Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet

Aller en bas 
AuteurMessage
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Dim 27 Mai 2018 - 14:34

J'y serai le 22 juin.

Voilà ce que dit le metteur en scène (Les Echos Week end) :

"J'ai demandé à monter Boris Godounov dans sa première version de 1869 - plus dramatique, plus theatrale, plus politique. Vladimir Jurowski a tout de suite donné son accord. L'oeuvre d'origine est plus ramassée, sans ballet, deux heure quinze sans entracte en tout. Le livret inspiré de Pouchkine raconte l'ascension et la chute d'un tsar réformateur, mais trop technocratique, et soupçonné d'avoir commis une faute supreme pour régner : le meurtre d'un enfant. On ne peut pas faire naitre le bien du mal, pas plus qu'on ne peut réformer et décréter la démocratie sans le peuple.
C'est une oeuvre très dialectique sur le pouvoir. Le décor sera simple, très opératique : il s'agit d'un grand escalier - le Kremlin est comme un palais suspendu surplombant le peuple. Il y a beaucoup de travail de mise en scène car avec le choeur il faut mettre en mouvement plus de 90 personnes.""

Peut etre la lecture de ces quelques lignes nous épargnera les commentaires du genre où sont les boyards, les cloches, la cathédrale ...!!

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 28 Mai 2018 - 15:02

Ce sont des premiers éléments intéressants.
J'y vais le 13 juin (et peut-être le 10 juin, si jamais je craque avant et trouve une place à un prix intéressant).
Il y a eu un changement de casting pour le rôle de Boris le 13 juin et le 9 juillet, il y a quelques semaines, Abdrazakov étant remplacé par Tsymbalyuk (qui a chanté le rôle à l'opéra de Munich de nombreuses fois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 29 Mai 2018 - 14:18

Le 6 juin à 19h il y a une présentation par le chef et le metteur en scène : je vais essayer d'y aller.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 30 Mai 2018 - 15:42

Je vais probablement y aller aussi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 30 Mai 2018 - 16:53

Je serai à l'avant-première/répétition générale payante pour les jeunes (Laughing) lundi soir prochain, je vous confierai donc tout ce que vous voudrez savoir Twisted Evil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Sam 2 Juin 2018 - 12:56

Adalbéron a écrit:
Je serai à l'avant-première/répétition générale payante pour les jeunes (Laughing) lundi soir prochain, je vous confierai donc tout ce que vous voudrez savoir Twisted Evil.

J'allais te gourmander en précisément que c'était tout de même un privilège de pouvoir assister à un grand spectacle pour ce prix, que ça ouvrait aussi le périmètre de ce privilège par rapport aux générales qui sont une prime au copinage et au phénomène de cour… lorsque je me suis rendu compte que tu parlais de l'ONP, et qu'effectivement, considérant que l'orchestre est volontiers en mode filage jusqu'au milieu de série, ça calme… Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 5 Juin 2018 - 2:37

DavidLeMarrec a écrit:

J'allais te gourmander en précisément que c'était tout de même un privilège de pouvoir assister à un grand spectacle pour ce prix, que ça ouvrait aussi le périmètre de ce privilège par rapport aux générales qui sont une prime au copinage et au phénomène de cour… lorsque je me suis rendu compte que tu parlais de l'ONP, et qu'effectivement, considérant que l'orchestre est volontiers en mode filage jusqu'au milieu de série, ça calme… Mr. Green

À part en assistant sur une saison à toutes les représentations et aux répétitions, j'ai du mal à voir comment on peut en arriver à un tel constat général sur l'orchestre de l'ONP.

Autrement, ce Boris : je n'en ai déjà plus aucun souvenir. C'est bien chanté, l'orchestre est vraiment bon, mais la mise en scène, malgré quelques belles idées, est d'un ennui si profond qu'on a vraiment du mal à ressentir quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 5 Juin 2018 - 9:02

Adalbéron a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

J'allais te gourmander en précisément que c'était tout de même un privilège de pouvoir assister à un grand spectacle pour ce prix, que ça ouvrait aussi le périmètre de ce privilège par rapport aux générales qui sont une prime au copinage et au phénomène de cour… lorsque je me suis rendu compte que tu parlais de l'ONP, et qu'effectivement, considérant que l'orchestre est volontiers en mode filage jusqu'au milieu de série, ça calme… Mr. Green

À part en assistant sur une saison à toutes les représentations et aux répétitions, j'ai du mal à voir comment on peut en arriver à un tel constat général sur l'orchestre de l'ONP.

Autrement, ce Boris : je n'en ai déjà plus aucun souvenir. C'est bien chanté, l'orchestre est vraiment bon, mais la mise en scène, malgré quelques belles idées, est d'un ennui si profond qu'on a vraiment du mal à ressentir quoi que ce soit.

Ennuyeuse comment ?
Demain soir j'aurai l'occasion de poser des questions au metteur en scène : si tu avais des commentaires plus précis à formuler, quels seraient - ils ?

Par ailleurs sur Octave intervention de Jurowski expliquant notamment les spécificités de la version 1869 de l'oeuvre retenue pour ces représentations.




Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 5 Juin 2018 - 16:49

Belcore a écrit:

Ennuyeuse comment ?

Comme un jour pluvieux de novembre en Auvergne sans livres, ni musique, ni internet, ni rien à faire.

Il se dégage de l'ensemble une impression de vide inhabité (car le vide, pour qu'il soit saisissant et remplisse une fonction dramatique, doit être habité, comme l'avait fait Warli dans son Don Carlos par exemple), de mollesse, de flou, d'indécis. Ça n'est même pas agaçant, c'est juste émollient, léthargique.
Il y a des idées qui ne sont pas mauvaises. L'utilisation de la vidéo est rarement justifiée autrement que comme signature von hovienne (cela dit, il n'y a jamais de retransmission en direct, comme il fait d'ordinaire). Y'a un escalier, dont on peut dire beaucoup de choses, qui pourrait être d'une grande efficacité dramatique, mais qui est encombrant dans l'acte I, et devient vite embarrassant dans la suite. Ça ne marche pas (lol). La direction d'acteur est pauvre. C'est, au sens propre, nul.

On pourrait lui demander pourquoi il a choisi de recouvrir l'escalier d'un tissu rouge immonde. Pourquoi les vidéos ont parfois un rythme heurté, parfois non. Pourquoi les éclairages, sauf en fin d'acte (c'est un fade in black progressivement saccadé très réussi), sont si monotones.
Il dira sûrement qu'il a voulu représenter la solitude du pouvoir, la marche de l'histoire, la chute dans le sang ; il avait sans doute des intentions d'une grande intelligence et d'une grande pertinence sur le papier, mais le résultat me semble décevant. Comme son Macbeth lyonnais.

Il faut y aller pour la musique, car l'oeuvre est excellemment servi, mais il est vrai que la mise en scène plombe un peu les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 5 Juin 2018 - 17:07

Merci Adal.

Ta description ne fait pas envie...

Je parlerai de ce qui s'est dit lors de cette présentation.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 5 Juin 2018 - 17:55

Adalbéron a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

J'allais te gourmander en précisément que c'était tout de même un privilège de pouvoir assister à un grand spectacle pour ce prix, que ça ouvrait aussi le périmètre de ce privilège par rapport aux générales qui sont une prime au copinage et au phénomène de cour… lorsque je me suis rendu compte que tu parlais de l'ONP, et qu'effectivement, considérant que l'orchestre est volontiers en mode filage jusqu'au milieu de série, ça calme… Mr. Green

À part en assistant sur une saison à toutes les représentations et aux répétitions, j'ai du mal à voir comment on peut en arriver à un tel constat général sur l'orchestre de l'ONP.

Si tu veux dire que je n'en ai pas la preuve scientifique, c'est certain. En revanche, systématiquement, quand je vais en début de série il y a des décalages et de la mollesse, et en fin c'est au contraire ardent et très sûr.

J'avais fait la première et la dernière pour Arabella : première molle, plein de décalages partout, rien d'infâme, mais pas très excitant, on sentait que l'orchestre cherchait surtout à se caler ; dernière avec des détails et chatoyances incroyables, rarement entendu l'œuvre aussi bien jouée.

Évidemment, selon les séries (si l'œuvre leur plaît, si le chef leur convient…), ce peut être mou jusqu'à la fin (je doute que la dernière ait été beaucoup plus intéressante pour leur reprise d'Iphigénie, vu avec quel dédain ostensible ils jouaient ça) ou, plus rarement, intéressant dès la fin du premier tiers de série. Les deux premières, en revanche, je ne les ai jamais entendus jouer à leur niveau.

Je ne dis pas du mal des artistes en général, parce qu'on peut les blesser, parce qu'on ne sait jamais aussi ce qui arrive, qui est malade, qui a été remplacé au pied levé… mais là, ça se voit tellement, et si régulièrement, que ça me gave un peu. En plus avec l'outil qu'ils ont, ils sont quand même le seul orchestre français qui puisse jouer aussi régulièrement les grands Wagner-Strauss, quasiment le seul parisien aussi, du fait des tailles des salles, leur niveau est fabuleux, leur statut aussi… bref, qu'ils soient à leur maximum avant le milieu de série ne me paraît pas constituer une demande farfelue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 5 Juin 2018 - 17:57

Adalbéron a écrit:
Il se dégage de l'ensemble une impression de vide inhabité

Décidément, après le Phaëton de Lazar et la Nonne de Bobée, je suis parti pour faire une fin de saison de mises en espace. hehe

Je dis souvent qu'il faudrait interdire aux metteurs en scène les décors et costumes pour les obliger à diriger les acteurs, mais dans ces dernières expériences, il n'y a pas vraiment de décors et costumes, et…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mar 5 Juin 2018 - 23:01

La première de Parsifal était formidable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 6 Juin 2018 - 1:05

Celle faits après deux semaines de répétitions supplémentaires ? Je n'en doute pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 6 Juin 2018 - 1:08

Je ne crois pas qu'il y ait eu 2 semaines supplémentaires de répétitions générales, honnêtement.

Mais franchement, j'ai beaucoup de récents contre-exemples à ce que tu dis.
Après, qu'il y ait une amélioration sensible, très souvent, entre la première et les dernières, je ne dis pas le contraire.

Mais tu parles de Wagner, notamment, pour Lohengrin et les Meistersinger, à chaque fois j'étais allé à une des premières représentations et à une des dernières, et je n'ai pas senti de différence sensible au niveau orchestral, l'orchestre était vraiment au point dès les premières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 6 Juin 2018 - 10:40

Wagner est l'une des rares musiques où l'on sent qu'ils sont concernés, en effet. Avec les Verdi de milieu de période, c'est encore plus flagrant (et ça peut, certes, durer jusqu'à la fin de série Mr. Green ).

Pour moi, c'est systématique, même si c'est en place (c'est en général le cas pour les œuvres les plus ambitieuses), c'est toujours assez mou au début et très vivant à la fin. En tout cas, je refuse de prendre des places en début de série à présent, alors même que le nombre de représentations devrait faciliter ma gestion d'agenda… mais j'ai été systématiquement déçu par les premières représentations à l'ONP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 6 Juin 2018 - 10:57

Je trouve le point de vue de David trop systématique : j'essaie d'éviter les premières car les choses ne sont pas forcément en place - mais pas forcément l'orchestre.....

Et il vrai que pour Parsifal l'orchestre était parfait dés la première, et je ne fait pas appel à ma mémoire sur beaucoup de souvenirs, mais je trouverai sans doute d'autres représentations où l'orchestre était parfaitement au top dès la première.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 6 Juin 2018 - 15:27

Je trouve aussi le constat de David trop systématique ou généralisant, dans la mesure où l'engagement et la précision de l'orchestre dépendent de nombreux facteurs : les exigences de l'œuvre, le chef, le fait qu'il s'agisse d'une reprise ou d'une nouvelle production.
Que l'orchestre, comme tout le reste du spectacle, soit plus abouti à la dernière qu'à la première, c'est une évidence.
J'ai souvenir d'une première d'Eugène Onéguine la saison passée avec Anna Netrebko où j'avais eu l'impression d'assister à une générale costumes, et c'est finalement Abrahamyan et l'orchestre qui s'en sortaient le mieux. Et je me rappelle aussi que la première de Wozzeck l'an dernier était déjà d'un niveau difficilement dépassable. J'y étais retourné plus tard dans la série, et c'était un brin plus abouti, mais rien de flagrant et surtout de condamnable dans la mesure où plus on joue, plus on peut soigner les détails, et encore, et encore.
Un exemple récent avec un autre orchestre que l'ONP et dans une autre maison : j'ai assisté à la première et à la dernière de Mârouf, et tout était plus fini (du côté des chanteurs, engagement vocal et scénique, et de l'orchestre) à la dernière qu'à la première.

Mais ce qui est vraiment scandaleux avec les avant-premières jeunes (et je le dénonce un peu hypocritement, dans la mesure où j'en profite malgré tout), c'est que l'Opéra se fasse 25 000 euros (on me dira que c'est pas grand chose, et justement) lors d'une séance de travail, alors qu'il suffirait, pour rendre l'Opéra accessible aux jeunes, de donner des invitations à des lycées, des universités, des écoles et d'en mettre en ligne aussi pour ceux qui voudraient s'y rendre par eux-mêmes. C'est quand même une grande supercherie, d'autant plus que sont présents le même soir des personnes qui n'ont visiblement pas moins de 26 ans (et je dis cela sous réserve de preuves contraires), comme des politiques, des metteurs en scène ou d'autres invités inconnus mais qui ont leurs entrées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Mer 6 Juin 2018 - 18:45

Je suis à la rencontre de ce soir au studio de l’opera,, si jamais un autre membre du forum y est, cela pourrait être sympa de se rencontrer. 😉
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Jeu 7 Juin 2018 - 13:20

Frédérique R a écrit:
Je suis à la rencontre de ce soir au studio de l’opera,, si jamais un autre membre du forum y est, cela pourrait être sympa de se rencontrer. 😉

Dommage : j'étais inscrit, mais j'ai eu un empechement...
Instructif ??

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Jeu 7 Juin 2018 - 17:56

Oui, pleins de choses intéressantes. J’ai laissé mes notes à la maison et avec mon état de fatigue sans elles je vais raconter n’importe quoi mais demain je ferai un compte rendu sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Ven 8 Juin 2018 - 6:38

Premières critiques et commentaires :
Unanimité sur l'aspect musical : chant, choeurs, orchestre..
Mise en scène jugée majoritairement assez plate.
Aussi quelques interrogations sur le choix de la version 1869 : moins couteuse à monter ??.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Ven 8 Juin 2018 - 7:23

Intéressante analyse du spectacle sur : www.formalhaut.over-blog.org.

L'auteur restitue ce qu'il estime être la signification de la mise en scène.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Ven 8 Juin 2018 - 19:04

Pendant la rencontre de mercredi soir à l'opéra de Paris, Jurowski a dit que pour lui, la première version de Boris Godounov était l'opéra le plus radical et révolutionnaire de tout le 19e siècle, un drame musical, alors que la 2e version de 1872 est plus de l'opéra traditionnel. Pour lui ce drame musical est centré sur l'action, qui ne s'arrête jamais. Il n'y a pas de danse et pas de grands airs de choeurs. C'est avant tout le drame de Pouchkine, qu'il conseille vivement de relire avant d'aller voir cette production, qui se retrouve transcrit dans un langage musical.

Pour lui le moment de cet opéra est venu, maintenant qu'on a entendu Janacek, Prokofiev, Chostakovitch, Berg, nous pouvons commencer à comprendre ce que Moussorgski essayait de réaliser avec cet opéra. Pour lui il y a un point commun entre Moussorgski et Wagner, car ils ont tous les deux voulu détruire l'opéra traditionnel. Il a aussi souligné les audaces musicales de Moussorgski, qui ont inspiré Debussy particulièrement (c'est une question de paralellisme et d'octave, mais là j'étais vraiment fatiguée, car c'était à la fin et mes notes sont trop succintes).

Pour Ivo Van Hove la version de 1869 est la version la plus politique, dans laquelle les deux personnages principaux sont Boris et le peuple. C'est un monde plein de violence au début, mais il y a aussi de l'espoir. Ce qui l'a frappé c'est un propos de Boris au début qui affirme que la personne la plus riche et la personne la plus pauvre sont égaux. Boris est un réformateur, qui porte un espoir de changement. Mais l'opéra fini avec une société indifférente envers les politiciens. Il a également souligné que c'est un opéra très Shakespearien. Mais la faute fatale de Boris est qu'il a cru pouvoir commettre un crime pour le bien du pays et s'en sortir, mais au final cela le rattrape.

Concernant le décor pour Van Hove il y a le palais suspendu, l'escalier et la terre (= le peuple). Les vidéos montre les images de Boris et celles de la Russie qui sont un paysage de désespoir.
Jurowski a également souligné l'inspiré Shakespearienne pour la pièce de Pouchkine (Macbeth, Richard III, Othello). Et aussi l'utilisation de la comédie pour résoudre une situation et soulager la tension (mes notes ne sont pas très claires la-dessus). Il est entré dans des considérations un peu complexes sur Pouchkine et son rapport personnel et familial à cette histoire de Boris Godounov, mais là j'avoue que j'ai un peu décroché (fatigue et ce n'était pas très clair).

Pour Jurowski Moussorgski ne raconte pas des faits historiques mais transmet une vision de l'histoire dans son opéra. Musicalement il considère que cette version de 1869 est beaucoup plus extrême musicalement, et que les couleurs orchestrales sont extrêmement sombres (noir, marron et gris). C'est ascetique. Il y a beaucoup de densité dans les couleurs orchestrales pour lui, car elles expriment le subconscient des protagonistes. Et ces couleurs sont toujours en lien avec le texte, d'où l'importance de (re)lire le texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Sam 9 Juin 2018 - 11:58

Frédérique R a écrit:
Pendant la rencontre de mercredi soir à l'opéra de Paris, Jurowski a dit que pour lui, la première version de Boris Godounov était l'opéra le plus radical et révolutionnaire de tout le 19e siècle,

Après Robert le Diable, les Troyens et Rheingold, possiblement. À l'échelle russe davantage (encore que, le Convive de Dargomyzhsky, si ce n'est pas du drame brut et radical…) : on se figure mal que c'est assez tôt par rapport aux grands opéras russes aujourd'hui au répertoire, en fin de compte (Onéguine et Pikovaya arrivent vraiment plus tard).


Citation :
C'est avant tout le drame de Pouchkine,

C'est un argument qui m'a toujours paru étrange : l'acte polonais et les autres chœurs sont, eux aussi, issus de la pièce de Pouchkine, avec très peu de retouches. La version de 1869 est au contraire un reflet tronqué de la pièce de Pouchkine…


Citation :
Pour Ivo Van Hove la version de 1869 est la version la plus politique,

Là aussi, on peut discuter (les ambitions de Marina ou les manipulations de Rangoni, à l'acte polonais, ce n'est pas tout à fait de la romancette d'opéra comique), mais c'est en général ce qui motive les metteurs en scène à choisir de plus en plus la version originale. Les parties alternatives sont vraiment belles, mais je trouve un peu dommage de se priver de plus en plus souvent des beautés par ailleurs présentes (et puis cette fin de l'émeute, tellement plus originale que la mort de Boris prévue à l'origine – le protagoniste meurt, l'opéra se finit, classique).

En revanche, dans le détail des parties communes, oui, c'est vrai que 69 est plus politique : l'air de Boris, par exemple, n'a pas les élans (amis glottos, je parle de ceux qui culminent au solb3 I love you ) de la version de 72, on trouve à la place un grand récitatif très tourmenté, où Boris, au lieu de parler de ses tourments et de Dieu, décrit sa malchance ; malgré sa volonté de bien faire, tout s'est retourné contre lui, il a voulu être un bon tsar et à présent le peuple l'accuse de toutes les vilenies…


Citation :
Musicalement il considère que cette version de 1869 est beaucoup plus extrême musicalement, et que les couleurs orchestrales sont extrêmement sombres (noir, marron et gris). C'est ascetique.

C'est vrai, il y a une forme de chatoyance sombre dans l'orchestration originale de Moussorgski, et c'est encore plus frappant dans la version originale.


Je compte sur toi pour transmettre à Vlad lors de ta prochaine rencontre. Cool Merci beaucoup pour l'écho, c'est plus complet que le petite vidéo du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1483
Age : 59
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Dim 10 Juin 2018 - 21:49

Boris Godounov
Livret et musique de Modeste Moussorsky
Représentation du dimanche 10 juin 2018 (a)

Chœur et  Orchestre de l’opéra de  Paris & Vladimir Jurowski
MeS : Ivo van Hove

Boris :Ildar Abdrazakov
Fiodor : Evkodia Melevskaya
Chouiski : Maxim Paster
Pimène: Ain Anger
Chtchelkalov : Boris Pinkhasovich
Varlaam : Evgeny Nikitin
L’Innocent : Vasily Efimov

B.G a été abondamment commenté, de façon plus savante, tant sur la version de l’œuvre que sur le spectacle lui-même dans la presse spécialisée et généraliste ainsi qu’ici même par Adalbéron et éclairée par FrédériqueR, donc ce ne sont quelques impressions/réactions
Comment recevoir l’œuvre ?
Livret écrit par un russe –M.Moussorsky-, sur un drame écrit par un russe- A.Pouchkine-
Drame assis sur l’histoire russe
Musique écrite par un russe M.Moussorsky avec des thèmes populaires russes
⇒ c’est une œuvre nationale russe et orthodoxe (L’innocent : mon âme orthodoxe) , et je ne pense pas qu’elle puisse donc être reçue uniquement comme un spectacle. C’est l’impression que j’en retire au sortir de Bastille.
La musique
Bien différente de ce que j’ai pu entendre à Bastille : elle tranche sur les orchestrations habituelles et je la trouve intrigante et belle (b). J’ai bien cru reconnaître « quelques-uns » de ces thèmes populaires.
⇒La force de cette oeuvre réside dans son action théâtrale et musicale continue : l’attention est constamment sollicitée.
Aujourd’hui
- Mise en scène neutre, qui ne rentre pas en collision avec le contexte historique. Elle n’est pas pour autant vide et ennuyeuse. Le seul ennui : l’utilisation de la vidéo de façon aussi importante : que devons-nous suivre ? la scène ? la vidéo ? le sous-titrage ?
- L’orchestre toujours au top et j’ai découvert V.J. avec du ‘’punch’’. L’arrivée de Boris au 1er tableau est marquante.
- Le chœur –féminin plus particulièrement -ne m’a pas trop plu : trop de volume et pas assez de rondeur chaleureuse.
- Je suis de plus en plus attiré par les timbres baryton/basse. A. Anger sert fort bien le rôle de Pimène.
- Deux moments forts (avec ici une utilisation plus judicieuse de la vidéo)
o L’intervention de l’Innocent
o La fin de Boris

Une oeuvre attachante par ses racines et son orchestration.


Dernière édition par charles.ogier le Lun 11 Juin 2018 - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 11 Juin 2018 - 10:42

Merci Frédérique.

Je viens de lire l'entretien donné par Van Hove dans Opéra Magazine ; son propos sur le coté shakespearien du personnage est limpide ; par contre ce qu'il dit à propos d'un Boris réformateur me semble assez nébuleux : est - ce historiquement informé ??
Autrement j'ai pu visionner de courtes vidéos du spectacle : ça semble bien fonctionner, et au bout du compte puissant.
J'en reparlerai après l'avoir vu : dans la fosse ce ne sera pas Jurowski mais Damian Ioro : jamais entendu parler de ce chef ; les inconnus peuvent présenter de bonnes surprises,espérons que ce sera le cas !

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique R
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Bobigny
Date d'inscription : 10/05/2018

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 11 Juin 2018 - 15:03

De rien. Je regrette que mon état de fatigue ne m'ait pas permise de prendre plus de notes.

J'y suis allée dimanche, et j'ai été très impressionnée et émue. J'y retourne mercredi (et le 19 aussi). Pour l'instant je suis encore trop chamboulée pour avoir les idées complètement claires.

Ce n'était pas ma première représentation de Boris Godounov à l'opéra, et même pas ma première fois pour la version de 1869, car je n'ai entendu que cette version en direct (en 1997 par Gergiev et le Mariinski à Paris, en 2016 par Vasily Petrenko et l'opéra de Bavière à Munich), et pourtant j'ai eu l'impression de découvrir une oeuvre nouvelle, comme si je l'écoutais pour la première fois.

Je pense sincèrement que c'est une très belle production de cet opéra, mais pour découvrir l'oeuvre il se peut que cela soit un peu trop épuré, aride et analytique (notamment la superbe direction d'orchestre de Jurowski) pour une découverte (enfin je me trompe sans doute et hier le public était très enthousiaste). En tout cas l'orchestre a suivi les direction du chef, et a fait montre d'une discipline et d'un sérieux que je ne lui connaissais pas.

Belcore a écrit:
ce qu'il dit à propos d'un Boris réformateur me semble assez nébuleux : est - ce historiquement informé ??

Il me semble que c'est historiquement informé mais je vais essayer de faire des recherches pour vérifier cela.

Je vais aussi aller écouter Damian Iorio la semaine prochaine. On verra ce que cela donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 11 Juin 2018 - 15:11

Belcore a écrit:
par contre ce qu'il dit à propos d'un Boris réformateur me semble assez nébuleux : est - ce historiquement informé ??

C'est en tout cas ce que Boris suggère lui-même dans la version de 69 du grand monologue ; si pas réformateur, sincèrement bénévolent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ikegami2008
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 29
Age : 98
Date d'inscription : 15/03/2013

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 11 Juin 2018 - 15:26

Spiritualité,Concentration dramatique ,Dépouillement :ceux qui ont besoin d 'ors  , de pompes et de théatre iront chercher ailleurs ,certainement pas dans cette version politique de 1869.J ai été bouleversé par l efficacité de cette nouvelle production.Tout au plus ,  les choeurs féminins auraient bénéficié d un peu plus de rondeur .A voir et à entendre sans restrictions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HELENE ADAM
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 75
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/01/2015

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Jeu 14 Juin 2018 - 8:27

Juste pour dire qu'Alexander Tsymbalyuk était Boris hier à la séance du 13 juin et avait déjà été très remarqué la veille, le 12, au théâtre des Champs Elysées dans le rôle de Abimélech (style racé et rempli de nuances, très beau timbre bien placé) dans un Samson et Dalila sans grand intérêt par ailleurs. Ce petit travail (largement récompensé par les ovations du public) ne l'a manifestement pas fatigué du tout puisqu'il a campé hier soir un Boris absolument superbe, je manque de mots pour décrire sa prestation.
J'y reviendrai, une fois revenue de l'émotion immense ressentie, notamment lors de la scène finale poignante, la mort de Boris, en mezzo voce. Globalement un Boris Godounov saisissant, servi par des chœurs, un orchestre et des solistes absolument exceptionnels, sous la direction magique de Jurowski. Salle pleine, immense ovation finale. On peut discuter des qualités de l’œuvre (très, très sombre et pas facile à aborder) mais si on veut la découvrir, cette distribution et cette exceptionnelle qualité donnée ce soir, sont la meilleure manière de le faire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passionoperaheleneadam.blogspot.fr/2018/05/parsifal-wagne
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19665
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Jeu 14 Juin 2018 - 8:46

J'avoue que j'étais un peu déçu de voir la version de 69 qui manque quand même de variété (deux rôles importants... et rien d'autre!).

Mais bon, je dois avouer que j'ai été impressionné. Première fois que j'entends l'avantage de la version originale pour l'orchestre avec un Jurowski en effet magnifique! Wahoo!!
Les choeurs crient un peu, comme pour Parsifal. Ils retombent dans leurs travers là...
Distribution plutôt bien (même si le Shuisky de Paster est bien faible quand même!).
Mais Tsymbalyuk en effet grandiose. Je me dis que finalement, on n'a pas trop perdu au change avec Abdrazakov...

Magnifique Boris

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
ikegami2008
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 29
Age : 98
Date d'inscription : 15/03/2013

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Jeu 14 Juin 2018 - 12:25


Les choeurs crient un peu, comme pour Parsifal. Ils retombent dans leurs travers là...
Oui ,Celà piaillait pas mal avec les choeurs en extreme bord de scéne ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Jeu 14 Juin 2018 - 12:48

C'est-à-dire que la voix très douce d'Abdrazakov (grand Boris par ailleurs), dans Bastille, ce n'est pas optimal. Je me figure que Tymbalyuk n'est pas un mauvais échange, même si le timbre a moins de charme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Adalbéron
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Sam 16 Juin 2018 - 0:20

DavidLeMarrec a écrit:
C'est-à-dire que la voix très douce d'Abdrazakov (grand Boris par ailleurs), dans Bastille, ce n'est pas optimal. Je me figure que Tymbalyuk n'est pas un mauvais échange, même si le timbre a moins de charme !

Moins de charme, le timbre de Tymbalyuk ?
Chacun ses goûts ! Wink
Je trouve celui d'Abdrazakov commun au possible, alors que même quand iTymbalyuk chante le butin comme il l'a fait ce soir dans Samson et Dalila, il m'émeut assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 14:36

J'y suis allé le mercredi 13 juin, j'avais une place de pauvre dans les loges, tout en haut, et j'ai découvert à la sortie de Bastille qu'il y avait un grand écran sur scène où des images étaient projetées... Je me disais bien que la mise en scène était un peu trop minimaliste ! Mr. Green
En revanche, musicalement, je me suis délecté, quel beau chœur, quelle direction avisée de Jurowski, quelle musique tout simplement ! Pourquoi Chostakovitch et Rimski ont eu envie d'orchestrer de nouveau cet opéra qui est déjà tellement satisfaisant ? Je ne me l'explique pas du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 15:02

andika a écrit:
J'y suis allé le mercredi 13 juin, j'avais une place de pauvre dans les loges, tout en haut, et j'ai découvert à la sortie de Bastille qu'il y avait un grand écran sur scène où des images étaient projetées... Je me disais bien que la mise en scène était un peu trop minimaliste ! Mr. Green
En revanche, musicalement, je me suis délecté, quel beau chœur, quelle direction avisée de Jurowski, quelle musique tout simplement ! Pourquoi Chostakovitch et Rimski ont eu envie d'orchestrer de nouveau cet opéra qui est déjà tellement satisfaisant ? Je ne me l'explique pas du tout !

Parce que l'orchestration en était très originale et déroutante… Rimski le concevait comme un passage temporaire par une forme plus traditionnelle, le temps que l'œuvre s'impose auprès du public… et ça a manifestement fonctionné !

Chostakovitch, c'est pas plutôt pour la Khovanchtchina ? (inachevée, ce qui explique la chose)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 300
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 15:07

DavidLeMarrec a écrit:
Chostakovitch, c'est pas plutôt pour la Khovanchtchina ? (inachevée, ce qui explique la chose)

C'est peut-être pour les deux. Je lis actuellement la biographie de Chostakovitch écrite par Meyer, et il est bien mentionné dedans qu'il s'est atelé à une nouvelle version de Boris Goudounov. Merci pour ta réponse au sujet de Rimski, je comprends mieux maintenant ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19665
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 15:34

andika a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Chostakovitch, c'est pas plutôt pour la Khovanchtchina ? (inachevée, ce qui explique la chose)

C'est peut-être pour les deux. Je lis actuellement la biographie de Chostakovitch écrite par Meyer, et il est bien mentionné dedans qu'il s'est atelé à une nouvelle version de Boris Goudounov. Merci pour ta réponse au sujet de Rimski, je comprends mieux maintenant ! Mr. Green

Oui, Chosta a bien fait une version de Boris... qui a été enregistrée d'ailleurs. Je pourrais vous en dire plus une fois chez moi si ça intéresse du monde!
Globalement, elle rend la musique un peu plus étrange, quelques accords sonnent vraiment très Chosta... mais bon... je n'avais pas non plus été fasciné par la différence.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 16:46

andika a écrit:
J'y suis allé le mercredi 13 juin, j'avais une place de pauvre dans les loges, tout en haut, et j'ai découvert à la sortie de Bastille qu'il y avait un grand écran sur scène où des images étaient projetées... Je me disais bien que la mise en scène était un peu trop minimaliste ! Mr. Green


Il n'y a pas de loges à Bastille, tu parles des galeries?
Parce que même de là, on voit normalement les 3/4 de la scène au moins, en manquant certes une partie de la profondeur, mais si tu n'as rien vu des projections, c'est qu'ils ont vraiment mal conçu le truc!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19665
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 17:23

Xavier a écrit:
Il n'y a pas de loges à Bastille, tu parles des galeries?
Parce que même de là, on voit normalement les 3/4 de la scène au moins, en manquant certes une partie de la profondeur, mais si tu n'as rien vu des projections, c'est qu'ils ont vraiment mal conçu le truc!

Moi j'étais très au fond du second balcon et j'ai vu juste le bas des projections... et à la vue des photos, c'était peut-être pas un mal! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 17:29

Je trouve que dans ce genre de cas, ils devraient ajuster le prix des catégories concernées (ou tout simplement les faire basculer à la catégorie inférieure quand ce n'est pas déjà la dernière) et mettre un avertissement comme quoi ces places ne permettent pas de voir l'intégralité de la mise en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Lun 18 Juin 2018 - 18:40

Ils devraient surtout virer les metteurs en scène incapables de faire leur boulot : pourquoi pas des jeux de scène dans les coulisses, aussi ?

Warlikowski qui au moment d'Iphigénie se vantait de choquer le bourgeois et de pourfendre le public riche traditionnel… avait ainsi commis une mise en scène qui n'était visible que de face (tous les airs était le long des murs de la scène).

En principe, une mise en scène est faite pour être vue, et pas seulement par 1/5 du théâtre depuis le parterre…

J'ai peine à comprendre ça, j'y vois un manque de professionnalisme, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Sam 23 Juin 2018 - 9:04

Représentation du 22 juin.

Très morne soirée...
Je n'ai jamais eu de chance avec cet opéra, vu jusqu'à hier deux fois en version scénique :
Décembre 97 : Met : m e s Everding, Gergiev avec Ramey en Boris : ennui insondable
Octobre 2002 : Bastille : m e s Zambello, Conlon : aucun souvenir...

 La principale qualité du spectacle d'hier soir aura été sa relative brièveté.
 Ivo van Hove a beau etre un artiste réputé, j'ai trouvé son travail d'une parfaite indigence : scénographie inexistante, à part des vidéos sans utilité, protagonistes livrés à eux - mêmes ; le seul élément de décor, l'escalier, est plus un embarras qu'un dispositif utile..
Mais le pire était dans la fosse : j'ignore où l'ONP est allé chercher ce Damian Ioro : une catastrophe absolue : aucune noirceur, pas d’arête ou de tension - il rate tous les moments clés, en particulier la scène du sacre, où à la place de la grandeur barbare qu'on devrait ressentir, on a entendu un boucan informe...  presque toute l’œuvre baignait dans une grisaille totale : devant moi des spectateurs se sont endormis !!

Avec un tel chef, difficile pour les chanteurs de se distinguer...
Remarquable, car il aura porté la seule scène notable du spectacle, la scène du Couvent du Miracle, le Pimène d'Ain Anger - un estonien en troupe à Tallinn.
Adbrazakov est un chanteur remarquable, mais j'ai trouvé que son chant distillait peu d'émotion.
Les autres : Nikitin en Varlaam desservi par la mise en scène, le reste bien, mais fondu dans la grisaille ambiante.
Les chœurs assez fouillis...

Quand ça veut pas...

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Dim 24 Juin 2018 - 10:27

Diverses nuances de réserves...

http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=13173

http://www.anaclase.com/chroniques/%D0%B1%D0%BE%D1%80%D0%B8%CC%81%D1%81-%D0%B3%D0%BE%D0%B4%D1%83%D0%BD%D0%BE%CC%81%D0%B2-boris-godounov-7

https://www.forumopera.com/boris-godounov-paris-bastille-il-ne-tenait-qua-lui..

Par ailleurs sur Google j'ai regardé des extraits avec des chefs à leur affaire : Gergiev mais aussi Jurowski ; c'est certain qu'avec lui dans la fosse à Bastille, j'aurais passé une soirée bien différente !

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 275
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Dim 24 Juin 2018 - 10:59

http://wanderersite.com/2018/06/la-damnation-de-boris/


Il y a évidemment une grande différence entre la classe absolue de Jurowski et Iorio. Il était à espérer que la mise en place de Jurowski soit suffisante pour que Iorio puisse se mettre dans ses pas, mais ce n'est donc pas le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   Dim 24 Juin 2018 - 11:38

m.gruber a écrit:
http://wanderersite.com/2018/06/la-damnation-de-boris/


Il y a évidemment une grande différence entre la classe absolue de Jurowski et Iorio. Il était à espérer que la mise en place de Jurowski soit suffisante pour que Iorio puisse se mettre dans ses pas, mais ce n'est donc pas le cas ?

Malheureusement pas du tout...
Iorio, on avait l'impression qu'il jouait les notes sans savoir ce qu'était supposé exprimer la musique..
C'était patent dès la  première scène : la tonalité de cette scène, c'est l'attente angoissée du petit peuple face à son destin : misérable dans le meilleur des cas, tragique dans le pire : guerres et famine - rien de tout ça n'apparaissant à l'orchestre..
C'était encore plus flagrant dans la scène du sacre : en quelques mesures, dès le début, Moussorgsky décrit la caractère implacable du tsarisme : grandeur et tyrannie impitoyable - Iorio a été incapable d'exprimer ça...

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boris G. Jurowski Van Hove Bastille juin juillet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Janacek La petite renarde rusée Bastille Juin-Juillet 2010
» Die Walküre (La Walkyrie) - Bastille ; Juin 2010
» Prokofiev - L'amour des 3 oranges - Bastille juin-juil 2012
» Cosi fan tutte - ONP Garnier, juin-juillet 2011
» Scriabine, sonates - Amphithéâtre de Bastille - Juin 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: