Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sorties CD en musique du XXIè siècle

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6359
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 20 Oct 2017 - 23:12

Sur recommandation de lulu (ci-dessus):


Gerald Eckert: Studie über Nelly Sachs (2004/08) pour soprano, flûte, harpe, accordéon, percussion, violon et contrebasse. Schächte - les nuages d’automne (2002) pour flûte, alto et harpe
Gerald Eckert / ensemble reflexion K: Sarah Maria Sun (soprano), Beatrix Wagner (flûte), Eva Ignatjeva (harpe), Kirstin Maria Pientka (alto), Eva Zöllner (accordéon), Guillaume Chastel (percussion), Lenka Zupkova (violon), Kirstján Sigurleifsson (contrebasse)
2013
Neos

Deux œuvres d’une poésie paradoxale. Car de l’évidente radicalité du propos (une sorte d’«irréconciliation» tragique du monde sonore, une posture critique proche d’un Lachenmann ou d’un Mark André...) découle une musique d’une lyrisme non moins évident: souffles ténus, frottements, éclats sombres, textures âpres, déchirures et effilochements au plus près du silence... Tout cela constitue un univers sonore inquiet et frémissant, que je trouve extrêmement beau dans sa matière discontinue et raréfiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mer 22 Nov 2017 - 9:05

lulu nous a malheureusement laissé tomber. Confused

Spoiler:
 

Essayons d'alimenter ce fil.

Quelqu'un aurait-il écouté ces nouveautés 2017, œuvres du XXIè siècle?

Stabat Mater de MacMillan


Détails:
Spoiler:
 


***************
George Benjamin
Into the hill
Flight
Dream of the song


Détails:
Spoiler:
 



J'ai seulement entendu un extrait de chaque œuvre, et je me laisserais bien tenter ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mer 22 Nov 2017 - 11:40

Rubato a écrit:
George Benjamin
Into the hill
Flight
Dream of the song

Précision préliminaire : ce sont des titres que je connais mais par d'autres versions, je ne parlerai donc que des œuvres et pas des interprétations.

J'aime beaucoup le cycle de mélodies Dream of the Song, de 2015, surtout passé la toute première pièce qui est, nettement, la plus énergique, mais aussi un peu foutraque (je trouve) ; rien de rédhibitoire, mais pas forcément l'introduction la plus adéquate dans l'optique de se faire une idée de l'ensemble. Dès la pièce suivante, "The Multiple Troubles of Man", bel adagio lancinant, on est plus dans l'ambiance qui dominera ensuite : un côté éthéré, presque onirique. Seule la quatrième pièce, "Ghazal de l'amour merveilleux", où le petit chœur féminin qui était auparavant venu mêler progressivement sa voix à celle du soliste le remplace intégralement, viendra apporter une (relative) rupture (sans que le contraste soit choquant non plus), avec un style qui rappelle fortement Ohana.

À noter qu'on peut trouver deux autres versions intégrales de cette œuvre (toutes chantées par Bejun Mehta), d'une part sous forme de captation vidéo sur le compte Youtube officiel du contre-ténor avec l'Orchestre de Paris dirigé par Daniel Harding, d'autre part, au disque, sur l'album Horizon 7 du Royal Concertgebouw Orchestra, sur leur propre label (et qui se trouve également sur Deezer), couplé avec Era de Magnus Lindberg (2012), Fuoco e Fumo de Richard Rijnvos (2013, rev.2015) et le concerto pour contrebasse et orchestre The Wolf de Tan Dun (2014)... ce qui peut constituer un couplage certes moins "homogène" mais musicalement plus intéressant que celui proposé par ce disque-ci.

Je reste en effet assez circonspect sur Into the Little Hill, opéra de chambre / "conte lyrique" de 2006, où deux chanteuses, soprano et contralto, assument la narration et différents rôles dans une histoire de politicien passant un pacte avec le diable pour assurer sa réélection, et qui découvrira qu'il est certaines promesses de campagne moins faciles à briser que d'autres. Par rapport à Dream of the Song, l'œuvre est plus dramatique (forcément), plus "hérissée" aussi — ça s'agite, ça éructe et ça criaille quand même un peu beaucoup, et personnellement ça me lasse en cours de route. Benjamin n'avait que très peu écrit pour la voix à ce moment et ça se sent, on est un peu dans le n'importe quoi typique de certaines écritures contemporaines de ce point de vue-là, alors que les plus tardifs Written On Skin (2012) et Dream of the Song sont plus maîtrisés. Pas inintéressant au niveau des ambiances sombres et inquiétantes cela dit.

Reste Flight, pièce pour flûte solo d'une huitaine de minutes, qu'on peut aussi retrouver (sur Deezer et MusicMe notamment) sur une anthologie dédié aux compositions britanniques pour l'instrument sur le label Lorelt par Ingrid Culliford. C'est joli mais assez anecdotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 725
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mer 22 Nov 2017 - 11:59

Rubato a écrit:


Quelqu'un aurait-il écouté ces nouveautés 2017, œuvres du XXIè siècle?

Stabat Mater de MacMillan

j'ai écouté le début et décidé que le style ne me convient pas. j'aurais dû être plus patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mer 22 Nov 2017 - 12:22

Bruno Luong a écrit:
Rubato a écrit:


Quelqu'un aurait-il écouté ces nouveautés 2017, œuvres du XXIè siècle?

Stabat Mater de MacMillan

j'ai écouté le début et décidé que le style ne me convient pas. j'aurais dû être plus patient.

C'est le problème de l'écoute d'extraits aussi, parfois trompeuse ! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85296
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Jeu 23 Nov 2017 - 13:57

Rubato a écrit:
[Quelqu'un aurait-il écouté ces nouveautés 2017, œuvres du XXIè siècle?

Stabat Mater de MacMillan

Non, mais MacMillan est vraiment une valeur sûre de la musique sacrée d'aujourd'hui : le fondement de sa grammaire reste traditionnelle, mais il va beaucoup plus loin, et explore vraiment les richesses laissées par le XXe siècle. Un de ces rares compositeurs capable de plaire à la fois à ceux qui n'écoutent pas de contemporain et à (certains de) ceux qui en sont férus.

Christus Vincit, parmi d'autres, est une petite tuerie. (C'est d'ailleurs donné quelquefois en concert, j'ai réussi à voir Christus Vincit et le Credo, et j'en ai vu passer quelques autres.)

Donc ce doit être très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Jeu 23 Nov 2017 - 17:47



Hans Abrahamsen
Quatuors à cordes 1 à 4
Quatuor Arditti.

Spoiler:
 
J'ai écouté des extraits.
Étonnant, intéressant...à approfondir ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Jeu 23 Nov 2017 - 19:28

DavidLeMarrec a écrit:
Non, mais MacMillan est vraiment une valeur sûre de la musique sacrée d'aujourd'hui : le fondement de sa grammaire reste traditionnelle, mais il va beaucoup plus loin, et explore vraiment les richesses laissées par le XXe siècle. Un de ces rares compositeurs capable de plaire à la fois à ceux qui n'écoutent pas de contemporain et à (certains de) ceux qui en sont férus.

Christus Vincit, parmi d'autres, est une petite tuerie. (C'est d'ailleurs donné quelquefois en concert, j'ai réussi à voir Christus Vincit et le Credo, et j'en ai vu passer quelques autres.)

Donc ce doit être très bien.

Personnellement je trouve vraiment difficile de faire des paris sur quoi que ce soit concernant MacMillan, car il est vraiment capable de changer de style du tout au tout d'une œuvre à l'autre, depuis, pour le dire très vite et en termes caricaturaux, du "néo" le plus avenant et agréable jusqu'au "contemporain" le plus dissonant et agressif, en passant par tout le spectre entre les deux (le Credo que David cite, ou les Sept Dernières Paroles du Christ en croix, par exemple, ça ressemble beaucoup à du Penderecki deuxième manière).

Rubato a écrit:
Hans Abrahamsen
Quatuors à cordes 1 à 4
Quatuor Arditti.

J'ai écouté des extraits.
Étonnant, intéressant...à approfondir ! bounce

Je ne connais que le 1er et le 4e, mais les quatuors ne sont franchement pas ce que je préfère chez Abrahmsen (là encore un cas de compositeur assez "versatile", même si c'est peut-être moins le grand écart que MacMillan). Ceci étant, si tu es sensible à ce style-là, tu pourrais aussi essayer Schnee.

Dans un registre assez différent de ceux-là, mais proche du Dream of a Song de Benjamin que tu citais plus haut, Let Me Tell You d'Abrahmsen (chanté au disque par Barbara Hannigan) est très beau.

J'avoue un faible particulier pour son double concerto pour violon, piano et orchestre de 2011. Pas disponible au disque, sauf erreur de ma part, mais on trouve sans trop de problème en ligne une captation de concert par Carolin Widmann, Tanja Zapolski, et Rattle à la baguette. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Jeu 23 Nov 2017 - 19:42

J'ai écouté des extraits de "Let Me Tell You" avec Barbara Hannigan et ça m"a bien plu. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6359
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Lun 27 Nov 2017 - 22:35

Du fil Playlist:

Benedictus a écrit:
Ce soir j’écoute ce disque recommandé par Octavian:


Horizon 7
BENJAMIN: Dream of the Song (2014-15) pour contre-ténor, chœur de femmes et orchestre
Bejun Mehta (contre-ténor), George Benjamin / Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, Netherlands Kamerkoor
LINDBERG: Era (2012) pour orchestre
David Robertson / Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam
RIJNVOS: fuoco e fumo (2013/15) pour orchestre
Daniel Harding / Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam
TAN: The Wolf (2014), Concerto pour contrebasse et orchestre
Dominic Saldis (contrebasse), Tan Dun / Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam
En public, Amsterdam, 2013-2015
RCO Live


Benjamin fait du Benjamin, Lindberg fait du Lindberg, Rinjvos fait du Saariaho... C’est extrêmement agréable à écouter, c’est de l’atonalisme © très polarisé (même très, très, très polarisé pour Lindberg), avec des couleurs orchestrales somptueuses, ça doit être magnifique en salle - mais tout ça fait quand même très «musique contemporaine internationale bon chic bon genre», et pour tout dire assez peu marquante.

En revanche, ce doit être la première fois que j’écoute du Tan Dun, et là... Shocked  C’est d’une kitscherie tellement phénoménale qu’elle en décourage toute velléité de critique (et au second degré, c’est presque aussi fendard que du Ketèlbey.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mar 28 Nov 2017 - 15:18

Benedictus a écrit:
Ce soir j’écoute ce disque recommandé par Octavian

"Recommandé", "recommandé", ce que j'ai dit exactement est que ça offrait une alternative avec un couplage plus divers et potentiellement plus intéressant à Dream of the Song que Flight et Into the Little Hill. Smile


Benedictus a écrit:
Rinjvos fait du Saariaho

hehe

Un peu plus austère que du Saariaho, non, de mémoire ? (En tout cas pour cette pièce-là : c'est le seul et unique titre de Rijnvos que j'ai pu entendre, donc je ne me hasarderais pas à en tirer des généralités.)


Benedictus a écrit:
En revanche, ce doit être la première fois que j’écoute du Tan Dun, et là... Shocked  C’est d’une kitscherie tellement phénoménale qu’elle en décourage toute velléité de critique (et au second degré, c’est presque aussi fendard que du Ketèlbey.)

De mémoire, là encore, j'ai en tête quelque chose comme un mouvement lent central tirant vers un côté un peu néo-romantique, entre deux mouvements plus rapides qui intègrent des tournures "folkloriques" sinisantes. C'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6359
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mar 28 Nov 2017 - 16:19

Octavian a écrit:
Benedictus a écrit:
Rinjvos fait du Saariaho
hehe
Un peu plus austère que du Saariaho, non, de mémoire ? (En tout cas pour cette pièce-là : c'est le seul et unique titre de Rijnvos que j'ai pu entendre, donc je ne me hasarderais pas à en tirer des généralités.)
Oui - enfin, disons que ça m'a fait penser aux couleurs et aux textures de certaines œuvres de Saariaho des années 1985-1990, qui, me semble-t-il, étaient plus austères que celles de maintenant (que je connais très mal, il faut dire.) Mais oui: du Saariaho un peu moins gentil, un peu dusapinisé. (Sinon, pareil: Rinjvos dans cette pièce-là parce que je ne connais rien d'autre.)

Octavian a écrit:
Benedictus a écrit:
En revanche, ce doit être la première fois que j’écoute du Tan Dun, et là... Shocked  C’est d’une kitscherie tellement phénoménale qu’elle en décourage toute velléité de critique (et au second degré, c’est presque aussi fendard que du Ketèlbey.)
De mémoire, là encore, j'ai en tête quelque chose comme un mouvement lent central tirant vers un côté un peu néo-romantique, entre deux mouvements plus rapides qui intègrent des tournures "folkloriques" sinisantes. C'est ça ?
Voilà, c'est bien ça - sauf que tu sais mieux que moi le formuler de façon informative et bienveillante (quel dommage que l'Educ' Nat' n'ait pas su te garder... Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mar 13 Mar 2018 - 8:12



Pascal Dusapin Quatuor VI "Hinteland" (2009) , hapax pour quatuor à cordes et orchestre  Quatuor Arditti / Orchestre Phiharmonique de Radio France

j'aime le coté lumineux de cet quatuor "augmenté" (avec l'orchestre  Very Happy ) . c'est à la fois classique et moderne , je trouve des effets "modernes" sont bien intégrés dans l'oeuvre , une oeuvre cohérente avec un discours musical lisible .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6359
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 18 Mai 2018 - 15:59

Bonne idée, je crois que je vais réécouter les quatuors de Dusapin la semaine prochaine.

Sinon:


Early to Late.
Magnus GRANBERG: How Vain Are All Our Frail Delights? (2017) pour ensemble. Jürg FREY: Late Silence (2017) pour ensemble

Ensemble Grizzana:  Jürg Frey (clarinette), Magnus Granberg (célesta, harmonica, lithophone), Angharad Davies, Mira Benjamin (violons), Anton Lukoszevieze (violoncelle), Dominic Lash (contrebasse), John Lely (électronique, harmonica, lithophone), Richard Craig (flûte, électronique), Philip Thomas (piano), Simon Allen (dulcimer, verrillon), Dimitra Lazaridou-Chatzigoga (cithare, électronique)
Huddersfield, XI.2017
Another Timbre


Dans le registre minimaliste, hypnotique et ténu, deux belles œuvres. Des œuvres proches du silence, parcourues de bruissements, tramées de notes tenues et répétées et d’agrégats distendus à l’extrême. On est quelque part entre l’École de New York (entre Feldman, en plus consonnant, et Cage) et certains néotonals d’Europe de l’Est (pas très loin de Pärt, mais avec plus d’aspérités dans les textures et de couleurs, et un élément mélodique moins envahissant) - peut-être pas très éloigné non plus de l’Abrahamsen de Schnee (mais en moins tendu et anguleux), m’a-t-il semblé.

Certes, c’est un peu trop planant et gentil (désolé...) pour être totalement ma tasse de thé, mais j’ai quand même apprécié le jeu sur les textures (entre frottements de cordes et d’anches et sons perlés du verillon et du célesta chez Granberg, entre bruissement granulé et circulaire des lithophones et matière striée et linéaire des cordes et des bois chez Frey.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Sam 26 Mai 2018 - 15:43



Pages acoustiques
(2011)

Toru Takemitsu > All in twillight (1988)
N'Guyen Thien Dao > Nam ai (1987)
Thierry Rougier > Matematico no fuba (2000)
Lin-Ni Liao > P.53 (2008)
Philippe Leroux > Histoires anciennes (1987)
Carlos Sandoval > Petenera (2004)

Christelle Séry, guitare


Un disque très frais en prévision des prochaines chaleurs estivales, avec un beau panorama consacré à la musique contemporaine pour guitare.

On n'y trouve pas vraiment de virtuosité ostentatoire, et je dois dire qu'à la première écoute tout ça m'a paru bien austère. Mais à la réécoute j'y découvre toujours de nouvelles subtilités. Et au bout du compte voilà un disque auquel je reviens souvent.

Christelle Séry est la guitariste de l'Ensemble Cairn. Elle collabore aussi avec l'Ensemble Intercontemporain. Je l'ai découvert sur France Musique où elle participe souvent aux émissions d'Anne Montaron. C'est une musicienne sensible et inspirée, avec un beau répertoire consacré à la création contemporaine.

Un élément que j'aime beaucoup dans cet enregistrement, c'est aussi la prise de son faite à l'Ircam. On entend tout : les bruits de souffle, de frottements … Mais sans jamais que ces bruits parasites ne gênent l'écoute. Tout reste parfaitement ordonné. Cela donne une présence à la musicienne assez étonnante, comme si elle jouait juste à côté de nous ...
Spoiler:
 
J'ai commandé le CD directement via son site internet :

http://www.christellesery.fr/

https://christellesery.bandcamp.com/album/pages-acoustiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 22 Juin 2018 - 16:46



A Failed Entertainment
RZ (2016)

Clara Iannotta (1983 - )
http://claraiannotta.com/

Intent on Resurrection — Spring or Some Such Thing (2014) > Ensemble Intercontemporain & Matthias Pintscher, direction
Limun (2011) > Ensemble Recherche : Melise Mellinger, violon & Barbara Maurer, alto
D'après (2012) > Talea Ensemble
Àphones (2011) > Orchestre des élèves du Conservatoire National Supérieur de Paris & Tito Ceccherini, direction
A Failed Entertainment (2013) > Quatuor Diotima
Al di là del bianco (2009) > Ensemble Garage
The people here go mad. They blame the wind. (2013-2014) > Trio Catch

lulu a écrit:
Je l’attendais depuis un moment, le voilà pour mon anniversaire ! Premier cd de Clara Iannotta (1983), qui vient de sortir chez RZ. Je connaissais déjà plusieurs de ces œuvres, et même de ces enregistrements, mais c’est une très bonne nouvelle (maintenant, j’attends quelques cd de Filidei, qui a dix ans de plus !). Sa musique est très largement bruitiste, très poétique aussi, et très belle. Tout en harmoniques, en bruissements, résonances campanaires, boites à musique, il y a quelque chose d’enfantin, bribes de souvenirs sourdant du silence et miroitant comme des poussières sous une lumière hivernale.

C'est amusant, pour ma part cette musique m'évoque plutôt l'été. J'aurais parlé du miroitement de vaguelettes sous une lumière estivale …
Mais sinon on est bien d'accord. J'aime vraiment beaucoup cette compositrice.

Et attention quand lulu parle de musique bruitiste, il ne faut surtout pas comprendre "musique bruyante".
Là il s'agit plutôt de musique concrète instrumentale. La filiation avec Helmut Lachenmann est assez évidente, mais le propos différent : c'est un peu le jour et la nuit, littéralement.

Je recommande aussi chaudement la pièce "Trois sur Cinq" par le trio KDM enregistrée pour l'émission Alla Breve sur France Musique :
https://www.francemusique.fr/emissions/alla-breve-l-integrale/trois-sur-cinq-de-clara-iannotta-diffusion-integrale-22903

Clara Iannotta en compagnie du professeur Ivan Fedele :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 22 Juin 2018 - 16:48

En parlant de Clara Iannotta, ça me fait penser à Claire-Mélanie Sinnhuber :

http://www.clairemelaniesinnhuber.com/

Quelqu'un connaît ?
Le peu que j'ai entendu d'elle a bien retenu mon attention ...

https://www.francemusique.fr/emissions/alla-breve-l-integrale/cinq-jours-de-paul-klee-de-claire-melanie-sinnhuber-diffusion-integrale-26415

Si vous avez une idée pour trouver des enregistrements de ses oeuvres, ça m'intéresse beaucoup.
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17005
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 22 Juin 2018 - 17:28

docteur mabuse a écrit:
Si vous avez une idée pour trouver des enregistrements de ses oeuvres, ça m'intéresse beaucoup.
Merci d'avance.

pas beaucoup, mais on trouve sur youtube l’enregistrement d’un concert Suisse/Iran consacré à des œuvres de :
Ashkan Behzadi
Katharina Rosenberger
Jean-Luc Darbellay
Alireza Farhang
Claire-Mélanie Sinnhuber
Anahita Abbasi

personnellement c’est tout ce que j’ai écouté d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Sam 30 Juin 2018 - 15:34



In Between
col legno (2014)

Georges Aperghis (1945-) > Trio (1996)
Beat Furrer (1954-) > Aer (1991)
Younghi Pagh-Paan (1945-) > Silbersaiten II (2010)
Franco Donatoni (1927-2000) > Elly (1998) > Cerocchi 70 (1998)
Morton Feldman (1926-1987) > Three clarinets, cello and piano*
Marton Illés (1975-) > Rajzok III (2013)
John Bull (1562-1628) / transcription Marton Illés > In Nomine VI
Mark Andre (1964-) > ...als... I (2001)

Trio Catch :
Sun-Young Nam, piano
Eva Boesch, violoncelle
Boglárka Pecze, clarinette
http://www.triocatch.com/
*Sabine Meyer et Reiner Wehle, clarinettes

Un cd que j'ai acheté après le concert le week-end dernier.
Si aucune pièce ne m'enthousiasme vraiment, l'ensemble forme une sorte de patchwork qui s'écoute bien. Il faut dire que les morceaux ne durent pas trop longtemps.
Si Aperghis m'y déplait moins qu'à l'accoutumé, je suis toujours aussi dubitatif concernant Mark Andre. J'entends une musique prétentieuse, sans beaucoup d'idées, et de plus formellement assez pauvre. La comparaison avec son maître Helmut Lachenmann est d'autant plus cruelle pour lui.
A choisir je préfère la synthèse un peu fourre-tout, entre musiques savantes et free-jazz, de Marton Illés. Au moins là on s'amuse.
Beat Furrer, lui, il était bien perché à l'époque. C'est déroutant. Je ne sais vraiment pas quoi en penser.

En ce qui concerne les interprètes, pas de réserve : c'est du haut-niveau. Mention spéciale à la clarinettiste Boglárka Pecze. Joué comme ça, l'étendue des possibilités offertes par l'instrument paraît infinie.
Je trouve l'équilibre entre le piano, le violoncelle et la clarinette assez idéal. Il est surprenant que le répertoire pour ce type de formation soit si restreint. Heureusement le Trio Catch sont en train de remédier au problème en passant à tour de bras des commandes aux compositeurs.
https://www.triocatch.com/en/repertoire.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 17 Aoû 2018 - 16:44

De la musique coul !



SRNKA / FILIDEI / LAZKANO
Printemps des Arts de Monte-Carlo (2018)
https://www.uvmdistribution.com/musique-contemporaine/5006-srnka-filidei-lazkano-3-creations-label-printemps-des-arts-de-monte-carlo-ean-3770005867089-annee-edition-2018-genre-classique-f-3770005867089

Miroslav Srnka (1975-) > Move 03 (2016)
Francesco Filidei (1973-) > Sull'essere angeli (2016-2017)*
Ramon Lazkano (1968-) > Hondar (2016)

Orchestre philharmonique de Monte-Carlo
Pierre-André Valade, direction
*Mario caroli, flûte

Trois oeuvres créées le 2 avril 2017 à Monaco dans le cadre du Festival du Printemps des Arts de Monte-Carlo.

Je n'attendais rien de spécial de ce disque … Et ça a été une excellente surprise. Je l'ai beaucoup écouté cette semaine.
Srnka et Filidei font preuve d'inventivité pour utiliser les possibilités offertes par le grand orchestre. On ne se retrouve ni dans du néo-symphonisme, ni dans une forme de déconstruction de la chose orchestrale avec les musiciens qui jouent chacun à tour de rôle.

Miroslav Srnka propose une musique colorée et pulsée. « Move 03 » me fait bizarrement penser à ces récits qui sont racontés à l'envers : on commence par la fin pour finir au début. C'est un peu le même sentiment d'expectative que me procure cette pièce. Les effets de syncope rappellent les anciennes musiques électroacoustiques avec les bandes magnétiques qui étaient bricolées. Si la pièce est incontestablement virtuose, elle garde une belle force poétique par le soin apporté aux détails de l'oeuvre qui sont alors comme des moments suspendus, qui apparaissent pour aussitôt se faire happer dans le flux de la musique. Il est réjouissant d'entendre ce "fatras" sonore se (dé)structurer dans un même élan. C'est même saisissant.

Avec Francesco Filidei tout rentre dans l'ordre si j'ose dire : « Sull'essere angeli » (littéralement « à propos de l'état d'être un ange ») est un vaste crescendo de 27 minutes pour flûte et orchestre. Si avec le temps le compositeur semble moins radical qu'à ses débuts, il reste encore bien du côté de l'avant-garde. Les expérimentations sonores et les modes de jeu étendus sont je crois simplement plus intégrées au discours musical.
La charge émotionnelle et la sensation de mystère captivent. Filidei indique s'être inspiré du travail de la photographe américaine Francesca Woodman. Cela donne une excellente perspective à l'oeuvre : on y reconnaît ce contraste étrange entre un grand onirisme et des signes de désuétude, d'abandon.
Si le titre de l'oeuvre peut faire penser à Alban Berg, c'est en fait du côté de Maurice Ravel qu'il faut chercher un modèle. La référence à Daphnis et Chloé est d'ailleurs explicite ("Lever du jour"). Les textures y sont particulièrement subtiles et transparentes. L'orchestration raffinée. Cela rend même la pièce difficile à saisir : que se passe t-il ? qu'entend t-on ? Ma perception de l'oeuvre change à chaque écoute. C'est vraiment une grande réussite.

A la fin du disque, il faut bien dire que « Hondar » de Ramon Lazkano souffre de la comparaison avec ce qui précède, mais ça s'écoute néanmoins sans déplaisir … Cela permet de remettre les pieds sur terre.


La notice dans le disque par Corinne Schneider est très instructive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 24 Aoû 2018 - 15:54

Un disque publié récemment. Ce n'est pas tellement à proprement parlé de la musique du XXIᵉ siècle.
Mais tant pis … Comme lulu continue de bouder, elle ne pourra pas me réprimander.



Farandoles de Bribes...
MPS - Merci Pour les Sons (2018)

Jean-Marc Singier (1954-)
Accents dessus, dessous... du flux, du flou..., des axes (2004) pour piano et percussions *
Farandoles de bribes, en ribambelles (1997) pour clarinette basse, cor, violoncelle, percussion, piano
Triés, pétris, pêle-mêle... (1999) pour piano solo
Appendices (1983) pour flûtes et violoncelle
Fragments distincts, fouillis d'instants (2000) pour piano solo
Elans, saccades, et biais du flux (1995) pour piano solo
Rouages d'oeillades, voire… (1985, révision 1997) pour flûte alto, clarinette basse, percussion, guitare, harpe, alto et contrebasse

Ensemble FA
Dominique My, piano et direction
* Florent Jodelet, percussion & Marie-Josèphe Jude, piano

Musique très ludique et sympathique. Le compositeur n'a sûrement pas la prétention d'écrire des chef-d'oeuvres, mais ça n'empêche pas un travail soigné et intelligent. Je renvoie au petit texte de présentation par Gérard Pesson qui est très bien : Singier ne se refuse aucune couleur, aucun matériau, mais, quand il les choisit et les ramasse, il se les approprie et les ajuste à son trait à la fois ironique, sec et bienveillant, comme faisait son maître tutélaire : Stravinsky. Il y a du bricoleur, du Tinguely chez Singier. On l'imagine volontiers errer la nuit dans la grande brocante de la musique pour prendre quelques éclats à incorporer dans on ébénisterie joviale. Sa musique, préservée de toute pesanteur, de tout dogmatisme, scintille de sens préexistants - art truculent de la «récup» (ce n'est pas pour rien qu'il dit son admiration pour Arcimboldo) qui trahit un goût évident pour les tours de passe-passe.
→ https://www.uvmdistribution.com/musique-contemporaine/4685-singier-jean-marc-farandoles-de-bribes-label-merci-pour-les-sons-ean-3770007786005-annee-edition-2017-genre-classique-format-cd--3770007786005.html?search_query=singier&results=1

Je recommanderais bien ça à de jeunes mélomanes.
Ou alors à d'autres encore effrayés par la musique contemporaine.
(Bien que personnellement, dans ce cas, je serais plutôt partisan de soigner le mal par le mal en faisant écouter à juste dose des oeuvres vraiment radicales … Mais n'ayant pas de prétention pédagogique je préfère ne rien dire)


Les polyglottes trouveront aussi la notice en japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 7 Sep 2018 - 15:22



MAHNKOPF EDITION 4
Hommage à György Kurtág
NEOS (2013)

Claus-steffen Mahnkopf (1962-)
Hommage à György Kurtág (2000-2001) pour guitare et orchestre de chambre
Kurtág-Duo (2000) pour deux guitares

œnm . österreichisches ensemble für neue musik
Johannes Kalitzke, direction
Jürgen Ruck et Elena Càsoli, guitare


Une pièce en "hommage à György Kurtág" qui dure un peu plus d'une heure, c'est plutôt cocasse. Mahnkopf explique qu'il admire particulièrement le concerto pour guitare « Grabstein für Stephan », créé justement par Jürgen Ruck.
Ici, je dirais qu'on a une oeuvre très cinématographique. Les amateurs de cinéma "art & essai" alla Gus van Sant, Jim Jarmusch, Claire Denis … devraient y trouver leur compte. Avec le son de la guitare, c'est le film « Paris-Texas » de Wim wenders qui me vient en particulier à l'esprit. Une belle errance énigmatique où chaque chose mène à une autre. Tout y est parfaitement soigné et construit.

Le Kurtág-Duo est une sorte de coda d'une douzaine de minutes pour bien conclure le tout.


Je vais, sans faute, aller chercher d'autres oeuvres du compositeur.

Claus-steffen Mahnkopf est aussi un brillant théoricien. Pour la notice il n'a pas de scrupule à employer tout un jargon propre à la "musique contemporaine" … Mais ça reste néanmoins intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17005
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Mer 12 Sep 2018 - 12:51

Merci pour ta contribution, j’aime beaucoup ce disque. Ce compositeur aussi d’ailleurs, je dois même dire que j’ai déjà songé à ouvrir un sujet sur lui sur ce forum. En découvrant ce disque, j’avais été frappée par l’évidence d’une œuvre d’une telle complexité et d’une telle longueur. Ce sentiment d’évidence c’est quelque chose que je retrouve avec la plupart des œuvres de Mahnkopf. Tout est d’une complexité inouïe mais semble aller de soi comme si ça devait être ainsi et n’avait pas de raison d’être autrement. Fascinée par son écriture rythmique notamment.
En fait, si je devais être mauvaise langue, je dirais que l’intelligibilité vient en bonne partie d’éléments qui sont pour ainsi dire en-deçà de la complexité du discours. En fait ça fait bien longtemps en musique moderne qu’on s’est mis à placer çà et là des éléments très simples comme autant de balises... vous savez, ce sont les notes répétées, les trilles, ou tels harmoniques, etc., ou bien on joue des notes à toute vitesse, ou au contraire très lentement, etc. Rien de vraiment nouveau en fait, on ne fait pas autre chose quand dans la musique classique on commence un thème de fugue par une note redoublée, ou qu’on l’achève par une trille, etc. Il y a des choses équivalentes chez Mahnkopf. Une chose aussi, c’est cette façon de repasser plusieurs fois sur les mêmes notes, technique bien connue dans la tradition postsérielle et qui donne de la cohérence.
Dans le cas particulier des œuvres présentées ici, il s’agit surtout de contrastes marqués à l’extrême. Dans Kurtág-Duo, les deux guitaristes, qui ne jouent jamais en même temps, interprètent chacun un personnage très différent. La première guitare a une scordatura très particulière où les six cordes font entendre six notes très proches les unes des autres, elle joue lentement, pianissimo, fait frotter ses sixièmes et huitièmes de ton. À l’inverse la seconde est en quarts de ton mais joue des choses beaucoup plus éclatées, violentes, des chocs brusques etc. Hommage à György Kurtág double le dispositif puisque s’ajoute une alternance entre l’orchestre et le guitariste, ce qui je suppose laisse le temps à ce dernier de changer de guitare puisqu’il est désormais seul à prendre tour à tour les deux rôles. Du côté de l’orchestre on retrouvera le même genre de contrastes très marqués (qui sont aussi des contrastes de timbres).
Ensuite ce qu’il faut dire aussi c’est que depuis les années 2000 environ la musique de Mahnkopf devient de plus en plus sinon figurative au moins « à programme ». C’est ce dont tu parles je crois avec cette comparaison avec le cinéma, que je trouve très pertinente. C’est sans doute aussi parce qu’elle s’est fortement diversifiée depuis les années 80... on y trouve désormais des textures et climats qu’on n’attend pas a priori d’une musique « complexiste », formaliste à l’extrême etc. Je trouve que Mahnkopf a su élargir considérablement le spectre de ces paradigmes là, y compris jusque des choses qu’on pensait « non quantifiable ». Il n’est pas d’ailleurs anodin que parmi la série d’hommage, on trouve Klaus Huber, et donc György Kurtág.

Si ce Mahnkopf là te plait je te conseille vivement le récent Hommage à Daniel Liebeskind (pour sextuor, 2002–2012) dont NEOS a publié un enregistrement studio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 14 Sep 2018 - 17:17

Ca fait plaisir de te lire lulu, merci !
Je prends bien note de tes recommandations.
...


Sinon j'ai réécouté ça cette semaine :


UMBRAE
Bôłt records (2016)

Andrzej Kwieciński (1984-)
Umbrae (2004) pour quintette à cordes*
Luci nella notte V (2014) pour quatre quatuors à cordes
Contregambilles (2014) pour quatuor à cordes
mural (2008-2010) pour quintette à cordes*

Royal String Quartet
*Tomasz Januchta, contrebasse

Andrzej Kwieciński est un jeune compositeur polonais très prometteur, installé au Pays-Bas depuis 2005. Sa musique est tendue et habitée. Je retiens en particulier Gérard Grisey et Helmut Lachenmann parmis ses influences.
Il a travaillé par ailleurs dans le domaine de la musique baroque en tant que contre-ténor.
Kwieciński emploie souvent ici des formes et des mélodies empruntées à des compositeurs tels que Rameau, Gesualdo, Buxtehude … Des bribes en apparaissent plus ou moins en filigrane.

Pour découvrir ce compositeur je recommande d'écouter « super [P|PE(s)] demo » diffusé dans l'émission Alla Breve. C'est une sorte de fantaisie imaginée à partir de la musique du jeu vidéo « Super Mario Bros. » :
→ https://www.francemusique.fr/emissions/alla-breve-l-integrale/super-p-pe-s-demo-pour-violon-solo-et-dix-musiciens-de-andrzej-kwiecinski-diffusion-integrale-et-portrait-34947
Je ne suis pas sûr que cela soit représentatif de son travail, mais on y entend bien son savoir-faire et son imagination.
C'est coul.

→ https://andrzejkwiecinski.wordpress.com/

→ http://www.clicmusique.com/andrzej-kwiecinski-umbrae-portrait-compositeur-januchta-royal-string-quartet-p-98098.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 21 Sep 2018 - 15:48

Un petit label anglais dédié à la musique contemporaine vient d'être fondé : « All That Dust » .
Il propose des choses intéressantes de Nono, Babbitt, Feldman …
Je vais leur commander le CD « Inconnaissance » de Séverine Ballon. C'est une excellente musicienne.

Et quelqu'un connaît Matthew Shlomowitz ? Quand j'ai écouté l'extrait je suis tombé ma chaise ...

→ https://allthatdust.com/releases/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 28 Sep 2018 - 14:57



KAIROS (2003)

Misato Mochizuki [望月京] (1969-)
Si bleu, si calme (1997) pour ensemble
All that is including me (1996) pour flûte basse, clarinette et violon
Chimera (2000) pour ensemble
Intermezzi I (1998) pour flûte et piano
La chambre claire (1998) pour ensemble

Klangforum Wien
dirigé par Johannes Kalitzke
Eva Furrer (flûte basse, flûte), Bernhard Zachhuber (clarinette), Sophie Schafleitner (violon), Marino Formenti (piano)
à Vienne, en août 2001 et février 2002.

Benedictus en playlist (118) a écrit:
Une musique très séduisante, et très «française» (dans le sens de Murail ou du dernier Boulez). Des sonorités instrumentales très claires et un beau travail sur les textures, mais sans que ça tourne jamais aux jolis aplats coloristes planants qui sont un peu le péché mignon des compositeurs japonais (Hosokawa, Fujikura): il y a toujours quelque chose de très mobile et de très vif, les progressions sont très articulées et les persistances rythmiques assez nettes, et la dissonance n’y est jamais atténuée.
lulu a écrit:
je n’avais pas beaucoup aimé ce cd (ni d’autres choses d’elle)... je réessaierai peut-être.
Benedictus a écrit:
Pas sûr que des réécoutes y changeraient grand-chose: je crois qu'il faut un minimum d'affinités avec l'univers ravélo-debussyste pour aimer cette musique. Wink

→ http://www.clicmusique.com/mochizuki-oeuvres-instrumentales-p-1447.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 28 Sep 2018 - 15:08

Ce qu'a écrit Benedictus correspond plutôt bien à cet autre disque que j'ai écouté :



Etheric Blueprint
NEOS (2014)

Gagaku, d'avant le Xᵉ siècle :
Banshikicho no choshi - "l'hiver, l'eau, le nord et le noir"
Sojo no choshi - "le printemps, le bois, l'est et le bleu"
interprétées au shô par Mayumi Miyata

Misato Mochizuki [望月京] (1969-)
Etheric Blueprint Trilogy :
4D (2003) pour 9 musiciens
Wise Water (2002) pour 9 musiciens et instruments à eau
Etheric Blueprint (2005-2006) pour 9 musiciens et électronique*

mdi ensemble
dirigé par Yoichi Sugiyama
Sonia Formenti (flûtes), Paolo Casiraghi (clarinettes), Francesco Mazzoleni (trombone), Nahom Kuya & Thierry Miroglio (percussions), Luca Ieracitano (piano), Paolo Fumagalli (alto), Giorgio Casati (violoncelle), Nicola Barbieri (contrebasse)
*Christophe Mazella, électronique

Misato Mochizuki vit au Japon. Elle a étudié quelques années à Paris, au CNSM et à l'IRCAM avec Tristan Murail.
Mais ici son esthétique ne me semble pas franchement caractérisée, pas plus "française" qu'autre chose. Si ce n'était pas péjoratif je dirais ça fait "international". Mais sa démarche me semble bien assumée alors ça ne me gêne pas. Je préfère ça à de mauvaises caricatures. Elle a tout de même un solide métier, fait de jolies trouvailles, et je prends du plaisir à écouter sa musique.

La notice par la compositrice est aussi très suggestive. Elle n'y parle presque pas de musique.

Un portrait de Misato Mochizuki par le photographe Philippe Gontier :
 

On peut encore écouter la création de son quatuor à cordes « Brains » par les Diotima :
→ https://www.francemusique.fr/emissions/le-concert-du-soir/en-direct-du-festival-presences-le-quatuor-diotima-le-clarinettiste-kari-krikku-et-la-pianiste-tuija-hakkila-31811
(entre la 27ᵉ et la 37ᵉ minute sur le lecteur)

→ http://fr.misato-mochizuki.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6359
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Dim 7 Oct 2018 - 23:25

Après lulu et docteur mabuse, j’ai donc écouté:


Claus-Steffen MAHNKOPF: Hommage à György Kurtág (2000-01) pour guitare et orchestre de chambre
Jürgen Ruck (guitare), Johannes Kalitzke / œnm . österreichisches ensemble für neue musik
En public, Salzbourg, VIII.2003
Neos


Peu de chose à rajouter à ceci:
docteur mabuse a écrit:
Ici, je dirais qu'on a une oeuvre très cinématographique. [...] Une belle errance énigmatique où chaque chose mène à une autre. Tout y est parfaitement soigné et construit.
lulu a écrit:
Du côté de l’orchestre on retrouvera le même genre de contrastes très marqués (qui sont aussi des contrastes de timbres).
Ensuite ce qu’il faut dire aussi c’est que depuis les années 2000 environ la musique de Mahnkopf devient de plus en plus sinon figurative au moins « à programme ». C’est ce dont tu parles je crois avec cette comparaison avec le cinéma, que je trouve très pertinente. C’est sans doute aussi parce qu’elle s’est fortement diversifiée depuis les années 80... on y trouve désormais des textures et climats qu’on n’attend pas a priori d’une musique « complexiste », formaliste à l’extrême etc.

Si ce n’est tout de même pour nuancer l’idée de docteur mabuse selon laquelle «chaque chose mène à une autre.» Il me semble que ces «passages» d’une moment à un autre prennent tantôt la forme (du moins dans le premier tiers de l’œuvre) d’une espèce de flottement, d’affaissement brusque de l’énergie cinétique: en même temps ralentissement du rythme, affaiblissement des contrastes de dynamique et dissolution de la tension harmonique (ce qui peut en effet correspondre à ces plans fixes qui se «vident» de leurs éléments narratifs et même figuratifs chez Wenders ou chez Antonioni) - mais que je n’ai pas trop aimés; tantôt (et plutôt dans le deuxième tiers) par des sortes de bifurcations brusques soit dans la perspective sonore des textures (ici, je pense plutôt aux effets de focale dans Deserto rosso) soit par des contrastes de timbres inattendus (plutôt comme des plans de coupe non fonctionnels comme chez Godard) - et là, j’ai trouvé cela totalement magnifique.

D’une manière générale, l’œuvre brasse un matériau probablement trop hétérogène sur une trop longue durée pour que je puisse y adhérer de manière constante - mais il y a dans certains tuilages de contrastes timbraux (en particulier entre les sons de guitare, presque luthés, et les agrégats de l’harmonie aux couleurs très contrastés) quelque chose de très, très prenant. Malgré donc une adhésion en dents de scie, j’ai vraiment été sensible à la matérialité de cette musique et à l’intelligibilité de son architecture «erratique» (alors que jusqu’ici, j’étais resté un peu extérieur à ce que j’avais entendu de Mahnkopf - en fait, le seul disque Void lui aussi chez Neos; que du coup je vais peut-être retenter.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Ven 12 Oct 2018 - 18:28

-


Dernière édition par docteur mabuse le Mar 16 Oct 2018 - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6359
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   Hier à 0:35

En Playlist, Benedictus a écrit:
[...] d’autres choses, présentées par lulu (ici et l - mais je crois que c’est davantage la came d’Emeryck):


Christophe BERTRAND: La Chute du rouge (2000) pour clarinette, violoncelle, vibraphone et piano
Ensemble In Extremis
En public, Strasbourg, VI.2002
Motus



Philippe HUREL: Cantus (2006) pour soprano, flûte, clarinette, violon, violoncelle, percussion et piano
Élise Chauvin (soprano), Jean Deroyer / Ensemble Court-Circuit
Alfortville, XII.2013
Motus


Deux œuvres qui ont en commun un certain héritage spectral pour le sens des couleurs instrumentales, mais s’en dégagent par une écriture rythmique virtuose et pulsée, avec des boucles qui se défont et se recomposent. C’est plus ramassé, coloré et viscéral chez Bertrand, plus extraverti, «texturiste» et ludique chez Hurel; j’ai beaucoup aimé les deux œuvres - mais La Chute du rouge m’a considérablement plus touché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorties CD en musique du XXIè siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorties CD en musique du XXIè siècle
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Qui, selon vous, a révolutionné la musique du XX siècle?
» La musique sacrée au XVII XVIII siècle : contexte et disques
» YouTube et les compositeurs du XXIe siècle
» Les meilleures sorties en musique du XVIIIe siècle
» De l'art de la transcription pour orgue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: