Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1426
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)   Mar 15 Aoû 2017 - 9:04

BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)
Compositeur, pianiste et hautboïste portugais d’origine italienne

Premier hautbois de l’orchestre royal de la Cour à Lisbonne, il se fit connaître par la suite comme pianiste virtuose influencé par le style de Clementi dont il fut l’ami, ce dernier éditant certaines de ses œuvres. Il vécut à Paris et à Londres, avant de revenir à Lisbonne pour s’y installer définitivement et devenir le premier directeur du conservatoire de la ville (sources wikipedia et dictionnaire de la Musique de Marc Vignal, en plus du texte de pochette)

Il semblerait que le meilleur de son œuvre soit sa musique pour piano, pour ma part j’ai écouté cette symphonie de Bomtempo,




BOMTEMPO



symphonie n° 2

I sostenuto - Allegro moderato
II Allegretto
III Minueto - Allegro
IV Finale - Allegro

Bamberg Symphony Orchestra - Claudio Scimone

c’est globalement très « beethovennien» , on pense un peu à la 6ème de LvB, (le génie mélodique de la Pastorale en moins quand même), martial et champêtre, très allant, très mélodique bien qu’un peu monocolore, (les quatre mouvements se ressemblent tous un peu), un peu lourd parfois aussi, mais sans la moindre trace de questionnement métaphysique, le dernier mouvement me semblant plus tendre vers Mozart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1426
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)   Ven 15 Sep 2017 - 22:12

J’avais acheté pour 1€99 le CD ci-dessus chez un soldeur, en ne sachant trop à quoi m’attendre.
Le nom de Bomtempo m’étant devenu familier, j’ai cherché sans trop y croire si le modeste groupement de médiathèques de ma région avait quelque chose à m’offrir…eh bien oui, il y a même deux disques :



Sonates n° 1, 3 et 4    Nella Maissa, piano



Rundfunk Sinfonie Orchester Berlin - Heinz Rögner



Je viens d’écouter les sonates


La n° 3 en mi bémol majeur Op. 9 n° 1: c’est une très belle œuvre, c’est très léger, très agréable, avec de jolies petites mélodies et de très beaux moments cristallins (ou perlé comme un effet de petit torrent si vous voyez ce que je veux dire, je n’ai pas la connaissance du langage adéquat)
J’ai vraiment beaucoup aimé

La n° 4 en do majeur Op. 9 n° 2 : un peu plus beethovenniene, le premier mouvement est plus dans le registre grave, on a perdu cette légèreté, dans le ton plus que dans la forme, ça n’est pas une musique sombre pour autant. J’y trouve dans le deuxième mouvement un côté un peu scolaire, un peu enfantin, comme une sorte d’ânonnement un peu fastidieux, mais le tout reste très frais, très agréable, très mélodique, j’ose même vaguement percevoir comme un peu de Schubert en gestation dans la mélodie du troisième mouvement, mais ça doit être moi.

La n° 1 en fa majeur Op. 1 (je suis l’ordre du disque) : enregistrement plus sourd, sûrement fait à un autre moment, dans un autre lieu.
Cet opus 1 ne ressemble pas à une œuvre de jeunesse, c'est déjà très affirmé, ça semble déjà très mûr, l’ensemble est très vif, très mélodieux, très véloce, il n’y a pas de mouvement lent dans cette sonate en deux mouvements. C’est encore très beau, je m’étonne vraiment que ce compositeur ne soit pas plus connu, il y a là vraiment un langage très personnel.


Je n’ai pas beaucoup de références pianistiques sur la période classique, mais ça me semble effectivement très personnel, ça n’est pas du sous Beethoven, et on peut encore moins évoquer Mozart qui me paraît très loin des préoccupations de Bomtempo dans ces sonates, peut-être que son inspiration est a chercher du côté de Clementi dont il fut l’ami, mais rien ne me rappelle non plus la seule sonate qui m’est connue de celui-ci

Bomtempo me semble plus fait pour la musique pour piano que pour les œuvres orchestrales, n'oublions pas qu'il fût pianiste de concert, ceci expliquant sans doute cela.

Bon j’ai pris aussi la messe de requiem mais c’est pas sûr que j’écoute ça, parce-que déjà la messe et moi  Mr.Red   ... et je n’ai pas encore réécouté sa 2ème symphonie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)   Sam 16 Sep 2017 - 16:48

Je n'ai écouté que les symphonies. La Première est très classique-tardif, jolie, sans grande originalité non plus. La Deuxième a effectivement quelque chose de plus personnel, on sent l'influence de Beethoven, avec des scansions rythmiques vigoureuses et récurrentes (pizz étonnants dans le dernier mouvement, qui a vraiment sa propre couleur). Je ne les ai entendues que dans l'interprétation ni très HIP ni très vigoureuse de l'Orchestre d'Algarve, mais avec un bon ensemble spécialiste, ce pourrait être très chouette, dans le genre Première de Beethoven. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1426
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)   Sam 16 Sep 2017 - 19:25

Bon, je l'écoute quand même ce requiem. J’y suis dedans en ce moment, mais j’ai très peu de références dans ce genre de musique vocale à vocation religieuse, seulement un peu de Bach, de Vivaldi, de Mozart ou de Beethoven, les grands classiques quoi !

Cependant cette œuvre de Bomtempo ne me paraît pas du tout en deçà, les chœurs sont très beaux, tout est dans un climat relativement recueilli, avec assez peu de grandiloquence, ce qui me va bien. Rien de transcendant, mais finalement très conforme aux critères de l'époque...et très agréable à écouter (oui le mot est peut-être mal choisi pour un requiem). Confused

Et ça suffira sinon je vais aller au-delà de mes compétences, il se pourrait même que j'y sois déjà Very Happy

Finalement c'est la deuxième symphonie qui me paraît être l'œuvre la moins personnelle de Bomtempo, la plus marquée par l'influence de Beethoven.


Et après la 7éme de Schnittke écoutée juste avant, elle me paraît, sinon joyeuse, du moins très sereine cette messe des morts.    

BOMTEMPO

Messe de Requiem op.25

Ana Pusar, soprano
Heidi Riess, alto
Christian Vogel, ténor
Hermann Christian Polster, basse

Heinz Rögner, direction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)   

Revenir en haut Aller en bas
 
BOMTEMPO João Domingos (1775 – 1842)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François REBEL '(1701- 1775)
» JOAN DOMINGOS BOMTEMPO
» François Adrien Boieldieu (1775-1834)
» François de Fossa (1775-1849)
» Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: