Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parsifal à la Philharmonie de Berlin

Aller en bas 
AuteurMessage
Coutures
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Parsifal à la Philharmonie de Berlin   Dim 8 Avr 2018 - 20:16

Deux concerts, dont celui qui est diffusé en ce moment même (dimanche 8 avril) en streaming.
J'étais à celui du vendredi 6 avril.
Sir Simon Rattle conductor
Stuart Skelton tenor (Parsifal)
Nina Stemme soprano (Kundry)
Franz-Josef Selig bass baritone (Gurnemanz)
Evgeny Nikitin bass baritone (Klingsor)
Gerald Finley bass baritone (Amfortas)
Rundfunkchor Berlin, Simon Halsey chorus master

Je vous épargne les émotions (première fois que je vais à la Philharmonie de Berlin, et bla, et bla), mais je ne suis pas neutre.
En résumé: exécution admirable, orchestre à tomber, interprètes excellents, choeur impeccable.
J'ai compris à quel point cet opéra est fait pour le théâtre. L'absence de jeu (même si les chanteurs sont un peu "mis en scène"), de mouvements, de lumières, de (changements de) décors rend certains passages presque ennuyeux (les conférences de Gurnemanz à l'acte I, notamment).
Nietzsche avait raison: Wagner avant tout homme de théâtre (pas pour rien qu'il a fait le Festpielhaus ni appelé Parsifal un "festival").
D'un autre côté, Stuart Skelton, qui a la taille d'une horloge comtoise et le volume d'une armoire normande, ferait bizarre en jeune chevalier. Et je ne parle pas des filles-fleurs: nées avant 1989 à l'Est, elles auraient été illico recrutées pour le laboratoire de fabrication de nageuses olympiques.
Trêve de plaisanteries.
Grande intelligence du rôle chez Skelton, une théâtralité vocale très prenante, un très beau chant.
Selig dans Gurnemanz: équilibre, intensité, profondeur, voix magnifique, diction de rêve.
Nina Stemme relève le défi d'un job très difficile, en ne cédant à aucune des tentations du rôle.
Finley très, très émouvant.
Le plus impressionnant, à égalité avec Selig, fut Nikitin. Klingsor en chair et en os: stature, puissance, subtilité, tantôt pervers, tantôt désarmé (et désarmant). Quel artiste!
Je ne me permettrais pas de critiquer Rattle. Tout était parfait (un peu de flottement au début - même les musiciens du Berliner ont droit au trac). Ayant écouté, les jours d'avant, Boulez à Bayreuth (1970), j'ai trouvé Sir Simon moins inspiré.


Dernière édition par Coutures le Mar 10 Avr 2018 - 11:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29506
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Parsifal à la Philharmonie de Berlin   Dim 8 Avr 2018 - 20:42

Wow, très belle distribution sur le papier.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Sehnsucht
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 20
Localisation : Berlin / Zurich
Date d'inscription : 22/03/2016

MessageSujet: Re: Parsifal à la Philharmonie de Berlin   Ven 13 Avr 2018 - 13:51

J'y étais dimanche soir.
Sacré pieds d'entendre cette œuvre dans cette salle et par ces musiciens.
Grand moment pour moi : la prestation tout simplement glorieuse aux I et III de ce qui se confirme une nouvelle fois être le meilleur chœur du monde.
Selig souverain en Gurnemanz.
Direction de Rattle très bonne dans l'ensemble, ne couvrant jamais les chanteurs, mais qui, ai-je trouvé était très (trop ?) transparente et propre et manquait un peu de ferveur au I (aussi étonnant que ça puisse être j'avais préféré Young dans cet acte à l'Opernhaus de Zurich il y a un mois). Il s'est ensuite bien rattrapé avec des II et III sensationnels.
Petite harmonie des grands jours avec la clarinette d'Ottensamer, la flûte de Dufour, le basson de Schweigert et le toujours excellent cor anglais de Wollenweber.
Triomphe du public qui a rappelé le chef et les chanteurs après le départ de l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coutures
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Parsifal à la Philharmonie de Berlin   Sam 14 Avr 2018 - 8:57

Sehnsucht a écrit:
Petite harmonie des grands jours
Oui, bien dit! La clarinette basse et le cor anglais, entre autres, très beaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parsifal à la Philharmonie de Berlin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parsifal à la Philharmonie de Berlin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deutsche Oper Berlin 2012-2013
» philharmonie : saison 2016 - 2017
» Philharmonie Intégrale Bruckner - Barenboim SK Berlin
» [Fanfic en cours] Nach Berlin
» Catalogue Berlin Classics

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: