Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82395
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Sam 15 Juil 2017 - 15:08

Jeunes Talents est une association loi 1901 qui propose toute l'année des concerts avec de jeunes artistes pas encore célèbres, mais tous du plus haut niveau (la plupart sont en fin de parcours aux CNSM). Ça se passe à l'Hôtel de Soubise (Archives Nationales), dans un petit salon (ancienne chambre à coucher du Prince de Soubise), à des prix très modiques (15€ pour un premier rang).

Ils font aussi des concerts gratuits au Petit-Palais, mais c'est le midi, il faut donc non seulement être en région parisienne, mais travailler à proximité (ou être un parasite de la société sans contrainte horaire, bouh).

http://jeunes-talents.org/

Musique de chambre et musique baroque, avec un gros avantage en plus des prix : ces jeunes ont l'ivresse d'avoir pour la première fois ces œuvres sous les doigts devant un public qui paye sa place, et en général, on y entendu une précision tout à fait comparable aux plus grands, mais avec une ardeur qui s'est parfois mécanisée chez les solistes internationaux qui ont fait ça toute leur vie.

Pour information, toutes les Révélations des Victoires de la Musique 2017 sont passées par Jeunes Talents. Plus significatif, beaucoup de mes chouchous du CNSM aussi. Cette saison, les quatuors Hanson et Akilone, les trios Zadig et Sōra ont été invités (j'ai pu y entendre, en l'espace d'un an, les plus beaux 8 de Beethoven, Quatuor de Ravel, Trio de Tchaïkovski et Trio de Chausson que j'aie jamais entendus !).

En juillet, le concept se poursuit exactement de la même façon avec un festival qui se déroule dans la cour intérieure (excellente acoustique, même tout au fond), avec des tarifs de 9€ à une vingtaine. Là encore, très modique.

Le répertoire n'est pas forcément pionnier, mais ils invitent beaucoup de formations originales (marimba, quatuors de saxophones, quintette à vent avec piano, etc.).

--

J'en verrai plusieurs cet été, donc j'ouvre le fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80902
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Sam 15 Juil 2017 - 15:59

J'y vais ce soir, Trio Zadig, 2è trio de Schubert et trio de Ravel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actéon
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Lun 17 Juil 2017 - 19:33

Je me lance pour le compte-rendu de 2 concerts de cette saison :

Quatuor Abegg (Eva Zavaro au violon, Manuel Vioque-Judde à l'alto, Adrien Bellom au violoncelle et Clément Lefebvre au piano)

Brahms (Quatuor n°1 pour piano et cordes op. 25), P. Zavaro (Aristophanes on the Ground), Fauré (Quatuor n°1 pour piano et cordes op. 15).

Les concerts en plein air à Paris ne sont pas si fréquents mais la Cour des Grands Dépôts de l'Hotel de Soubise offre un cadre idéal et relativement bien isolé de la rumeur de la ville. La Cour des Grands Dépôts est à l'arrière de l'Hôtel de Soubise sur l'ancien emplacement des jardins (ce n'est donc pas la célèbre et immense cour d'honneur qui donne sur la rue des Franc-Bourgeois) mais une cour en forme d'équerre qui ferme le pavillon de Boffrand par un édifice qui lui est postérieur de près d'un siècle. Les dimensions sont parfaites pour de la musique de chambre (les musiciens arrivent par l'arrière du public depuis l'aile Boffrand).

Un beau concert, 2 tubes encadrant une oeuvre de P. Zavaro (père de la violoniste) créée en 2016 pour les Abegg que le compositeur viendra lui-même présenter. On sent encore chez ces jeunes interprètes un élan de solistes potentiels que n'ont pas émoussé des décennies de pratique chambriste.

Trio Zadig (Boris Borgolotto, Violon, Marc Girard Garcia, Violoncelle, Ian Barber, Piano)

Maurice Ravel (1875 – 1937)
Trio en la mineur | 1914

Franz Schubert (1797 – 1828)
Trio n°2 en mi bémol majeur, D. 929 | 1827

J'avais découvert les Zadig dans l'immense trio de Tchaikovsky qu'ils avaient donné plus tôt cette saison au même endroit (dans un salon de l'Hôtel de Soubise). Le choc est toujours là et le public était totalement fasciné par ces musiciens qui ont tout donné (même quand le vent faisait carrément s'envoler des pages entières de partition). Mention spéciale à Boris Borgolotto, lyrique et virtuose et tellement engagé.

En bis virevoltant, le finale du trio en ut majeur de Haydn.

Il est assez incompréhensible que concerts d'une telle qualité et d'un prix aussi dérisoire dans ce cadre exceptionnel ne soient pas complets des jours à l'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 691
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Mar 18 Juil 2017 - 10:33

Y a-t-il un lieu de repli s'il pleut ? J'irais bien à celui de demain, mais des orages sont annoncés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80902
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Mar 18 Juil 2017 - 11:49

Oui, je crois qu'il y a toujours un lieu de repli et quand c'est le cas ils l'annoncent et préviennent dans la journée.
S'il pleut alors que ce n'était pas prévu, là j'imagine qu'ils annulent...

Sinon j'abonde pour le concert du trio Zadig, vraiment formidable, magnifique concert dans de très bonnes conditions.
J'ai juste une réserve sur la pédale plus que généreuse du pianiste, pour moi ça n'est pas possible de mélanger ainsi les très riches harmonies ravéliennes par paquet de 8 ou 10, alors peut-être que de loin ce n'était pas trop gênant, mais pour moi ça l'était, ça donnait quelque chose de vraiment brouillon. (et ce n'était pas qu'une impression, il ne décollait vraiment pas le pied de la pédale)
Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé ce piano très présent et très précis dans l'ensemble, hormis ce problème de pédale.


Dernière édition par Xavier le Dim 23 Juil 2017 - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82395
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Mar 18 Juil 2017 - 12:27

Actéon a écrit:
J'avais découvert les Zadig dans l'immense trio de Tchaikovsky qu'ils avaient donné plus tôt cette saison au même endroit (dans un salon de l'Hôtel de Soubise).

Nous étions donc aux deux concerts. Very Happy

Je les ai découverts un peu auparavant, dans un concert donné dans leur maison, au CNSM, et depuis je les suis à la trace. Ils ont aussi fait une série à Cortot, en janvier, avec le même Trio de Ravel.

En plein air, les équilibres étaient totalement changés, mettant plutôt en valeur le piano très précis et délicat d'Ian Barber (Ravel remarquablement subtil).

Dans une pièce close en revanche, le jeu d'Ian Barber m'avait paru plus simplement harmonique, plutôt un tapis pour les deux cordes (Borgolotto et Girard-Garcia), d'une puissance hors du commun (en plus de leur enthousiasme palpable et de leur densité de timbre). Dans le Premier Trio de Schumann ou dans le Tchaïkovski, une grosse claque, rien que sur le plan de l'impact physique, que ce soit dans la chambre du Prince de Guise ou dans la salle d'orgue du CNSM.


Citation :
Il est assez incompréhensible que concerts d'une telle qualité et d'un prix aussi dérisoire dans ce cadre exceptionnel ne soient pas complets des jours à l'avance.

Je me suis posé la question aussi. Pourtant ils sont en plein cœur du Marais, et le patron fait même la promo sur le trottoir les soirs de concerts. Or, j'ai l'impression que ce sont surtout les habitués de l'année qui viennent, plutôt que les touristes. Probablement l'effet musique de chambre, plus le fait que le cœur de cible (les Parisiens cultureux) est de retour dans sa province ou en voyage à l'autre bout du monde, à cette date.

Mais c'est étrange, oui, à Venise le moindre concert dans une église est rempli de touristes… on pourrait croire que la cour d'un des plus beaux palais du Marais… C'est toujours bien rempli, cela dit, mais uniquement d'habitués. Et il reste toujours des places.

(De toute façon, plus que d'un petit supplément de billetterie, ils ont besoin de sponsors, qui risquent de s'envoler, m'a-t-on dit, avec le retrait prochain du président. S'il y des donateurs motivés…)


Stolzing a écrit:
Y a-t-il un lieu de repli s'il pleut ? J'irais bien à celui de demain, mais des orages sont annoncés.

Oui, dans ce cas, on joue dans la chambre à coucher du Prince de Guise, c'est encore mieux pour l'acoustique. Attention cependant, plus petite jauge, donc les places les moins chères peuvent se retrouver dans la pièce d'à côté (si, si !). Je n'en ai jamais été là cela dit, même avec un billet de dernière catégorie.


Xavier a écrit:
J'ai juste une réserve sur la pédale plus que généreuse du pianiste, pour moi ça n'est pas possible de mélanger ainsi les très riches harmonies ravéliennes par paquet de 8 ou 10, alors peut-être que de loin ce n'était pas trop gênant, mais pour moi ça l'était, ça donnait quelque chose de vraiment brouillon. (et ce n'était pas qu'une impression, il ne décollait vraiment pas le pied de la pédale)

Du milieu du parterre, ça ne s'entendait vraiment pas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80902
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Dim 23 Juil 2017 - 0:52

Jeudi 20 juillet à 20h

Trio Sõra

Trio de Tchaïkovsky et 2è trio de Chostakovitch, programme dense, très beau concert, bel équilibre entre les trois protagonistes, interprétations engagées.
J'aime beaucoup le Chostakovitch, mais j'ai aussi réévalué le Tchaïkovsky, même si je n'aime pas autant que les trios de Rachmaninov par exemple.
Il faisait certes un peu frais dans la cour de Guise quand le concert s'est terminé à presque 22h.

Samedi 22 juillet à 20h

Claire Péron (mezzo)
Philippe Chardon (violon)
Michèle Pierre (violoncelle)
Adam Laloum (piano)

Concert qui a eu lieu à la Cathédrale Sainte-Croix-des-Arméniens, c'était complet mais finalement j'ai pu profiter d'une chaise vide pour me retrouver à 2 mètres des musiciens. Smile
Programme très très dense là aussi, avec le 1er trio de Chostakovitch (assez incroyable quand on sait qu'il l'a composé à 17 ans), les Liederkreis opus 39 de Schumann, la Nocturne pour violoncelle et piano d'Escaich, la Sonate de Franck et pour finir l'opus 91 de Brahms (une de mes oeuvres préférées de Brahms) avec violoncelle au lieu de l'alto accompagnant le chant et le piano.
Claire Péron, voix assez sombre, d'une justesse impeccable, j'ai eu l'impression qu'elle assombrissait par rapport à ce que j'ai senti transparaître de sa voix naturelle.
En tout cas, à 2 mètres pile en face d'elle, je n'ai pas du tout eu mal aux oreilles, du coup je me dis que ce n'est pas une très grande voix, mais enfin c'était assez beau, et puis quelles oeuvres aussi.
Très sombre et intense la pièce d'Escaich.
Magnifique piano d'Adam Laloum, vraiment, si je compare aux autres pianistes que j'ai entendus ces derniers jours, c'est le plus propre (la pianiste du trio Sõra arrosait quand même un peu plus) et le plus précis dans son jeu de pédale. Jamais dans la virtuosité gratuite (et pourtant quelles oeuvres difficiles et délicates, la sonate de Franck notamment, le 2è mouvement!...), toujours juste, toujours chanté.
Quand je compare avec certaines gloires actuelles comme K.Buniatishvili et autres abatteurs de touches, pour moi il n'y a pas photo.
Magnifique concert pour terminer ce festival.


Je signale un concert gratuit à venir, Carter-Takemitsu-Fauré en trio le 1er août:  

Rachel Koblyakov | Violon
Cameron Crozman | Violoncelle
Antoine Ouvrard | Piano

Elliott Carter (1908 – 2012)
Epigrams n°2, 7 et 11

Tōru Takemitsu (1930 – 1996)
Between Tides | 1993

Kelly-Marie Murphy (Née en 1964)
Give Me Phoenix Wings to Fly | 1997

Gabriel Fauré (1845 – 1924)
Trio en ré mineur, op. 120 | 1922 – 1923

http://www.jeunes-talents.org/saison/concert/894/between_tides
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82395
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   Dim 23 Juil 2017 - 15:34

Je n'ai jamais trouvé Laloum très exaltant, moi – peut-être plus net que d'autres, même un peu propret, justement.

Parmi les jeunes qui ne forcent pas sur les pédales baveuses, Chevereau, Thibout ou, côté plus soliste, Margain m'ont beaucoup plus marqué, je dois dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festival d'été Jeunes Talents, cour de Guise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saison 2010-2011 de l'association Crossroad d'Issy (92)
» Juré en Cour d'Assise
» Festival de musique militaire à Ville la Grand du 11 au 13 juin 2010
» Hoffnung Festival
» Festival "autour des cuivres" - du 20/10 au 24/10 - Cournon d'Auvergne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: