Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17   Sam 22 Avr 2017 - 10:34


Je passe deux jours à Monte Carlo pour assister à une représentation du Trouvère.

Le but principal est de découvrir le theatre qui est décrit comme un Palais Garnier en réduction au bord de la Méditerranée...

Mais ça pourrait etre de bon aloi sur le plan musical, avec Agresta en Leonora, Melli en Manrico, la mise en scène de Negrin, et la direction musicale d'Harding.

Il est possible qu'à cette occasion je puisse rencontrer Grinda et certains chanteurs.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17   Mer 26 Avr 2017 - 10:28

Représentation du 24 avril.

Leonora : Maria Agresta
Azucena : Marina Prudenskaia
Manrico : Francesco Meli
Le Comte : Nicola Alaimo
Ferrando : José Antonio Garcia
Inès : Karine Ohayan
Ruiz : Christophe Berry

Mise en scène : Francesco Negrin
Scénographie : Louis Désiré

 Choeurs de l'Opéra de Monte Carlo - Chef des choeurs : Stefano Visconti
 Orchestre Philharmonique de Monte Carlo : Daniel Harding

Quelques mots sur le théâtre que je découvrais : conçu par Charles Garnier, il est similaire par l'esthétique, très chargée - la salle est petite : 350 places environ, avec une acoustique excellente - on voit les chanteurs de près, et petit plaisir, les baies donnent sur la Méditerranée.. Son modèle reste un - bienheureux - mystère : cet opéra donne une trentaine de représentations par saison, en général d'un bon niveau artistique - se rappeler du Simon Boccanegra donné au TCE - le prix des places est nettement inférieur à ce qui se pratique à Paris, mais elles sont difficiles à obtenir : sans un relais local influent je n'aurais sans doute pas réussi à organiser cette escapade pour une douzaine d'anciens élèves de mon école.

Je n'ai vraiment pas regretté d'avoir fait ce voyage, ce spectacle s'étant révélé sur plusieurs plans nettement meilleur que celui vu à la Bastille il y a quelques temps.
La mise en scène de Negrin m'a paru convaincante : dans un décor unique elle soulignait la noirceur et la dimension mortifère de cette intrigue, les symboliques du bûcher et de la filiation qui sous - tend le livret : ce qu'on perdait en réalisme, on le gagnait par des images fortes - beau travail, qui tirait le meilleur parti des moyens limités de la salle, mais manifestement peu compris par la critique.
Mais les plus grandes satisfactions étaient sur le plan vocal et musical.
Sans doute pas "les quatre meilleurs chanteurs au monde", mais une distribution de bon niveau, très homogène.
C'est la troisième fois que je vois Maria Agresta - Elvira à Bastille, Norma au TCE - elle a donné une incarnation sensible de ce personnage - qui reste quelque peu mystérieux - elle a surmonté avec aisance les nombreuses difficultés du role, sans atteindre la beauté superlative de Netrebko : elle doit encore affiner certains ornements : trilles, sons filés - mais elle est jeune, et on peut penser qu'elle va progresser.
La grande triomphatrice aura été l'Azucena, formidable, de Prudenskaia : là encore une chanteuse jeune qui fait preuve d'une maîtrise vocale confondante, et donne à voir un personnage pour l'essentiel motivé par un désir de vengeance.
Magnifique Manrico de Meli, passant du registre de la passion amoureuse - "Si ben mio" stupéfiant - à l’héroïsme...
Alaimo donne un Comte aveuglé par la jalousie, la volonté d'anéantir son rival.
Seule réserve : Ferrando, à la voix grailloneuse, et en décalage avec l'orchestre pendant le prologue.
Choeurs magnifiques.
Harding donne une lecture fiévreuse de la partition - manifestement une pointure de la direction lyrique, qu'on aimerait réentendre dans un théâtre parisien...
Pendant la représentation le public - âgé et élégant - s'est peu manifesté, pour réserver son enthousiasme aux saluts finaux.
Au total une représentation mémorable.

Après le spectacle j'ai pu aller dans les loges où j'ai pu féliciter chaudement Marina Prudenskaia - j'ai pu échanger avec avec Karine Manglou, adjointe de Grinda et Éline de Kat, responsable artistique - elles m'ont notamment expliqué pourquoi les chanteurs apprécient de venir dans ce théâtre.

Des critiques :

http://www.forumopera.com/il-trovatore-monte-carlo-oui-mais

https://www.musicologie.org/17/il_trovatore_de_daniel_harding.html

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17   Jeu 27 Avr 2017 - 17:31


Une autre critique, plus proche de mes impressions :

http://www.resmusica.com/2017/04/27/un-oppressant-trouvere-a-monaco/

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 308
Age : 59
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17   Jeu 27 Avr 2017 - 20:14


>Harding donne une lecture fiévreuse de la partition - manifestement une pointure de la direction lyrique, qu'on aimerait réentendre dans un théâtre parisien...

Tu as peut-etre vu que Harding dirigera Falstaff (version de concert) à la Philhamonie les 29/9 et 1/10 avec l'Orchestre de Paris et un tres beau plateau.... (Maestri en Falstaff).

Je l'ai entendu diriger un bel Otello il y a 6 ans au TCE avec le Mahler Chamber Orchestra et Anja Harteros Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17   Ven 28 Avr 2017 - 8:32


Encore une autre, tout aussi positive :

http://www.altamusica.com/concerts/document.php?action=MoreDocument&DocRef=6255&DossierRef=5721

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17   Mer 3 Mai 2017 - 8:09


Programme de la prochaine saison de l'Opéra de Monte Carlo.

http://www.forumopera.com/breve/en-2017-18-monte-carlo-voit-lopera-en-grand

Appétissant !
A condition d'avoir du temps devant soi, on peut y aller à en limitant l'addition : loger à Nice, prendre le bus pour aller à Monte Carlo... mais je pense que la difficulté, c'est de pouvoir obtenir des places dans ce petit théâtre.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Trouvère - Harding - Negrin - Monaco - IV 17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VERDI - Il Trovatore / Le Trouvère
» Johnny à Monaco.
» ---=== Karrement - Monaco 1re Juillet ===---
» Voix de Johnny à Monaco ?
» Cavalleria Rusticana-I Pagliacci : ONP 2012, Oren/Del Monaco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: