en interaction, je trouve. bounce

Ah bon, ça t’as gêné à ce point ? moi ça ne me perturbe pas plus que ça, après tout ça reste un trio de haut vol quand même et la patte AEC est toujours là, amputée certes, mais toujours là, de plus je trouve que ce disque dégage beaucoup d’émotions.  

Tu as pu voyager quand même ? Tu as vu l’Afrique et les éléphants, et  les mouches aussi ?   Very Happy

   mais là j'ai bien peur qu'il n'y ait que moi  Razz    


Dernière édition par darkmagus le Mar 8 Mai 2018 - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Mar 8 Mai 2018 - 23:28

En écoute en ce moment un concert du 24 août 1987 en Suisse découvert grâce à l’ami Alifie, excellente prestation de l’AEC dans ses  meilleures années quand ils étaient encore ensemble, concert essentiellement jazzy, très « classique » donc, au moins pendant les 30 premières minutes, et donc très abordable pour tout un chacun sans aucune préparation auditive ou mentale préalable.  Mr.Red  Vraiment très beau ! J'irai même jusqu'à dire somptueux, du niveau des meilleurs disques de l’Art Ensemble, et en même temps assez différent: peu voire pas de passage "free", très peu de "bruitisme" ou de petites percussions.

Roscoe Mitchell : anches, percussions
Joseph Jarman : anches, percussions
Lester Bowie : trompette, percussions
Malachi Favors : basse, percussions
Famoudou Don Moye : drums, percussions


/watch?v=E8sT1LUZDTc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 18076
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Mer 9 Mai 2018 - 18:17

darkmagus a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
darkmagus a écrit:

TRIBUTE TO LESTER    2003

Je viens de l'écouter. Toujours enchanté par l'instrumentarium percussif de l'Ensemble. J'ai bien aimé les saillies classisantes de Suite for Lester.En revanche, j'ai été un peu frustré par l'absence d'un deuxième souffleur, on perd un peu en interaction, je trouve. bounce

Ah bon, ça t’as gêné à ce point ? moi ça ne me perturbe pas plus que ça, après tout ça reste un trio de haut vol quand même et la patte AEC est toujours là, amputée certes, mais toujours là, de plus je trouve que ce disque dégage beaucoup d’émotions.  

Tu as pu voyager quand même ? Tu as vu l’Afrique et les éléphants, et  les mouches aussi ?   Very Happy

   mais là j'ai bien peur qu'il n'y ait que moi  Razz    

On voyage toujours avec l'AEC. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Sam 9 Juin 2018 - 0:09


ART ENSEMBLE OF CHICAGO - URBAN BUSHMEN

A1 Promenade: Cote Bamako I  4:08  
A2 Bush Magic  5:05  
A3 Urban Magic  15:35  
B1 Sun Precondition Two  3:56  
B2 Theme For Sco  17:55  
C1 New York Is Full Of Lonely People  7:40  
C2 Ancestral Meditation  7:00  
C3 Uncle  8:50  
D1 Peter And Judith  2:22  
D2 Promenade: Cote Bamako II  5:16  
D3 Odwalla / Theme  6:08


Bass, Percussion, Melodica, Vocals – Malachi Favors Maghostut
Percussion – Famoudou Don Moye
Saxophone, Flute, Congas – Roscoe Mitchell
Saxophone, Vocals, Clarinet, Flute, Congas – Joseph Jarman
Trumpet, Bass Drum, Horn [Long Horn], Vocals – Lester Bowie


Concert Recording, May 1980, Amerika Haus München [Germany]

double CD (quadruple vinyle à l'origine)

Un premier CD très réjouissant, chaud, coloré, jovial, insouciant,
Un regret : ce solo de batterie qu’on verrait bien dans un quintet bop classique mais qui me semble ici hors de propos, petite concession à l’égo de Don Moye ? mais juste après il y a cette désopilante raillerie d’une marche militaire (clin d'œil à celles d’Albert Ayler ?) et ça part en live après, dans un joyeux foutoir totalement free. Je vous le dit : ces gars-là sont de joyeux drilles.

Changement de climat pour le deuxième disque, tout est entre nostalgie et recueillement, entre souffle contenu et petites mélodies…du free délicat et introverti, si si, ça existe.

https://www.deezer.com/fr/album/125208
https://www.musicme.com/The-Art-Ensemble-of-Chicago/albums/Urban-Bushmen-0042282939425.html


Dernière édition par darkmagus le Dim 19 Aoû 2018 - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6500
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Sam 9 Juin 2018 - 0:51

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Ven 22 Juin 2018 - 9:29


NAKED  1985/1986



1 Dancer 2:13
2 Tobago Tango 7:12
3 Flash 1 4:18
4 We Bop 6:09
5 Charm # 10 3:17
6 RMR        8:02
7 Galactic Landscape 8:09
8 Way Way Down Yonder 9:05

Bass, Electric Bass – Malachi Favors Maghostut
Drums ["Sun Percussion"] – Famoudou Don Moye
Flute, Clarinet, Soprano Saxophone, Alto Saxophone, Tenor Saxophone, Bass Saxophone – Roscoe Mitchell
Flute, Flute [Bass], Sopranino Saxophone, Soprano Saxophone, Alto Saxophone, Tenor Saxophone, Clarinet, Bass Clarinet – Joseph Jarman
Trumpet – Lester Bowie



Album situé au milieu de la carrière du groupe, NAKED est le premier disque qui suit les quatre gravés chez ECM (dans l’ordre Nice Guys, Full Force, Urban Bushmen, The Third Decade), le premier enregistré pour la firme DIW, donc de ce fait bien moins diffusé en France et donc bien moins connu. Il en est à la fois la continuité par le climat général, tout en étant beaucoup plus restrictif et beaucoup plus classique que ses prédécesseurs, moins polystyliste, plus axé sur le jazz dans ce qu’il a d’essentiel, voire d’unique : le swing.

En plein milieu du gué, l’ AEC semble s’offrir une pause, comme une introspection, un repli, mais pas un repli sur soi, car alors il y aurait eu retour à une musique libre de toutes contraintes et à la théâtralité des débuts, mais un repli sur le jazz tel qu’il était juste avant la révolution free. Là, où dans Full Force ou Nice Guys, les clins d’œil au bop n’étaient qu’un des éléments du disque, ils en sont là la trame principale, voire la totalité si l’on exclu les trois petits thèmes inclassables que sont « Dancer », « Flash » et « Charm 10 »
NAKED n’est pas un album de free jazz, mais essentiellement un album bop d’excellente facture qui ne déparerait pas dans les catalogues Blue Note, Prestige ou Riverside, dont il constituerait même un élément majeur.

Pour ouïr le thème 1, « Dancer »: sono à fond indispensable, sinon l’attente du début du disque semblera longue, rien à signaler d’autre  sur ce petit thème peu significatif

2/ « Tobago Tango » est la continuité de « Charlie M » de « FULL FORCE » et de « Dreaming of the Master » de « NICE GUYS », c’est l’essence même du jazz qu’on y trouve, ça swingue et ça groove calmement, sûrement, irrémédiablement, inexorablement, la batterie de Don Moye fait merveille, c’est précis, net, chirurgical, à la fois souple, détendu et formidablement puissant,  les dialogues anches - cuivre sont savoureux, un grand moment de jazz bop, comme quelque chose de chaleureux, bienveillant, j’irai même jusqu’à y trouver des vertus consolantes.

3/ Flash  au titre mal trouvé, est un thème tranquille, une petite discussion à cinq sans la moindre chamaillerie, une promenade sans urgence et sans autre but que d’échanger entre amis.

4/ « We Bop », et…oui : bop ! et du pur et dur, le tout début m’évoque même Charlie Parker, ensuite on s’en éloigne pour flirter avec le bop de fin de vie, celui qui contient les prémices de ce que sera le free jazz.

5/ Charm 10 : un petit interlude paisible sur un thème très lent, mais qui semble inutile et n’apporte rien au disque…mais c’est joli.

6/ RMR : re-bop en tempo lent/medium à peine freeté sur la fin

7/ Galactic Landscape est un autre thème en tempo médium, on s’égare un poil du classicisme qui prévaut sur les titres précédents, mais rien de virulent, encore moins de provoquant.

8/ Way Way Down Yonder est encore un très bon morceau de jazz post-bop (ou pré-free) où l’on entend clairement des résurgences des albums ECM, principalement des deux premiers.


J’avais classé ce disque un peu vite dans les albums non essentiels de l’Art Ensemble, probablement parce-que non conforme dans mon esprit à ce qui était le cœur de leur production : l’avant-garde de la musique afro-américaine. Je l’ai réécouté deux fois hier, et il  m’est survenu cette évidence qu’un album de milieu de gamme de l’AEC pouvait se transformer, pour peu qu’on l’écoute sous un autre angle, en un album majeur dans un style précis, ce style finalement sans nom particulier et qui constitue la charnière entre le bop et le free, voire même être considéré comme un des chefs d’œuvre du genre, aux côtés de certains albums de Steve Lacy, Eric Dolphy et Charles Mingus.

https://www.allmusic.com/album/naked-mw0000197012


Dernière édition par darkmagus le Dim 19 Aoû 2018 - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Lun 2 Juil 2018 - 23:48


KABALABA - 1974



Bass, Percussion – Brother Malachi Favors Magoustous
Percussion [Sun-percussion] – Famoudou Don Moye
Piano – Muhal Richard Abrams
Saxophone [Alto, Tenor, Sopranino, Bass] – Roscoe Mitchell
Saxophone [Alto, Tenor, Sopranino], Clarinet [Bass], Percussion – Joseph Jarman
Trumpet – Lester Bowie

Recorded July 1974 live at Montreux International Jazz Festival.

Pour qui l’humour et le sarcasme de l’AEC irrite, cet album qui en est dépourvu est à conseiller, tout est sérieux ici, et il y a de très belles choses, notamment les superbes interventions de Muhal Richard Abrams, mais c’est le thème le plus long, « Theme For Sco – Kabalaba », (une des deux plages totalement free) ou toutes les voix s’entrechoquent (on pense au « Free Jazz » d’Ornette Coleman) et dialoguent dans une cacophonie plus volubile que véhémente, qui s’est incrusté dans mon esprit le disque fini. Pour moi pas un disque essentiel, mais il pourrait l’être pour quelqu’un qui rechercherait plus de sérieux sobriété chez l’Art Ensemble.

Il y a encore beaucoup de disques intéressants,  je donne juste quelques autres pistes pour qui voudrait s’aventurer dans leur discographie, d’abord parmi les nombreux disques issus des années parisiennes (1969 et 1970), disques vinyles à l’origine souvent regroupés maintenant par deux en CD : dans l’ordre de mes préférences : A Jackson In Your House, disque majeur : à la fois le premier paru sous le nom de l’Art Ensemble of Chicago, (un disque était paru en 1967 regroupant les quatre fondateurs mais sous le nom de Lester Bowie) mais aussi un des tous meilleurs et un des plus célèbres, Message to Our Folks, With Fontella Bass, Go Home, Live in Paris, Certain Blacks, avec l’apport  des bluesmen Chicago Beau (sax) et Julio Finn (harmonica), Eda Wobu, Reese and the Smooth Ones, (un album qui doit plaire à Benedictus, c’est du rude, du râpeux, du brutal), Chi-Congo...

Ensuite, parmi les enregistrements plus tardifs , deux doubles CD issus de concert qui ne manquent pas d’intérêt :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Mar 3 Juil 2018 - 0:00


ZERO SUN NO POINT 1996

Album dédicacé à Sonny Blount « Sun Ra » et au philisophe polonais Salomo Friedlaender « Mynona »

Hartmut Geerken & The Art Ensemble Of Chicago ‎– Zero Sun No Point (Dedicated To Mynona & Sun Ra)

Trumpet, Flugelhorn, Gong, Bass Drum, Voice – Lester Bowie

Bass, Kalimba, Gong, Percussion, Whistle, Voice – Malachi Favors Maghostut
   
Drums, Gong [Gongs], Percussion, Timpani [Tympanies], Toy [Tops], Kalimba [Kongoma], Chimes, Balafon, Percussion [African Drums], Performer [Bird Calls], Whistle [Whistles], Voice – Famoudou Don Moye
   
Harp, Prepared Piano, Gong, Percussion, Kalimba, Angklung, Xylophone, Balafon, Percussion, Stylophone, Waterphone, African Drums, Siren, Harp, Marimba, Reeds, Voice – Hartmut Geerken
   
Tenor Saxophone, Alto Saxophone, Soprano Saxophone, Sopranino Saxophone, Flute, Piccolo Flute, Gong, Percussion, Angklung, Cowbell, Bongos, Goblet Drum, Chimes, Wood Block, Voice –  Roscoe Mitchell
Text By  –   Amiri Baraka / Salomo Friedlaender –Mynona / Sun Ra
Concept By, Script By, Directed By, Music By –  Hartmut Geerken

Recorded 25th and 26th October 1996 at the Marstall/Bayerisches Staatsschauspiel in Munich


Zero Sun No Point est un très intéressant double disque avec Hartmut Geerken, percussionniste, écrivain, et cinéaste allemand, Il y a de très belles choses dans cet opus qui aurait cependant gagné à être réduit à un seul disque en supprimant notamment les trop fréquentes interventions vocales, textes ou poèmes, déclamés en anglais, allemand ou français, mais bon, ça aurait été à l’encontre du concept du concert, qui semblait être à la recherche d’une forme d’art total, incluant même la participation du public (certains spectateurs ont été présélectionnés pour lire des textes au micro), engendrant des réponses improvisées des musiciens.
On y entends la voix de Sun Ra (je crois même que son hologramme était projeté sur la scène) ainsi que des extraits de poèmes de Mynona.    Lester Bowie lit un poème d'Amiri Baraka, les extraits de textes sont lus dans trois langues, anglais, allemand et français, pour qui a entendu le « Godard – Spillane » de John Zorn, il y a un effet de similitude évident.

https://www.allmusic.com/album/zero-sun-no-point-dedication-to-mynona-sun-ra-mw0000017546


Dernière édition par darkmagus le Dim 19 Aoû 2018 - 1:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Mar 3 Juil 2018 - 0:04


NON COGNITIVE ASPECT OF THE CITY - 2004

Art Ensemble Of Chicago ‎– Non-Cognitive Aspects Of The City - Live At Iridium



1.1 Song For My Sister 17:00  
1.2 The Morning Mist 6:47  
1.3 Song For Charles 8:52  
1.4 On The Mountain 19:25  
1.5 Big Red Peaches 7:34  
1.6 Odwalla 5:21  
2.1 Erika 19:59  
2.2 Malachi 9:01  
2.3 The J Song 11:46  
2.4 Red Sand Green Water 14:28  
2.5 Slow Tenor And Bass 2:27  
2.6 Odwalla 3:59  



Bass, Electric Bass, Percussion –  Jaribu Shahid
Drums, Drums [African Drums], Congas, Bongos – Don Moye
Sopranino Saxophone, Alto Saxophone, Tenor Saxophone, Flute, Flute [Bass], Percussion, Vocals –  Joseph Jarman
Sopranino Saxophone, Soprano Saxophone, Alto Saxophone, Tenor Saxophone, Flute, Piccolo Flute, Percussion –  Roscoe Mitchell
Trumpet, Trumpet [Pocket], Flugelhorn, Percussion – Corey Wilkes

Recorded 2, 3 April 2004 at Iridium Jazz Club, NYC.
Mixed August - October 2005. Mastered April 2006.

Non-cognitive Aspects of the City, 2004, double CD où Correy Wilkes et Jaribu Shahid tiennent respectivement la trompette et la basse en lieu et place de Lester Bowie et Malachi Favors, les trois autres créateurs historiques du quintet étant toujours en place.
Un disque plaisant, l’esprit AEC est toujours là, malgré les absences de Lester Bowie et Malachi Favors
de beaux moments dans Song For My Sister, The Moming Mist, On The Mountain, Big Red Peaches, Erika, The J Song, où Wilkes a bouché sa trompette (il y a comme un petit parfum de Miles), mais dans  Malachi on regrette vraiment Lester Bowie.

https://www.allmusic.com/album/non-cognitive-aspects-of-the-city-live-at-iridium-mw0000432402


Dernière édition par darkmagus le Dim 19 Aoû 2018 - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Mar 3 Juil 2018 - 8:45

Voilà, j’en ai fini avec ma présentation des principaux (àmha) disques de l’Art Ensemble of Chicago et je me rends bien compte à la fois de ma prétention et de ma naïveté à la proposer sur un forum de musique classique, même si beaucoup de membres ne sont pas réticents à l’écoute de la musique contemporaine, il y a là trop de rythmes syncopés avec contrebasse en pizzicati, trop de trompette et de saxophones exacerbés, trop de liberté d’expression et d’absence de cadre structuré, pour toucher un public habitué à une musique plus logique et plus réfléchie, et qui semble préférer en deuxième genre musical le rock, souvent sous sa forme métallique, ou la variété.

Mais je ne suis pas sûr que sur un forum jazz, il y aurait eu beaucoup plus d’amateurs, parce-que cette musique qui propose souvent de longues plages arythmiques proches des certaines œuvres classiques contemporaines comme on peut en rencontrer chez Takemitsu ou d’autres compositeurs contemporains adeptes des percussions, ne correspond pas aux critères du jazz comme on l’imagine trop souvent, en quartet ou quintet avec sa succession de solo.

Tout cela contribuant à dérouter (dans son premier sens) les adeptes des deux chapelles.

Si, (mais je me rends bien compte de l’improbabilité de ma supposition), si donc un lecteur curieux et aventureux de ce fil s’aventurait à vouloir découvrir l’univers de l’Art Ensemble of Chicago, je lui conseillerai de piocher dans trois époques différentes, (je donnerai d'ailleurs le même conseil pour les disques de Miles Davis) et de ne pas abandonner dès le premier disque si celui-ci ne lui plait pas, la production de l’AEC traverse de nombreux paysages, dans des climats très variés et raconte des histoires très différentes d’un disque à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 14852
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Mar 3 Juil 2018 - 9:42

La pulsation rythmique dans le jazz, qui peut parfois se réduire à sa forme la plus sommaire, même si il y a, je le crois, un monde entre le rythme binaire chez Jimmie Lunceford et Rondo Veneziano, l'hyper vélocité des boppers et de leurs suiveurs, quelques boursuflures pseudo-classiques, à l'époque du Third Stream particulièrement, la simplicité harmonique du jazz modal, les turbulences du free, tout participe à priori à détourner le pur amateur de musique classique de ce genre (que nous affectionnons particulièrement). Mais les fils jazz du forum sont au moins aussi fréquentés que ceux consacrés au métal, au rock, à la variété... ou aux musiques savantes extra-européennes, point de défaitisme donc, d'autant plus que l'Art Ensemble est une excellente prescription, docteur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1791
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   Dim 19 Aoû 2018 - 2:34

coucou  

J’ai joint quelques liens de sites de streaming à la plupart des disques cités plus haut afin d’en faciliter la découverte à ceux qui seraient intéressés

J’en profite pour signaler un autre disque digne d’intérêt



LIVE AT TOKYO  1990


Art Ensemble Of Chicago  
1 Yobu-Sun    4:35  
2 Ride The Line    3:56  
3 Song For Atala  2:49
 
Lester Bowie's Brass Fantasy  
4 Night Time (Is The Right Time)    3:04  
5 Good Morning Heartache    8:34  
6 Music Of The Night    7:13
 
Art Ensemble Of Chicago & Lester Bowie's Brass Fantasy
7 The Emperor    13:45  
8 Variations    9:07  
9 Jackson In Your House    4:50  
10 Great Pretender    3:10


Crédits

Bass, Percussion – Malachi Favors Maghostut
Drums – Vinnie Johnson
Drums, Percussion – Famoudou Don Moye
French Horn – Vincent Chancey
Leader [Lester Bowie's Brass Fantasy] – Lester Bowie
Soprano Saxophone, Alto Saxophone, Tenor Saxophone, Bass Saxophone, Clarinet, Flute, Percussion – Roscoe Mitchell
Soprano Saxophone, Alto Saxophone, Tenor Saxophone, Clarinet, Flute, Percussion, Synthesizer – Joseph Jarman
Trombone – Clifton Anderson
Trombone, Conch [Shell] – Steve Turre
Trumpet – E.J. Allen, Gerald Brazel
Trumpet, Percussion – Lester Bowie
Trumpet, Trumpet [Piccolo] – Stanton Davis
Tuba – Bob Stewart


https://www.allmusic.com/song/yobu-sun-mt0006070213
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Art Ensemble of Chicago   

Revenir en haut Aller en bas
 
Art Ensemble of Chicago
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Art Ensemble Of Chicago - The Third Decade
» Sweet home Chicago
» Tous ensemble
» Chicago Blues Festival 2009
» Big four ensemble au Sonic Sphere festival

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: