Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin

Aller en bas 
AuteurMessage
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 27 Mai 2018 - 14:39

J'y serai le 2 juin.
J'y vais surtout pour voir sur scène le travail - très réussi - de Pelly sur Ravel ; j'espère que la distribution sera à la hauteur : j'ai le souvenir d'une Concepcion incarnée par Stéphanie d'Oustrac absolument ravageuse !

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 27 Mai 2018 - 23:47

J'y étais aujourd'hui, la distribution comprenait notamment Clémentine Margaine (Concepción), Jean-Luc Ballestra (Don Ramiro) et Artur Ruzinski (Gianni Schicchi), j'y retournerai le 17 juin avec cette fois Michèle Losier (Concepción), Thomas Dolié (Don Ramiro) et Carlo Lepore (Gianni Schicchi) pour les rôles à double distriibution.

C'est vraiment un très beau spectacle, très divertissant, et d'une haute tenue musicale.
Pour moi le plus gros point fort de l'après-midi a été l'orchestre et la direction de Maxime Pascal dans l'Heure espagnole, j'ai eu l'impression de ne l'avoir jamais aussi bien entendu en disque qu'aujourd'hui, le revers de la médaille étant que les chanteurs étaient par moments un peu couverts, et par moments pas totalement intelligibles, bien qu'il s'agisse d'une distribution entièrement française, avec souvent une belle diction.
Margaine m'a vraiment fait penser à D'Oustrac, la voix est proche je trouve, l'interprétation du rôle aussi, pleine de caractère.
L'ensemble de la distribution n'appelle quasiment que des éloges, et chacun est parfait dans son rôle, que ce soit Barbeyrac (Gonzalve), Ballestra (Ramiro) ou Courjal (Inigo)…
On sent que tous s'amusent sur scène. L'ensemble final est très au point.
La mise en scène de Pelly est bien connue grâce au DVD Ono et grâce à la diffusion télé des représentations d'Ozawa il y a 15 ans (avec Sophie Koch et Yann Beuron notamment /watch?v=8OqZd8zf_hM ), elle est très réussie, très ingénieuse, et même assez impressionnante.
Dans ces temps où les décors sont très souvent relégués au second plan, on en a un ici qui fourmille de références et de détails remarquables. (jumelles conseillées)

La réussite de Gianni Schicchi est pour moi à peu près équivalente, avec une mise en scène très mobile, très amusante, une distribution très investie, et un orchestre toujours très en forme, mais ne couvrant presque jamais les chanteurs.
Grigolo impressionne par sa projection spectaculaire et facile, Dreisig émeut et emporte les suffrages grâce au fameux air de Lauretta, et Ruzinski réussit à passer d'une voix à l'autre et à vraiment incarner le trublion Gianni Schicchi.
Les petits rôles sont vraiment excellents.
Le début de l'œuvre m'a rappelé à quel point Bernard Herrmann doit à Puccini.

Salle remplie à 80% environ, donc remplacement possible, en tout cas au 2è balcon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 27 Mai 2018 - 23:59

Ah tiens, mardi, j'avais trouvé l'orchestre un peu prudent dans l'Heure.

Xavier a écrit:
Margaine m'a vraiment fait penser à D'Oustrac, la voix est proche je trouve,

Il est vrai que Margaine allégeait beaucoup, elle trouvait vraiment un bon équilibre (et on l'entendait très bien), mais les techniques, timbres et tempéraments me paraissent totalement différents, vraiment. C'est peut-être parce qu'elle chantait différemment de son habitude (timbre très épais, voire tubé) que tu as senti la ressemblance ?

De là où j'étais (galerie 6), la rondeur de Barbeyrac et Courjal était un peu happée par Bastille.

Bizarrerie mardi : Ballestra s'est mis à chanter certains vers avec une prosodie classique, « e » caducs et diérèses de sortie. « Les muleutiers n'ont pas de conversassillon » au lieu de « les mul'tiers n'ont pas de conversassyon ». Pourtant, dans la partition, il me semble que les élisions sont notées, et ça ne fait pas le même rythme surtout…

Salle très peu remplie (premier balcon à 25% même après les replacements d'entracte), second pas complet non plus, étonnant. Mais c'était un soir sans Grigolo, avec Antoun. Smile

J'avais davantage aimé la production de Schicchi de Ronconi, mais c'est très sympa, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Lun 28 Mai 2018 - 0:06

DavidLeMarrec a écrit:
Ah tiens, mardi, j'avais trouvé l'orchestre un peu prudent dans l'Heure.

Ah oui, non là c'était vraiment d'une belle luxuriance. Smile

Citation :
Il est vrai que Margaine allégeait beaucoup, elle trouvait vraiment un bon équilibre (et on l'entendait très bien), mais les techniques, timbres et tempéraments me paraissent totalement différents, vraiment. C'est peut-être parce qu'elle chantait différemment de son habitude (timbre très épais, voire tubé) que tu as senti la ressemblance ?

Je ne sais pas, j'ai trouvé ça assez proche… c'est vrai que ce n'était pas démesurément épais, et bien projeté.

Citation :
De là où j'étais (galerie 6), la rondeur de Barbeyrac et Courjal était un peu happée par Bastille.

Oui, on sentait une limite, et du coup ils se trouvaient parfois un peu couverts, c'est vrai. Comme beaucoup beaucoup de chanteurs à Bastille évidemment…

Citation :
Bizarrerie mardi : Ballestra s'est mis à chanter certains vers avec une prosodie classique, « e » caducs et diérèses de sortie. « Les muleutiers n'ont pas de conversassillon » au lieu de « les mul'tiers n'ont pas de conversassyon ». Pourtant, dans la partition, il me semble que les élisions sont notées, et ça ne fait pas le même rythme surtout…

Rien ne m'a choqué aujourd'hui à ce niveau-là, mais il est possible que je n'y aie pas autant fait attention que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Lun 28 Mai 2018 - 0:43

Sur la diction, ça ressemblait à une erreur, sauf que c'est une erreur étrange, car elle ne correspond pas du tout à la norme parlée (et ce n'est pas comme si Ballestra chantait surtout de la tragédie lyrique). Je n'ai pas d'explication.
Il faudrait vérifier sur la partition, pour commencer.

Pour ce qui est d'être couvert, oui, c'est lié à l'acoustique de Bastille : seules les voix à la fois très puissances et très métalliques passent bien. C'était remarquable pour cette raison, Barbeyrac et Courjal sont de grandes et belles voix, mais comme ils ne sont pas très métalliques, malgré leur puissance, la salle les avalait en partie. Je ne croyais pas que ça puisse leur arriver à eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 3 Juin 2018 - 10:24

Belle réussite..

Les équipes techniques de l'ONP ont réussi à bien adapter la m e s de Pelly pour "L'Heure" au large plateau de Bastille, et l'ensemble fonctionne - oui, c'est facile - comme une horloge.
Le plateau vocal - intégralement francophone - réussit à incarner cette pochade avec légèreté sans jamais tomber dans la vulgarité : la palme de la drolerie revient au Gonzalve de Barbeyrac - Michèle Losier est un poil moins investie que ne le fut d'Oustrac, mais elle incarne bien l'épouse frustrée..
Chapeau bas pour le jeune Maxime Pascal qui là aussi donne une lecture chatoyante de la partition sans tomber dans le pastiche hispanisant.

Réussite similaire pour "Gianni Sch.", la palme du beau chant revenant à Vittorio Grigolo.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 3 Juin 2018 - 13:10

Pour mémoire - Xavier l'a aussi signalé - le Trittico pucinien avait été donné à l'ONP en octobre 2010 dans une mise en scène très réussie de Luca Ronconi avec un plateau vocal excellent.

Ce spectacle mériterait d'etre repris.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 3 Juin 2018 - 13:56

Les critiques avaient été mitigées (trop tradi), mais ça avait l'avantage d'être vraiment conçu pour Bastille, avec une scénographie très frappante, et totalement visible même du fond. Angelica et Schicchi étaient des tueries visuelles, une des expériences visuelles les plus fortes vécues au théâtre (et pas paresseux en direction d'acteurs, alors que Ronconi n'est pas toujours très agile de ce point de vue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pagliaccio
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 18/06/2016

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Lun 4 Juin 2018 - 22:23

DavidLeMarrec a écrit:
seules les voix à la fois très puissances et très métalliques passent bien.

Que signifie précisément : une voix métallique ? Quels en sont les chanteurs les plus emblématiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Mer 6 Juin 2018 - 22:53

Pagliaccio a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
seules les voix à la fois très puissances et très métalliques passent bien.

Que signifie précisément : une voix métallique ? Quels en sont les chanteurs les plus emblématiques ?

Ce qu'on appelle le métal (enfin, en général, hein : c'est une métaphore, donc par nature pas une chose exacte), c'est le réseau d'harmoniques très dynamiques qui permet de passer l'orchestre (les disciples de Miller appellent ça le « formant du chanteur »). C'est cette charpente robuste sur laquelle se pose le timbre, caractéristique de la technique lyrique.

La densité de ce métal dépend des techniques, des répertoires (il y en a peu dans le baroque, pas trop dans Mozart, beaucoup dans Verdi, énormément dans Wagner). Certains chanteurs, en enveloppant leur son davantage dans la bouche et le pharynx que dans les sinus, ont une voix plus ronde, en général moins sonore et métallique.

Métallique : Corelli, Bastianini, Domingo, Berti…
Peu métallique : Aler, Kaufmann, Goerne…

J'espère que ça répond peu ou prou à ta question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pagliaccio
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 18/06/2016

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Lun 11 Juin 2018 - 18:26

Rentrant de voyage je trouve la réponse à ma question : merci beaucoup, je vais l'étudier de plus près, en écoutant notamment les quelques chanteurs cités en exemples.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 17 Juin 2018 - 22:43

J'y retournais aujourd'hui pour la deuxième distribution, c'était la dernière représentation et c'était très peu rempli; c'est très agréable de pouvoir se retrouver au 1er rang du 2è balcon, aussi bien pour l'orchestre que pour les voix, et le visuel.
Je dirais que les deux distributions étaient de niveau équivalent, avec simplement une petite préférence pour Ballestra en Ramiro plutôt que Dolié.
Superbe spectacle, vraiment.
Quand je pense que la première fois que j'ai écouté l'Heure espagnole, j'avais trouvé la musique sans grand intérêt!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 17 Juin 2018 - 23:22

Donc pas de problème de volume pour Dolié ? Après l'avoir entendu se faire couvrir par l'orchestre dans LULLY, je redoutais mais ce peut dépendre du répertoire et de l'adaptation du chanteur à celui-ci (Naouri qui me paraissait totalement à bout dans LULLY il y a dix ans a chanté hier le Grand-Prêtre de Dagon en remplissant très bien la salle…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    Dim 17 Juin 2018 - 23:28

Non c'était à peu près équivalent aux autres chanteurs, pas le plus marquant mais il passait quand même la rampe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Heure espagnole - Gianni Sch. Pascal Pelly Bastille juin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dédicaces cachées dans l'oeuvre de Ravel...
» Die Walküre (La Walkyrie) - Bastille ; Juin 2010
» Janacek La petite renarde rusée Bastille Juin-Juillet 2010
» Le Roi Roger - Bastille - Juin 2009
» Prokofiev - L'amour des 3 oranges - Bastille juin-juil 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: