Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Schubert - Symphonies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9406
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Ven 24 Juil 2015 - 18:51

De tout façon je suis presque certain que finalement les différences avec cette nouvelle partition révisée sont minimes.
Harnoncourt va nous donner quelques excentricités d'accents ou de tempo et on dira : Ohhhh! Ahhh! ouiii! c'est mieux!!!
Bon je vais essayer d'écouter cette neuvième assez vite! rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 691
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Ven 24 Juil 2015 - 18:59

J'ai acheté la 9 d'Abbado, c'est très beau. L'orchestre n'est pas rêche comme dans les Mozart et la direction est dynamique, sans excès d'intentions. Ce n'est peut-être pas ce que j'ai entendu de plus typé (Furt., Böhm/Dresde, Giulini/radio bavaroise), mais c'est très juste. Gros point positif pour moi, il fait toutes les reprises, ce qui n'est pas fréquent (à part Davis en studio).

Masur, ça me fait bien envie.

Nikolaus le fada, beaucoup moins, je crains la surcharge d'intentions, comme dans ses Mozart et je pense que Schubert n'y résistera pas bien (contrairement à Haydn, où j'aime beaucoup ce qu'il fait).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Ven 24 Juil 2015 - 19:18

Il me semble qu'avec le temps le fil des symphonies de Schubert s'est suffisamment développé pour qu'on aie un fil un distinct composé des deux dernières symphonies. Non ?

Schubert est un de ces rares compositeurs qui ont connu une jeunesse et une maturité très facilement identifiables. Comme s'il y avait eu césure dans les années 1820-22 (vers les D. 700 ?)

Bon, pour revenir à Schubert 8, je continue de préférer les versions Walter NYPO et Böhm WP, de loin les plus allèges parmi les prestations des grandes phalanges. Difficile de penser que Schubert n'aurait pas approuvé ces prestations pleines de vie et de mystère, de craquements de feuilles mortes et de senteurs d'automne. La prise de son Sony est un peu plus précise, celle de DGG plus enveloppante. Deux très grandes versions. Giulini BRSO et Klemperer sont également très réussis.

Pour la neuvième, je continue de préférer celles qui sont relativement rapides, sans reprise au I et surtout, sans diminuendo sur le dernier accord. Parmi mes préférées: Konwitschny, Blech, Sinopoli (eh oui siffle ), Giulini à Chicago (plus qu'àMunich, mais celle-ci est trèes très bien aussi), Böhm à Vienne, Krips, Karajan à Berlin '67, Kubelik BRSO, Böhm à Berlin, Monteux, Munch, Tennstedt. Et j'en oublie sûrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82425
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Ven 24 Juil 2015 - 21:21

ojoj a écrit:
Je viens de me rendre compte que Menuhin a laissé deux intégrales scratch
Possédant déjà celle publiée par EMI , je voulais savoir ce que donne celle de Warner/ Apex.... des avis sont bienvenus Smile

EMI a été racheté par Warner… tu es sûr que ce n'est pas la même version ?

En tout cas, je les ai écoutées sous les deux étiquettes sans m'interroger, et les qualités sont similaires : le soin pris aux phrasés des cordes est exceptionnel ; et puis cette manière tradi-légère est décidément délicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9406
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 26 Juil 2015 - 15:54

La neuvième d'Harnoncourt avec les Berliner, sans être superlatif comme Herr Günst d'Amazon.de "Enregistrement de référence, certainement pendant des décennies !!!", est vraiment enthousiasmante, chaque détail y est exposé sans ostentation (superbe prise de son et pas besoin de vanter les Berliner) sans oublier la ligne générale.
D'ailleurs j'ai eu l'impression que le "climax" de l'andante était l'acmée de la symphonie entière et superbement amené par Harnoncourt. Cette version passionnante prend place parmi les meilleurs pour moi.
Petits points qui m'on surpris : l'accélérando très marqué pour la coda du premier mouvement et le coup de timbale (par deux fois) fortissimo et claquant lors de la péroraison avant la coda du final (qui se termine diminuendo, désolé pour André). Sinon les tempi sont dans la norme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Sam 15 Aoû 2015 - 14:10

En écoute, la 9ème par Ozawa / SKO. Enr de 09/1996
Belle version , j'en suis à la fin du mvt II et je tiens le coups
J'ai tj eu une écoute un peu mitigée avec cette oeuvre ... Très belles mélodies mais d'îe longueur qui me porte parfois sur système
Ici çà passe (jusqu'à présent du moins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Lun 17 Aoû 2015 - 19:38

LeKap a écrit:
En écoute, la 9ème par Ozawa / SKO. Enr de 09/1996
Belle version , j'en suis à la fin du mvt II  et je tiens le coups
J'ai tj eu une écoute un peu mitigée avec cette oeuvre ... Très belles mélodies mais d'îe longueur qui me porte parfois sur système
Ici çà passe (jusqu'à présent du moins)

Je crois qu'on écoute le même coffret Cool . L'Inachevée se termine justement, après une excellente septième de Beethoven. J'ai hâte d'entendre cette Grande Do majeur. Je remarque que Ozawa y fait beaucoup de reprises... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Lun 17 Aoû 2015 - 20:19

Bonjour André
Excellent achat que ce coffret
Je vais de découvertes en découvertes
En effet superbe 7e de lvb suivi d'une non moins superbe inachevée

Si tu ne l'as déjà fait je te conseille le gros coffret Philips et également le warner/erato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Lun 17 Aoû 2015 - 22:29

Merci ! Je vais commencer par passer à travers le coffret DG. Le Warner m'intéresse moins. Il faudrait que j'approfondisse le contenu du Philips. Il y a cette neuvième de Beethoven (New Philharmonia Orchestra) que j'avais en vinyle. Magnifique - et très inattendue - prestation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Mar 18 Aoû 2015 - 13:21

André a écrit:
Merci ! Je vais commencer par passer à travers le coffret DG. Le Warner m'intéresse moins. Il faudrait que j'approfondisse le contenu du Philips. Il y a cette neuvième de Beethoven (New Philharmonia Orchestra) que j'avais en vinyle. Magnifique - et très inattendue - prestation.

Je ne regrette pas le coffret Philips (qui reprend l'intégrale Mahler)
Par contre et que la foudre frappe les majors ce coffret est loin d'être une intégrale (manque 2 brahms, les schubert, les mozart, la plupart des Beethoven, conc 2 pianos de Poulenc, carmen, le mandarin merveilleux + concerto orchestre de Bartok et j'en oublie peut-être
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23161
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 11 Oct 2015 - 20:01

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Franz Schubert (1797-1831) :

Symphonie n°2 en si bémol majeur, D. 125

= Claudio Abbado, Orchestre de chambre d'Europe

(DG, août 1986)

Smile Même dans ces opus de prime jeunesse, je n'ai jamais senti la plus-value d'Abbado et son orchestre « chambriste » (certes énergique mais assez gras et pas vraiment fin) par rapport aux anciennes gravures de Böhm ou Maazel, tous deux à Berlin chez le même label.
Ceci dit, ça ne me déplaît pas.
.





Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Franz Schubert (1797-1831) :

Symphonie n°6 en ut majeur, D. 589

= Karl Böhm, Orchestre philharmonique de Berlin

(DG, novembre 1971)

I love you Fin mais charpenté, très lumineux et articulé, d'une exemplaire stabilité rythmique, mais quand même assez spirituel, le Schubert de Böhm reste parmi mes préférés.
Sauf peut-être ici le Finale abordé à un sage train de sénateur -quoique, après tout, n'est il pas dénommé moderato ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23161
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Mer 14 Oct 2015 - 20:41

Smile La surabondante discographie de L'Inachevée compte tant de réussites que je ne viendrai pas chanter que voilà la meilleure ou même ma préférée.
Mais c'est une excellente version, très accessible et séduisante -le second des six enregistrements de cette symphonie par Böhm.
Les timbres savoureux et cossus des pupitres viennois, la direction chaleureuse, voire compassionnelle du maestro situent cette interprétation dans un romantisme plutôt affable mais nullement naïf. Avec le même orchestre, Krips (Decca, mars 1969) versera dans un esthétisme somptueux voire extatique, Kertesz (Decca, octobre 1963) exacerbera les contrastes dramatiques, alors que Böhm veille à habiter sobrement les grandes arches émotionnelles, à nous les communiquer dans un geste qui dose parfaitement l'impulsion (sans exagérer les coups de boutoir) et la confraternité bienveillante du langage schubertien. D'autres chefs sonderont davantage les aspérités du discours, ici on atteint un équilibre spontané entre le cadre et ses voussures expressives : pliée à une agogique d'une exquise souplesse, la forme épouse les tendres sentiments qu'elle véhicule.


santa Mais jugez vous-même : https://yadi.sk/d/CdOkOSrhjjj2t


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Franz Schubert (1797-1828) :

Symphonie n°8 en si mineur, D. 759

= Karl Böhm, Orchestre philharmonique de Vienne

(Decca, juin 1954)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3612
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 15 Oct 2015 - 18:24

L'Inachevée de Schubert qui est l'une sinon LA symphonie la plus enregistrée au monde,
j'ajoute la version de Wolfgang Sawallisch avec la Staatskapelle de Dresde,
elle est couplée avec une Cinquième (toujours de Schubert) très pittoresque et tout à fait charmante.

1 CD Philips Concert Classics 422 977-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 15 Oct 2015 - 18:42

ravelavelo a écrit:
L'Inachevée de Schubert qui est l'une sinon LA symphonie la plus enregistrée au monde,
j'ajoute la version de Wolfgang Sawallisch avec la Staatskapelle de Dresde


Le même couplage existe par Fischer-Dieskau à la tête du New Philharmonia ; sauf erreur (ma lecture de ses mémoires remonte à quelques paires d'années Embarassed ), il y remplaçait Klemperer.



Vous connaissez ? Vous appréciez ?
J'y retrouve des qualités communes à ses premiers essais (la 3e de Schumann & son Manfred à Bamberg, sa 4e de Brahms & son Harold de Berlioz avec le Philharmonique tchèque) : une métrique franche, quelque chose qu'on pourrait qualifier d'anguleux peut-être, de vert parfois (et c'est d'autant plus vrai avec les bois tchèques, je trouve) ; mais un élan toujours, l'idée d'un sens (on part d'un point A pour arriver à un point B) qui va au-delà de ce que produirait un chef occasionnel. Et c'est d'ailleurs ce qu'on retrouve (pondéré, mûri assurément) jusque dans les derniers enregistrements de DFD chef (j'entends : chef symphonique, que ce soit dans Wolf, dans Mahler, dans Brahms encore ou dans Mozart).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3612
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 15 Oct 2015 - 19:41

bAlexb a écrit:
ravelavelo a écrit:
L'Inachevée de Schubert qui est l'une sinon LA symphonie la plus enregistrée au monde,
j'ajoute la version de Wolfgang Sawallisch avec la Staatskapelle de Dresde


Le même couplage existe par Fischer-Dieskau à la tête du New Philharmonia ; sauf erreur (ma lecture de ses mémoires remonte à quelques paires d'années Embarassed ), il y remplaçait Klemperer.



Vous connaissez ? Vous appréciez ?
J'y retrouve des qualités communes à ses premiers essais (la 3e de Schumann & son Manfred à Bamberg, sa 4e de Brahms & son Harold de Berlioz avec le Philharmonique tchèque) : une métrique franche, quelque chose qu'on pourrait qualifier d'anguleux peut-être, de vert parfois (et c'est d'autant plus vrai avec les bois tchèques, je trouve) ; mais un élan toujours, l'idée d'un sens (on part d'un point A pour arriver à un point B) qui va au-delà de ce que produirait un chef occasionnel. Et c'est d'ailleurs ce qu'on retrouve (pondéré, mûri assurément) jusque dans les derniers enregistrements de DFD chef (j'entends : chef symphonique, que ce soit dans Wolf, dans Mahler, dans Brahms encore ou dans Mozart).
Bien sûr que j'apprécie et au plus haut point: Dietrich Fischer-Dieskau est un ardent défenseur de Schubert et même davantage: c'est un maître comme en fait foi son Intégrale des Lieder et bien d'autres choses comme son livre, on ne peut que se réjouir qu'il ait aborder la direction d'orchestre car l'oeuvre de Schubert n'a pratiquement pas de secret pour lui, j'ai vu un film sur Schubert et il compte parmi les interprètes du film qui jouent la musique et là il va falloir que je retrouve ça pour vous dire quelle oeuvre il jouait, en fait il dirigeait l'orchestre durant une pratique et il prodiguait des conseils, il parlait du métronome en termes pas trop flatteurs, je vous reviens là-dessus avec plus de détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 15 Oct 2015 - 23:36

Ls enregistrements de DFD comme chef sont malheureusement peu connus. À l'époque il ne faisait pas sérieux dans ce rôle. Et pourtant, chacune de ses prestations était d'une très grande qualité. Je pense en particulier à la plus sincère, la plus joyeuse et la plus jeune cinquième de Schubert qu'il m''ait été donné d'entendre. Et aussi une formidable quatrième de Brahms, toute en jambes, mais superbement galbées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3612
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Ven 16 Oct 2015 - 1:30

Toujours au sujet de Schubert
et aussi de Fischer-Dieskau:
voici les liens du documentaire:
A la recherche de Franz Schubert  
il est en deux parties:
partie 1:  /watch?v=uVtQRJ84d6A
partie 2:  /watch?v=JuN6cx5hR1k

Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Ven 16 Oct 2015 - 8:40

André a écrit:
Je pense en particulier à la plus sincère, la plus joyeuse et la plus jeune cinquième de Schubert qu'il m''ait été donné d'entendre.

C'est surtout le naturel très "exact" (le "juste" poids en fait ; d'aucuns parleraient d'un manque d'agogique, ce que moi je n'entends pas nécessairement pas comme un défaut et certainement pas ici dans un répertoire qui enjambe classicisme et romantisme... si tant est que ces notions soient finalement bien appropriées), la qualité du chant qui me séduisent dans ce qui reste "historiquement" un essai, un remplacement je le redis. Ce qui me fait regretter une hypothétique Pastorale de Beethoven (ah la la ! les couleurs et la conduite qu'on peut rêver pour la "Scène au ruisseau" et pour le "Chant des bergers").

André a écrit:
Et aussi une formidable quatrième de Brahms, toute en jambes, mais superbement galbées.

De celle-là (en réalité, au pluriel : version avec les Tchèques ou à Berlin, parue chez Orfeo couplée avec le 2e concerto pour piano) j'avais parlé ; je rappelle les Mozart & Haydn (104e symphonie) parus chez Orfeo. Je regrette que les Wolf pour EMI ne soient plus trouvables (facilement), désormais, qu'en coffret avec les Lieder et je porte très très haut son Chant de la Terre de Mahler.
(EDIT : ce n'est pas le lieu mais vous savez s'il existe une captation de sa "Grande" de Schubert entrevue dans le doc de Monsaingeon, et de son Deutsches Requiem à Salzburg avec Varady Sad ???)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 24 Jan 2016 - 15:48

Je viens de mettre à jour la liste des intégrales page 2 de ce topic pour y ajouter une nouveauté qui ne révolutionnera sans doute pas la discographie mais qui nous propose un Schubert bien sonnant et bien roboratif, parfait pour des écoutes matinales: le cycle paru chez Sony d'Antonello Manacorda à la tête de la Kammerakademie Potsdam (HIP sur instruments modernes).



Je vous invite à y jeter une oreille, ça vaut le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 648
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 24 Jan 2016 - 21:09

Pas entiérement moderne: les cuivres sont des instruments anciens....et rien que pour ça cette intégrale se passera de mes oreilles :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23161
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 31 Jan 2016 - 20:18

Tiens, j'ignorais que Neumann avait enregistré des Schubert à Prague.

Apparemment, ça fut réédité en CD, mais épuisé : http://www.amazon.fr/gp/product/B00008FTZK
 rabbit

Ravelavélo, in playlist, a écrit:

Franz Schubert
Symphonies nos. 3 & 8
Philharmonie tchèque
Václav Neumann (1967)
1 LP Supraphon 25 928




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3612
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 31 Jan 2016 - 20:39

Mélomaniac a écrit:


Tiens, j'ignorais que Neumann avait enregistré des Schubert à Prague.
Apparemment, ça fut réédité en CD, mais épuisé :

Si tel est le cas, c'est dommage.
heureux que ce post te soit utile,
et merci de l'avoir redirigé en lieu sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 31 Jan 2016 - 22:06

Ces 3e et 8e symphonies de Schubert par Neumann et la Philharmonie tchèque ont refait surface dans un récent coffret Supraphon consacré aux premières gravures du chef tchèque  Smile

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23161
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Dim 31 Jan 2016 - 22:14

Smile Merci,

ah oui, je l'avais repéré, mais pas encore commandé.

Plein de choses intéressantes dans ce coffret (et même du Messiaen, diantre...)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Sam 30 Juil 2016 - 22:20



Je termine l'écoute de ce coffret qui, selon mon goût personnel, me semble le plus abouti, le plus près de ce qui constitue l'essence de Schubert: le chant et le rythme en constante harmonie l'un avec l'autre. Le tout somptueusement mis en place dans le cadre idéal d'une très belle prestation orchestrale et d'une prise de son de haut niveau.

C'est le Schubert le plus naturel qu'il m'ait été donné d'entendre dans le cadre d'une intégrale - à part ça il y a toujours les interprétations de symphonies individuelles, surtout des deux dernières. Zender ne démérite pas dans celles-ci (8 et 9): formidablement sombre, zébrée d'éclairs et tragique dans l'Inachevée, merveilleusement ample, dansante et dynamique dans la Grande symphonie en Do. Seuls à mon sens Böhm (à Vienne et Tokyo) et Sinopoli ont cette élégance et cette énergie inépuisable qui rendent tellement content (contentement et satiété).

Dans le top 3 de toutes les symphonies, et en particulier de la 6ème, dont c'est - de loin - l'interprétation la plus convaincante qu'il m'ait été donné d'entendre.

Zender est un compositeur et chef d'orchestre relativement peu connu, et la plupart du temps dans un tout autre répertoire, celui de la musique moderne, un peu comme Michael Gielen qui, lui, est très bien connu. L'orchestre de la SWF Baden-Baden est un des plus beaux d'Allemagne. Il a été formé et rodé par Hans Rosbaud, Ernest Bour, Boulez, Gielen et s'est surtout fait connaître par ses créations de musique contemporaine. La prise de son est chaude, enveloppante, vibrante - pas de lourdeur ou de confusion, non plus que de sécheresse ou de dureté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Mar 24 Jan 2017 - 23:55

adriaticoboy a écrit:
Ces 3e et 8e symphonies de Schubert par Neumann et la Philharmonie tchèque ont refait surface dans un récent coffret Supraphon consacré aux premières gravures du chef tchèque  Smile

Spoiler:
 

Un des très grands disques Schubert ! Je n'ai pas ce coffret, mais je me suis fait un disque "maison" à partir des liens, auxquels j'ai ajouté les extraits de Rosamunde par Kosler (même orchestre). Quel magnifique programme .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Mer 25 Jan 2017 - 0:04

Il me reste les 5, 6 et 9 à écouter de ce superbe coffret des symphonies sous Blomstedt (dans son ènième avatar):



Comme il arrive souvent dans le répertoire austro-allemand du XIXème, je suis frappé par l'incroyable adéquation orchestre/répertoire des grandes formations est-allemandes (Dresde et Leipzig, mais aussi la Radio de Leipzig, leur "2ème orchestre", ou les orchestres berlinois "de l'est" - ils ont eu plusieurs noms au fil des ans).

Le mélange eau/huile entre densité sonore et transparence des textures ne semble jamais un problème avec ces musiciens. Dans Schubert, avare de cuivres (sauf vers la fin), cette transparence et luminosité des vents et cette profondeur des cordes (quasi noires) est particulièrement difficile à équilibrer.

En bref: une remarquable exécution, une prise de son splendide, et une interprétation ensoleillée et sans afféterie. Je recommande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 885
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Mer 25 Jan 2017 - 20:50

Je ne suis pas étonné de ce que tu en dis parce que j'ai des Mozart par Blomstedt et Dresde que j'aime énormément (des enregistrements Denon de 1990). Du coup je vais jeter une oreille sur ces Schubert et je t'invite à en faire autant avec les Mozart s'il y a moyen d'y accéder.
En tout cas je suis un grand fan de la Staatskapelle précisément pour ce que tu décris au début de la deuxième phrase de ton post. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Mer 25 Jan 2017 - 21:39

Oui, voilà un orchestre qui se permet de regarder au-dessus de la mêlée dans la querelle fraternelle du "meilleur orchestre au monde".

Je viens d'écouter les nos 8 et 9. L'Inachevée est asolument transcendante: drame, passion, puissance et beauté, tout y est. Par contre dans la 9ème je crois que le chef pèche par excès d'objecivité dans les deux derniers mouvements. Les 2 premiers sont splendides. Rien à redire, et tout plein de belles choses à entendre. Déjà avec le scherzo un glissement vers une approche objective - mesurée, parfaitement équilibrée, sans ce petit "grain de folie" que d'autres trouvent ici, se fait entendre. Si j'accepte volontiers cette optique interprétative, je m'attendais par contre à une fin où l'exaltation le dispute à la bravache. Mais au contraire, le chef tient ici la bride de façon encore plus marquée. Comme s'il était gêné aux entournures et avait peur de faire craquer sa veste ou son pantalon. Dommage, c'est le seul endroit (2 mouvements sur 30) qui me laisse sur ma faim.

Détail: Blomstedt, toujours très strict en matière de respect du texte, conclut la neuvième avec un puissant accord fortissimo. Certains chefs font une lecture différente et concluent sur un diminuendo piano.

Au final: pas l'interprétation la plus "intéressante" (Blomstedt n'a rien à vendre) mais probablement la plus naturelle et où la tension rythmique est le mieux mis en valeur. Avec Zender et le SWF Baden-Baden, c'est mon intégrale préférée (comparées à Abbado, Böhm, Karajan, Harnoncourt, Kertesz, Muti).
......................................

Dans les symphonies de Mozart j'ai le SD sous Suitner. Je crois que c'est mon interprétation préférée de ces symphonies. Plusieurs le trouvent ennuyeux, mais pas moi - au contraire! Et l'orchestre est parfaitement à son affaire: vif et somptueux. Mais ça c'est à discuter dans le fil Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 885
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 26 Jan 2017 - 10:26

André a écrit:
Dans Schubert, avare de cuivres (sauf vers la fin), cette transparence et luminosité des vents et cette profondeur des cordes (quasi noires) est particulièrement difficile à équilibrer.

J'ai écouté la 9 en pensant à cette phrase de ton post, cette symphonie étant moins avare en cuivres avec sa très belle partie de trombones.
Le son de l'orchestre est merveilleux sur les critères que tu décris. Timbres typés, mélange de vrai son d'ensemble et de transparence des lignes. Je retrouve bien là ce qui me fait adorer cet orchestre. Mais justement, ma seule frustration concerne ces trombones, vraiment trop discrets sur leur thème (le 3è thème) du 1er mouvement.
Du coup je vais écouter des symphonies antérieures, à l'aune de ce que tu en dis.

Sur le plan de l'interprétation, je suis un peu dérouté par cette introduction au tempo vraiment lent. Pour le reste ça fonctionne bien, c'est un Schubert vrai, naturel, pas luxueux mais tellement séduisant, et le 2ème mouvement est magnifique. Mais je ne retrouve pas dans les 1er et 4è mouvements l'élan et la vie de Sinopoli, (avec son irrésistible relance de tempo sur la réexposition) avec le même orchestre (mais desservi par une prise de son beaucoup moins naturelle).

André a écrit:
Détail: Blomstedt, toujours très strict en matière de respect du texte, conclut la neuvième avec un puissant accord fortissimo. Certains chefs font une lecture différente et concluent sur un diminuendo piano.

La partition indique bien un sforzando suivi d'un dimiduendo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 648
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 26 Jan 2017 - 11:35

Pour ces œuvres et avec le même orchestre ( Dresde ), j'avoue avoir une nette préférence pour celle de Sir Colin Davis , par rapport à celle de Blomstedt.
Les timbales y sonnent aussi merveilleusement que dans l'intégrale Schumann de Sawallisch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 668
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 26 Jan 2017 - 14:44

Lu avec intérêt ces 9 pages sur les symphonies de Schubert. Si intérêt il y a, il y règne aussi quelques confusions : Il y a une grande différence musicale entre les 6 premières symphonies et les 2 dernières, les 8ème et 9ème qui sont des œuvres d'une toute autre dimension que les 6 premières. L'une et l'autre auraient mérité un fil dédié, me semble-t-il.

Quoiqu'il en soit, s'il s'agit d'enregistrements de l'intégrale de ces symphonies, je reste fidèle à deux des plus anciens, sinon les plus anciens, enregistrements, ceux de Wolfgang Sawallisch (Philips/Decca) et Peter Maag (Vox/Membran). Bien sûr, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, comme on dit, depuis 1967 et 1969 mais aucun des enregistrements intégraux réalisés depuis n'a suscité un grand intérêt de ma part et, pourtant, deux chefs que j'apprécie d'ordinaire ont officié, Nikolaus Harnoncourt et Colin Davis.

Parmi les chefs qui ont enregistré plusieurs symphonies et, notamment l'Inachevée et La Grande, à mon sens, les interprètes les plus marquants ont été Erich Kleiber (pas mal de "live" et deux Inachevées au temps du 78 tours) et Rafael Kubelik (enregistrements EMI à Vienne et à Londres). Certes, beaucoup d'autres chefs ont donné de très belles versions des 8ème et 9ème que ce soit au studio ou au concert. Je citerai, par ordre alphabétique : Eugen Jochum, Franz Konwitschny, Josef Krips, Charles Mackerras, Pierre Monteux, Carl Schuricht, George Szell et Paul Van Kempen. Quelques autres chefs n'ont laissé une version significative que d'une seule symphonie : André Cluytens (Inachevée), Carl Melles et Hans Schmidt-Isserstedt (La Grande).

Une remarque à propos de La Grande et de sa durée qui peut varier de trois quart d'heures à plus d'une heure !
Cette symphonie est exécutée en 45/46 minutes par René Leibowitz (Menuet), Charles Munch (RCA) et Stanislaw Skrowaczewski (Mercury) qui ne font aucune reprise. Par contre, la durée dépasse 55 minutes sous les baguettes de Nikolaus Harnoncourt, James Loughran, Charles Mackerras et dépasse 61 minutes sous la baguette de Riccardo Muti, par exemple. C'est d'ailleurs avec ces dernières interprétations que cette symphonie mérite bien le surnom de "La Grande" !

fomalhaut


Dernière édition par fomalhaut le Jeu 26 Jan 2017 - 16:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 26 Jan 2017 - 16:02

9ème symphonie:

Bien d'accord pour la version Statskapelle Dresden avec Sinopoli. Ma préférée, de pair avec Giulini/Chicago (toutes deux sur DGG) et Konwitschny/Philharmonie tchèque (Supraphon). C'est mon tiercé gagnant. Des interprétations fortes, musclées, conquérantes fondées sur une assise orchestrale somptueuse.

Il en existe bien entendu de nombreuses autres versions qui adoptent un point de vue plus pointu: Giulini BRSO (gemütlichkeit au possible), Leo Blech (orchestre RIAS Berlin, sur Audite: une version vraiment extraordinaire, facilement ma préférée parmi celles dites "historiques"). Ainsi que Wand (Berlin ou Cologne), Munch, plus brut et "brute", Leibowitz, et bien sûr les différentes versions de Karl Böhm (ma préférée est celle enregistrée avec le WP à Tokyo: ça décoiffe!).

Concernant l'accord final: la symphonie n'a pas été publiée du vivant du compositeur. C'est donc un peu "par la bande" que nous en avons un texte définitif. J'ai lu quelque part qu'il n'y avait pas consensus sur une indication du manuscrit. Ce qu'on appelle en anglais un "hairpin" > qui est interprété par certains comme un diminuendo, est lu par d'autres comme un accent (voir différents textes sur le net, dont cette interview de Christoph von Dohnanyi. Personnellement je considère cette lecture (diminuendo) comme une lubie sans logique musicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 691
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Jeu 26 Jan 2017 - 17:55

Je suis bien d'accord. J'ai déjà entendu ce diminuendo en concert, ça n'a aucune logique: on est en plein triomphe, et l'oeuvre finirait par une sorte de petit prout ?

C'est à l'évidence un accent mal fichu sur le manuscrit. Dohnanyi a bien raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 885
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   Ven 27 Jan 2017 - 21:24

André a écrit:
9ème symphonie:

Bien d'accord pour la version Statskapelle Dresden avec Sinopoli. Ma préférée, de pair avec Giulini/Chicago (toutes deux sur DGG) et Konwitschny/Philharmonie tchèque (Supraphon). C'est mon tiercé gagnant.

Voilà qui me fait plaisir à lire. J'ai complètement ré-apprivoisé cette oeuvre avec Sinopoli, lorsque j'ai découvert cette version il n'y a pas si longtemps que cela, et c'est devenu ma version fétiche. Mais ce disque date de l'époque où il avait si mauvaise presse...

Merci pour vos précisions sur l'édition.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Schubert - Symphonies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Schubert - Symphonies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Les symphonies de Schubert
» Schubert & Beethoven: symphonies
» Coffret Symphonies chez Brilliant
» Votre top 10 des symphonies
» Franz Schubert :Mirjams Siegesgesang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: