Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Edo de Waart – (chef né en 1941)

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84435
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Edo de Waart – (chef né en 1941)   Sam 13 Jan 2018 - 11:19

Comme on en parle en section concerts, autant en laisser une trace ici.

Chef néerlandais (d'abord étudié le hautbois et le piano).

Il a été directeur musical de Rotterdam, du Philharmonique des Pays-Bas, de l'Opéra d'Amsterdam, de l'Opéra de Santa-Fé, vient de terminer avec le Philharmonique Royal de Flandres (2016) et le Symphonique de Milwaukee (2017), l'est actuellement au Symphonique de Nouvelle-Zélande, ainsi que chef associé au St. Paul Chamber Orchestra.
Un long partenariat avec le Symphonique de San Francisco également.

En ce qui me concerne :

=> Un des plus beaux Ring des années creuses 70-80, à San Francisco (avec Schröder-Feinen en Brünnhilde, mais c'est la lisibilité et la générosité de la fosse qui impressionne surtout).
=> Une grande version de Flammen de Schulhoff (assez nettement meilleure que le très bon disque Mauceri chez Decca).

Et pour ce qui a été publié en disque :
=> Un grand Rosenkavalier (réédité par Decca il y a peu), avec des galbes fantastiques, à la fois hédoniste et tendu vers l'avant.
=> Les arrangements symphoniques de Wagner par Vlieger (plutôt ce qui se fait de mieux en la matière), formidablement servis ici (c'est avec le Philharmonique des Pays-Bas chez Challenge Classics).
=> Beaucoup de symphonies très réussies : Dvořák 8, Mahler 1 (Minnesota, chez Virgin), Mahler 4 (San Francisco, Decca), Mahler 8 (Philharmonique des Pays-Bas, chez RCA).
=> Une des grandes versions de l'Oiseau de Feu (avec Sydney).

Et par ailleurs énormément d'autres choses au disque, le legs est absolument considérable, Mozart, Beethoven, Brahms, Grieg, Tchaïkovski, R. Strauss, Rachmaninov, Gershwin, Stravinski, Chostakovitch, Reich, Sculthorpe, Wuorinen, Laentz…

--

Je trouve que ses Adams manquent un brin d'angles, mais en règle générale, quoique plutôt doux, il y a de véritables aspérités chez lui, on est quelque part entre les beautés de Nagano et le grain d'Ozawa, disons.

En ce qui me concerne, je ne pourrais rien citer de raté dans son legs, et quasiment tout me plaît beaucoup (en particulier tout le pan wagnéro-straussien-décadent).

Ses Mahler m'ont moins enchanté que ses opéras, mais ce sont des enregistrements qui ont une trentaine d'années à présent… avec la maturité supplémentaire, je ne vois vraiment pas de raison de s'alarmer du résultat. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5849
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Edo de Waart – (chef né en 1941)   Sam 13 Jan 2018 - 12:11

DavidLeMarrec a écrit:
=> Un grand Rosenkavalier (réédité par Decca il y a peu), avec des galbes fantastiques, à la fois hédoniste et tendu vers l'avant.
Oui, inexplicablement sous-estimé (d'autant que la Maréchale d'Evelyn Lear, le Quinquin de Frederica von Stade et le baron de Bastin, ce n'est pas rien!)

DavidLeMarrec a écrit:
le legs est absolument considérable, Mozart, Beethoven, Brahms, Grieg, Tchaïkovski, R. Strauss, Rachmaninov, Gershwin, Stravinski, Chostakovitch, Reich, Sculthorpe, Wuorinen, Laentz…
Juste une mention spéciale pour:
- les enregistrements des années 70 avec l'Ensemble à vent des Pays-Bas: une Gran Partita magnifique de couleurs et de mobilité, probablement la meilleure sur instruments modernes (ils ont fait l'intégrale des divertissements et sérénades, mais je n'ai écouté que celle-là); et une intégrale Strauss volubile et savoureuse.
- les concertos de Rachmaninov par Kocsis font partie des jalons importants de la discographie - une lecture très moderniste et anguleuse (écoutée il y a peu sur recommandation de Mélo, je l'avais vraiment beaucoup aimée.)
- les Variations pour vents, cordes et claviers de Reich, dont il est le créateur et dont l'enregistrement Philips a constitué pour moi le premier contact avec le minimalisme américain (chez Philips, avec Shaker Loops d'Adams.)

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve que ses Adams manquent un brin d'angles, mais en règle générale, quoique plutôt doux, il y a de véritables aspérités chez lui, on est quelque part entre les beautés de Nagano et le grain d'Ozawa, disons.
De toute manière, pour certaines œuvres (Harmonium), il doit être le seul à les avoir enregistrées. Cela dit, pour Harmonielehre, son enregistrement avec de 1985 avec le SFS (en première mondiale) reste de loin le meilleur (Rattle/CBSO est terne, et MTT/SFS très mou.)

DavidLeMarrec a écrit:
En ce qui me concerne, je ne pourrais rien citer de raté dans son legs, et quasiment tout me plaît beaucoup (en particulier tout le pan wagnéro-straussien-décadent).
Justement, que valent ses Gezeichneten chez Marco Polo, par rapport à Zagrosek?

En effet, un excellent chef. Après, comme il semble avant tout vouloir mettre en place le plus exactement possible ce qui est dans les partitions, sans ralentir ou accélérer là où ça lui chante, sans forcer sur les cuivres ou les violons ni doubler les indications de tempo du compositeur, il n'y aucune raison non plus de le traiter de «grand chef.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84435
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Edo de Waart – (chef né en 1941)   Sam 13 Jan 2018 - 12:22

Adams

Benedictus a écrit:
De toute manière, pour certaines œuvres (Harmonium), il doit être le seul à les avoir enregistrées. Cela dit, pour Harmonielehre, son enregistrement avec de 1985 avec le SFS (en première mondiale) reste de loin le meilleur (Rattle/CBSO est terne, et MTT/SFS très mou.)

Je visais Harmonielehre, justement, j'avais été déçu (par rapport à MTT), j'avais trouvé ça un peu mou précisément. Je n'étais pourtant pas du tout dans une visée comparative (vraiment pas l'Adams que j'écoute le plus), mais ça m'avait spontanément frappé.

Pour les autres où il est le seul, j'ai moins de points de comparaison, mais ça fonctionne bien.


Schreker

Citation :
Justement, que valent ses Gezeichneten chez Marco Polo, par rapport à Zagrosek?

Il y a pas mal de coupures, ce n'est pas particulièrement intéressant côté chant, et la prise de son est très terne. Ce n'est pas mauvais du tout, mais malgré ses imprécisions et ses petites mollesses, le studio de Zagrosek, reste à la fois intégral, plus habité, beaucoup mieux capté et distribué avec des personnalités autrement saillantes (même si je n'aime pas beaucoup Monte Pederson, il y a au moins un caractère indiscutable à son chant et son incarnation).


Citation :
En effet, un excellent chef. Après, comme il semble avant tout vouloir mettre en place le plus exactement possible ce qui est dans les partitions, sans ralentir ou accélérer là où ça lui chante, sans forcer sur les cuivres ou les violons ni doubler les indications de tempo du compositeur, il n'y aucune raison non plus de le traiter de «grand chef.»

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 647
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Edo de Waart – (chef né en 1941)   Sam 13 Jan 2018 - 13:30

Les enregistrements Mahler de de Ward ne me laissent aucun souvenir marquant, c'est "harmless" pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1846
Age : 53
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Edo de Waart – (chef né en 1941)   Sam 13 Jan 2018 - 14:26

Je plussoie pour le Rosenkavalier. C'est d'ailleurs avec cette version que j'ai découvert l'oeuvre quand j'étais petit. Le baron Ochs de Bastin est géant (pour ne pas dire autre chose Mr. Green ) et Von Stade drink  ...

J'aime également beaucoup les Rachmaninov avec Kocsis.

Un chef très injustement mésestimé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 780
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Edo de Waart – (chef né en 1941)   Sam 13 Jan 2018 - 16:01

Les premiers enregistrements de Edo de Waart que j'ai entendus, ce sont les enregistrement Philips des sérénades de Mozart, fin des années soixante, début des années soixante dix. Ces enregistrements m'avaient intéressé et je regrette qu'ils n'aient, apparemment, pas été réédités en totalité sur CD.

Le cycle Mahler que de Waart a enregistré entre 1992 et 1995 m'avait également intéressé. Les interprétations n'avaient pas, bien sûr, soulevé l'enthousiasme qu'avaient soulevé les interprétations des "spécialistes" mais elles tenaient la route et proposaient une excellente vision de l'art de Mahler.
https://www.amazon.fr/Mahler-symphonies/dp/B000003ET5/ref=sr_1_213?s=music&ie=UTF8&qid=1515853237&sr=1-213&keywords=de+waart

J'ai beaucoup aimé les enregistrements des concertos de Rachmaninov avec Zoltan Kocsis, beaucoup moins "Der Rosenkavalier" (la distribution est très inégale). Je ne m'étendrai pas sur les arrangements orchestraux des opéras de Wagner qu'il a enregistrés. Je n'aime pas cette musique et je suis surement mauvais juge.

Quelques enregistrements peut-être marginaux mais qui montrent l'étendue et la diversité de l'art de Edo de Waart :

Barber, une anthologie de mélodies chantées par Roberta Alexander :
https://www.amazon.fr/Samuel-Barber-Roberta-Alexander-2006-10-01/dp/B01KATH1LG/ref=sr_1_168?s=music&ie=UTF8&qid=1515854222&sr=1-168&keywords=de+waart

Schoenberg, quelques orchestrations, le meilleur de Schoenberg :
https://www.amazon.fr/Schoenberg-Orchestrations-Bach-Sydney-Waart/dp/B000003IW6/ref=sr_1_161?s=music&ie=UTF8&qid=1515854222&sr=1-161&keywords=de+waart

Richard Strauss, la musique pour vents :
https://www.amazon.fr/Music-wind-ensemble-Concerto-hautbois/dp/B00000417M/ref=sr_1_158?s=music&ie=UTF8&qid=1515854450&sr=1-158&keywords=de+waart

Wagner, LA symphonie...une curiosité qui n'ajoute rien à la gloire du maitre :
https://www.amazon.fr/Symphony-Tristan-Isolde-Siegfried-Idyll/dp/B00M15FP6G/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1515854688&sr=1-4&keywords=de+waart

Weil, les symphonies :
https://www.amazon.fr/Weill-Symphonies-No-1-2-USA/dp/B00TG0BU0O/ref=sr_1_35?s=music&ie=UTF8&qid=1515854780&sr=1-35&keywords=de+waart

Un opéra, la version "primitive" (1869) du Boris Godounov de Moussorgsky, un enregistrement "Live" réalisé par la Radio Suisse Romande au Grand Théâtre de Genève en mai 1993 (il avait été retransmis par France Musique) :
https://www.amazon.fr/Boris-Godunov-Mussorgsky/dp/B00008FQMX/ref=sr_1_102?s=music&ie=UTF8&qid=1515855024&sr=1-102&keywords=de+waart

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edo de Waart – (chef né en 1941)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edo de Waart – (chef né en 1941)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Boulez Chef d'Orchestre
» Ricardo Muti, chef d'orchestre
» La batterie-fanfare d'Urt est à la recherche d'un chef
» Le chef d'orchestre est il indispensable?
» petite bf cherche chef de musique..............

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: