Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cinq œuvres à faire découvrir

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 14:04

Comme le forum ronronne à bas bruit ces dernières semaines, je me permets de proposer un petit fil fourre-tout.

Défi : proposer 5 œuvres que les autres ne connaissent pas / dont on a peu parlé sur le forum / qui est trop mal connue ou sous-évaluée.

Pas forcément une rareté absolue, hein, juste une pépite à côté de laquelle vous pensez que trop de monde est passé.

Une petite phrase de présentation serait chouette aussi, mais pas d'obligation pour ceux qui ne s'en sentent pas l'envie.

(Je vais de mon côté méditer s'il y a des choses intéressantes dont on n'a pas causé…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 15:09

Intéressant jeu de société pour un long dimanche de canicule, merci.

Mais qu'est-ce qu'on gagne?

Bruch: Symphonie n° 2 (1870)
Scoop: Bruch a écrit autre chose qu'un (Premier) Concerto pour violon. Certes pas Brahms mais pas loin du tout.

Franck: Variations symphoniques (1886)
Mais pourquoi diable ne joue-t-on plus cette musique? Le passage du mineur au majeur, à la fin de la partie centrale, est miraculeux.

Busoni: Concerto pour piano (1904)
Fascinante démesure, du souffle, et un choeur d'hommes à la fin. Ben oui.

Caplet: Epiphanie (1924)
Il n'était pas que l'ombre de Debussy et pas que le compositeur du "Conte fantastique". Une sorte de rhapsodie pour violoncelle et orchestre assez originale dans le paysage musical français de l'époque.

Falla: Concerto pour clavecin (1926)
La quintessence du génie de Falla, ou Webern en Andalousie: concision, "orchestre" ramassé (cinq musiciens).


Et c'est déjà fini.
C'est cinq par jour? Par semaine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 16:00

Razz Smile
JosefK a écrit:
Intéressant jeu de société pour un long dimanche de canicule, merci.

Mais qu'est-ce qu'on gagne?

Bruch: Symphonie n° 2 (1870)
Scoop: Bruch a écrit autre chose qu'un (Premier) Concerto pour violon. Certes pas Brahms mais pas loin du tout.

Franck: Variations symphoniques (1886)
Mais pourquoi diable ne joue-t-on plus cette musique? Le passage du mineur au majeur, à la fin de la partie centrale, est miraculeux.

Busoni: Concerto pour piano (1904)
Fascinante démesure, du souffle, et un choeur d'hommes à la fin. Ben oui.

Caplet: Epiphanie (1924)
Il n'était pas que l'ombre de Debussy et pas que le compositeur du "Conte fantastique". Une sorte de rhapsodie pour violoncelle et orchestre assez originale dans le paysage musical français de l'époque.

Falla: Concerto pour clavecin (1926)
La quintessence du génie de Falla, ou Webern en Andalousie: concision, "orchestre" ramassé (cinq musiciens).


Et c'est déjà fini.
C'est cinq par jour? Par semaine?

On gagne à être connu . Sinon, choix intéressant; j' y reviendrai quand je serai rentrée à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 19:16

JosefK a écrit:

C'est cinq par jour? Par semaine?

Cinq tout court c'est déjà bien!

Les variations symphoniques de Franck, je pense que c'est bien connu quand même, le concerto de Falla aussi.
Le Caplet je pense qu'on l'a pas mal mentionné aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 19:21

Xavier a écrit:
Les variations symphoniques de Franck, je pense que c'est bien connu quand même, le concerto de Falla aussi.
Le Caplet je pense qu'on l'a pas mal mentionné aussi.

Certes, même si pour Caplet, je suis trop récent ici pour en juger.

Ensuite, le jeu offre la possibilité de choisir dans trois catégories, me semble-t-il, alternatives et non pas cumulatives: "5 œuvres que les autres ne connaissent pas / dont on a peu parlé sur le forum / qui est trop mal connue ou sous-évaluée".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 19:34

Merci d'avoir donné le coup d'envoi ! Very Happy

Oui, tout à fait, la conception du truc est large : si on cherche une œuvre dont personne sur le forum n'a entendu parler, on va vite être embarrassés. Smile Je laisse l'appréciation du rare / obscur / sous-évalué à chaque posteur, le tout est de mettre en valeur des œuvres qui ne font pas partie des standards des disques, des concerts, du forum…

(Je suis en train de chercher des trucs sur lesquels je n'ai pas trop radoté dans mes assez nombreux messages. Confused )


JosefK a écrit:
Mais qu'est-ce qu'on gagne?

Si les conseils sont meilleurs que ceux que je vais donner : un bisou lorsque tu me croiseras.

Et dans le cas contraire : un gage, choisi par Luisa.


Citation :
Bruch: Symphonie n° 2 (1870)
Scoop: Bruch a écrit autre chose qu'un (Premier) Concerto pour violon. Certes pas Brahms mais pas loin du tout.

J'aime beaucoup ses quatuors schubertiens… les symphonies, je crois que j'avais essayé sans être ébloui. Il y a des versions pas trop épaisses / de seconde zone disponibles ?


Citation :
Franck: Variations symphoniques (1886)
Mais pourquoi diable ne joue-t-on plus cette musique? Le passage du mineur au majeur, à la fin de la partie centrale, est miraculeux.

C'est délicieux, oui, mieux que la plupart des concertos pour piano, mais je n'ai jamais trouvé ça bouleversant à ce point (peut-être à cause de la forme variation). Il est vrai qu'avec Franck, je me mets à l'aimer passionnément une fois seulement que j'ai ouvert la partition : je n'entends pas ses audaces à l'oreille seule. Confused


Citation :
Busoni: Concerto pour piano (1904)
Fascinante démesure, du souffle, et un choeur d'hommes à la fin. Ben oui.

Il y a plein d'amateurs de choucroute ça sur le forum (ou avait, du moins).


Citation :
Caplet: Epiphanie (1924)
Il n'était pas que l'ombre de Debussy et pas que le compositeur du "Conte fantastique". Une sorte de rhapsodie pour violoncelle et orchestre assez originale dans le paysage musical français de l'époque.

Ça ne m'évoque rien du tout, il faut que j'aille l'écouter (ou réécouter, je verrai bien). Very Happy


Citation :
C'est cinq par jour? Par semaine?

J'ai dit cinq pour ne pas vous effaroucher, mais tu peux en faire cinq dans chaque sous-genre et chaque nation chaque jour, si tu veux. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 19:40

DavidLeMarrec a écrit:
Merci d'avoir donné le coup d'envoi ! Very Happy

Oui, tout à fait, la conception du truc est large : si on cherche une œuvre dont personne sur le forum n'a entendu parler, on va vite être embarrassés. Smile  Je laisse l'appréciation du rare / obscur / sous-évalué à chaque posteur, le tout est de mettre en valeur des œuvres qui ne font pas partie des standards des disques, des concerts, du forum…

(Je suis en train de chercher des trucs sur lesquels je n'ai pas trop radoté dans mes assez nombreux messages. Confused )


JosefK a écrit:
Mais qu'est-ce qu'on gagne?

Si les conseils sont meilleurs que ceux que je vais donner : un bisou lorsque tu me croiseras.

Et dans le cas contraire : un gage, choisi par Luisa.


Citation :
Bruch: Symphonie n° 2 (1870)
Scoop: Bruch a écrit autre chose qu'un (Premier) Concerto pour violon. Certes pas Brahms mais pas loin du tout.

J'aime beaucoup ses quatuors schubertiens… les symphonies, je crois que j'avais essayé sans être ébloui. Il y a des versions pas trop épaisses / de seconde zone disponibles ?


Citation :
Franck: Variations symphoniques (1886)
Mais pourquoi diable ne joue-t-on plus cette musique? Le passage du mineur au majeur, à la fin de la partie centrale, est miraculeux.

C'est délicieux, oui, mieux que la plupart des concertos pour piano, mais je n'ai jamais trouvé ça bouleversant à ce point (peut-être à cause de la forme variation). Il est vrai qu'avec Franck, je me mets à l'aimer passionnément une fois seulement que j'ai ouvert la partition : je n'entends pas ses audaces à l'oreille seule. Confused


Citation :
Busoni: Concerto pour piano (1904)
Fascinante démesure, du souffle, et un choeur d'hommes à la fin. Ben oui.

Il y a plein d'amateurs de choucroute ça sur le forum (ou avait, du moins).


Citation :
Caplet: Epiphanie (1924)
Il n'était pas que l'ombre de Debussy et pas que le compositeur du "Conte fantastique". Une sorte de rhapsodie pour violoncelle et orchestre assez originale dans le paysage musical français de l'époque.

Ça ne m'évoque rien du tout, il faut que j'aille l'écouter (ou réécouter, je verrai bien). Very Happy


Citation :
C'est cinq par jour? Par semaine?

J'ai dit cinq pour ne pas vous effaroucher, mais tu peux en faire cinq dans chaque sous-genre et chaque nation chaque jour, si tu veux. Smile

Nan mais dis donc toi fesse . Si tu n'es pas plus sage que cela attention à tes z'oreilles Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 19:45

DavidLeMarrec a écrit:
Si les conseils sont meilleurs que ceux que je vais donner : un bisou lorsque tu me croiseras.

Attention, je pique. tongue

DavidLeMarrec a écrit:
Bruch: Symphonie n° 2 (1870)
J'aime beaucoup ses quatuors schubertiens… les symphonies, je crois que j'avais essayé sans être ébloui. Il y a des versions pas trop épaisses / de seconde zone disponibles ?

Oh que oui: Gewandhaus/Masur.

DavidLeMarrec a écrit:
Franck: Variations symphoniques (1886)
Il est vrai qu'avec Franck, je me mets à l'aimer passionnément une fois seulement que j'ai ouvert la partition : je n'entends pas ses audaces à l'oreille seule. Confused

Oh, ce ne sont pas les audaces qui m'intéressent ici... même s'il y en a ailleurs chez Franck.

DavidLeMarrec a écrit:
Busoni: Concerto pour piano (1904)
Il y a plein d'amateurs de choucroute ça sur le forum (ou avait, du moins).

Choucroute italienne!


Dernière édition par JosefK le Dim 1 Juil 2018 - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 19:57

Busoni, italien, ça se discute. Smile

(Merci, sûr de n'avoir jamais écouté la version Masur en tout cas, noté !)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 20:11

DavidLeMarrec, au sujet des ennuyeuses symphonies de Bruch, a écrit:

Merci, sûr de n'avoir jamais écouté la version Masur en tout cas, noté !


Même Masur et le Gewandhaus n'arrivent pas à rendre ça intéressant  Mr. Green

*********************************************************************************

batman Pour les lecteurs que ce topic intéresse, rappelons l'existence de ces deux sujets connexes :

http://classik.forumactif.com/t7950-un-chef-d-oeuvre-meconnu-que-vous-aimeriez-faire-connaitre

http://classik.forumactif.com/t6455-sondage-3-compositeurs-que-vous-aimeriez-faire-decouvrir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 20:26

On va y aller tranquillou hehe . Surtout pour les nerfs de Xavier et Cololi Mr.Red

1) Stiffelio (Verdi)

Je ne me foule pas trop en reprenant l'intro de mon article (paru en octobre 2017)

Si Jérusalem est une rareté, il n’aura pas fallu très longtemps à Stiffelio pour disparaître des scènes lyriques. La destinée de cette œuvre de Giuseppe Verdi (1813-1901) ne manque d’ailleurs pas d’interpeller tant il aura fallu peu d’années pour qu’il soit rangé dans un placard d’où il ne ressortira qu’un siècle plus tard. Composé et créé en 1850 au Teatro Grande de Trieste, Stiffelio a reçu, à défaut d’un triomphe, un accueil chaleureux tant public que critique. Le déclin et la disparition de cet opéra a un seul nom : Censure. En effet, les multiples interventions des censeurs, qui se montrent assez chatouilleux dès que l’on s’attaque à l’Eglise ou au pouvoir temporel, ont considérablement nui a Stifflio qui tombe dans l’oubli en trois ou quatre ans. La musique de cette œuvre sera par ailleurs reprise en 1857 par Verdi pour un autre opéra qui tombera presque aussitôt dans l’oubli : Aroldo. Depuis les années 1950, Stiffelio reprend timidement du service ; si timidement, d’ailleurs, que sa discographie est quasi inexistante. A Parme même, l’œuvre n’a été montée que deux fois depuis 1968. Cette nouvelle production est donc bienvenue malgré une mise en scène certes totalement iconoclaste mais qui fonctionne. A sa décharge, il nous faut bien admettre que Stiffelio est loin d’être un chef d’œuvre comparé aux opéras créés juste avant ou juste après : Macbeth (1847), Luisa Miller (1849), Rigoletto (1851), Il Trovatore (1853) par exemple. On y trouve néanmoins de très belles pages notamment parmi les airs des principaux personnages. L’intrigue tourne autour d’un pasteur protestant et de son épouse infidèle ; certes le sujet n’a rien de nouveau et la nature humaine est traitée ici de manière assez crue (Graham Vick, accentue d’ailleurs ces qualités et ces défauts dans sa mise en scène) : amour, haine, jalousie, religion… On peut, dans ces circonstances, s’étonner que Stiffelio et Aroldo quelques années plus tard, aient ainsi disparu des scènes lyriques quand Carmen, créée vingt cinq ans après Stiffelio, a connu un triomphe durable et sans précédent après avoir subi un échec retentissant lors de sa création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 20:46

Je comptais justement l'inclure. Very Happy C'est vraiment un Verdi à la fois audacieux et très inspiré, finalement peu joué (même dans les histoires de la musique, il est occulté par Macbeth et Miller, que je trouve bien moins aboutis et hardis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 20:49

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
Caplet: Epiphanie (1924)
Il n'était pas que l'ombre de Debussy et pas que le compositeur du "Conte fantastique". Une sorte de rhapsodie pour violoncelle et orchestre assez originale dans le paysage musical français de l'époque.

Ça ne m'évoque rien du tout, il faut que j'aille l'écouter (ou réécouter, je verrai bien). Very Happy

C'est de plus en plus donné, parfois enregistré en complément du concerto de Dutilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 20:58

Possible, mais c'est peu ou prou un concerto, donc ça passe toujours en dernier chez moi… Ça m'étonne que j'aie laissé du Caplet passer, c'est peut-être juste que j'ai écouté une fois et trouvé ça sans grand intérêt. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 413
Age : 22
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 21:15

Bon ben du coup c'est parti...

Paul Graener : Symphonie en ré mineur "Schmied Schmerz" (1912)
Une belle (et sombre) symphonie postromantique, dans la lignée de Mahler et Bruckner

Erkki Melartin : Symphonie N°5 "Sinfonia brevis" (1915-1916)
Une œuvre géniale, concise et rigoureuse, avec des thèmes mémorables et épiques

Mieczysław Weinberg : Concerto pour violoncelle et orchestre (1948)
A mon sens un très grand concerto, avec un irrésistible parfum slave

Francesco Malipiero : Impressions d'après nature (1914-1922)
Comme le titre de l’œuvre l'indique, une suite d'impressions fugaces et poétiques, inspirées par les paysages italiens

Mieczysław Karłowicz : Chants éternels (1908-1909)
Un ensemble de trois morceaux à la portée métaphysique, typique du post romantisme

Et voilà ! Je pourrais en mettre d'autres, mais cinq, c'est cinq n'est-ce pas ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 21:28

Tu peux en mettre autant que tu veux, mais me concernant, ça fait déjà 5 œuvres nouvelles à digérer !
Melartin, j'ai essayé les symphonies (sans euphorie particulière), mais pas celle-là, je crois. Les autres, sûr que je n'y ai pas touché.

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 21:29

Xavier a écrit:
Caplet: Epiphanie (1924)
C'est de plus en plus donné, parfois enregistré en complément du concerto de Dutilleux.

Il y a certes l'enregistrement assez récent de Marc Coppey dans ce couplage, mais c'est donné où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 21:45

Ah, mais je l'ai écouté, ce disque. Very Happy

(ou alors je me suis arrêté avant la fin, parce que ça ne m'évoque toujours rien hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 22:48

JosefK a écrit:
Xavier a écrit:
Caplet: Epiphanie (1924)
C'est de plus en plus donné, parfois enregistré en complément du concerto de Dutilleux.

Il y a certes l'enregistrement assez récent de Marc Coppey dans ce couplage, mais c'est donné où?

Je voulais dire donné au disque; il y a à présent au moins 5 versions.
Au concert je ne sais pas, pas à Paris en tout cas…

Sinon, pour moi c'est davantage un poème symphonique avec violoncelle solo, comme par exemple Lluc Alcari de Florentz, qu'un véritable concerto.
En tout cas, supebe pièce, je suis bien d'accord!


Dernière édition par Xavier le Dim 1 Juil 2018 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 22:59

Marchoukrev a écrit:

Francesco Malipiero : Impressions d'après nature (1914-1922)
Comme le titre de l’œuvre l'indique, une suite d'impressions fugaces et poétiques, inspirées par les paysages italiens



Oui, une des séries les plus inspirées du répertoire symphonique italien.

J'en avais un peu parlé :

ici : http://classik.forumactif.com/t3280-gian-francesco-malipiero-1882-1973

et là : https://www.amazon.fr/Gian-Francesco-Malipiero-Impressioni-silenzio/dp/B005CCJS0O


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 23:18

Et c'est donc mieux que le reste de Malipiero (en général plutôt fade) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Dim 1 Juil 2018 - 23:21


Surprised Ça reste quand même assez gentiment impressionniste,
mais oui c'est incontestablement plus intéressant que ses symphonies.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 0:04

Jolivet: Danse incantatoire pour grand orchestre avec 2 ondes Martenot  (1935)

Désolé pour ce premier choix que vous aurez du mal à écouter…
Je l'ai sur une cassette grâce à laquelle j'avais enregistré une diffusion de France Musique, mais sinon c'est introuvable.
Si quelqu'un tombe dessus… (ma cassette permet de se faire une idée correcte de l'œuvre, tout de même, mais il faut avoir un lecteur pour ce genre de choses…)
Une pièce vraiment chouette, dans la veine des Danses rituelles, mais qui me plaît encore davantage, vraiment sauvage, pas si loin de Varèse.
Je me demande vraiment pourquoi ça n'est jamais joué ou enregistré. (peut-être parce qu'il faut deux ondes Martenot?  Mr.Red )
Néanmoins il semblerait que Jolivet ait réutilisé cette pièce dans une autre œuvre orchestrale intitulée Psyché. (sans ondes Martenot cette fois)
Mais cette oeuvre-là ne se trouve pas davantage...

Martin: Symphonie pour grand orchestre (1937)

Très belle œuvre, à l'orchestration très finement ouvragée, qui m'évoque pas mal la première de Dutilleux.
Premier enregistrement mondial par Matthias Bamert chez Chandos.

Szymanowski: Déméter opus 37b (1917/1924)

Pas la pièce la plus méconnue de ma liste, vous trouverez facilement cette magnifique et courte cantate pour mezzo, choeur et orchestre par les interprètes polonais habituels de Szymanowski, Wit et Stryja, néanmoins on en parle beaucoup moins que du Roi Roger ou du Stabat mater, et à mon avis c'est un tort; c'est un bijou absolu, d'un raffinement sidérant. On est en plein dans la 2è période du compositeur polonais, dans le luxe orchestral habituel, mais avec des couleurs beaucoup plus sombres que la 3è symphonie ou le Roi Roger.

Strauss: Nächtilcher Gang opus 44 n°2 (1899)

Un des très rares lieder avec orchestre de Strauss directement pensés pour orchestre, et un des très rares également qui soient dans un langage très proche d'Elektra, ça m'évoque même assez certains passages de la 3è partie des Gurrelieder.
C'est d'autant plus étonnant que ça date d'avant ces deux œuvres.
Ca se trouve dans l'intégrale des lieder avec orchestre dirigé par Haider, et c'est à peu près tout. (sinon on trouve des bandes d'Hampson par exemple et une vidéo d'Henschel avec Roberto Abbado sur YouTube)
Le Notturno opus 44 n°1 est nettement plus connu, mais si jamais vous ne connaissez pas, c'est également un bijou, dans un style harmonique relativement hardi aussi mais dans une atmosphère bien différente.

(voilà, comme ça on ne pourra pas dire que je n'ai mis que des œuvres du XXè  Mr. Green )

Herrmann: Les Hauts de Hurlevent (1943-51)

D'une réputation moins confidentielle depuis le bel enregistrement live d'Altinoglu avec quelques chanteurs assez connus (Aikin, Le Texier, Schaer, Crebassa), l'unique opéra de Bernard Herrmann vaut vraiment l'écoute.
On trouve aussi une version dirigée par Bernard Herrmann himself, sans coupures contrairement à la version Altinoglu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 8:55

Marchoukrev a écrit:
Paul Graener : Symphonie en ré mineur "Schmied Schmerz" (1912)

Bien, il faut que je réécoute du Graener et que j'écoute celle-là.

Marchoukrev a écrit:
Erkki Melartin : Symphonie N°5 "Sinfonia brevis" (1915-1916)

Effectivement, j'étais tombé sur d'autres symphonies de Melartin, de qualité moins homogène.

Marchoukrev a écrit:
Mieczysław Weinberg : Concerto pour violoncelle et orchestre (1948)

Il faut vraiment je me mette plus sérieusement à Weinberg.

Marchoukrev a écrit:
Francesco Malipiero : Impressions d'après nature (1914-1922)

De Malipiero, je trouve les quatuors plus séduisants que les symphonies.
Et cette importante série d'"Impressions" est encore plus captivante.

Marchoukrev a écrit:
Mieczysław Karłowicz : Chants éternels (1908-1909)

Je n'ai pas écouté depuis bien longtemps: il faudrait que j'aille revérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 10:55

DavidLeMarrec a écrit:
Je comptais justement l'inclure. Very Happy  C'est vraiment un Verdi à la fois audacieux et très inspiré, finalement peu joué (même dans les histoires de la musique, il est occulté par Macbeth et Miller, que je trouve bien moins aboutis et hardis).

Y a vraiment des tirages d'oreilles qui se perdent fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Roupoil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 37
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 17:39

Je me lance, mais comme je suis loin d'avoir la culture encyclopédique de certains, je n'irai pas chercher des compositeurs aussi obscurs que ceux cités plus haut. En plus, les oeuvres obscures que j'aime bien, pour la plupart je les ai découvertes sur ce forum !

Biber : Sonates du rosaire.

Pour moi un recueil de sonates qui est un jalon essentiel avant celles (autrement plus célèbres) de Bach, que j'ai personnellement découvertes fort tard et presque par hasard. Depuis cette découverte fortuite, c'est vraiment une série d'oeuvres que je réécoute très régulièrement et qui continue à me fasciner par ses atmosphères incroyablement contrastées.

Mozart : Sonate pour violon et piano K.304.

Oui, je sais, mettre du Mozart dans cette liste, c'est prendre un contrepied assez violent, mais l'oeuvre de Mozart est tellement vaste et on a tellement tendance à ressasser les chefs-d'oeuvre reconnus (y a déjà de quoi faire avec ces derniers chez Wolfgang) qu'on peut passer à côté d'oeuvres plus mineures et pourtant exceptionnelles. Pour moi c'est le cas avec cette "petite" sonate qui me fait irrésistiblement penser à du Schubert avant l'heure (je n'aime pas plonger à pieds joints dans le cliché du Mozart précurseur du romantisme, mais s'il y avait une oeuvre de lui qui me ferait penser à ça, ce serait peut-être celle-ci).

Suppé : Requiem.

Un requiem découvert il y a peu, dont jj'ai déjà parlé ici, et qui a été une claque assez monumentale pour moi dans la mesure où je n'attendais pas grand chose d'un compositeur pour lequel on se borne en général à citer deux ou trois ouvertures d'opérettes sans grande saveur. Et pourtant, quel Requiem, quelque part à mi-chemin entre le classicisme de celui de Mozart et la théâtralité de celui de Verdi.

Rimsky-Korsakov : Quintette pour piano et vents.

Encore un compositeur qui est très loin d'être un inconnu, mais que je cite pour une de ses rares oeuvres de musique de chambre. Loin du clinquant de l'orchestre rimskyien, on est ici, avec une formation assez inhabituelle (piano, flûte, clarinette, cor et basson) avec une oeuvre d'une fraicheur et d'un entrain totalement irrésistibles.

Pärt : Symphonie n°3.

Ayant essayé de parcours de façon relativement équilibrée les époques, je termine avec un contemporain en la personne d'Arvo Pärt. Relativement isolée dans sa production, entre ses débuts sériels et son fameux style "tintinabulli", cette symphonie extrêmement accessible et d'inspiration "médiévale" produit chez moi un effet extraordinaire que je ne saurais à vrai dire pas bien expliquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/
greg skywalker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 18:34

5 oeuvres méconnues à partager :

1 Vaughan Williams  4 last songs (orchestré par payne)
Pas le niveau des 4 de Strauss , mais un émouvant chant de cygne de Ralph.

2 Hindemith Sonate pour alto et piano op11 n°4  
J'ai découvert cette magnique sonate récemment , un coup de coeur .  

3 Gubaidulina Garten von Freudenund Traurigkeiten  (?v=bh-FXWilffo)
pour alto,harpe,flûte
puissant et raffiné

4 Howells In Gloucestershire (Quatuor à cordes n°3 )
très ravelien

5 Catan  Florencia en el Amazonas  (opéra)
entre puccini et ravel , très lyrique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 19:03

C'est un peu difficile pour moi, ce jeu, vu que c'est déjà plus ou moins ce que j'ai tendance à faire à longueur de Playlist...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 21:37

Mais de toutes les façons toi et mélo vous avez des goûts tellement tordus que ce sujet ne peut guère vous correspondre hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Lun 2 Juil 2018 - 23:48

Tiens, l'autre jour, sur le topic des changements de goût en musique,
Benedictus a écrit:
comme on peut, en classique, passer sans esprit de suite, de Moulinié à Schoeck, de Manoury à Gombert, d'Alfvén à Jacquet de La Guerre...

Donc:

 
Moulinié: Motet à la Vierge Veni sponsa mea à 5 voix.
C'est vraiment la fine pointe de ce que j'aime dans les compositeurs de Louis XIII (une époque très injustement méconnue alors que Bouzignac, Guédron, et surtout Moulinié, donc, sont de très grands compositeurs): on est juste à l'articulation entre une polyphonie renaissante tardive avec des lignes vocales particulièrement agiles et expressives (comme dans du Lassus tardif) et une manière déclamatoire qui annonce déjà les parties solistes des motets du Grand Siècle. Selon les interprétations, d’ailleurs, c’est plutôt l’esthétique renaissante (Daucé et l’Ensemble Correspondances) ou l’esthétique Chapelle Royale (Christie et les Arts Florissants) qui semble l’emporter. Mais c’est toujours très beau, très mobile, d’une constante jubilation.


Schoeck: Wanderung im Gebirge, op. 45.
Avec David, Rubato, Anaëlle (et Xavier pour Penthesilea), nous sommes quelques-uns à faire de la propgande pour Schoeck - surtout pour les quatuors, le Notturno, Lebendig begraben, les grands cycles de lieder tardifs et les trop rares opéras disponibles... Mais cette œuvre d’après Lenau - lied unique développé sur une douzaine de minutes ou cycle de lieder complètement intégré? - moins tardive que les cycles les mieux connus, n’en est pas moins un immense chef-d’œuvre du lied postromantique, avec son harmonie tortueuse, ses effets cycliques, sa déclamation exaltée et sa thématique (rien que le titre...) Pour les «schoeckiens», je dirais que c’est presque une anticipation de Besuch in Urach. À écouter par Niklaus Tüller et Christoph Keller, chez Jecklin.

Manoury: Passacaille pour Tokyo (1994) pour piano et 17 instruments
Je pense que lulu et Emeryck la connaissent déjà bien. Cette œuvre orchestrale n’est pas disponible au disque mais il existe des captations sur le net (comme: /watch?v=cXDfkXKVm-E.) C’est une des œuvres contemporaines qui m’a fait la plus forte impression au concert (l’EIC dirigé par Boulez en 2001 à la Cité de la Musique, avec Hidéki Nagano au piano): on y retrouve la richesse de timbres et de textures des autres œuvres orchestrales du Manoury de cette période, mais avec une sorte d’évidence dans la progression formelle (les effets de symétrie, de mise en abîme, de diffraction) que j’avais trouvé frappante: ça tient, sur les 20 minutes que dure l’œuvre.


Gombert: Credo à 8 voix
Un des plus remarquables compositeurs de l’école franco-flamande, aussi considérable selon moi que Lassus - un de ceux dont le style est le plus riche et le plus complexe, en tous cas (nombre de voix souvent assez important, lignes vocales très mouvantes, dissonances, strettes...) J’aurais pu citer son antienne Regina cœli ou l’Agnus Dei de la Missa Tempore Paschali - les deux à 12 voix, particulièrement impressionnants - mais ce long Credo «indépendant» (dont Thomas Savary avait parlé sur le fil «Découvrir la musique de la Renaissance») est peut-être la meilleure porte d’entrée dans cet univers sonore, avec ses suspensions, ses relances et ses amplifications du flux musical, ses modulations incroyablement expressives qui semblent par moment s’échapper du tissus polyphonique, ses jeux sur la phonation qui créent des textures sonores incroyables... Je ne le connais que dans la très bonne version de l’ensemble Henry’s Eight (Hyperion.)


Alfvén: Symphonie nº4 en ut mineur, op. 39 «Från havsbandet»
David en est déjà fan, mais j’aurais bien aimé pouvoir susciter en sa faveur le même mouvement d’intérêt que pour la Symphonie de Moeran. Un mouvement unique de 45 minutes comme un grand flux orchestral irisé en surface mais agité de sombres contre-courants souterrains, où viennent se couler des parties de soprano et de ténor; la poussée dramatique, les couleurs sont exaltantes - une grande réussite singulière du postromantisme nordique, en rien indigne de Nielsen ou de Langgaard (le reste du corpus symphonique d’Alfvén est plus convenu.) À écouter de préférence dans la version de Stig Westerberg (avec Elisabeth Söderström et Gösta Winbergh!)

(Bon, et comme on est limité à cinq œuvres, je ne parlerai donc pas de la Première Suite en ré mineur de 1687 d’Élisabeth Jacquet de La Guerre...)

Sans doute pas les œuvres les plus méconnues ni les plus mal-aimées du forum, donc, mais des œuvres tout de même pas très connues et auxquelles je tiens tout particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 282
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 3 Juil 2018 - 1:25

Benedictus a écrit:
Manoury: Passacaille pour Tokyo (1994) pour piano et 17 instruments
Je pense que lulu et Emeryck la connaissent déjà bien. Cette œuvre orchestrale n’est pas disponible au disque mais il existe des captations sur le net (comme: /watch?v=cXDfkXKVm-E.) C’est une des œuvres contemporaines qui m’a fait la plus forte impression au concert (l’EIC dirigé par Boulez en 2001 à la Cité de la Musique, avec Hidéki Nagano au piano)

Sapristi, j'y étais, il y avait aussi "Dérive 1" et "Dérive 2" de Boulez, quelques jours après la création de "K..." du même Manoury, une oeuvre à laquelle je ne pouvais qu'être attentif.
Assurément, un très bon choix que cette "Passacaille" de Manoury.

Benedictus a écrit:
Alfvén: Symphonie nº4 en ut mineur, op. 39 «Från havsbandet»

Ah ben zut, ça a fait comme pour Melartin: j'en ai entendu d'autres, mais pas celle-là.
Difficile de faire aussi fort que la Symphonie de Moeran, quand même. On va essayer.
Bizarre, cette mode d'interventions vocales sans paroles dans des symphonies, avec coup sur coup, la Troisième de Nielsen, la Troisième de Vaughan Williams et cette Quatrième d'Alfvén.

Benedictus a écrit:
Bon, et comme on est limité à cinq œuvres, je ne parlerai donc pas de la Première Suite en ré mineur de 1687 d’Élisabeth Jacquet de La Guerre...

C'est fait, ce qui vaut donc bien une médaille d'or dans la catégorie "prétérition"!    cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 3 Juil 2018 - 12:42

Xavier a écrit:
Martin: Symphonie pour grand orchestre (1937)
Roupoil a écrit:
Pärt : Symphonie n°3.
Greg a écrit:
1 Vaughan Williams  4 last songs (orchestré par payne)
3 Gubaidulina Garten von Freudenund Traurigkeiten  (?v=bh-FXWilffo)
4 Howells In Gloucestershire (Quatuor à cordes n°3 )

C'est noté, merci ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


Roupoil a écrit:
Biber : Sonates du rosaire.

Pour moi un recueil de sonates qui est un jalon essentiel avant celles (autrement plus célèbres) de Bach, que j'ai personnellement découvertes fort tard et presque par hasard. Depuis cette découverte fortuite, c'est vraiment une série d'oeuvres que je réécoute très régulièrement et qui continue à me fasciner par ses atmosphères incroyablement contrastées.

Il y a d'ailleurs beaucoup de versions très abouties et d'esprit très différent. Smile


Citation :
Suppé : Requiem.

Un requiem découvert il y a peu, dont jj'ai déjà parlé ici, et qui a été une claque assez monumentale pour moi dans la mesure où je n'attendais pas grand chose d'un compositeur pour lequel on se borne en général à citer deux ou trois ouvertures d'opérettes sans grande saveur. Et pourtant, quel Requiem, quelque part à mi-chemin entre le classicisme de celui de Mozart et la théâtralité de celui de Verdi.

Oh oui, formidable, effectivement on n'est pas si loin de l'esprit dramatique de Verdi, même si le langage est celui d'un jeune romantique allemand, totalement décoiffant.


greg skywalker a écrit:
5 Catan  Florencia en el Amazonas  (opéra)
entre puccini et ravel , très lyrique

Un des opéras contemporains à être donné régulièrement dans le monde. Effectivement, très accessible (un petit côté filmique).


JosefK a écrit:
[Alfvén n°4]Ah ben zut, ça a fait comme pour Melartin: j'en ai entendu d'autres, mais pas celle-là.

Elle ne ressemble vraiment pas aux autres. Je les aime toutes, et les 1 & 2 sont superbes dans leur genre romantique nordique tardif pas du tout subversif, mais celle-ci trouve un ton assez inédit, quelque chose de plus sombre et tempêteux, de bien plus moderne aussi (tout en restant parfaitement accessible et lyrique). Vraiment une des œuvres singulières du postromantisme, qu'il faut connaître.

--

Outrage suprême, je vous ai répondu en écoutant les Quatre Saisons de Vivaldi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7965
Age : 20
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 3 Juil 2018 - 13:47


  1. Helmut Lachenmann : GOT LOST pour soprano et piano (2007-08)
  2. Gérard Masson : Pas seulement des moments des moyens d'amour pour deux pianos et orchestre (1980)
  3. Alain Bancquart : Symphonie n°5 pour grand orchestre (1992)
  4. Liza Lim : The heart's ear pour flûte, clarinette et quatuor à cordes (1997)
  5. Samuel Andreyev : À propos du concert de la semaine dernière pour piano et sept instruments (2013-15)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17002
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 3 Juil 2018 - 13:50

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12486
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 3 Juil 2018 - 14:47

Sans ordre de préférence, car tout est immense :

Karen Khachaturian : Symphonie No. 3 (1982)
Mykola Poloz : Symphonie No. 5 'Océan' (1976)
Shin'ichi Matsushita : Sinfonia Sangha (1974)
Teizo Matsumura : Prélude pour orchestre (1968)
Oleg Yanchenko : Symphonie No. 2 'Andrei Rublev' (1977)

Et je peux faire ça pour les 365 jours de l'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17002
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mar 3 Juil 2018 - 14:59

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5580
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mer 4 Juil 2018 - 10:50

Mossolov : Sonate pour piano n°2 (et 5)
Cello a écrit:
Voilà, j'ai refait le tour des sonates de Mossolov... Quelles merveilles.

C'est la deuxième qui s'impose comme la plus marquante du lot pour le moment et ce dès les premières notes: ces effets de clochettes en ostinato aigu sur lesquels viennent se déployer de menaçantes lignes graves... formidable. J'avoue avoir un peu souri quand lucien la décrivait comme "presque plus beethovénienne" mais en fait, ce n'est pas mal vu : ce côté qui en impose et puis cette ambition formelle plus vaste. C'est quelque chose qu'on retrouve dans la cinquième d'ailleurs et ce n'est pas un hasard si cette dernière est celle qui m'a le plus enthousiasmé, juste derrière la deuxième. En tout cas je les mets dorénavant au corpus de mes œuvres pour piano favorites...

Schmitt : Crépuscules
Cello a écrit:
...un cycle de quatre pièces remarquables. La deuxième, Neige, est même franchement superbe. C'est une musique dans laquelle je suis très vite immergé, un monde symboliste pour lequel je me sens de vraies affinités. Toutes les pièces luisent de demi-teintes gris-brun mais demeurent pourtant bien contrastées, cela fourmille de détails insolites qui attirent l'oreille et accrochent la mémoire, le tout dans des ambiances insaisissables, ténébreuses - vraiment excellent...

Carter : Night Fantasies
Cello a écrit:

... une des pièces que j'ai le plus apprécié du Carter "moderniste". Ce n'est pas simple d'écoute mais il y a une vraie poétique. Une belle variations sur les états d'esprits qui se succèdent (ou se chevauchent) lors d'une nuit d'insomnie: agacement, jeu, désespoir, colère, fascination et même une étrange sérénité.

lucien a écrit:
... j’ai rarement rencontré une œuvre qui serve aussi bien un programme (sans faire dans le figuralisme) tout en étant aussi parfaite du point de vue de la forme. On pourrait évoquer quelques aspects techniques, comme les matériaux horizontaux et verticaux, les deux lignes temporelles, les modulations métriques, etc., mais l’important est surtout que c’est beau, très très beau, magnifique, sublime, profond, touchant, chantant, expressif, et que tout se déroule avec fluidité et évidence malgré la complexité. Le matériel thématique semble se développer si naturellement, culminant avec discrétion en divers points puis retombant sans rupture.

C'est presque mot à mot ce que j'aurais dit... Dès la première écoute, j'ai eu le sentiment d'être devant quelque chose de majeur...

Vieuxtemps : Concerto pour violoncelle n°1
Cello a écrit:
A la réécoute du 1er concerto pour violoncelle, je me dis qu'il est vraiment dommage qu'il soit tellement négligé car il mérite mieux que l'abandon relatif qui lui est réservé: des thèmes mémorables (le 1er mouvement...), une écriture soliste virtuose mais qui n'oublie pas de chanter, une orchestration simple mais efficace, avec de beaux emportements dramatiques à l'occasion... Bref, un concerto qui lorgne plus vers celui Schumann que celui de Saint-Saëns pour citer deux autres pièces du genre qui partagent la même tonalité de la mineur. Il constituerait une alternative bienvenue à ces deux-là, qui sont un peu surjoués à mon humble avis... Il y a un gros demi-siècle, on [le] considérait encore comme [un] standard.

Et pour finir, quelqu'un qui a sa petite réputation, mais cette fois pour une oeuvre rarement citée :

Debussy : Six Épigraphes Antiques
Cello a écrit:

Après réécoute, je confirme non seulement à quel point j'aime ces 6 Épigraphes Antiques mais leur supériorité, à mes yeux, sur la musique de scène dont elles dérivent. Malgré tout le bien que je pense des poèmes de Louÿs, on gagne en clarté et en impact à avoir cette belle musique en flot continu. Et le début du VI "doux et monotone" est vraiment surprenant, le genre de choses qui me fait regarder la partition pour voir comment c'est écrit.

starluc a écrit:
En gardant à l'esprit que Debussy adorait "ce qui n'avait pas l'air écrit"... fleurs

Tout à fait, c'est d'ailleurs ce que je voulais dire. En entendant cette fine ondée de notes, je me suis demandé à quoi cela devait ressembler sur la partition, tant ça me semblait être du "pur son".

starluc a écrit:
Ces vrais qu'ils sont jolis ces "Epigraphes antiques" en dépit du côté "Antiquité un peu toc" de Louys...

Mais justement, les Épigraphes antiques ne reprennent pas les poèmes, c'est juste une suite pour piano.

"Antiquité un peu toc"  hehe . Personnellement, c'est justement quelque chose que je goûte beaucoup, ce faux-Sappho, cette Grèce antique vue à travers un prisme fin de siècle...

Plus en détail, je suis particulièrement sensible au beau chant ensoleillé de Pour invoquer Pan, dieu du vent d’été, aux à-coups lascifs de Pour la danseuse aux crotales, au mystère ensommeillé de Pour l’Égyptienne et à la douce fraicheur de Pour remercier la pluie du matin.


Dernière édition par Cello le Mer 4 Juil 2018 - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12486
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mer 4 Juil 2018 - 15:17

Pour aujourd'hui, sans ordre de préférence, car tout est immense :

Toshiro Mayuzumi : Nirvana-Symphonie (1958)
Jurgis Juozapaitis : Symphonie No. 3 'Zodiacus' (1977)
Osvaldas Balakauskas : Concerto pour hautbois, clavecin et cordes (1981)
Gaziza Zhubanova : Symphonie No. 2 'Island of Women' (1983)
Firouz Bakhor : Symphonie No. 4 'Buzurg' (1981)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Mer 4 Juil 2018 - 23:02

2e opus sur les cinq "imposés" par David

2) La battaglia di Legnano

Le deuxième opéra au programme du festival Verdi 2012 est une véritable rareté. La battaglia di Legnano, composée fin 1848 par Giuseppe Verdi (1813-1901) a été créée le 27 Janvier 1849 au teatro Argentina de Rome. Si Salvatore camarano, le librettiste de Verdi, s'est basé sur le drame de François Joseph Méry "La bataille de Toulouse", le compositeur s'est réorienté sur un fait historique qui s'est déroulé en 1176 alors que l'Italie, constituée de multiples principautés, résistait à Frédéric I surnommé Barberousse empereur du Saint empire romain germanique. La ligue lombarde soulevée contre le souverain allemand lui inflige une sévère défaite près de la ville de Legnano dans une bataille fortuite ou se sont affrontés fantassins lombards et cavaliers allemands. L'oeuvre à peine créée tombe dans un oubli total; oubli dont elle ressort brièvement pour la saison 1859-1860 du teatro Regio de Parme avant de re-sombrer jusqu'en… 1951, année du cinquantième anniversaire de la mort de Verdi. Dans l'ensemble La battaglia di Legnano n'est pas un chef d'oeuvre, à l'image de Luisa Miller (dont la création a aussi lieu en 1849) ou de Rigoletto (créé deux ans plus tard, en 1851), mais contient cependant de très belles pages. Pour cette nouvelle production qui reprend la mise en scène de Pier Luigi Pizzi (Parme, 1999) ce sont des jeunes artistes, globalement prometteurs, qui donnent vie aux personnages de Verdi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12486
Age : 24
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 13:46

Pour aujourd'hui, sans ordre de préférence, car tout est immense :

Valentin Silvestrov : Symphonie No. 3 'Eschatophonie' (1966)
Yasushi Akutagawa : Concerto pour violoncelle et orchestre (1969)
Yashiro Akio : Sonate pour piano (1961)
Akira Miyoshi : Trois Mouvements Symphoniques (1960)
Rodion Chtchédrine : Concerto pour piano No. 3 (1973)


Dernière édition par ovni231 le Jeu 5 Juil 2018 - 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 14:17

Ce fil est cheers
Merci !!

Je réfléchis, mais je crois que je n'ai rien de très inédit pour vous à proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzo-capriccioso.tumblr.com
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 16
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 15:30

  • Merikanto : Ekho
Un de mes chouchous, un poème symphonique finlandais pour soprano et orchestre. Si Ekho est indéniablement d'inspiration expressionisme, la ligne vocale n'est pas si déchiquetée, et l'orchestre est d'une grande sensualité.

  • Van Gilse : Symphonie No.3
Un chef d’œuvre post-romantique, aux réminiscences tristanienne (le début du I, le début du III qui m'évoque tellement les appels de Brangaine), aux élans straussiens / schoenbergiens de la Nuit Transfigurée (III, de 4'15 à 4'30 environ).

  • Gielen : Sechs Lieder für eine Bassstimme und 3 Instrumente
Somptueux lieder à l'atmosphère raréfiée, que je place au même niveau que les plus grands Webern.

  • Tournemire : Douze Préludes-Poèmes
Un hit de Classik, que je ne risque pas de faire découvrir à grand monde, mais un de mes cycles pour piano favoris, d'une poésie ineffable.

  • Schreker : Vom ewigen Leben
Mélodies avec orchestre, sur un texte de Whitman. L'écriture orchestrale est extrêmement raffinée, à la manière de la Kammersimfonie. Un chef d’œuvre, encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 16:23

coucou Anaëlle!

Les ravages de ce forum chez les plus jeunes, c'est carrément impressionnant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30127
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 17:22

Anaëlle pourquoi pas l'Orgue Mystique Sad ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 17:27

Benedictus a écrit:
coucou Anaëlle!

Les ravages de ce forum chez les plus jeunes, c'est carrément impressionnant...

Je dirais plutôt les ravages de certains membres comme Sieur Mélo, Sieur David et Sieur Benedictus himself hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Roupoil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 37
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 17:51

Mais non mais non, tout le monde ici n'a pas encore parcouru l'intégrale de Tournemire Embarassed . J'avoue qu'en ce qui me concerne, l'orgue continue à me faire un peu peur (cf mes récents déboires avec les Chorals de César Franck), mais puisque tu évoques du piano, ça semble une bonne porte d'entrée pour quelqu'un comme moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 17:54

Roupoil a écrit:
Mais non mais non, tout le monde ici n'a pas encore parcouru l'intégrale de Tournemire Embarassed . J'avoue qu'en ce qui me concerne, l'orgue continue à me faire un peu peur (cf mes récents déboires avec les Chorals de César Franck), mais puisque tu évoques du piano, ça semble une bonne porte d'entrée pour quelqu'un comme moi !

C'est clair hehe : perso, je ne l'ai même pas encore commencé Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30127
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 18:11

Roupoil a écrit:
Mais non mais non, tout le monde ici n'a pas encore parcouru l'intégrale de Tournemire Embarassed . J'avoue qu'en ce qui me concerne, l'orgue continue à me faire un peu peur (cf mes récents déboires avec les Chorals de César Franck), mais puisque tu évoques du piano, ça semble une bonne porte d'entrée pour quelqu'un comme moi !

Je vais être franc : les chorals de Franck, même si c'est génial, c'est vraiment très précisément ce qu'il faut éviter pour commencer l'orgue … car de mon point de vue il peut conforter les préjugés sur l'instrument (c'est personnel comme jugement).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 19:13

Cololi a écrit:
Anaëlle pourquoi pas l'Orgue Mystique Sad  ?

Peut-être parce qu'on en a beaucoup parlé, et qu'il ne s'agit pas de ça ici, ni de mettre ses œuvres préférées. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 16
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   Jeu 5 Juil 2018 - 19:31

Benedictus a écrit:
coucou Anaëlle!
Coucou!
Citation :


Les ravages de ce forum chez les plus jeunes, c'est carrément impressionnant...


Laughing j'étais sure que tu allais dire cela ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinq œuvres à faire découvrir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinq œuvres à faire découvrir
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sondage: 3 compositeurs que vous aimeriez faire découvrir
» Comment se faire soi-même son bootleneck ?
» Faire un acapella!
» Comment faire pour que ça sonne "multi"
» _Ne pas se faire prendre l'appareil photo à l'entrée ou dans la salle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: