Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Othmar Schoeck (1886-1957)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyDim 10 Fév 2019 - 17:18

Merci David Smile

Mais il n'y a pas d'urgence Wink

J'ai fini ma deuxième écoute de "Dürande", que j'ai enchaînée avec l'écoute de Venus (découverte) I love you
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 12 Fév 2019 - 16:46

Je viens de réécouter Penthesilea , mais cette fois avec la version de Mario Venzago (que je découvre).

Une vraie tuerie cet opéra! On est scotché du début à la fin.
J'essaie de me souvenir d'un opéra duquel se dégagerait une telle fureur ! affraid

Concernant les versions (Albrecht & Venzago ), je pense qu'elles se valent bien que n'ayant plus celle d'Albrecht dans les oreilles.
Celle de Venzago dure 15mn de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 12 Fév 2019 - 17:07

Tu sais qu'il existe aussi un live de 1957 ditigé par Ferdinand Leitner avec Martha Mödl en Penthésilée et Eberhard Waechter en Achille? bounce
Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Schoec17
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 12 Fév 2019 - 17:35

Et c'est comment ?
Le son ? parce qu'il me faut mon petit confort d'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 12 Fév 2019 - 18:43

C'est à l'image de la principale protagoniste: pas forcément très exact musicalement mais hallucinant d'intensité dramatique et de tranchant déclamatoire. Côté prise de son, ce n'est pas mauvais du tout pour un enregistrement live de 1957 (pas de bruits parasites ni de souffle), mais l'image sonore est très déséquilibrée (solistes très en avant, très présents, très nets; chœurs très lointains et nébuleux; orchestre étouffé, net au-delà d'un certain niveau de dynamiques seulement.)
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 12 Fév 2019 - 19:36

Hé bien je me "contenterai" des versions Albrecht et Venzago . Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 12 Fév 2019 - 19:58

DavidLeMarrec a écrit:
Réécoute avec le livret.

C'est encore plus bizarre : Gabriele parle d'elle-même à la troisième personne lorsque son frère les surprend (les fameuses citations d'Eichendorff substituées par le nouveau librettiste ?  ou une chanson qu'elle chante tandis que son frère lui parle).

Ce serait tellement plus simple s'ils avaient laissé la chose en l'état…
Je reviens là dessus:

Oui, très étonnant, et je me demande vraiment pour quelle raison. Leur explication dans la notice est plutôt tirée par les cheveux! scratch
Je serais curieux de lire le livret avant "bidouillage".
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87984
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 12 Fév 2019 - 22:06

Rubato a écrit:
Une vraie tuerie cet opéra! On est scotché du début à la fin.
J'essaie de me souvenir d'un opéra duquel se dégagerait une telle fureur ! affraid

Elektra bien sûr, mais il est vrai que Penthesilea ne ménage pas de contrastes lyriques, de pauses plus mystérieuses… c'est tout le temps à fond, comme si le ton du début d'Elektra restait enclenché pendant tout l'opéra.


Citation :
Concernant les versions (Albrecht & Venzago ), je pense qu'elles se valent bien que n'ayant plus celle d'Albrecht dans les oreilles.
Celle de Venzago dure 15mn de plus.

Probablement des coupures (Albrecht en faisait couramment). Les deux versions sont très belles, et je n'ai pas réécouté Albrecht depuis longtemps (plus « humaine », je crois), mais Venzago a sûrement la palme de la netteté !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMer 13 Fév 2019 - 8:48

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
Une vraie tuerie cet opéra! On est scotché du début à la fin.
J'essaie de me souvenir d'un opéra duquel se dégagerait une telle fureur ! affraid

Elektra bien sûr, mais il est vrai que Penthesilea ne ménage pas de contrastes lyriques, de pauses plus mystérieuses… c'est tout le temps à fond, comme si le ton du début d'Elektra restait enclenché pendant tout l'opéra.

C'est bien à lui que j'ai pensé, et ce que tu dis après est tout à fait vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMer 13 Fév 2019 - 10:24

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:

Concernant les versions (Albrecht & Venzago ), je pense qu'elles se valent bien que n'ayant plus celle d'Albrecht dans les oreilles.
Celle de Venzago dure 15mn de plus.

Probablement des coupures (Albrecht en faisait couramment). Les deux versions sont très belles, et je n'ai pas réécouté Albrecht depuis longtemps (plus « humaine », je crois), mais Venzago a sûrement la palme de la netteté !

J'ai vérifié:

Effectivement, juste après le Er-was? Er selbst de l'Oberpriesterin, vers le début de l'opéra, c'est différent:

Dans ce qui suit, non seulement il y a des coupures dans le texte (Albrecht), mais les parties sont attribuées à des rôles différents ! scratch
Meroe chez Albrecht: Da, mit des Pferdes... (c'est la quatrième ligne chez Venzago (Und mit des Pferdes...))
Oberste chez Venzago: Hinweg, Verhasster! Donnert (n'est pas chanté chez Albrecht).

Je vais "creuser" un peu plus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyJeu 14 Fév 2019 - 8:56

Pour chaque version de Penthelisea (Venzago  & Albrecht), J'ai regardé la fin du livret; c'est différent ! scratch

Il faut que je vérifie à l'écoute, mais c'est quand même étonnant de ne pas retrouver exactement le même texte.
Donc: différents au début, différents à la fin...bizarre, vous avez dit bizarre ! shaking
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87984
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyJeu 14 Fév 2019 - 10:51

Probablement des questions d'édition… Mais ouvre la notice de Venzago, il y a peut-être des cadeaux surprises. hehe

« En raison de l'insupportable dimension militariste, voire misogyne, du texte de Kleist (qui était au demeurant réputé pour partir sans payer) l'Université de Berne a considéré indispensable à la diffusion de l'œuvre de récrire les passages les plus etc. etc. »


Précisons à toutes fins utiles, pour les lecteurs extérieurs, que je ne considère pas « partir sans payer » comme l'équivalent de crimes contre l'humanité – mais considérant que le livret de Schoeck a été censuré parce que Schoeck écrivait dans des circonstances qui auraient pu faire supposer qu'il était nazi alors que non, et en plus avec plein de points d'exclamation suspects dans ses livrets, ça ne me paraît pas une comparaison si fantaisiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyJeu 14 Fév 2019 - 11:17

Je n'ai pas trouvé les extraits que tu cites! scratch

Tu parles bien de la notice du Penthelisea de Venzago ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87984
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyJeu 14 Fév 2019 - 22:09

Ah mais non, c'était une parodie ! hehe J'espère bien qu'ils n'ont pas fait le bidouillage deux fois…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyVen 15 Fév 2019 - 8:46

DavidLeMarrec a écrit:
Ah mais non, c'était une parodie ! hehe  J'espère bien qu'ils n'ont pas fait le bidouillage deux fois…

pété de rire

Je suis tombé dans le panneau !
David: carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 561
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 9:29

J'ai écouté Penthésilée, première incursion pour moi parmi les opéras de Schoeck (dans la version Venzago pour les curieux). Impossible de ne pas penser à l'Elektra de Strauss vu la date de composition, le sujet de l'opéra et sa musique très brutale, mais en effet, par rapport à Strauss, il y a eu un sévère décalage du curseur vers le "uniformément brutal". Orchestration "primitive" (grande place du piano en mode très percussif, cuivres omniprésents, cordes graves ou absentes), traitement de la voix similaire (pas mal de passages parlés, ou plutôt à la limite du braillé, et quand ça chante c'est aussi assez strident), le but est clairement de bousculer l'auditeur. Dans cette optique, on ne peut pas nier une certaine efficacité, ça fait indiscutablement de l'effet. Mais je trouve quand même dommage que l'oeuvre cède aussi peu au lyrisme, ça lui donne un côté unidimensionnel, monolithique qui est à la fois sa force et sa limite. À tenter en tout cas pour ceux qui trouvent qu'Elektra c'est encore trop gentillet hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 10:33

Roupoil a écrit:
À tenter en tout cas pour ceux qui trouvent qu'Elektra c'est encore trop gentillet
Je préfère Penthesilea à Elektra, non seulement seulement parce qu'en effet c'est moins gentillet (on ne se refait pas hehe ) mais aussi parce que c'est moins bavard, plus concis.

Mais pour du Schoeck lyrique, et même très lyrique, as-tu essayé son Notturno pour baryton et quatuor à cordes?
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 561
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 18:15

À vrai dire, je suis assez d'accord avec toi concernant Penthésilée et Elektra, puisque je n'apprécie que moyennement Elektra. Ou plutôt, je l'apprécie de façon très très irrégulière, il y a des moments saisissants (surtout dans le début de l'oeuvre, le monologue d'Elektra "Weh, ganz allein", oui ça c'est grand) mais aussi beaucoup qui m'ennuient profondément (notamment les dialogues avec Clytemnestre, le texte ne me passionne pas et la musique me semble faire du surplace). Mais bon, ce n'est pas le sujet ici ! Je suis en train d'écouter le Notturno, c'est sûr, on n'est plus dans le même univers. Je crois que je préfère la brutalité de Penthésilée à cet étalage de crème (voilà, maintenant je me plains que c'est trop lyrique Rolling Eyes ) qui ne me parle pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87984
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 18:27

Crème, ce doit être l'effet de contraste… C'est assez pudique et crépusculaire, tout de même.

Sinon, encore différent, il y a les couleurs plus sombres et wolfisantes du cycle Elegie

Et bien sûr, côté opéra, Venus ou Das Schloß Dürande (mais cette fois, c'est vraiment lyrique).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31128
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 18:32

Crème ? Vous délirez hehe

D'abord Elektra n'est pas totalement univoque dans sa noirceur. C'est revendiqué (les moments de Chryso évidemment)
Ensuite … Elektra il peut être nécessaire d'avoir énormément d'écoutes (c'est mon cas) … voire de le voir sur scène !
Et non … la scène avec Clytemnestre recèle des bijoux.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 19:06

Non, personne ne délire, c'est juste toi qui ne suis pas: c'est à propos du Notturno de Schoeck que Roupoil ce butor avait parlé de «crème.»
Revenir en haut Aller en bas
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4308
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 19:15

David et Xavier terrorisent tellement ce pauvre cololi qu'il ne sait plus lire Cool
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 19:23

luisa miller a écrit:
David et Xavier terrorisent tellement ce pauvre cololi qu'il ne sait plus lire Cool

Oui, les effets secondaires commencent à se faire ressentir ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31128
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 19:34

Benedictus a écrit:
Non, personne ne délire, c'est juste toi qui ne suis pas: c'est à propos du Notturno de Schoeck que Roupoil ce butor avait parlé de «crème.»

Petit sacripan ! Mais ça n'enlève rien au reste de mes propos !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 19:50

... Qui sont cependant un peu hors-sujet dans un fil Schoeck (glottophilie mainstream & babillage vociférant, c'est plutôt là: http://classik.forumactif.com/t1292-strauss-elektra)
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31128
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 20:06

Moi je serais David … je commencerais à m'inquiéter pour ma place de troll : Benedictus fait parfaitement l'affaire !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 561
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 16 Fév 2019 - 20:15

Je suis par ailleurs assez d'accord pour dire que "crème" n'est pas le mot le plus approprié, mais les cordes en fond homogène pendant trois quarts d'heure, je maintiens, ça ne me fait pas rêver.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2019 - 8:38

Roupoil a écrit:
Je suis par ailleurs assez d'accord pour dire que "crème" n'est pas le mot le plus approprié, mais les cordes en fond homogène pendant trois quarts d'heure, je maintiens, ça ne me fait pas rêver.

Tu n'as pas dû bien écouter! Wink

Pour moi rien de crémeux dans Notturno (que je viens de réécouter); maintenant si on prend le terme "crémeux"dans le sens de "ce qu'il y a de meilleur en certaines choses." , c'est oui.

C'est une œuvre très sombre, composée au moment où Schoeck traversait une grave crise personnelle.
La musique ainsi que les textes de Lenau (Keller pour le n°5) nous font ressentir l'état psychique dans lequel se trouvait à ce moment le compositeur; on peut parler d'état dépressif sérieux.
Une grande mélancolie s'y dégage, un sentiment de triste solitude pouvant aller jusqu'à l'angoisse; la mort est souvent évoquée.

L'utilisation d'un quatuor à cordes est judicieux, avec la voix comme cinquième instrument.

Pour moi, c'est une très belle œuvre de Schoeck, très personnelle et dont le but n'est pas "de faire rêver".
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 561
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2019 - 9:11

Je vois bien ce que tu veux dire, mais justement, moi, ça ne me fait pas plus déprimer que rêver, en fait ça ne fait strictement rien, je ne ressens pas d'émotion à l'écoute de cette musique. Mais c'est simplement qu'il s'agit d'un type de musique auquel je suis imperméable, ça m'arrive régulièrement, notamment avec des oeuvres vocales pour lesquelles le lien entre texte et musique joue un rôle "trop" (à mon sens...) prépondérant. Autant te dire que du coup, contrairement à toi, le lied en général ne fait pas partie des genres que je vais explorer en priorité hehe . Pour un exemple concret de compositeur cité un peu plus haut dans ce fil, je n'ai jamais pu prendre le moindre plaisir à écouter du Wolf par exemple, même avec les textes sous les yeux, je ne tiens pas un quart d'heure...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2019 - 9:20

Dis comme ça, je comprends mieux. Very Happy

À chacun ses goûts et ses préférences, et c'est très bien. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2019 - 10:47

Nouvelle écoute de:

ELEGIE

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 40192710

Klaus Mertens: basse-baryton
Mutare ensemble: Gerhard Müller-Hornbach

J'avais émis quelques réserves ICI concernant l'interprétation de Klaus Mertens.
En fait c'est pas mal du tout, et l'interprétation n'est pas à mettre en cause; après tout l'œuvre se nomme Elegie, donc...
Malgré tout on est en droit de préférer un autre chanteur. Smile

Et puis comme je l'avais dit, côté ambiance, il y a un peu de Winterreise, avec ce rapport à la nature, la solitude du voyageur, et tout ça en 24 Lieder également.

Une œuvre qui gagne à être réécoutée.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87984
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyDim 17 Fév 2019 - 12:33

Oui, Mertens, c'est une voix baroque à l'origine, il y a un côté un peu étroit, contraint, dans du répertoire romantique, mais c'est quand même pas mal du tout. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 12:17

Enfin reçu mon exemplaire de Das Schloss Dürande! bounce
Compte-rendu suit.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 13:55

Benedictus a écrit:
Enfin reçu mon exemplaire de Das Schloss Dürande! bounce
Compte-rendu suit.

Qu'on attend avec impatience ! Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 14:29

Cet acte I, déjà! drunken

Ces légères mais constantes modulations dans une ligne mélodique d'un lyrisme très direct, la prodigieuse inventivité de l'accompagnement (ces passages chambristes...) - la scène Gabriele / Renald, la façon dont elle culmine dans ce duo «Gute Nacht» (ce lyrisme, et ce scintillement de l'orchestre!) et puis cette relance dramatique tout de suite après (la façon dont les cordes et la déclamation s'animent!) L'Aria de Gabriele «Was will sein Stampfen und Pochen», comme du Strauss en plus déclamé, en plus mobile et transparent... Et c'est moi, ou bien juste après dans la scène de Renald, les torsions de la ligne de cor font penser à la Sérénade de Britten? Et cette scène avec Jägerlied qui clôt l'acte, cette espèce de condensé de romantisme allemand subverti...


Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 19:38

Le II est assez fou - et surprenant pour du Schoeck. C'est d'une incroyable versatilité esthétique (le nouage dramatique assez trépidant qui s'y joue le justifie pleinement - mais tout de même, cette succession de quiproquos tragiques au milieu d'une fête vinicole dans un couvent de nonnes: Shocked .) Mais ceux qui ne voient en Schoeck qu'un postromantique crépusculaire et mélancolique écoutent cet acte: c'est incroyablement dynamique et volubile, sur un fond qui ressemble à de l'opéra-comique dans l'entraînante simplicité mélodique de certains ensembles - bon certes, de l'opéra-comique qui module et bifurque sans arrêt (comme un final de Hérold arrangé par Schreker, quoi.)

Sinon, les chanteurs sont vraiment excellents, très investis, très bons diseurs et avec d'assez beaux timbres pour la plupart d'entre eux - et puis ce que font Venzago et l'Orchestre symphonique de Berne est extraordinaire: la finesse de ces tuilages, la netteté de ces strates, cette façon de passer de la musique de chambre à la fanfare, ces percussions étonnantes... et avec un élan qui ne faiblit jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 19:41

Tu maîtrises l'allemand pour le livret ?

La voix du vieux comte ne t'a pas gêné ?

Je pense que je vais le réécouter demain. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 20:03

Rubato a écrit:
Tu maîtrises l'allemand pour le livret ?
Suffisamment. Et puis, je potasse le livret depuis une semaine...

Rubato a écrit:
La voix du vieux comte ne t'a pas gêné ?
Si, jusqu'à présent, c'est le seul truc qui ne m'aie pas convaincu: ça sonne quand même très nasillard et en cul-de-poule, un peu étranglé et surtout trop juvénile pour un vieux comte.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 21:50

Benedictus a écrit:

Rubato a écrit:
La voix du vieux comte ne t'a pas gêné ?

Si, jusqu'à présent, c'est le seul truc qui ne m'aie pas convaincu: ça sonne quand même très nasillard et en cul-de-poule, un peu étranglé et surtout trop juvénile pour un vieux comte.

Pareil; j'avais d'ailleurs fait la remarque après ma première écoute.

Sinon, oui, c'est une bonne chose d'avoir le livret bien en tête avant la première écoute. study
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyLun 18 Fév 2019 - 22:14

En Playlist, greg skywalker a écrit:
Benedictus a écrit:
Aujourd’hui, des œuvres magnifiques de deux immenses compositeurs follement sous-estimés:
• Schoeck:
 
Robin Adams, Sophie Gordeladze, Uwe Stickert, Hilke Andersen, Andries Cloete, Jordan Shanahan, Ludovica Bello, Todd Boyce, Michael Feyar, Mario Venzago / Berner Symphonieorchester, Chor Konzert Theater Bern / Zsolt Czetner
En public, Berne, VI.2018
Claves

j'ai reçu aujourd'hui le cd cheers
cheers

(N'empêche que je vais finir par demander un pourcentage à Claves, moi.)
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptySam 23 Fév 2019 - 11:16

Du fil "Quizz paroles et musique".

Benedictus a écrit:
Ah ben, Venus d'après Mérimée et Eichendorff!
(Celui-ci, je l'ai probablement moins souvent écouté que toi.)

Ben non, pour moi c'est tout récent (écouté une seule fois pour l'instant  Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84037
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMar 26 Fév 2019 - 23:18

Benedictus a écrit:
Rubato a écrit:
Tu maîtrises l'allemand pour le livret ?
Suffisamment. Et puis, je potasse le livret depuis une semaine...

C'est un problème…
On sort un inédit qui ne va intéresser que quelques passionnés comme nous, mais en plus c'est inaccessible pour les non-germanophiles...
Pour l'instant dans les opéras de Schoeck, seul Venus a fait l'objet d'une traduction française.
Sinon, c'est sûr que c'est très beau… mais j'écoute ça comme ça, sans savoir ce que ça raconte (à part les citations de la Marseillaise qui peuvent mettre sur la voie), ce qui est assez frustrant et ne permet d'apprécier que partiellement.
Dommage parce que cet enregistrement a vraiment l'air d'être très très réussi, et l'œuvre très belle, c'est certain...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87984
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMer 27 Fév 2019 - 2:05

Comme de toute façon ce n'est qu'1/3 du livret d'origine… Laughing

J'ai fait un montage allemand-anglais du I, si tu veux. Je dois faire les deux autres actes lorsque j'aurai une minute…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 06/08/2010

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyMer 27 Fév 2019 - 15:46

Pour des fans de Schoeck , la parution Claves : Vom Fischer un syner Fru, Op. 43  Wintherthur/Venzago Harnisch/Dürmüller/Shanathan
Un opéra de "poche" 3 chanteurs , effectif chambriste , basé sur une conte de Grimm
( ecoute possible sur deezer )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87984
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyJeu 28 Fév 2019 - 1:09

greg skywalker a écrit:
Pour des fans de Schoeck , la parution Claves : Vom Fischer un syner Fru, Op. 43  Wintherthur/Venzago Harnisch/Dürmüller/Shanathan
Un opéra de "poche" 3 chanteurs , effectif chambriste , basé sur une conte de Grimm
( ecoute possible sur deezer )

Il en existait déjà une très bonne version (œuvre plus postromantique, moins de poudroiements irisés dirait quelqu'un), mais avec Venzago, Harnisch et Dürmüller, je vais forcément réécouter ça…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8962
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 EmptyJeu 17 Oct 2019 - 0:03

Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Schoec19
Wanderung im Gebirge, op. 45
Olaf Bär (baryton), Helmut Deutsch (piano)
Düsseldorf, XII.1997
Denon


J’avais déjà évoqué ici ce mini-cycle d’après des poèmes de Lenau, que je ne connaissais que dans la version de Niklaus Tüller et Christoph Keller dans l’intégrale Jecklin - version excellente, tendue, qui en exaltait les sinuosités et les aspérités. Tout aussi admirable, cette version d’Olaf Bär et Helmut Deutsch apporte sur l’œuvre un tout autre éclairage.

Olaf Bär, comme à son habitude, livre de ces lieder une interprétation qui se distingue par la ductilité du chant, et l’espèce d’évidence poétique immédiate de sa déclamation (une espèce de quadrature du cercle: le verbe est précis, la caractérisation engagée et pourtant, cela semble d’une absolue simplicité); et si la voix s’est sensiblement élargie et le timbre assombri par rapport à ses enregistrements de lied du milieu des années 80 (on est loin du côté ténorisant de sa Meunière ou de ses Dichterliebe), la voix n’en conserve pas moins quelque chose de lumineux; à cela s’ajoutent les magnifiques couleurs, le toucher nuancé et les étagements limpides du piano d’Helmut Deutsch - qui intègrent comme autant de contrechants «naturels» les sinuosités harmoniques de l’écriture de Schoeck.

On tient là du coup une version plus fluide, plus lumineuse que celle de Tüller et Keller, et qui laisse davantage entendre ce que la musique de Schoeck hérite du passé (fût-ce en le complexifiant) - ce qui se défend tout à fait dans ce cycle: on sait qu’il fut composé en réaction au schubertien Reisebuch aus den österreichischen Alpen de Krenek, pour montrer à ce freluquet moderniste ce que c’était que de composer du vrai lied à l’ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Othmar Schoeck (1886-1957)   Othmar Schoeck (1886-1957) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Othmar Schoeck (1886-1957)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Othmar Schoeck

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: