Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81850
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Lun 12 Fév 2018 - 22:10

Dimanche 18 février 2018
16:30

Philharmonie de Paris, Grande salle Pierre Boulez

Pascal Dusapin
Morning in Long Island concert n°1 pour grand orchestre

Béla Bartók
Le Château de Barbe-Bleue

Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Marko Letonja, direction

Nina Stemme, soprano
Falk Struckmann, baryton-basse

Très heureux d'aller entendre Barbe-Bleue à la Philharmonie, surtout avec un de mes Barbe-Bleue préférés, d'ailleurs un de mes chanteurs préférés tout court, que je n'ai encore jamais entendu en vrai. Smile (belle longévité quand on pense qu'il a enregistré l'oeuvre avec Inbal en 1992)

Le programme est disponible: https://philharmoniedeparis.fr/sites/default/files/documents/npgs_18-02_16h30_morning-dusapin_bd.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81850
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 1:24

Le concert a commencé avec un gros quart d'heure de retard, beaucoup de gens sont arrivés pendant ce temps, apparemment parce que l'autre concert Dusapin qui se déroulait au Studio à 15h a fini plus tard que prévu, et que beaucoup de spectateurs avaient des places pour les deux.
Pas très malin.

Je n'étais pas trop venu pour ça, mais je dois dire que la pièce de Dusapin m'a pas mal ennuyé.

Ce n'était pas vraiment désagréable, mais très étale, et sans une atmosphère vraiment prenante qui aurait pu compenser, c'était en fait très gris, aussi bien dans l'harmonie que dans l'orchestration.
La dernière partie se voulait plus dansante, plus groovy, mais sans réussite, avec une telle monotonie, un manque de variété, de couleurs... bof bof.

Pour le Château de Barbe-Bleue, on a globalement eu une belle interprétation, même si je n'ai pas été convaincu de A à Z.

Déjà il faut rappeler que cette salle n'est vraiment pas faite pour les voix.
Même du 1er rang du 1er balcon, de face, d'aussi grandes voix que celles de Stemme et Struckmann ont été couvertes à peu près le quart du temps.
Alors certes, Letonja a plutôt lâché les chevaux avec son orchestre, mais dans une telle oeuvre, on ne veut pas non plus d'un orchestre en sourdine, ça serait vraiment dommage.
Le résultat a été vraiment bon dans l'ensemble, avec une direction plutôt vive et mordante, un orchestre assez beau malgré quelques irrégularités, un premier cor parfois pas très appliqué, mais globalement on s'est plutôt régalé au niveau orchestral.
La spatialisation des cuivres à la 5è porte était très réussie, ça sonnait parfaitement de là où j'étais. (les cuivres emplissaient la salle de façon intense mais sans agressivité)
Bon, encore et toujours le problème de l'orgue qui était une nouvelle fois réglé à fond les ballons, c'était vraiment tonitruant, et ça a gâché le dernier climax.
Et le passage qui suit où l'orgue est seul avec le cor sonnait forte, pas du tout piano comme demandé sur la partition. (les cordes qui suivaient paraissaient minuscules en comparaison)
Pour le chant, Struckmann m'a à peu près autant convaincu que sur le disque Inbal de 1992, la voix est toujours autoritaire, bien projetée, les nuances toujours là, l'investissement aussi, contrairement à Stemme qui était vraiment le nez dans sa partition en permanence (et malgré cela elle s'est retrouvée 2-3 fois décalée rythmiquement, surtout dans les 10-15 premières minutes); certes elle ne pratique pas le rôle depuis aussi longtemps que le baryton-basse allemand, mais c'était tout de même un peu décevant au niveau de l'incarnation, alors que lui cherchait l'échange en permanence, et habitait nettement plus son personnage.
Ensuite on peut se demander si le rôle lui convient; certes, bien des mezzos seraient tout aussi couvertes qu'elle dans le grave dans l'acoustique de la Philharmonie (on ne peut pas lui reprocher un manque de graves), certes, bien d'autres ne sont pas spécialement à l'aise avec le hongrois.
Mais les piani allégés n'étaient pas toujours très réussis, la palette de couleurs était assez réduite malgré ses efforts (on n'est pas chez Charbonnet, hein!), le côté presque parlé ça n'est pas non plus son truc, et on ne voit pas trop quelle est sa vision du personnage.
Ah oui, et avant qu'on me pose la question: le contre-ut était parfait, court (ce n'est qu'une blanche), parfaitement vibré et projeté.
Mais pour le reste, c'était un peu décevant.
Enfin, très heureux d'avoir entendu Struckmann, pas du tout déclinant!
Il chante maintenant beaucoup de rôles de basse (Gurnemanz, Hunding, Fafner, Hagen), mais on ne peut pas dire qu'il ait tellement perdu en aigüs. (d'ailleurs il se lance maintenant dans Alberich)
En tout cas la comparaison avec Elektra me fait penser que vraiment, dans cette salle, pour de l'opéra avec grand orchestre (parce que dans Orfeo, du 1er balcon c'était parfait), si on veut vraiment profiter pleinement des voix il faut être au parterre, après le 8è rang pour quand même bien profiter de l'orchestre mais certainement avant le 12è pour recevoir les voix au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
perez29b
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 20/02/2018

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 10:04

Bonjour à tous et toutes,

j'étais au 4ème rang du parterre en face des chanteurs et j'aime autant vous dire que Struckmann était impressionnant de puissance ET de nuances.

Stemme totalement le nez dans la partition et regardant surtout le chef et pas vraiment son partenaire : contre-ut impeccable.

La pièce de Dusapin a beaucoup pâti à mon sens de l'orchestre pas vraiment net sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zip
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 933
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 15:50

Pour l'anecdote, j'étais assis à un mètre de Dusapin et il a bien piqué du nez pendant le second mouvement. Laughing Il faut dire que c'est une pièce vraiment inoffensive — pas spécialement déplaisante à entendre, mais informe et morne. Le finale est même assez gênant tant il est raté ! Le swing, ça n'est pas donné à tout le monde et c'est un peu facile comme procédé pour tenter de réveiller le public. Vraiment pas du grand Dusapin, donc — mais je ne suis pas sûr qu'il y ait du grand Dusapin.

À vrai dire c'était si ennuyeux que j'ai fini par lire de près les notes de programme, qui sont un sommet de flagornerie et de bouffissure. Je recommande aux amateurs. Je ne vois pas trop quel autre compositeur en France pourrait susciter une telle prose. Je ne sais pas si ça doit m'amuser ou m'agacer — on sent qu'on a affaire à quelqu'un qui a un fort pouvoir institutionnel…

D'accord sur ce que Xavier dit des chanteurs dans Barbe-Bleue. Stemme était vraiment étonnante de neutralité. L’œuvre tient toute seule (enfin, par l'orchestre, quoi, en l'occurrence débridé et délectable), mais c'était un peu frustrant. Struckmann est tout simplement parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81850
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 16:28

Zip a écrit:
Pour l'anecdote, j'étais assis à un mètre de Dusapin et il a bien piqué du nez pendant le second mouvement. Laughing Il faut dire que c'est une pièce vraiment inoffensive — pas spécialement déplaisante à entendre, mais informe et morne. Le finale est même assez gênant tant il est raté ! Le swing, ça n'est pas donné à tout le monde et c'est un peu facile comme procédé pour tenter de réveiller le public.

Oui, tu as raison, "gênant", c'est le mot!
Après on lit que Connesson c'est pas original, c'est gentil, etc... mais on se rend compte que lui sait faire ça et que ça n'est pas donné à tout le monde en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 17:17

Bon, c'est pas tout, mais vous n'avez rien dit du contre-ut. C'était bien ?

Troller est un art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 17:47

J'adore l'anecdote du compositeur qui s'ennuie pendant sa propre pièce. Laughing

Moi j'aime bien Dusapin, il n'y a peut-être pas d'œuvre qui fasse crier au génie, mais peu ont commis autant de belles choses récemment, et en particulier à l'opéra : Roméo, Perelà, Faustus, des réussites dans un univers où elles ne sont pas si nombreuses. Pour l'orchestre, les Solos d'orchestre des années 90 sont très chouettes tout de même.

Quant aux notes de programme, je suis allé les lire : c'est plutôt hagiographique, mais pas trop verbeux, on est loin des sommets en la matière (ce devait plutôt être les années 70-80, l'âge d'or pour ça). En tant que spectateur, le pire que j'aie lu (bien supérieur à ça) devait être un Motet de Mantovani (après sa prise de fonction au CNSM, donc manifestement pas très passionnant comme beaucoup de ce qu'il a produit après, je trouve – manque de temps ?), où les explications fumeuses sur les influences croisées produisaient une jolie dissertation sans aucun lien avec ce qu'on entendait (très standard, et pas du tout audiblement en lien avec Bach ou le sacré). Ce doit se trouver encore sur le site de la Cité-Philharmonie (soirée avec les Psaumes de Mendelssohn, Équilbey, Wieder-Atherton).

Je n'y étais pas, mais j'abonde sur Struckmann (parfait, même le hongrois ?) : depuis qu'il est en principe en déclin et évolue vers les basses, je le trouve absolument exceptionnel. C'était assez rauque et particulier en baryton, mais en basse profonde, peu ont ses couleurs et son éloquence (syndrome Theo Adam, donc ?).

Quant à Stemme, je ne cherche pas à argumenter avec ceux qui l'aiment, je crois que rien de ce qu'on pourrait me dire me convaincrait – depuis plusieurs années (l'élargissement de la voix et le changement de répertoire), elle m'ennuie vraiment, parce qu'il n'y a plus rien de ce qui m'intéresse en chant lyrique (ni angles, ni couleurs, ni mots, les notes sont faites parfaitement mais il ne se passe plus rien pour moi). Pour autant, je n'ai pas envie d'en dire du mal, parce qu'elle chante très bien, c'est un fait, et puis la pression d'un chanteur à ce niveau dans ces rôles, ce doit être terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81850
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 17:57

DavidLeMarrec a écrit:

Je n'y étais pas, mais j'abonde sur Struckmann (parfait, même le hongrois ?)

Franchement, je ne saurais juger.
Je pense qu'il est assez familier du rôle, donc il doit bien s'en sortir, mais au-delà de ça, je ne saurais dire... je ne pense pas que ce soit très idiomatique, quand même.

Citation :
: depuis qu'il est en principe en déclin et évolue vers les basses, je le trouve absolument exceptionnel. C'était assez rauque et particulier en baryton, mais en basse profonde, peu ont ses couleurs et son éloquence (syndrome Theo Adam, donc ?).

J'avoue que je ne vois pas de différence majeure, et pourtant j'aime beaucoup ce chanteur, je connais beaucoup de ses enregistrements des années 90 et 2000... ses rôles ont changé pour la plupart, mais sa voix, je ne vois pas trop en quoi, ni en bien ni en mal, ni en couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 18:20

Ah si, c'est comme si le son s'approfondissait… oui, c'est le même timbre, mais comme s'il avait ouvert une dimension supplémentaire (sans rien perdre en aigus, en effet).

En tout cas, je l'évitais, et maintenant je le vénère, dans les mêmes opéras où je ne l'aime pas, mais pas dans les mêmes rôles. Curieux de l'entendre en vrai pour voir ce que ça produit


Xavier a écrit:
Je pense qu'il est assez familier du rôle, donc il doit bien s'en sortir, mais au-delà de ça, je ne saurais dire... je ne pense pas que ce soit très idiomatique, quand même.

Ça s'entend assez bien sur l'aperture des voyelles, et surtout sur le naturel d'ensemble. Troyanos-Nimsgern, ça ne sonne pas hongrois-natif, mais les appuis sont vraiment travaillés, ça sonne avec un certain naturel. Alors que dans la plupart des versions, surtout quand il n'y a pas de répétiteurs pendant des semaines comme pour un studio prestigieux, juste un soir de concert, c'est assez pénible.

En tout cas, je finis par ne plus écouter (hors Boulez 1 Very Happy) que des versions avec deux chanteurs hongrois, comme ça je suis tranquille sur ce que j'entends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81850
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 18:25

Tu as bien écouté la version Inbal, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   Mar 20 Fév 2018 - 18:30

Xavier a écrit:
Tu as bien écouté la version Inbal, non?

Oui, c'est vrai, excellente version, mais je ne suis plus sûr du hongrois de Struckmann (comme pour Susskind, plus sûr de J. Hollweg).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philharmonie - Dusapin, Bartok BB - Letonja 18/02/18
» Philharmonie - Gilbert NY Ravel, Debussy, Bartok avril 2015
» Philharmonie - Bach Bartok Brahms - Schiff 8/04/17
» Philharmonie - Bartok - Salonen - Octobre 2015
» Philharmonie - Bartok, Prokofiev, Janacek - Valcuha 14/12/16

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: