Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Jean Jacques Rousseau

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Jean Jacques Rousseau - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Jacques Rousseau   Jean Jacques Rousseau - Page 2 EmptyDim 18 Aoû 2013 - 8:29

Entièrement d'accord avec toi Cololi, encore un doublon pourtant j'ai tapé bouffons sur recherches?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Jacques Rousseau - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Jacques Rousseau   Jean Jacques Rousseau - Page 2 EmptyDim 18 Aoû 2013 - 14:07

gluckhand a écrit:
et d'une difficulté à comprendre et à digèrer pour la plupart des auditeurs sans doute
Non, pas du tout :
1) c'était la culture fondamentale, et ceux qui allaient assister aux œuvres l'avaient ;
2) les livrets de Rameau sont quand même très loin de toute complexité, c'est de la mythologie abondamment diluée dans des histoires d'amour en forme de bluette ou de pastorale...


Citation :
oui mais la géniale musique de Rameau reste là présente et sauve le tout, tout le monde ne peut pas faire la servante maîtresse, une facétie bouffonne qui raconte une scène de ménage, faut dire que l'opéra depuis à pris ses aises
C'est un peu difficile à remettre en perspective aujourd'hui, d'abord parce que nous ne nous représentons pas bien ce qu'était le chant français à l'époque, très déclamé (paraît-il, selon les chroniqueurs, quasiment crié). De la même façon, alors qu'on se représente aujourd'hui la musique italienne de l'époque comme simple, presque indigente, elle était la source principale de complexité chez les compositeurs français, en tout cas au début du XVIIIe (se faire traiter d'italien, c'était être accusé de sophistication inutile, de faire des modulations audacieuses et du contrepoint exagéré).

Donc les termes du débat n'étaient pas conformes au sens que nous donnons aujourd'hui aux mêmes mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
 
Jean Jacques Rousseau
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Mélodrame
» Bon anniversaire Jean Marc (Luke69)
» TENERE - Jean-Jacques Charles - Video
» Jean-Jacques Goldman
» Chopin vu par ses élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: