Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1116
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Jeu 15 Juin 2017 - 9:12

J'ai beaucoup aimé le Timbre d'Argent, à l'Opéra-Comique. Voilà une œuvre rare qui méritait d'être redécouverte, dans d'aussi bonnes conditions : très bonne distribution, une mise en scène très ingénieuse, et la fabuleuse acoustique de l'O.-C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2852
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Jeu 15 Juin 2017 - 12:06

Diffusé le 2 juillet sur France Musique : https://www.francemusique.fr/emissions/dimanche-l-opera/le-timbre-d-argent-de-saint-saens-nouvelle-production-de-l-opera-comique-35134
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1116
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Jeu 15 Juin 2017 - 15:09

Bon à savoir. Je dois dire que la mise en scène manquera pour comprendre l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Jeu 15 Juin 2017 - 15:54

Michel Desrousseaux a écrit:
Bon à savoir. Je dois dire que la mise en scène manquera pour comprendre l'action.

Sauf dans le final du deuxième acte ou justement, ce sera très bien venu de ne pas voir ce comble du mauvais goût et de la vulgarité!! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1116
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Jeu 15 Juin 2017 - 17:39

Polyeucte a écrit:
Sauf dans le final du deuxième acte ou justement, ce sera très bien venu de ne pas voir ce comble du mauvais goût et de la vulgarité!! Mr.Red
Hum, c'est excessif et sans nuances ; si c'est là le comble du mauvais goût et de la vulgarité, on devrait être désormais rassuré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Jeu 15 Juin 2017 - 17:43

Michel Desrousseaux a écrit:
Hum, c'est excessif et sans nuances ; si c'est là le comble du mauvais goût et de la vulgarité, on devrait être désormais rassuré !

Franchement, entre la robe "toute nue" d'une choriste, les simulations régulières et dans toutes les positions de galipettes entre Fiammetta et Spiridion, les rideaux lamés... et d'autres petits "détails", on est quand même sur le gros trait bien gras... ça me semblait totalement déplacé dans le contexte voilà tout...
Alors que le reste de la mise en scène, même si elle ne casse pas trois pattes à un canard est plutôt bien faite.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80176
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Jeu 15 Juin 2017 - 17:52

Merci de parler des concerts et représentations directement dans la rubrique Concerts...
Je déplace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Dim 18 Juin 2017 - 11:45

Il y a avait plein de caméras hier soir. Very Happy

Effectivement, on ne nous avait pas survendu la chose : assez ébouriffant. Livret très noir (malgré la fin extatique), musique qui avance résolument (pas d'air, plutôt des séquences d'obstinés à l'orchestre pendant des scènes), orchestration très variée (les doubles cor anglais, les bois seuls, les quatuors à cordes ou de violoncelles, les moments sans violons, ou au contraire sans violoncelles et contrebasses…), vraiment épatant.

On dirait un opéra de Schreker dans une esthétique encore romantique, très bizarre.

Roth et son orchestre sont génialissimes, sans exagérer : ça respire l'amour de cette musique, il se passe tout le temps des choses… joués comme ça, Voilà du boudin ou Il est des nôtres pourraient rivaliser avec les lieder de Schubert.

Distribution aussi : le rôle était un peu grave pour Chistoyannis (le timbre était légèrement empâté pour cette raison) néanmoins toujours excellent, la clarté de Yu Shao (voilà une voix assez légère et très sonore, dans un bon français), les tourments de l'étrange Montvidas, la franchise irrésistible de Devos, et les autres pas vilains non plus (Guilmette), c'était vraiment la fête !

Il n'y a que la mise en scène, pas toujours très claire (décors presque uniques, tout le contraire d'un livret éclaté à la façon de la Damnation de Faust), et effectivement à côté de la plaque pour le personnage de la danseuse-séductrice (supposée incarner la beauté affolante, une illusion diabolique irrésistible, alors qu'on voit plutôt une danseuse d'arrière-salon de cabaret modérément talentueuse…).

Une véritable belle découverte. Mais je vois pourquoi elle n'est pas entrée au répertoire : il n'y a pas d'airs, ni de mélodies très fortes. (moi je m'en moque, mais…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80176
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Dim 18 Juin 2017 - 12:06

DavidLeMarrec a écrit:

On dirait un opéra de Schreker dans une esthétique encore romantique, très bizarre.

Et là, ce n'est pas toi qui nous le survend? Mr.Red

Quel est le rapport que tu vois avec Schreker?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Dim 18 Juin 2017 - 12:56

L'intrigue essentiellement, c'est déjà largement le livret de Ferne Klang : l'individu épris d'absolu qui abandonne les siens pour une quête impossible qui se terminent dans des orgies sans but. Il y a aussi beaucoup de Faust : le pacte, les changements de décors dans des lieux naturels spectaculaires comme la Damnation, mais aussi la fin sulpicienne comme celui de Gounod – ou Robert le Diable, avec la bonne fille qui intercède auprès de Dieu…

Musicalement, évidemment, c'est autre chose, en plus c'est du Saint-Saëns plutôt « rétro », avec un certain nombre d'archaïsmes assumés – le premier duo musicalement évoque celui d'Henry VIII (Gomez-Norfolk), et d'une manière générale le langage est plus celui de Meyerbeer et Gounod modernisés (ou, dans le meilleur des cas, de Berlioz, comme ce début à la façon des Troyens), plus proche d'Étienne Marcel que de Samson ou des Barbares, assurément.

Je parlais de l'atmosphère générale : alors que c'est censé être un opéra comique (la version présentée est une version plus tardive, sans dialogues), alors que le livret est structurellement une variation sur le Christmas Tale de Dickens, alors qu'on a de jolies chansonnettes çà et là (même une parodie Rossini-Offenbach assez étonnante), ce qui domine est un climat très sombre, désespéré, sale, décadent. Celui du péché qu'on ne peut laver, du crime qui poisse sur votre peau.

En ça, l'impression générale coïncide assez bien avec celle d'un Schreker, les vains espoirs de Ferne Klang et du Spielwerk, les orgies de Ferne Klang et des Gezeichneten

Musicalement, ce n'est pas du tout le même langage, ça va sans dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Dim 18 Juin 2017 - 13:04

(En revanche, ça ne ressemble pas non plus à l'extrait de ballet que tu as entendu en concert, volontairement beaucoup plus naïf que le reste – puisque, dans l'opéra, le personnage est en train de danser devant un public). C'est ce mélange qui participe au trouble. On passe de Sigurd à Rossini en passant par les Chansons & Danses de d'Indy. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80176
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Dim 18 Juin 2017 - 14:00

Oui, j'imaginais bien que ça ne pouvait pas être comme ça tout du long!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1044
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Dim 18 Juin 2017 - 22:40

DavidLeMarrec a écrit:
Il y a avait plein de caméras hier soir. Very Happy

Effectivement, on ne nous avait pas survendu la chose : assez ébouriffant. Livret très noir (malgré la fin extatique), musique qui avance résolument (pas d'air, plutôt des séquences d'obstinés à l'orchestre pendant des scènes), orchestration très variée (les doubles cor anglais, les bois seuls, les quatuors à cordes ou de violoncelles, les moments sans violons, ou au contraire sans violoncelles et contrebasses…), vraiment épatant.

On dirait un opéra de Schreker dans une esthétique encore romantique, très bizarre.

Roth et son orchestre sont génialissimes, sans exagérer : ça respire l'amour de cette musique, il se passe tout le temps des choses… joués comme ça, Voilà du boudin ou Il est des nôtres pourraient rivaliser avec les lieder de Schubert.

Distribution aussi : le rôle était un peu grave pour Chistoyannis (le timbre était légèrement empâté pour cette raison) néanmoins toujours excellent, la clarté de Yu Shao (voilà une voix assez légère et très sonore, dans un bon français), les tourments de l'étrange Montvidas, la franchise irrésistible de Devos, et les autres pas vilains non plus (Guilmette), c'était vraiment la fête !

Il n'y a que la mise en scène, pas toujours très claire (décors presque uniques, tout le contraire d'un livret éclaté à la façon de la Damnation de Faust), et effectivement à côté de la plaque pour le personnage de la danseuse-séductrice (supposée incarner la beauté affolante, une illusion diabolique irrésistible, alors qu'on voit plutôt une danseuse d'arrière-salon de cabaret modérément talentueuse…).

Une véritable belle découverte. Mais je vois pourquoi elle n'est pas entrée au répertoire : il n'y a pas d'airs, ni de mélodies très fortes. (moi je m'en moque, mais…)

Il y a avait plein de caméras hier soir
Ce qui n'était pas le cas ce jeudi soir.
Confirmation de la bonne climatisation de l'OC!

on ne nous avait pas survendu la chose
La démarche "marketing" est restée malgré tout discrète

Livret très noir, "sale"
Ah! non, pas autant.
Après tout, quoi de plus normalement humain que:
- la recherche de la femme tentatrice, de l'idole perverse que constitue le rôle de Circé/Fiammetta
- la poursuite de l'obtention de la richesse et de l'argent, même au prix des 2 vies humaines de Stadler et Benedict.

Je retrouve des souvenirs
- Des contes d'Hoffmann: le docteur Miracle/Spiridon, la courtisane Giuletta/Fiammetta
- Du Freischutz: Ici, le timbre d'argent remplace les 7 balles

Le timbre d'argent tangente l'opéra fantastique, onirique.  

musique qui avance résolument , orchestration très variée, vraiment épatant.
Tout à fait  d'accord. Musique étonnante dans ses variations permanentes, ses contrastes.
Mes 2 accompagnants pourtant peu habitués ont trouvé la musique tonique et possédant des accents modernes

Une véritable belle découverte
oui, car musique jamais entendue.C'est tout l'intérêt du renouveau de cette oeuvre.
Et très bien servie par tous: orchestre & chef, choeurs et chanteurs avec une mention pour T.Christoyannis, à l'aise dans le rôle de Spridon et dont tout le métier ressort dans son jeu d'acteur.
Par contre, un mauvais moment dans la MeS: la fin de la S.II de l'acte II!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Dim 18 Juin 2017 - 23:15

L'Opéra-Comique a annoncé que cette captation vidéo est conçue pour une diffusion par lui-même. Very Happy (et puis ce sera diffusé sur France Mu début juillet)


charles.ogier a écrit:
La démarche "marketing" est restée malgré tout discrète

Non, il n'y a pas des affiches dans le métro ni des passages (à ma connaissance) chez Ruquier, mais quand on écoute la communication de la maison, Agnès Terrier (la dramaturge de la maison) et F.-X. Roth disaient peu ou prou que c'était l'un des opéras majeurs du XIXe siècle, en tout cas un des meilleurs livrets du siècle, et une musique surprenante. C'était hyperbolique sans doute, mais assez vrai – alors que je craignais, comme pour Proserpine, d'entendre quelque chose de réussi mais d'un peu plus convenu.


Citation :
Après tout, quoi de plus normalement humain que:

Ce n'est pas tant l'intrigue que le ton général d'icelle qui me le fait dire. Dans Robert le Diable aussi, l'Enfer est là, les pactes, les méfaits, la trahison, mais ça ne sonne pas du tout aussi désabusé sur la nature humaine.


Citation :
Par contre, un mauvais moment dans la MeS: la fin de la S.II de l'acte II!!

Ce n'était pas le comble de l'élégance en effet. (Et ça paraissait surtout à rebours du personnage, comment la danseuse peut-elle paraître fascinante après ça ?)

D'une manière général, tout le personnage de Fiammetta était assez raté. Le reste pas vraiment marquant, un peu à l'économie, mais opérant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18845
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   Lun 19 Juin 2017 - 9:54

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Par contre, un mauvais moment dans la MeS: la fin de la S.II de l'acte II!!

Ce n'était pas le comble de l'élégance en effet. (Et ça paraissait surtout à rebours du personnage, comment la danseuse peut-elle paraître fascinante après ça ?)

Totalement d'accord. Déjà qu'elle est plus rapace que sensuelle... mais là... et puis il n'y a pas qu'elle! Il y a aussi une choriste avec une robe digne des Filles du Rhin de la dernière production de Bastille... Rolling Eyes

Citation :
D'une manière général, tout le personnage de Fiammetta était assez raté. Le reste pas vraiment marquant, un peu à l'économie, mais opérant.

Oui... chorégraphies, création du personnage... mais aussi choix de la danseuse impressionnante mais manquant de finesse et de sensualité je trouve.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
OC - Saint-Saëns - Le Timbre d'argent - juin 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camille Saint-Saens (1835-1921)
» Calendrier 2013
» THE BRIDGE A SAINT-NAZAIRE, LE 25 JUIN 2017
» François Couperin - 3 Leçons de Ténèbres du Mercredi Saint
» Tn vendues sur les puces de saint ouen???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: