Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sorties CD en musique du XXIè siècle

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7605
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Sam 12 Jan 2019 - 1:48

Cette nuit, trois recommandations de lulu:


Enno POPPE: Speicher I (2010), Speicher II (2013) pour grand ensemble
Enno Poppe / Klangforum Wien
Donaueschingen, X.2013
Neos


C’est assez bluffant!

J’aime beaucoup le matériau sonore extrêmement typé et assez rugueux que Poppe conjoint à chaque fois (et en particulier son usage d’instruments marqués par les musiques populaires - ici le saxophone et l’accordéon) et, à partir de quelque chose d’assez bordélique et volontiers «sale», parvient à construire des formes de dérivations musicales à la fois complexes et très identifiables, lisibles, avec toujours quelque chose de très expressif, de très direct et une grande prégnance rythmique (ici, comme déjà dans Altbau, je trouve qu’il passe quelque chose de free jazz - mais en beaucoup plus construit.) Je tâcherai d’en dire davantage dans le fil Poppe quand j’aurai achevé le cycle.



Jörg WIDMANN: Versuch über die Fuge (2005), 5ᵉ quatuor à cordes avec soprano
Claron McFadden (soprano), Quatuor Minguet: Ulrich Isfort (violon I), Anette Reisinger (violon II), Aroa Sorin (alto), Matthias Diener (violoncelle)
Cologne, I & IV.2014
Wergo


Ce que j’ai le plus aimé de Widmann jusqu’ici - mais c’est vraiment très grand (et assez idéalement calibré pour me plaire.)

Un discours particulièrement intense qui semble se déployer sur deux niveaux, s’interpénétrant et se relançant sans cesse (comme une mise en abîme du principe de la fugue): d’une part, un discours à l’écriture rihmienne très tendu, avec des éclats très intenses (mais aussi des couleurs et des textures plus lachenmanniennes de «musique concrète instrumentale»: bruits d’archets, souffle de la chanteuse); de l’autre des fragments de fugues baroques (dont certains manifestement de L’Art de la Fugue) retravaillés dans différents sens (tantôt densification par surcharge presque décadente-expressionniste, avec bifurcations harmoniques et intensification rythmique et dynamique; tantôt au contraire dissémination avec des dérivations graduelles vers des intervalles de plus en plus disjoints aboutissant une atonalité «pointilliste», une distorsion rythmique produisant des effets de temps lissé et un «trouage» par le silence.) Le quatuor comme la soprano (qui chante des versets de l’Ecclésiaste en latin) étant impliqués par ces allers-retours langagiers.

Une œuvre impressionnante qui articule de façon convaincante enfin la tension, apparemment fondatrice chez Widmann, entre tradition et exigence de modernité - mais sans les facilités pénibles qui abondent dans d’autres de ses compositions, et sans l’impression de «donner des gages» (aux esthétiques néo comme à un certain avant-gardisme.) En tout cas, je vais écouter avec beaucoup d’intérêt les quatre quatuors précédents.



Chaya CZERNOWIN: Winter Songs III (2003-04) pour 10 instruments et électronique
Titus Engel / ensemble courage, Ipke Starke (électronique live), Eric Daubresse (assistant musical)
Hellerau, V.2004
Wergo


Là, en revanche,  

Contre toute attente, ce n’est pas moche du tout - au contraire, il y a des effets de textures et de couleurs que je trouve très beaux (et sobres.) En revanche, je n’arrive absolument à percevoir comment tout cela fonctionne. Au contraire de Widmann et de Poppe, je ne trouve rien à quoi me raccrocher: ni flux, ni métamorphoses, ni ruptures, ni articulations discursives. C’est très déconcertant - d’autant que c’est une musique très peu agressive (elle a même quelque chose d’assez contemplatif, je trouve.) Peut-être devrais-je écouter d’autres œuvres - le cycle Shifting Gravity sur ce même disque ou bien tout le cycle des Winter Songs chez Kairos, mais la présence d’un contre-ténor m’y fait franchement peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17093
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Sam 12 Jan 2019 - 14:28

Benedictus a écrit:
le cycle Shifting Gravity sur ce même disque

essaie au moins, peut-être, la première piste du disque (Anea Crystal: Seed I).
sans t’attendre à un truc calibré pour te plaire hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7605
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Sam 12 Jan 2019 - 15:41

lulu a écrit:
essaie au moins, peut-être, la première piste du disque (Anea Crystal: Seed I).
C'est prévu, de toute façon (j'ai aussi sous le coude le disque d'œuvres pour orchestre The Quiet, mais je crois que tu étais moins convaincue, non?)

lulu a écrit:
sans t’attendre à un truc calibré pour te plaire hein.
Certes, mais à écouter ça ne m'a pas non plus semblé si éloigné de ce que je peux aimer que, mettons, Billone ou Lang (et je ne parle évidemment pas des métalleux autrichiens à platine©.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17093
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Sam 12 Jan 2019 - 16:55

Effectivement, il m’avait semblé que le côté rugueux/abrupt/batârd de ce genre de langage (dont on ne trouve pas beaucoup d’équivalents dans la génération de Czernowin me semble-t-il, mais beaucoup plus après elle) se diluait dans l’orchestre sans réussir à combler de façon convainquante le fossé entre le détail et l’écriture globale.

Il y a une œuvre qui m’avait beaucoup plu c’est Slow Summer Stay, qu’on a pu entendre au festival de Witten en 2015, qui à la manière d’Anea Crystal (qui fonctionne comme l’octuor de Milhaud) est un double octuor : deux pièces indépendantes qui sont deux points de vue sur le même matériau et peuvent être jouées simultanément pour former la troisième pièce du cycle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7605
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Dim 13 Jan 2019 - 2:01

lulu a écrit:
Effectivement, il m’avait semblé que le côté rugueux/abrupt/batârd de ce genre de langage (dont on ne trouve pas beaucoup d’équivalents dans la génération de Czernowin me semble-t-il, mais beaucoup plus après elle) se diluait dans l’orchestre sans réussir à combler de façon convainquante le fossé entre le détail et l’écriture globale.
En fait, ça ne m'a pas paru si rugueux ou abrupt que ça. En revanche, bâtard dans le sens où ça paraît multiplier les expérimentations sans jamais se stabiliser (notamment dans le rapport entre électronique et ensemble), oui; et bien sûr, j'ai ressenti très fort le fossé entre détail et écriture globale (l'impression d'entendre une série de détails sans parvenir à saisir de schéma d'ensemble.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17093
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Dim 13 Jan 2019 - 10:57

toujours sur le même disque écoute Sahaf, tu comprendras sans doute mieux de quoi je parle en disant ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane averti
docteur mabuse

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 18 Jan 2019 - 16:01



Infra
label Potlatch (2017)

Pascale Criton (1954-)
Bothsways (2014) pour violon et violoncelle
Process (2013) pour guitare, flûte, trombone, violon et violoncelle
Steppings (2013) pour guitare, flûte, trombone, violon et violoncelle
Pasale Criton & Deborah Walker :
Chaoscaccia (2014) pour violoncelle

Ensemble Dedalus
Didier Aschour (guitare), Amélie Berson (flûte), Thierry Madiot (trombone), Silvia Tarozzi (violon) et Deborah Walker (violoncelle)

Il s'agit ici de musique microtonale :
http://classik.forumactif.com/general-f1/compositeurs-microtonaux-du-debut-du-siecle-t972.htm

Très difficile pour moi de mettre des mots sur cette musique ... Ce qui n'est sûrement pas un mauvais signe !
Pascale Criton, pour moi, c'est un peu comme avec la musique de Chaya Czernowin : c'est ardu mais je ne peux pas m'empêcher d'y revenir souvent. J'ai le même plaisir à m'y égarer parce que je n'ai pas l'impression d'y tourner en rond. Il y a beaucoup de richesse et de profondeur dans cette musique.
Je suis plus particulièrement sensible aux oeuvres pour petit ensemble : « L’accord microtonal des cordes associé aux multiphoniques des instruments à vent rend possible des variations sonores très fines, à la frontière du timbre, du son et du bruit. »
Je suis aussi frappé par les similitudes avec le travail de Doina Rotaru. Elles partagent le même univers, une sorte de spectralisme "roots".

Je renvoie à la courte notice de la compositrice qui s'explique très bien sur ses œuvres:
→ http://www.potlatch.fr/

On trouve aussi pas mal de choses sur Pascale Criton sur francemusique.fr :
→ https://www.francemusique.fr/emissions/le-portrait-contemporain/le-portrait-contemporain-du-mercredi-02-mai-2018-60891


→ http://www.pascalecriton.com/

J'avais commandé sans problème le CD sur le site du label Potlatch.
C'est une musique qui nécessite un minimum de condition d'écoute. Sur Youtube je pense que ça va pas le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7605
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mar 22 Jan 2019 - 23:17

En Playlist, Benedictus a écrit:

Jacques LENOT: Chiaroscuro (2006) pour piano et orchestre
Winston Choi (piano), Jean Deroyer / Ensemble Multilatérale
Paris, XI.2010
Intrada

Une œuvre magnifique, très éloquente et d’un grand classicisme formel (la partie de piano constitue comme un récitatif mélodique, l’orchestre tantôt dialogue par groupes avec le soliste, tantôt tisse un arrière-plan atmosphérique). Le langage est simple, sobre et direct: atonal et post-sériel, mais peu agressif et très directionnel; l’orchestration évite aussi bien les chatoiements boulézo-spectraux que les collages texturistes pour s’en tenir à des couleurs très «premier XXᵉ» (quelque part entre le Bartók nocturne et Hindemith.) Le résultat est très expressif (et assez inquiet) et cependant pudique - vraiment quelque chose de très personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane averti
docteur mabuse

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mar 5 Fév 2019 - 19:22


MFA / Radio France (1999)

Xu Yi (1963-)
Le Plein du Vide (1997) pour 14 musiciens et électronique
Wang (1993) pour flûte, trio à cordes et percussions
Yi (1992) pour trio à cordes
Echo de la terre profonde (1997) pour 5 percussions
Gu Yin (1995) pour flûte et percussions
Xiao Yao You (1996) pour 12 instruments et électronique

Cécile Daroux, flûte - François Verly, percussions
Ensemble Orchestral Contemporain, direction : Daniel Kawka
Ensemble 2e2m
Percussions Claviers de Lyon

Il ne s'agit donc pas à proprement parlé de musique du XXIᵉ siècle, mais la démarche de la compositrice est suffisamment prospective pour justifier la présence de ce disque dans ce fil. De toute façon ce sont les seuls enregistrements de son œuvre que j'ai trouvé, et son intérêt mérite vraiment d'être évoqué. J'imagine qu'une femme chinoise expatriée en France qui compose une musique "contemporaine" ambitieuse et exigeante s'expose forcément à quelques a priori. Alors si Xu Yi s'inspire beaucoup de la philosophie et des musiques traditionnelles chinoises, je précise tout de suite qu'il n'y a aucun exotisme de pacotille ici. Et que son assimilation des codes et des modes de jeu occidentaux est magistrale.
Je cite le livret :
"Dans toute sa musique, Xu Yi recherche le mystère, l'instable, le "poétique", dit-elle, les mouvements à la limite permanente du déséquilibre. Elle aspire à une musique d'énergies en flux et reflux, en mutation constante, évoluant entre un certain lyrisme et une séduisante poésie sonore."
Il en résulte des œuvres au climat éthéré, très colorées, jamais démonstratives malgré un instrumentarium qui en impose (les percussions, les cuivres). Comme elle a bien connu Gérard Grisey, il serait tentant de la rapprocher du mouvement spectral, mais je pense que ça serait encore trop réducteur. Son univers reste très singulier. Indubitablement celui d'une grande compositrice.

Un disque très précieux pour moi.

Elle avait été l'invitée de l'émission Le Portrait Contemporain sur France Musique :
→  https://www.francemusique.fr/emissions/le-portrait-contemporain/le-portrait-contemporain-du-mercredi-22-mars-2017-32669

Son site internet :
→  http://xuyi.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorties CD en musique du XXIè siècle
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» YouTube et les compositeurs du XXIe siècle
» La musique au 19 ème siècle
» L'Opéra français et italien au XVIIème XVIIIème siècle
» Compositeurs américains du début du XXe siècle
» Le baroque français avant Lully (premier XVIIème siècle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: