Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lectures (6)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Jeu 16 Aoû 2018 - 22:01

Benedictus a écrit:

Parsifal a écrit:
j'enchaine avec un Christie que je ne connais pas, un autre Poirot, Le Vallon
Dans mon souvenir, celui-là aussi est excellent, et lui aussi particulièrement étonnant dans sa dimension à la fois romanesque et abstraite: cette façon d'articuler autour d'un lieu - la piscine (lieu à la fois transparent et déformant) - des espaces, des personnages, des temporalités et des récits possibles...

Je l'ai lu, mais je me rends compte que je n'en ai aucun souvenir! Shocked

Il y aussi Poirot quitte la scène qui utilise un dispositif singulier.

Il vaut mieux une bonne connaissance des romans de Chrisitie avant de lire Bayard si on ne veut pas se faire spoiler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9860
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Jeu 16 Aoû 2018 - 22:07

Benedictus a écrit:
Morloch a écrit:
Georges Bernanos - Sous le Soleil de Satan
Un peu azimuté le Bernanos, très impressionnant Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Oui, c'est clairement le plus halluciné des romans de Bernanos, les autres sont (un peu) plus classiques dans leur facture comme dans leur thématique (sauf peut-être Monsieur Ouine.)

C'est le premier roman que je lis, j'avais lu Les Grands Cimetières sous la Lune qui est tout aussi halluciné, mais cette histoire de Monsieur Ouine m'intrigue, je vais enquêter Cool

Benedictus a écrit:

Parsifal a écrit:
J'ai la taupe que je doit lire depuis un moment!
Oui, c'est très bien, La Taupe (en revanche, la traduction française m'avait paru pas terrible, si je me souviens bien), et les deux autres de la trilogie sont très bien aussi. (Mais je ne connais pas celui dont parle Morloch.)

Ce n'est peut-être pas le meilleur, mais il est bien et il y a une apparition fugace de George Smiley (la dernière?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Ven 17 Aoû 2018 - 9:57

Monsieur Ouine est extrêmement déroutant, beaucoup plus que Sous le soleil de Satan

Mais Bernanos est capable aussi d'être plus abordable, par exemple dans le Journal d'un curé de campagne, même si bien entendu les enjeux profonds (l'action mystérieuse de la Grâce,réductible à l'analyse et à la psychologie, pour le dire en quelques mots) demeurent implicites.

Je crois que mon préféré est La nouvelle histoire de Mouchette, extraordinaire de densité et sans les personnages de prêtres et de religieux qui peuvent parfois tenir à distance. (Et Bresson en a tiré un chef d'oeuvre au cinéma)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 18 Aoû 2018 - 9:42

Je commence Oncle Vania de Tchékhov.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 18 Aoû 2018 - 10:44

En prévision d'une lecture du Hameau et de La Ville, des nouvelles de Faulkner



et



Certaines sont du niveau des grands romans ("Septembre ardent", "Une rose pour Emily", "Chevelure" "l'incendiaire", "Oncle Willy", "Ca sera épatant"…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 18 Aoû 2018 - 13:16

Eusèbe a écrit:

Certaines sont du niveau des grands romans ("Septembre ardent", "Une rose pour Emily", "Chevelure" "l'incendiaire", "Oncle Willy", "Ca sera épatant"…)

Oui! Elles peuvent être une introduction très marquante à l'art de Faulkner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17837
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 20 Aoû 2018 - 10:07

Je viens de terminer Les 3 mousquetaires. Smile
Spoiler:
 
Milady, c’est limite un personnage sadien.  Laughing
Je me suis surpris à trouver d’Artagnan très antipathique (impulsif et goujat).
Porthos est sans grand relief (mais délicieusement truculent), il ne semble pas avoir les soubassements d’Athos et d’Aramis (sans doute mon personnage préféré).

Bref, un beau moment de lecture.  cool-blue

Je passe donc à 20 ans après.  bounce

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roquefort
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 28
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 07/08/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 20 Aoû 2018 - 13:11

arnaud bellemontagne a écrit:
Je viens de terminer Les 3 mousquetaires. Smile
Spoiler:
 
Milady, c’est limite un personnage sadien.  Laughing
Je me suis surpris à trouver d’Artagnan très antipathique (impulsif et goujat).
Porthos est sans grand relief (mais délicieusement truculent), il ne semble pas avoir les soubassements d’Athos et d’Aramis (sans doute mon personnage préféré).

Bref, un beau moment de lecture.  cool-blue

Je passe donc à 20 ans après.  bounce

Chouette cheers
Les personnages prennent de l'épaisseur par la suite, de manière parfois inatendue.
Je te recommande de terminer ensuite avec le Vicomte de Bragelonne. Malgré ses quelques longueurs, les 500 dernières pages offrent des passages fantastiques de grande mélancolie et des pages pleines d'émotion, jusqu'à la séparation finale entre le lecteur et les héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 20 Aoû 2018 - 13:53

C'est curieux, je n'ai jamais vraiment accroché (j'ai dû lire deux fois la trilogie), alors que je suis un inconditionnel du Comte de Monte-Cristo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mar 21 Aoû 2018 - 13:07

Les poèmes de Wisława Szymborska, traduite par Piotr Kaminski. C'est l'une des dernières publications nrf Poésie/Gallimard. Bien contente qu'ils mettent à l'honneur les auteurs polonais! Surtout que Szymborska est une poétesse d'envergure dont la réputation dépasse largement les frontières de son pays natal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mar 21 Aoû 2018 - 14:55

Annie Ernaux
* Passion simple



Annie Ernaux, grande spécialiste du récit autobiographique, relate sa relation amoureuse avec un homme 'engagé'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Jeu 23 Aoû 2018 - 19:23

Nancy Houston
* Les Variations Goldberg
Romance
Babel, 1981



Cette 'romance' est dédiée 'Pour celui qui est mort comme un enfant.'
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9860
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 25 Aoû 2018 - 13:52

c'est qui qui est mort comme un enfant ?

c'est le premier roman de Nancy Huston, c'est bien? Je connais très mal cet écrivain (je veux dire par là que j'ai vu des piles de bouquins en librairie mais que je n'ai rien lu Confused ).

Et j'ai lu:


Françoise Dunand (une prof à Strasbourg) Isis, Mère des Dieux
Promenade dans l'antiquité méditerranéenne, depuis l'Egypte, la Grèce, Rome et l'Empire Romain, les cultes à mystères jusqu'à la Renaissance, l'Alchimie et même vers la fin La Flûte Enchantée de Mozart. Intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 25 Aoû 2018 - 17:06

Morloch a écrit:
c'est qui qui est mort comme un enfant ?

c'est le premier roman de Nancy Huston, c'est bien? Je connais très mal cet écrivain (je veux dire par là que j'ai vu des piles de bouquins en librairie mais que je n'ai rien lu  Confused ).

Et j'ai lu:

Françoise Dunand (une prof à Strasbourg) Isis, Mère des Dieux
Promenade dans l'antiquité méditerranéenne, depuis l'Egypte, la Grèce, Rome et l'Empire Romain, les cultes à mystères jusqu'à la Renaissance, l'Alchimie et même vers la fin La Flûte Enchantée de Mozart. Intéressant.

Le premier nom qui me vient à l'esprit, c'est celui de Glenn Gould.

Le roman comble mes attentes, il est construite selon la structure des Goldberg, chaque chapitre représente et s'inspire d'une variation qui sera joué au clavecin en concert privé par la narratrice pour chacun des êtres qui lui sont chers et il y est abondamment question de Bach...
J'adore ce type de roman musical.
Enfin, il faut savoir que Nancy Houston est elle-même musicienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 4:05

Fiodor Dostoïevski
* Notes d'un souterrain (1864)



Le livre me plaît parce qu'il est écrit sous forme de journal intime, il y a une forme d'humour noir, celle d'un individu capable de rire de son propre malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 7:29

C'est tout Dostoïevski résumé en quelques pages en fait.

Mais pourquoi pas la traduction de Markovicz ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5580
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 9:23

Markovicz est très en cour ces dernières années mais il n'est pas nécessairement LA référence absolue. Mon professeur de traduction littéraire russe était loin d'être un fan, par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 9:40

Sans parler de ses accointances avec le milieu, les services secrets yougoslaves et le couple Delon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 9:49

Cello a écrit:
Markovicz est très en cour ces dernières années mais il n'est pas nécessairement LA référence absolue. Mon professeur de traduction littéraire russe était loin d'être un fan, par exemple...

Il a fait couler beaucoup d'encre.
Lui-même n'a jamais prétendu que sa traduction … ou n'importe quelle autre traduction était LA référence.

Mais peut-on lui enlever cette orientation d'adapter le français au maximum à la langue de Dostoïevski … et non traduire Dostoïevski selon des canons littéraires (ou supposés tels) français ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 9:53

Ravélavélo a écrit:
Annie Ernaux
*Passion simple

C'est le seul livre d'Ernaux que j'ai lu, et je l'ai plutôt bien aimé, pour la précision, la justesse de l'état des lieux qu'il dresse. Je ne sais plus ce qui m'avait gênée ... Peut-être un côté trop didactique, comme si le livre était une démonstration, une leçon - même si cette approche sur un tel sujet n'était pas sans intérêt (elle faisait bien apparaître ce que la passion a de sublime et de mécanique à la fois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9860
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 9:57


Tristan L'Hermite - La Page Disgracié
plein de charme et d'élégance de cour



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17837
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 10:14

Benedictus a écrit:
Sans parler de ses accointances avec le milieu, les services secrets yougoslaves et le couple Delon.

Décryptage pour le pauvre béotien que je suis ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 10:22

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Markovi%C4%87
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 10:29

Cololi a écrit:
Cello a écrit:
Markovicz est très en cour ces dernières années mais il n'est pas nécessairement LA référence absolue. Mon professeur de traduction littéraire russe était loin d'être un fan, par exemple...

Il a fait couler beaucoup d'encre.
Lui-même n'a jamais prétendu que sa traduction … ou n'importe quelle autre traduction était LA référence.

Mais peut-on lui enlever cette orientation d'adapter le français au maximum à la langue de Dostoïevski … et non traduire Dostoïevski selon des canons littéraires (ou supposés tels) français ?


Je n'ai étudié la question qu'à l'occasion d'une lecture de Joseph Brodsky. Markowicz a tendance à réarranger les texte afin qu'ils suscitent un effet similaire en français et en russe, quitte à réécrire les passages riches en jeux de mots, déplacer des segments de vers, etc.

Mais il est de ces traducteurs qui justifient et commentent leur travail - si bien qu'on est averti des présupposés qui sous-tendent ses créations. On ne peut pas reprocher à Markowicz de manœuvrer dans l'ombre sans laisser prise à la critique.

Il me semble d'ailleurs qu'il lui est reproché, entre autres choses, de se mettre un peu trop en scène, allant à l'encontre du cliché selon lequel un traducteur devrait modestement s'effacer devant le chef-d'œuvre qu'il transmet. Mais ça, c'est une appréciation toute personnelle qui n'a pas de rapport avec la valeur des textes ...


Dernière édition par Oriane le Lun 27 Aoû 2018 - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17837
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 10:41

Benedictus a écrit:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Markovi%C4%87

Ah oui c'est du lourd, ça.  Mr. Green

Merci pour la précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9860
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 10:51

Benedictus a écrit:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Markovi%C4%87

mais c'est le même Markowicz ? Celui qui traduit est né à Prague et devait avoir 8 ans lors de l'Affaire Markowicz. Ça en ferait un personnage romanesque dont les œuvres seraient à mettre sur un petit piédestal à côté de ceux déjà dédiés à Limonov et José Giovanni dans ma bibliothèque Cool bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6029
Age : 26
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 11:18

Cello a écrit:
Markovicz est très en cour ces dernières années mais il n'est pas nécessairement LA référence absolue. Mon professeur de traduction littéraire russe était loin d'être un fan, par exemple...

J'ai d’abord lu Dostoievsky non Marloviczisé puis je l'ai lu Markoviczisé et ça m'est impossible depuis de lire d'autres traduction. Markovicz n'est peut être pas le plus fidèle a la lettre du texte ni au canon traditionnelle de la traduction mais la plus valus littéraire est sans pareille et tout le reste parait fade a côté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 11:20

Oriane a écrit:
Cololi a écrit:
Cello a écrit:
Markovicz est très en cour ces dernières années mais il n'est pas nécessairement LA référence absolue. Mon professeur de traduction littéraire russe était loin d'être un fan, par exemple...

Il a fait couler beaucoup d'encre.
Lui-même n'a jamais prétendu que sa traduction … ou n'importe quelle autre traduction était LA référence.

Mais peut-on lui enlever cette orientation d'adapter le français au maximum à la langue de Dostoïevski … et non traduire Dostoïevski selon des canons littéraires (ou supposés tels) français ?


Je n'ai étudié la question qu'à l'occasion d'une lecture de Joseph Brodsky. Markovicz a tendance à réarranger les texte afin qu'ils suscitent un effet similaire en français et en russe, quitte à réécrire les passages riches en jeux de mots, déplacer des segments de vers, etc.

Mais il est de ces traducteurs qui justifient et commentent leur travail - si bien qu'on est averti des présupposés qui sous-tendent ses créations. On ne peut pas reprocher à Markovicz de manœuvrer dans l'ombre sans laisser prise à la critique.

Il me semble d'ailleurs qu'il lui est reproché, entre autres choses, de se mettre un peu trop en scène, allant à l'encontre du cliché selon lequel un traducteur devrait modestement s'effacer devant le chef-d'œuvre qu'il transmet. Mais ça, c'est une appréciation toute personnelle qui n'a pas de rapport avec la valeur des textes ...


Tu m'accorderas au moins que Dostoïevski, ce ne sont pas des vers. Après oui, il a traduit de la poésie, mais je n'ai pas la moindre idée de la valeur des poèmes en question … et de leur traduction.
Et Dostoïevski a été traduit plusieurs fois et complètement découpé en chapitre, donc, il est a priori très facile de comparer une traduction avec une autre.

Je ne sais pas s'il se met en scène … C'était un inconnu complet avant ses traductions de Dostoïevski. Ca a fait couler beaucoup d'encre … ce qui attire les médias. Peut-être n'est-ce pas plus complexe que cela. Après … je me méfie autant du melon qui pousse facilement au contact des médias … que des jalousies des universitaires vis à vis de son succès.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 11:32

Moi aussi, j'apprécie beaucoup ses traductions. Smile Les réserves que j'ai exposées ne sont pas forcément les miennes (surtout sur la mise en scène de lui-même ... Le brave homme fait bien ce qu'il veut - d'autant qu'il est intéressant quand il se raconte).

Je n'ai parlé que de Brodsky, oui; je ne sais de ses traductions en prose que ce qu'il en dit.

Pour ce qui est des universitaires (très divisés sur le cas Markowicz, me semble-t-il, ce qui rend difficile toute généralisation), c'est compréhensible que leurs attentes à l'égard de la traduction ne soient pas exactement celles d'un public plus large. Quand on dissèque une œuvre pour l'étudier, et qu'on en connait précisément la langue, on doit davantage tiquer sur les décalages entre les différentes versions. Les personnes qui attendent d'un livre qu'il soit simplement beau s'en moquent (elles peuvent chipoter aussi, mais surtout sur des critères esthétiques (je dis ça, mais ce n'est pas tout à fait vrai: même sans connaître le texte source, on peut être sensible à certains partis pris, mais bref)).

Après, qu'il s'y ajoute, chez certains, une méfiance à l'égard d'un parcours jugé illégitime, c'est très possible. En même temps, beaucoup de grands traducteurs n'étaient pas des universitaires, et ça ne fait hurler personne.


Dernière édition par Oriane le Lun 27 Aoû 2018 - 22:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 13:43

Cololi a écrit:
C'est tout Dostoïevski résumé en quelques pages en fait.

Mais pourquoi pas la traduction de Markovicz ?

J'ai acheté ce livre usagé, donc je prends ce qu'il y a, ce que je trouve...
La traduction ici est celle de Lily Denis.
Je peux me consoler avec Les Pauvres Gens que je possède dans la traduction de Markowicz.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 14:02

Oriane a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Annie Ernaux
* Passion simple

C'est le seul livre d'Ernaux que j'ai lu, et je l'ai plutôt bien aimé, pour la précision, la justesse de l'état des lieux qu'il dresse. Je ne sais plus ce qui m'avait gênée ... Peut-être un côté trop didactique, comme si le livre était une démonstration, une leçon - même si cette approche sur un tel sujet n'était pas sans intérêt (elle faisait bien apparaître ce que la passion a de sublime et de mécanique à la fois).

J'ai en très haute estime Annie Ernaux, j'ai lu plusieurs de ses livres, j'aime surtout ceux qui traitent de son enfance (Une femme, La honte et La place), J'ai lu et relu Passion simple que tu évoques, l'un de ses meilleurs ouvrages qui traite de sa relation amoureuse avec un homme marié, on peut citer L'occupation qui revient sur le même sujet avec, en prime, le thème de la jalousie, il faut citer enfin 'Je ne suis pas sortie de ma nuit' qui traite de sa mère qui, durant les dernières années de sa vie, souffrait de la maladie d'Alzheimer.


Dernière édition par Ravélavélo le Lun 27 Aoû 2018 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5580
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lun 27 Aoû 2018 - 15:36

Benedictus a écrit:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Markovi%C4%87

Non, non, c'est avec un "z" à la fin, merci de suivre Mr.Red siffle .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mar 28 Aoû 2018 - 15:56








_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mar 28 Aoû 2018 - 17:05

Cololi a écrit:
Le fait que ce soit publié chez Bayard est-il significatif?
Parce que j'ai l'impression qu'il y a un mouvement souterrain d'appropriation (ou de réappropriation?) de l'héritage chrétien chez les penseurs «de la radicalité», ces dernières années (Badiou qui étudie Paul de Tarse, Agamben qui commente Augustin et Benoît XVI, Zižek qui sous-titre un de ses ouvrages Pourquoi l'héritage chrétien vaut-il d'être défendu?...)

(Bonne piste de réflexion pour toi, ça, non?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mar 28 Aoû 2018 - 17:29

Je ne connais pas cet éditeur donc je ne saurais dire Surprised

Je ne vois pas bien le lien avec Rancière objectivement. Mais … c'est quand même assez cryptique Rancière … faut être clair Laughing  (pour moi en tout cas).

Et puis … la question des liens gauche / christianisme … je ne suis pas un pro de la question hein.
Tous à gauche ne pensent pas comme Marx … c'est sûr. Ernst Bloch (philosophe allemand se qualifiant de "marxiste hétérodoxe") … a toujours essayé de marier marxisme … idéalisme, utopie … et a même voulu démontrer l'aspect révolutionnaire (et communiste) de certains prédicateurs … tel le millénariste Thomas Münzer. Donc finalement est-ce récent ?

Je n'ai pas fini le livre il faut dire … mais c'est souvent cryptique.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mar 28 Aoû 2018 - 17:32

Finalement … il est logique que la gauche s'y intéresse … car le marxisme souffre de manquer d'une anthropologie.

L'homme chez Marx … c'est quand même assez l'homo economicus des libéraux. Et ça … difficile de ne pas le voir … et donc d'essayer de le dépasser.

(et j'ignorais que Badiou s'intéressait à saint Paul).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mer 29 Aoû 2018 - 0:27


George BATAILLE : Le Coupable (1944)
Pour préparer la visite que je vais rendre demain à celui qui est fut mon maître à penser, au cimetière de Vézelay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzo-capriccioso.tumblr.com
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mer 29 Aoû 2018 - 0:59

Ah ouais, quand même. Remarque, ça peut arriver à des gens très bien, hein, la preuve. (Tu as prévu une orgie sacrificielle sur le catafalque, en guise d'hommage?)

Sinon, il y a aussi une chouette basilique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mer 29 Aoû 2018 - 1:10

Benedictus a écrit:
Ah ouais, quand même. Remarque, ça peut arriver à des gens très bien, hein, la preuve. (Tu as prévu une orgie sacrificielle sur le catafalque, en guise d'hommage?)

Si tu crois que je vais me contenter de ces badineries de surface... Non, j'irai, le front dur et les yeux droits, au fond des choses.

Benedictus a écrit:
Sinon, il y a aussi une chouette basilique.

C'est le gros machin qui cache le cimetière ?
[Le susdit écrivain en possédait les clefs, d'ailleurs, le vilain...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzo-capriccioso.tumblr.com
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mer 29 Aoû 2018 - 1:21

Cololi a écrit:
Je ne connais pas cet éditeur donc je ne saurais dire Surprised
Éditeur catho, plutôt «de gauche.»

Cololi a écrit:
Donc finalement est-ce récent ?
En France, oui, il me semble. (Du fait de l'imprégnation massivement robespierro-babouviste des gauches radicales, je pense. Jacques Roux reste très mal connu, tout comme les continuités entre traditions jansénistes et gallicanes et les revendications proto-révolutionnaires.)

Cololi a écrit:
(et j'ignorais que Badiou s'intéressait à saint Paul).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mer 29 Aoû 2018 - 9:04

Ravélavélo a écrit:
Oriane a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Annie Ernaux
* Passion simple

C'est le seul livre d'Ernaux que j'ai lu, et je l'ai plutôt bien aimé, pour la précision, la justesse de l'état des lieux qu'il dresse. Je ne sais plus ce qui m'avait gênée ... Peut-être un côté trop didactique, comme si le livre était une démonstration, une leçon - même si cette approche sur un tel sujet n'était pas sans intérêt (elle faisait bien apparaître ce que la passion a de sublime et de mécanique à la fois).

J'ai en très haute estime Annie Ernaux, j'ai lu plusieurs de ses livres, j'aime surtout ceux qui traitent de son enfance (Une femme, La honte et La place), J'ai lu et relu Passion simple que tu évoques, l'un de ses meilleurs ouvrages qui traite de sa relation amoureuse avec un homme marié, on peut citer L'occupation qui revient sur le même sujet avec, en prime, le thème de la jalousie, il faut citer enfin 'Je ne suis pas sortie de ma nuit' qui traite de sa mère qui, durant les dernières années de sa vie, souffrait de la maladie d'Alzheimer.

Personnellement, j'aime beaucoup Les années, une chronique de l'après-guerre jusqu'aux année 2000 qui invente une forme d'autobiographie collective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mer 29 Aoû 2018 - 9:10

Et bien écoute, tu vas m'apprendre des choses … car Robespierre, forcément je vois un peu le lien, mais Babeuf, non, là … j'ignorais. Surtout que Marx lui avait tressé des lauriers (contrairement à Robespierre … et Rousseau qui est derrière) … et le Karl c'est pas franchement le genre à vouloir concilier sa pensée avec une quelconque religion … ou même idée spirituelle hehe

Jacques Roux je n'en avais jamais entendu parlé Surprised  (merci de me l'apprendre ! Je vais essayer de me renseigner un peu)

Bon … certes la dernière fois que j'ai vu la Révolution … c'était en 2° … et j'ai jamais lu dessus ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17837
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Mer 29 Aoû 2018 - 10:27

Benedictus a écrit:
Ah ouais, quand même. Remarque, ça peut arriver à des gens très bien, hein, la preuve.[size=10] (Tu as prévu une orgie sacrificielle sur le catafalque, en guise d'hommage?)


Laughing

Blague à part, j'ai toujours pensé que Bataille* n'était pas très...net.  bounce


* nonobstant son très intéressant et intriguant corpus.

Benedictus a écrit:

Cololi a écrit:
(et j'ignorais que Badiou s'intéressait à saint Paul).

Oui, Saint Paul est pour Badiou la figure tutélaire et originelle de l'universalisme.
Pas sur que ce soit très rigoureux historiquement parlant, mais Saint Paul lui permet de déployer ses thèses autour de l'humanité générique versus le particularisme identitaire et religieux (d'où des petites controverses autour du nom "juif", mais laissons cela...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Jeu 30 Aoû 2018 - 0:59

Eusèbe a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Oriane a écrit:
Ravélavélo a écrit:
Annie Ernaux
* Passion simple

C'est le seul livre d'Ernaux que j'ai lu, et je l'ai plutôt bien aimé, pour la précision, la justesse de l'état des lieux qu'il dresse. Je ne sais plus ce qui m'avait gênée ... Peut-être un côté trop didactique, comme si le livre était une démonstration, une leçon - même si cette approche sur un tel sujet n'était pas sans intérêt (elle faisait bien apparaître ce que la passion a de sublime et de mécanique à la fois).

J'ai en très haute estime Annie Ernaux, j'ai lu plusieurs de ses livres, j'aime surtout ceux qui traitent de son enfance (Une femme, La honte et La place), J'ai lu et relu Passion simple que tu évoques, l'un de ses meilleurs ouvrages qui traite de sa relation amoureuse avec un homme marié, on peut citer L'occupation qui revient sur le même sujet avec, en prime, le thème de la jalousie, il faut citer enfin 'Je ne suis pas sortie de ma nuit' qui traite de sa mère qui, durant les dernières années de sa vie, souffrait de la maladie d'Alzheimer.

Personnellement, j'aime beaucoup Les années, une chronique de l'après-guerre jusqu'aux année 2000 qui invente une forme d'autobiographie collective

Les années, je n'ai pas lu, merci pour ta mention. Smile
J'ai aussi Se perdre, publié en 2001; elle revient sur sa relation amoureuse avec un diplomate russe, l'amant de l'ombre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 27
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 1 Sep 2018 - 11:00

Je note vos avis sur Annie Ernaux.  

Dahlia Ravikovitch, que j'avais découverte dans l'Antholigie de la poésie en hébreu moderne publiée chez Gallimard. On peut désormais trouver un choix de ses poèmes dans une traduction de Michel Eckhard Elial chez Bruno Doucey. Bonne nouvelle !

Et La nouvelle espérance d'Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 1 Sep 2018 - 19:19

Cette semaine:


Patrick Boucheron: Faire profession d’historien
Publications de la Sorbonne / Points Histoire, 2011, 2016
Cololi en avait touché quelques mots: d’accord avec lui pour trouver la réflexion est passionnante et d’une grande liberté et l’érudition vertigineuse. Mais au-delà, ce qui fascine, c’est l’adéquation entre un style et une pensée qu’on pourrait également qualifier de «spiralés.» Cela dit, c’est un peu à double tranchant: dans le meilleur des cas (la plupart du temps), cela produit des effets d’intelligence du sujet absolument brillants; mais parfois aussi, on a un peu le sentiment (un peu agaçant) de se perdre dans des subtilités théoriques et une virtuosité littéraire qui finissent par dissoudre quelque peu le propos (mais Boucheron retombe toujours sur ses pattes.)


Agatha Christie: Cinq Petits Cochons
Le Masque, 1947
Je l’ai relu après qu’on en avait parlé ici même avec Parsifal et Eusèbe: une magnifique épure de roman policier, qui joue sur les diffractions de la mémoire et des points de vue; et en même temps, une qualité d’évocation «atmosphérique» assez rare chez Christie.

Commencé depuis avant-hier:


Jérôme Baschet: L’iconographie médiévale
Gallimard, Folio Histoire, 2008


Wolfgang Streeck: Du temps acheté. La crise sans cesse ajournée du capitalisme démocratique
Gallimard, NRF Essais, 2014

Passionnant mais complexe, tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Sam 1 Sep 2018 - 19:33

Sur Boucheron : oui, il est certains que ça ne sera jamais un furieux de gauche ou de droite … c'est toujours ce qui est un peu agaçant chez lui … mais aussi sa force dans la mesure où il explique entre quoi est balancé (c'est là où il nous perd parfois en subtilités)

Sur l'iconographie médiévale, j'avais lu l'intro en L3 … j'avais choisi plutôt que cet ouvrage théorique d'exposer à l'oral le fantastique ouvrage "Images dans les marges" (http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Le-Temps-des-images/Images-dans-les-marges)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4660
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Dim 2 Sep 2018 - 12:59

Bernhard Schlink
* Le liseur
Gallimard, 1996

Une très belle histoire sur fond de Deuxième Guerre mondiale, en Allemagne.
Ce livre existe aussi en film.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6029
Age : 26
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Dim 2 Sep 2018 - 18:45

Benedictus a écrit:


Agatha Christie: Cinq Petits Cochons
Le Masque, 1947
Je l’ai relu après qu’on en avait parlé ici même avec Parsifal et Eusèbe: une magnifique épure de roman policier, qui joue sur les diffractions de la mémoire et des points de vue; et en même temps, une qualité d’évocation «atmosphérique» assez rare chez Christie.

D'ailleurs j'ai finis Le Vallon, et effectivement c'est une très grande réussite, l'aspect policier pourrait presque sembler en retrait par rapport a la peinture des caractères (ici remarquablement développer a rebours des habitude d'Agatha Christie) j'ai d'ailleurs lu je ne sais plus ou que Christie regrettait un peu d'avoir introduit Hercule Poirot dans cette histoire et c'est vrai qu'il a l'air un peu incongru et comme plaquer un peu artificiellement sur cette intrigue. Personnellement je trouve que ça renforce assez l'impression que l'on a d'observer une communauté étrange dont les codes nous échappe complétement tout comme il semble au départ échapper au détective.
Ça m'a fait un peu penser a Greenaway, avec tout un jeu de faux semblant et de mise en scène, qui est certes inhérent au roman policier mais qui ici est vraiment mis en avant dans la résolution de l'intrigue, avec la scène du crime décrite comme un tableau figé qu'il faut décrypter pour retrouver la solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Lectures (6)   Dim 2 Sep 2018 - 23:08

Parsifal a écrit:
D'ailleurs j'ai finis Le Vallon, et effectivement c'est une très grande réussite
Smile

Pour me reposer entre les trucs un peu ardus mentionnés plus haut, j'ai de mon côté commencé ce Poirot que je ne crois pas avoir encore lu (ou bien si je l'ai lu, c'est il y a vraiment longtemps et je n'en garde aucun souvenir:


Agatha Christie: Le Flux et le Reflux
Le Masque, 1951

Intéressant, l'ancrage très fort dans l'immédiat après-Seconde Guerre mondiale, et le constat amer sur la façon dont la guerre a bouleversé la société anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lectures (6)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (6)
Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Christian OLIVIER : Lectures
» Lectures
» Lectures Rock 'n roll pertinentes
» Textes à multiples lectures.
» Lectures (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: