Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Sam 17 Fév 2018 - 15:19

Passé un trop beau moment hier, avec la symphonie en Ré de Franck surtout la version Hambourg de la 1ere de Mahler (Blumine réinséré en 2e mouvement, assez fluide), dirigée avec souplesse poésie et l'orchestre bien répété. Les passages difficiles sont bien rendus avec goût, et sans jamais perdre de vue de l'architecture de l'ensemble.

L'acoustique est un peu sèche et les double-basses sont un point en retrait à mon goût. En tout cas bravo à Roth et les membres de l'orchestre, malgré quelques aléas du concert.

Disposition étonnante de l'orchestre avec les cordes en 1er plan et splittées. De gauche à droite doubles-basses, 1ere violons, violoncelle, altos, 2e violon.
La harpe est à gauche de violoncelle.

De même les cuivres sont sur toute la largeur en derrière plan.

A ma place les cordes semblent écraser le reste (sauf les basses, trop discrètes).

A mon avis les Parisiens vont aimer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82219
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Dim 18 Fév 2018 - 3:15

Oui, nous aurons ça à la Philharmonie en mars.

C'était où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Dim 18 Fév 2018 - 9:54

Théâtre Bernadette Lafont, à Nîmes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Mer 28 Fév 2018 - 18:00

J'y vais lundi 5 mars à la Philharmonie. Même si c'est une fausse symphonie n°1 de Mahler, ce sera intéressant ! En plus du mouvement supplémentaire, il me semble que l'orchestration n'est pas tout à fait la même, j'avais entendu cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82219
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Mer 28 Fév 2018 - 19:28

Oui, beaucoup plus légère, on peut voir la partition sur IMSLP, c'est vraiment différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Mar 6 Mar 2018 - 17:28

Déjà deux critiques au sujet du concert d'hier soir ! C'était drôlement bien. Je rédige mes impressions de ce pas !
https://bachtrack.com/fr_FR/critique-francois-xavier-roth-les-siecles-philharmonie-paris-mars-2018
http://toutelaculture.com/musique/classique-musique/poesie-dorienne-a-philharmonie-siecles-semparent-de-cesar-franck-de-mahler/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Roth avec Les Siècles offrent Franck et Mahler en Technichol   Mar 6 Mar 2018 - 18:56

Nous vivons une époque ou nous aimons beaucoup les choses un peu vintage. Ainsi, le vinyle fait son retour en force alors que le MP3 offre un son plus propre. Mais ce petit grain, ces couleurs particulières font le charme de l'ancien. De même, le cinéma HD 4K en 3D existe, mais c'est toujours un plaisir de regarder un film ancien en technicolor rappelant l'âge d'or de Hollywood.
La démarche de l'orchestre Les Siècles est similaire. Accompagné de son chef, François-Xavier Roth, ils proposent des œuvres en utilisant des instruments d'époque et du lieu de création. Approche artistique originale et non moins éthique, elle permet de faire entendre des sonorités devenues inusitées mais loin d'être désuètes. Le mélomane inclément aura tôt fait d'oublier son scepticisme initial lors de ce concert mémorable à la Philharmonie de Paris, le lundi 5 mars 2018. La seule particularité de ces instruments d'époque, à part de sonner divinement bien, étant de mettre plus de temps à s'accorder.
Deux œuvres étaient au programme. Tout d'abord la Symphonie en Ré mineur de César Franck puis la Symphonie n°1, en ré majeur, "Titan" de Gustav Mahler. En plus de partager la même tonique, ces deux pièces partagent également leur année de fin de composition, à savoir 1888 ! De bonnes bases pour deux partitions qui ne cessent de dialoguer.
La partition de Franck se distingue par son écriture cyclique. Un thème répété dans les 3 mouvements, par fragments, transformé, modulé, concassé. Toutes ces répétitions faisant le sel et le charme de cette musique. Ajouté à cela des instruments d'époque, d'une couleur suave, et cela donne un début de soirée réussit. François Xavier Roth à la direction est généreux. Jouant sans baguette, son geste n'en manque pas moins de précision et ses inflexions se répercutent à l'orchestre. Deux mots s'imposent, souplesse et légèreté. Tout cela s'entend dans le Lento initial avec une gestion des nuances très soignée, ainsi que des timbales très particulières. L'Allegretto se distingue lui par une précision rythmique dans la mesure à 3 temps, et ce cor anglais solo déclamant un thème mélancolique. Enfin, les fragments des deux premiers mouvements se retrouvent l'Allegro non Troppo final où la tension des cordes ne baisse jamais et les cuivres rutilants brillent. Une bien belle page de cette période romantique, moins dans le pathos et plus dans l'action.
De l'action, la symphonie Titan de Mahler n'en manque pas. Œuvre achevée lorsque le compositeur était âgé de 28 ans (seulement), elle constitue une brillante réussite pour une première symphonie ! Mais toutefois, elle n'a pas eu immédiatement le succès espéré, provoquant même le scandale à ses débuts. Mahler qui escomptait vivre des droits d'auteurs de son Titan, déchanta très rapidement, et choisit même  d'enlever un mouvement, le fameux Blumine joué ce soir. Cette musique raconte l'histoire de son Héros, le fameux Titan, de son éveil à ses combats divers et variés.Héros étant également le protagoniste de sa deuxième symphonie. Partition épique, généreuse, elle offre de formidables possibilités. La lecture de François Xavier Roth les exploite chacune d'entre elles. Mahler, il ne faut parfois pas trop le prendre au sérieux, ne pas entrer dans des considérations métaphysiques. Comme souvent en musique, il s'agit de raconter une histoire. Et cette histoire, Roth nous la raconte avec conviction. Tel un récitant lisant un texte avec force intonations, le maestro ne recule devant aucun effet pour montrer les différentes particularités de la partition, en devenant ainsi interprète mais surtout, narrateur. Les intonations étant ici offertes par un merveilleux orchestre avec des timbres mielleux d'instruments viennois (bien que parfois récalcitrants) de la fin du XIXème siècle. Un début où le chef attend le silence de la salle pour offrir cette genèse du monde avec ces cordes jouant pianissimo et cette fanfare en coulisse répondant en écho. Ce qui frappe immédiatement, ce sont les timbres de ces cuivres et de ces bois tellement différents de ce que l'on a l'habitude d'entendre, ainsi les solos de flûte et de trompette captivent et surtout, la gestion des différents tempi est merveilleuse dans ce premier mouvement. La particularité de cette soirée est ce fameux Blumine, très romantique, amoureux, lyrique mais qui convoque aussi un peu le jazz. Le Kräftig en III lui rompt par sa méchanceté, ses attaques sèches aux cordes, avec un pupitre de violoncelles assez incroyable. La musique rebondit en suivant le geste du chef qui ne manque jamais une opportunité de sautiller sur son pupitre. La pulsation et les 3 temps de la mesure permettent d'avancer résolument avant d'arriver à ce fameux frère Jacques à la contrebasse au début du IV. Instrument d'époque oblige, peu de vibrato, mais suffisamment caractérisé pour offrir cette impression si bizarre avant d'alterner avec cette danse juive où le chef ne recule pas devant le kitsch et le folklore, ne craignant jamais d'en faire trop, bien au contraire. Cette lecture au premier degré des ruptures de ton respecte scrupuleusement ce qui dicte cette musique. Mais le meilleur est à venir avec un final totalement dantesque pour ne pas dire titanesque. Des cuivres ne refusant jamais d'aller dans la démesure, jusqu'à couvrir le glissando des cordes ouvrant le mouvement. Des percussions opulentes, et des fortissimos jamais timides. L'agitation des mélomanes de la Philharmonie bougeant des bras pour suivre la musique montre à quel point tout cela fait son effet, et c'est aussi le signe d'une soirée réussie. Les réminiscences du I avant la coda ne sont que le calme avant la tempête finale d'une lecture sincère, généreuse, juste et si pertinente de ce chef d’œuvres de Mahler qui en exaltera plus d'un. Définitivement un concert qui entrera dans les mémoires.


Dernière édition par andika le Mer 7 Mar 2018 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82219
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Mar 6 Mar 2018 - 22:05

Oui, un très grand concert pour moi aussi.

Roth n'a finalement pas choisi la version originale de la 1ère de Mahler, puisqu'il a bien utilisé l'orchestration plus riche de la version définitive, mais apparemment cela a été un mix de 3 éditions différentes. En tout cas il y avait bien 8 cors et les bois par 4. Je ne dis pas que je le regrette. Smile

Je crois qu'on ne peut pas espérer mieux, plus aéré et plus lisible que ce qu'on a eu là pour la symphonie de Franck.
De là où j'étais (1er rang du 1er balcon latéral, il faut dire qu'il restait quand même pas mal de places), c'était vraiment phénoménal.
Idem pour Mahler, j'ai pris une belle baffe, notamment dans le final, c'est vrai.
Blumine n'est pas une très grande page de Mahler, on comprend pourquoi il l'a retiré, mais c'était sympa de l'avoir. Smile

Roth et les Siècles, c'est moins cher que les autres orchestres, c'est peut-être moins prestigieux que Haitink et Nelsons, mais est-ce que ce n'est pas plus intéressant au final?
En tout cas ça remplit moins vite et moins, ça c'est sûr.
Pourtant, c'est à la fois un travail de recherche et un déploiement de moyens très importants pour avoir tous ses instruments (puisque je le rappelle, les musiciens n'ont pas joué sur les mêmes instruments en première et en deuxième partie du concert, avec des instruments français d'abord, puis allemands et autrichiens pour Mahler, tous d'époque, on pouvait s'amuser à remarquer les différences entre les timbales par exemple), et à chaque fois une qualité interprétative superlative, que ce soit dans Berlioz, Debussy ou Mahler.
Et une vraie redécouverte des grandes œuvres du répertoire.
Ils seront encore présents la saison prochaine avec la Fantastique et Lélio. (Roth étant très présent mais aussi avec le LSO et d'autres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Mer 7 Mar 2018 - 17:38

Xavier a écrit:
Roth et les Siècles, c'est moins cher que les autres orchestres, c'est peut-être moins prestigieux que Haitink et Nelsons, mais est-ce que ce n'est pas plus intéressant au final?

Je t'assure que les tarifs m'ont rendu très sceptique  Mr. Green ! Je me disais qu'à ce prix, j'aurais forcément une performance au rabais, surtout que je ne suis pas non plus un fétichiste des instruments d'époque. Mais justement, je voulais mon Titan, et c'était beaucoup plus cher avec Amsterdam en fin de saison. Au final, je n'attendais rien du tout et j'ai été comblé au-delà de toutes mes espérances les plus folles !
Je retournerai assurément voir les siècles à l'avenir et FX Roth bien entendu, j'ai été conquis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82219
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Mer 7 Mar 2018 - 19:50

andika a écrit:

Je t'assure que les tarifs m'ont rendu très sceptique  Mr. Green  !

Je sais bien, et c'est assez logique si on ne connaît pas.

Je te recommande fortement d'écouter leurs Debussy (La Mer) et Ravel. (Daphnis)
Peut-être ma version ultime de ces deux œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85113
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Mer 7 Mar 2018 - 20:56

Oui, les tarifs sont purement une question de notoriété. Quand c'est Berlin ou le Concertgebouw, on peut se dire que c'est aussi lié à la virtuosité, mais en réalité, d'excellents orchestres sont moins hautement tarifés s'ils sont moins célèbres. Et pourtant, entre Pasdeloup (qui est très bien, mais pas de niveau international) et Les Siècles ou l'ONDIF, il y a un écart très significatif. (Alors qu'entre Les Siècles et l'Orchestre Révolutionnaire et Romantique, ce sont Les Siècles qui ont la maîtrise instrumentale supérieure…)

Une fois qu'on le sait, ça permet de faire de bonnes affaires et de voir de très beaux concerts, au public un peu moins mondain de surcroît.

(Et puis il y a carrément les Lauréats du Conservatoire, mon orchestre chouchou en Île-de-France, qui se produisent à peu près toujours gratuitement pour ne rien gâcher.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
rubber
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Jeu 8 Mar 2018 - 12:07

J'ai aussi été assez soufflé par la qualité de l'orchestre (Les Siècles) lors de ce dernier concert (mon meilleur concert symphonique cette saison avec la 9 par Harding).

La saison dernière j'avais beaucoup aimé aussi L'Orchestre des Pays de Loire dirigé par Rophé dans les Dutilleux.
C'est vrai que dans les 2 cas, j'étais très bien placé à l'orchestre (une vingtaine d'euros à chaque fois).

Par contre très déçu par l'orchestre Colonne très routinier dans la soirée Voix Nouvelles à l'Opéra comique (sans doute peu ou pas de répétitions).
Et j'ai été un peu déçu par le Philarmonique de Strasbourg dans Le Chateau de Barbe Bleue (j'avais préféré L'Orchestre du Conservatoire l'année dernière, mais j'étais mieux placé et peut être dans de meilleures dispositions).

Je vais essayer l'ONDIF la saison prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Jeu 15 Mar 2018 - 14:17

J'ai trouvé cette critique par le plus grand des hasards en divaguant sur le web !
http://www.concertclassic.com/article/franck-et-mahler-par-lorchestre-les-siecles-la-philharmonie-de-paris-flammes-et-poesie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
tomseche89
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 454
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   Jeu 15 Mar 2018 - 17:23

Un grand concert ! En particulier la symphonie de Franck, que j'ai très souvent entendue en concert mais jamais aussi vivante, enlevée, éclatante, et presque légère ! Immense réussite.

La Titan était très bien, mais de toute façon cette oeuvre m'emballe à chaque fois, y compris quand elle est jouée de manière très traditionnelle. Là c'était un Mahler qu'on n'a pas l'habitude d'entendre, avec des cordes tout sauf soyeuses, mais on se laisse tout autant emporter par la musique et l'engagement de l'orchestre (le premier violon, assez phénoménal !).
Blumine était sympa mais pas indispensable.

Public très démonstratif à la fin, et c'était mérité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nîmes, Philharmonie - Mahler, Franck Roth 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philharmonie - Mahler 3 P.Järvi - 18/06/16
» Philharmonie - Mahler 1 Blomstedt - Juin 2016
» Philharmonie - Mahler 9 P.Jordan - 16 nov 2016
» Philharmonie - Mahler 6 LSO Rattle - 20/01/17
» Philharmonie de Paris, Cité de la musique - 2017-2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: