Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V

Aller en bas 
AuteurMessage
Kir75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 141
Localisation : Paris XV
Date d'inscription : 06/10/2017

MessageSujet: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Mer 25 Avr 2018 - 7:25

Andris Nelsons à la tête de son orchestre du Gewandhaus de Leipzig jeudi prochain à la Philharmonie.
L'occasion pour moi de l'entendre pour la première fois à la tête de ses troupes.
L'orchestre, avec à sa tête Herbert Blomstedt, m'avait fait très forte impression lors de son dernier passage à la philharmonie.
A priori, c'est à guichet fermé ou quasiment.
Florian

-

Thomas Larcher
Chiasma

Wolfgang Amadeus Mozart
Symphonie n° 40

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Symphonie n° 6 "Pathétique"

Gewandhausorchester Leipzig
Andris Nelsons, direction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kir75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 141
Localisation : Paris XV
Date d'inscription : 06/10/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Ven 4 Mai 2018 - 9:07

Quelques impressions sur ce concert.

Chiasma de Larcher.
J'ai relevé la présence de l'accordéon, instrument rare au concert. De mémoire, je me souviens d'en avoir entendu un à Radio France il y a quelques années dans un morceau pour orchestre de Piazzola. A part ça, pièce assez déroutante. J'ai trouvé que la sonorité sombre de l'orchestre collait bien à l'atmosphère quand même assez inquiétante de l'œuvre. Pupitre de percussions étoffé avec notamment un genre de plaque de métal verticale.

Mozart, 40ème symphonie
J'ai été clairement déçu. Je ne suis pas tellement objectif car la 40ème m'a toujours intéressé intellectuellement parlant mais jamais passionné. Est-ce en raison de l'absence de trompettes et de timbales ?
Quand même, la prestation proposée m'a semblé manquer d'inspiration et de conviction. J'avais réécouté Harnoncourt (+ Concertgebouw et + Chamber Orchestra of Europe) avant le concert, ça m'a sûrement conditionné. Pour comparer ce qui est un peu plus comparable, l'interprétation proposée par Nelsons et le Gewandhaus était nettement en-dessous -par exemple- de Rattle avec Berlin (vainqueur de la tribune des critiques de disques il y a quelques semaines).
Je me suis assez souvent ennuyé, j'ai trouvé le troisième mouvement lourd alors qu'Harnoncourt nous emmenait directement dans l'œil du cyclone.
Il y avait bien des contrastes, des nuances mais je n'ai pas saisi leur logique profonde donc ils m'ont semblé artificiels. Nelsons n'avait pas l'air hyper concerné, il n'avait pas cet air gourmand qu'il a dans les meilleurs moments.

Tchaïkovski, symphonie "Pathétique"
Je pensais qu'on serait dans une version tout confort, baignée dans une tiède splendeur instrumentale.
Dès les premières notes, j'ai vu que je m'étais lourdement trompé. Quel choc !
Là, pour le coup, Nelsons avait l'air d'être tout à fait dans son élément. La splendeur orchestrale était bien là mais mise au service d'une émotion saisissante et vibrante.
De la beauté, de la violence aussi, des moments d'apaisement, d'angoisse, de joie. Quelque chose de viscéral dans cette interprétation. Waow !
Les couleurs crépusculaires de l'orchestre donnaient vraiment le vertige dans les passages les plus désespérés et quelle virtuosité !
A certains moments, j'avais l'impression d'entendre des passages de Shostakovitch.
Magnifique
-
Florian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19520
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Ven 4 Mai 2018 - 10:36

Kir75 a écrit:
Quelques impressions sur ce concert.

Chiasma de Larcher.
J'ai relevé la présence de l'accordéon, instrument rare au concert. De mémoire, je me souviens d'en avoir entendu un à Radio France il y a quelques années dans un morceau pour orchestre de Piazzola. A part ça, pièce assez déroutante. J'ai trouvé que la sonorité sombre de l'orchestre collait bien à l'atmosphère quand même assez inquiétante de l'œuvre. Pupitre de percussions étoffé avec notamment un genre de plaque de métal verticale.

Perso, j'ai pas trouvé ça génial. Beaucoup de bruit pour rien on va dire : plein d'instruments dans tous les sens (qu'on entend pas par moments!) et une juxtaposition de choses sans lien. Mais bon, moi et le contemporain... Mr.Red

Citation :
Mozart, 40ème symphonie
J'ai été clairement déçu. Je ne suis pas tellement objectif car la 40ème m'a toujours intéressé intellectuellement parlant mais jamais passionné. Est-ce en raison de l'absence de trompettes et de timbales ?
Quand même, la prestation proposée m'a semblé manquer d'inspiration et de conviction. J'avais réécouté Harnoncourt (+ Concertgebouw et + Chamber Orchestra of Europe) avant le concert, ça m'a sûrement conditionné. Pour comparer ce qui est un peu plus comparable, l'interprétation proposée par Nelsons et le Gewandhaus était nettement en-dessous -par exemple- de Rattle avec Berlin (vainqueur de la tribune des critiques de disques il y a quelques semaines).
Je me suis assez souvent ennuyé, j'ai trouvé le troisième mouvement lourd alors qu'Harnoncourt nous emmenait directement dans l'œil du cyclone.
Il y avait bien des contrastes, des nuances mais je n'ai pas saisi leur logique profonde donc ils m'ont semblé artificiels. Nelsons n'avait pas l'air hyper concerné, il n'avait pas cet air gourmand qu'il a dans les meilleurs moments.

Un peu pareil...

Citation :
Tchaïkovski, symphonie "Pathétique"
Je pensais qu'on serait dans une version tout confort, baignée dans une tiède splendeur instrumentale.
Dès les premières notes, j'ai vu que je m'étais lourdement trompé. Quel choc !
Là, pour le coup, Nelsons avait l'air d'être tout à fait dans son élément. La splendeur orchestrale était bien là mais mise au service d'une émotion saisissante et vibrante.
De la beauté, de la violence aussi, des moments d'apaisement, d'angoisse, de joie. Quelque chose de viscéral dans cette interprétation. Waow !
Les couleurs crépusculaires de l'orchestre donnaient vraiment le vertige dans les passages les plus désespérés et quelle virtuosité !
A certains moments, j'avais l'impression d'entendre des passages de Shostakovitch.
Magnifique

Je te rejoins sur les cordes tout bonnement géniales (et les bois aussi). par contre, j'ai été frustré par les cuivres un peu trop propres sur eux et délicats. on est dans Tchaïkovsky quand même! Autant les laisser bien claquer! Là ils étaient un peu fondus dans les cordes et perso j'aime quand ça tranche beaucoup plus.
Après, la symphonie en elle-même est une vraie claque en salle quand même!! rambo

Mais un chouette concert tout de même!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
sergio
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Ven 4 Mai 2018 - 11:54

Pour moi c'est un peu le contraire !

Tout d'abord, l'orchestre tient son rang dans le peloton de tête des meilleurs orchestres internationaux et chatouille Berlin pour la qualité de ses cordes même si les contrebasses de Berlin sont toujours plus impressionnantes.

Les sonorités de l'orchestre étaient absolument parfaites pour Mozart et cela fait du bien d'entendre cette oeuvre aussi bien jouée par autre chose qu'un orchestre baroque même si on se serait bien passé des intrusions du public qui applaudissait entre chaque mouvement.

En ce qui concerne Tchaikovsky, c'était effectivement éblouissant de virtuosité mais j'ai trouvé tout ça un peu trop calculé, voire millimétré.

Et cela sonnait incontestablement plus allemand que russe...

Enfin je me suis demandé si Andris Nelsons n'était pas en train de suivre le même chemin que Gergiev et d'en faire un peu trop.

Boston + Leipzig + le reste...est ce vraiment raisonnable pour un seul homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kir75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 141
Localisation : Paris XV
Date d'inscription : 06/10/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Ven 4 Mai 2018 - 12:40

sergio a écrit:
Tout d'abord, l'orchestre tient son rang dans le peloton de tête des meilleurs orchestres internationaux
Tout à fait d'accord, sur les trois dernières saisons symphoniques, c'est l'orchestre que j'ai le plus apprécié même par rapport à Vienne.
Cela dit, je n'ai jamais entendu Berlin et les grands Américains.

sergio a écrit:

En ce qui concerne Tchaikovsky, c'était effectivement éblouissant de virtuosité mais j'ai trouvé tout ça un peu trop calculé, voire millimétré.
Et cela sonnait incontestablement plus allemand que russe...
Peut-être que c'est ça que j'aime, je vais en parler avec le docteur Freud.

sergio a écrit:

Enfin je me suis demandé si Andris Nelsons n'était pas en train de suivre le même chemin que Gergiev et d'en faire un peu trop.
Boston + Leipzig + le reste...est ce vraiment raisonnable pour un seul homme ?
Je me suis fait la même réflexion quand il est entré en scène. Il m'a paru massif et fatigué, contraste saisissant avec quelques années en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Ven 4 Mai 2018 - 13:40

Le Chiasma avait pour ambition de faire tenir tout un monde symphonique en dix minutes. Il est vrai que l'on explore des contrées lointaines, notamment avec l'usage de l'accordéon, instrument très inhabituel dans l'orchestre. Musique peu économe en effets, surtout au niveau des percussions et des cuivres, l'ensemble étant soutenu par une battu régulière et un geste très stable du chef. Une très belle entrée en matière.

L'effectif se réduit pour la 40ème de Mozart, plus de percussions, plus de trompettes, moins de cordes pour ce chef d’œuvres indémodable, composé en 1788 dans la tonalité de sol mineur. La légende dit que Mozart n'a jamais entendu sa symphonie de son vivant, pourtant, il a pris soin de rajouter une section de clarinette dans une version ultérieure.. Tout de suite, le Gewandhaus frappe par la légèreté de ses cordes. C'est aérien, doux, inhabituel en comparaison aux phalanges parisiennes. Une caractéristique très marquée qui se prête bien au thème initial du Molto allegro. Cette légèreté des cordes va de plus en plus être en contraste avec une certaine acidité des cors et des bois, surtout dans le finale, Allegro assai. Les tempi choisis étaient toujours raisonnable, laissant ainsi le temps au chef de dessiner le son à sa guise, comme dans la gestion des contrastes de l'Andante. Andris Nelsons n'était pas économe en gestes, tantôt il s'accroupissait, tantôt ses expressions faciales indiquaient une marche à suivre, il mettait la main devant sa bouche, lâchait sa baguette. Une direction spectaculaire mais tellement habitée. Cela a notamment offert un moment délectable lors du menuet où le contrepoint était roi, et l'ambiance champêtre du trio, très sereine et colorée grâce aux bois. Un Mozart léger, festif. Cela s'entend, même si toutefois, la tristesse a aussi le droit de citer dans cette 40ème symphonie.

Tristesse retenue chez Mozart pour mieux exploser chez Tchaïkovski après l'entracte. La pathétique fascine, beaucoup de pathos, un langage élégiaque, la mort mystérieuse de son auteur neuf jours après sa création, lui qui avait versé tant de larmes lors de la composition, son programme secret, cette partition a tout pour fasciner. On est saisi immédiatement par la gravité de l'Adagio initial, une tension est là, sous-jacente avant de littéralement exploser dans la partie Allegro man non troppo de ce premier mouvement. Il s'agit d'une véritable convulsion, violente, méchante, les cordes ont davantage de poids ici, tandis que les cuivres grincent, d'une manière que ne renierait pas un Chostakovitch. L'Allegro con grazia an II offre une fausse joie, cette danse à cinq temps offre une légèreté factice qui dissimule mal une grande profondeur et une vraie tristesse. La fougue et la frénésie succèdent à cela lors du scherzo, il est temps ici de saluer la tenue exceptionnelle des cordes, la précision des attaques, le chant aux bois, la qualité des cuivres et surtout ces belles percussion qui brillent, notamment les timbales qui récupèrent le thème à la fin ! Enfin, le long abandon du final, les flûtes qui pleurent, les cordes qui se lamentent. Peuvent de mots peuvent décrire cette musique qui se ressent, qui s'écoute.

Un beau programme, un beau concert, un bel orchestre qui a gratifié Paris de sa visite et qui semble avoir (un peu trop) enthousiasmé le public.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Mar 8 Mai 2018 - 10:41

Ce concert a attiré la curiosité de la presse généraliste ! http://www.lemonde.fr/musiques/article/2018/05/07/orgie-de-grands-chefs-a-la-philharmonie-de-paris_5295399_1654986.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Frédérique R
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Jeu 10 Mai 2018 - 14:44

J'ai également comme certains été très déçue par la 40e symphonie de Mozart par Nelsons et le Gewandhaus.
Pour moi non seulement cela manquait de conviction, mais les contrastes étaient tellement forcés et artificiels que cela m'a vraiment dérangée, sans compte que l'Andante était d'un ennui tel que j'ai cru qu'elle ne finirait jamais. Je ne me m'attendais pas à ce que Nelsons prenne un tel tournant "maniériste" pour reprendre une expression d'un ami.
Pour moi, le chef ne faisait pas assez confiance aux musiciens pour laisser respirer la musique. Le menuet était plus dirigé comme une marche militaire que comme une danse. Tout était vraiment trop lourd, et j'ai regretté la période Chailly. Mais bon, il prend en main l'orchestre, ce n'est peut-être qu'un problème d'ajustement.

Pour la 6e de Tchaikovski, j'ai trouvé cela de bien meilleure qualité. J'ai senti Nelsons beaucoup plus à l'aise, et j'ai apprécié l'absence de pathos dans son interprétation. C'était émouvant sans être dans le mélo, ce qui est généralement ce que savent faire les chefs russes en général, au contraire des occidentaux qui ont tendance à faire des tonnes dans cette symphonie. Par contre, il manquait quand même du mordant et de la fulgurance, même si à son âge on ne peut pas lui demander de faire du Mravinski ou du Svetlanov.

Nelsons avait effectivement l'air fatigué et devrait sans doute ralentir la cadence, car je ne vois pas comment il va tenir à ce rythme en étant directeur musical de deux énormes orchestres et en étant invité par les orchestres les plus prestigieux d'Europe régulièrement. Sans compter qu'il enregistre en ce moment un cycle de symphonies de Bruckner et de Chostakovitch avec le Gewandhaus et Boston. Cela fait vraiment beaucoup pour un seul homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Jeu 10 Mai 2018 - 14:50

Bienvenue chère Frédérique Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Frédérique R
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Jeu 10 Mai 2018 - 14:51

Merci Anthony. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Jeu 10 Mai 2018 - 15:11

Bienvenue Frédérique. Very Happy Quel excellent choix de venir ici.

Nelsons a un gros agenda, oui, mais Segerstam, tout en étant partout, a bien réussi à écrire 319 symphonies (mais ça a peut-être encore doublé depuis la dernière fois, comme à chaque fois que je vérifie) ; or, écrire une symphonie, ça prend physiquement du temps, même à supposer que tout lui vienne immédiatement sous les doigts, il faut le gratter, le papier !

Ou Gergiev, qui doit avoir des années de 200 soirées plus quelques disques…

On peut survivre, ça dépend vraiment des corps (et des psychologies).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Jeu 10 Mai 2018 - 16:29

Une critique est parue: http://www.resmusica.com/2018/05/09/premiere-en-france-du-gewandhausorchester-avec-andris-nelsons/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Ven 11 Mai 2018 - 8:17

Frédérique R a écrit:

Pour moi, le chef ne faisait pas assez confiance aux musiciens pour laisser respirer la musique.

Vu sa manière de diriger en général c'est plutôt le contraire pour être honnête, il fait justement beaucoup confiance je crois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Ven 11 Mai 2018 - 8:28

Je pense au contraire qu'en répétition il leur a demandé des effets bien spécifiques, et que le concert ne montrait pas nécessairement cet aspect des choses.
En tout cas je n'ai pas reconnu le son de l'orchestre par rapport à ce qu'ai pu entendre par le passé. Cette façon assez maniérée, et finalement assez lourde, de jouer ressemble peu au Gewandhaus, et cela m'a surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Sam 12 Mai 2018 - 11:27

Kir75 a écrit:
Tout à fait d'accord, sur les trois dernières saisons symphoniques, c'est l'orchestre que j'ai le plus apprécié même par rapport à Vienne.

Je n'ose pas dire les miens. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Frédérique R
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Sam 12 Mai 2018 - 13:00

DavidLeMarrec a écrit:
Je n'ose pas dire les miens. hehe
Mais si, mais si, dis nous tout. Quels sont tes orchestres préférés sur les 3 dernières saisons ? Very Happy
Je vais me lancer :
- London Philharmonic Orchestra
- Freiburger Barockorchester
- Bayerisches Staatsorchester
- Les Siècles
- Royal Liverpool Philharmonic orchestra
- Orchestre Royal du Concergebouw
- Les Talens lyriques




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Sam 12 Mai 2018 - 14:41

Frédérique R a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je n'ose pas dire les miens. hehe
Mais si, mais si, dis nous tout. Quels sont tes orchestres préférés sur les 3 dernières saisons ? Very Happy
Je vais me lancer :
- London Philharmonic Orchestra
- Freiburger Barockorchester
- Bayerisches Staatsorchester
- Les Siècles
- Royal Liverpool Philharmonic orchestra
- Orchestre Royal du Concergebouw
- Les Talens lyriques

On peut aussi ajouter :
Radio Bavaroise - AMHA au dessus de tous ceux cités ci - dessus
Staatskapelle Dresden
Philhar.

Belcore



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Sam 12 Mai 2018 - 19:35

Frédérique R a écrit:
Mais si, mais si, dis nous tout. Quels sont tes orchestres préférés sur les 3 dernières saisons ? Very Happy
Je vais me lancer :
- London Philharmonic Orchestra
- Freiburger Barockorchester
- Bayerisches Staatsorchester
- Les Siècles
- Royal Liverpool Philharmonic orchestra
- Orchestre Royal du Concergebouw
- Les Talens lyriques

Mais on va encore se moquer de moi Sad , me traiter de provocateur (ce qui n'est pas forcément faux), voire de snob (ce qui est méchant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3607
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Sam 12 Mai 2018 - 19:39

Allez zou, vide donc ton sac au lieu de nous la faire faux pudique hehe . Ca ne te va vraiment pas Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Sam 12 Mai 2018 - 19:55

Bon, ce n'est pas une révélation non plus, cela dit, je l'ai déjà évoqué.

Ces dernières années, j'ai particulièrement été impressionné par
¶ les Lauréats du CNSM (orchestre fait d'anciens, qui reste constitué de façon fixe sur une saison) dans Haydn 95, incroyable ;
¶ l'ONDIF, toujours (et les programmes parfois passionnants, en tout cas originaux, et ce plaisir de jouer, en donnant tout même face à des publics moins favorisés et/ou avertis) – j'ai adoré 100% de leurs concerts ;
¶ les Frivolités Parisiennes (ce niveau, pour un orchestre d'opérette !) ;
¶ la Scala (grosse surprise en ce qui me concerne), un son vraiment différent, assez unique, avec des cordes boisées, d'un tissu mat, comme sur les disques, je croyais que c'était le son du théâtre, mais non.

Beaucoup aimé aussi, mais un peu moins, la Philharmonie de la NDR de Hanovre, la Chambre d'Europe, le Philharmonique de Bruxelles.

Parmi les superbes orchestres que je n'ai pas réentendus depuis longtemps : le Philharmonique de Slovénie, le Philharmonique du Luxembourg, le DSO Berlin, le Philharmonique de Montpellier, l'Orchestre de Lorraine…

Et puis, les bons soirs, j'aime énormément les orchestres résidents des grandes salles parisiennes (OP, National, Philhar', Opéra), largement autant que n'importe quelle vedette invitée. Mais dernièrement, en ce qui concerne l'Opéra, ils ne m'ont guère donné de satisfactions que dans le symphonique (ou Wagner de maturité et Strauss), sinon ils m'ont plus souvent laissé bougon sur leur manque ostensible d'investissement.

Et dans le même temps, pas particulièrement hystérisé par le Bolchoï (les chœurs en revanche grand Dieu !!), la Tonhalle, l'Opéra de Munich, excellents néanmoins, et même plutôt frustré par la Chapelle berlinoise, la Radio Bavaroise, Cleveland, le Mariinsky, le National de Russie… (souvent pour des raisons de chef d'ailleurs)
Comme je choisis en fonction des programmes (pas seulement rares, aussi mon envie), toujours pas eu l'occasion pour les iconiques Berlin, Dresde, Vienne, Chicago. Je suis moins pressé pour les deux derniers ; en revanche j'aimerais énormément entendre Trondheim, Bergen, l'Opéra d'Oslo,Bâle, Bamberg (qui vient la saison prochaine mais je ne peux y être…), le Symphonique de Prague, la Chapelle d'État de Russie…

Mais à chaque fois, c'est forcément le résultat d'un programme, d'un chef, d'un placement (du premier balcon impair à la Philharmonie, je n'entendais pas les violons de Cleveland !)… Pour le LSO, j'ai tout vécu, de l'admiration un rien ennuyée (C. Davis dans Beethoven) à l'ébouriffement insoutenable (Gergiev dans l'Oiseau et le Mandarin) – en l'occurrence, expériences déjà anciennes, la dernière étant la bizarre soirée Gardiner-Schumann où ils jouaient le plus doucement possible.

--

On peut y voir une volonté de se démarquer, mais ça s'explique au demeurant assez bien par mes goûts : je suis sensible avant tout aux orchestres qui s'engagent et aux sons d'orchestre transparents, ce qui explique que je trouve l'ONDIF tellement plus intéressant que le Concertgebouw.

Passé un certain degré de maîtrise (dont je me fiche déjà…), ce n'est plus tant le degré de virtuosité (largement suffisant pour jouer les œuvres, dans 100% des orchestres invités) que ce qu'on en fait.

Et je ne nie pas qu'il y ait une émotion supplémentaire à voir des orchestres moins subventionnés, moins cotés, proposer des lectures plus habitées, quelque chose de la surprise, ou de la satisfaction du dépassement de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 708
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Mer 16 Mai 2018 - 9:30

Frédérique R a écrit:
Nelsons avait effectivement l'air fatigué et devrait sans doute ralentir la cadence, car je ne vois pas comment il va tenir à ce rythme en étant directeur musical de deux énormes orchestres et en étant invité par les orchestres les plus prestigieux d'Europe régulièrement. Sans compter qu'il enregistre en ce moment un cycle de symphonies de Bruckner et de Chostakovitch avec le Gewandhaus et Boston. Cela fait vraiment beaucoup pour un seul homme.

Il donne notamment un cycle Beethoven à Vienne. 7 et 8 en début de saison, 9 il y a quelques jours, 4 et 5 la saison prochaine. J'avais bien aimé les 7 et 8, dans un style assez fracassant sans que ce soit inoubliable. Si on en croit la presse, la 9 n'était pas terrible et Nelsons avait l'air épuisé : https://derstandard.at/2000079657427/Gipfelsturm-der-Mittelmaessigkeit

Il en fait peut-être vraiment trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Mer 16 Mai 2018 - 10:19

DavidLeMarrec a écrit:
On peut y voir une volonté de se démarquer, mais ça s'explique au demeurant assez bien par mes goûts : je suis sensible avant tout aux orchestres qui s'engagent et aux sons d'orchestre transparents, ce qui explique que je trouve l'ONDIF tellement plus intéressant que le Concertgebouw.

Je ne vois absolument pas pourquoi on pourrait te traiter de provocateur Mr. Green
C'est grâce à ton amour immodéré de l'ONDIF que je me suis décidé à aller les écouter ce dimanche à la Philharmonie dans le requiem de Verdi. Ca faisait très longtemps que je n'avais pas assisté à un concert de l'ONDIF. La dernière fois, c'était en 2011, l'orchestre était venu me visiter dans ma banlieue en compagnie de Zygel, pour faire les clefs de l'orchestre avec la 40ème symphonie de Mozart. Excellent souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   Jeu 24 Mai 2018 - 10:41

Un article intéressant au sujet de ce concert dans 20 minutes: https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/musique/2271659-20180523-video-trois-lecteurs-20-minutes-racontent-soiree-philharmonie-paris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philharmonie_Nelsons+Gewandhaus_Larcher-Mozart-Tchaiko_3V
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mozart : sérénades et divertimenti
» Ecoute comparée - Mozart: Sonate n°11, K.331
» Mozart: Messe du Couronnement
» Requiem de Mozart à la Basilique Notre-Dame de Montréal
» Mozart - Intégrale Brilliant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: