Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Concerts au CNSM de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82417
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Concerts au CNSM de Paris   Sam 11 Nov 2017 - 13:54

Il me semblait avoir déjà ouvert un fil à cet effet, mais je ne le retrouve plus, pourtant il me semblait y avoir posté dans l'année écoulée.

Avant Mahler 2 à la Philharmonie hier, un beau détour avec l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire pour la classe de direction d'orchestre de Lawrence Foster.

Au programme, Coriolan de Beethoven – par Sora Lee, puis Nikita Sorokine.
La première exalte les accents, les entrées, les événements. Le second au contraire travaille le fondu, la persistance de la tension, son évolution fine.

Puis la Symphonie n°95 de Haydn (ut mineur) : Victor Jacob, Antoine Petit-Dutaillis, Léo Margue (III & IV) ont en commun de n'être ni baroqueux ni ample ou épais. Ça donne quelque chose de claquant comme un Carlos Kleiber avec une pâte plus ronde et russisante (Jacob) ou vigoureux comme un Szell qui aurait appris la danse (Petit-Dutaillis). Et puis surtout, l'Orchestre des Lauréats du CNSM… Il ne faut pas en attendre un fondu orchestral comme un orchestre établi, mais leur engagement est tout à fait vertigineux : on entend le grain des altos dans les attaques des accompagnements, et on voit leur bonheur de jouer, avec quelle précision en sus !

Mention spéciale au violon 2 du deuxième rang qui se délectait des figures d'accompagnement – avec un haussement de sourcil alla Dujardin.
Et moi qui ne suis jamais lacrymal au concert, lorsque Cécilia Carreño a entonné le solo de violoncelle dans le trio du menuet, cette lumière intense (aussi ménagée par Haydn à cet endroit), ce timbre chaleureux, cette touche légère, cette aisance aérienne, j'ai en quelque secondes fini les yeux brouillés, presque pris de vertige.

J'ai très sérieusement hésité à laisser perdre ma place pour Mahler 2 pour entendre leur dernier Haydn (Symphonie n°99)…

Sans hésiter le concert symphonique de l'année.

--

Haydn 95, Coriolan, Mahler 2… l'impression d'avoir visité les sommets de l'art universel et intersidéral en l'espace de deux heures…

Car, oui, la 95 de Haydn (et surtout jouée ainsi !) est une des plus belles symphonies du répertoire, fourmillant de détails, d'échos, de jeux divers, de fugatos, de soudains changements d'éclairage… elle mérite ce soin et ce zèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
 
Concerts au CNSM de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon rayon de soleil du jour
» Le Conservatoire de Paris
» Le CNSM
» 11 Mai 2008 - Doooooom Over Paris
» [Disneyland Paris] Recrutement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: