Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ruth Laredo (1937-2005), pianiste

Aller en bas 
AuteurMessage
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 1 Juin 2018 - 15:59


Dans le petit panthéon de mes pianistes préférés, Ruth Laredo est certainement la plus méconnue. D'où mon envie d'en dire quelques mots ici.




Née Ruth Meckler à Detroit en 1937, elle a été mariée quelques années avec le violoniste et altiste Jaime Laredo.

Deux pianistes bien différents auront une grande importance pour elle :
- Vladimir Horowitz à qui elle vouera une grande admiration. Enfant, c'est après avoir assisté à un récital de celui-ci qu'elle voudra devenir pianiste.
- Rudolf Serkin dont elle suivra l'enseignement au Curtis Institute et à Marlboro.
Son jeu représente d'ailleurs bien pour moi ce que serait l'esthétique "Curtis Institute" : une grande rigueur technique accompagnée de la recherche d'une certaine "objectivité" interprétative.
Mais à cela il faut dire qu'elle rajoute un sacré tempérament ! Rien de froid ou de prise de tête avec Ruth Laredo. On devine quelqu'un qui devait avoir un sacré caractère.
Dans un tout autre répertoire elle m'évoque ainsi beaucoup Annie Fischer.

Inspirée par Horowitz, il y a deux compositeurs qu'elle a particulièrement défendu : Scriabine et Rachmaninov.
Au disque elle a été une pionnière dans l'enregistrement de leurs oeuvres :



Scriabine :
Les 10 sonates - Vers la flamme - études op. 2 n°1 & op. 42 - opus 57
Enregistrement à New York City à la Saint Paul's Chapel, Columbia University en 1970
Label : Connoiseur Society (repris par Nonesuch)


Les 24 préludes op. 11 -  5 préludes op. 74 - poème op. 32 n°1
Label : Desto en 1972

Des disques qui me tiennent à coeur. A tel point que je ne vais pas trop voir ailleurs … Comment oserais-je faire des infidélités à Ruth Laredo ?!
Il y a une hauteur de vue chez Ruth Laredo, une inspiration, une intensité vraiment captivantes. A chaque fois je me fais prendre. On la sent complètement souveraine dans ces oeuvres pourtant bien dingues.
Même si on peut en avoir légitimement de l'intérêt, ce sont des interprétations bien différentes de celles d'Horowitz ou Sofronitsky. Eux je dirais qu'ils mettent un peu trop les mains dans le cambouis …

(Un bémol tout de même au remastering de la réédition Nonesuch. Le son est trop compressé. Dans l'absolu c'est correct, mais pour une musique aussi dense que celle de Scriabine ce n'est pas suffisant)





Intégrale de l'oeuvre pour piano seul de Rachmaninov
Enregistrement à New York City au Columbia 30th Street Studio entre 1974 et 1978
Label : CBS Masterworks

Après Scriabine, on a pensé à elle pour enregistrer tout Rachmaninov. Je crois que peu s'y sont essayés, et effectivement c'est assez impressionnant.
Cette intégrale m'a très sensiblement fait réévaluer l'oeuvre du compositeur. Ca serait bien dommage de le voir comme un simple épigone de Tchaikovski. Toutes les oeuvres ainsi proposées offrent une vue passionnante sur un répertoire riche et dense. Il ne faudrait pas s'arrêter à quelques tubes ou pièces légères. J'entends aussi une vraie modernité dans certaines pièces.
(Je me suis même surpris à trouver des liens entre la 1ière sonate et la sonate de Barraqué !!!)

Pour tout ce qu'y fait Ruth Laredo, on ne peut que s'incliner. Rien de superficielle chez elle.
Plus tard dans les années 80 elle s'occupera même de l'édition Urtext de tous les préludes de Rachmaninov.
Dans le disque, il me semble aussi qu'elle joue sur le piano sur lequel Rachmaninov avait lui-même enregistré … (Interprétation HIP donc)
Il est vraiment dommage que CBS ne lui ait pas fait aussi graver les concertos.



Pour en savoir plus sur elle, je recommande l'excellente page wikipédia que lui a consacrée un admirateur :

https://en.wikipedia.org/wiki/Ruth_Laredo

Ainsi que le site internet qui lui est dédié :

http://www.ruthlaredo.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 1 Juin 2018 - 16:04

Ca a été ma première intégrale des sonates de Scriabine.
Dès que j'ai écouté d'autres versions, j'ai réalisé à quelle point celle-ci était catastrophique.
Je ne pourrai rien dire de très précis, parce que ça fait un certain temps, mais je me souviens juste que c'était très très limité, qu'on sentait qu'elle était vraiment à la peine.
J'avoue que le tempérament dont tu parles, je ne l'ai pas du tout entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 1 Juin 2018 - 16:26

"Catastrophique" ! Rien que ça ...
Il est effectivement dommage que tu ne puisses pas être plus précis.
Là il me semble qu'il doit y avoir une confusion quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 1 Juin 2018 - 16:31

Non, pas de confusion, je me souviens bien du nom de l'interprète comme de la pochette de l'album.
Et je l'ai beaucoup écouté…
Mais c'était vraiment limité, même assez mou dans mon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5945
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 1 Juin 2018 - 16:34

docteur mabuse a écrit:
(Je me suis même surpris à trouver des liens entre la 1ière sonate et la sonate de Barraqué !!!)
Shocked Tu parles bien de la 1ᵉ Sonate de Rachmaninov? Tu peux préciser la nature de ces liens?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 1 Juin 2018 - 17:46

Je ne sais rien ni sur le piano ni sur Scriabine ni sur Laredo. Il n’empêche que je viens d’écouter son Vers la Flamme et sonate 10 - merci pour le divertissement,

A mon avis quand Dr. Mabuse dit


docteur mabuse a écrit:

Il y a une hauteur de vue chez Ruth Laredo . . . On la sent complètement souveraine dans ces oeuvres pourtant bien dingues

il est tout à fait correct. Et donc je peux bien imaginer comment Xavier peut tirer la conclusion que


Xavier a écrit:
celle-ci était catastrophique.
.

C’est à dire, peut être selon certaines personnes afin d’interpréter du Scriabine il faut mettre les mains dans le cambouis, et une telle hauteur de vue est rédhibitoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 1 Juin 2018 - 17:57

Oui, j'admets que la comparaison entre les sonates de Barraqué et Rachmaninov peut paraître capillotractée ...
Mais tout de même, les deux sonates ont sur moi un impact physique assez comparable, de part leur durée, leur foisonnement sonore, leur déluge de notes, leur romantisme échevelé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Sam 2 Juin 2018 - 0:07

Mandryka a écrit:
Je ne sais rien ni sur le piano ni sur Scriabine ni sur Laredo. Il n’empêche que je viens d’écouter son Vers la Flamme et sonate 10 - merci pour le divertissement,

A mon avis quand Dr. Mabuse dit


docteur mabuse a écrit:

Il y a une hauteur de vue chez Ruth Laredo . . . On la sent complètement souveraine dans ces oeuvres pourtant bien dingues

il est tout à fait correct. Et donc je peux bien imaginer comment Xavier peut tirer la conclusion que


Xavier a écrit:
celle-ci était catastrophique.
.

C’est à dire, peut être selon certaines personnes afin d’interpréter du Scriabine il faut mettre les mains dans le cambouis, et une telle hauteur de vue est rédhibitoire.

Sauf que je ne recherche pas forcément les interprétations les plus échevelées ou considérées comme telles, j'aime au contraire des versions très propres comme celles de Glemser et Rudy, celles-là même que beaucoup trouvent justement trop scolaires…
Mais ce sont des chtarbos en comparaison de l'application très limitée de Laredo.
Pour moi là ce n'est pas de la hauteur de vue, mais une incapacité à faire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Sam 2 Juin 2018 - 14:40

Je te comprends. Je ressens pour la musique de Beethoven comme tu ressens pour la musique de Scriabine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 8 Juin 2018 - 17:16

Des chtarbos ? quésaquo ?

J'ai cru au départ que c'était mon bizutage par Xavier ...
Mais en fait à la lecture des fils consacrés à Scriabine il semblerait effectivement que l'interprétation des oeuvres du compositeur soit un sujet très sensible.
Je regrette de tels excès de langage. En l'état ça va être difficile d'argumenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 8 Juin 2018 - 23:24

docteur mabuse a écrit:
Des chtarbos ? quésaquo ?

Tu ne vois pas ce que je veux dire? Des interprétations échevelées quoi...

Citation :
J'ai cru au départ que c'était mon bizutage par Xavier …

Il ne faut pas prendre personnellement ce qui peut être dit sur un compositeur ou un interprète qu'on affectionne. (sinon la lecture du forum peut vite être pénible!)

Par ailleurs je n'ai rien contre R.Laredo dans l'absolu, juste contre ses Scriabine que j'ai pas mal écoutés. (ça a même été ma première version pour beaucoup de ces sonates)


Je ne vois pas quels sont les termes excessifs que j'aurais utilisés, ni en quoi ils t'empêchent de développer ton avis.
J'ai dit "catastrophique", "limité" et "mou", c'est mon avis, sans excès. Il n'y a pas de termes injurieux ni de véhémence particulière envers l'artiste…
Si ces termes-là te choquent, évite toute la discographie, ou alors tu vas faire un ulcère. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 15/11/2016

MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   Ven 15 Juin 2018 - 16:20


Classica n°184 / juillet-août 2016 - page 109
Ruth Laredo plays Rachmaninoff :
Dans cette collection très économique, Masters, Sony publie la quasi-intégrale Rachmaninov de Ruth Laredo (1937-2005), construite entre 1974 et 1978 à New York. La pianiste américaine y fait montre d'un jeu d'une grande clarté, d'un véritable sens de la conduite mélodique et d'une formidable inventivité. Elle joue les Moments Musicaux op. 16, les Morceaux de Fantaisie op. 10 et les préludes avec beaucoup d'intensité.
Si les deux sonates réservent de bons moments, la transcription de la Partita n°2 de Bach et du Scherzo du Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn souffrent d'instabilité rythmique. Sans prétendre à la vélocité d'un Nikolaï Lugansky, Ruth Laredo témoigne une réelle compréhension de cette musique.

★★★★ ( / 4 )
rédaction collective (Aurélie Moreau, Philippe Venturini et Stéphane Friédérich)

Par ailleurs on trouvera quelques commentaires enthousiastes sur un fameux site de vente en ligne.

Ainsi que pour les sonates de Scriabine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ruth Laredo (1937-2005), pianiste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ruth Laredo (1937-2005), pianiste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A vendre: National NEW YORKER de 1937 3 pickups! New photos
» 1937 : gibson dépose un brevet de guitare électrique
» Maurice Ravel (1875-1937)
» Gene Harris, pianiste méconnu
» Aezen recherche pianiste, machiniste, dj

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: